jeudi, 17 mai 2018

Bol tchitcha et multi-légumes

Un air de printemps, un air de fraîcheur, de légèreté, de couleurs et de diversité. Un air de « Je peux en reprendre ? »…

Bol tchitcha et multi-légumes, tchitcha, légumes, la Cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 300 g de lentilles vertes, 100 g de pois chiche déjà cuits, 75 g de tchitcha ou boulgour, 1 poignée de tomates séchées, 1 botte d’oignons nouveaux avec leur tige, ½ bouquet de persil plat, ½ concombre, 1 poivron, sel, poivre, sumac, huile et jus de citron.
Préparation : 20 min – cuisson : 30 min – coût : * - difficulté : *
Faites bouillir de l’eau et versez-la sur les tomates séchées. Laissez-les regonfler 1 heure, égouttez-les et coupez-les en petits morceaux. Rincez les lentilles dans une passoire et déposez-les dans une casserole. Ajoutez 5 fois leur volume d’eau et mettez-les à cuire à couvert pendant 20 minutes. Laissez-les gonfler dans l’eau chaude.
Faites cuire le boulgour ou la semoule d’orge en suivant les indications du paquet. Laissez tout refroidir et dressez tchitcha, lentilles et pois chiche dans un grand saladier. Ciselez le persil et les oignons. Mélangez-les à l’huile et au jus de citron, salez et poivrez. Versez sur les légumes, disposez des rondelles de poivrons et de concombre par-dessus et saupoudrez de sumac.

mardi, 15 mai 2018

Seiches mouillées au bouillon de céleri

L’exercice d’aujourd’hui consistera à préparer les seiches. Détendez-vous, ne vous tachez pas, suivez les instructions et tout se passera bien.

Seiches mouillées au bouillon de céleri, seiches, La Cocotte, la voix du nord


Pour 6 personnes
Ingrédients : 2 seiches, 3 litres d’eau, 1 cuiller de pâte de piment, 1 petite boîte de concentré de tomates, 500 g de fines pâtes chinoises, 2 branches de céleri, 2 gousses d’ail, huile d’olive.
Préparation : 15 min – cuisson : 30 min – coût : * - difficulté : **
Dans un faitout, assemblez eau, ail, pâte de piment et concentré de tomates. Couvrez et laissez bouillir 20 minutes. Débarrassez les seiches de l’os plat à l’intérieur, enlevez les poches d’encre et la petite membrane qui recouvre les seiches. Coupez les seiches en tronçons et lavez-les très soigneusement. Faites-les dorer 5 minutes dans un peu d’huile d’olive. Lavez les branches de céleri, effeuillez-les. Ciselez les feuilles et répartissez-les sur les seiches à la fin de leur cuisson, avec l’ail pelé et ciselé. Coupez les branches en petits tronçons et ajoutez-les au bouillon. Faites cuire les pâtes dans le bouillon selon le temps indiqué sur le paquet. Servez les pâtes, versez un peu de bouillon et répartissez les morceaux de seiches sur le dessus.

mercredi, 09 mai 2018

Semoule aux clémentines

De la mozzarella dans un dessert, mais c’est n’importe quoi ! Mais goûtez donc avant de parler et vous verrez, c’est surprenant !

Semoule aux clémentines, semoule, clémentines, la Cocotte, la Voix du Nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 125 g de semoule de blé dur extra-fine, 40 cl d’eau, 1 boule de mozzarella, 40 g de sucre en poudre, 6 clémentines, 30 g de raisins secs, quelques pistaches non-salées
Préparation : 15 min – cuisson : 5 min – coût : * - difficulté : * - ustensile : presse-citron
Coupez les clémentines en deux et pressez-les. Ajoutez les raisins secs dans le jus et laissez-les gonfler quelques instants. Egouttez la mozzarella et coupez-la en petits morceaux. Faites chauffer l’eau dans une casserole, sans la faire bouillir. Versez le sucre et mélangez. Versez la semoule en pluie, mélangez et baissez la température. Ajoutez la mozzarella à la semoule et mélangez constamment jusqu’à obtenir des fils de fromage. En moins de 5 minutes, c’est prêt. Ajoutez le jus de clémentines et les raisins. Répartissez dans de jolies verrines. Décortiquez les pistaches et coupez-les grossièrement. Décorez les verrines de petits morceaux de pistaches et de quartiers de clémentines. Mangez tiède ou froid. Et si vous voulez, versez une petite goutte d’alcool à l’orange, Southern Comfort ou Cointreau pour ne citer qu’eux.

jeudi, 03 mai 2018

Bouillon Udon aux Saint-Jacques

Les pâtes Udon sont des pâtes assez grosses très utilisées au Japon. Elles s’unissent au bouillon pour le meilleur et le meilleur.

Bouillon Udon aux Saint-Jacques, pâtes udon, coquilles saint-jacques, sauce soja


Pour 6 personnes
Ingrédients : 400 g de pâtes Udon (à défaut des pâtes chinoises), 1 cuillère à soupe de pâte de soja rouge, 12 noix de Saint-Jacques, huile, 4 oignons, 1 morceau de sucre, pâte de piment rouge.
Préparation : 20 min – cuisson : 40 min – coût : ** - difficulté : * - Ustensiles : Marmite, casserole et poêle antiadhésive
Faites bouillir une marmite d’eau avec la cuillère de pâte de soja. Laissez bouillir 20 à 30 minutes. Entre-temps, pelez et ciselez les oignons. Faites fondre le sucre dans un petit fond d’eau dans la casserole et faites-y cuire les oignons. Ajoutez une louche de bouillon de la marmite et laissez compoter à couvert.
5 minutes avant de passer à table, faites cuire les pâtes dans la marmite.
Faites chauffer la poêle. Huilez très légèrement les noix de Saint-Jacques et snackez-les dans la poêle. Servez pâtes, bouillon, Saint-Jacques et oignons dans de larges bols et dégustez le tout bien chaud. Proposez de la pâte de piment pour ceux qui aiment.

vendredi, 27 avril 2018

Metlouh

Madame, votre mari manque de muscles ? Faites-le donc pétrir ce pain et flattez-le à l’apparition des premières gouttes de transpiration.

Metlouh, pain, semoule, la Cocotte, la Voix du Nord

Pour 2 pains de 25 cm centimètres
Ingrédients : 500 g de semoule extra-fine, 1 petite tasse d’huile de tournesol, 5 g de levure sèche ou ½ cube de levure fraîche, 1 sucre, 8 g de sel.
Préparation : 30 min – cuisson : 20 min – coût : * - difficulté : ** - ustensiles : plaque en fonte et torchons
Délayez la levure dans un peu d’eau tiède avec le morceau de sucre. Faites un puits dans la semoule, ajoutez le sel et l’huile. Commencez à pétrir puis ajoutez la tasse de levure. Ajoutez de l’eau jusqu’à obtenir une pâte souple et non-collante. Travaillez-la longtemps, 15 à 20 minutes ! Coupez-la en deux et aplatissez les deux moitiés en 2 disques d’une vingtaine de centimètres de large sur 1 cm d’épaisseur. Saupoudrez les torchons d’un peu de semoule puis posez les 2 disques sur les torchons, saupoudrez d’un peu de semoule et recouvrez-les d’un torchon. Laissez reposer 1 à 2 heures. Faites-les cuire l’un après l’autre sur la plaque en fonte bien chauffée. Quand le dessous est doré, retournez-le et terminez la cuisson. En 20 minutes, c’est fait. Vous pouvez aussi les faire cuire au four, à 220°C, pendant 15 minutes.


vendredi, 13 avril 2018

Soupe morue-pimenton

Bienheureux ceux qui connaissent ce poivron doux, séché et fumé d’origine ibérique que l’on nomme pimenton. Ils ont du goût !

Soupe morue-pimenton, morue, pimenton, la Cocotte, la Voix du Nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 500 g de morue effilée, 3 gousses d’ail, huile d’olive, 2 oignons, 1 cuillère à soupe de pimenton, 1 litre de coulis de tomates, 1 petit chou vert, 200 g de riz sauvage, sel et poivre.
Préparation : 30 min + 2 jours de dessalage– cuisson : 1 h – coût : * - difficulté : *
Faites dessaler la morue dans de l’eau fraîche régulièrement renouvelée pendant 2 jours. Pelez et ciselez oignon et ail. Faites chauffer un peu d’huile dans une cocotte et faites-y dorer oignon et ail. Ajoutez le pimenton et la morue en petits morceaux. Mélangez, couvrez de coulis de tomates et ajoutez 1 litre d’eau.
Enlevez les premières feuilles du chou et le cœur dur. Coupez le chou en plusieurs morceaux et ajoutez-les à la cocotte. Couvrez la cocotte et laissez cuire 45 minutes. A la fin du temps, ajoutez les pois chiches et le riz sauvage. Laissez cuire encore 15 à 20 minutes. Poivrez comme il vous plaira et salez après avoir goûté, la morue même dessalée peut encore être salée.
Vous pouvez ajouter petits pois et tomates séchées.

dimanche, 01 avril 2018

Spätzles-maison au fromage et oignons

La râpe à spätzles est à l’Alsacien ce que la râpe à chou est au Polonais. Elle fait partie de sa vie. En plus, elle est belle et iconique donc incontournable.

Spätzles-maison au fromage et oignons, spätzles, la Cocotte, la Voix du Nord

A l’est de la France, du côté de l’Alsace, la Souabe en Allemagne, la Suisse ou encore l’Italie, on prépare ces petites pâtes dont le nom d’origine allemande signifie étourneaux mais aussi petits zizis. Oui, oui ! Quand vous aurez fait des spätzles, vous comprendrez pourquoi. Pas sauvages pour deux sous, elles se mélangent avec délice et bonheur à des plats en sauce, un coq au Riesling, un gibier au vin, un goulasch, une daube, voire une choucroute ! Ici du boudin noir et une pomme. Si vous les faites revenir tout simplement à la poêle, dans du beurre, elles vont dorer et croustiller juste ce qu’il faut pour votre bonheur à vous.

Pour 6 personnes
Ingrédients : 350 g de farine, 3 œufs, 5 g de sel, 15 à 20 cl d’eau, poivre, 3 oignons, matière grasse, 200 g de fromage râpé
Préparation : 30 min – cuisson : 40 min – coût : * - difficulté : ** - ustensile : presse-purée à levier ou râpe à spätzles

Spätzles-maison au fromage et oignons, spätzles

Battez vivement les 3 œufs, mélangez-les à la farine et au sel puis incorporez les 15 cl d’eau. Vous obtenez 1 pâte relativement liquide. Faites chauffer 1 marmite d’eau salée.
Dans le presse-purée à levier, déposez un peu de pâte. Positionnez le presse-purée au dessus de la marmite et appuyez pour former les spätzles. Des petits morceaux de pâtes tombent dans la marmite. Laissez-les cuire 3 à 4 minutes et retirez-les de la marmite, réservez-les dans un peu d’eau chaude. Recommencez l’opération jusqu’à épuisement de la pâte. Salez, poivrez. Pelez et ciselez les oignons. Faites-les dorer dans de la matière grasse. Mélangez-les aux spätzles. Déposez 1 louche d’eau bouillante de la marmite dans le fond d’1 plat à gratin, versez votre préparation aux spätzles. Couvrez-les de fromage, mélangez et passez au four chaud 25 minutes.

lundi, 12 mars 2018

Chou soupe carotte et soja

Ajoutez à cette soupe des nouilles chinoises ou japonaises, prenez une paire de baguettes pour déguster cette soupe puis buvez le bouillon.

Chou soupe carotte et soja, la Cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 petit chou vert bien serré, 4 carottes, 200 g de lard fumé, 1 grosse cuillère à soupe de pâte de soja rouge, 1 morceau de gingembre, 1 cuillère à café de pâte de piment rouge, eau.
Préparation : 20 min – cuisson : 45 min – coût : * - difficulté : * - ustensile : 1 cocotte en fonte
Enlevez les premières feuilles du chou et le cœur très dur. Détaillez le chou en fines lanières et faites-les blanchir 10 minutes à l’eau bouillante. Egouttez-les.
Enlevez la barde et la couenne du lard et faites-les dorer dans la cocotte pour faire un peu de matière grasse. Coupez le lard en petits dés. Faites dorer ces petits dés dans la cocotte. Ajoutez le chou, le morceau de gingembre pelé et la cuillère de pâte de soja. Mélangez bien et mouillez l’ensemble avec 2 litres d’eau. Couvrez la cocotte et amenez à ébullition.
Pelez les carottes et coupez-les en fines rondelles. Ajoutez-les à la soupe et terminez par la petite cuillère à café de pâte de piment. Couvrez à nouveau et laissez encore cuire 30 minutes. Le chou est cuit quand il est bien raplapla. Servez dans des bols et mangez cette soupe brûlante.

dimanche, 21 janvier 2018

Petits choux farcis

Optez pour un chou bien vert. Plus on l’effeuille, plus blanc il devient. Adaptez la farce selon vos goûts. Soyez inventifs, créatifs, imaginatifs…

Petits choux farcis, chou farci, La Cocotte, la voix du nord

Quand on pense au chou farci, on pense naturellement au chou farci auvergnat, avec farce au porc et au bœuf, ail et vin blanc, bouillon et persil. On enlève les premières feuilles et on le fait cuire en entier dans de l’eau bouillante pendant quelques minutes. Mais les Auvergnats ne sont pas les seuls à pouvoir se vanter de cette spécialité. En Provence, on trouve le lou fassum au porc et petits pois. En Bretagne, place à la bardatte avec cailles et lapin. A l’étranger, les choux se farcissent aussi à tout. Serbes, Monténégrins, Bosniens, Croates, … font des sarma avec différentes sortes de viandes et du riz. Et en Roumanie ou en Moldavie, c’est la même chose ou presque mais on les nomme sarmale.

Petits choux farcis, chou farci, La Cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 chou vert, 250 g de chair à saucisse, 1 tranche épaisse de jambon de pays, 200 g de riz cuit, des champignons séchés, ½ boîte de concentré de tomates, 1 l à 1,5 l de bouillon de volaille, 1 grosse gousse d’ail, sel, poivre, laurier.
Préparation : 30 min – cuisson : 1 h 15 – coût : * - difficulté : ** - ustensile : ficelle de boucher
Prélevez 12 feuilles de chou. Enlevez une partie de la côte centrale mais pas trop. Il faut que les feuilles restent entières ! Faites bouillir une casserole d’eau et plongez les feuilles dedans 10 minutes et laissez refroidir. Faites cuire le riz et faites regonfler les champignons secs dans un bol d’eau bouillante. Mélangez chair à saucisse, jambon coupé en petits morceaux, riz, champignons, ail ciselé, concentré de tomates, sel et poivre. Déposez 2 belles cuillers à soupe de farce sur une feuille, roulez la feuille en la fermant bien. Ficelez-la bien comme une paupiette. Faites de même avec les autres feuilles. Déposez tous les petits choux farcis dans une sauteuse avec le laurier, couvrez-les de bouillon et faites cuire à couvert les petits choux pendant 1 heure à feu moyen.  

vendredi, 19 janvier 2018

Galettes de semoule et sauce harissa

Faites cuire vos galettes à sec. Coupez-les en petits morceaux, trempez-les dans la sauce à la harissa et régalez-vous.

Galettes de semoule et sauce harissa, semoule, harissa, La Cocotte, la Voix du Nord

Pour 6 galettes
Ingrédients : 500 g de semoule fine, farine, 7 g de sel, huile d’olive, 1 càc de levure sèche, 50 cl d’eau environ, 1 càs de ras-el-hanout. Sauce : 400 ml de coulis de tomates, 2 càs de câpres dessalées, 3 gousses d’ail, 1 càc de harissa, persil plat, coriandre, sel.
Préparation : 30 min – cuisson : 30 min – coût : * - difficulté : * - ustensiles : rouleau à pâtisserie, poêle antiadhésive
Mélangez semoule, sel, 1 càs d’huile d’olive, levure, ras-el-hanout. Ajoutez l’eau, 5 càs de farine et formez une boule non collante. Au besoin ajoutez de la farine. Séparez la boule en 6 pâtons et laissez-les lever 2 heures dans un endroit chaud. Quand les pâtons ont bien levé, étalez-les en ronds de 20 cm avec le rouleau à pâtisserie. Faites chauffer la poêle antiadhésive et faites-les cuire les uns après les autres pendant quelques minutes en les retournant régulièrement.
Pour la sauce, faites réduire le coulis de tomates avec câpres, ail pelé et pilé, harissa et sel. A la fin, ajoutez 5 branches des herbes lavées et ciselées.

mercredi, 17 janvier 2018

Lemon curd vert au riz soufflé

Un dessert au goût acidulé de deux citrons, des grains de riz soufflé, une douceur, une légèreté, un peu de soleil dans l’hiver…

Lemon curd vert au riz soufflé, citron vert, riz soufflé, la Cocotte, la Voix du Nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 2 citrons jaunes bio, 1 citron vert bio, 3 œufs, 125 g de sucre en poudre, 125 g de beurre, 75 g de riz soufflé nature, 1 ou 2 oranges.
Préparation : 20 min – cuisson : 10 min – coût : * - difficulté : * - ustensiles : 1 zesteur, casserole, 1 cuillère en bois et 6 verrines
Lavez les citrons et essuyez-les. Prélevez les zestes sur 1 citron jaune et le citron vert. Réservez les zestes. Coupez les citrons en 2 et recueillez-en le jus. Dans un grand bol, battez les œufs, ajoutez le jus, le sucre et les zestes. Battez à nouveau et faites chauffer assez doucement dans la casserole. Incorporez le beurre petit à petit. Mélangez constamment jusqu’à ce que la sauce épaississe. Arrêtez la cuisson quand elle a l’aspect d’une belle crème.
Séparez en 2 le riz soufflé. Répartissez-en une moitié dans le fond des verrines, versez par-dessus la crème aux citrons et recouvrez du reste du riz soufflé. Mettez au frais jusqu’au moment de servir puis parsemez de zestes de citrons et coupez des morceaux d’oranges pour les disposer sur les verrines.

jeudi, 28 décembre 2017

Bouillon-volaille aux nouilles

Voici un petit bouillon léger pour apaiser nos petits estomacs avant le réveillon du Nouvel an. Une purge, en somme !

Bouillon-volaille aux nouilles, La Cocotte, la Voix du Nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : huile de sésame, 1 carcasse de poulet, 1 oignon, 1 càc de pâte de piment, 3 càs de sauce shoyu, 1 càs de graines de coriandre, thym, laurier, 2 carottes, 3 œufs, 6 cébettes, 300 g de nouilles chinoises, poivre.
Préparation : 30 min – cuisson : 1 h 45 – coût : * - difficulté : * - ustensile : marmite
Faites chauffer 1 càs d’huile de sésame dans la marmite et faites-y dorer l’oignon pelé et ciselé. Ajoutez carcasse de poulet, pâte de piment, shoyu, coriandre, thym et laurier. Mouillez avec 3 litres d’eau. Couvrez la marmite et laissez cuire à feu doux 1 h 30. Filtrez le bouillon.
Au bout de ce temps, faites tremper les nouilles dans de l’eau pour les séparer. Egouttez-les et faites-les cuire dans le bouillon, le temps indiqué sur le paquet de pâtes.
Faites cuire les œufs pour les avoir durs. Ecalez les œufs, coupez-les en deux.
Ciselez les cébettes. Répartissez pâtes, bouillon et carottes râpées gros dans des bols. Continuez avec les cébettes et ½ œuf par personne et dégustez très chaud.

jeudi, 30 novembre 2017

Soupe soja-saucisse

La Cocotte ne vous apprend rien, c’est la cuisine qui distingue l’homme de l’animal. Pour arriver à ce distinguo, il y eut d’abord le feu puis la cuisson sur ce feu des animaux chassés ou pêchés.
Et comme déjà à l’époque, on n’arrêtait pas le progrès, arriva un récipient creux dans ou sur le feu, dans la foulée, l’eau dans un plat creux sur le feu,... Enfin naquit le bouillon.
Ce haut fait de l’histoire se situe à l’âge du néolithique, vers 9000 ans avant le petit Jésus.
Qui eut la brillante idée de remplir des poteries ? Personne ne nous le dit. Mais très rapidement, on jette dans ces pots d'eau bouillonnante, quantité d’aliments. Herbes, céréales, fruits, épices, viandes, légumes, poissons, condiments viennent agrémenter le bouillon quotidien du vulgum pecus protohistorique…
Avec le développement de l’agriculture et l’avènement des céréales, on forme une sorte de pain cuit dans le bouillon, et sans se le savoir, on invente le brouet.
S’en suivent la soupe (pain et liquide chaud), le potage (avec ses légumes) puis la viande quand c’est fête ! Puis à la renaissance, on invente le livre de cuisine et arrivent alors les veloutés, minestrone, garbure, consommés, bisques, et tutti quanti sur papier pas encore glacé !
L’appertisation fait son apparition au début du XIXème siècle et c’est parti mon kiki pour tout mettre en boîte, donc les soupes.
Au début du siècle dernier, Justus Liebig invente le Viandox ou assimilé. Quelques années plus tard, on passe tout à la moulinette électrique. On entre dans l'époque de la mécanisation de la soupe, l'industrialisation du potage.
Puis la lyophilisation, les bouillons-cubes, la mise en sachets des soupes déshydratées, la congélation, les Bolino, les noodle soups rangées bien serrées avec leurs petits sachets d’épices…, la Cocotte en passe et des meilleurs ! On fait tout pour améliorer le principe de l'eau chaude, voire très chaude dans un bol. Mouais... Rien ne vaut la vraie, l'authentique, l'unique soupe faite maison. 

La soupe, y'en a pour tous les goûts et toutes les bourses. Et comme pour les sauces, c'est dans la soupe qu'on peut reconnaître un bon cuisinier. A vos louches !

La Cocotte, soupe soja-saucisse, soupe

Soupe de riz soja-saucisse
Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 poignée de champignons séchés, 200 g de riz blanc, 200 g de chair à saucisse ou 1 grosse saucisse de Toulouse, 1 tranche épaisse de jambon de pays, ½ boîte de concentré de tomates, 1,5 à 2 litres de bouillon de volaille, 1 gousse d’ail, 1 cuillère à soupe de pâte de soja rouge, poivre. Pour servir : purée de piment
Préparation : 15 min – cuisson : 30 min – ustensile : faitout

Réhydratez les champignons secs dans un bol d’eau bouillante pendant quelques minutes. Faites cuire le riz comme indiqué sur le paquet. Egouttez-le et réservez-le.Dans un faitout, faites rissoler la chair à saucisse et la tranche de jambon de pays coupé en petits dés. Ajoutez le concentré de tomates et versez le bouillon.
Continuez avec l’ail pelé et ciselé et enfin ajoutez la cuillère de pâte de soja rouge. Mélangez bien, couvrez et laissez cuire 25 minutes. Ajoutez alors le riz mis de côté, poivrez et laissez encore 5 minutes. Servez cette soupe pleine de goût en proposant un peu de purée de piment pour qui en veut. Mais n’ajoutez pas de sel, le soja est déjà très, très salé !

lundi, 28 novembre 2016

Mouchoirs aux oignons

Tiens, j’ai remarqué que pelure était l’anagramme simplissime de pleure. Parfait pour parler d’oignons et de mouchoirs. Elle est bonne, celle-là !

Mouchoirs aux oignons

Pour 6 personnes
Ingrédients : 300 g de farine type 65, 3 œufs, 5 g de sel fin, 3 oignons, 25 g de beurre, 1 l d’eau, 1dl de vin blanc sec, thym, origan, laurier, sel pour la sauce et poivre blanc.
Préparation : 30 min – cuisson : 25 min – coût : * - difficulté : ** - ustensiles : machine à pâtes, sauteuse
Mélangez farine, œufs entiers et sel jusqu’à obtenir une boule de pâte lisse et sans grumeaux. Séparez-la en plusieurs morceaux et passez-les à la machine à pâte en réduisant l’épaisseur à chaque passage des morceaux de pâte. Il faut que les plaques soient les plus fines possible. Coupez ces plaques en carrés. Réservez-les sur des linges propres sans les superposer.
Pelez les oignons et râpez-les. Dans la sauteuse, faites fondre le beurre pour dorer les oignons. Puis ajoutez l’eau, le vin et les aromates. Poivrez et salez, couvrez la casserole et laissez mijoter 10 à 15 minutes. Si vous voulez, vous pouvez mixer la sauce.
Ajoutez ensuite les mouchoirs de pâte et faites cuire encore 5 à 10 minutes. Dégustez ces mouchoirs tels quels avec du fromage râpé.

vendredi, 18 novembre 2016

Lasagnes de pot-au-feu et poireaux

- « Tiens, il me reste du pot-au-feu et je ne sais pas quoi en faire. Je le jette ou t’as une idée ?
- Appelle la Cocotte, elle ne jette rien et a toujours de bonnes idées. »

Lasagnes de pot-au-feu et poireaux

Pour 6 personnes
Ingrédients : 500 g de restes de viande de pot-au-feu (bœuf et jarret de porc fumé), 1 cuillère à soupe de beurre, 2 cuillères à soupe de farine, 1,5 litre du bouillon du pot-au-feu, sel, poivre, 2 poireaux, une dizaine de feuilles de lasagne.
Préparation : 15 min – cuisson : 1 h – coût : * - difficulté : *
Déchiquetez les viandes froides en petits lambeaux.
Faites fondre le beurre dans une casserole et faites un roux en ajoutant la farine. Mouillez beurre et farine avec le bouillon petit à petit et fouettez l’ensemble pour éviter les grumeaux. Poivrez la sauce blanche et salez un peu.
Préchauffez le four à 180° C.
Enlevez le bout touffu des poireaux et une partie du vert. Coupez les poireaux en très fines rondelles et lavez-les.
Dans un plat à gratin, déposez un peu de sauce blanche, de la viande, des rondelles de poireaux et des feuilles de lasagne. Répétez l’opération jusqu’en haut, terminez par les lasagnes et quelques rondelles de poireaux. Enfournez pendant 45 minutes.

mardi, 15 novembre 2016

Nouilles-bouillon au porc sauté

Chérie, je t’ai offert un wok l’an dernier et tu ne t’en sers jamais ! A quoi ça sert que la Cocotte se décarcasse avec toutes ses recettes ?

Nouilles-bouillon au porc sauté

Pour 6 personnes
Ingrédients : 3 côtes de porc avec os, 20 g de beurre, 2 cuillères à soupe d’huile, sel, poivre, thym, laurier, ½ tête d’ail, piment en poudre, muscade, 5 cl de sauce-soja, 300 g de nouilles chinoises, ciboulette ou tiges de cives.
Préparation : 20 min – cuisson : 1 h – coût : * - difficulté : * - ustensile : wok ou sauteuse
Enlevez les os des côtes de porc et faites-les dorer quelques instants dans beurre et huile dans une marmite. Salez, poivrez, ajoutez du thym, du laurier et 2 gousses d’ail pelé et pilé. Ajoutez également une pincée de piment en poudre, de la muscade et la sauce-soja. Laissez bouillir à couvert pendant 45 minutes puis filtrez le bouillon. Plongez les nouilles dedans, couvrez à nouveau et arrêtez la cuisson. Laissez gonfler.
Coupez la viande en très petits morceaux et faites-les bien dorer dans l’huile et le beurre dans un wok. Retirez-les du wok et faites sauter les nouilles à la place. Servez les nouilles, les petits morceaux de viande dans des bols. Mouillez avec le bouillon, décorez de ciboulette et servez brûlant.

samedi, 12 novembre 2016

Penne verde-mizuna

Vous pouvez zapper le gratin. Dans ce cas, mélangez les pâtes à la crème au mizuna, faites réchauffer un peu et dégustez aussitôt.

Penne verde-mizuna, penne, pâtes, mizuna, salade mizuna

Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 botte de salade mizuna, 2 yaourts-nature, 2 cuillères à soupe de crème fraîche, sel, 500 g de penne, un peu d’huile. Facultatif : parmesan râpé
Préparation : 15 min – cuisson : 40 min – coût : * - difficulté : * - ustensiles : hachoir électrique et plat à gratin
Faites chauffer l’eau pour les pâtes en y ajoutant un peu de sel et un filet d’huile. Lavez le mizuna, débarrassez-vous des queues et coupez les feuilles en fins tronçons. Passez ces tronçons au hachoir électrique avec les yaourts-nature et la crème fraîche. Salez cette préparation, ne la poivrez pas, le mizuna l’est suffisamment.
Faites cuire les pâtes selon le temps indiqué sur le paquet. Egouttez-les et mélangez-les à la crème au mizuna. Déposez ces pâtes dans un plat à gratin. Si vous voulez, parsemez-les d’un peu de parmesan et passez-les au four une bonne vingtaine de minutes le temps qu’elles soient bien gratinées. Mangez ce gratin tout vert avec de la belle charcuterie italienne.

mardi, 08 novembre 2016

Riz rouge aux légumes

Un plat portugais sans morue ?! Mais c'est impossible au Portugal. Et du riz sans pommes de terre frites ! Mais ça aussi, c'est impossible au Portugal !?

Riz rouge aux légumes


Pour 6 personnes
Ingrédients : 350 g de riz, 3 oignons, huile, 2 carottes, 2 poivrons pelés en bocal, 1 cuillère à soupe de concentré de tomates, 1 bouillon-cube de légumes, sel, poivre, 1 piment rouge antillais, quelques branches de thym, quelques tiges de persil plat.
Préparation : 20 min – cuisson : 25 min – coût : * - difficulté : *
Délayez le cube de bouillon dans un bon litre d’eau chaude. Réservez.
Pelez et émincez les oignons. Faites-les dorer dans un peu d’huile. Ajoutez ensuite le concentré de tomates délayé dans un verre d’eau. Pelez et coupez les carottes en petits dés ou en fines rondelles coupées en biseaux. Coupez les poivrons en petits dés également. Ajoutez thym effeuillé, carottes et poivrons aux oignons. Versez le bouillon de légumes. Couvrez et laissez mijoter 10 minutes. Versez le riz, ajoutez le piment rouge, couvrez à nouveau et laissez le riz gonfler pendant une dizaine de minutes. Pour servir, enlevez le piment, salez, poivrez au besoin et servez le plat parsemé de persil plat ciselé.

samedi, 05 novembre 2016

Minestrone tout jaune

Jaune comme la lune, le soleil, les canards en plastique, les tournesols, Homer Simpson, les citrons de Menton, les bananes…

Minestrone tout jaune

Pour 6 personnes
Ingrédients : 500 g de haricots-beurre, ½ cube de bouillon de volaille, 500 g de pommes de terre, 20 g de beurre, 1 gousse d’ail, 1 petite cuillère à soupe de moutarde de Dijon, 150 g de pâtes à potage (vermicelle, ditalini, langues d’oiseaux…), sel et poivre blanc. Facultatif : cœur de batavia
Préparation : 15 min – cuisson : 30 min – coût : -* - difficulté : *
Coupez les queues des haricots. Rincez les haricots et coupez-les en petits tronçons. Faites bouillir 1,5 litre d’eau avec le demi cube de bouillon émietté et dès que l’eau bout, ajoutez les haricots-beurre. Laissez cuire 10 minutes.
Faites chauffer le beurre dans un faitout et faites-y fondre la gousse d’ail pelé et ciselé. Pelez et coupez les pommes de terre en petits morceaux. Ajoutez-les dans le faitout. Intégrez la moutarde, mélangez puis ajoutez tout le contenu de la casserole de haricots. Salez et poivrez un peu, couvrez et laissez cuire 15 minutes. Enfin ajoutez une poignée de pâtes à potage, laissez cuire le temps indiqué sur le paquet. Servez aussitôt le minestrone en le parsemant de lamelles de cœur de batavia.

samedi, 22 octobre 2016

Courgettes farcies à la polenta

Polenta : farine de maïs dont les Italiens raffolent et dont on peut difficilement se passer une fois qu’on y a goûté.

Courgettes farcies à la polenta, courgettes, polenta

Pour 6 personnes
Ingrédients : 2 belles courgettes ou 3 moyennes, 200 g de polenta à prise rapide, 1 poivron rouge bien charnu, sel, poivre, huile.
Préparation : 20 min – cuisson : 25 min – coût : * - difficulté : ** - ustensiles : fouet, mixeur et vide-pommes
Pelez le poivron à cru, épépinez-le et passez-le au mixeur pour le réduire en « crème ». Salez-le et poivrez-le légèrement.
Faites chauffer 600 ml d’eau dans une casserole. Quand l’eau frétille, versez la polenta en pluie et mélangez-la au fouet pour « détacher » tous les morceaux qui pourraient se former. Mélangez pendant 5 à 6 minutes. Quand la polenta est bien épaisse, ajoutez-lui la crème de poivron. Rectifiez l’assaisonnement. Préchauffez le four à 200° C.
Lavez les courgettes. Si elles ne sont pas bio, pelez-les. Coupez-les en 6 gros tronçons de 7 à 8 cm de haut. Videz ces tronçons à l’aide du vide-pommes.
Huilez légèrement un plat à four et déposez les tronçons de courgettes sur le plat. Remplissez-les de polenta au poivron et passez au four 15 minutes, le temps que les courgettes ramollissent un peu.