mardi, 08 janvier 2019

Ravioles au chou

Dans toute la vallée, on louait le génie de la Cocotte et on disait gaiement « as-tu goûté ses ravioles au chou, boudiou ? »

Ravioles au chou, ravioles, chou, la Cocotte, la Voix du Nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : ¼ de chou blanc, 300 g de chair à saucisse, 200 g de farine type 65, 2 œufs, sel, poivre, ½ cuillère à café de graines de carvi, beurre, quelques champignons de Paris, crème liquide.
Préparation : 30 min – cuisson : 30 min – coût : * - ustensiles : rouleau à pâtisserie et moule à chausson de 12 cm de diamètre
Faites bouillir une casserole d’eau salée. Tranchez le chou très finement et ajoutez-le dans la casserole. Aux premiers bouillons, arrêtez la cuisson et laissez le chou ramollir.
Egouttez le chou et faites-le sauter dans un peu de beurre. Quand il est tendre, ajoutez la chair à saucisse, les champignons en lamelles, le carvi et assaisonnez.
Mélangez farine et œufs, ajoutez une pincée de sel et formez une boule bien dense. Au besoin ajoutez un peu d’eau ou d’huile.
Abaissez la pâte à ravioles en 12 cercles réguliers. Farcissez-les de pâte et refermez-les bien. Faites bouillir de l’eau dans un faitout et plongez-y les ravioles. Laissez-les cuire moins de 10 minutes. Servez-les avec un filet de crème liquide et une salade.

 

Ce samedi, rendez-vous au Furet du Nord de Coquelles, près de Calais à partir de 14 h, la Cocotte y sera pour dédicacer ses livres. Venez nombreux, il y en aura pour tout le monde !

ravioles au chou,ravioles,chou,la cocotte,la voix du nord

vendredi, 04 janvier 2019

Langues d’oiseaux bolo

Pour nous remettre des agapes des réveillons, voici une version grecque des pâtes à la bolognaise qui n’ont de Bologne que le nom.

Langues d’oiseaux bolo, langues d'oiseaux, la Cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 500 g de viande hachée de bœuf, huile d’olive, 2 gousses d’ail, 1 cuillère à soupe de concentré de tomate, eau, 400 g de pâtes langues d’oiseaux, sel, poivre, 150 g de pecorino ou de parmesan
Préparation : 15 min – cuisson : 45 min – coût : * - difficulté : * - ustensile : plat à gratin
Faites chauffer l’huile d’olive dans une sauteuse pour faire dorer la viande hachée. Quand elle a rendu son jus, ajoutez l’ail pelé et finement ciselé. Continuez avec la cuillère à soupe de concentré de tomate. Versez un gros litre d’eau, salez, poivrez et mélangez bien.
Ajoutez les langues d’oiseaux et couvrez la sauteuse. Baissez le feu et laissez cuire une dizaine de minutes. Vérifiez qu’il y a toujours assez d’eau. Au besoin, ajoutez-en. Quand les pâtes sont cuites (les langues d’oiseaux nécessitent 15 à 20 minutes de cuisson), préchauffez le four.
Répartissez les pâtes à la viande dans le plat à gratin. Couvrez le tout du fromage que vous avez choisi et enfournez dans un four préchauffé à 180° C pendant 20 à 25 minutes.

mardi, 25 décembre 2018

Conchiglioni en sauce blanche

Ces pâtes sont faites pour être farcies alors farcissons-les ! Farcissons-les gaiement de viande et couvrons-les joyeusement de sauce.

Conchiglioni en sauce blanche, conchiglioni, la Cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 500 g de conchiglioni, 500 g de chair à saucisse, ail, origan, pain dur, 15 cl de lait, piment en poudre, 40 g de beurre, 40 g de farine, eau, coulis de tomate, parmesan, sel, poivre.
Préparation : 30 min – cuisson : 50 min – coût : * - difficulté : *
Préchauffez le four à 180° C.
Faites fondre le beurre, ajoutez la farine en versant 1 gros litre d’eau petit à petit. Salez, poivrez, ajoutez une bonne pincée d’origan et du piment en poudre. Réservez.
Faites tremper 2 tartines de pain dur dans du lait. Puis ajoutez la viande, 1 gousse d’ail pelé et ciselé, une pincée d’origan, salez et poivrez et mélangez bien. Farcissez de ce mélange les conchiglioni.
Répartissez-les bien serrés dans un plat qui va au four. Il faut que toutes les pâtes touchent le fond du plat. Versez la sauce blanche et un peu de coulis de tomate de-ci, de-là. Parsemez de parmesan et enfournez pour 40 à 45 minutes.

vendredi, 21 décembre 2018

Goulach vinach

Du goulach au vin ?  De Tatabanya à Gyöngifa, de Nagykanizsa à Békéscsaba, dans toute la Hongrie, on adore ce plat.

Goulach vinach, la Cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 900 g de carbonnades de bœuf, huile, 3 gros oignons, 2 càs de concentré de tomates, 2 càs de paprika doux, beurre, farine, 20 cl de vin rouge de Bordeaux, ail, thym, marjolaine, sel, poivre, eau.
Préparation : 15 min – cuisson : 2 h 15 – coût : * - difficulté : * - ustensiles : cocotte en fonte et poêle
Pelez et ciselez les oignons. Faites chauffer un peu d’huile dans la cocotte et faites-les dorer légèrement. Laissez cuire à feu doux et à couvert 10 minutes. Ajoutez le concentré de tomates et le paprika, allongez de 50 cl d’eau et laissez mijoter. Pendant ce temps, découpez le bœuf en petits morceaux. Faites-les dorer dans la poêle dans un peu de beurre et d’huile. Quand ils sont bien dorés, pelez et pilez l’ail et ajoutez-le au bœuf. Saupoudrez d’une bonne cuillère à soupe de farine et ajoutez le vin. Laissez épaissir puis ajoutez le contenu de la poêle dans la cocotte. Ajoutez le thym, salez, poivrez et mélangez bien. Recouvrez la cocotte et laissez mijoter pendant 2 heures à feu tout doux. Au dernier moment, saupoudrez d’un peu de marjolaine séchée et servez avec un gratin de pâtes.

vendredi, 07 décembre 2018

Nouilles sautées au porc frit

Pour réussir les recettes asiatiques, un wok est indispensable. Il cuit en un instant viandes et légumes et fait sauter les pâtes.

Nouilles sautées au porc frit, la Cocotte, la Voix du Nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 200 g de lard fumé, 1 botte de cives (ou échalotes), 3 gousses d’ail, 450 ml de lait de coco, 1 càs de gingembre moulu, 400 g de nouilles chinoises, huile d’arachide, 1 tige de citronnelle.
Préparation : 15 min – cuisson : 30 min – coût : * - difficulté : *
Faites bouillir 1,5 l d’eau et le lard fumé coupé en dés pendant 15 minutes. Avec une écumoire, récupérez les lardons et réservez 250 ml de bouillon.
Faites cuire les nouilles dans le bouillon suivant les indications du paquet. Egouttez et réservez. Pelez et pilez l’ail. Pelez les cives, ciselez-les en mettant de côté les tiges.  
Faites frire les lardons dans une poêle ou un wok avec un peu d’huile. Ajoutez l’ail, les échalotes et la tige de citronnelle. Saupoudrez de gingembre, de lait de coco et de 25 cl de bouillon de lard. Laissez mijoter 5 minutes. Ciselez les tiges de cives. Faites sauter très rapidement les nouilles dans un peu de matière grasse. Répartissez-les dans des grandes assiettes, nappez-les de sauce aux lardons et terminez en ajoutant les tiges d’échalotes ciselées très finement. Ajoutez du piment si vous voulez.

lundi, 19 novembre 2018

Bouchées de champignons au parmesan

Si un jour vous invitez l’ambassadeur, servez-lui ces petits champignons à la sauce blanche. Il va assurément adorer.

Bouchées de champignons au parmesan, la cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 500 g de champignons de Paris de taille moyenne, 75 g de lard fumé, 25 g de beurre, 25 g de farine, 150 g de lait, 25 g de parmesan, poivre blanc, origan séché et 1 pincée de piment.
Préparation : 30 min – cuisson : 25 min – coût : * - difficulté : * - ustensiles : plat qui va au four et feuille de papier cuisson
Enlevez entièrement la queue des champignons. Nettoyez-les et réservez-les. Coupez le lard fumé en très petits dés. Préchauffez le four à 180° C.
Dans une petite casserole, faites fondre du beurre, ajoutez la farine, mélangez et versez le lait. Laissez épaissir, ajoutez ensuite le parmesan, une bonne pincée d’origan séché, le poivre et une pincée de piment.
Remplissez tous les champignons d’une belle cuillère de crème. Déposez-les dans un plat qui va au four sur lequel vous aurez posé une feuille de papier-cuisson et faites-les cuire pendant 15 minutes. Servez ces petites bouchées pour l’apéritif ou en entrée. Ne les salez pas, le parmesan s’en chargera.

mardi, 30 octobre 2018

Chevreuil Cocotte

Utilisez autant que possible des herbes fraîches, bien plus riches en goût et laissez cuire au four tout doucement. Vous allez adorer !

Chevreuil Cocotte, chevreuil, vin rouge, la Cocotte, la Voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 beau cuissot de chevreuil, 1 litre de vin rouge bien corsé, poivre en grains, thym, graisse d’oie, sauge, origan, romarin, laurier, ail, oignon, farine, sel et eau.
Préparation : 20 min + Marinade de 3 jours – cuisson : 5 h – coût : ** - difficulté : * - ustensile : grande cocotte en fonte
Mettez le cuissot dans la cocotte, versez par-dessus le vin et ajustez avec de l’eau pour qu’il soit couvert. Ajoutez poivre et thym. Recouvrez la cocotte et laissez mariner 3 jours dans un endroit frais. Retournez le cuissot régulièrement.
Préchauffez le four à 180°C. Réservez viande et jus dans un grand plat et faites chauffer 2 càs de graisse d’oie dans la cocotte en fonte. Ajoutez le cuissot, farinez légèrement, faites dorer quelques instants et versez 4 louches de jus de marinade dessus. Ajoutez sauge, origan, romarin et laurier, 2 gousses d’ail et 1 oignon pelés et salez un peu. Enfournez 1 heure et baissez progressivement pour arriver à 80/90°C. Laissez cuire 4 heures en arrosant régulièrement le cuissot avec le jus de la marinade et en le retournant tout aussi régulièrement. Servez-le avec des tagliatelles, du riz ou de la polenta.

samedi, 27 octobre 2018

Suprême de pintade à l’ail noir du petit Cuincy de Jérôme Falempin, chef du 109 à Cambrai

« Tous les jours, notre cuisine nous plaît. »
Entre Jérôme Falempin, le chef du très beau restaurant 109 et Gareth Ducatillon, son second, c’est l’accord parfait. Leur complémentarité et leur complicité se révèlent dans leurs compétences et leurs préférences. Mais avant d’en arriver là, ces deux hommes ont voyagé. « Notre métier, c’est bouger. Quand on n’apprend plus, on s’en va. » Ici, il semblerait que la pause dure. En permanence, ils se parlent pour créer leurs recettes. Parfois ils se plantent, toujours ils peaufinent ou rectifient et changent les menus toutes les semaines. « Tout est dans la maîtrise, ça motive les collaborateurs. »

Suprême de pintade à l’ail noir du petit Cuincy de Jérôme Falempin, chef du 109 à Cambrai, Jérôme Falempin, Garteh Ducatillon, le 109 à Cambrai, château de la Motte Fénélon, le Chef et la Cocotte, la Cocotte, la Voix du nord

Le 109, Château de la Motte Fénelon, 59400 Cambrai


Suprême de pintade à l’ail noir du petit Cuincy*
Pour 6 personnes
Ingrédients : 6 suprêmes de pintade, 1,2 kg de panais, 300 g de beurre, 1 tête d’ail noir du petit Cuincy, 1 botte de radis red meat, sel, poivre blanc, muscade, quelques pousses de cresson.
Préparation : 30 min – cuisson : 35 min – coût : * - difficulté : *

Suprême de pintade à l’ail noir du petit Cuincy de Jérôme Falempin, chef du 109 à Cambrai, Jérôme Falempin, Garteh Ducatillon, le 109 à Cambrai, château de la Motte Fénélon, le Chef et la Cocotte, la Cocotte, la Voix du nord

Parez les suprêmes de pintade en retirant l’excédent de peau et en taillant au niveau de l’os. Assaisonnez-les de poivre et de sel. Enfermez les suprêmes dans du film alimentaire en doublant le film, faites des nœuds au bout et faites-les cuire 20 minutes dans de l’eau frémissante.
Lavez, épluchez et faites cuire les panais. Quand la pointe d’un couteau passe facilement à travers, ils sont cuits. Passez la moitié au blender, ajoutez le beurre, salez, poivrez et ajoutez une pincée de muscade.
Taillez les autres panais en 4 dans la longueur, enlevez le cœur dur et colorez-les au beurre-noisette. Arrosez les panais avec la sauce et faites réchauffer quelques secondes les suprêmes dans cette sauce. Ajoutez les gousses d’ail pelé à la fin. Dressez « avec beaucoup d’amour » et ajoutez les radis coupés en fines rondelles et des pousses de cresson.

suprême de pintade à l’ail noir du petit cuincy de jérôme falempin,chef du 109 à cambrai,jérôme falempin,garteh ducatillon,le 109 à cambrai,château de la motte fénélon,le chef et la cocotte,la cocotte,la voix du nord

suprême de pintade à l’ail noir du petit cuincy de jérôme falempin,chef du 109 à cambrai,jérôme falempin,garteh ducatillon,le 109 à cambrai,château de la motte fénélon,le chef et la cocotte,la cocotte,la voix du nord*Ail noir du Petit Cuincy : à découvrir ici.

jeudi, 18 octobre 2018

Salade tiède aux pépins de courge

De mémoire de pépin de courge, on n’a jamais fait aussi bon en matière de salade tiède aux pépins de courge. Jamais !

Salade tiède aux pépins de courge, poireaux, pépins de courge, la Cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 800 g de poireaux, sel, poivre, 1 citron, 2 cuillères à soupe d’huile de pépins de courge, 1 gousse d’ail, pépins de courge séchés, 1 poivron rouge allongé, 3 tranches de jambon blanc.
Préparation : 15 min – cuisson : 10 min – coût : * - difficulté : * - ustensile : cuit-vapeur
Enlevez les premières feuilles et le bout touffu des poireaux, enlevez également le haut des feuilles et gardez-les pour faire une soupe. Pour cette recette, ne gardez que le blanc. Coupez ce qu’il reste en petits tronçons et faites-les cuire 10 à 12 minutes à la vapeur. Laissez-les tiédir. Lavez, épépinez le poivron et coupez-le en fines lamelles.
Assaisonnez poireaux et poivron avec une vinaigrette faite avec l’huile, le citron pressé, l’ail pelé et pilé, un peu de sel et du poivre. Ajoutez quelques pépins de courge et mélangez. Dégraissez le jambon, coupez les tranches en deux. Déposez un peu de salade poireau-poivron sur les demi-tranches et roulez les tranches comme si vous faisiez un nem. Parsemez d’un peu de pépins de courge, de la vinaigrette du fond du plat et mangez aussitôt avec du pain toasté.

vendredi, 12 octobre 2018

Saté de porc, petit déjeuner littéraire à Lambersart et Prix du Marais à Lomme

saté de porc,sauce saté,la cocotte,la voix du nordVous avez envie d'entendre de belles choses sur la cuisine, la gastronomie, la gourmandise... ?
Samedi 13 octobre 2018, dans le cadre de la Cinquième édition de "La Nuit des Bibliothèques", rendez-vous à la médiathèque de Lambersart, sur le thème de la gastronomie.
De 10 h à 12 h, la bibliothèque vous invite à un "Petit déjeuner littéraire" avec Odile Bazin , auteur de "La Cocotte ne perd pas le Nord !" et  Brigitte Cassette auteur de "Nouvelles à croquer".
Retrouvez aussi de nombreux autres rendez-vous ce jour-là pour les petits et les grands. Cliquez sur Médiathèque Jules Verne et découvrez le programme.

Bibliothèque Pour Tous du Bourg
Médiathèque Jules Verne
Pôle Animation Municipal
1 avenue du Parc
59130 Lambersart
03 20 08 44 69

 

Et dans la foulée, la Cocotte vous attend à la médiathèque de Lomme pour la soirée de clôture du Prix du marais suivi du festin de la Cocotte. Oui, oui, elle-même ! Après avoir décerné le prix, les participants au Prix du marais festoieront autour d'un bon bol de soupe. Tous les détails, ci-dessous, inscription obligatoire :

saté de porc,sauce saté,la cocotte,la voix du nord

794 Av. de Dunkerque
59160 Lomme
03 20 17 27 40



La recette d'aujourd'hui

Condiment incontournable de la cuisine de l’Asie du sud-est, le saté est une sauce qui fait merveille avec la viande ou les légumes.

Saté de porc, sauce saté, la cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 6 fines escalopes de porc, 1 càc de gingembre en poudre, jus de citron, huile de colza.

Sauce saté : 2 càs de beurre de cacahuètes, pâte de crevettes, 2 gousses d’ail pelé et pilé, 1 càs de sauce soja, 50 g de cacahuètes non salées, 1 piment rouge, 1 càs de cumin en poudre, 1 de coriandre en poudre, 50 g de gingembre frais, 1 citron vert, un peu de sucre, de l’eau.
Préparation : 30 min – cuisson : 30 min – coût : * - difficulté : *
Faites mariner les escalopes dans un mélange de gingembre, jus de citron et huile pendant 2 heures.
Broyez très grossièrement les cacahuètes.
Faites chauffer les 2 cuillères de beurre de cacahuètes dans un wok, ajoutez la pâte de crevettes, l’ail pilé, soja, piment rouge lavé, débarrassé de ses graines et ciselé, cumin, coriandre, gingembre pelé et râpé. Ajoutez 3 càs de sucre, le citron vert pressé et 1 grand verre d’eau. Au besoin ajoutez encore de l’eau, il faut obtenir une belle sauce veloutée. Faites réduire et ajoutez les cacahuètes broyées au dernier moment. Servez cette sauce en accompagnement des escalopes de porc coupées en lanières, mises sur des piques en bois et grillées.

samedi, 06 octobre 2018

Cocotte de volaille au cidre d’Olivier Ducoin, chef du restaurant Le père Ducoin à Trélon

« Mon resto, c’est mon bébé. »
Si vous avez une ou deux heures à perdre, allez chez le Père Ducoin, dites bonjour à Olivier et lui, il vous dira le reste … Olivier a le bagout d’un Blier ou un Ventura chez Audiard. Un coude sur la nappe à carreaux, un verre d’eau pour étancher sa soif de bavard, il vous narre sa vie de chef de cuisine d’un bout de la France à l’autre. Lens, Lille, l’Alsace de haut en bas, Monaco, Nice, vous faites le tour de France et vous terminez dans son p’tit resto à Trélon, au bout du bout du Nord. Son resto, c’est son bébé, « je suis là, je vends le Nord, je vends l’Avesnois ! ». Des petites recettes gourmandes, les producteurs, le cidre des vergers bio d’Ohain, le musée du verre…, il parle, il parle et vous ? Eh bien, vous l’écoutez !

Cocotte de volaille au cidre d’Olivier Ducoin, chef du restaurant Le père Ducoin à Trélon, cocotte de volaille au cidre, Olivier Ducoin, le Père Ducoin à Trélon, le Chef et la Cocotte, la Voix du Nord, cidre des vergers bio d'Ohain, vergers bio d'Ohain

Chez le Père Ducoin, Rue Emile Zola, 59132 Trélon, France


La recette

Cocotte de volaille au cidre
Pour 6 personnes
Ingrédients : 6 blancs de poulet, 6 pommes bio Initial, 1 litre de cidre, 3 gros champignons de Paris, crème liquide, 6 cuillères à café de cassonade, 6 échalotes, fond brun, beurre, sel et poivre.
Préparation : 15 min – cuisson : 30 min – coût : * - difficulté : *

Cocotte de volaille au cidre d’Olivier Ducoin, chef du restaurant Le père Ducoin à Trélon, cocotte de volaille au cidre, Olivier Ducoin, le Père Ducoin à Trélon, le Chef et la Cocotte, la Voix du Nord, cidre des vergers bio d'Ohain, vergers bio d'Ohain

Faites fondre une noix de beurre dans une cocotte en fonte et faites-y suer les échalotes pelées et émincées. Lavez-les, coupez-les en 4 et épépinez les pommes sans les éplucher, « ça donne de la couleur ». Ajoutez-les à la cocotte. Continuez avec les champignons et la cassonade. Ajoutez les filets de poulet détaillés, « surtout pas de dinde ! ». Déglacez au cidre puis couvrez de cidre à hauteur du poulet. Laissez mijoter à couvert. Avant de mettre la crème « ça dépend si les gens aiment crémeux ou pas », ajoutez un peu de fond brun. Faites cuire 10 à 15 minutes. La sauce est liquide alors laissez-la réduire encore 5 minutes à découvert. Quand la viande a pris le goût de la pomme et de la cassonade, salez, poivrez et rectifiez en cassonade. Servez ce plat avec des bonnes frites-maison, comme chez le Père Ducoin !

cocotte de volaille au cidre d’olivier ducoin,chef du restaurant le père ducoin à trélon,cocotte de volaille au cidre,olivier ducoin,le père ducoin à trélon,le chef et la cocotte,la voix du nord,cidre des vergers bio d'ohain,vergers bio d'ohain

samedi, 22 septembre 2018

Lapin d’Artois aux noisettes et cognac de Cédric Fromentin, chef du bistrot gourmand à Béthune

« On essaie de donner un maximum d’amour aux gens »
Cédric et Blandine s’aimaient d’amour tendre mais comment s’y prendre quand on fait les saisons, la Suisse, Courchevel ou Saint-Tropez… dans des établissements luxueux et qu’on passe son temps à parfaire un CV, à travailler sans cesse ? Alors ils se marient, ont un enfant et arrêtent ce rythme fou, « allez, on s’installe ». L’endroit de leurs rêves, ils le trouvent à Béthune. Décor sobre et chic, produits du moment, plats incontournables « qu’on ne peut pas enlever de la carte », petite équipe soudée comme une famille, « on aime ce qu’on fait et on est heureux ». Ne serait-ce pas là, la recette du bonheur !

Lapin d’Artois aux noisettes et cognac de Cédric Fromentin, chef du bistrot gourmand à Béthune, lapin d'Artois, Cécric Fromentin, Cédric et Blandine Fromentin, le bistrot gourmand, Béthune, la Cocotte, le Chef et la Cocotte, la voix du nord

Le Bistrot gourmand 300 avenue de Lens, 62400 Béthune

Tél. 03 21 52 10 23

Lapin d’Artois aux noisettes et cognac
Pour 6 personnes
Ingrédients : 3 râbles de lapin, 15 très fines tranches de lard, 5 cl de cognac, 100 g de noisettes, 3 œufs, 10 cl de crème, sel, poivre, huile.

lapin d’artois aux noisettes et cognac de cédric fromentin,chef du bistrot gourmand à béthune,lapin d'artois,cécric fromentin,cédric et blandine fromentin,le bistrot gourmand,béthune,la cocotte,le chef et la cocotte,la voix du nord


Préparation : 30 min – cuisson : 30 min – coût : * - difficulté : * - ustensiles : film alimentaire et thermomètre
Retirez les petits filets autour des râbles, puis au couteau, désossez-les. Mixez les filets avec la crème, le cognac, les œufs et les noisettes. Salez et poivrez. Déroulez les râbles et étalez la farce aux noisettes sur la surface. Roulez les râbles. Sur une planche, étalez 5 tranches de lard par râble, posez un râble sur le lard et entourez le lapin dedans. Enfermez les râbles dans un morceau de film alimentaire en les serrant bien et faites-les cuire à 68° C dans un bouillon-maison pendant 20 minutes. Enlevez les films, coupez les râbles en 2 et faites-les rôtir dans un peu d’huile à feu moyen quelques instants. Dégustez-les avec une sauce à la bière et pain d’épices et accompagnez-les de gnocchis à la romaine et cheddar.

lundi, 27 août 2018

Salade de nouilles à la tomate

salade de nouilles à la tomate,salade,nouilles,la cocotte,la voix du nordLa Cocotte a fait une amère découverte pendant ses dernières vacances.
Elle n’aime plus l’odeur caractéristique de plastique d’une tente et de son sol mouillé le matin.
Elle n’aime plus la séance plus ou moins longue de montage et de démontage de la dite-tente qui transforme son coq plus ou moins doux en Hulk bavant, tabassant et fracassant et qui lui fait monter sa tension.  Non, rectification, monter Leur tension !
Elle n’aime plus le bruit de la pluie sur la toujours dite-tente, accentué car plus la tente est bien montée donc bien tendue, plus elle fait du bruit Elle n’aime plus les coulées de pluie à travers le tissu de celle-ci et les essuyages avec des serviettes de fortune.
Elle n’aime plus les douches à la propreté parfois plus qu’hasardeuse et la radio qui roucoule dans ceux-ci des airs non-choisis par elle.
Elle n’aime plus balayer son espace vital en 30 secondes.
Elle n’aime plus ne pas avoir de vaisselle à faire en 2 minutes. salade de nouilles à la tomate,salade,nouilles,la cocotte,la voix du nord
Elle n’aime plus les ronflements plus ou moins synchronisés de 300 vacanciers, gavés de soleil, de baignades et de rosé.
Elle n’aime plus les lits sommaires, étroits et brinquebalants, qui penchent à droite, à gauche, en haut, en bas…
Elle n’aime plus les voisins qui braillent jour et nuit et les voisins qui ne voient pas qu’ils ont des voisins. Ce sont d’ailleurs les mêmes !
Elle n’aime plus l’ambiance « le prisonnier » quand tous les gens du lieu se saluent toutes les 10 minutes mais jettent en permanence un regard torve dans votre chez-vous de tissu kaki pour voir si l’herbe est plus verte que chez eux.
Elle n’aime plus l’aéroport à 10 km qui fait s’envoler des avions à partir de 7 heures du matin, voire plus tôt encore !
salade de nouilles à la tomate,salade,nouilles,la cocotte,la voix du nordElle n’aime plus les toilettes qui se trouvent à 3 km de sa couche et qu’elle rejoint la nuit avec une lampe de poche vissée sur la tête et le PQ dans une poche du polaire.
Elle n’aime plus les guêpes qui s’invitent chez elle sans gêne, elle n’a jamais aimé d’ailleurs.
Elle n’aime plus du tout ! C’est bon maintenant ! Elle ne rigole plus, la Cocotte ! Elle dit stop, la Cocotte.
Elle veut mettre ses pieds sous une table droite et son corps sur un matelas stable, dans un lit normal. Elle veut aller aux toilettes à moins de 5 mètres de sa chambre. Elle veut, elle veut, elle veut…
Serait-ce une question d’âge ? Est-ce qu’avec celui-ci avançant irrémédiablement, elle aurait besoin de confort, de tranquillité, de stabilité ? La Cocotte s’est posé la question tout l’été. Et à la fin de ce dernier, elle y a répondu.salade de nouilles à la tomate,salade,nouilles,la cocotte,la voix du nord
Oui, c’est une question d’âge. Et âge et confort font bon ménage. Voyez tout ce qu’on fait pour nos chères têtes blanches ! Chaussures molles tout-cuir, monte-escaliers avec coussins, douches anti-glisse avec siège pour faire une pause et poignées partout pour ne pas tomber…
Alors c’est décidé, l’an prochain, fini le camping. L’an prochain, elle bazarde tout son matériel de campeur-pro et elle s’offre des vacances de vieux. L’an prochain, bonjour les maisons, les appartements ou les gîtes ! Du dur, du solide, nom d’une pipe !
D’ailleurs si vous avez un bon, voire un très bon plan pour une location au Portugal, à l’intérieur des terres, au nord, au sud, à l'est, à l’ouest, pas loin de la côte ou carrément sur la côte, faites signe à la Cocotte. Avec l’âge, elle a appris à reconnaître les vrais amis, ceux qui lui veulent du bien et elle vous vouera une reconnaissance éternelle !

Et tout de suite, une salade de camping.

La recette
Dans sa salade de pâtes, se trouvaient mariés pour le meilleur petits pois, tomates, mayonnaise légère au yaourt et saucisses fumées.

Salade de nouilles à la tomate, salade, nouilles, la Cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 500 g de macaroni, 3 tomates, 300 g de petits pois, 4 gros cornichons aigres-doux, 3 saucisses fumées bien sèches, 250 g de lard fumé, 1 jaune d’œuf, 1 càs de moutarde, 10 cl d’huile de tournesol, 1 yaourt, piment en poudre, sel et poivre.
Préparation : 20 min – cuisson : 10 min – coût : * - difficulté : * - ustensiles : marmite à pâte, poêle antiadhésive et fouet
Faites bouillir de l’eau salée pour les pâtes. Faites-les cuire le temps indiqué sur le paquet. Egouttez-les et passez-les sous l’eau très froide. Réservez. Coupez le lard en petits dés et faites-les frire 3 minutes sans ajouter de matière grasse dans une poêle antiadhésive.
Coupez les cornichons, les tomates et les saucisses fumées en petits dés.
Versez le jaune d’œuf dans un bol, ajoutez la moutarde, le poivre et un peu de sel et montez ce mélange au fouet avec l’huile. Versez ensuite le yaourt et les tomates coupées et fouettez encore un peu. Mélangez tous les ingrédients, les pâtes et la sauce. Pimentez selon vos goûts et servez cette salade très fraîche.

vendredi, 17 août 2018

Poulet mariné au rouge

Vous pouvez aussi cuire votre poulet tout simplement dans un plat au four. Vous verrez, vous vous en lécherez les doigts ! Il ne restera rien !

Poulet mariné au rouge, la Cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 poulet de ferme, 3 ou 4 poivrons rouges corne de taureau, ½ tête d’ail, 30 cl de concentré de tomates, 8 cl d’huile de colza, 1 cuillère à café de harissa, 1 cuillère à soupe de pâte de soja rouge
Préparation : 15 min – cuisson : 1 h 30 – coût : * - difficulté : * - ustensile : papier alu
Lavez les poivrons, pelez l’ail et enfermez ces deux ingrédients dans une feuille de papier-alu. Déposez le paquet dans le four préchauffé à 200° C et laissez-le 1 heure. Laissez entièrement refroidir, pelez et épépinez les poivrons et passez-les au hachoir ou au pilon avec l’ail pelé. Allongez cette purée d’huile, de pâte de soja, harissa et coulis de tomates. Coupez le poulet en plusieurs morceaux, enlevez la peau sur les morceaux et enduisez-les de cette sauce.
Laissez mariner le poulet toute une nuit au frais. Récupérez la marinade sur le poulet puis faites-le cuire au barbecue en retournant fréquemment les morceaux entre 20 et 30 minutes en les enduisant régulièrement de la marinade mise de côté. Servez-les avec une salade de crudités.

samedi, 11 août 2018

Mignons de porc à la bière et cassonade de Dorine Bigotte, chef du restaurant « le Gaucher » à Bellignies

« Simple et efficace »
Quand Dorine et son mari arrivent dans le beau joli village de Bellignies, le café vient de fermer. Des murs aux belles pierres bleues si emblématiques de ce coin du département du Nord, une grande cheminée, une grande salle offrent à Dorine de vivre sa passion pour la cuisine. Ils reprennent le café et en font un restaurant. Des plats mijotés longtemps près de la cheminée, des plats suggérés chaque jour, des viandes maturées grillées, des producteurs du coin (des nems d’escargots de Croix-Caluyau, les glaces et les fraises d’une ferme de Buvignies, près de Bavay) et de grands classiques (carbonnade, blanquette de veau, bœuf bourguignon) comme « nos parents faisaient ». Simple et efficace, dit-elle !
Le Gaucher, rue de la place, 59570 Bellignies, 09 66 98 72 02

Mignons de porc à la bière et cassonade de Dorine Bigotte, chef du restaurant « le Gaucher » à Bellignies, le Chef et la Cocotte, Dorine Bigotte, le Gaucher, Bellignies, la Cocotte, la voix du nord

Mignons de porc à la bière et cassonade
Pour 6 personnes
Ingrédients : 2 filets mignons de porc, beurre de ferme, 4 cuillères rases de cassonade, 25 cl de bière brune, sel, poivre.
Préparation : 10 min – cuisson : 10 à 15 min – coût : * - difficulté : * - ustensile : poêle

Mignons de porc à la bière et cassonade de Dorine Bigotte, chef du restaurant « le Gaucher » à Bellignies, le Chef et la Cocotte, Dorine Bigotte, le Gaucher, Bellignies, la Cocotte, la voix du nord

Coupez les filets mignons en trois morceaux puis en tranches de 2 à 3 cm. Il en faut 4 par personne. Salez et poivrez-les. Dans une poêle bien chaude, faites fondre un morceau de beurre (de ferme, il est bien meilleur que le reste, nous dit Dorine) et faites roussir les tranches de filet mignon. Saupoudrez de 3 ou 4 cuillères de cassonade. Laissez caraméliser la viande puis déglacez-la à la bière brune. Laissez évaporer un peu le liquide pour qu’il devienne sirupeux. Servez les mignons avec de bonnes frites-maison (bien sûr !) ou des pommes de terre cuites à l’eau, revenues dans du beurre et parfumées au thym et accompagnez ce plat simple mais savoureux d’une bonne salade de saison.

dimanche, 22 juillet 2018

Chutney de betteraves aux oignons et échalotes

Jouez avec les différentes variétés de betteraves. Coupez-les en petits dés et laissez-les confire dans la casserole.

Chutney de betteraves aux oignons et échalotes, chutney, betteraves, la Cocotte, la voix du nord


Entre le sucré et le salé, l’aigre et le doux, le relevé et le très relevé, le chutney est un savant mélange de goûts pour rehausser un plat de riz banal, rafraîchir une petite entrée d’été ou d’hiver, donner de la couleur à votre assiette. Très courant dans la cuisine indienne, le chutney (orthographe anglaise) ou chatini (orthographe réunionnaise ou mauricienne) se sert frais et allie savamment saveurs et épices. Optez pour des fruits de saison, des légumes aussi et du sucre, blanc, roux ou brun. N’oubliez surtout pas d’ajouter la note épicée avec un piment et laissez infuser le tout pour que tous les goûts se diffusent.

Pour 6 personnes
Ingrédients : 3 betteraves jaune, chioggia et rouge, 3 petits oignons rouges, 2 tiges d’échalotes nouvelles, 1 belle poignée de raisins secs, 50 g d’écorces d’oranges confites, 50 g de cassonade, 1 piment vert, sel, poivre, vinaigre de cidre.
Préparation : 15 min – cuisson : 30 min – coût : * - difficulté : *

Chutney de betteraves aux oignons et échalotes, chutney, betteraves, la Cocotte, la voix du nord

Faites regonfler une poignée de raisins secs et les écorces d’oranges confites dans un bol d’eau bouillante.
Pelez les betteraves, coupez-les en petits morceaux. Pelez et ciselez les oignons. Versez betteraves et oignons dans une casserole. Ajoutez raisins secs et oranges confites, 50 g de cassonade, un peu de sel et de poivre, un peu d’eau, le piment et un petit verre de vinaigre de cidre. Faites chauffer à couvert en mélangeant très souvent jusqu’à ce que la lame d’un couteau passe facilement à travers les dés de betteraves. Au besoin, ajoutez de l’eau. Quand c’est cuit, arrêtez la cuisson et laissez refroidir.
 Pelez et ciselez quelques échalotes et parsemez-en le chutney. Dégustez ce chutney en apéritif avec des crackers ou des blinis.

vendredi, 20 juillet 2018

Porc, champignons et nouilles sautés au soja

Petit conseil, quand la rouelle cuit, vous pouvez vaquer à d’autres préoccupations. Nul besoin de rester devant le four.

Porc, champignons et nouilles sautés au soja, la Cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 petite rouelle de porc, 1 cuillère à soupe de pâte de soja rouge, huile, laurier, 500 g de champignons de Paris, ail, citron, 400 g de grosses nouilles chinoises, sel, poivre.
Préparation : 20 min – cuisson : 3 h 15 – coût : * - difficulté : *
Dans le fond d’un plat qui va au four, délayez le soja en lui mélangeant 1 petit verre d’eau et un peu d’huile. Badigeonnez la rouelle de cette sauce, ajoutez 2 feuilles de laurier et mettez au four à 150° C pendant 3 heures. Retournez la viande souvent et baissez progressivement la température pour arriver à 90°C. Effeuillez le porc et réservez-le dans sa sauce.
Lavez et coupez les champignons en lamelles. Faites-les sauter dans un peu d’huile, ajoutez le jus de citron et 3 gousses d’ail pelé et ciselé.  Assaisonnez. Couvrez et laissez cuire 10 minutes. Ajoutez le porc avec sa sauce. Mélangez bien.
Faites cuire les nouilles dans une grande quantité d’eau. Egouttez-les et mélangez-les au porc et aux champignons. Faites sauter quelques minutes et mangez le tout bien chaud avec des baguettes.

vendredi, 06 juillet 2018

Poulet au curcuma

Nul besoin de prendre un bain de soleil, nul besoin de crème solaire ! Grâce au curcuma, le poulet dore en un instant et c’est l’été dans le four.

Poulet au curcuma, poulet, curcuma, la Cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 poulet fermier, 2 citrons jaunes bio, 1 cuillère à café de curcuma en poudre, piment de Cayenne, huile de tournesol, pommes de terre, sel et poivre
Préparation : 15 min – cuisson : 1 h 15 à 1 h 30 – coût : * - difficulté : * - ustensiles : zesteur, presse-citron et 1 grand plat qui va au four
Coupez le poulet en 6 beaux morceaux. Lavez les citrons et prélevez les zestes. Pressez les citrons. Dans un bol, mélangez jus de citron et 3 cuillères à soupe d’huile. Ajoutez curcuma, piment de Cayenne, sel et poivre. Badigeonnez les morceaux de cette sauce et faites-le mariner 2 heures au frais. Préchauffez le four à 180° C. Pelez les pommes de terre, lavez-les, séchez-lez bien et coupez-les en quartiers. Déposez les morceaux de poulet dans le plat, entourez-les des pommes de terre, arrosez-les de la marinade, et enfournez pendant 1 h 15 en baissant la température au bout de 45 minutes de cuisson. Retournez les morceaux de poulet fréquemment et arrosez-les d’un peu d’eau si nécessaire. A la sortie du four, saupoudrez poulet et pommes de terre des zestes de citron.

jeudi, 28 juin 2018

Tahineh poivrons

tahineh poivrons,tahineh,poivrons,la cocotte,la voix du nord

Depuis le temps que la Cocotte vous parle du tahineh, vous devez savoir ce que c’est. Elle ne redira pas que c’est de la pâte de sésame !

Tahineh poivrons, tahineh, poivrons, la Cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 2 beaux poivrons rouges, 1 citron bio, 1 gousse d’ail, 1 bonne cuillère à soupe de tahineh, 2 à 3 cuillères à soupe d’huile d’olive, sel, poivre et du piment de Cayenne, 2 tomates.
Préparation : 20 min – cuisson : 2 minutes au micro-ondes – coût : * - difficulté : * - ustensiles : économe, film alimentaire et presse-citron
Pelez à cru les poivrons rouges. Débarrassez-les de leur queue et de leurs pépins et coupez-les très finement en lamelles.
Déposez-les dans une assiette creuse, couvrez-la d’un film alimentaire et mettez-la au micro-ondes à pleine puissance pendant 2 minutes. Laissez refroidir.
Pressez le citron et délayez-le dans le tahineh. Ajoutez la gousse d’ail pelé et pilé, versez l’huile, salez, poivrez et ajoutez une pointe de piment selon vos goûts. Mélangez cette sauce un peu épaisse aux poivrons rouges et dégustez-les en entrée, comme des tapas, avec les tomates lavées et coupées en fines rondelles.

lundi, 18 juin 2018

Crevettes à la sauce thaï

Le goût et les odeurs ! C’est la fête dans l’assiette, une explosion d’exotisme. Pour un peu, on partirait en Thaïlande sur le champ.

Crevettes à la sauce thaï, crevettes, thaï, la Cocotte, la Voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 kg de queues de grosses crevettes, curcuma, huile, 1 petit verre d’eau, 1 petit verre de vinaigre blanc, 100 g de sucre en poudre, 2 + 2 gousses d’ail, 1 piment rouge, gingembre frais, 1 cuillère à café de concentré de tomates, 1 cuillère à café de fécule de maïs, sel et poivre.
Préparation : 20 min -  cuisson : 10 min – coût : * - difficulté : *
Pelez et pilez 2 gousses d’ail. Dans le mortier ajoutez le piment lavé et égrainé, le gingembre pelé et coupé très finement. Pilez jusqu’à obtenir une pommade. Mélangez au concentré de tomates. Réservez. Faites bouillir l’eau, le vinaigre et le sucre, ajoutez la pommade d’ail/gingembre/piment. Laissez bouillonner 10 minutes et au dernier moment, ajoutez la cuillère de fécule délayée dans une petite tasse d’eau pour épaissir un peu. Salez, poivrez et arrêtez la cuisson.
Faites cuire les crevettes rapidement à l’huile, saupoudrez d’un peu de curcuma en poudre et ajoutez les deux autres gousses d’ail pelées et finement ciselées. Arrêtez vite la cuisson et mélangez sauce et crevettes.