vendredi, 07 décembre 2018

Nouilles sautées au porc frit

Pour réussir les recettes asiatiques, un wok est indispensable. Il cuit en un instant viandes et légumes et fait sauter les pâtes.

Nouilles sautées au porc frit, la Cocotte, la Voix du Nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 200 g de lard fumé, 1 botte de cives (ou échalotes), 3 gousses d’ail, 450 ml de lait de coco, 1 càs de gingembre moulu, 400 g de nouilles chinoises, huile d’arachide, 1 tige de citronnelle.
Préparation : 15 min – cuisson : 30 min – coût : * - difficulté : *
Faites bouillir 1,5 l d’eau et le lard fumé coupé en dés pendant 15 minutes. Avec une écumoire, récupérez les lardons et réservez 250 ml de bouillon.
Faites cuire les nouilles dans le bouillon suivant les indications du paquet. Egouttez et réservez. Pelez et pilez l’ail. Pelez les cives, ciselez-les en mettant de côté les tiges.  
Faites frire les lardons dans une poêle ou un wok avec un peu d’huile. Ajoutez l’ail, les échalotes et la tige de citronnelle. Saupoudrez de gingembre, de lait de coco et de 25 cl de bouillon de lard. Laissez mijoter 5 minutes. Ciselez les tiges de cives. Faites sauter très rapidement les nouilles dans un peu de matière grasse. Répartissez-les dans des grandes assiettes, nappez-les de sauce aux lardons et terminez en ajoutant les tiges d’échalotes ciselées très finement. Ajoutez du piment si vous voulez.

mardi, 27 novembre 2018

Soupe de légumineuses au chorizo et la Cocotte en Haïti

  1. soupe de légumineuses au chorizo et la cocotte en haïti,soupe,légumineuses,chorizo,la cocotte,la cocotte en jaïti,haïti,alliance française de cap haïtien,cap haïtienQuand dans la touffeur du milieu de l’été, on dit à la Cocotte qu’elle est invitée par l’Alliance Française de Cap Haïtien en Haïti, au premier salon international et numérique du livre, la Cocotte prend ça pour une blague, elle répond « mais oui, bien sûr » et range dans un p’tit coin de sa tête cette invitation complètement  surréaliste.
    Quand en octobre, elle reçoit ses billets d’avion, elle fait moins la maligne. La Cocotte va devoir y aller et se débrouiller seule pour le voyage. Prendre le train, facile. Elle a fait ça toute sa jeunesse. Prendre l’avion, ça se complique un peu. Et quand il faut changer plusieurs fois d’avion, ça se complique encore plus.
    Mais soit, la Cocotte est grande et la Cocotte y croit. La Cocotte y va !
    Quand elle se perd dans l’aéroport, demande vingt fois son chemin, revient sur ses pas, s’aperçoit que les écrans d’information qu’on lui disait trouver sur son chemin, tous ces p…. d’écrans d’information ont disparu, elle s’en veut vraiment d’avoir répondu au message sus-cité.
    Quand elle passe le check-in, dépose ses lourds bagages (les livres, ça pèse un certain poids), passe les vingt vérifications en douane, passeport dans une main et billet dans l’autre, jette ses bouteilles d’eau, enlève sa ceinture, range son passeport, ressort son passeport, retrouve son billet coincé dans la ceinture, dans la chaussure gauche, dans la chaussure droite, elle jure qu’on ne l’y prendra plus à accepter n’importe quelle invitation de qui que ce soit !
    soupe de légumineuses au chorizo et la cocotte en haïti,soupe,légumineuses,chorizo,la cocotte,la cocotte en jaïti,haïti,alliance française de cap haïtien,cap haïtienQuand enfin elle s’assied dans le siège de l’aéroplane tant recherché, qu’elle souffle, décompresse,  discute le bout de gras avec sa guadeloupéenne de voisine pendant 8000 km et qu’elle s’endort vite, elle est toujours et plus que jamais prise de gros doutes et elle rêve de détourner l’avion.
    Quand elle arrive chez l’ambassadeur, entourée d’autres auteurs qu’elle connaît de vue (mais pas eux), PPDA, Marie Darrieussecq, Jean-Paul Hirsch… d’autres qu’elle ne connaît même pas encore, Bofane In-Koli, Florence Tsagué, Dominique de Loppinot, Chloé Savoie-Bernard ou encore Sylvestre Bouquet, elle se demande bien de quoi elle va pouvoir parler avec cet aréopage de gens brillants et une grosse impression d’erreur de casting qui l’étreint depuis quelque temps l’étreint plus encore.
    Quand elle traverse Port au Prince en suivant des tap-tap brinquebalants, à la lumière rare des lampadaires étiques, qu’elle découvre avec effroi que les traces du tremblement de terre de 2010 sont encore très, très, très visibles, qu’elle entrevoit des petites échoppes de bric et de broc, des maisons d’habitation chancelantes éclairées à la flamme capricieuse des bougies frêles et fragiles, qu’elle voit des gens qui tentent de vivre, qui tentent de survivre, elle se demande ce qu’elle est venue faire dans cette galère.
    Mais elle y est, elle va s’y faire, elle doit s’y faire !
    soupe de légumineuses au chorizo et la cocotte en haïti,soupe,légumineuses,chorizo,la cocotte,la cocotte en jaïti,haïti,alliance française de cap haïtien,cap haïtienQuand par curiosité elle assiste à une conférence de Marie Darrieussecq, femme brillante et pertinente, femme intelligente et indépendante, femme au rire clair et décidé, devant un parterre de jeunes filles du collège Simone de Beauvoir de Cap Haïtien l’écoutant bouche bée disserter littérature et féminisme, elle se dit que finalement elle a peut-être bien fait de répondre oui à la première question (voir ci-dessus).
    Quand elle est invitée à un spectacle de danse, qu’elle en apprend plus sur l’histoire tragique de ce petit pays jamais épargné par quelqu’avanie ou calamité que ce soit, à travers une chorégraphie jeune, gracile et décoiffante d’une compagnie nommée HDA (Haïti Danse Art), quand elle entend des percussionnistes fous taper sur des tam-tam pendant plus d’une heure sans discontinuer, elle se dit qu’elle a été bien inspirée de ne pas hésiter au mois d’août.
    Quand elle cuisine tout simplement dans de beaux restaurants (Café Tap Tap et Restaurant Lolo) et qu’elle s’éclate avec des cuisiniers dont les sourires n’ont d’égal que leur gentillesse, quand elle entre dans une salle de classe de l'Institut Sacré-Cœur du Cap-Haïtien, que 100 filles et 3 ou 4 garçons tous en uniforme se lèvent de concert et l’accueillent d’un tonitruant « Bienvenue Madame Cocotte »,  qu’elle cuisine avec eux, sur des braseros géants, un plat de son Nord à elle, adapté aux tropiques, son poulet à la bière Prestige (la bière du cru), quand elle entend avec délice et en créole, la recette du rhum-punch déclamée par le professeur de cocktail soupe de légumineuses au chorizo et la cocotte en haïti,soupe,légumineuses,chorizo,la cocotte,la cocotte en jaïti,haïti,alliance française de cap haïtien,cap haïtiende l’établissement, qu’elle répond aux questions curieuses et fournies des étudiants, elle se dit encore une fois qu’elle a bien fait de répondre, oui, oui et oui !
    Quand enfin elle remercie son hôte, Monsieur Compan, le directeur général de lAlliance Française de Cap Haïtien, (Monsieur Compan dont le nom doit venir à coup sûr du latin companio, celui qui partage le pain, le compagnon, le copain…) de lui avoir fait vivre un moment aussi indicible que surréaliste, elle décide à ce moment précis qu’elle lui vouera une reconnaissance éternelle, qu’elle bénira son nom, celui de ses descendants, d'un de ses assistants qui s’appellent Valentin et de Chantal Laroche, présidente de l'Alliance Française du Cap Haïtien et de tous ses représentants et que dorénavant elle répondra toujours oui à n’importe quelle invitation dans n’importe quel coin du monde. Oui, oui, oui, la Cocotte dira oui !soupe de légumineuses au chorizo et la cocotte en haïti,soupe,légumineuses,chorizo,la cocotte,la cocotte en jaïti,haïti,alliance française de cap haïtien,cap haïtiensoupe de légumineuses au chorizo et la cocotte en haïti,soupe,légumineuses,chorizo,la cocotte,la cocotte en jaïti,haïti,alliance française de cap haïtien,cap haïtiensoupe de légumineuses au chorizo et la cocotte en haïti,soupe,légumineuses,chorizo,la cocotte,la cocotte en jaïti,haïti,alliance française de cap haïtien,cap haïtiensoupe de légumineuses au chorizo et la cocotte en haïti,soupe,légumineuses,chorizo,la cocotte,la cocotte en jaïti,haïti,alliance française de cap haïtien,cap haïtiensoupe de légumineuses au chorizo et la cocotte en haïti,soupe,légumineuses,chorizo,la cocotte,la cocotte en jaïti,haïti,alliance française de cap haïtien,cap haïtiensoupe de légumineuses au chorizo et la cocotte en haïti,soupe,légumineuses,chorizo,la cocotte,la cocotte en jaïti,haïti,alliance française de cap haïtien,cap haïtiensoupe de légumineuses au chorizo et la cocotte en haïti,soupe,légumineuses,chorizo,la cocotte,la cocotte en jaïti,haïti,alliance française de cap haïtien,cap haïtiensoupe de légumineuses au chorizo et la cocotte en haïti,soupe,légumineuses,chorizo,la cocotte,la cocotte en jaïti,haïti,alliance française de cap haïtien,cap haïtiensoupe de légumineuses au chorizo et la cocotte en haïti,soupe,légumineuses,chorizo,la cocotte,la cocotte en jaïti,haïti,alliance française de cap haïtien,cap haïtiensoupe de légumineuses au chorizo et la cocotte en haïti,soupe,légumineuses,chorizo,la cocotte,la cocotte en jaïti,haïti,alliance française de cap haïtien,cap haïtien

soupe de légumineuses au chorizo et la cocotte en haïti,soupe,légumineuses,chorizo,la cocotte,la cocotte en jaïti,haïti,alliance française de cap haïtien,cap haïtiensoupe de légumineuses au chorizo et la cocotte en haïti,soupe,légumineuses,chorizo,la cocotte,la cocotte en jaïti,haïti,alliance française de cap haïtien,cap haïtiensoupe de légumineuses au chorizo et la cocotte en haïti,soupe,légumineuses,chorizo,la cocotte,la cocotte en jaïti,haïti,alliance française de cap haïtien,cap haïtien

 

 

 

soupe de légumineuses au chorizo et la cocotte en haïti,soupe,légumineuses,chorizo,la cocotte,la cocotte en jaïti,haïti,alliance française de cap haïtien,cap haïtien 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La recette

L’hiver pointe son nez et par conséquent les bonnes soupes. En voici une pleine de bonnes choses pour vous réchauffer.

Soupe de légumineuses au chorizo et la Cocotte en Haïti, soupe, légumineuses, chorizo, la Cocotte, la Cocotte en Jaïti, Haïti, Alliance Française de Cap Haïtien, Cap Haïtien

Pour 6 personnes
Ingrédients : 50 g de lentilles brunes, 50 g de lentilles corail, 50 g de pois cassés, 50 g de haricots coco, 50 g de petits lingots, 3 chorizos à faire cuire, 2 oignons, 2 gousses d’ail, 1 morceau de couenne de lard fumé, cumin en poudre, laurier, piment rouge sec, sel, thym, 1 carotte, 1 pomme de terre, un peu de chou vert, huile.
Préparation : 30 min – cuisson : 2 h – coût : * - difficulté : *
Lavez toutes les légumineuses et plongez-les 24 heures dans de l’eau froide renouvelée de temps en temps. Faites chauffer un peu d’huile dans un grand faitout. Pelez et ciselez oignons et ail et faites-les dorer dans l’huile. Coupez les chorizos en rondelles et ajoutez-les au faitout avec la couenne de lard. Ajoutez thym, laurier, cumin, piment rouge et un peu de sel. Faites revenir 5 min. Ajoutez les légumineuses égouttées, couvrez de 2 litres d’eau et laissez cuire 1 h 30 à feu moyen. Pelez pomme de terre et carotte, coupez-les en très petits dés. Lavez quelques feuilles de chou vert, enlevez la côte centrale et détaillez-le en lamelles. Ajoutez au faitout et laissez cuire encore 20 à 30 minutes. Enlevez les aromates et la couenne de lard et servez avec du bon pain de campagne grillé.

 

dimanche, 25 novembre 2018

Waterzooï de poisson

Levez les filets des gros poissons et commencez par eux quand le bouillon sera prêt. Enfin terminez par les plus petits.

Waterzooï de poisson, waterzooï, waterzoï, la cocotte, la voix du nord

La Cocotte aurait pu mettre plein d’autres choses dans ce bouillon d’origine flamande. Elle aurait pu mettre des filets de cabillaud, de lieu noir ou jaune, 1 ou 2 oignons, de la bière à la place du vin blanc, des petites crevettes grises juste à la fin. Elle aurait pu mettre carrément du poulet ou de la poule au lieu de tous les poissons choisis. Mais non, elle a pris ce qu’elle a trouvé chez le poissonnier, des poissons de chez nous, pêchés la veille et qui n’ont pas fait 20000 kilomètres avant d’arriver dans son bouillon. Elle aurait même pu aussi ne mettre qu’un seul O à waterzooï. Mais non, elle fait ce qu’elle veut et elle se régale.

Pour 6 personnes
Ingrédients : 20 g de beurre, 3 poireaux, 20 g de farine, 25 cl de vin blanc, eau, 5 baies de genièvre broyées, 1 bouquet garni, poivre, muscade, 2 carottes, 1 grosse pomme de terre, 3 maquereaux, 3 harengs, 1 litre de moules, persil plat, 1 citron. Facultatif : crème
Préparation : 15 min – cuisson : 30 min – coût : * - difficulté : *

Waterzooï de poisson, waterzooï, waterzoï, la cocotte, la voix du nord

Faites fondre 20 g de beurre dans un faitout et faites-y suer les poireaux lavés et coupés en fines rondelles. Ajoutez la farine, mélangez bien et couvrez de vin et d’eau.
Ajoutez les baies de genièvre, le bouquet garni, du poivre et une pincée de muscade. Pelez carottes et pomme de terre, coupez-les en julienne et ajoutez-les à la soupe.
Couvrez la soupe et laissez-la cuire 20 minutes à petits bouillons. Ajoutez moules, maquereaux et harengs lavés et vidés. Quand leur chair est nacrée, arrêtez la cuisson. Lavez et ciselez le reste du persil et ajoutez-le à la soupe. Liez avec la crème si vous voulez. Servez la soupe avec du citron et décorez les assiettes de quelques crevettes grises. Salez si besoin. Un petit conseil, mangez-le le lendemain, c’est encore meilleur.

jeudi, 01 novembre 2018

Soupe acidulée céleri-champignons

Le céleri haché donne beaucoup de peps à cette recette et mêlé au gingembre et au citron kaffir, le lait de coco adoucit l’ensemble.

Soupe acidulée céleri-champignons, céleri, citron kaffir, champignons, lait de coco, la Cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 petite botte de céleri en branches, 500 g de champignons de Paris, 20 g de beurre, jus de citron, thym, 3 feuilles de citron kaffir (en pots dans les bonnes épiceries), 1 càc de graines de coriandre, 1 càs de gingembre moulu, 200 ml de lait de coco, 500 g de gambas cuites, ½ bouquet de persil plat, sel, poivre, eau.
Préparation : 15 min – cuisson : 20 min – coût : * - difficulté : *
Faites bouillir 800 ml à 1 litre d’eau. Lavez et ciselez le céleri. Pelez les champignons et coupez-les en fines lamelles. Dans un faitout faites fondre le beurre et ajoutez le céleri. Ajoutez les champignons et le thym, couvrez d’un peu de jus de citron et faites sauter les champignons 2 ou 3 minutes.
Versez alors l’eau bouillante, salez et poivrez l’ensemble, ajoutez la coriandre en grains, le gingembre moulu, les feuilles de citron kaffir et le lait de coco. Couvrez le faitout et laissez cuire 15 minutes à feu moyen. Décortiquez les gambas, lavez et ciselez le persil plat. Ajoutez-les 2 minutes avant de servir cette soupe.

lundi, 22 octobre 2018

Velouté de chou-fleur origan et curcuma

Espèce de zingibéracée originaire d'Inde et de Malaisie, le curcuma donne une belle couleur dorée et une belle note poivrée à vos plats.

Velouté de chou-fleur origan et curcuma, chou-fleur, curcuma, la Cocotte, la voix du nord


Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 chou-fleur, thym, laurier, persil, 1 carotte, 1 poireau, lait, crème fraîche, ½ cuillère à café de curcuma, origan, sel.
Préparation : 15 min – cuisson : 30 à 40 min – coût : * - difficulté : * - ustensiles : ficelle de boucher, mixeur plongeant
Faites un bouquet garni avec la carotte pelée, le poireau préparé, persil lavé, thym et feuille de laurier et ficelez-le avec la ficelle. Faites chauffer 1 litre de lait et plongez le bouquet garni. Ajoutez le chou-fleur en bouquets lavés. Salez, couvrez et laissez cuire 30 minutes. Quand le chou-fleur se laisse transpercer facilement avec la lame d’un couteau, retirez le bouquet garni du faitout et passez le velouté au mixeur plongeant. Ajoutez un peu de crème fraîche et de lait (au besoin) pour obtenir une belle texture. Rectifiez en sel et saupoudrez d’une pointe de curcuma et de quelques feuilles d’origan (frais si possible) pour le goût et la couleur.

Les tasses ont été créées par Martine Desvaux.

mardi, 04 septembre 2018

Soupe d’escargots

Sous la pluie,
Un ciré, deux bottes
Là, là, là et ici,
A couvert, faites la récolte
De ces p’tites bêtes cornues
Pas douillettes et toutes nues,
portant leur maison sur le dos
Ainsi vont les escargots.

Partout bavant,
Rampant et indolents,
Dès les premiers nuages,
Les hélix déménagent.
A leur train de sénateurs,
Ils-elles nagent dans le bonheur.
Nul besoin de code,
Sortez, sortez, gastéropodes !

soupe d’escargots,soupe,escargots,la cocotte,la voix du nord
Puis l’opercule, on leur ôte,
Avec d'expertes menottes,
On les rince, on les rince,
De Reims à Saint-Gaudens
Bouh ! De bave, ils regorgent
Un bain de sel, hop ils dégorgent !
On ne garde que le bon
Cuisinons les colimaçons

Dans leur coquille, on les remet
Dans la sauce, ils aiment tremper
Un bouillon, on confectionne
D’herbes et d’épices, on les bichonne
De Biribi les oies
A Foufnie les berdouilles
Ils et elles sont à la joie
Ainsi se mangent les cagouilles

La recette

A-t-on vraiment besoin d’attendre une grande occasion pour se régaler d’escargots ? Non ! De temps en temps faisons-nous plaisir.

Soupe d’escargots, soupe, escargots, la Cocotte, la voix du Nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 36 gros escargots au bouillon (ou plus si vous voulez), 4 pommes de terre farineuses moyennes, beurre, 100 g de fromage frais aux fines herbes, 1 gousse d’ail, lait, 1 verre de vin blanc de Bourgogne (ici du Mâcon-village), sel et poivre, quelques tiges de persil plat.
Préparation : 20 min – cuisson : 40 min – coût : * - difficulté : * - ustensile : mixeur
Lavez les pommes de terre et faites-les cuire à la peau 20 minutes. Pelez-les une fois refroidies et coupez-les en petits morceaux. Egouttez les escargots en gardant le jus. Réservez les escargots. Faites fondre un peu de beurre dans une casserole, ajoutez l’ail pelé et ciselé, les pommes de terre, le jus des escargots égouttés, le verre de vin blanc et couvrez de lait. Couvrez et laissez cuire 20 minutes.
Ajoutez le fromage aux fines herbes et mixez cette soupe. Si nécessaire, ajoutez un peu de lait pour obtenir un beau velouté. Assaisonnez.
3 minutes avant de servir, ajoutez les escargots, laissez réchauffer et servez bien chaud en décorant les assiettes de persil plat.

mardi, 21 août 2018

Soupe de fèves à l’origan

Si vous avez de l’origan qui pousse dans votre jardin, alors vous avez de la chance. A vous bientôt, les pizzas, les fougasses, les calzone…

Soupe de fèves à l’origan, fèves, origan, la Cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 carcasse de poulet, laurier, thym, 400 g de fèves sèches, 2 merguez, origan séché, sel, poivre, huile d’olive. Facultatif : quelques cacahuètes.
Préparation : 15 min – cuisson : 30 min – coût : * - ustensile : mixeur
Couvrez les fèves d’eau fraîche pendant 1 nuit. Le Lendemain faites bouillir 2 litres d’eau, la carcasse de poulet, 1 feuille de laurier et une branche de thym pendant 30 minutes. Filtrez le bouillon. Rincez les fèves, égouttez-les et faites-les cuire dans le bouillon de poulet filtré le temps qu’elles ramollissent complètement. 30 minutes devraient suffire. Mixez les fèves en ajoutant un peu de bouillon jusqu’à avoir un beau velouté assez liquide. Salez et poivrez. Coupez les merguez en petits morceaux. Faites-les cuire à la poêle sans mettre de matière grasse.
Dans des assiettes creuses, répartissez la soupe de fèves, ajoutez les morceaux de merguez, saupoudrez d’origan, parsemez de cacahuètes broyées si vous voulez et terminez par un filet d’huile d’olive.soupe de fèves à l’origan,fèves,origan,la cocotte,la voix du nord

samedi, 28 juillet 2018

Foie grillé, consommé de champignons infusé à l’aspérule odorante d’Eugène Hobraiche, Haut bonheur de la table à Cassel

« C’est notre tour, on écrit notre histoire. »
Avec sa femme Marie-Pierre, Eugène Hobraiche a pour bagage un beau et long parcours initiatique avant d’arriver à Cassel en 2013. D’étoilés en étoilés, il a appris, expérimenté, peaufiné son métier pour offrir à ses clients une cuisine qui met la technique au service du produit. Une cuisine qu’il veut du terroir, pour faire honneur aux gens d’ici. « Ici où personne ne nous connaissait », ils ont dû faire leurs preuves et ils les ont faites ! En 2017, ils obtiennent une étoile dans le guide vert ! « Maintenant les gens nous font confiance, ils nous suivent les yeux fermés, je peux me permettre de faire plus de folies », dit-il humblement.

Haut bonheur de la table, 18, grand-place, 59670 Cassel, 03 28 40 51 03

foie grillé,consommé de champignons infusé à l’aspérule odorante d’eugène ho,haut bonheur de la table à cassel,eugène et marie-pierre hobraiche,cassel,haut bonheur de la table,le chef et la cocotte,la cocotte,la voix du nord

Foie grillé, consommé de champignons infusé à l’aspérule odorante
Ingrédients : 6 tranches de foie gras frais de 40 à 45 g, 2 artichauts camus cuits, 1 faisselle égouttée, fenouil, 100 g de girolles, 100 g de champignons de Paris, 50 g de mousseline d’aubergine (fumée, cuite à l’étuvée et mixée), 6 amandes fraîches émincées, 4 pousses d’oxalis, 12 feuilles d’oseille sanguine, 6 fleurs d’aspérule odorante (à défaut de l’estragon), vin blanc, 1 échalote, huile d’amande grillée, vinaigre balsamique blanc, sel et poivre.
Préparation : 30 min – cuisson : 20 min – coût : *** - difficulté : ** - ustensile : poêle en fonte

foie grillé,consommé de champignons infusé à l’aspérule odorante d’eugène hobraiche, haut bonheur de la table à cassel,eugène et marie-pierre hobraiche,cassel,haut bonheur de la table,le chef et la cocotte,la cocotte,la voix du nord

Consommé : Emincez les champignons. Faites-les sauter avec échalote et vin blanc. Ajoutez 30 cl d’eau, laissez bouillonner quelques instants. Arrêtez la cuisson, ajoutez les aspérules et laissez infuser 20 minutes.
Mélangez cœurs d’artichaut coupés, girolles et fenouil sautés, amandes effilées, vinaigre, huile et sel. Disposez sur les assiettes, décorez d’oxalys et oseille. Ajoutez pointes de mousseline d’aubergine et faisselle assaisonnée.
Dans une poêle en fonte dorez le foie à peine 2 minutes sur tous les côtés. Salez et poivrez. Attention, la poêle doit être chaude sans être fumante. Enfin versez le consommé tout autour.

foie grillé,consommé de champignons infusé à l’aspérule odorante d’eugène hobraiche,haut bonheur de la table à cassel,eugène et marie-pierre hobraiche,cassel,haut bonheur de la table,le chef et la cocotte,la cocotte,la voix du nord

mardi, 10 juillet 2018

Fèves au bouillon de lait

Les fèves, c’est comme les artichauts, il y en a plus quand on a fini de manger qu’avant. Mais que c’est bon ! Oh oui, que c’est bon !

Fèves au bouillon de lait, fèves, la Cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 kg de fèves, 25 cl de lait, 50 g de parmesan, 1/2 cube de bouillon de légumes déshydraté, poivre, huile pimentée, jambon ibérique.
Préparation : 20 min – cuisson : 15 min – coût : * - difficulté : * - ustensiles : mixeur, tamis et verrines
Faites chauffer à très petits bouillons le lait en émiettant dedans le demi-cube de bouillon de légumes.
Ecossez les fèves et déposez-les dans une petite casserole. Couvrez-les d’eau et faites-les cuire à peine 5 minutes. Egouttez-les et enlevez la pellicule qui les recouvre.
Ajoutez-les au lait chaud, ajoutez-leur le parmesan râpé et un peu de poivre. Ne salez pas, le parmesan l’est déjà suffisamment. Passez le contenu de la casserole au mixeur puis au tamis pour enlever les petits morceaux. Répartissez cette petite soupe dans des verrines, ajoutez une goutte d’huile pimentée et disposez des morceaux de jambon ibérique sur le dessus. Servez tiède ou froid.

samedi, 16 juin 2018

Encornets poêlés et bouillon de concombre et verveine de Richard Granier chef du Chantecler à Lille

« On est un jeune couple, dans l’air du temps, simple et efficace »
Richard partait en vrille à 18 ans, il s’éloigne alors de chez lui, fait des extras dans de nombreux restaurants, reste 2 ans chez Didier Agnès, MOF installé à Saint-Jean-Cap-Ferrat, « très formateur » puis il rencontre Charlotte, sa compagne pâtissière. Ils découvrent la vie stressante de Paris et la fuient, lui préférant Lille. « On voulait une ville qui bouge tout simplement. » Leur restaurant est à leur image, simple et convivial. La cuisine donne sur la salle, les clients adorent, le retour est direct. Richard donne une influence du sud à sa cuisine et le tour est joué. Tout simplement !

Le Chantecler, rue Nicolas Leblanc, 59000 Lille

Encornets poêlés et bouillon de concombre et verveine de Richard Granier chef du Chantecler à Lille, encornets, verveine, concombre, La Cocotte, le Chef et la Cocotte, Richard Granier, le chantecler Lille ,

Encornets poêlés et bouillon de concombre et verveine
Pour 6 personnes
Ingrédients : 2 concombres, 1 citron vert, ½ botte de verveine, sel, poivre, 400 g d’encornets, beurre, farine, persil, ail et échalotes, huile d’olive.
Préparation : 15 min – cuisson : quelques minutes - coût : * - ustensiles : blender et chinois

Encornets poêlés et bouillon de concombre et verveine de Richard Granier chef du Chantecler à Lille, encornets, verveine, concombre, La Cocotte, le Chef et la Cocotte, Richard Granier, le chantecler Lille ,

Pelez 1 concombre* ½ et mixez-le au blender avec le jus de citron pressé, une dizaine de feuilles de verveine et 150 g d’eau. Salez et poivrez. Mixez longuement et passez le tout au chinois. Réservez ce « bouillon » au frais. Détaillez les encornets en lamelles, passez-les dans la farine et faites-les sauter 1 à 2 minutes dans une poêle bien chaude dans un peu de beurre. Pelez et ciselez ail et échalote et ciselez le persil lavé. Ajoutez la persillade aux encornets.  
*Avec le demi-concombre restant, faites des copeaux et des rondelles et assaisonnez-les d’huile d’olive et de citron. Versez le bouillon dans le fond des assiettes, ajoutez les encornets et terminez par les copeaux et rondelles de concombre par-dessus. « C’est frais et ça marche plutôt pas mal ! »

mardi, 12 juin 2018

Lablabi de Tunisie

Moi, je suis ouverte à toutes les religions si elles me permettent de découvrir des plats et de me régaler. Fêtons l’Aïd el Fitr comme en Tunisie !

Lablabi de Tunisie, pois chiches, pain rassis, la Cocotte, la Voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : huile d’olive, 2 gousses d’ail, 1 petite boîte de concentré de tomates, 1 càs de harissa et 1 de cumin, 750 g de pois chiches cuits, sel, poivre, pain rassis, 6 œufs, thon en boîte, olives, câpres, coriandre fraîche.
Préparation : 20 min – cuisson : 40 min – coût : * - difficulté : * - ustensile : marmite
Pelez et pilez l’ail. Faites chauffer 3 cl d’huile d’olive dans la marmite. Ajoutez ail, concentré de tomates, harissa et cumin. Mélangez et versez les pois chiches rincés. Versez 2 litres d’eau, couvrez la marmite et laissez cuire 30 minutes. Rectifiez l’assaisonnement. Cassez les œufs dans la marmite, ne mélangez pas et arrêtez aussitôt la cuisson. Couvrez. Préparez un plateau avec olives, câpres, coriandre lavée et ciselée, thon, cumin, harissa et amenez le plat de lablabi à table. Demandez à vos invités de déchirer leur pain et de le mettre dans le fond de leur assiette et versez la soupe par-dessus en terminant par les œufs pochés. Ajutez du jus. Vos invités peuvent ensuite parsemer leur assiette avec ce qui les tente en terminant par harissa et cumin. Ensuite mélangez tout et dégustez.

lundi, 04 juin 2018

Velouté de pointes d'asperges

La saison de l’asperge est très courte. Il ne faut surtout rater l’occasion de vous régaler. L’asperge se déguste en ce moment.

Velouté de pointes d'asperges, asperges, La Cocotte, la Voix du Nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 kg de grosses asperges, beurre, sel, poivre blanc, 1 bouillon-cube de légumes, 20 cl de crème liquide, 1 poignée d’amandes émondées, persil plat.
Préparation : 30 min – cuisson : 30 min – coût : * - difficulté : * - ustensiles : mixeur électrique et tamis
Pelez les asperges en vous arrêtant juste au niveau des pointes. Coupez l’extrême pointe des asperges. Gardez une ou deux asperges entières pour le décor. Faites fondre 15 g de beurre dans un faitout et faites dorer les asperges. Ajoutez le cube de bouillon émietté et couvrez d’eau. Salez, poivrez et couvrez le faitout, faites cuire 30 minutes. Mixez le velouté et passez-le au tamis. Remettez-le dans le faitout, ajoutez la crème liquide, une branche de persil plat lavé et ciselé et ajoutez les pointes et les 2 asperges mises de côté finement coupées en biais. Rectifiez l’assaisonnement. Laissez chauffer encore 5 minutes et servez le velouté en parsemant chaque bol ou assiette d’amandes effilées et de persil.

vendredi, 13 avril 2018

Soupe morue-pimenton

Bienheureux ceux qui connaissent ce poivron doux, séché et fumé d’origine ibérique que l’on nomme pimenton. Ils ont du goût !

Soupe morue-pimenton, morue, pimenton, la Cocotte, la Voix du Nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 500 g de morue effilée, 3 gousses d’ail, huile d’olive, 2 oignons, 1 cuillère à soupe de pimenton, 1 litre de coulis de tomates, 1 petit chou vert, 200 g de riz sauvage, sel et poivre.
Préparation : 30 min + 2 jours de dessalage– cuisson : 1 h – coût : * - difficulté : *
Faites dessaler la morue dans de l’eau fraîche régulièrement renouvelée pendant 2 jours. Pelez et ciselez oignon et ail. Faites chauffer un peu d’huile dans une cocotte et faites-y dorer oignon et ail. Ajoutez le pimenton et la morue en petits morceaux. Mélangez, couvrez de coulis de tomates et ajoutez 1 litre d’eau.
Enlevez les premières feuilles du chou et le cœur dur. Coupez le chou en plusieurs morceaux et ajoutez-les à la cocotte. Couvrez la cocotte et laissez cuire 45 minutes. A la fin du temps, ajoutez les pois chiches et le riz sauvage. Laissez cuire encore 15 à 20 minutes. Poivrez comme il vous plaira et salez après avoir goûté, la morue même dessalée peut encore être salée.
Vous pouvez ajouter petits pois et tomates séchées.

lundi, 12 mars 2018

Chou soupe carotte et soja

Ajoutez à cette soupe des nouilles chinoises ou japonaises, prenez une paire de baguettes pour déguster cette soupe puis buvez le bouillon.

Chou soupe carotte et soja, la Cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 petit chou vert bien serré, 4 carottes, 200 g de lard fumé, 1 grosse cuillère à soupe de pâte de soja rouge, 1 morceau de gingembre, 1 cuillère à café de pâte de piment rouge, eau.
Préparation : 20 min – cuisson : 45 min – coût : * - difficulté : * - ustensile : 1 cocotte en fonte
Enlevez les premières feuilles du chou et le cœur très dur. Détaillez le chou en fines lanières et faites-les blanchir 10 minutes à l’eau bouillante. Egouttez-les.
Enlevez la barde et la couenne du lard et faites-les dorer dans la cocotte pour faire un peu de matière grasse. Coupez le lard en petits dés. Faites dorer ces petits dés dans la cocotte. Ajoutez le chou, le morceau de gingembre pelé et la cuillère de pâte de soja. Mélangez bien et mouillez l’ensemble avec 2 litres d’eau. Couvrez la cocotte et amenez à ébullition.
Pelez les carottes et coupez-les en fines rondelles. Ajoutez-les à la soupe et terminez par la petite cuillère à café de pâte de piment. Couvrez à nouveau et laissez encore cuire 30 minutes. Le chou est cuit quand il est bien raplapla. Servez dans des bols et mangez cette soupe brûlante.

lundi, 12 février 2018

Velouté d’endives lard et saumon

Il est des fois où la Cocotte se tait pour laisser à ses invités le temps de reprendre leurs esprits. Oui, elle le sait, son velouté est une tuerie.

Velouté d’endives lard et saumon, la Cocotte, la Voix du Nord, endives, saumon

Pour 6 personnes
Ingrédients : 100 g de lardons fumés, 800 g d’endives, 250 g de saumon frais, 25 g de beurre, 30 g de farine, 1 litre de bouillon de légumes, sel et poivre blanc, 1 pincée de muscade, baguette de pain.
Préparation : 15 min – cuisson : 30 min – coût : * - difficulté : * - ustensile : mixeur électrique
Faites dorer les lardons dans le beurre pendant 5 minutes.  Enlevez le cœur des endives et coupez celles-ci en petits tronçons. Ajoutez-les dans la casserole. Couvrez et laissez cuire 10 minutes. Ajoutez 30 g de farine. Mélangez bien et versez petit à petit le bouillon. Salez légèrement, poivrez et terminez par la muscade. Couvrez et laissez cuire 20 minutes. Mixez le velouté très finement et rectifiez l’assaisonnement.
Au moment de servir, tranchez le saumon très finement. Faites toaster quelques tartines de baguette. Servez le velouté dans des assiettes creuses, posez le saumon tranché par-dessus et proposez des tranchettes de pain toasté.

samedi, 30 décembre 2017

Velouté de topinambours à l’huile truffée de Will et Sandrine Seney du restaurant « Ripaille » à Lille

Un petit restaurant « pour pouvoir travailler à deux », des recettes en apparence simples et de saison, des produits locaux, souvent bio, comme les légumes, la viande, les cidres, les bières ou encore les limonades, une carte qui change tous les mois, des suggestions pour faire découvrir de belles choses aux clients curieux et des plats végétariens pour faire plaisir à tout le monde, « On a laissé de côté l’aspect gargantuesque du mot Ripaille, on a seulement gardé le côté convivial du mot pour bien manger en étant bien accompagné. » Will et Sandrine ont tout compris en ouvrant ce lieu, ici on fait Ripaille !

velouté de topinambours à l’huile truffée de will et sandrine seney du restaurant « ripaille » à lille

Ripaille, 4 rue des Bouchers, 59800 Lille et sur Facebook

03 74 11 63 55

Velouté de topinambours à l’huile truffée
Pour 6 personnes
Ingrédients : 500 g de topinambours, 500 g d’hélianthis (légumes ressemblant aux topinambours), 100 g de beurre, environ 25 cl de crème liquide, sel, poivre, 1 poignée de noisettes décortiquées, quelques châtaignes débarrassées de leur peau, huile d’olive à la truffe, ciboulette. Facultatif : un peu de foie gras.
Préparation : 15 min – cuisson : 30 min – coût : * - difficulté : * - ustensiles : économe et blender

velouté de topinambours à l’huile truffée de will et sandrine seney du restaurant « ripaille » à lille

Pelez les légumes à l’aide de l’économe. Faites-les cuire de 25 à 30 minutes dans de l’eau bouillante jusqu’à ce qu’ils soient tendres. Pour faciliter la digestion de ces légumes, changez l’eau trois fois en cours de cuisson. Vous pouvez aussi les faire cuire dans du lait, cela aura le même effet.
Egouttez les légumes et passez-les au blender avec le beurre et la crème liquide jusqu’à avoir un beau velouté. Salez et poivrez. Dressez de belles assiettes creuses, parsemez de brisures de noisettes et de châtaignes, ajoutez un filet d’huile à la truffe et un peu de ciboulette ciselée.
Pour les fêtes, ajoutez des petits morceaux de foie gras sur le velouté et dégustez-le bien chaud.

velouté de topinambours à l’huile truffée de will et sandrine seney du restaurant « ripaille » à lille

jeudi, 28 décembre 2017

Bouillon-volaille aux nouilles

Voici un petit bouillon léger pour apaiser nos petits estomacs avant le réveillon du Nouvel an. Une purge, en somme !

Bouillon-volaille aux nouilles, La Cocotte, la Voix du Nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : huile de sésame, 1 carcasse de poulet, 1 oignon, 1 càc de pâte de piment, 3 càs de sauce shoyu, 1 càs de graines de coriandre, thym, laurier, 2 carottes, 3 œufs, 6 cébettes, 300 g de nouilles chinoises, poivre.
Préparation : 30 min – cuisson : 1 h 45 – coût : * - difficulté : * - ustensile : marmite
Faites chauffer 1 càs d’huile de sésame dans la marmite et faites-y dorer l’oignon pelé et ciselé. Ajoutez carcasse de poulet, pâte de piment, shoyu, coriandre, thym et laurier. Mouillez avec 3 litres d’eau. Couvrez la marmite et laissez cuire à feu doux 1 h 30. Filtrez le bouillon.
Au bout de ce temps, faites tremper les nouilles dans de l’eau pour les séparer. Egouttez-les et faites-les cuire dans le bouillon, le temps indiqué sur le paquet de pâtes.
Faites cuire les œufs pour les avoir durs. Ecalez les œufs, coupez-les en deux.
Ciselez les cébettes. Répartissez pâtes, bouillon et carottes râpées gros dans des bols. Continuez avec les cébettes et ½ œuf par personne et dégustez très chaud.

mardi, 26 décembre 2017

Crème de panais, foie gras et genièvre

Nul besoin de dépenser des fortunes dans le foie gras que vous allez choisir. Mais quand même, n’allez pas me prendre n’importe quoi.

Crème de panais, foie gras et genièvre, La Cocotte, La Voix du Nord, foie gras, paanis

Pour 6 personnes
Ingrédients : 300 g de panais, 1 pomme à cuire, 100 g de foie gras, 20 g de graisse d’oie, sel, poivre blanc, 15 cl de crème liquide, 1 cuiller à café de genièvre de Houlle
Préparation : 20 min – cuisson : 25 min – coût : ** - ustensiles : mixeur plongeant, chinois, 6 verrines
Pelez et coupez les panais en petits morceaux. Faites-les bouillir 15 minutes dans une casserole d’eau. Egouttez-les. Faites dorer les panais dans la graisse d’oie. Pelez, épépinez et coupez la pomme en petits morceaux et ajoutez-les aux panais. Poivrez et versez 500 ml d’eau. Couvrez et laissez cuire 10 minutes. Passez le tout au mixeur plongeant pour avoir une soupe assez liquide et passez-la au chinois pour ne plus avoir de morceaux. Ajoutez la crème liquide, versez le genièvre et rectifiez l’assaisonnement. Gardez au chaud. Coupez le foie gras en dés. Versez la crème de panais dans des verrines puis les dés de foie gras.

jeudi, 30 novembre 2017

Soupe soja-saucisse

La Cocotte ne vous apprend rien, c’est la cuisine qui distingue l’homme de l’animal. Pour arriver à ce distinguo, il y eut d’abord le feu puis la cuisson sur ce feu des animaux chassés ou pêchés.
Et comme déjà à l’époque, on n’arrêtait pas le progrès, arriva un récipient creux dans ou sur le feu, dans la foulée, l’eau dans un plat creux sur le feu,... Enfin naquit le bouillon.
Ce haut fait de l’histoire se situe à l’âge du néolithique, vers 9000 ans avant le petit Jésus.
Qui eut la brillante idée de remplir des poteries ? Personne ne nous le dit. Mais très rapidement, on jette dans ces pots d'eau bouillonnante, quantité d’aliments. Herbes, céréales, fruits, épices, viandes, légumes, poissons, condiments viennent agrémenter le bouillon quotidien du vulgum pecus protohistorique…
Avec le développement de l’agriculture et l’avènement des céréales, on forme une sorte de pain cuit dans le bouillon, et sans se le savoir, on invente le brouet.
S’en suivent la soupe (pain et liquide chaud), le potage (avec ses légumes) puis la viande quand c’est fête ! Puis à la renaissance, on invente le livre de cuisine et arrivent alors les veloutés, minestrone, garbure, consommés, bisques, et tutti quanti sur papier pas encore glacé !
L’appertisation fait son apparition au début du XIXème siècle et c’est parti mon kiki pour tout mettre en boîte, donc les soupes.
Au début du siècle dernier, Justus Liebig invente le Viandox ou assimilé. Quelques années plus tard, on passe tout à la moulinette électrique. On entre dans l'époque de la mécanisation de la soupe, l'industrialisation du potage.
Puis la lyophilisation, les bouillons-cubes, la mise en sachets des soupes déshydratées, la congélation, les Bolino, les noodle soups rangées bien serrées avec leurs petits sachets d’épices…, la Cocotte en passe et des meilleurs ! On fait tout pour améliorer le principe de l'eau chaude, voire très chaude dans un bol. Mouais... Rien ne vaut la vraie, l'authentique, l'unique soupe faite maison. 

La soupe, y'en a pour tous les goûts et toutes les bourses. Et comme pour les sauces, c'est dans la soupe qu'on peut reconnaître un bon cuisinier. A vos louches !

La Cocotte, soupe soja-saucisse, soupe

Soupe de riz soja-saucisse
Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 poignée de champignons séchés, 200 g de riz blanc, 200 g de chair à saucisse ou 1 grosse saucisse de Toulouse, 1 tranche épaisse de jambon de pays, ½ boîte de concentré de tomates, 1,5 à 2 litres de bouillon de volaille, 1 gousse d’ail, 1 cuillère à soupe de pâte de soja rouge, poivre. Pour servir : purée de piment
Préparation : 15 min – cuisson : 30 min – ustensile : faitout

Réhydratez les champignons secs dans un bol d’eau bouillante pendant quelques minutes. Faites cuire le riz comme indiqué sur le paquet. Egouttez-le et réservez-le.Dans un faitout, faites rissoler la chair à saucisse et la tranche de jambon de pays coupé en petits dés. Ajoutez le concentré de tomates et versez le bouillon.
Continuez avec l’ail pelé et ciselé et enfin ajoutez la cuillère de pâte de soja rouge. Mélangez bien, couvrez et laissez cuire 25 minutes. Ajoutez alors le riz mis de côté, poivrez et laissez encore 5 minutes. Servez cette soupe pleine de goût en proposant un peu de purée de piment pour qui en veut. Mais n’ajoutez pas de sel, le soja est déjà très, très salé !

samedi, 03 décembre 2016

Soupe as’baraque

Chaque saison a ses avantages. Ainsi l’hiver, c’est la saison de la soupe. Et celle d’aujourd’hui sera encore meilleure demain.

Soupe as’baraque, soupe, lingots

Pour 6 personnes
Ingrédients : 150 g d’haricots lingots secs, 1 càc de bicarbonate de soude, 1 oignon,2 poireaux, 3 grosses pommes de terre, 3 grosses carottes, 1 navet, 100 g de pâtes à potage (plombs ou vermicelle), 1,5 l d’eau, thym, laurier, un peu de beurre, sel et poivre.
Préparation : 15 min - Cuisson : 1 h – Coût : * - Difficulté : * - ustensile : faitout ou cocotte
Faites tremper les haricots dans de l’eau toute une nuit puis cuisez-les 40 à 50 minutes à l’eau salée avec une cuillère à café de bicarbonate de soude.
 Pelez les pommes de terre et coupez-les en petits cubes. Pelez et ciselez l’oignon. Pelez et détaillez les carottes et le navet en petites cubes. Débarrassez-vous de la partie touffue et du vert des poireaux et coupez-les en petits tronçons.
Faites revenir dans le beurre les oignons et les poireaux. Ajoutez les pommes de terre et les carottes.
Ajoutez l’eau, thym et laurier. Couvrez et faites cuire 30 à 40 minutes.
Puis ajoutez les pâtes choisies et les lingots cuits et égouttés et laissez cuire encore 10 minutes.