dimanche, 09 juin 2019

Farfalles au pistou d’ail des ours

Que celui qui connaît un coin à ail des ours se dénonce ! Partager, c’est plus beau que garder pour soi, non mais ! Soyez sympas, quoi !

Farfalles au pistou d’ail des ours, farfalles, ail des oirs, la cocotte, la voix du nord

Promenez-vous dans les bois pendant que l’ail des ours est en fleur. La période est courte et c’est en ce moment. Oui, dans les bois près de chez vous, vous trouverez l’ail des ours et vous y verrez de jolies petites fleurs blanches au bout de grandes feuilles faisant penser à celles du muguet. N’hésitez pas à les cueillir et cuisinez-les avec les feuilles. Eh oui, tout se mange dans l’ail des ours ! Ici, voici un basique qui tourne au classique, un pistou (ou pesto) aux pignons ou aux amandes avec du parmesan. N’oubliez pas de garder quelques fleurs pour parfaire le décor de votre assiette et régalez-vous.

Pour 6 personnes
Ingrédients : 500 g de farfalles, sel, 1 càc de moutarde, 1 petite botte d’ail des ours, 3 tomates séchées, 1 bonne poignée de pignons de pin ou amandes, parmesan, 8 cl d’huile d’olive, sel et poivre. Facultatif : 3 ou 4 asperges
Préparation : 30 min – cuisson : 20 min – coût : * - difficulté : * - ustensiles : pilon et mortier et si vous utilisez des asperges : économe et panier-vapeur

Farfalles au pistou d’ail des ours, farfalles, ail des oirs, la cocotte, la voix du nord

Faites cuire les pâtes farfalles comme indiqué sur le paquet dans de l’eau légèrement salée. Egouttez-les et réservez-les. Faites un pistou avec une belle poignée de feuilles d’ail des ours broyées et réduites en purée et une cuillère à café de moutarde, ajoutez les tomates séchées coupées en très petits morceaux, une poignée de pignons ou d’amandes émondées, 30 g de parmesan râpé et l’huile d’olive. Réduisez en purée avec un pilon. Poivrez et ajoutez cette sauce aux pâtes cuites.
Facultatif : Pelez les asperges et faites-les cuire à la vapeur 20 minutes. Laissez-les refroidir, coupez-les en petites rondelles et ajoutez-les sur les farfalles cuites.

*La photo des fleurs d'ail des ours a été réalisée par une de mes amies, amie aussi sensible qu'une pellicule et aussi fidèle qu'un bon chien, Florence Zumello. Sachez que mon amie est aussi belle que sa fleur. 

vendredi, 07 juin 2019

Bouillon au bœuf à mille-pâtes

N’allez pas me dire que vous n’avez pas le temps de cuisiner ! Un reste de bœuf bouilli et son bouillon et vous serez heureux.

Bouillon au bœuf à mille-pâtes, la cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 300 g de bœuf bouilli, 1 cuillère à café de concentré de tomates, 3 gousses d’ail, 2 litres de bouillon de bœuf-maison, 2 œufs, ciboulette, persil plat, 100 g de petites pâtes (vermicelle, piombi, orzo..), sel et poivre, matière grasse.
Préparation : 20 min – cuisson : 30 min – coût : * - difficulté : *
Faites chauffer un peu de matière grasse dans un faitout et faites-y dorer le bœuf bouilli coupé en très petits morceaux. Ajoutez l’ail pelé et pilé et le concentré de tomates. Versez le bouillon et laissez cuire à couvert 25 minutes. Au bout du temps, battez les œufs, ajoutez la ciboulette et le persil ciselés et faites-les cuire en omelette fine dans une poêle antiadhésive. Sortez-la de la poêle, roulez-la et coupez-la en fines tranches. Réservez. Ajoutez les pâtes dans le bouillon et laissez-les cuire le temps indiqué sur le paquet. Au moment de servir, disposez les lamelles d’omelette au fond d’assiettes creuses et versez le bouillon à la viande par-dessus. Assaisonnez et parsemez les assiettes de ciboulette et persil et servez bien chaud.

 

lundi, 06 mai 2019

Fusilli en salade

La Cocote déclare ouverte la saison des salades. On démarre par un plat d’une simplicité enfantine, y’en aura pour tout le monde.

Fusilli en salade, fusilli, la cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 500 g de pâtes fusilli, 1 œuf, 8 cl d’huile, 1 cuillère à café d’ail moulu, 1 càc de moutarde, 1 càc de pâte de piment, sel, 1 belle poignée de feuilles de basilic frais, 100 g de féta.
Préparation : 15 min – cuisson : 10 à 12 min – coût : * - difficulté : * - ustensile : fouet électrique
Faites cuire les pâtes dans un faitout en suivant les indications du paquet. Egouttez-les et rincez-les bien sous l’eau froide. Réservez-les. Séparez le blanc du jaune d’œuf. Montez le jaune en mayonnaise en lui ajoutant l’huile en filet, la moutarde et l’ail moulu. Ajoutez ensuite la pâte de piment et un peu de sel au besoin mais la moutarde est déjà salée. Montez le blanc en neige et incorporez-le à la mayonnaise. Mélangez cette sauce aux pâtes bien refroidies. Rangez-la au réfrigérateur jusqu’au moment de la servir. Quand vous la servez, coupez la féta en petits dés. Lavez et ciselez grossièrement le basilic et disposez ces deux ingrédients sur la salade.

mardi, 30 avril 2019

Asparagus gratinus

Posez une asperge à plat sur du papier-journal et pelez-la en maintenant bien la tête de l’asperge remontez vers la queue et c’est tout.

Asparagus gratinus, gratin d'asperges, asperges, la cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 kg d’asperges, sel, eau, origan séché, plaques de lasagnes, 30 g de beurre, 30 g de farine type 65, 1 cuillère à soupe de concentré de tomates, 25 cl de vin blanc, parmesan.
Préparation : 20 min – cuisson : 45 min – coût : * - difficulté : * - ustensile : économe
Faites toutes les asperges comme ci-dessus. Rincez-les. Faites chauffer un fond d’eau dans un faitout, déposez les asperges dans un panier-vapeur et posez-le au dessus de l’eau dans le faitout. Salez et ajoutez une bonne pincée d’origan. Faites cuire le temps que la lame d’un couteau passe facilement à travers les asperges, environ 20 minutes. Laissez refroidir. Faites fondre le beurre, ajoutez la farine et le concentré de tomates et faites un roux. Versez le vin et un peu d’eau pour obtenir une belle sauce épaisse. Préchauffez le four à 160° c. Alternez asperges et plaques de lasagnes dans un petit plat à gratin huilé au préalable et versez la sauce sur l’ensemble. Saupoudrez de parmesan et mettez au four 30 petites minutes.

vendredi, 26 avril 2019

Mizotto aux haricots noirs

Tout est dans le bouillon, ma petite dame. Parfumé au soja, ce bouillon est versé petit à petit, comme pour un risotto.

Mizotto aux haricots noirs, miso, pâte de soja, risotto, la cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 300 g de riz basmati, 1 cuillère à soupe de pâte de soja, 250 g de haricots noirs secs, 1 piment rouge séché, thym, sel, poivre, huile, gingembre au vinaigre.
Préparation : 30 min + trempage 12 h – cuisson : 1 h 30 – coût : * - difficulté : *
Faites tremper les haricots noirs pendant 12 heures puis faites-les bouillir 1 h environ avec thym, piment, sel et poivre jusqu’à ce qu’ils se transforment en purée. Enlevez piment et thym et réservez.
Faites bouillir 1,5 litres d’eau avec une cuillère à soupe de pâte de soja pendant 15 minutes. Faites chauffer un peu d’huile de tournesol dans une casserole et faites-y dorer le riz basmati quelques instants. Versez régulièrement sur le riz des louches de bouillon au soja, comme pour un risotto.  Mélangez à la cuillère en bois et veillez à ce qu’i y ait toujours suffisamment de liquide. 7 à 8 louches devraient suffire pour 15 à 20 minutes de cuisson. Rectifiez l’assaisonnement. Servez le riz bien crémeux, la purée de haricots noirs et quelques morceaux de gingembre au vinaigre. Vous pouvez ajouter des lanières de bœuf pimenté, mariné et sauté à l’huile.

mercredi, 24 avril 2019

Couscous-gâteaux à la crème de pruneaux et la Cocotte à Pont-à-Marcq

De la douceur, du miel, des amandes et de l’eau de fleur d’oranger pour des gâteaux honteusement moelleux et parfumés.

Couscous-gâteaux à la crème de pruneaux, couscous, pruneaux, la cocotte, la voix du nord

Pour 12 petits gâteaux
Ingrédients : 150 g de pruneaux dénoyautés, 40 à 45 cl de lait d’amande, 65 g de sucre blond, 5 cl d’eau de fleur d’oranger, 120 g de couscous fin, un peu de beurre, miel liquide, quelques amandes émondées.
Préparation : 15 min – cuisson : 45 min – coût : * - difficulté : * - ustensiles : mixeur, plat en pyrex, papier-cuisson
Faites tremper les pruneaux 2 heures dans de l’eau pour les regonfler, égouttez-les et mixez-les. Faites chauffer le lait d’amande, ajoutez le sucre et l’eau de fleur d’oranger. Versez le lait chaud sur le couscous et ajoutez une noix de beurre. Laissez gonfler 5 minutes et mélangez. Posez du papier-cuisson dans le fond d’un petit plat en pyrex et versez un peu de miel. Répartissez la moitié du couscous, la crème de pruneaux et recouvrez du reste du couscous. Egalisez le dessus et répartissez les amandes. Mettez à cuire 40 minutes dans un four préchauffé à 180°C. A la sortie du four, répartissez 15 cl de miel et 10 cl d’eau sur le gâteau. Tassez bien, laissez refroidir et coupez le gâteau en 12 petits gâteaux.

couscous-gâteaux à la crème de pruneaux,couscous,pruneaux,la cocotte,la voix du nord, salon du livre de Pont-à-Marcq

vendredi, 15 mars 2019

3 couleurs gnocchis

Ces trois couleurs pourraient représenter l’Italie. Rouge, le paprika. Vert, le persil et l’origan et blanc, l’ail séché.

3 couleurs gnocchis, la cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 500 g de pommes de terre farineuses, 5 càs de farine ou 75 g, sel, 2 œufs, paprika, origan et persil, ail séché, piment, poivre, beurre, huile.
Préparation : 30 min – cuisson : 45 min – coût : * - difficulté : *
Faites cuire les pommes de terre 30 minutes à la peau. Laissez-les refroidir au réfrigérateur plusieurs heures, pelez-les et écrasez-les au presse-purée. Ajoutez la farine, le sel et les œufs. Séparez la masse formée en 3 boules. Dans la première mettez du paprika, la deuxième du persil et de l’origan et la troisième, de l’ail séché et de piment. Formez des petites boules grosses comme des grosses noisettes. Aplatissez-les un peu au centre. Faites-les bouillir dans une casserole d’eau. Dès qu’elles remontent à la surface, enlevez-les. Faites-les revenir quelques instants dans un mélange de beurre et d’huile neutre, poivrez, parsemez-les de fromage râpé (parmesan, pecorino...) et accompagnez-les d’un plat de viande en sauce si vous voulez, ou pas !

mercredi, 13 mars 2019

Couscous mousse

Les recettes, c’est comme les plaisanteries. Les plus courtes sont souvent les meilleures. Une dose de couscous et c’est presque tout !

Couscous mousse, couscous, la Cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients :  200 g de couscous fin, cannelle en poudre, 75 g de sucre de canne, 20 cl de lait d’amande, 20 cl de crème liquide, noisettes et amandes broyées.
Préparation : 15 min – cuisson : 3 min – coût : * - difficulté : * - ustensile : fouet électrique
Versez le couscous dans un petit plat creux, saupoudrez-le d’une pincée de cannelle et mélangez-le au sucre. Faites bouillir 15 à 20 cl d’eau et lorsqu’elle bout, versez-la sur le couscous. Il faut que l’eau recouvre tout juste le couscous. Laissez le couscous gonfler quelques instants, égrainez-le à la fourchette et versez le lait d’amandes dessus. Mélangez à nouveau. Laissez entièrement refroidir en mettant le plat au réfrigérateur.
Montez la crème liquide en chantilly et mélangez-la délicatement au couscous froid. Répartissez la mousse dans des jolies verrines et saupoudrez ces verrines de noisettes et amandes broyées. Accompagnez ce dessert simplissime de biscuits à la cuillère, des langues de chat ou de macarons.

lundi, 11 mars 2019

Bouillon-Pinot

Faire chabrot ou quand on versait le vin dans le potage, vous vous souvenez ? Mais là, on le verse en début de cuisson.

Bouillon-Pinot, pinot blanc, chabrot, faire chabrot, salon du livre d'Auchy les Mines, la Cocotte, la Voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 600 g de sauté de porc, 25 g de matière grasse, 1 oignon, 3 gousses d’ail, 4 carottes, 3 poireaux, 1 bouteille de Pinot blanc d’Alsace, thym, laurier, persil plat, sel et poivre, 200 g de spätzles.
Préparation : 20 min – cuisson : 1 h 15 – coût : * - difficulté : * - ustensile : marmite en fonte
Dégraissez et coupez le sauté de porc en petits morceaux. Faites chauffer la matière grasse et ajoutez le porc. Laissez chauffer jusqu’au moment où le jus rendu par la viande disparaît.
Pelez et coupez les carottes en rondelles, enlevez une partie du vert des poireaux et coupez-les aussi en rondelles. Pelez l’ail et l’oignon et ciselez l’oignon. Ajoutez tous ces ingrédients à la viande. Ajoutez un bouquet garni de thym, laurier et persil plat. Versez la bouteille de Pinot sur la viande et complétez d’1 litre d’eau. Salez et poivrez.
Couvrez la marmite et laissez cuire 1 heure à petits bouillons. Pendant ce temps, faites cuire les spätzles le temps indiqué sur le paquet et ajoutez-les dans la marmite 10 minutes avant la fin de la cuisson. Ajoutez un peu d’eau si nécessaire et servez bouillant… comme son nom l’indique.

 

jeudi, 07 février 2019

Riz céleri

Le céleri, c’est comme le cochon, tout est bon. Il n’y a que les feuilles et les tiges, me direz-vous. Et je vous répondrai que c’est pas faux.

Riz céleri, riz, céleri, la Cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 360 g de riz basmati, ½ cuillère à café de curcuma en poudre, 4 branches de céleri (tiges et feuilles), 3 carottes moyennes,2 càs d’huile d’olive, 20 g de beurre, sel, poivre, persil plat.
Préparation : 15 min – cuisson : 15 min – coût : * - difficulté : *
Rincez le riz et couvrez-le d’eau en ajoutant 2 cm d’eau au dessus du riz. Salez-le et ajoutez la ½ cuillère à café de curcuma. Faites-le cuire à couvert pendant 10 à 12 minutes. Arrêtez la cuisson et laissez gonfler. Pelez les carottes et coupez-les en petits dés. Effeuillez le céleri. Réservez les feuilles et coupez les tiges comme les carottes. Faites bouillir les dés de carottes et de céleri 10 minutes à partir de l’ébullition. Egouttez-les et faites-les sauter dans un peu d’huile et de beurre. Ciselez grossièrement les feuilles de céleri et disposez-les sur les dés de carottes et céleri. Laissez cuire encore 5 minutes, couvrez de persil lavé et finement ciselé, salez, poivrez et servez avec le riz basmati mélangé ou pas et du poulet rôti si vous en avez envie ou pas.

dimanche, 03 février 2019

Fleischnaka ou fleischschnaka

- « La Cocotte, j’ai des restes de pot-au-feu et je ne sais pas quoi en faire. Vous me conseillez quoi ? Quoi, vous pouvez répéter ? »

Fleischnaka ou fleischschnaka, la Cocotte, la voix du nord

Il paraît qu’on reconnaît la bonne ménagère aux plats qu’elle prépare avec les restes d’un pot-au-feu. Vous avez besoin de reconnaissance ? Essayez donc les fleischnaka ! Présente sur toutes les cartes des fermes-auberges d’Alsace, cette recette au nom imprononçable faite avec du bœuf bouilli vous fera faire des économies et régalera tout le monde dans la maison. Prenez le temps de faire bien cuire ces rouleaux de viande et de les retourner souvent dans la poêle. Servez-les avec une scarole bien relevée et une sauce allongée au vin…d’Alsace, naturellement ! Fleischnaka, répétez après moi ce mot nouveau.

Pour 6 personnes
Ingrédients : 500 g de restes de viande à pot-au-feu, 300 g de farine, 3 œufs, eau, 5 échalotes, 1 oignon, 2 gousses d’ail, ½ bouquet de persil plat, 1 litre de bouillon de pot-au-feu, 10 cl de vin blanc (Sylvaner ou Edelzwicker), beurre et huile, sel et poivre.
Préparation : 30 min – cuisson : 1 h – coût : * - difficulté : * - ustensile : hachoir à viande

Fleischnaka ou fleischschnaka, la Cocotte, la voix du nord

Coupez la viande en morceaux et passez-les au hachoir. Faites fondre un peu de beurre et d’huile dans une poêle et faites-y dorer la viande. Ajoutez échalotes, oignon et ail pelés et ciselés et persil lavé et ciselé. Salez et poivrez. Ajoutez 20 cl de bouillon, couvrez et laissez mijoter 15 minutes. Dans le même temps, faites une pâte non collante avec la farine, les œufs et un peu d’eau. Etalez cette pâte en un grand rectangle et répartissez la viande dessus. Roulez-la comme un boudin et coupez des tranches de 2 cm dans celui-ci. Faites fondre beurre et huile dans une poêle et faites gonfler ces rouleaux de viande 45 minutes en les retournant souvent et en ajoutant le reste du bouillon en cours de cuisson. A la fin, allongez de 10 cl de vin blanc d’Alsace, faites réduire un peu la sauce et servez les fleischnaka nappés de sauce.

Fleischnaka ou fleischschnaka, la Cocotte, la voix du nord

dimanche, 20 janvier 2019

Poule au pot

Sur la photo, vous constaterez que le riz et la sauce blanche sont facultatifs. Mais quand on a un bon bouillon, pourquoi s’en priverait-on ?

Poule au pot, La Cocotte, la Voix du Nord

« Si Dieu me donne encore de la vie, je ferai qu'il n'y a pas de laboureur en mon royaume qui n'ait moyen d'avoir une poule dans son pot », ainsi aurait parlé Henri IV. Autrement dit, après des temps de guerre et de disette, avec cette phrase aux accents empathiques, on montrait que le roi souhaitait richesse et prospérité à ses sujets. Belle phrase et beau plat, non ? Plat du Béarn où la poule peut être farcie ou pas, où tous les légumes de l’hiver ont leur place, où le riz peut se glisser sous des cuillères de sauce blanche, où le bouillon offre une multitude de recettes et plat qui réchauffe tous les ventres et les cœurs, ainsi est la poule au pot.

Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 belle poule un peu grasse, 1 morceau de bœuf à pot-au-feu, 4 poireaux, 4 pommes de terre, 4 carottes, 4 navets, oignon, clous de girofle, thym, laurier, 250 g de riz, 30 g de beurre et de farine, sel et poivre.
Préparation : 15 min – cuisson : 2 h – coût : * - difficulté : * - ustensile : marmite

Poule au pot, La Cocotte, la Voix du Nord

Plongez la poule et le bœuf dans une grande marmite d’eau avec 1 oignon piqué de laurier et de clous de girofle, ajoutez sel et thym et mettez à bouillir 1 h 30. Baissez la température dès que l’eau bout.
Préparez les poireaux, épluchez et lavez les autres légumes et plongez-les dans le bouillon au bout de ce temps. Comptez 30 minutes pour la cuisson de ces légumes.
Faites un roux avec le beurre et la farine et versez quelques louches du bouillon pour faire la sauce blanche. Salez et poivrez et laissez épaissir quelques instants. Faites cuire le riz à part, dans du bouillon.
Enlevez la peau de la poule et coupez la volaille en morceaux plus ou moins gros.
Servez la poule avec le morceau de bœuf, les légumes et le riz et couvrez le riz de sauce blanche.

vendredi, 18 janvier 2019

Salade saumon

Un peu de couleurs et saveurs asiatiques dans le gris triste et morne de l’hiver, ça ne fait pas de mal. Et un peu de vitamines aussi...

Salade saumon, la Cocotte, la Voix du Nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 petite poignée de tomates-cerises séchées, 1 citron bio, 300 g de dos de saumon bio, 1 avocat, ½ oignon doux ou rouge, huile de colza, 200 g de riz à sushi, 2 cuillères à soupe de noix de coco râpée, sel, poivre blanc.
Préparation : 20 min – cuisson : 15 min – coût : * - difficulté : *
Rincez abondamment le riz à sushi et faites-le cuire suivant les indications données sur le paquet.
Pressez le citron et versez-le sur les tomates séchées coupées en petits morceaux. Enlevez la peau du saumon, coupez-le en petits dés. Ajoutez au citron et aux tomates et rangez le saladier au réfrigérateur. Dénoyautez l’avocat et coupez-le en petits cubes.
Pelez et coupez en tout petits dés l’oignon. Mélangez avocat et oignon au poisson. Ajoutez une lichette d’huile de colza. Rectifiez l’assaisonnement. Formez 6 galettes de riz épaisses d’1 centimètre et recouvrez-les de la salade au saumon. Parsemez de noix de coco râpée et servez bien frais. Proposez des crevettes.

mardi, 08 janvier 2019

Ravioles au chou

Dans toute la vallée, on louait le génie de la Cocotte et on disait gaiement « as-tu goûté ses ravioles au chou, boudiou ? »

Ravioles au chou, ravioles, chou, la Cocotte, la Voix du Nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : ¼ de chou blanc, 300 g de chair à saucisse, 200 g de farine type 65, 2 œufs, sel, poivre, ½ cuillère à café de graines de carvi, beurre, quelques champignons de Paris, crème liquide.
Préparation : 30 min – cuisson : 30 min – coût : * - ustensiles : rouleau à pâtisserie et moule à chausson de 12 cm de diamètre
Faites bouillir une casserole d’eau salée. Tranchez le chou très finement et ajoutez-le dans la casserole. Aux premiers bouillons, arrêtez la cuisson et laissez le chou ramollir.
Egouttez le chou et faites-le sauter dans un peu de beurre. Quand il est tendre, ajoutez la chair à saucisse, les champignons en lamelles, le carvi et assaisonnez.
Mélangez farine et œufs, ajoutez une pincée de sel et formez une boule bien dense. Au besoin ajoutez un peu d’eau ou d’huile.
Abaissez la pâte à ravioles en 12 cercles réguliers. Farcissez-les de pâte et refermez-les bien. Faites bouillir de l’eau dans un faitout et plongez-y les ravioles. Laissez-les cuire moins de 10 minutes. Servez-les avec un filet de crème liquide et une salade.

 

Ce samedi, rendez-vous au Furet du Nord de Coquelles, près de Calais à partir de 14 h, la Cocotte y sera pour dédicacer ses livres. Venez nombreux, il y en aura pour tout le monde !

ravioles au chou,ravioles,chou,la cocotte,la voix du nord

vendredi, 04 janvier 2019

Langues d’oiseaux bolo

Pour nous remettre des agapes des réveillons, voici une version grecque des pâtes à la bolognaise qui n’ont de Bologne que le nom.

Langues d’oiseaux bolo, langues d'oiseaux, la Cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 500 g de viande hachée de bœuf, huile d’olive, 2 gousses d’ail, 1 cuillère à soupe de concentré de tomate, eau, 400 g de pâtes langues d’oiseaux, sel, poivre, 150 g de pecorino ou de parmesan
Préparation : 15 min – cuisson : 45 min – coût : * - difficulté : * - ustensile : plat à gratin
Faites chauffer l’huile d’olive dans une sauteuse pour faire dorer la viande hachée. Quand elle a rendu son jus, ajoutez l’ail pelé et finement ciselé. Continuez avec la cuillère à soupe de concentré de tomate. Versez un gros litre d’eau, salez, poivrez et mélangez bien.
Ajoutez les langues d’oiseaux et couvrez la sauteuse. Baissez le feu et laissez cuire une dizaine de minutes. Vérifiez qu’il y a toujours assez d’eau. Au besoin, ajoutez-en. Quand les pâtes sont cuites (les langues d’oiseaux nécessitent 15 à 20 minutes de cuisson), préchauffez le four.
Répartissez les pâtes à la viande dans le plat à gratin. Couvrez le tout du fromage que vous avez choisi et enfournez dans un four préchauffé à 180° C pendant 20 à 25 minutes.

mercredi, 02 janvier 2019

Gâteau de semoule à la carotte

Tout frais, tout bien coupé, voici un gâteau simple pour démarrer cette nouvelle année que la Cocotte vous souhaite bonne et heureuse.

Gâteau de semoule à la carotte, semoule, carotte, noix de coco, la Cocotte, la voix du nord

Pour 10 personnes
Ingrédients : 400 g de carottes, 200 g de semoule extra-fine, 3 œufs, 2 yaourts-nature avec leur pot, ½ pot d’huile de tournesol, 1 pot de lait de coco, 1 pot d’amandes effilées, 1,5 pot de sucre en poudre, 1 sachet de levure chimique, le zeste d’1 citron bio, noix de coco râpée, quelques amandes effilées et un peu de sucre en poudre pour le décor.
Préparation : 20 min – cuisson : 40 min – coût : * - difficulté : * - ustensiles : râpe, plat à gratin et papier sulfurisé.
Pelez er râpez les carottes. Dans un plat, assemblez carottes râpées, semoule, œufs entiers, yaourts, huile, lait de coco, amandes effilées, sucre en poudre, levure et zeste de citron. Mélangez énergiquement pour éviter les grumeaux.
Préchauffez le four à 190° C. Tapissez le moule à gratin avec le papier sulfurisé et versez-y la préparation aux carottes. Egalisez la surface du gâteau et mettez-le au four 40 à 45 minutes.
Laissez-le refroidir complètement avant de le couvrir de noix de coco râpée, amandes effilées et sucre en poudre.

mardi, 25 décembre 2018

Conchiglioni en sauce blanche

Ces pâtes sont faites pour être farcies alors farcissons-les ! Farcissons-les gaiement de viande et couvrons-les joyeusement de sauce.

Conchiglioni en sauce blanche, conchiglioni, la Cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 500 g de conchiglioni, 500 g de chair à saucisse, ail, origan, pain dur, 15 cl de lait, piment en poudre, 40 g de beurre, 40 g de farine, eau, coulis de tomate, parmesan, sel, poivre.
Préparation : 30 min – cuisson : 50 min – coût : * - difficulté : *
Préchauffez le four à 180° C.
Faites fondre le beurre, ajoutez la farine en versant 1 gros litre d’eau petit à petit. Salez, poivrez, ajoutez une bonne pincée d’origan et du piment en poudre. Réservez.
Faites tremper 2 tartines de pain dur dans du lait. Puis ajoutez la viande, 1 gousse d’ail pelé et ciselé, une pincée d’origan, salez et poivrez et mélangez bien. Farcissez de ce mélange les conchiglioni.
Répartissez-les bien serrés dans un plat qui va au four. Il faut que toutes les pâtes touchent le fond du plat. Versez la sauce blanche et un peu de coulis de tomate de-ci, de-là. Parsemez de parmesan et enfournez pour 40 à 45 minutes.

vendredi, 07 décembre 2018

Nouilles sautées au porc frit

Pour réussir les recettes asiatiques, un wok est indispensable. Il cuit en un instant viandes et légumes et fait sauter les pâtes.

Nouilles sautées au porc frit, la Cocotte, la Voix du Nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 200 g de lard fumé, 1 botte de cives (ou échalotes), 3 gousses d’ail, 450 ml de lait de coco, 1 càs de gingembre moulu, 400 g de nouilles chinoises, huile d’arachide, 1 tige de citronnelle.
Préparation : 15 min – cuisson : 30 min – coût : * - difficulté : *
Faites bouillir 1,5 l d’eau et le lard fumé coupé en dés pendant 15 minutes. Avec une écumoire, récupérez les lardons et réservez 250 ml de bouillon.
Faites cuire les nouilles dans le bouillon suivant les indications du paquet. Egouttez et réservez. Pelez et pilez l’ail. Pelez les cives, ciselez-les en mettant de côté les tiges.  
Faites frire les lardons dans une poêle ou un wok avec un peu d’huile. Ajoutez l’ail, les échalotes et la tige de citronnelle. Saupoudrez de gingembre, de lait de coco et de 25 cl de bouillon de lard. Laissez mijoter 5 minutes. Ciselez les tiges de cives. Faites sauter très rapidement les nouilles dans un peu de matière grasse. Répartissez-les dans des grandes assiettes, nappez-les de sauce aux lardons et terminez en ajoutant les tiges d’échalotes ciselées très finement. Ajoutez du piment si vous voulez.

mardi, 13 novembre 2018

Encornets tomate et polenta au basilic

Le bouchon dans les encornets est un des grands mystères de la création toujours pas résolus. Des tas de chercheurs s’y sont cassés les dents.

Encornets tomate et polenta au basilic, encornets, polenta, la cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 800 g de tentacules d’encornets, huile d’olive, 3 gousses d’ail, pâte de piment rouge, 500 ml de coulis de tomates, sel, poivre, 250 à 300 g de polenta à prise rapide, 100 g de mozzarella, basilic, eau, 1 bouchon de liège.
Préparation : 15 min – cuisson : 30 min – coût : * - difficulté : * - ustensile : fouet
Coupez les tentacules en petits morceaux. Pelez et ciselez les 3 gousses d’ail. Faites chauffer 2 cuillères à soupe d’huile dans une sauteuse et ajoutez les morceaux de tentacules. Faites revenir en laissant s’évaporer le jus de cuisson. Dès que c’est fait, ajoutez l’ail ciselé et 1 cuillère de pâte de piment. Faites sauter, versez le coulis de tomates, salez, poivrez et ajoutez le bouchon de liège pour ramollir les tentacules (oui !). Couvrez et laissez cuire 20 minutes. Pendant ce temps, préparez la polenta comme indiqué sur le paquet. Coupez la mozzarella en petits morceaux et ajoutez-les à la polenta. Remuez vivement au fouet pour avoir un mélange souple et non compact. Lavez quelques feuilles de basilic, ciselez-les et parsemez-en le plat.

lundi, 05 novembre 2018

Bacalhau salade

Attention, attention, pour la Cocotte, voici le quart d'heure célébrité selon Andy Warhol, ses 15 minutes de "Je me la pète grave", ses 900 secondes de "mais oui, mais oui, vous avez bien vu, vous ne rêvez pas !". Si vous ne le savez pas encore, sachez que la semaine prochaine, la Cocotte sera en Haïti, invitée par l'Alliance Française pour le premier salon du livre international et numérique.

En compagnie de Patrick Poivre d'Arvor, Marie Darrieussecq, Jean-Paul Hirsch, Bofane In-Koli, Florence Tsagué, Dominique de Loppinot, Cholé Savoie-Bernard et Sylvestre Bouquet, elle présentera ses livres, les dédicacera et cuisinera ses recettes simples pour tous les îliens haïtiens et pour tous les autres. Pourquoi elle ? Elle ne le sait pas mais elle vous racontera avec un plaisir non dissimulé ses aventures très prochainement sur son blog. Revenez vite.

bacalhau salade,morue,riz,la cocotte,la voix du nord

Et maintenant la recette d'aujourd'hui

Auriez-vous remarqué que la Cocotte aimait beaucoup la morue ? En 9 ans, elle l’a cuisinée dans 20 recettes. Elle ne s’en lasse pas.

Bacalhau salade, morue, riz, la Cocotte, la Voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 400 g de morue effilée, 500 g de pois chiches cuits, 1 oignon, 1 gousse d’ail, 12 olives, 3 œufs, 6 tomates-cerises, 1 càs de câpres en saumure, persil plat, huile d’olive, jus de citron, poivre.
Préparation : 20 min – cuisson : 15 min – coût : * - difficulté : *
Faites dessaler la morue dans de l’eau fraîche régulièrement changée pendant au moins 24 heures.
Puis faites-la bouillir 15 minutes à l’eau. Egouttez-la et réservez-la. Faits cuire les œufs pour les avoir durs, soit 10 minutes. Ecalez-les et coupez-les en 4. Coupez les tomates en deux. Pelez et coupez finement l’oignon et l’ail. Lavez et ciselez quelques branches de persil plat.
Versez les pois chiches dans un saladier, au centre déposez la morue. Décorez tout autour avec tomates, olives, œufs et câpres. Mélangez 3 cuillères à soupe d’huile, 2 càs de jus de citron, poivre, persil plat ciselé, poivrez un peu et versez cette vinaigrette sur les pois chiches et la morue. Mangez cette salade très fraîche avec du bon pain frais.