vendredi, 06 septembre 2013

Moules au safran

Comme moi, ne trouvez-vous pas que le safran sied à la moule ? Et du coup, si on déguste ce plat au coucher du soleil, là, l’émotion nous étreint !

Moules au safran, moules de bouchot du Mont Saint-Michel, safran

Pour 6 personnes
Ingrédients : 2, 5 kg de moules de bouchot du Mont Saint-Michel, 3 càs d’huile de tournesol, 1 poireau, 25 cl de vin blanc sec, 1 piment doux rouge, thym, curcuma, safran, crème liquide, eau. Pour accompagner, pain, huile, paprika.
Préparation : 30 mn – cuisson : 30 mn – coût : * - difficulté : *
Faites infuser 10 filaments de safran dans un peu d’eau chaude. Nettoyez et grattez les moules. Emincez finement un poireau. Dans une marmite, faites chauffer un peu d’huile, ajoutez le poireau, du thym, le piment et 1 càs de curcuma. Faites dorer quelques instants puis versez le vin. Couvrez et laissez cuire 10 mn. Ensuite ajoutez les moules dans la marmite. Faites cuire 10 mn (jusqu’à ce que les moules soient ouvertes). Sortez-les des coquilles. Gardez-en quelques-unes en coquille pour faire joli. Réservez.
Versez un grand verre d’eau dans le jus moules-poireau-vin et une briquette de 30 cl de crème liquide. Mettez le jus à bouillir pour épaissir un peu. Ajoutez les moules et le safran infusé et arrêtez la cuisson. Faites revenir des petits croûtons de pain dans un peu d’huile saupoudrée de paprika.
Utilisez une marmité à pâtes en 2 parties, ce sera plus pratique, le jus reste bien dans le fond et les moules dans le panier du haut peuvent être décoquillées plus facilement.

dimanche, 01 septembre 2013

Moules à la Madras et chorizo chez Bertrand Bureau, chef du Quai 38 à Lille

« Moi, j’aime bien qu’il y ait une sauce qui nappe. »

Du poisson, du poisson et encore du poisson. C’est simple, chez Bertrand Bureau, il n’y a que ça, du poisson… et des fruits de mer. « C’est ce que j’ai toujours voulu faire. » Fils et neveu de restaurateurs, Bertrand n’a jamais imaginé faire autre chose que cuisinier.

Et cuisiner le poisson, c’est ce qu’il adore. Du turbot à la sardine, du homard à la lotte, de la Saint-Jacques au couteau, tout passe entre ses mains savantes. Bertrand, on peut vous demander une petite recette spéciale Braderie ? Pas de problème ! Des moules de bouchot du Mont Saint-Michel, les meilleures, des épices aux arômes subtils et une belle sauce et Bertrand vous fait un plat à vous lécher les doigts et même l’assiette ! « Moi, j’aime bien qu’il y ait une sauce qui nappe », dit-il. Et nous, Bertrand, on adore votre sauce !

Restaurant Quai 38 - 38 rue Saint Sébastien - 59000 Lille - Téléphone : 03 20 42 10 68 http://www.quai38-lille.fr/

Moules à la Madras et chorizo chez Bertrand Bureau, chef du Quai 38 à Lille, le Quai 38, Lille, moules, curry, chorizo, vadouvan, la Cocotte, Patrick James, la voix du nord, Braderie de Lille

Moules à la Madras et chorizo chez Bertrand Bureau, chef du Quai 38 à Lille, le Quai 38, Lille, moules, curry, chorizo, vadouvan, la Cocotte, Patrick James, la voix du nord, Braderie de LilleMoules à la Madras et chorizo
Pour 6 personnes
Ingrédients : 6 litres de moules de bouchot du Mont Saint-Michel, 1 l de crème liquide, 1 cuillère à soupe de curry de Madras, 3 tomates roma, 15 g de vadouvan*, 150 g de chorizo espagnol (larges rondelles), poivre. Pour décorer : pluches de cerfeuil et persil.
Préparation : 15 mn – cuisson : 15 mn – coût : ** - difficulté : *
Grattez les moules et lavez-les à grandes eaux. Pelez les tomates, enlevez les pépins et coupez les tomates en tout petits dés. Coupez le chorizo en fines lanières. Versez la crème dans une cocotte, ajoutez la cuillère à soupe de curry et les dés de tomates (gardez-en un peu pour la décoration). Terminez par les moules, couvrez. Sortez les moules au fur et à mesure qu’elles s’ouvrent (attention, ça va vite !) et réservez-les dans un plat. Faites réduire la crème jusqu’à ce qu’elle nappe bien la cuillère. Ajoutez le vadouvan et les lanières de chorizo (gardez-en un peu pour la décoration). Remettez les moules dans la sauce, poivrez et mélangez-les bien à la sauce. Ne salez pas, les moules le sont déjà. Puis dressez dans de belles assiettes en décorant de quelques pluches de cerfeuil et de persil, de dés de tomates et de lanières de chorizo pas cuit. Servez aussitôt.
*Le vadouvan est un mélange d’épices indiennes dans lequel on peut trouver le plus souvent oignon, ail, échalotes, graines de moutarde, cumin, fenugrec, feuilles de curry, curcuma, sel et poivre.

Textes : Odile Bazin
Photos : Patrick James

samedi, 31 août 2013

Morue à la crème de safran

Mais dites-moi, la Cocotte, c’est une obsession chez vous, la morue ? Vous avez des origines islandaises ? Portugaises ? Antillaises ?

Morue à la crème de safran, morue, crème, safran

Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 kg de morue séchée, 1 poivron jaune, 1 poivron rouge, 1 poivron vert, 10 filaments de safran, 1 gousse d’ail, 1 gros oignon, huile d’olive, crème liquide, poivre.
Préparation : 15 mn + 24 h de dessalage – cuisson : 35 mn – coût : ** - difficulté : *
Faites dessaler la morue dans une grande quantité d’eau fraîche pendant 24 heures. Changez l’eau régulièrement. Ensuite faites bouillir une casserole d’eau et pochez les morceaux de morue pendant 10 à 15 mn. Laissez refroidir puis effeuillez la morue et enlevez toutes les arêtes. Réservez. Faites infuser le safran dans un peu d’eau chaude. Lavez et pelez à cru les poivrons avec un économe, enlevez le pédoncule, les graines et les parties blanches à l’intérieur. Coupez les poivrons en grosses lamelles. Pelez et ciselez ail et oignon. Dans une sauteuse, faites chauffer un peu d‘huile d’olive et faites dorer et ramollir les poivrons 10 mn avec l’ail et l’oignon. Versez une briquette de crème liquide, poivrez et ajoutez les morceaux de morue. Laissez cuire à feu doux pendant 10 mn encore. Vers la fin de la cuisson, ajoutez le safran égoutté et goûtez pour voir si vous avez besoin de mettre du sel. Servez chaud en plat de résistance ou tiède en tapas.

mardi, 13 août 2013

Goulach de poisson

Il paraît que boire de la soupe en plein été, c’est très bon. Ça met le corps au niveau de la température extérieure et ça rafraîchit.

Goulach de poisson, lieu noir, poivrons, paprika, vin blanc, court-bouillon

Pour 6 personnes
Ingrédients : 600 à 700 g de lieu noir, têtes et arêtes de poisson, 1 oignon, thym, persil, huile, ail, 1 poivron rouge, 1 petite boîte de concentré de tomates, 2 càs de paprika doux, 1 litre de vin blanc, 150 g de riz long, piment fort, sel et poivre.
Préparation : 30 mn – cuisson : 1 h – coût : * - difficulté : *
Dans une marmite, faites un court-bouillon avec 3 litres d’eau, 1 oignon épluché, thym, persil, sel, poivre et têtes et arêtes de poisson. Laissez bouillir pendant 30 mn puis filtrez le bouillon. Dans la marmite faites chauffer l’huile, ajoutez le poivron lavé, épépiné et coupé en lamelles, saupoudrez généreusement de paprika et ajoutez le concentré de tomates et 2 gousses d’ail pilé. Faites revenir 5 mn puis mouillez avec le vin blanc et un bon 150 cl de court-bouillon (le reste, congelez-le). Ajoutez le riz et laissez cuire 15 à 20 mn selon le temps de cuisson di riz indiqué sur le paquet. 3 mn avant la fin de la cuisson, coupez le poisson en gros dés et ajoutez-les au goulach, salez, poivrez et laissez donc encore 3 mn. Puis arrêtez le feu, ajoutez un peu de piment, rectifiez l’assaisonnement, couvrez et laissez le riz gonfler 5 ou 6 mn. Servez très chaud en parsemant de persil ciselé.

13.08.2013

dimanche, 04 août 2013

Volaille de Licques farcie aux gambas, risotto chorizo et saucisse Bellota chez Samuel Da Silva, chef du restaurant La table de Samuel à Lannoy

Volaille de Licques farcie aux gambas, risotto chorizo et saucisse Bellota chez Samuel Da Silva, chef de La Table de Samuel à Lannoy, Samuel Da Silva, la Table de Samuel, Lannoy, le Chef et la Cocotte« Je fais une cuisine un petit peu, …très méditerranéenne. »
Les souvenirs d’enfance de Samuel ont le goût et l’odeur du Portugal. Quand il allait y passer ses vacances, sa grand-mère prévoyait tout un programme où poulpes, agneau ou porc attendaient dans le frigo et la famille repartait les bras chargés de saucisses, jambons et autres chorizos. Ça laisse forcément des traces. Tout petit, il savait qu’il serait cuisinier. « Moi, j’suis pas arrivé dans ce milieu par erreur. » Puisant aussi dans les autres terroirs de Méditerranée, Samuel mélange subtilement des produits frais et cuits sur la journée et ça donne une cuisine généreuse, très généreuse ! « Mais dans la cuisine, faut être généreux sinon ça se ressent dans le plat. »

Restaurant "La table de Samuel" à Lannoy, 59390 LANNOY, Tél: 03.20.99.01.18, latabledesamuel@orange.fr

 

Volaille de Licques farcie aux gambas, risotto chorizo et saucisse Bellota
Ingrédients : 1 échalote, 1 verre de 20 cl de riz à risotto, huile d’olive, vin blanc, 80 cl de bouillon de volaille, 6 cuisses de volaille de Licques, 12 gambas décortiquées, mélange 4-baies, sel, 25 cl de fond de veau, 100 g de beurre, mascarpone, parmesan, lait, 1 petit chorizo, 12 rondelles de saucisse bellota
Préparation :  30 mn - Cuisson : 1 h - Prix : ** Difficulté : ** - ustensile : mixeur plongeant

Volaille de Licques farcie aux gambas, risotto chorizo et saucisse Bellota chez Samuel Da Silva, chef de La Table de Samuel à Lannoy, Samuel Da Silva, la Table de Samuel, Lannoy, le Chef et la Cocotte

Ouvrez les cuisses de volaille en deux, salez, poivrez et déposez 2 gambas. Refermez et enroulez dans du film alimentaire pour former un boudin très serré. Faites des nœuds de chaque côté et faites cuire à l’eau frémissante (70 à 80°c) 1 heure.
Faites fondre l’échalote dans 2 càs d’huile d’olive, ajoutez le riz et déglacez avec 4 cl de vin blanc puis versez le bouillon petit à petit. Salez Laissez cuire le risotto à couvert et à feu doux 15 à 20 mn. Remuez souvent. Réservez.
Faites fondre 2 càs de mascarpone, 50 g de parmesan, 4 cl de lait et 50 g de chorizo coupés en dés. Mélangez au risotto.
Au tout dernier moment, faites chauffer 25 cl de fond de veau, poivrez avec le mélange 4-baies, montez au mixeur plongeant avec le beurre en petits dés. Découpez les cuisses de volaille en tranches, versez la sauce au fond de veau, accompagnez du risotto et de légumes, dorés à l’huile d’olive, avec un peu d’ail. Déposez quelques rondelles de saucisse bellota sur la volaille et passez quelques secondes à peine sous un gril pour que la saucisse fonde et donne encore plus de goût.
Odile Bazin, 04.08.2013

jeudi, 01 août 2013

Anchois marinés à l’ail nouveau

Non, madame, ce n’est pas difficile de préparer des filets d’anchois. Oui, madame, il faut seulement un peu de patience et du doigté.

Anchois marinés à l’ail nouveau, anchois, ail nouveau

Pour 6 personnes
Ingrédients : 300 g d’anchois frais, vinaigre blanc, sel, poivre, persil plat, huile d’olive et ail nouveau.
Préparation : 30 mn + temps de marinade – cuisson : aucune – coût : * - difficulté : *
Coupez la tête des anchois et sortez les entrailles en même temps. Ça va tout seul. Ouvrez les anchois en deux et retirez l’arête, du haut vers la queue. Enlevez la queue en même temps.
Nettoyez-les très rapidement. Déposez-les dans un plat creux et couvrez de vinaigre blanc. Laissez mariner pendant 12 heures.
Hachez finement un demi-bouquet de persil plat, pelez et ciselez 2 ou 3 gousses d’ail nouveau.
Quand les anchois ont mariné, retirez l’excédent de vinaigre et déposez une couche d’anchois dans une petite terrine, recouvrez-la de persil, d’ail, de sel et de poivre et ajoutez un peu d’huile d’olive.
Recommencez l’opération jusqu’à épuisement du stock d’anchois. Couvrez la terrine et mettez-la au frais.
Au moment de servir, faites griller du très bon pain et proposez vos anchois en tapas. M’étonnerait pas que vous remportiez un franc succès avec vos p’tits poissons !

01.08.2013

vendredi, 19 juillet 2013

Sandwiches à la crème d’avocat

Sur la route des vacances, on a le droit de bien manger, non mais ! Un plaid ou une nappe, un p’tit coin à l’ombre et un bon sandwich.

Sandwiches à la crème d’avocat, sandwich, avocat, coriandre, saumon fumé


Pour 6 personnes
Ingrédients : 2 belles baguettes de pain au pavot ou au sésame, 1 avocat, 1 citron, ½ piment vert, 1 petit oignon, 1 yaourt-nature, un peu de coriandre fraîche, des tranches de saumon, sel et poivre, des pousses de laitue ou un peu de roquette.
Préparation : 10 mn – cuisson : 0 mn – coût : * - difficulté : * - Ustensile : mixeur
Recueillez le jus du citron. Lavez le demi piment vert et enlevez la queue et les graines (c’est ça qui pique le plus). Pelez l’oignon. Enlevez le noyau de l’avocat et passez la chair au mixeur en même temps que le piment vert et l’oignon. Mélangez au yaourt-nature et un peu de coriandre fraîche. Salez un peu et poivrez très légèrement, c’est déjà relevé avec le piment. Réservez la sauce au frais. Lavez les feuilles de laitue. Détaillez le saumon fumé en fines lamelles.
Coupez les baguettes pour faire 6 sandwiches. Tartinez abondamment l’intérieur de sauce à l’avocat.
Répartissez les feuilles de salade et les lamelles de saumon fumé.
Dégustez aussitôt. Un sandwich n’a rien de compliqué à préparer. Il faut tout simplement choisir du bon pain et de bons ingrédients. Et après, c’est le bonheur !
19.07.2013

mardi, 16 juillet 2013

Grenaille aux anchois frais et stracchino

Le stracchino est un fromage originaire de Lombardie, à pâte molle, même très molle, une sorte de mozzarella lascive qui s’étale, qui s’étale… Une merveille !

Grenaille aux anchois frais et stracchino, grenaille, stracchino, anchois

Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 kg de grenaille de Noirmoutier, 150 d’anchois frais, 200 g de stracchino, gros sel, poivre, huile d’olive.
Préparation : 20 mn – cuisson : 1 h – coût : * - difficulté : * - ustensile : plat à gratin
Coupez la tête des anchois, videz-les de leurs entrailles et enlevez les arêtes, en partant du haut vers la queue. Ouvrez les anchois en deux, passez-les rapidement sous l’eau puis séchez-les sur du papier-ménage. Déposez-les dans une assiette, saupoudrez-les de gros sel et laissez-les 2 heures.
Préchauffez le four à 160°c. Pendant ce temps, lavez et faites cuire les pommes de terre à l’eau pendant 10 bonnes minutes, le temps que la lame d’un couteau les transperce facilement. Egouttez-les. Versez un filet d’huile d’olive dans le fond du plat à gratin et répartissez les pommes de terre.
Rincez les anchois, enlevez toute trace de sel et essuyez-les.
Coupez le stracchino en fines tranches et déposez-les sur les pommes de terre puis répartissez les anchois. Salez très légèrement et poivrez. Mettez au four pendant 20 à 25 mn, histoire que le fromage gratine légèrement.

16.07.2013

dimanche, 07 juillet 2013

Maquereaux à cru, huile citronnée et radis chez Sébastien de la Borde, chef du restaurant La cour de Rémi à Bermicourt

maquereaux à cru,huile citronnée et radis,sébastien de la borde,la cour de rémi,bermicourt,la cocotte,la voix du nord« Moi, je travaille à l’instinct »
Marre de son boulot dans le commerce et des costumes qui vont avec, trop souvent parti, envie de retrouver ses racines. En 2005 Sébastien revient sur les terres de son enfance pour transformer le château familial en bistro et hôtel franchement classe. Pas de nappe blanche, pas de serveur en pingouin, un verger et un potager qu’il entretient, des produits frais achetés dans le coin, des plats vraiment faits-maison, un congélateur vide, une carte renouvelée toutes les semaines, Sébastien a une façon d’aborder la cuisine qui plaît bien à la Cocotte. « Moi, je travaille beaucoup à l’instinct, les entrées m’inspirent. Par exemple, le maquereau, c’est local, pas cher, sympa et délicieux. C’est un joli p’tit plat, hein ? »

La Cour de Rémi, Bermicourt, 1, rue Baillet 62130 Bermicourt Tel: 03 21 03 33 33

Maquereaux à cru, huile citronnée et radis

Maquereaux à cru, huile citronnée et radis, Sébastien de la Borde, La cour de Rémi, Bermicourt, La Cocotte, la Voix du Nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 2 maquereaux par personne, huile de tournesol, citron, échalote, ciboulette, petits pois, 1 radis noir, quelques radis roses, fleur de sel, poivre.
Préparation : 15 mn – cuisson : 5 mn – coût : * - difficulté : * - ustensile : mandoline
Faire cuire une poignée de petits pois à l’anglaise : faites bouillir de l’eau un peu salée, plongez les petits pois, laissez cuire quelques minutes puis égouttez-les et plongez-les dans de l’eau glacée pour garder leur belle couleur verte. Réservez.
Levez les filets des maquereaux, enlevez l’arête centrale, enlevez toutes les petites arêtes qui pourraient rester et coupez les filets en deux dans la longueur puis coupez-les en dés assez épais. S’ils sont coupés trop fins, ils risquent de devenir pâteux dans la marinade.
Pressez le citron pour recueillir le jus, mélangez à un peu d’huile de tournesol de très bonne qualité. Ciselez l’échalote et la ciboulette et ajoutez-les à l’huile. Salez et poivrez. Versez sur le poisson et laissez mariner quelques minutes. Mélangez petits pois et maquereaux. A la mandoline, coupez de très fines tranches de radis noir et de radis roses.
Dans l’assiette, disposez les dés de poisson marinés aux petits pois, disposez par-dessus les rondelles de radis, versez un petit filet d’huile sur les radis et parsemez d’un peu de ciboulette.
« Et un p’tit peu de fleur de sel et c’est fini ! »

maquereaux à cru,huile citronnée et radis,sébastien de la borde,la cour de rémi,bermicourt,la cocotte,la voix du nord

07.07.2013

Textes et photos : Odile Bazin

jeudi, 04 juillet 2013

Pâtes saumon-basilic

Faites attention en achetant votre saumon. Les conditions d’élevage sont parfois calamiteuses. Demandez conseil à votre poissonnier, il est là pour ça.

Pâtes saumon-basilic, penne, saumon fumé, basilic

Pour 6 personnes
Ingrédients : 500 g de pâtes type penne, 250 g de saumon fumé, 20 cl de crème liquide, 100 g de parmesan râpé, un peu d’huile d’olive, sel et poivre, quelques feuilles de basilic.
Préparation : 5 mn – cuisson : temps indiqué sur le paquet de pâtes – coût : ** - difficulté : *
Faites chauffer une grande quantité d’eau salée, versez 2 ou 3 gouttes d’huile dedans. Quand l’eau bout, faites cuire les pâtes selon le temps indiqué sur le paquet.
Détaillez les tranches de saumon fumé en fines languettes. Lavez quelques feuilles de basilic et ciselez-les grossièrement. Dans un bol, mélangez le parmesan râpé et la crème liquide. Poivrez.
Quand les pâtes sont cuites, égouttez-les puis versez par-dessus le contenu du bol au parmesan. Mélangez et faites réchauffer quelques instants.
Versez dans un grand plat, ajoutez les languettes de saumon fumé, le basilic et quelques gouttes d’huile d’olive. Mangez aussitôt.

04.07.2013

lundi, 01 juillet 2013

Sardines aux herbes

Pour fêter des années de vie commune, y’en a qui emmènent leur amoureuse sur la lune ou à Pampelune et y’en a d’autres qui les emmènent à Paris. Le chéri de la Cocotte fait partie des autres. Il savait que le 29 juin, Bruce Springsteen y serait et le chéri de la Cocotte n’est pas jaloux, en tous cas, pas du Boss ou alors il le cache bien.

La Cocotte craque pour le Boss, la Cocotte aime le Boss, la Cocotte vénère le Boss. Y’a bien longtemps, en toute humilité, connaissant ses limites en poésie, pour elle, son chéri avait recopié les paroles d’une chanson du Patron. Et quand la Cocotte a su qu’elle irait à Paris, elle a demandé, en toute humilité aussi, au Patron qu’il lui chante sa chanson. En toute humilité et sans grand espoir. Faut pas rêver quand même… Elle se fait des films mais y’a qu’elle qui les voit !
Et samedi soir, le Boss était là, devant elle. Devant elle, flesh and blood, et devant quelques autres amoureux, à vue de nez, 65 000, 70 000 amoureux.

sardines aux herbes,bruce springsteen

Il était là, à enchaîner comme un bûcheron joyeux, tous ses classiques. Beau, tout en noir, son p’tit jean’s noir, son p’tit gilet noir, sa p’tite chemise noire, black is beautiful, des guitares en veux-tu, en voilà, son E-street band au même regard hilare que lui et ses classiques.
Puis tout en douceur, dans la nuit qui tombait sur le Grand Stade, deux ou trois notes sur un woodblock et… Hey, little girl, is your Daddy home ? Did he go away and leave you all alone ? Et là, disparues les 70 000 personnes. N'en restait plus que 3. 2 amoureux et Bruce… Oh oh oh I’m on fire.
La Cocotte en est sûre, Bruce avait lu son message, Bruce avait vu ses films aussi.
Oh oh oh I’m on fire, oh oh oh, I’m on fire…

Sardines aux herbes
Pas de chichi chez la Cocotte, 3 ingrédients : des sardines très fraîches, de belles herbes du jardin, du bon speck et ça vous donne un petit plat à tomber !

Sardines aux herbes, Bruce Springsteen, The Boss, Bruce springsteen au Grand Stade samedi 29 juin 2013

Pour 6 personnes
Ingrédients : 6 grosses sardines de Boulogne, 6 très fines tranches de speck, huile d’olive, sel, poivre, branches d’origan, thym-citron et feuilles de basilic.
Préparation : 20 mn – cuisson : 15 mn – coût : * - difficulté : *
Coupez la tête des sardines, videz-les complétement de leurs entrailles. Enlevez l’arête centrale en passant l’index sous l’arête de la tête vers la queue. En y allant doucement, ça va tout seul. Enlevez les arêtes qui pourraient rester. Coupez les nageoires avec des ciseaux. Passez les sardines sous l’eau puis séchez-les.
Préchauffez le four à 200°c. Déposez dans les sardines des branches de basilic, thym-citron ou origan. C’est vous qui choisissez. Fermez les sardines puis entourez-les chacune d’une tranche de speck.
Déposez ces sardines sur du papier-cuisson très légèrement huilé. Salez, poivrez, huilez également un peu le dessus des sardines et faites-les cuire au four pendant 15 minutes.
Mangez ces sardines aussitôt en entrée, grossièrement coupées sur des tranches de pain grillé.

01.07.2013

samedi, 29 juin 2013

Merlu au chou pointu

Un chou pointu, c’est un chou pointu. C’est pas plus compliqué. Grâce aux explications de la Cocotte, vous le repérerez sur l’étal du maraîcher.

Merlu au chou pointu, merlu, chou pointu

Pour 6 personnes
Ingrédients : 6 petits merlus, 8 à 10 feuilles de chou pointu, 6 carottes nouvelles, sel, poivre, 3 citrons bio, 20 g de beurre.
Préparation : 15 mn – cuisson : 25 mn – coût : * - difficulté : * - ustensile : couteau à julienne et papier à papillotes
Lavez et videz les poissons. Séchez-les soigneusement. Lavez les feuilles de chou, enlevez la côte centrale puis coupez le chou en lanières.
Préchauffez le four à 150°c.
Faites fondre le beurre dans une casserole et ajoutez les lanières de chou. Faites cuire à feu doux pendant 10 minutes pour ramollir les lanières.
Grattez rapidement les carottes, passez-les sous l’eau et coupez-les en julienne. Mélangez-les au chou. Salez et poivrez. Coupez les citrons en rondelles.
Préparez 6 papillotes. Au centre de chacune, répartissez les légumes et les rondelles de citron. Posez le merlu, salez et poivrez très légèrement. Fermez bien les papillotes, déposez-les dans un grand plat qui va au four et enfournez pour 15 mn.

29.06.2013

vendredi, 07 juin 2013

Maccheroncini al nero di seppia

Ce plat vous donnera des allures de gastronome gothique aux lèvres noires et dents noires. Attention, l’encre, ça tache.

Maccheroncini al nero di seppia, maccheroncini à l'encre de seiche, maccheroncini, encre de sèches, gambas, queues de gambas

Pour 6 personnes
Ingrédients : 500 g de maccheroncini (gros spaghetti troués), 3 échalotes ou 1 oignon, 150 ml de vin blanc sec italien, 3 doses d’encre de seiche, sel, poivre, huile d’olive, queues de gambas, parmesan.
Préparation : 10 mn – cuisson : 15 mn – coût : * – difficulté : *
Faites chauffer une grande quantité d’eau salée pour les pâtes.
Préchauffez le four à 200°c, position gril.
Epluchez et émincez très finement l’oignon ou les échalotes (suivant ce que vous choisissez). Faites chauffer une cuillère à soupe d’huile d’olive dans une petite casserole et ajoutez oignon ou échalotes. Laissez-les devenir transparents. Versez le vin, salez et poivrez. Couvrez et laissez cuire à feu doux pendant 10 mn.
Faites cuire les pâtes.
Pendant ce temps, passez les queues de gambas décortiquées dans 100 g de parmesan, étalez sur une plaque à pâtisserie et mettez à cuire dans un four bien chaud, position gril, 5 mn devraient suffire.
A la fin de la cuisson, prélevez une petite louche d’eau de cuisson des pâtes et versez-la dans la casserole de vin. Dans cette même casserole, ajoutez les petites doses d’encre de seiche en sachet. Mélangez. Egouttez vos pâtes et mélangez-les à la sauce. Servez avec les crevettes gratinées.

07.06.2013

lundi, 03 juin 2013

Rougets aux coco-chibots

Ne cherchez pas le mot chibot dans un dictionnaire, vous ne le trouverez pas. Ou alors peut-être dans un dictionnaire de patois de l’Audomarois, de Tilques ou Serques... Les chibots, ce sont des échalotes nouvelles, des oignons blancs ou rouges nouveaux qu’on mange tout entier, même la tige. Quand Jean-Michel Davion les récolte, c’est le printemps qui commence. Et pour la Cocotte, c’est tout de suite ou maintenant.

Rougets aux coco-chibots, chibots, cive, ciboule, rougets, lait de coco, Jean-Michel Davion, les jardins de Serques, Serques, La Cocotte, Femina, La Voix du Nord

Facile : 1 Cocotte, prix : 1 Caddie, temps : 1 horloge
Pour 6 personnes
6 petits rougets de 15 cm environ (ou 12 s’ils sont très petits), 3 bottes de chibots (échalotes ou oignons nouveaux avec les tiges), 250 ml de lait de coco, 50 g de noix de coco déshydratée, piment d’Espelette, sel et poivre, huile d’olive.
Coupez la tête des poissons, videz-les de leurs entrailles, débarrassez-les des écailles, coupez les nageoires aux ciseaux, ouvrez-les en deux et enlevez l’arête centrale puis enlevez toutes les autres. Passez les poissons sous l’eau et séchez-les avec du papier-ménage. Réservez.
Coupez 6 échalotes ou oignons. Ils doivent faire la même taille que les rougets. Réservez les tiges. Faites cuire les échalotes 5 mn à la vapeur pour les ramollir.
Mettez-en une dans chaque rouget puis ficelez les rougets avec une ou deux tiges d’échalotes nouvelles.
Passez tout le reste des bottes au hachoir électrique. Réduisez en purée et mélangez avec le lait de coco et 40 g de noix de coco déshydratée. Salez, poivrez et ajoutez une pointe de piment d’Espelette.
Préchauffez le four à 200°c.
Versez un peu d’huile d’olive dans le fond du plat. Versez par-dessus la sauce échalotes-coco, posez vos rougets farcis et ficelés sur la sauce. Parsemez du reste de noix de coco déshydratée et enfournez le plat 15 à 20 mn. La chair du poisson doit devenir blanche.
Servez les poissons nappés de sauce échalotes-coco avec du riz rouge.

Rougets aux coco-chibots, chibots, cive, ciboule, rougets, lait de coco, Jean-Michel Davion, les jardins de Serques, Serques, La Cocotte, Femina, La Voix du NordProducteur : Jean-Michel Davion
« Moi, j’suis fainéant, j’aimerais avoir 30 ans de moins pour encore trouver des trucs ou créer des machines qui vont me faciliter le travail. » Un jour une vieille femme a dit à Jean-Michel Davion « t’es pas fainéant, tes machines, ça t’évite de te faire du mal, c’est tout. » Même s’il avoue cette supposée paresse, dès que le jour se lève, Jean-Michel est dans ses serres à veiller ses légumes. « Je viens de planter des tomates. J’suis passé ce matin, elles commencent à pousser. Ça fait du bien à son p’tit cœur. »
Jardins de Serques, RD 943 62910 Serques, magasin ouvert 7/7, présent sur les marchés de Grand-Fort Philippe le lundi, Grande-Synthe les mardi et jeudi et St-Omer le samedi.

Rougets aux coco-chibots, chibots, cive, ciboule, rougets, lait de coco, Jean-Michel Davion, les jardins de Serques, Serques, La Cocotte, Femina, La Voix du NordTrucs et astuces
Cive, ciboule, chiboule, chibot, autrefois ces échalotes ou ces oignons nouveaux, c’était la verdure d’un vieil oignon laissé dans le champ et qui repoussait au printemps. Maintenant on les cultive et on en vend de plus en plus.
Ils se conservent au réfrigérateur, une semaine mais pas plus, dans le bac à légumes et on peut les congeler sans problème.
Chez Jean-Michel, on les mange tout cru comme des radis, en croque-au-sel, dans du fromage blanc pour accompagner une pomme en robe des champs, on se bat même pour les manger dans la salade. Crus ou cuits, la Cocotte adore leur goût frais et printanier. Et vous ?

Textes et photos : Odile Bazin

rougets aux coco-chibots,chibots,cive,ciboule,rougets,lait de coco,jean-michel davion,les jardins de serques,serques,la cocotte,femina,la voix du nord

Retrouvez ce reportage dans le cahier central de Femina, supplément de la Voix du Nord du samedi 1 juin 2013.

jeudi, 30 mai 2013

Maquereaux crème en portefeuille

Vous venez de lire la recette de la Cocotte et vous avez décidé de faire une virée dans l’Atlantique, pour aller vous fournir en poisson.
Vous êtes peut être au large de l’Islande, du Maroc ou du Portugal. Vous avez la p’tite tenue de plongée qui va bien, la bouteille arrimée au dos, le masque water-proof et enfin, vous tombez nez à nez avec un banc de poissons. Vous hésitez...
Comment savoir que le banc que vous traversez est un banc de maquereaux, les poissons qu'il vous faut ? C’est vrai, il faut bien reconnaître qu’ils se baladent rarement avec un écriteau indiquant qui ils sont.
Si vous apercevez des poissons à la mâchoire supérieure proéminente, avec trois nageoires dorsales et deux nageoires anales et une tache noire sur la nageoire pectorale, vous êtes en présence d’un merlan. C’est pas ça !
Si vous nagez cerné de créatures à 8 bras et 2 tentacules, vous arrivez en territoire encornet, c’est pas ça non plus. Nagez encore.
Si vous frôlez des petites bêtes avec un exosquelette et des pattes articulées, tirant sur le gris-bleu, un peu tigré, vous avez nagé trop loin, vous êtes au large de Madagascar. Faites demi-tour, les crevettes, ce sera pour une autre fois.
Non, osez regarder de plus près, observez une belle couleur noire, bleu-vert sur le dos et argentée sur les flancs et le ventre. Sortez votre loupe, vous voyez un p'tit barbillon, des épines operculaires, on s'approche, des petites nageoires près de la queue de tous ces poissons. Mais ne serait-ce pas ? Mais si, c'est ça. Bon sang mais bien sûr, ce sont des pinnules !
La Cocotte vous entend d’ici, « elle a dit qu’on devait chercher des maquereaux ! » Ben oui, si vous voyez des pinnules, vous voyez des maquereaux. Les pinnules sont les petites nageoires sus-citées, vous ne le saviez pas ?
Allelluia, vous pourrez manger ce midi. Mais vous n’avez pas encore fini. Sortez votre mètre-ruban. Si vos maquereaux mesurent moins de 30 cm, relâchez-les, ils ne sont pas encore assez grands pour être mangés. Vous ne voudriez quand même pas être responsable de la disparition de cette espèce sur la planète?
31 cm, 32 cm, c’est tout bon. Prenez-en quatre. On va les mettre en portefeuille.

La recette

Atelier origami : Aujourd’hui nous allons apprendre à plier une feuille filo et à lui donner la forme d’un portefeuille ou d’une enveloppe.

Maquereaux crème en portefeuille, maquereaux, pâte filo, phyllo

Pour 6 personnes
Ingrédients : 4 beaux maquereaux, crème fraîche, ail, échalotes, persil, ciboulette, sel, poivre, 3 ou 4 feuilles filo, petites pommes de terre style Ratte ou grenaille, beurre, huile.
Préparation : 15 mn – cuisson : 20 mn – coût : * - difficulté : **
Coupez la tête des maquereaux, ouvrez-les et videz-les de leurs entrailles. Coupez les nageoires et la queue. Ouvrez les maquereaux en deux et enlevez l’arête centrale avec les doigts. Enlevez toutes les arêtes qu’il pourrait encore y avoir. Passez les poissons sous l’eau puis séchez-les bien.
Faites fondre un peu d’huile et du beurre dans une poêle et faites cuire vos petites pommes de terre à la peau 20 mn. Salez et poivrez.
Ciselez ¼ de bouquet de persil plat, de la ciboulette, une échalote et une gousse d’ail. Mélangez ces ingrédients à la crème fraîche. Salez et poivrez.
Préchauffez le four à 175°c. Posez 2 feuilles filo sur du papier sulfurisé, posez un maquereau, peau côté filo, badigeonnez la chair de la sauce aux herbes puis posez l’autre maquereau par-dessus. Badigeonnez encore de sauce. Enfermez le poisson dans les feuilles filo en faisant comme un portefeuille. Faites de même avec les deux poissons. Puis passez-les au four pendant 15 minutes. Coupez délicatement les portefeuilles en 3 et servez avec les pommes de terre.

30.05.2013

mardi, 28 mai 2013

Beignets de gambas sauce à l’oignon

500 g de gambas, c’est pour une toute petite entrée. Doublez les proportions si vous êtes face à 6 ogres décidés à tout manger !

Beignets de gambas sauce à l’oignon, gambas, oignons rouges

Pour 6 personnes
Ingrédients : 500 g de queues de gambas, 50 g de farine, 50 g de fécule, 1 œuf et 1 blanc d’œuf, ½ cuillère à café de levure chimique, eau et sel. Sauce : 2 oignons rouges, 1 petite betterave crue, 1 càs de miel, 5 cl de vinaigre de riz, ½ càc de gingembre moulu, sel et poivre.
Préparation : 20 mn – cuisson : 10 mn – coût : ** - difficulté : * - ustensile : friteuse
Pour la sauce : Pelez les oignons. Faites-les fondre dans un peu de miel. Ajoutez le gingembre en poudre. Epluchez et coupez en julienne la betterave rouge. Ajoutez-la aux oignons, versez le vinaigre, salez et poivrez et ajoutez un verre d’eau. Couvrez et laissez cuire 10 minutes.
Pour les beignets : Mettez la friteuse en marche. Décortiquez les gambas et laissez-leur le petit bout de queue. Séchez bien les gambas. Séparez le blanc du jaune d’œuf. Battez les blancs en neige. Mélangez la farine, la fécule, le jaune d’œuf, la levure et les blancs battus en neige. Salez et allongez avec un petit verre d’eau. Mélangez constamment pour éviter que la fécule ne coagule la préparation. Trempez les gambas dans la préparation jusqu’à la queue et faites frire pendant 2 ou 3 minutes, le temps qu’elles rougissent. Déposez sur du papier absorbant et dégustez-les aussitôt accompagnées de la sauce aux oignons.

28.05.2013

dimanche, 19 mai 2013

Dos de cabillaud à la crème de poivrons

C’est quand même ce qui se fait de mieux dans le cabillaud. Un dos bien rond, bien charnu, bien moelleux, un dos de cabillaud, quoi !

Dos de cabillaud à la crème de poivrons, dos de cabillaud, cabillaud, poivrons

Pour 6 personnes
Ingrédients : 800 g de dos de cabillaud, 3 poivrons, crème liquide, gros sel, poivre blanc, riz rouge de Camargue ou de Thaïlande.
Préparation : 15 mn + salage - cuisson : 1 h – coût : ** - difficulté : *
Lavez le cabillaud, séchez-le et recouvrez-le de gros sel. Enfermez-le dans un récipient et laissez-le 12 heures au réfrigérateur. Au bout de ces 12 h, rincez-le et laissez-le dessaler dans de l’eau froide pendant 2 heures, en changeant l’eau régulièrement. Pelez les poivrons à cru et coupez-les en languettes. Faites-les bouillir dans un peu d’eau pendant 5 mn. Pochez 5 mn le cabillaud coupé en 6 morceaux. Egouttez.
Préchauffez le four à 175°c. Dans un plat à gratin, déposez les morceaux de cabillaud, les languettes de poivron et couvrez de 30 cl de crème liquide. Poivrez mais ne salez pas. Le cabillaud l’est déjà.
Enfournez pendant 30 à 40 mn. Pendant ce temps, faites cuire du riz rouge et servez cabillaud et riz nappés de la crème aux poivrons.

19.05.2013

samedi, 11 mai 2013

Tartelettes crevettes, oignons, poivrons

Un p’tit filet de jus de citron, quelques brins de persil ou de coriandre ciselés ajoutés à la fin et c’est un p’tit bonheur en perspective.

tartelettes crevettes,oignons,poivrons

Pour 12 tartelettes
Ingrédients : 150 g de farine, 75 g de beurre, 7, 5 cl d’eau, sel, 500 g de queues de crevettes, 2 oignons rouges, 1 poivron rouge, paprika, piment de Cayenne, sel, poivre et huile.
Préparation : 20 mn – cuisson : 20 mn – coût : * - difficulté : * - ustensiles : moules à tartelettes en silicone
Préparez une pâte brisée en mélangeant farine, beurre coupé en très petits morceaux, eau et sel. Formez une boule, laissez-la quelques dizaines de minutes au réfrigérateur puis étalez-la et remplissez-en les moules à tartelettes.
Enfournez pendant 15 bonnes minutes dans un four préchauffé à 200°c.
Laissez refroidir sur une grille.
Faites revenir dans un peu d’huile les queues de crevettes pendant 5 mn. Assaisonnez avec une pincée de paprika et de piment, salez et poivrez. Réservez. Remplacez-les dans la poêle par des lamelles de poivron pelé à cru et les oignons rouges coupés en lamelles. Faites cuire à feu doux 5 mn puis mélangez aux crevettes. Rectifiez l’assaisonnement.
Garnissez vos tartelettes de ce mélange et dégustez-les encore tièdes.

11.05.2013

jeudi, 09 mai 2013

Bigoli aux anchois

Si vous ne trouvez pas de vrais bigoli de la Vénétie, optez pour des spaghetti un peu épais et ne dites rien à personne. On n’y verra que du feu.

Bigoli aux anchois, bigoli, gros spaghetti, anchois

Pour 6 personnes
Ingrédients : 500 g de bigoli, 1 gros oignon, 6 anchois, 50 g d’amandes entières, parmesan, sel et poivre, huile d’olive.
Préparation : 5 mn – cuisson : 12 mn – coût : * - difficulté : * - Ustensiles : poêle et hachoir électrique
Faites griller à sec dans une poêle 50 g d’amandes et réservez-les. Faites chauffer l’eau pour les pâtes dans une grande marmite. Ajoutez un peu de sel. Dès que l’eau bout, faites-les cuire le temps indiqué sur le paquet.
Pendant ce temps, débarrassez les anchois de leur sel en les laissant tremper dans un bol d’eau. Epluchez l’oignon et coupez-le en grosses rondelles. Faites chauffer un peu d’huile d’olive dans une poêle et ajoutez les rondelles d’oignons. Laissez-les devenir transparents puis ajoutez les anchois égouttés. Continuez en versant un verre d’eau, poivrez, baissez le feu et laissez cuire 5 mn.
Passez les amandes grossièrement au hachoir électrique. Egouttez les pâtes et mélangez-les aux oignons et anchois. Saupoudrez allègrement d’amandes et de parmesan.
Les bigoli sont de gros spaghetti originaires de Venise et de ses environs, souvent élaborés avec du blé complet, ce qui leur donne cette couleur un peu foncée.

09.05.2013

dimanche, 05 mai 2013

Foie gras Terre et Mer de Ludovic Barat, chef de l’Auberge de la Coulotte à Avion

« Chez nous, tout est fait-maison, y’a pas de sous-vide acheté. On travaille avec les fermes et les boucheries du coin. Mes poules par exemple, c’est des belles poules avec de beaux blancs ! » Même cachée derrière un large sourire, Nathalie Doré, la patronne, ne plaisante pas avec ça. « C’est vraiment de la restauration. Notre cuisine est généreuse et excellente ! » Oui mais une fois qu’on a dit ça, faut assurer. Et bien la Cocotte vous le dit, ils assurent à l’Auberge de la Coulotte. Le chef, Ludovic Barat, change le menu deux fois par semaine. En ce moment, y’a des asperges et bientôt des carpaccios de fruits, de la terrine de joue de bœuf au foie gras. » D’ailleurs en parlant de foie gras, Ludovic y parfois glisse des noix de Saint-Jacques. Faut oser. Surprenant ? Assurément. Délicieux ? Oh la la !

Foie gras Terre et Mer de Ludovic Barat, chef de l’Auberge de la Coulotte à Avion, Auberge de la Coulotte, Avion, Nathalie Doré, Ludovic Barat, Le Chef et la Cocotte, la Voix du Nord

Foie gras terre et mer
Pour 6 personnes
Ingrédients : 500 g de foie gras frais de canard, 6 noix de Saint-Jacques, 5 g de sel fin, 2 g de poivre noir ou gris moulu, 1 g de noix muscade, 1 cl de Sauternes (Cognac, Armagnac, vin sucré). Confit d’oignon : 1 oignon, sirop de grenadine.
Préparation : 30 mn + repos – cuisson : 30 mn – coût : *** - difficulté : ** - Ustensiles : Film-plastique, papier-cuisson, ficelle de boucher et torchon
Poêlez les noix de Saint-Jacques pendant 3 à 4 mn, le temps qu’elles « recrachent leur jus » puis laissez-les refroidir.
Ouvrez le foie gras et éveinez-le avec la pointe d’un couteau. Etalez les morceaux sur un film-plastique et ajoutez tous les ingrédients (sel, poivre, muscade et Sauternes). Placez les Saint-Jacques sur le foie gras puis roulez-le dans le film-plastique pour en faire un boudin. Serrez bien les côtés. Enfermez le boudin dans du papier-cuisson, ficelez-le comme un saucisson puis emballez-le dans un torchon.
Faites cuire au bain-marie à 70°c pendant 30 mn. Laissez refroidir et mettez au réfrigérateur.
Le lendemain préparez le confit d’oignon en faisant cuire dans une petite casserole, un oignon coupé en lamelles. Ajoutez 3 cuillères à soupe de sirop de grenadine et laissez confire 5 à 10 mn, à feu doux, sans saler ni poivrer.
Tranchez le foie gras Terre et Mer, accompagnez-le du confit d’oignon et décorez l’assiette d’un trait de vinaigre balsamique réduit et d’une tuile de Gruyère.

Auberge de la Coulotte,133 boulevard Henri Martel, 62210 Avion
Textes : Odile Bazin
Photos : Stéphane Mortagne