samedi, 28 novembre 2020

Croquettes hollandaises à la viande

Op een dag ga ik naar Nederland om vleeskroketten te eten. En ik zal blij zijn, want ik hou van vleeskroketten.

croquettes hollandaises à la viande,la cocotte,la voix du nord

Si un jour vous allez vous promener aux Pays Bas, vous dégusterez à coup sûr ces croquettes (oud hollandse kroketten) à la viande. Brûlantes et addictives, ces croquettes vous feront revenir dans ce pays dès que l’envie vous prendra. Ce plat qu’autrefois les cuisinières faisaient pour utiliser les restes de pot-au-feu est très économique et vraiment délicieux. Il est désormais incontournable de la cuisine de rue. Des restes de bœuf bouilli ou de poule, un roux simplissime bien refroidi pour le laisser durcir et le travailler très facilement, du bon pain, de la moutarde douce comme là-bas et c’est tout !


Pour 6 personnes
Ingrédients : 300 g de viande cuite de pot au feu, 40 g de beurre, 40 g de farine pour la sauce, 50 cl de bouillon de viande, sel, poivre, herbes de Provence, farine pour paner, 1 œuf, chapelure, 6 tartines de pain de seigle ou aux noix ou aux graines, moutarde douce, huile de friture.
Préparation : 20 min – cuisson : 15 min – coût : * - difficulté : ** - ustensiles : fouet, friteuse et grille-pain

croquettes hollandaises à la viande,la cocotte,la voix du nord

Pour la sauce, faites fondre le beurre, ajoutez la farine, fouettez et versez le bouillon petit à petit. Laissez quelques instants la sauce épaissir. Ajoutez alors la viande effilée et coupée en petit et les herbes de Provence. Assaisonnez, laissez refroidir et rangez au réfrigérateur pendant une journée. Pour paner les croquettes, le lendemain formez 6 belles croquettes régulières et passez-les dans la farine, puis dans l’œuf battu puis la chapelure. Rangez-les au frais jusqu’au moment de les faire frire 5 minutes dans la friteuse. Toastez les tartines de pain, badigeonnez-les d’un peu de moutarde et écrasez les croquettes sur le pain.

dimanche, 22 novembre 2020

La poutine

Attache ta tuque, mon chum, on va manger d'la poutine. Tarbanak de crosseur à marde ! Ct'écoeurant....

la poutine,la cocotte,la voix du nord

Recette transmise d’un restaurant à un autre par un commis voyageur dans les années 50 au Canada, la poutine est devenue très rapidement un plat incontournable des « diners », les p’tits restaurants rapides de ce pays. Le principe est simple, des frites, du fromage râpé (au Québec, on choisit du fromage en crottes) et de la sauce brune. Le nom de ce plat viendrait de pudding ou de « put in » en anglais, littéralement mettre dedans. Pour les ingrédients, c’est vous le chef. Des poutines, y’en a des tas et y’a surtout celle que vous préférez. En moins de 60 ans, cette poutine est déjà un classique. Tabarnak’ !

Sauce à poutine
Ingrédients : 350 ml de bouillon de bœuf-maison (ou 350 ml d’eau et 1 cube de bouillon de bœuf émietté dans l’eau), 2 cuillères à soupe de soja, 2 càs de farine, 2 càs de moutarde forte, 1 càs de sucre de canne, 1 citron, 1 càc de pâte de piment, 2 càs de crème fraîche, sel et poivre.
Préparation : 10 min – cuisson : 30 min – coût : * - difficulté : * - ustensiles : 1 casserole et 1 fouet

la poutine,la cocotte,la voix du nord

Faites bouillir le bouillon avec le soja dans la casserole. Dans un bol, mélangez la farine dans un peu d’eau. Versez dans la casserole et fouettez. Dans le même bol, mélangez alors la moutarde, le sucre de canne, le piment, le jus du citron, un peu de sel et de poivre. Faites chauffer à feu vif, sans couvercle, pour que la sauce réduise de moitié. Quand elle a bien réduite, ajoutez la crème fraîche, rectifiez l’assaisonnement. Faites alors chauffer vos frites. Répartissez-les dans les assiettes, parsemez-les de fromage qui fond facilement comme du gouda jeune, du cheddar ou de la scamorza. Nappez de sauce à poutine et parsemez d’oignons frits. Dégustez aussitôt.

 

vendredi, 20 novembre 2020

Gnocchetti sardi alla zucca

Des pâtes ? Oui ! Mais des orecchietti ! Pasta ? Si ! Ma alla zucca ! 

Gnocchetti sardi alla zucca, la cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 500 g de gnocchetti sardi (ou toutes autres petites pâtes, orecchietti, coquillettes, langues d’oiseaux…), 300 g de courge (potimarron, courge galeuse, butternut), ail, paprika, crème liquide, sel, poivre, parmesan, quelques rondelles de coppa et quelques olives noires.
Préparation : 15 min – cuisson : 30 min – coût : * - difficulté : *- ustensile : mineur plongeant
Pelez le morceau de courge, coupez-le en plusieurs morceaux. Déposez-les dans une casserole, couvrez-les d’eau. Ajoutez du sel, l’ail pelé et coupé en 3 et une cuillère à café de paprika. Faites cuire le temps que les morceaux se laissent facilement transpercer par la lame d’un couteau, 20 minutes environ. Mixez finement et allongez avec 10 cl de crème liquide. Laissez épaissir quelques instants et rectifiez l’assaisonnement.
Faites cuire les pâtes suivant le temps indiqué sur le paquet.
Mélange pâtes et sauce à la courge, laissez quelques minutes les pâtes s’imprégner de la sauce, couvrez de parmesan et disposez des rondelles de coppa garnies d’une olive noire. Mangez aussitôt.

lundi, 02 novembre 2020

Soupe au tahineh

Elle nous fatigue, la Cocotte, avec son tahineh. Elle croit qu’on n’en a pas encore acheté ? Mais si, on l’a, au frais, prêt à être utilisé.

Soupe au tahineh, la cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 1,5 l de bouillon de légumes (1,5 l d’eau et 2 bouillon-cubes bio de légumes ou 1,5 l de bouillon-maison de légumes ou de volaille), 200 g de vermicelles, 3 cuillères à soupe de tahineh, poivre, 1 citron, quelques feuilles de persil plat et de coriandre, 2 œufs, harissa, origan, fleur de sel et huile d’olive.
Préparation : 15 min – Cuisson : 15 min – Coût : * - difficulté : * - ustensile : presse-citron
Pressez le citron pour en recueillir le jus. Faites bouillir le bouillon de légumes. Dès qu’il bout, ajoutez les pâtes. Délayez le tahineh dans une louche de bouillon, ajoutez le jus du citron et les deux œufs battus dans le mélange.
Lavez et ciselez persil plat et coriandre.
Versez le mélange dans le bouillon chaud, poivrez et arrêtez la cuisson. Servez aussitôt en proposant une petite coupelle de harissa et une petite coupelle d’huile d’olive avec un peu de fleur de sel et d’origan. Parsemez de persil et de coriandre.

dimanche, 25 octobre 2020

Coca algérienne

Avec les derniers légumes de l’été, les toutes dernières tomates, préparez ces petits chaussons carrément délicieux.

Coca algérienne, la cocotte, la voix du nord

Incontournables de la cuisine pied-noir, les cocas algériennes voient très certainement leurs origines en Espagne. Ces cocas ressemblent à s’y méprendre aux empanadas sud-américains ou aux pasteis et autres rissois portugais. Ce sont des petits chaussons farcis de légumes, faciles à faire et encore plus faciles à dévorer. Prenez le temps de laisser mijoter les légumes quelques minutes, le temps que le jus des tomates s’évapore et farcissez allégrement vos chaussons épicés au cumin et à la coriandre de cette farce délicieuse. Un petit conseil, prévoyez-en plusieurs par personne. Ces chaussons sont irrésistibles !


Pour 12 chaussons
Ingrédients : 2 oignons, 4 poivrons, 8 tomates, huile d’olive, harissa, concentré de tomate, olives noires. Pâte : 300 g de farine, sel, cumin et coriandre en poudre, 20 cl d’eau, 10 cl d’huile de tournesol, sel et poivre.
Préparation : 30 min - cuisson : 45 min – coût : * - difficulté : * - ustensiles : rouleau à pâtisserie, moule à chausson

Coca algérienne, la cocotte, la voix du nord

Préparez la pâte pour les chaussons en mélangeant farine, 5 g de sel, une bonne pincée de cumin et de coriandre, eau et huile jusqu’à obtenir une boule lisse et non-collante. Enfermez-la 1 heure dans un sac hermétique au réfrigérateur.
Pelez et ciselez les oignons. Lavez et épépinez les poivrons. Pelez les tomates à l’eau bouillante. Faites mijoter tout ça dans un peu d’huile d’olive, ajoutez 1 cuillère à café de harissa, 1 cuillère à soupe de concentré de tomate et quelques olives noires dénoyautées et coupées en petits morceaux. Salez et poivrez et laissez le liquide s’évaporer. Avec la pâte, formez 12 boules, étalez-les en disques et formez 12 chaussons. Farcissez-les de la préparation aux tomates et scellez les chaussons. Déposez-les sur une feuille de papier cuisson et faites-les cuire dans un four préchauffé à 180°C pendant 20 à 25 minutes. Mangez-les avec des crudités.

vendredi, 09 octobre 2020

Paella encornets-poulet

Des paellas, y’en a des tas ! Aujourd’hui on mêle poulet, rouelle, chorizo, encornets, coques, crevettes… et on sait que ce sera bon.

Paella encornets-poulet, la cocotte, la voix du nord

Pour 10 personnes
Ingrédients : 300 ml de coulis de tomate, 2 càs de pimenton, laurier, sel, poivre, 1 petit poulet, 1 rouelle, 800 g de tentacules d’encornet, 1 chorizo, safran, 1 kg de coques, 500 g de crevettes, 1 bocal de piquillos, huile d’olive, persil, ail, oignon, 1 kg de riz à paella
Préparation : 30 min – cuisson : 1 h – coût : ** - difficulté : *
Dans un faitout, mélangez le coulis de tomate et 2 litres d’eau, ajoutez laurier et pimenton, salez et poivrez et faites bouillir 15 minutes. Coupez les tentacules et faites-les bouillir 15 minutes dans de l’eau. Egouttez et réservez. Découpez le poulet, enlevez la peau, coupez la rouelle en gros dés et faites tout revenir dans un peu d’huile d’olive. Enfournez 20 minutes à 175° C. Dans une grande poêle faites chauffer de l’huile d’olive, ajoutez le riz et rendez-le transparent. Ajoutez chorizo en rondelles, safran, ail pilé et oignon ciselé. Arrosez le riz petit à petit avec le bouillon à la tomate, ajoutez les morceaux d’encornet et laissez cuire 20 à 30 minutes. Sur le riz disposez poulet et porc, piquillos coupés, coques et crevettes. Recouvrez de papier-alu pour garder au chaud et laissez cuire encore 5 à 10 minutes. Enfin parsemez de persil lavé et haché.

vendredi, 11 septembre 2020

M’semen chorizo et fromage

Une fois que vous maîtriserez le principe de la crêpe m’semen, vos invités vous voueront un amour éternel.

M’semen chorizo et fromage, la cocotte, la voix du nord

Pour 6 crêpes
Ingrédients : 150 g de semoule de blé très fine, 150 g de farine, 25 cl d’eau environ, 5 g de sel, huile de tournesol, 12 rondelles de chorizo, tomates, 2 poivrons en dés, mozzarella râpée.
Préparation : 30 min – cuisson : quelques minutes – coût : * - difficulté : ** - ustensiles : grande planche stratifiée et grande poêle
Mélangez à la main la semoule et la farine, ajoutez le sel, 1 cuillère à soupe d’huile de tournesol et versez l’eau petit à petit. Mélangez 10 à 15 minutes pour avoir une boule de pâte très souple, presque plus collante et sans grumeaux. 25 cl d’eau devraient suffire amplement. Farinez-vous les mains et formez 6 boules de poids égal. Rangez-les sur une plaque en bois farinée et couvrez d’un linge. Laissez reposer 30 minutes.
Sur la planche stratifiée huilée, aplatissez une boule un peu huilée elle aussi, étirez petit à petit à la main et formez 1 crêpe d’une trentaine de centimètres. Déposez la crêpe dans une poêle non huilée et faites-la cuire à feu doux en la retournant une fois. Garnissez le centre des crêpes de poivrons, tomates en rondelles, fromage râpé et rondelles de chorizo. Formez un portefeuille avec les crêpes et faites-les réchauffer quelques instants.

vendredi, 31 juillet 2020

Curry de champignons

Tandoori, cari, masala,… Composez vous-même votre curry. Vous pourrez le relever à votre goût. Vous aurez le curry qui vous ressemble.

Curry de champignons, la cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 kg de beaux champignons de Paris, 20 g de beurre, 1 càs d’huile, curry en poudre (plus ou moins fort selon vos goûts), 3 gousses d’ail, 200 ml de lait de coco, 1 ou 2 yaourts-nature ou du lait, sel et poivre. Pour servir : du riz basmati
Préparation : 20 min – cuisson : 20 min – coût : * - difficulté : * - ustensiles : poêle et couvercle
Pelez l’ail et coupez-le en fines lamelles. Faites chauffer beurre et huile dans une poêle antiadhésive et faites-y dorer l’ail. Ajoutez les champignons lavés et coupés en lamelles plus ou moins fines. Faites revenir les champignons quelques instants. Versez le lait de coco, saupoudrez de curry et couvrez. Laissez mijoter tout doucement 10 minutes. Quand les champignons sont tendres, versez les yaourts-nature dans la poêle. Salez, poivrez, attendez que la sauce bouillonne un peu et arrêtez la cuisson.
Préparez le riz basmati en faisant bouillir 360 g de riz dans 2 litres d’eau salée pendant 10 à 12 minutes. Servez riz et champignons ensemble.

mardi, 21 juillet 2020

Souris au safran

Le poivre et le curcuma sont à ajouter au dernier moment sinon leur goût s’altère beaucoup voire se perd à la cuisson.

Souris au safran, la cocotte, la voix du nord


Pour 6 personnes
Ingrédients : 6 souris d’agneau, 3 oignons, 3 gousses d’ail, 10 filaments de safran, 6 carottes, 1 petit chourave, curcuma, sel et poivre, 1 morceau de gingembre de 25 à 30 g, huile d’olive.
Préparation : 15 min – cuisson : 1 h – coût : ** - difficulté : * - ustensile : tajine
Faites infuser le safran dans une tasse d’eau bouillante. Pelez et ciselez ail et oignons. Faites chauffer 3 cuillères d’huile dans le tajine et faites-y dorer ail et oignons. Quand ils sont bien dorés, sortez-les du tajine et mélangez-les au safran infusé. Réservez.
Faites dorer les souris d’agneau. Pelez le gingembre en le grattant avec une petite cuillère et ajoutez-le au tajine. Pelez et coupez les carottes et le chourave en bâtonnets assez épais (comme des grosses frites) et ajoutez-les aussi au tajine. Salez, remettez ail et oignons avec le safran infusé dans le tajine et versez un bol d’eau chaude. Couvrez le tajine et laissez cuire 30 minutes. Couvrez le plat. Au dernier moment retirez le morceau de gingembre du tajine, poivrez, saupoudrez d’un peu de curcuma et servez ce tajine tel quel ou accompagné de couscous. 
 

vendredi, 17 juillet 2020

Morue grillée aux herbes

Si vous n’allez pas au Portugal cet été, le Portugal s’invitera chez vous. De la morue, des olives, de l’ail et des oignons et vous y êtes !

Morue grillée aux herbes, la cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 3 beaux morceaux de morue à dessaler, huile d’olive, romarin, thym frais, 2 feuilles de laurier, 1 gros oignon, 3 gousses d’ail, paprika, piment en poudre, petites olives noires ou violettes
Préparation : 15 min – cuisson : 20 à 25 min – coût : * - difficulté : * - ustensile : plat à gratin
Faites tremper la morue, côté peau vers le fond du plat, dans un grand saladier d’eau pendant 3 ou 4 jours en renouvelant l’eau souvent.
Au moment de la cuisiner, préchauffez votre four en position gril. Versez une lichette d’huile d’olive dans le fond du plat, posez sur l’huile romarin, thym, laurier, l’ail pelé et ciselé, une pincée de piment, du paprika et quelques rondelles de l’oignon pelé. Posez les morceaux de morue et terminez de répartir les rondelles d’oignon sur la morue. Versez à nouveau un filet d’huile d’olive et enfournez le plat. Laissez-le 10 minutes en position gril puis répartissez quelques olives par-dessus et remettez le plat au four. Remettez le plat au four et mettez-le cette fois-ci en chaleur conventionnelle. Laissez la morue cuire encore 10 à 15 minutes. Servez cette morue avec du riz ou des pommes de terre cuites à la vapeur. 

dimanche, 05 juillet 2020

Dürüm poulet-sumac

Avez-vous déjà vu les cuisinières turques, assises en tailleur dans leur restaurant et faisant les dürüms avec leur très fin rouleau à pâtisserie ?

Dürüm poulet-sumac, la cocotte, la voix du nord

Dans la grande famille des sandwiches, vous avez le kebab et vous avez son cousin, le dürüm. Le kebab est un pain rond. Et le dürüm, comme chacun sait, est une galette cuite sur un tawa, une grande plaque de cuisson antiadhésive. Une plaque en fonte fera très bien l’affaire. La galette est farcie de plein de bonnes choses, on la roule et la déguste dans la rue. On peut ajouter de la sauce, à l’ail le plus souvent et on s’en met partout si on n’est pas doué. Avec tous les légumes d’été, bien épicé, bien pimenté, avec de l’agneau, du bœuf ou du poulet, le dürüm est fait en 2 minutes et se déguste encore plus vite.

Pour 6 personnes
Ingrédients : 250 g de farine type 55, 3 g de sel, 25 g de ghee ou beurre fondu, 20 cl d’eau tiède, ½ sachet de levure chimique, 500 g de blancs de poulet, huile d’olive, paprika, piment, sel, origan, sirop de grenade, salade iceberg, oignons nouveaux et blancs, petites tomates et sumac.
Préparation !30 min – cuisson : 30 min – coût : * - difficulté : * - ustensiles : plaque en fonte, rouleau à pâtisserie

Dürüm poulet-sumac, la cocotte, la voix du nord

Mélangez farine, sel, ghee, eau tiède et levure chimique. Faites 6 boules égales et laissez-les reposer 30 minutes. Etalez-les en cercle le plus fin possible et faites-les cuire sur la plaque en fonte à peine quelques secondes de chaque côté pour les garder souples. Rangez-les sous un linge épais en attendant que la viande cuise. Coupez très finement le poulet et faites-les dorer dans un peu d’huile. Saupoudrez de paprika, piment et origan. Salez et versez un peu d’eau pour éviter que ce soit trop sec. Lavez et détaillez la salade. Pelez et ciselez les oignons. Coupez les tomates en rondelles. Parsemez les dürüms de salade, viande, légumes, versez quelques gouttes de sirop de grenade et parsemez généreusement de sumac. Roulez les galettes et mangez-les aussitôt

vendredi, 03 juillet 2020

Champignons farcis au fromage grec

Féta et origan et nous voilà partis en Grèce. Si on ne peut pas y aller en vrai, allons-y dans notre aissette. Simple et bon.

Champignons farcis au fromage grec, la cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 12 gros champignons de Paris, 300 g de chair à saucisse, 100 g de féta, 1 œuf, poivre, origan frais, 1 oignon rouge, poivre, 10 g de chapelure, huile d’olive.
Préparation : 20 min – cuisson : 30 min – coût : * - difficulté : * - ustensile : plat à gratin
Préchauffez le four à 180 °C. Pelez et ciselez l’oignon rouge. Coupez le fromage de féta en tout petits cubes. Effeuillez quelques branches d’origan frais. Dans un plat creux, mélangez chair à saucisse, dés de féta, l’œuf entier, l’oignon rouge, l’origan frais et un peu de poivre. Ne salez pas, la chair à saucisse l’est déjà et souvent, elle l’est trop. Enlevez les queues des champignons, passez-les rapidement sous l’eau.
Farcissez chaque champignon d’un peu de farce. Couvrez-les d’un peu de chapelure. Graissez légèrement le plat à gratin à l’huile d’olive, déposez-y les champignons et passez-les au four pendant 30 minutes. En fin de cuisson, baissez la température. Servez-les avec du riz, des langues d’oiseaux ou de la polenta.

vendredi, 19 juin 2020

Crêpe de pois chiche à la merguez

Tout le parfum de la crêpe est dans la merguez. Trouvez-la chez votre charcutier préféré. Lui sait donner du goût aux choses.

Crêpe de pois chiche à la merguez, la cocotte, la voix du nord


Pour 6 personnes
Ingrédients : 200 g de farine de pois chiches, 4 œufs, 1 litre d’eau, ½ sachet de levure chimique, sel, poivre, huile d’olive, 6 merguez, cumin en poudre.
Préparation : 20 min – cuisson : 20 min - coût : * - difficulté : * - ustensiles : mixeur électrique ou blender, grande tourtière, papier-cuisson.
Dans un blender ou au mixeur électrique, mélangez la farine de pois chiches à l’eau. Ajoutez les œufs battus, un peu de sel, un peu de poivre, la levure et 5cl d’huile d’olive.
Enlevez la peau des merguez et avec la viande récupérée, formez des petites boulettes.
Préchauffez le four à 220°C. Tapissez la tourtière de papier-cuisson et versez la préparation aux pois chiches dessus. Répartissez les boulettes de merguez sur la pâte et enfournez la tourtière pendant 15 à 20 minutes, le temps que la crêpe se forme et soit dorée.
Sortez la crêpe du four, sortez-la de la tourtière, déposez-la sur une planche à découper et saupoudrez-la d’un peu de cumin en poudre. Coupez-la en carrés et servez-la en apéritif ou en entrée et dégustez-la aussitôt.

Crêpe de pois chiche à la merguez, la cocotte, la voix du nord

 

jeudi, 11 juin 2020

Caviar de courgettes

La saison de la courgette est enfin lancée. Avant, ce n’était pas l’heure ! Après, ce ne sera plus l’heure mais il nous reste tout l’été.

Caviar de courgettes, la Cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 3 courgettes moyennes vertes et/ou jaunes bio, huile d’olive, 2 gousses d’ail, 1 cuillère à café de ras el hanout, 1 cuillère à soupe de concentré de tomates, sel et poivre. Facultatif : jus de citron, persil plat ou coriandre
Préparation : 10 :in – cuisson : 15 min – coût : * - difficulté : *
Lavez et essuyez les courgettes. Ne les pelez pas si elles sont bio. Coupez-les en petits dés. Faites chauffer une cuillère à soupe d’huile d’olive dans une poêle et faites-y dorer les courgettes. Baissez le feu, couvrez la poêle et laissez cuire comme cela 10 minutes. Puis ajoutez l’ail pelé et ciselé, le ras el hanout, le concentré de tomates, le sel et le poivre. A l’aide d’une fourchette ou d’une cuillère en bois, écrasez les courgettes et mélangez le tout jusqu’à ce que cela forme une purée grossière. Rectifiez l’assaisonnement et laissez refroidir. Mettez ce « caviar » au réfrigérateur jusqu’au moment de le servir à l’apéritif ou en entrée et proposez des gressins à tremper dedans.
Vous pouvez aussi saupoudrer le plat de persil plat ciselé avec un filet de jus de citron. 

vendredi, 05 juin 2020

Bricks vertes à l'épinard

Ce serait comme qui dirait une variation grecque de la feuille de brick farcie avec des jeunes pousses d’épinards et de l’ail.

bricks vertes à l'épinard, la cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 12 feuilles de brick, 500 g de jeunes pousses d’épinards, beurre, 1 gousse d’ail, 1 œuf, 1 oignon nouveau, 100 g de fromage de chèvre sec, 1 poignée de noix de cajou, herbes de Provence, sel et poivre.
Préparation : 20 min – cuisson : 20 min – coût : * - difficulté : * - ustensile : blender
Lavez et essorez les épinards. Faites chauffer un peu de beurre dans un faitout, faites-y dorer la gousse d’ail pelé et pilé. Ajoutez les épinards et faites-les réduire 10 minutes. Enlevez un maximum de jus. Salez, poivrez et ajoutez un peu d’herbes de Provence.
Passez les épinards au blender en ajoutant l’œuf, l’oignon pelé avec sa tige et le fromage de chèvre. Quand c’est bien mixé, ajoutez la poignée de noix de cajou.
Préchauffez le four à 180°C. 
En bas de chaque feuille de brick, au centre, versez une bonne cuillère à soupe du mélange épinards, repliez les bords de la feuille et roulez la feuille en la serrant bien pour en faire un gros cigare.
Enfournez ces roulés 10 à 12 minutes, le temps que ce soit joliment doré.

vendredi, 22 mai 2020

Tortilla bettes et merguez

Je vous le dis tout de go, les bettes, ce n'est pas ma tasse de thé. Parfois j’en ai dans mon panier et je dois ruser pour les manger et me régaler.

Tortilla bettes et merguez, la cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 petite botte de bettes, 6 merguez, 1 cuillère à soupe d’huile d’olive, 6 œufs, 1 cuillère à café de concentré de tomates, 50 g d’emmental râpé et un verre de lait.
Préparation : 20 min – cuisson : 20 min – coût : * - difficulté : * - ustensile : tajine
Faites chauffer le tajine et ajoutez la cuillère d’huile. Sortez la chair des merguez et formez des petites boulettes. Faites-les dorer dans le tajine. Lavez et coupez les bettes en petits tronçons. Quand les merguez sont « dorées », ajoutez les tronçons de bettes et couvrez le tajine. Laissez cuire 5 minutes puis ajoutez la cuillère de concentré de tomates et 5 cl d’eau.
Dans un plat creux, battez les œufs, versez 10 cl de lait et ajoutez le fromage râpé. Versez cette préparation dans le tajine. Mélangez rapidement, couvrez et laissez l’omelette prendre. En moins de 3 minutes, ça devrait être bon. Ne salez ni ne poivrez ce plat. Les merguez contiennent déjà du sel et plein d’épices dont des piments plus ou moins forts.

Tortilla bettes et merguez, la cocotte, la voix du nord

 

vendredi, 24 avril 2020

Pois chiches au bouillon de mouton

La Cocotte vous aurait-elle déjà parlé du ghee ? Elle n’a donc pas besoin de vous rappeler que c’est du beurre clarifié originaire de l’Inde ?

Pois chiches au bouillon de mouton, la cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 500 g de pois chiches secs, 1 cuillère à soupe de bicarbonate de soude, 4 os de mouton, 2 cuillères à soupe d’huile d’olive et 1 de ghee, 2 branches de céleri, 2 carottes, coriandre et cumin moulus, ail, laurier, quelques branches de persil plat, sel et poivre
Préparation : 20 min – cuisson : 1 h 30 – coût : * - difficulté : *
Faites tremper les pois chiches dans l’eau 24 heures puis faites-les cuire 45 minutes dans de l’eau renouvelée et additionnée de bicarbonate de soude. Egouttez et réservez. Dans un faitout, faites chauffer huile d’olive et ghee et faites dorer les os de mouton à feu vif et sur tous les côtés. Couvrez et laissez 15 minutes. Décollez les sucs de cuisson, ajoutez céleri, carottes lavés et coupés en petits tronçons et 2 feuilles de laurier. Couvrez d’un litre d’eau. Faites bouillir 15 minutes et versez-y les pois chiches, une cuillère de coriandre et cumin et 2 gousses d’ail. Laissez chauffer 20 minutes. Salez, poivrez et au dernier moment, retirez les os. Rectifiez en eau si besoin.
 Servez dans des bols avec un peu de bouillon de cuisson et saupoudrez de persil plat ciselé.

vendredi, 10 avril 2020

Agneau au zaatar

48. Quand nous ressortirons, nous aurons peut-être des petits-enfants.

49. Quand nous ressortirons, le litre de diesel sera à moins d’1 euro.

50. Quand nous ressortirons, nous aurons la permission d'aller au restaurant.

51. Quand nous ressortirons, nous en serons à 254 petits pots en céramique.

52. Quand nous ressortirons, nous aurons peut-être du poil sous les bras mais nous serons heureux.

 

La recette

De l’art d’accommoder les restes, de l’art de choisir les bonnes épices, de l’art de préparer Pâques, de l’art tout court !

Agneau au zaatar, la cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 600 g de restes de gigot d’agneau froid, huile d’olive, beurre, 3 gousses d’ail pelé et pilé, 2 cuillères à café de zaatar, 2 citrons, 2 cuillères à soupe de tahineh, eau, sel et poivre, pain frais.
Préparation : 20 min – cuisson : 20 min – coût : * - difficulté : * - ustensiles : poêle, presse-citron et grille-pain.
Coupez les restes d’agneau en petits morceaux fins. Faites chauffer un peu de beurre et d’huile dans la poêle et faites-y dorer les morceaux d’agneau 10 minutes. Pelez et ciselez l’ail. Presse les citrons pour en recueillir le jus. Mélangez ail, citron et tahineh et allongez à l’eau pour obtenir une sauce pas trop liquide. Versez la sauce sur les morceaux de viande, baissez la température et couvrez la poêle. Au bout de 5 minutes, ajoutez un peu d’eau si nécessaire, salez, poivrez la préparation et mélangez un peu. Faites toaster quelques tranches de pain frais. Recouvrez-les de morceaux de gigot et répartissez la sauce sur la viande en saupoudrant de zaatar.

samedi, 04 avril 2020

Boulettes garam masala

36. Quand nous ressortirons, nous irons manger un couscous chez Momo à Bailleul, un mezzé syrien à Lille-Sud, un gyros au Corfou, de la sauce carbonnade et des glaces à Ypres, un potage au porc et des raviolis chez Mian Dian, une pizza chez Gilberto à Prima fila, de la morue chez Ca t’espero à Roubaix, une frite au coin de la rue…
37. Quand nous ressortirons, nous ferons imprimer toutes les photos de nourriture qu’on nous aura envoyées.
38. Quand nous ressortirons, nous sortirons avec nos aquarelles et nous croquerons les rues, les voitures, les magasins, les arbres, les fleurs, les gens, les gens, les gens…
39. Quand nous ressortirons, nous achèterons 10 bouteilles de patchouli bio pour ne plus jamais tomber en panne. Jamais !
40. Quand nous ressortirons, les cerisiers du Japon auront fini d’envahir l’avenue de Bretagne.
41. Quand nous ressortirons, Paris sera toujours Paris.
42. Quand nous ressortirons, nous serons tout mous, à genou, nous serons peut-être même soûls mais nous serons foufous.
 
La recette
Amis indiens, mauriciens, réunionnais…, vous pouvez vaquer à vos occupations. Le garam masala, vous connaissez. Les autres, restez.  boulettes garam masala, la cocotte, la voix du nord
Vous qui avez toujours voulu faire votre garam masala, cette recette est faite pour vous. Munissez-vous d’un pilon, d’un mortier, d’une passette et des épices idoines. A savoir, 1 cuillère à soupe de poivre noir en grains, 1 cuillère à café de cumin et 1 de coriandre, ½ cuillère à café de muscade, ¼ de cannelle, 10 clous de girofle et un peu de gros sel. Gardez le curcuma pour servir. Pilez et tamisez jusqu’à l’obtention d’une poudre fine. Enfermez-la dans un pot hermétique et parfumez vos plats quand une envie d’îles et d’ailleurs vous prend.
 
La recette
Pour 6 personnes
Ingrédients : 300 g de chair à saucisse de votre boucher, 1 belle cuillère à soupe de garam masala, 2 cuillères à soupe de chapelure, 50 cl de lait d’amandes, 1 œuf, farine, matière grasse, curcuma. Facultatif : piment
Préparation : 20 min – cuisson : 25 à 30 min – coût : * - difficulté : *

boulettes garam masala, la cocotte, la voix du nord

Recouvrez la chapelure avec 20 cl de lait d’amandes et laissez-la regonfler quelques instants. Ajoutez ensuite la chair à la saucisse, la cuillère de garam masala, l’œuf et le reste de lait d’amandes. Mélangez bien et formez des petites boulettes. Roulez-les dans la farine. Faites chauffer un peu de matière grasse dans un faitout et faites-y dorer les petites boulettes de viande. Versez le reste de lait d’amandes et laissez épaissir. Au besoin ajoutez-en encore un peu pour avoir une belle sauce. Laissez mijoter à feu doux et à couvert pendant 20 minutes. Si vous en avez envie, ajoutez un peu de piment. Servez vos p’tites boulettes avec du riz basmati et un peu de purée de lentilles rouges en les saupoudrant d’une pincée de curcuma juste avant de servir.

vendredi, 27 mars 2020

Boulettes de poulet

8. Quand nous ressortirons, nous jetterons nos pyjamas déformés d’avoir été trop portés.
9. Quand nous ressortirons, nous saurons jouer Jeux interdits à la guitare, les yeux fermés, les mains dans le dos.
10. Quand nous ressortirons, nous nous approcherons timidement des gens, peut-être même qu’on leur serrera la main, peut-être même qu’on les embrassera.
11. Quand nous ressortirons, les enfants des uns seront nés, les petits-enfants des autres auront pris 10 cm.
12. Quand nous ressortirons, nos mains seront marquées d’avoir piqué des masques, des masques, des masques, des masques, des masques, des masques…
13. Quand nous ressortirons, le cerisier du jardin sera rempli de petits points rouges prometteurs et le muguet bleu ne le sera plus.
14.  Quand nous ressortirons, nous serons hagards, effarés, fous, hallucinés, nous serons moins mais nous serons heureux.

...

La recette

La Cocotte aurait très bien pu appeler ses boulettes, des nuggets. Ça aurait fait plus américain, plus roots. Mais bon, restons Frenchies.

Boulettes de poulet, la cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 4 blancs de poulet fermier, thym, bouillon-cube, 30 g de beurre, 30 g de farine + 50 g pour paner les boulettes, 300 g de lait, muscade, paprika, sel, poivre, 2 œufs, chapelure, huile de friture.
Préparation : 30 min – cuisson : 30 min – coût : * - difficulté : ** - ustensiles : hachoir électrique et friteuse
Faites bouillir de l’eau avec du thym et le bouillon-cube. Quand l’eau bout, ajoutez les blancs de poulet en morceaux, couvrez et laissez cuire 15 minutes. Dans une casserole, faites fondre le beurre et ajoutez la farine pour faire un roux. Allongez petit à petit de lait. Mixez les blancs de poulet égouttés et ajoutez-les à la sauce blanche. Epicez, assaisonnez et laissez entièrement refroidir, le mieux étant de laisser la sauce 1 nuit au frais. Le lendemain, formez une quarantaine de boulettes égales avec la sauce refroidie et durcie. Passez-les dans la farine, puis l’œuf et enfin dans la chapelure. Faites-les cuire 5 minutes environ dans un bain d’huile bien chaude et servez ces boulettes avec une sauce tomate bien relevée et une salade d’endives.