lundi, 07 octobre 2019

Brick à la courge et la Cocotte au salon du livre de Vitry en Artois ce samedi 12 octobre

Le gomasio contient du sel mais il est « dopé » au sésame, ce qui le confère un petit goût qui fait craquer tout le monde. 

Brick à la courge, la cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 12 feuilles de brick, 600 g de courge bio (courgette verte et/ou courge-trompette…), 1 poivron rouge, 1 poivron jaune, matière grasse, 1 cuillère à soupe de gomasio (ou à défaut sel et sésame), piment en poudre (facultatif), 1 càs de graines de courge, 1 càc d’origan, 1 œuf, 150 g de ricotta fraîche ou fromage frais.
Préparation : 20 min – cuisson : 35 min – coût : * - difficulté : *
Lavez les courges choisies, pelez-les en laissant un peu de peau. Coupez-les en petits cubes. Faites chauffer un peu de matière grasse dans une poêle et faites rissoler quelques instants, ajoutez poivrons en cubes, origan, graines de courge et gomasio. Laissez mijoter 5 à 8 minutes. Arrêtez le feu et ajoutez le fromage et l’œuf battu. Mélangez bien.
Superposez 2 feuilles de brick, déposez le mélange de légumes au centre de ces feuilles de brick, rabattez les côtés vers le centre et formez une enveloppe bien serrée. Faites les 10 autres de la sorte. Déposez ces enveloppes sur du papier-cuisson sur une plaque à pâtisserie et passez-les au four préchauffé à 180°C pendant 15 à 20 minutes.

Vous faites quoi ce week-end ?

La Cocotte vous attend en compagnie de plein, plein d'auteurs vraiment bien ce samedi 12 octobre 2019 au premier salon du livre de Vitry en Artois, en partenariat avec la libraire "La ruche aux livres" de Wavrin. 

Il y aura des rencontres avec notamment la mascotte Géronimo Stilton, des ateliers-lecture, des conférences avec Gilles Guillon, auteur de "la petite histoire du polar nordiste", des ateliers-coloriage et marque-page, un coin-lecture, des lectures avec l'association "Lire et faire lire", un raconte-tapis avec "la petite fille et le loup", un spectacle pour les jeunes "Alice au pays des merveilles" avec la compagnie Debout les rêves. 

De quoi occuper toute votre journée du samedi. 

On se voit là-bas ?

Médiathèque de Vitry en Artois, place du  novembre, Vitry en Artois 

Cliquez sur les photos pour les agrandir et avoir tous les renseignements. 

brick à la courge,la cocotte,la voix du nord

brick à la courge,la cocotte,la voix du nord

brick à la courge,la cocotte,la voix du nord

samedi, 05 octobre 2019

Huîtres gratinées chorizo et piment d’Espelette de Bertrand Lefebvre, chef du Côte d’argent à Calais

« Quand ils me disent que c’est bon, je suis heureux. »
Tel un paquebot, le Côte d’argent s’impose majestueux sur la plage de Calais depuis bientôt 30 ans. A la barre, Bertrand Lefebvre. Tous les jours, le commandant Bertrand fait son petit tour dans la salle pour voir ses clients. « Quand ils me disent que c’est bon, je suis heureux. » Sa cuisine simple et élégante tourne autour de la mer. Les poissons du port ont la part belle dans les menus et leur proximité détermine des prix raisonnables. Cet été, ce chef réputé a navigué du côté de Blainville. Il y a découvert les métiers d’ostréiculteur, de mytiliculteur et y a certainement pêché quelques idées...

Huîtres gratinées chorizo et piment d’Espelette de Bertrand Lefebvre, chef du Côte d’argent à Calais, le chef et la cocotte, Bertrand Lefebvre, le côte d'argent, Calais

Au côte d'argent, digue Gaston Berthe, 62100 Calais 0321346807 et sur Facebook

La recette
Pour 6 personnes
Ingrédients : 54 huîtres n°3, 500 g de poireaux, 2 litres de fumet de poisson (avec céleri, arêtes de poisson, champignons, échalote), vin blanc, 250 g de crème liquide, beurre, 100 g de chorizo, piment d’Espelette, ciboulette. Sauce hollandaise : 2 jaunes d’œuf, 250 g de beurre clarifié, citron, sel et poivre. Gros sel.
Préparation : 30 min – cuisson : 1 h – coût : ** - difficulté : ***

Huîtres gratinées chorizo et piment d’Espelette de Bertrand Lefebvre, chef du Côte d’argent à Calais, le chef et la cocotte, Bertrand Lefebvre, le côte d'argent, Calais

Faites suer 5 minutes les poireaux émincés finement dans du beurre. Faites le fumet. Mouillez avec ¼ de litre de vin blanc. Laissez cuire 30 minutes, passez au chinois et faites réduire jusqu’à ¼ de litre. Ajoutez la crème liquide et laissez cuire 10 minutes doucement. Faites la sauce hollandaise au bain-marie dans un cul de poule et mélangez fumet réduit et sauce hollandaise. Ouvrez les huîtres, décrochez-les de leur coquille. Dans une casserole faites-les pocher très rapidement dans leur jus. Coupez le chorizo en tout petits dés. Déposez les poireaux dans le fond des coquilles posées sur du gros sel, ajoutez le chorizo et posez une huître dessus. Couvrez des sauces mélangées, parsemez de piment et ciboulette hachée et passez sous le gril très rapidement.

lundi, 23 septembre 2019

Trempette au Maroilles

Les Bavarois font le même type de crème avec du camembert. La Cocotte les a copiés en faisant une version du Nord. Etonnant, non ?

Trempette au Maroilles, maroilles, la Cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 150 g de Maroilles pas trop fait, 100 g de fromage blanc, 1 oignon jeune, 100 ml de bière blonde du Nord, paprika, poivre du moulin, 1 baguette de pain rassis.
Préparation : 15 min – cuisson : 15 min – coût : * - difficulté : * - ustensiles : plaque à pâtisserie et hachoir électrique ou blender
Préchauffez le four à 200°C. Coupez la baguette en une vingtaine de fines tartines. Disposez-les sur une plaque à pâtisserie et passez-les au four 15 minutes. Réservez.
Pelez l’oignon et coupez-le en morceaux. Grattez le maroilles et coupez-le en petits morceaux. Dans le blender ou le hachoir électrique, mixez maroilles, fromage blanc, bière, oignon et poivre. Mixez jusqu’à obtenir une belle crème bien lisse et onctueuse.
Versez la crème dans un joli contenant et parsemez-la de paprika. Conservez-la au frais jusqu’au moment de la servir. Proposez les tartines de pain grillées pour les tremper dans cette crème au goût doux et étonnant.

samedi, 21 septembre 2019

Tarte fine aux petits légumes et mozzarella di buffala de Didier Bajeux, chef de la Baratte à Tourcoing

« Ils nous donnent leur amour. »
Pour Didier Bajeux, la cuisine, c’est une histoire d’amour. Tout d’abord avec sa femme avec qui il travaille depuis plus de 35 ans, « on se complète parfaitement », puis avec ses employés, « il faut qu’on leur donne envie de rester. S’ils restent, c’est qu’ils sont bien chez nous », enfin avec ses clients. « Ils nous sont très fidèles, ils nous donnent leur amour parce qu’on leur donne quelque chose. » Ce quelque chose, c’est assurément le bon accueil, la chaleur, la salle à la décoration très soignée et de belles assiettes pour une cuisine maîtrisée donc raffinée. Et vous, aimerez-vous cette tarte fine ?

La Baratte, 395 RUE DU CLINQUET, 59200 Tourcoing, +33 3 20 94 45 63,

tarte fine aux petits légumes et mozzarella di buffala de didier,chef de la baratte à tourcoing,didier bajeux,la baratte,la cocotte,le chef et la cocotte,la voix du nord

Tarte fine aux petits légumes et mozzarella di buffala
Pour 6 personnes
Ingrédients : 300 g de pâte feuilletée, 300 g de tomates, sel, poivre, 30 petites boules de mozzarella di buffala, basilic, ail, échalotes, huile d’olive, 6 carottes nouvelles, 6 cives, 6 tomates-cerises, 6 feuilles d’épinard, 6 asperges vertes, 6 pois gourmands, 1 fond d’artichaut, parmesan, 2 tranches de jambon serrano, vinaigrette.
Préparation : 30 min – cuisson : 20 min – coût : * - difficulté : *

tarte fine aux petits légumes et mozzarella di buffala de didier,chef de la baratte à tourcoing,didier bajeux,la baratte,la cocotte,le chef et la cocotte,la voix du nord


Abaissez la pâte feuilletée, piquez-la avec une fourchette et assaisonnez-la. Coupez-la en 6 et placez les morceaux entre 2 feuilles de papier-cuisson et 2 plaques pour leur éviter de monter. Cuisez 15 minutes à 180°C. Faites une concassée de tomates avec un peu d’huile, basilic, ail et échalotes.
Faites cuire 1 à 2 minutes les petits légumes les uns après les autres, à l’eau bouillante salée. Refroidissez-les dans de l’eau glacée. Egouttez la mozzarella. Sur chaque assiette, déposez la concassée sur le feuilletage, répartissez la mozzarella, disposez les légumes harmonieusement et ajoutez des copeaux de parmesan. Effeuillez le jambon par-dessus et terminez par quelques gouttes de la vinaigrette de votre choix.

vendredi, 13 septembre 2019

Petits poivrons farcis à l’anchois

L’opération pelage des poivrons demande un certain doigté. Sache, petit scarabée, qu’avec de la patience, on arrive à tout.

Petits poivrons farcis à l’anchois, la cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 15 petits poivrons jaunes, orange ou rouges, 6 anchois au sel, 200 g de fromage frais ou de chèvre, poivre en grains, huile d’olive.
Préparation : 30 min – cuisson : 1 h – coût : * - difficulté : * - ustensiles : papier-alu et hachoir électrique
Faites tremper les anchois pour les dessaler. Lavez les poivrons et emballez-les séparément dans des morceaux d’aluminium. Passez-les au four préchauffé à 200 °C pendant 30 minutes. Sortez-les, laissez-les refroidir entièrement puis pelez-les. Si vous n’enlevez pas toute la peau, ce n’est pas grave. L’idée étant de les ramollir. Enlevez graines et queue des poivrons. Mixez le fromage, 3 des 15 petits poivrons, poivre et les anchois bien rincés. Farcissez les 12 poivrons mis de côté avec cette préparation. Arrosez-les d’un filet d’huile d’olive et mettez-les au frais jusqu’au moment de les déguster en entrée. Saler ce plat est inutile.

lundi, 09 septembre 2019

Gazpacho d'avocat aux agrumes

Tu veux manger des fruits et des légumes ? Tiens, en voilà ! T’auras ta dose pour toute la journée et en plus, tu vas adorer !

Gazpacho d'avocat aux agrumes, la Cocotte, la Voix du Nord

Pour 6 personnes

ngrédients : 3 avocats bien mûrs, 1 citron bio, 1 pamplemousse, 1 cube de bouillon de légumes, 1 yaourt nature ou yaourt grec, noix muscade, sel et poivre blanc. Facultatif : 1 poivron rouge ou jaune, piment de Cayenne. Préparation : 15 min – cuisson : aucune – coût : * - difficulté : * - ustensiles : zesteur, presse-agrumes et hachoir électrique

Emiettez le cube de bouillon de légumes dans 750 ml d’eau. Recueillez les zestes du citron et pressez-le. Coupez les avocats en deux, sortez-en le noyau et récupérez la chair. Versez le jus de citron dessus aussitôt pour éviter que la chair noircisse. Fouettez grossièrement le yaourt. Pressez le pamplemousse pour en recueillir le jus. Mixez la chair des avocats, le bouillon de légumes et le jus de pamplemousse. Ajoutez le yaourt et assaisonnez avec sel, poivre blanc et noix muscade. Mettez au frais jusqu’au moment de servir. Parsemez le gazpacho des zestes de citron et de dés de poivron rouge et d’une pincée de piment si vous en avez envie.  

dimanche, 04 août 2019

Pan bagnat

Méfi, sieù Nissart* ! Autrement dit, si tu fais n’importe quoi avec le pan bagnat, tu vas le regretter. Ndlr, fais attention, je suis niçois* !

Pan bagnat

D’un côté, de la salade niçoise, de l’autre côté, un petit pain rond. Rassemblez-les et vous aurez un pan bagnat. Littéralement pain mouillé en dialecte nissart, le pan bagnat est à Nice ce que Milou est à Tintin, inséparable ! Coupé en deux dans l’épaisseur, le petit pain peut être débarrassé d’un peu de mie en son centre pour être imprégné d’encore plus d’huile d’olive que vous choisirez d’excellente qualité. Impérativement ! Puis sous peine d’être banni à jamais de la baie des anges par les vieux de la vieille, n’ajoutez pas n’importe quoi ! Là-bas, tout est scrupuleusement observé et soumis à des règles ! Vous êtes prévenus !

Pour 6 personnes
Ingrédients : 6 faluches, 600 g de thon frais, 6 tomates allongées, 6 œufs, 6 anchois, 2 poivrons verts allongés, basilic frais, 24 olives Picholine, 1 botte de cives, 1 gousse d’ail, huile d’olive de Provence, sel et poivre.
Préparation : 30 min – cuisson : 10 min – coût : * - difficulté : *

Pan bagnat

Faites cuire le poisson 5 minutes au cuit-vapeur. Laissez-le refroidir, émiettez-le et ajoutez-lui un peu d’huile d’olive et une pincée de sel. Dessalez les anchois dans de l’eau fraîche. Faites cuire les œufs 8 minutes pour les avoir durs et écalez-les. Coupez les pains en deux et frottez d’ail l’intérieur. Versez un filet d’huile d’olive qui a servi pour le thon. Salez et poivrez. Répartissez les tomates coupées en petits dés, les cives ciselées, les poivrons verts coupés finement. Continuez avec le thon et les anchois et ajoutez quelques feuilles de basilic et quelques olives. Poivrez à nouveau et fermez les pains en les pressant un peu pour bien qu’ils s’imbibent de l’huile du thon. Mangez-les très frais.
Vous pouvez ajouter quelques fèves, des morceaux de céleri et/ou d’artichauts violets cuits.

lundi, 29 juillet 2019

Planche oignons-noisettes

Lors des longues soirées d’été, elle avait pris le pli de préparer ses planches aux oignons et les gens qui passaient à l’improviste étaient heureux.

Planche oignons-noisettes

Pour 6 personnes
Ingrédients : 250 g de farine type 65, 5 g de levure sèche, 5 g de sel, 1 cuillère à soupe d’huile, 2 oignons, 2 œufs, 100 g de ricotta fraîche, muscade moulue, 50 g de noisettes broyées, sel et poivre.
Préparation : 20 min – cuisson : 6 à 7 minutes par planche – coût : * - difficulté : * - ustensile : papier-cuisson
Réhydratez la levure sèche dans 15 cl d’eau. Mélangez farine, sel, huile. Ajoutez l’eau à la levure et formez une belle boule de pâte non collante et lisse. Ajoutez un peu d’eau au besoin. Séparez la pâte en deux pâtons. Faites-les gonfler dans un endroit chaud de la cuisine pendant 2 heures.
Aplatissez-les ensuite en deux disques ou deux rectangles. Posez-les sur du papier-cuisson sur une plaque qui va au four. Préchauffez le four à 250° C. Fouettez les œufs et la ricotta. Salez légèrement et poivrez. Etalez ce mélange sur les pâtes. Pelez et ciselez finement les oignons.
Répartissez les oignons. Saupoudrez d’un peu de muscade et de noisettes broyées. Enfournez les deux « planches » pendant 6 à 7 minutes. Mangez chaud, tiède ou froid en apéro.

samedi, 27 juillet 2019

Cressonnière d’escargots de Fleurbaix et risotto d’Arnaud Lacroix, chef du Bistrot Dit Vin à Fromelles

« Je vous jure que c’est vrai ! »
Le jour, une clientèle chic d’hommes d’affaires venant de Lille, le soir, une clientèle plus féminine pour un beau repas entre amies, des vins qu’on peut acheter sur les conseils d’un œnologue avisé et un chef, Arnaud Lacroix, discret et très affable, qui a carte blanche, bienvenue au Bistrot Dit Vin. Un bel endroit au cœur des Weppes. Quand Arnaud rentre du marché qu’il fait tous les deux jours, il ne sait pas toujours ce qu’il va faire, il fait confiance à son inspiration. Et comme il dort mal la nuit, il a le temps de réfléchir. « Cette recette, je l’ai pensée cette nuit, je vous jure que c’est vrai ! » On vous croit, Arnaud. On vous croit et on veut goûter.

Cressonnière d’escargots de Fleurbaix et risotto d’Arnaud Lacroix, chef du Bistrot Dit Vin à Fromelles, le chef et la cocotte, la cocotte, la voix du nord

Le bistrot Dit Vin, Rue Neuve, Fromelles, France

Cressonnière d’escargots de Fleurbaix et risotto
Pour 6 personnes
Ingrédients : huile d’olive, 1 oignon, 180 g de riz rond, 30 cl de vin blanc sec, 1 l de bouillon (volaille ou légumes), 70 g de parmesan (et un peu plus pour les tuiles), 1 l de crème liquide, ½ botte de cresson, 10 g de maïzena, 72 escargots cuits au bouillon, beurre, ail, 18 petites tomates confites à l’huile, sel, poivre.
Préparation : 15 min – cuisson : 20 min – coût : ** - difficulté : **

Cressonnière d’escargots de Fleurbaix et risotto d’Arnaud Lacroix, chef du Bistrot Dit Vin à Fromelles, le chef et la cocotte, la cocotte, la voix du nord

Faites bouillir 25 cl de bouillon, jetez-y le cresson et laissez cuire 2 minutes. Mixez en ajoutant 25 cl de crème liquide. Liez à la maïzena si besoin. Assaisonnez et réservez.
Faites fondre l’oignon ciselé dans un peu d’huile, ajoutez le riz. Quand il est translucide, versez dessus 75 cl de bouillon chaud et le vin en plusieurs fois pour faire le risotto. Ajoutez le fromage et refroidissez la cuisson avec 70 cl de crème liquide. En 20 minutes, c’est prêt.
Poêlez les escargots dans 20 g de beurre et un peu d’ail. Ajoutez les tomates confites et assaisonnez. Faites des tuiles de parmesan en l’étalant sur du papier-cuisson et en le passant 3 minutes au micro-ondes. Répartissez le risotto dans des assiettes creuses, ajoutez la poêlée d’escargots et terminez par la sauce au cresson et les tuiles de parmesan.

 

lundi, 15 juillet 2019

Cornichons aux herbes et feuilles du jardin

Atelier bocaux dans le jardin, sous le soleil : avec les cornichons, on enferme l’été en bocal et on en profite toute l’année.

Cornichons aux herbes et feuilles du jardin

Pour 2 bocaux moyens
Ingrédients : 1 kg de cornichons pas trop gros mais pas petits, gros sel gris de Guérande, poivre noir en grains, coriandre en grains, 4 petits piments rouges séchés, thym, laurier, origan et 6 feuilles de cassis et/ou de cerisier, 400 ml de vinaigre blanc
Préparation : 15 min – cuisson : 15 min – coût : * - difficulté : * - ustensiles : 2 bocaux moyens très propres
Frottez les cornichons pour enlever un maximum de « petits piques ». Plongez-les dans de l’eau salée pendant 24 heures. Rincez-les et réservez-les. Faites bouillir le vinaigre et 300 ml d’eau avec 50 g de gros sel gris, 20 grains de poivre, autant de coriandre et les piments rouges.
Déposez des feuilles de cassis et/ou de cerisier dans les pots, ajoutez des feuilles de laurier et répartissez les cornichons dans les 2 bocaux. Tassez-les un peu, glissez l’origan et le thym dans les interstices et versez le vinaigre bouillant par-dessus. Répartissez également les grains et les piments dans les bocaux. Fermez bien les bocaux et faites le vide d’air en les retournant aussitôt. Rangez-les dans un endroit sombre et dégustez-les au bout de quelques jours.

lundi, 01 juillet 2019

Pieds dans le plat d'herbes

 De la tête aux pieds, on mange tout dans le cochon. Et les pieds au vin et aux herbes, ça sent drôlement bon. N’est-ce pas ?

IMG_20190629_084638.jpg

Pour 6 personnes I

ngrédients : 6 pieds de cochons déjà cuits, feuilles de laurier frais et de sauge, branches de thym et romarin frais également, 25 cl de vin rouge, moutarde, 300 g de pommes de terre à chair ferme, ail, matière grasse. Préparation : 15 min – cuisson : 2 h – coût : * - difficulté : * Lavez soigneusement les herbes et tapissez-en un plat qui au va au four. Versez le vin rouge dans le fond du plat et posez les pieds de cochon dessus. Enfournez dans un four préchauffé à 150° C pendant 1 h 30 heures en baissant la température pour arriver à 100° C et laissez encre 1 heure.  Désossez entièrement les pieds de cochon, coupez les morceaux de viande en petits morceaux, mélangez-les à une grosse cuillère à soupe de moutarde et déposez dans une poêle antiadhésive. Lavez les pommes de terre et coupez-les en rondelles. Faites-les cuire 10 minutes à l’eau, égouttez-les et ajoutez-les à la viande. Ajoutez un peu de matière grasse au besoin. Continuez avec l’ail émincé. Filtrez le vin, ajoutez-le dans la poêle. Laissez cuire à feu doux 10 minutes en remuant régulièrement les aliments et servez en entrée tiède. 

jeudi, 27 juin 2019

Courgettes sur canapés

La Cocotte déclare la saison des courgettes ouverte ! Elle l’ouvre avec une recette à tomber, une crème de courgettes. 

courgettes sur canapés.JPG

Pour 6 personnes I

ngrédients : 2 courgettes bio, huile d’olive de très bonne qualité, poivre ou piment en poudre, 100 g de féta, origan, olives noires, 6 ou 8 grandes tranches de pain fermier.

Préparation : 10 min – cuisson : 10 min – coût : * - difficulté : * - ustensile : hachoir électrique

Lavez bien les courgettes. Débarrassez-vous des extrémités puis coupez les courgettes en petits dés. Dans une casserole faites chauffer 2 cuillères d’huile d’olive et quand elle est chaude, ajoutez les dés de courgette. Couvrez la casserole et laissez cuire 10 minutes en remuant de temps en temps. Passez-les au hachoir avec la féta en dés. Mixez cette crème très finement. Ne la salez pas, la féta l’est déjà suffisamment. Faites toaster le pain et tartinez-le de crème de courgette. Versez un petit filet d’huile d’olive sur la crème, parsemez d’une petite pincée d’origan et de poivre ou de piment et terminez par quelques olives noires dénoyautées. Coupez les tranches de pain en canapés et dégustez vite.

vendredi, 21 juin 2019

Fèves à la parmesane

Avec un peu de patience pour enlever la petite pellicule qui entoure les fèves, vous obtiendrez un résultat que le monde vous enviera.

Fèves à la parmesane, lacocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 gros kilo de fèves à écosser, 6 tranches de jambon de Parme, 1 fromage de chèvre bien sec, quelques feuilles de basilic, 2 gousses d’ail, sel, poivre, huile d’olive, vinaigre balsamique, 6 tranches de pain de campagne.
Préparation : 30 min – cuisson : 10 min – coût : * - difficulté : * - ustensile : grille-pain
Sortez les fèves de leur cosse. Déposez les fèves dans une petite casserole, couvrez-les d’eau, salez-les légèrement et faites-les cuire à couvert 10 minutes.
Egouttez-les, laissez-les refroidir et enlevez délicatement la petite enveloppe qui entoure les fèves.
Dégraissez le jambon de Parme, coupez-le en lamelles. Découpez également le fromage de chèvre en fines tranchettes. Pelez et ciselez l’ail. Ciselez également le basilic.
Mélangez 3 cuillères à soupe d’huile d’olive et 1 de vinaigre. Salez et poivrez, ajoutez l’ail et le basilic ciselé. Versez sur les fèves et mélangez. Faits griller les tranches de pain de campagne, huilez-les très légèrement. Répartissez les par-dessus, couvrez de lamelles de jambon et de tranchettes de fromage et servez-les aussitôt en antipasti.

lundi, 17 juin 2019

Tarte-patate herbes et gomasio

Le 17 mars de l'an 223*, descendant le mont Fuji qu’il avait gravi avec peine, Shinichi Gomashio, cuisinier de son état, tomba au sortir d’un virage, caché sous une roche, sur un petit sac de jute, croquignolet et intriguant. Comment était-il arrivé là ? Etait-il là depuis longtemps ? Il n’en sut rien. Sur un des côtés du sac, il vit un dessin brodé représentant un vaisseau et une ancre. Peut-être un vestige d’un galion coulé dans la baie de Tokyo, ramené par un rescapé et ballotté par le vent, se dit-il… Il regarda autour de lui, personne. Il se baissa, le prit et le cacha dans sa musette.

tarte-patate herbes et gomasio,la cocotte,la voix du nord

De retour chez lui, excité, il ouvrit le petit sac et découvrit une poudre très irrégulière. Cette poudre de couleur blanc-beige n’avait pas une odeur très marquée mais il identifia celles du grand large et de la noisette légèrement grillée. Shinichi, curieux, toujours en quête de nouvelles saveurs, trempa son doigt dans la poudre et goûta. Grand bien lui en prit. Ce mélange blanc-beige avait sacrément bon goût. Sa mémoire sensorielle lui fit reconnaître indubitablement du sel marin et du sésame. Il n’avait jamais goûté une telle association. Il attendit quelques jours pour voir si la poudre avait un effet sur son organisme. Mais non ! Rien ! Nani mo nai, 何もない, comme on dit très poliment là-bas. 15 jours après, il se portait toujours comme un charme.
Dès lors, en gâte-sauce novateur et consciencieux, il n’eut de cesse de tester ce mélange avec tous ses plats et tous les jours, ce fut un ravissement permanent, un régal de tous ses sens. Il alla chez le grainetier du coin, acheta du sésame et en fit pousser sur son tout petit lopin de terre. Il partit à la rencontre de tous les sauniers de la baie et acheta un stock de sel chez le meilleur de tous. Il compulsa ses recettes et décida que ce serait son nouveau but dans la vie, faire connaître son petit mélange. Oui, l’esprit inventif et aventurier de Shinichi lui fit dire qu’il tenait là un beau produit et que le monde aurait grand avantage à consommer cette merveille. Sans grande originalité mais avec fierté, il donna son nom à sa découverte. Gomasio ! Son petit sel au sésame fit un tabac chez ses congénères nippons. Ce mélange savant de graines et de sel était plein de calcium, bon pour ce qu'on avait et rendait à l'hypertendu un peu du sel dont il manquait cruellement mais sans trop le charger. De plus, pour l'hypertendu à la digestion hasardeuse et douloureuse, le gomasio faisait un bien fou. Oui, un bien fou !
L’aptonyme choisi dans la plus grande ignorance s’avéra être alors un coup de génie ! Après la visite d’un éminent linguiste tokyoïte dans son échoppe, Shinichi apprit que son nom de famille se composait de deux mots, goma, le sésame et shio, le sel ! Non, vous ne rêvez pas ! Deux orthograhes étaient même acceptées, gomasio ou gomashio. Shinichi était destiné à découvrir ce petit sac. Vous rendez-vous compte ?...
Là, vous vous dites que le hasard fait vraiment bien les choses.
Et là, la Cocotte vous dit que si vous croyez à cette histoire, elle pourra vous en raconter plein d’autres.
*C’était un mardi. Vous savez déjà pourquoi.

La recette
Vous vouliez une recette avec du gomasio ? La voici donc. Et vous vouliez du goût en plus ? Le voilà pour vous. Autre chose ?

Tarte-patate herbes et gomasio, la cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 rouleau de pâte feuilletée pur beurre, 5 pommes de terre moyennes bio, 1 fromage de chèvre un peu sec, huile d’olive, piment broyé, origan, thym, gomasio.
Préparation 15 min – cuisson : 35 min – coût : * - difficulté : * - ustensile : tourtière antiadhésive
Préchauffez le four à 180° C.
Lavez les pommes de terre sans les peler et essuyez-les soigneusement. Coupez-les en fins quartiers.
Huilez le fond de la tourtière, parsemez de piment broyé, d’une bonne pincée d’origan, d’1 cuillère à soupe de gomasio et d’un peu de thym effeuillé. Coupez le fromage de chèvre en rondelles et répartissez-les aussi dans le fond de la tourtière. Rangez soigneusement les quartiers de pommes de terre dans la tourtière en partant des côtés vers le centre. Versez une lichette d’huile d’olive par-dessus. Déroulez la pâte feuilletée et posez-la sur les pommes de terre. Rentrez un peu les bords de la pâte en les glissant sous les pommes de terre et enfournez pendant 30 minutes. Laissez refroidir un peu la tarte puis retournez-la sur le plat de service et mangez-la vite avec une salade verte.

lundi, 03 juin 2019

Asperges des mers

Si vous pouvez acheter de l’huile de colza bio, faites-le. Elle est certes plus chère mais elle a infiniment plus de goût donc vous en utiliserez moins. 

Asperges des mers, asperges, la Cocotte, la Voix du Nord

Pour 6 personnes

Ingrédients : 12 belles asperges, 1 œuf, 8 cl d’huile de colza, 1 cuillère à café de moutarde douce, 30 g de salicornes en saumure, ciboulette, 2 échalotes, 1 cuillère à café de poivre vert en saumure, ¼ de bouquet de persil plat.

Préparation : 25 min – cuisson : 20 min – coût : * - difficulté : * - ustensiles : couteau-économe, fouet électrique et fouet « normal ». Pelez les asperges en partant de la tête vers la queue. Lavez-les en faites-les cuire à la vapeur 15 à 20 minutes, le temps que la lame d’un couteau passe facilement à travers. Laissez-les refroidir. Séparez le blanc du jaune d’œuf. Fouettez le jaune d’œuf avec l’huile et la moutarde. Quand la mayonnaise est prise, montez le blanc en neige avec le fouet électrique et ajoutez-le délicatement à la sauce. Ajoutez quelques tiges de ciboulette ciselée, le persil, les salicornes, les échalotes pelées et ciselées et le poivre vert égoutté. Mélangez à nouveau. Ne salez pas, le poivre vert et les salicornes en saumure le sont déjà. Servez les asperges avec la sauce, des œufs durs écrasés et/ou du pain toasté.  

dimanche, 12 mai 2019

Gougères bourguignonnes

Avec le four en position chaleur conventionnelle et sans jamais ouvrir la porte du dit four, vous obtiendrez des merveilles.

Gougères bourguignonnes, gougères, la cocotte, la voix du nord

Le saviez-vous ? Il faut aller du côté de la Bourgogne et de la Franche-Comté pour remonter aux origines de ces p'tits choux que tout le monde adore. Initialement on n’y incorporait pas de fromage mais à la fin du dix-neuvième siècle on se rattrape et allons-y, on se défoule. On peut y mettre du Comté, de l’Emmental, du Gouda… L’important est d’utiliser un fromage à pâte dure. Râpé ou en tout petits dés, on choisit ce qu’on veut. En couronne, en un seul morceau ou en petits choux, on propose ces gougères pour accompagner (avec modération, bien évidemment) une dégustation de vin blanc et on se régale.
 
Pour 40 gougères environ
Ingrédients : 20 cl d’eau, 60 g de beurre, 150 g de farine, 3 œufs, 100 g de Comté, sel et poivre. Facultatif : 1 œuf pour dorer*
Préparation : 15 min – cuisson : 25 min – coût : * - difficulté : * - ustensiles : plaque à pâtisserie et papier-cuisson

Gougères bourguignonnes, gougères, la cocotte, la voix du nord

Coupez le beurre en petits morceaux. Dans une casserole épaisse, faites chauffer de l’eau et faites-y fondre le beurre. Versez la farine en une seule fois et mélangez énergiquement à la cuillère en bois. Quand la pâte ne colle plus aux bords de la casserole, arrêtez la cuisson, cassez un œuf par-dessus et mélangez-le. Dès que la pâte a bien absorbé l’œuf et qu’elle ne colle plus aux bords, cassez-en un deuxième. Mélangez bien à nouveau, cassez le dernier œuf et mélangez encore une fois. Coupez le Comté en très petits morceaux et mélangez-les à la pâte. Salez légèrement et poivrez. Préchauffez le four à 180°c en chaleur conventionnelle. Sur une plaque à pâtisserie tapissée de papier-cuisson, formez une cinquantaine de petites crottes à l’aide de 2 cuillères à café. Espacez-les car ça gonfle ! Dorez au jaune d’œuf et enfournez 25 minutes. A la sortie du four, laissez-les refroidir sur une grille.

lundi, 06 mai 2019

Fusilli en salade

La Cocote déclare ouverte la saison des salades. On démarre par un plat d’une simplicité enfantine, y’en aura pour tout le monde.

Fusilli en salade, fusilli, la cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 500 g de pâtes fusilli, 1 œuf, 8 cl d’huile, 1 cuillère à café d’ail moulu, 1 càc de moutarde, 1 càc de pâte de piment, sel, 1 belle poignée de feuilles de basilic frais, 100 g de féta.
Préparation : 15 min – cuisson : 10 à 12 min – coût : * - difficulté : * - ustensile : fouet électrique
Faites cuire les pâtes dans un faitout en suivant les indications du paquet. Egouttez-les et rincez-les bien sous l’eau froide. Réservez-les. Séparez le blanc du jaune d’œuf. Montez le jaune en mayonnaise en lui ajoutant l’huile en filet, la moutarde et l’ail moulu. Ajoutez ensuite la pâte de piment et un peu de sel au besoin mais la moutarde est déjà salée. Montez le blanc en neige et incorporez-le à la mayonnaise. Mélangez cette sauce aux pâtes bien refroidies. Rangez-la au réfrigérateur jusqu’au moment de la servir. Quand vous la servez, coupez la féta en petits dés. Lavez et ciselez grossièrement le basilic et disposez ces deux ingrédients sur la salade.

lundi, 08 avril 2019

Maquereaux marinés aux radis roses

L’entre-cueillage, ce sont ces jeunes salades qui sortent au printemps et qui vous attendent chez votre maraîcher.

Maquereaux, radis roses, la Cocotte, la Voix du Nord

Pour 6 personnes Ingrédients : 6 maquereaux moyens, 2 citrons, 1 botte de radis roses ou rouges, roquette, entre-cueillage, 2 endives rouges, vinaigre de cidre, huile de colza, moutarde à l’ancienne, ail, oignon rouge, thym frais, sel et poivre. Préparation : 20 min – cuisson : aucune – coût : * - difficulté : * Débarrassez-vous des tête, queue et viscères des maquereaux et enlevez l’arête centrale. Lavez les poissons très soigneusement. Déposez-les sur du papier absorbant. Pressez les citrons pour en recueillir le jus. Rangez les maquereaux dans un petit plat hermétique et versez le jus de citron dessus. Faites-les mariner 3 heures en agitant régulièrement le plat. Lavez les radis, gardez-en 12 pour après et coupez le reste en rondelles. Faites une vinaigrette avec 4 cuillères à soupe d’huile et 1 de vinaigre, oignon rouge et ail ciselés, un peu de thym frais, sel, poivre et moutarde à l’ancienne. Enroulez les 12 radis dans les filets de maquereaux. Rangez-les dans le plat et versez la vinaigrette. Laissez à nouveau 3 heures. Préparez roquette, entre-cueillage et endives, servez les maquereaux sur les feuilles de salade et répartissez les rondelles de radis.

samedi, 23 mars 2019

Tourte Beaufort et Reblochon aux épinards de Stéphane Godefrood, chef du « Grill du moulin » à Haubourdin

"Oh la la, non ! »
Quand Stéphane Godefrood voyage, il remplit ses valises de tout ce qu’il goûte sur son parcours. Le dernier en date l’a emmené à la montagne. Du coup il en est revenu avec plus de 10 kilos de fromage et des tonnes d’idées. Quand il fait part de ses idées à ses employés, en général ils lèvent les yeux au ciel et soupirent « Oh la la, non ! » Mais ça ne le trouble pas. Non, il griffonne ses recettes sur papier, les annote de mots touchants et transforme le contenu de ses valises en une cuisine simple et généreuse pour le plus grand plaisir des habitués du grill du moulin. Son prochain voyage, la Corse. Que va-t-il donc ramener ?

Tourte Beaufort et Reblochon aux épinards de Stéphane Godefrood, chef du « Grill du moulin » à Haubourdin, tourte, beaufort, reblochon, Stéphane Godefrood, le Grill du moulin, Haubourdin, la Cocotte, le chef et la cocotte, la voix du nord

Le grill du moulin, 250 rue des Bourreliers PA d'Hallennes, 59320 Hallennes-lez-Haubourdin et sur Facebook


Tourte Beaufort et Reblochon aux épinards
Pour 6 à 8 personnes
Ingrédients : 2 x 350 g de pâte feuilletée, 1 petit Reblochon de 200 g, 150 g de Beaufort, 200 g d’épinards frais, ½ oignon rouge, 5 cl de vin blanc, beurre, 3 œufs, 20 cl de crème fraîche épaisse, sel, poivre
Préparation : 30 min – cuisson : 1 h 15 – coût : * - difficulté : * - ustensile : tourtière

Tourte Beaufort et Reblochon aux épinards de Stéphane Godefrood, chef du « Grill du moulin » à Haubourdin, tourte, beaufort, reblochon, Stéphane Godefrood, le Grill du moulin, Haubourdin, la Cocotte, le chef et la cocotte, la voix du nord

Faites suer le demi-oignon rouge ciselé dans un peu de beurre. Ajoutez les épinards lavés et égouttés et faites-les tomber. Salez, poivrez et déglacez au vin blanc. Etalez la première boule de pâte feuilletée sur une tourtière. Piquez le fond de tarte. Ajoutez la tombée d’épinards et le Beaufort coupé en dés. Battez les 3 œufs avec la crème fraîche. Salez et poivrez et versez sur la préparation. Mettez le Reblochon tranché sur le mélange et refermez la tourte avec le reste de la pâte feuilletée. Dorez la pâte au jaune d’œuf, percez un petit trou au centre de la pâte pour laisser la vapeur partir et enfournez la tourte dans un four préchauffé à 180° C pendant 1 heure. Servez cette entrée avec une petite salade verte.

Le p'tit truc en plus

tourte beaufort et reblochon aux épinards de stéphane godefrood,chef du « grill du moulin » à haubourdin,tourte,beaufort,reblochon,stéphane godefrood,le grill du moulin,haubourdin,la cocotte,le chef et la cocotte,la voix du nord« Oh la la, mais où est-ce que je mets les pieds ? Le restaurant dans une zone commerciale ? Mais c’est quoi ? C’est une chaîne ? … Allez, j’ai pris rendez-vous, j’y vais. On verra bien. »
La Cocotte pousse la porte du restaurant et le maître des lieux, tablier immaculé, p’tites lunettes rondes, sourire ultra-brite et main tendue, Stéphane Godefrood, cuisinier-griffonneur, l'accueille chaleureusement. C'est parti pour une heure de sourires et de rires, de partage et de bavardage !
Ancien logisticien, à la tête d’une colonie de camions, Stéphane a été bridé avant d’être cuisinier. Tout petit il rêvait d’être chef mais ses parents l’en ont découragé et l'ont poussé à faire comme eux, s'occuper de la colonie de camions. Mais son truc à lui, c’est la cuisine. C’est comme ça, ça ne se commande pas et l’envie de faire à manger pour les autres ne l'a jamais quitté.
A Haubourdin, tous les jours pendant des années, il passe le long d’une zone commerciale en construction jusqu’à ce qu’il voie une affiche 4x3 annonçant l’installation d’une célèbre marque de restauration rapide. Alors il se dit « s’ils s’installent là, c'est qu'ils ont dû faire une étude de marché. S'ils s'installent là, ça veut dire que ça va être rentable. »
Au début des années 2010, il achète une parcelle et y construit son restaurant. Pari osé ? Oui mais Stéphane aime le risque. « Les gens pensent arriver dans une chaîne et ils sont surpris… Agréablement surpris ! »
tourte beaufort et reblochon aux épinards de stéphane godefrood,chef du « grill du moulin » à haubourdin,tourte,beaufort,reblochon,stéphane godefrood,le grill du moulin,haubourdin,la cocotte,le chef et la cocotte,la voix du nordLe midi, ça va, ses clients sont les gens des bureaux environnants mais le soir, c’est pas facile. Les gens, il faut les attirer. Régulièrement il installe des tonnelles sur le parking et lance ses soirées à thème. De soirées brésiliennes avec rôtissoires et brochettes géantes, danseuses et musique carioca en soirées du Nord, de soirées couscous ou paella en ateliers whisky (son pêché mignon), sa générosité et sa convivialité drainent peu à peu un public d’habitués. « C’est l’esprit de la fête ! »
Rejoint par sa femme, comptable de formation et par 3 employés, Stéphane s'éclate et il est dans son resto, comme un poisson dans l’eau. Stéphane est bien, Stéphane est heureux.
Pour parfaire le tableau, quand il pose louches et fouets, quand son boulot de cuistot lui laisse un peu de répit, Stéphane se transforme en Picasso des assiettes et griffonne sur papier ses idées de recettes glanées au gré de ses voyages. « C’est au feeling. Je ne suis pas dessinateur, je ne sais pas faire de portraits mais mes dessins, j’y tiens. Ça m’aide à dresser mes plats. » Ses dessins, il les garde tous dans un porte-vues et un jour, il les accrochera aux murs de son restaurant.
Un jour alors, entre un tartare de bœuf et un gratin de coquillettes aux truffes, les habitués et les nouveaux clients pourront apprécier la patte de Stéphane le griffonneur. Et ils s'exclameront "Oh la la "!

Allez, faites comme eux, faites comme la Cocotte, poussez la porte, entrez voir l’artiste !

tourte beaufort et reblochon aux épinards de stéphane godefrood,chef du « grill du moulin » à haubourdin,tourte,beaufort,reblochon,stéphane godefrood,le grill du moulin,haubourdin,la cocotte,le chef et la cocotte,la voix du nord

lundi, 11 mars 2019

Bouillon-Pinot

Faire chabrot ou quand on versait le vin dans le potage, vous vous souvenez ? Mais là, on le verse en début de cuisson.

Bouillon-Pinot, pinot blanc, chabrot, faire chabrot, salon du livre d'Auchy les Mines, la Cocotte, la Voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 600 g de sauté de porc, 25 g de matière grasse, 1 oignon, 3 gousses d’ail, 4 carottes, 3 poireaux, 1 bouteille de Pinot blanc d’Alsace, thym, laurier, persil plat, sel et poivre, 200 g de spätzles.
Préparation : 20 min – cuisson : 1 h 15 – coût : * - difficulté : * - ustensile : marmite en fonte
Dégraissez et coupez le sauté de porc en petits morceaux. Faites chauffer la matière grasse et ajoutez le porc. Laissez chauffer jusqu’au moment où le jus rendu par la viande disparaît.
Pelez et coupez les carottes en rondelles, enlevez une partie du vert des poireaux et coupez-les aussi en rondelles. Pelez l’ail et l’oignon et ciselez l’oignon. Ajoutez tous ces ingrédients à la viande. Ajoutez un bouquet garni de thym, laurier et persil plat. Versez la bouteille de Pinot sur la viande et complétez d’1 litre d’eau. Salez et poivrez.
Couvrez la marmite et laissez cuire 1 heure à petits bouillons. Pendant ce temps, faites cuire les spätzles le temps indiqué sur le paquet et ajoutez-les dans la marmite 10 minutes avant la fin de la cuisson. Ajoutez un peu d’eau si nécessaire et servez bouillant… comme son nom l’indique.