dimanche, 08 mai 2022

Hachis parmentier

« Manger des pommes de terre, ce n’est pas dangereux. » Ça a été le combat d’une vie, celle d’Antoine Parmentier. Il se battit pour imposer ses chères cartoufles (comprenez pommes de terre) au peuple français et de cette façon lutter contre les disettes fréquentes à l’époque. Il commença par faire goûter au gratin de l’époque, à la cour du roi, ses pains au tubercule susnommé. Résultat, la patate arrive sur nos tables à la fin du 18e siècle. Et c’est pour rendre hommage à cet agronome opiniâtre, que des cuisiniers inventèrent le hachis parmentier au début du 20e siècle. Merci Antoine !

hachis parmentier,la cocotte,la voix du nord

Pour 6 personnes
1, 5 kg de pommes de terre Bintje, lait, bouillon-maison, 900 g de viande cuite de pot-au-feu (bœuf), 2 gros oignons, 3 échalotes, 4 gousses d’ail, ½ bouquet de persil plat, herbes de Provence, sel, poivre, fromage râpé, chapelure, beurre 
Préparation : 30 min – Cuisson : 1 h – Coût : * - Difficulté : * - Ustensiles : presse-purée, hachoir à viande et plat à gratin

hachis parmentier,la cocotte,la voix du nord


Progression : Passez les morceaux de bœuf bouilli au hachoir à viande. Faites chauffer un peu de beurre dans une sauteuse et faites-y dorer la viande. 
Pelez et ciselez oignons, ail et échalotes. Ajoutez-les à la viande et mouillez avec quelques louches de bouillon. Assaisonnez comme il plaît, couvrez et laissez cuire 30 minutes. Enfin ajoutez le persil ciselé. 
Dans le même temps, pelez les pommes de terre et cuisez-les 20 à 25 minutes en les couvrant de lait salé dans un faitout. Ecrasez-les au presse-purée. Préchauffez le four à 180°C. Graissez le plat à gratin, versez la viande puis la purée, lissez bien le dessus, parsemez de chapelure et d’un peu de fromage râpé et enfournez pour 30 minutes. 
Dressage : Servez le hachis parmentier avec une belle salade. 

 

dimanche, 24 avril 2022

Jerky de bœuf

Conserver de la viande le plus longtemps possible, nos ancêtres savaient faire et faisaient déjà du jerky. Principalement de bœuf, en Afrique il est de chameau, de chèvre, d’autruche ou de springbok. En Amérique, il pourra être d’alligator ou encore de bison… Désormais c’est un nanan très tendance, qu’on propose en apéritif, détaillé en très fins morceaux comme des flocons, râpé sur des salades ou en lanières à la sortie du four, à déchirer sauvagement avec les dents. Et si vous voulez en faire, le four remplace très facilement le soleil qu’il faut pour ce séchage longue durée mais qu’on n’a pas ici. 

jerky de bœuf,jerky,la cocotte,la voix du nord


Pour 6 personnes
500 g de bœuf (filet de bœuf, tende de tranche ou rumsteak), 1 cuillère à café de poivre du Sichuan, 1 càc d’ail moulu, ½ càc de piment en poudre, 5 à 7 cl de sauce soja riche en sel, 1 cuillère à soupe de miel liquide, eau chaude
Préparation : 20 min – Cuisson : 5 h – Coût : ** - Difficulté : * - Ustensiles : papier-cuisson et grille du four

jerky de bœuf,jerky,la cocotte,la voix du nord


Progression : Déposez le morceau de bœuf 2 heures au congélateur. Ensuite coupez-le en fines tranches. Pour la marinade, mélangez poivre, ail moulu, piment, sauce soja, miel et un peu d’eau chaude. Versez cette sauce sur le bœuf et massez les tranches pour bien la répartir. Laissez mariner 24 heures au réfrigérateur. Le lendemain posez les tranches sur les feuilles de papier-cuisson et enfournez 4 à 5 heures dans le four chauffé à 55°C. Retournez régulièrement les tranches pendant ce temps et sortez-les du four quand elles sont sèches. Il faut qu’elles plient mais ne se cassent pas. 
Dressage : Offrez ces délices à l’apéritif. 

dimanche, 10 avril 2022

Far aux pruneaux

Petite leçon de breton en 5 lignes : Far ou farz signifie blé, froment. Le far, c’est quoi ? Le far, c’est ça : mélangez farine, lait et œufs, vous obtenez une pâte à crêpes. Faites-la cuire au four, vous obtenez un far. Ajoutez des pruneaux, vous obtenez un far aux pruneaux. Même si au départ, dans la recette, point de pruneaux, ce sont les marins du cru qui les ont ajoutés. Enlevez un peu de liquide, sucre et pruneaux, ajoutez du sel, faites cuire dans un sac glissé dans un bouillon de viande, servez avec de la viande et des légumes et vous obtenez le kig ha farz. N’ont pas que des chapeaux ronds, les Bretons ! 

far aux pruneaux,far,far breton,la cocotte,la voix du nord


Pour 6 personnes
250 g de pruneaux dénoyautés, 1 litre de lait, 1 gousse de vanille (ou de l’extrait), 6 œufs, 300 g de farine, 250 g de sucre en poudre, 5 cl de bon rhum (facultatif), 25 g de beurre
Préparation :20 min – Cuisson : 50 min – Coût : * - Difficulté : * - Ustensile : plat à gratin

far aux pruneaux,far,far breton,la cocotte,la voix du nord


Progression : Couvrez les pruneaux d’eau fraîche et laissez-les gonfler 1 bonne heure s’ils ne sont pas moelleux. Egouttez-les. Préchauffez le four à 180° C. Faites chauffer le lait avec la gousse de vanille fendue. Cassez les œufs et battez-les. Ajoutez la farine petit à petit, puis le sucre et mélangez jusqu’à obtenir une belle pâte sans grumeaux. Versez le rhum et lait chaud petit à petit en continuant de mélanger. Graissez le plat à gratin avec le beurre. Versez la pâte dans le plat à gratin et ajoutez les pruneaux. Enfournez 45 minutes. 
Le far est cuit quand vous enfoncez un petit pique en bois dedans et qu’il en ressort sec. 
Dressage : Laissez le far refroidir, rangez-le au réfrigérateur et dégustez-le froid découpé en morceaux.

dimanche, 27 mars 2022

Rāmen aux os (tonkotsu)

Vous ne le savez peut-être pas mais les Japonais ont piqué le rāmen aux Chinois. Au début du siècle dernier, les Nippons s’approprient la recette de ce bouillon de pâtes et en quelques années, le dit bouillon devient un classique dans le pays. Au cours du siècle, le rāmen est produit industriellement et dès les années 70, il se répand dans le monde entier. Un bouillon très concentré, des centaines de préparations différentes, au poisson, à la viande, au soja, aux nouilles, aux herbes, aux oeufs…  Ici aux os de porc. Mais peut-être ne saviez-vous pas ce qu’était le rāmen ? Maintenant vous savez !

rāmen aux os (tonkotsu),la cocotte,la voix du nord


Pour 6 personnes
300 g d’os de porc, matière grasse, 2 oignons, une poignée de pétales de bonite séchée (katsuobushi dans les épiceries exotiques), 2 carottes, poivre, piment en pâte ou en poudre, sauce shoyu, 500 g de champignons, 300 g de nouilles japonaises (Udon, Soba…), 
Préparation : 25 min – Cuisson : 1 h 30 à 2 h – Coût : * - Difficulté : *

rāmen aux os (tonkotsu),la cocotte,la voix du nord


Progression : Dans une marmite, faites revenir les os de porc dans un peu de matière grasse. Ajoutez les oignons pelés et ciselés. Quand ça a bien doré, décollez les sucs de cuisson avec 2 litres d’eau. Ajoutez la bonite séchée, les carottes pelées et râpées, du poivre, du piment selon vos goûts et 10 cl de sauce shoyu. Laissez bouillir à couvert 1 h 30. Il faut que les goûts soient bien concentrés. A la fin de ce temps, enlevez les os, ajoutez les champignons nettoyés et coupés en lamelles et les nouilles choisies. Faites cuire le temps indiqué sur le paquet.
Dressage : Servez dans de grands bols en répartissant le bouillon. Décorez de lamelles de champignons crus et salez si besoin. 

dimanche, 13 mars 2022

Confit de canard

Autrefois on faisait confire viandes et volailles pour les conserver. Enrobées dans leur graisse protectrice, ces viandes pouvaient se garder très longtemps à l’ombre d’une cave. Maintenant c’est franchement pour la gourmandise qu’on confit oie, canard, poule, porc... Mais encore faut-il que viandes et volailles soient bien nourries et un tantinet grassouillettes. Si vous ne trouvez pas ces perles rares dans votre coin, arrangez-vous pour faire copain-copain avec des voisins ou amis qui vont régulièrement dans le sud-ouest et chargez-les de vous ramener ces merveilles. 

Confit de canard, la cocotte, la voix du nord


Confit de canard
Pour 1 canard entier
1 canard gras coupé en morceaux débarrassé de la carcasse, 200 g de gros sel, poivre concassé, herbes de Provence, 1 kg de graisse d’oie ou de canard
Préparation : 20 min – Cuisson : 2 h 30 – Coût : ** - Difficulté : * 

Confit de canard, la cocotte, la voix du nord


Progression : Frottez de gros sel tous les morceaux du canard et déposez-les dans une grande marmite. Couvrez-la et laissez 24 heures. Le lendemain débarrassez le canard de tout ce sel. Vous pouvez même le passer sous l’eau. Essuyez bien les morceaux, poivrez-les et ajoutez un peu d’herbes de Provence. Faites chauffer la moitié de la graisse d’oie dans la marmite. Ajoutez les morceaux et faites cuire 1 heure. Quand toute la graisse des morceaux a fondu, comptez 1 heure de cuisson supplémentaire. Ensuite remplissez vos bocaux de ces morceaux en variant la composition des bocaux. Faites chauffer le reste de la graisse d’oie et complétez les bocaux avec la graisse en les remplissant aux ¾. Faites bouillir beaucoup d’eau dans la marmite. Fermez bien les bocaux et plongez-les dans la marmite et faites stériliser 30 minutes. Une fois refroidis, rangez les bocaux à l’ombre d’une cave et ouvrez-les au bout de 3 ou 4 mois pour un cassoulet, une garbure... 

confit de canard,la cocotte,la voix du nord

dimanche, 27 février 2022

Bisque de homard

Au moment des fêtes de fin d’année et juste après, on trouve des homards surgelés et sensiblement moins chers que le homard frais. Si vous avez des envies de homard, ce que je peux comprendre, profitez de l’occasion pour en acheter quelques-uns et préparez-vous une soupe bien relevée, bien épicée. Cette soupe ou plutôt cette bisque est bien moins compliquée qu’il n’y paraît et peut servir d’accompagnement à des poissons, des pâtes, des feuilletés, des gratins de fruits de mer… Elle peut aussi être consommée en soupe, avec des croûtons frits et une rouille-maison. Simple, quoi ! 

bisque de homard,la cocotte,la voix du nord

Pour 6 personnes
1 kg de homard surgelé, 5 cl d’huile d’olive, 1 poireau, 1 oignon, 3 gousses d’ail, 2 cuillères à soupe de farine, 25 cl de vin blanc sec, 1 l à 1,5 l de fumet de poisson, sel, poivre, 1 petite boîte de concentré de tomates, piment de Cayenne, 5 cl de cognac
Préparation : 20 min – Cuisson : 40 min – Coût : ** - Difficulté : * - Ustensiles : faitout, pilon et chinois

bisque de homard,la cocotte,la voix du nord


Progression : Lavez et émincez le poireau. Pelez et ciselez oignon et ail. Cassez en plusieurs morceaux le homard, faites-les revenir dans un peu d’huile d’olive dans le faitout. Ajoutez poireau, oignon et ail. Saupoudrez de farine, mouillez avec le vin blanc et le fumet de poisson. Salez, poivrez, incorporez le concentré de tomates et pimentez à votre goût. Couvrez et laissez mijoter 35 minutes. Pilonnez ensuite le homard pour en faire sortir tout le goût. Passez la soupe au chinois en pilonnant encore une fois les morceaux de homard. Rectifiez l’assaisonnement et ajoutez le cognac. 
Dressage : Servez avec un peu de crème fraîche, du fromage râpé et des croutons frits. 

dimanche, 13 février 2022

Petit-salé aux lentilles

On a longtemps mis des viandes à saler pour les conserver. Désormais on sale la viande plutôt pour son goût plus fort, plus prononcé. Le petit-salé, ce sont justement ces morceaux de porc qui subissent ce traitement. Si vous n’avez pas envie de couvrir de sel des morceaux de porc (jambette, jarret, échine, poitrine ou encore palette) dans des jarres prévues à cet effet, demandez à votre charcutier préféré de le faire pour vous. Dessalez les morceaux avant de les cuisiner et concentrez-vous sur le choix d’une lentille de qualité pour réaliser un beau plat de saison, le petit-salé aux lentilles. 

petit-salé aux lentilles,la cocotte,la voix du nord

Petit-salé aux lentilles
Pour 6 personnes
1 kg de petit-salé de votre choix, 1 saucisson à l’ail, 25 g de saindoux, 500 g de lentilles, 1 oignon, laurier, 3 clous de girofle, 6 pommes de terre moyennes, 6 carottes pas trop grosses, sel et poivre.
Préparation : 15 min – Cuisson : 1 h 30 – Coût : * - Difficulté : * - Ustensile : cocotte en fonte

petit-salé aux lentilles,la cocotte,la voix du nord


Progression : Faites dessaler le morceau de viande dans de l’eau fraîche régulièrement changée pendant 3 heures ou faites-le bouillir 15 minutes dans de l’eau. Faites chauffer le saindoux et faites-y dorer la viande. Ajoutez l’oignon piqué des clous de girofle et le laurier. Ajoutez les lentilles rincées et le saucisson à l’ail. Couvrez d’eau et laissez cuire à petits bouillons 1 heure. Pelez pommes de terre et carottes. Salez si besoin, poivrez et laissez cuire encore 30 minutes.
Dressage : Enlevez l’oignon, coupez le petit-salé et le saucisson et servez-les accompagnés des lentilles et des autres légumes. 

dimanche, 30 janvier 2022

Blini à la crème de crevettes

Dans un passé fort, fort lointain, on racontait que si on ne faisait pas de crêpes à la Chandeleur, le blé se gâterait. Un prétexte comme un autre pour manger des galettes en tous genres et pourquoi pas aujourd’hui des blini ? Oui, sans S, selon les maîtres Capelo russes, blini est un mot indiquant un pluriel. Ces petites crêpes moelleuses se dégustent bien chaudes et salées, avec des poissons fumés (saumon, truite, flétan…), des harengs marinés, des œufs de poisson (cabillaud, truite, caviar…) avec de la smetana, une crème fraîche très épaisse et un petit verre de vodka.

blini à la crème de crevettes,la cocotte,la voix du nord

 

Pour 30 blini

200 g de farine de blé, 150 g de farine de sarrasin, 75 cl de lait, 1 cuillère à soupe de levure sèche du boulanger, 30 g de beurre fondu, 3 œufs, huile, sucre en poudre, sel, 1 yaourt-nature, jus de citron, 200 g de crevettes décortiquées, poivre blanc
Préparation : 20 min – Cuisson : 2 à 3 min par fournée – Coût : * - Difficulté : * - Ustensiles : Crêpière, mixeur et fouet électrique

blini à la crème de crevettes,la cocotte,la voix du nord


Progression : Délayez la levure dans 15 cl de lait tiédi. Séparez les blancs des jaunes d’œuf. Mélangez farines, levure délayée, 3 g de sel, 2 càs de sucre en poudre, 2 càs d’huile et jaunes d’œuf. Ajoutez le reste du lait petit à petit. Laissez la pâte monter 2 heures dans un endroit chaud. Au moment de faire les blini, montez le blancs en neige et incorporez-les délicatement à la pâte. Graissez une crêpière et faites des crêpes de 10 cm de diamètre environ. Gardez-les au chaud sous de l’alu. Mixez les crevettes avec le yaourt et le jus de citron et poivrez. 
Dressage : Servez les blini en proposant la crème de crevettes et autres régals sus-cités. 

dimanche, 16 janvier 2022

Riz wolof

Ce riz très parfumé est parfait pour accompagner une viande ou un poisson en sauce. Les tomates lui donnent une belle couleur rouge-orangé et les épices, un parfum à tomber. Pour le riz, optez pour du riz thaï ou du riz cassé 1 fois à dénicher chez les épiciers africains. Riz wolof ou jolof dans la partie occidentale de l’Afrique, riz rouge dans la partie centrale du continent, riz gras en Côte d’Ivoire, ils sont nombreux les pays d’Afrique noire qui revendiquent la paternité de cette recette. On ne se battra pas pour savoir qui a raison. Non, on se contentera de dévorer ce plat délicieux.

riz wolof,la cocotte,la voix du nord

Riz wolof

Pour 6 personnes

3 cuillères à soupe d’huile d’arachide, 3 oignons, 1 branche de thym, 2 gousses d’ail écrasées, 400 g de riz (thaï ou riz cassé une fois), 1 cuillère à soupe de paprika, 1 cuillère à soupe de curry en poudre, 1 bouillon-cube, sel et poivre, 1 boîte de tomates pelées, 600 ml d’eau, 1/2 cuillère à café de piment de Cayenne

Préparation : 15 min – cuisson : 20 min – Coût : * - Difficulté : * - Ustensile : faitout

riz wolof,la cocotte,la voix du nord

Progression : Lavez le riz pour enlever l’amidon. Egouttez-le. Faites chauffer 3 cuillères à soupe d’huile dans un faitout. Ajoutez les oignons pelés et ciselés, une branche de thym et une gousse d’ail écrasée et laissez cuire 3 minutes. Ajoutez le riz égoutté, le paprika, le curry. Salez et poivrez. Mélangez bien l’ensemble. Versez les tomates pelées coupées en petits morceaux, le bouillon-cube, le piment et l’eau. Quand l’ensemble bout, baissez la température, couvrez le faitout et laissez cuire 15 à 20 minutes. Laissez le riz gonfler et reposer 5 à 10 minutes.

Dressage : Avant de servir, égrainez le riz à la fourchette pour séparer les grains.

 

 

 

 

dimanche, 02 janvier 2022

Tartiflette

C’est, paraît-il, pour écouler une surproduction de reblochon que des restaurateurs de la Savoie se sont mis à faire de la tartiflette. Ce plat très convivial n’a pas 50 ans. Le roi de la tartiflette, c’est bien sûr le Reblochon. Ce fromage à la pâte tendre est né au Moyen-Age. Pour éviter de donner trop d’argent à leurs propriétaires, les fermiers trayaient leurs vaches deux fois par jour et cachaient la seconde traite. Si vous voulez tout savoir, Reblochon vient de « reblocher » qui signifie pincer les pis une seconde fois. Quels coquins, ces fermiers savoyards ! 

tartiflette,la cocotte,la voix du nord


Pour 6 personnes
1,5 kg de pommes de terre pour gratin (Charlotte, Pompadour, Annabelle…), 1 cube de bouillon de légumes bio, 2 oignons, 250 g de lard fumé, noix muscade, 25 cl de lait, 1 reblochon, poivre
Préparation : 20 min – Cuisson : 1 h – Coût : * - Difficulté : *

tartiflette,la cocotte,la voix du nord


Progression : Pelez les pommes de terre et coupez-les en tranches pas trop fines. Dans une casserole, couvrez-les d’eau, ajoutez le bouillon-cube émietté et mettez à bouillir 15 minutes. Dans le même temps pelez et ciselez les oignons et coupez le lard en fins morceaux. Faites revenir les dés de lard dans une poêle sans ajouter de matière grasse. Quand ils ont bien doré, ajoutez les oignons, laissez-les devenir translucides et ajoutez une bonne pincée de noix muscade. Versez le lait dans un plat à gratin, ajoutez une couche de pommes de terre, une couche de lardons aux oignons et recommencez l’opération. Coupez le reblochon en petits morceaux, répartissez-le sur les pommes de terre et les lardons et poivrez. Enfournez dans un four préchauffé à180° C et faites gratiner 45 minutes. 
Dressage : Servez la tartiflette brûlante accompagnée d’une salade d’endives aux noix. 

 

dimanche, 19 décembre 2021

Pâte d’amandes ou massepain

Originellement ce sont les Arabes qui travaillèrent la pâte d’amandes les premiers, et ce déjà au premier millénaire. Autrefois réservée aux nantis gourmands parce que le sucre était une denrée rare donc chère, elle s’offrit aux moins nantis dès lors qu’on cultiva la betterave sucrière à grande échelle et à bas coût. Si vous allez en Allemagne au moment des fêtes, vous verrez les vitrines des pâtissiers emplies de petits sujets en massepain. Et si vous passez vos fêtes en Provence, vous serez obligé(e) de goûter à l’un des 13 desserts de Noël dont les fruits farcis de pâte d’amandes font partie. 

pâte d’amandes ou massepain,la cocotte,la voix du nord


Pour 1 dizaine de pruneaux ou dattes farcis
100 g d’amandes moulues, 100 g de sucre-glace, 1 blanc d’œuf, un peu de colorant rouge, 5 cl d’amaretto ou d’eau de fleur d’oranger, 10 dattes et 10 pruneaux et quelques noix de Grenoble
Préparation : 30 min – Cuisson : aucune – Coût : * - Difficulté : * 

pâte d’amandes ou massepain,la cocotte,la voix du nord


Progression : mélangez les amandes, le sucre-glace et le blanc d’œuf (vous pouvez faire ça à l’aide de votre robot ménager). Ajoutez une pointe de couteau de colorant et l’amaretto ou fleur d’eau d’oranger. Dénoyautez les dattes et les pruneaux. Débarrassez les noix de leur coquille en essayant de les garder en 2 moitiés. Mélangez à nouveau pour obtenir une pâte joliment colorée. Séparez-la en 20 petits tas et farcissez-en dattes et pruneaux ou enserrez de la pâte d’amandes entre deux moitiés de noix. Ou si vous avez l’âme d’un artiste, donnez des formes à votre pâte d’amandes en faisant des petits personnages ou animaux. 
Dressage : Saupoudrez de sucre-glace vos petits desserts à la pâte d’amandes et offrez-les en cadeau à la fin d’un repas de fêtes.

dimanche, 21 novembre 2021

Yorkshire puddings

D’abord baptisés fire puddings, les Yorkshire puddings naissent en Angleterre au 17ème siècle. Ces petits soufflés qui, par magie, ne retombent jamais cuisent tranquillement au four sous la grille sur laquelle dore le traditionnel rôti de bœuf dominical, le jus qui s’écoule doucement du rôti faisant son œuvre. Certains les font au saindoux, d’autres récupèrent le jus du rôti pour les faire plus tard. D’autres comme la Cocotte les mangent en dessert, saupoudrés de sucre glace ou avec une bonne compote de fruits-maison. Les Anglais crient au scandale mais là où se trouve la Cocotte, elle ne les entend pas. 

yorkshire puddings,la cocotte,la voix du nord

Pour 6 personnes ou 1 douzaine de petits Yorkshire puddings
3 œufs, 300 ml de lait, 120 gr de farine, 1 pincée de sel, huile de tournesol
Préparation : 15 min – Cuisson : 15 à 20 min – Coût : * - Difficulté : * - Ustensiles : 6 moules à muffin en silicone ou un moule à manqué

yorkshire puddings,la cocotte,la voix du nord


 Progression : Dans un grand bol, fouettez les 3 œufs et le lait. Incorporez doucement la farine et le sel et fouettez énergiquement. Il ne faut laisser aucun grumeau.
Laissez reposer la pâte pendant 30 à 40 minutes. Au bout des 30 premières minutes, versez une cuillère à café d'huile dans chacun de vos moules, mettez vos moules sur une plaque de four et déposez-la dans le four. Préchauffez les moules avec l’huile pendant les 10 minutes restantes à 200°c. Sortez la plaque du four à l'aide d'une manique et emplissez chaque moule de la préparation de façon équitable. Attention, ça gonfle beaucoup ! Remettez au four aussitôt et fermez-le. Sortez-les au bout de 15 à 20 minutes quand ils sont gonflés et dorés et démoulez-les.
Dressage : Dégustez les yorkshire puddings tout de suite. 

 

dimanche, 24 octobre 2021

Cassoulet tout simple

Le cassoulet ou les cassoulets ? A chaque grande ville du Sud-Ouest, sa version. La capitale de ce plat est Castelnaudary. On y trouve des viandes de porc et parfois du confit d’oie ou de canard. A Carcassonne, il est au mouton et parfois à la perdrix. A Toulouse, on lui offre des grosses saucisses du même nom que la ville et on y met du confit. Gros lingots blancs ou petits cocos de Pamiers, avec ou sans croûte à base de pain de mie, ail et persil, un bon petit Fitou ou un Corbières, il est encore meilleur lorsqu’il est réchauffé. Paraît qu’il faut casser 7 fois la croûte qui se forme sur le dessus…

cassoulet tout simple,la cocotte,la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 500 g de lingots blancs, 500 g de rouelle de porc fumée, 3 saucisses de Toulouse, 1 oignon, 3 gousses d’ail, sel, poivre, 3 l de bouillon de légumes, magret de canard fumé, confit de canard et un peu de graisse de canard

cassoulet tout simple,la cocotte,la voix du nord


Préparation : 30 min + temps de trempage des haricots – cuisson : 3 à 4 h – coût : ** - difficulté : * - ustensile : cassole ou grand plat en terre cuite.

cassoulet tout simple,la cocotte,la voix du nord


Progression : La veille faites tremper les haricots avec la rouelle. Le lendemain matin rincez les haricots et faites-les cuire dans 1 litre de bouillon 30 minutes environ avec ail et oignon pelés. Enlevez la couenne de la rouelle (gardez-la) et les morceaux de gras puis coupez la rouelle en gros morceaux et faites-la dorer avec les saucisses de Toulouse dans un peu de graisse de canard. Déposez les couennes dans le fond du plat en terre cuite, déposez une couche de haricots puis la rouelle et le confit. Recouvrez de haricots, salez et poivrez, ajoutez les saucisses et enfoncez-les un peu dans les haricots. Versez du bouillon pour couvrir les lingots. Mettez au four préchauffé à 150°c. Laissez cuire 3 ou 4 heures. Au dernier moment, ajoutez des tranches de magret fumé, laissez-les dorer un peu. 
Dressage : Cassez la croûte qui s’est formée sur le dessus et servez. 

dimanche, 10 octobre 2021

Tourin bordelais ail et oignon et Bruno Oliver, Bordeaux dans sa cuisine

tourin bordelais ail et oignon,la cocotte,la voix du nord,bruno oliver,bordeaux dans ma cuisine,Éditions sud ouestL’autre jour la Cocotte reçoit dans sa boîte mail un p’tit message lui proposant de lire un livre sur le Bordeaux.  Oh, des recettes à base de Bordeaux, quelle bonne idée, se dit-elle in petto. Même si d’après son caviste préféré, il faut être vieux pour aimer le Bordeaux, elle répond aussitôt oui. 
Bien heureusement la Cocotte lit très mal, sa vue baisse, son œil qui fut aiguisé s’émousse, elle fatigue vite et elle se trompe. Il ne fallait pas lire Bordeaux dans la cuisine mais Bordeaux dans Ma cuisine. Nuance, grosse nuance, énorme nuance ! 
La cuisine de qui ? Mais de Bruno Oliver, la Cocotte. Va te nettoyer les lunettes. Frotte fort, insiste, tu vas voir de belles choses.
Oui, Bruno Oliver, fils, petit-fils, arrière-petit-fils, arrière-arrière-petit-fils, arrière-arrière-arrière-petit-fils d’une lignée de cuisiniers du Sud-Ouest. 
Oui, la Cocotte, Bruno Oliver, fils de Michel et petit-fils de Raymond, pour ne vous citer que les plus récents. Vous voyez de qui elle parle ?  
Petit, Bruno traînait dans les cuisines de Papy Raymond. Pensionnaire la semaine dans une école austère de Jésuites où il mangeait très mal, il attendait le samedi et le dimanche avec une vive impatience pour se régaler à l’hôtel Oliver. Là, de beaux cuivres, de belles cocottes voyaient mijoter gibier, volailles, poissons… tous choisis pour leur saveur et leur qualité ! On ne saurait mieux démarrer dans la vie, non ? Cette cuisine devient son école et le petit Bruno devient contre toute attente cuisinier comme papa, comme papy, comme grand-papy, comme grand-grand papy… Bon, on ne va pas la faire à chaque fois ! 
Oui, Bruno est cuisinier à Bordeaux… D’où le titre du livre ! Z’avez pigé ? 
Pour ne pas déroger à la tradition Bruno écrit aussi des livres. En autres livres Bruno écrit "Bordeaux dans ma cuisine" .

Là, elle ne sait pas pour vous mais la Cocotte, quand elle est devant un livre de cuisine, elle l’ouvre. Là, pour le plus grand bonheur du lecteur, le foie gras se mélange aux truffes dans des œufs ou à des macaronis, des huîtres passent au four avec envie, la morue se laisse préparer en un tournemain, des palourdes vraiment légères se baignent dans une soupe, l’omelette se laisse frapper sans râler, une blanquette de veau se parfume au curry, du pain perdu est retrouvé par mamie Suzy, les babas sont au rhum et les caramels aussi. Aaaaaaaaaaahhhhhhhhhhhh !!!!!
Un précieux précis de cuisine truffé de conseils pour choisir les bons produits de sa ville, sa région, sa belle région, sa très belle région, réussir ses recettes simples et élégantes, élégantes et simples, son précieux précis farci d’anecdotes glanées dans sa longue vie de fils de cuisinier, petit-fils de cuisinier, arrière-petit-fils de… 
Assez parlé ! La Cocotte retourne au précis de Bruno et vous livre une recette de tourin, presque comme celui de Bruno. 

Bordeaux dans ma cuisine*, Bruno Oliver, préfacé par Pierre Gagnaire (rien que ça !), illustré par Camille Périn, aux éditions Sud-Ouest (photo du livre en bas de l'article) 

 

Le tourin bordelais

Tourin, torrin, tourrain… peu importe le nom, pourvu qu’on boive cette soupe. En automne, en hiver, elle fait assurément du bien. On y met un peu ce qu’on veut, de l’ail ou de l’oignon ou les deux. Pour améliorer cette soupe ordinaire, on peut même aller jusqu’à ajouter des cuisses de canard confit. On la servait autrefois aux invités lors des cérémonies de mariage, le soir, quand tout le monde avait trop bu. Il paraît que ça répare la gueule de bois. Elle accompagnait également les vendangeurs. D’ailleurs, certains y ajoutent du vin rouge et font « chabrot » ! Essayez, c’est à tomber ! 

tourin bordelais ail et oignon,la cocotte,la voix du nord,bruno oliver,bordeaux dans ma cuisine,Éditions sud ouest

Pour 6 personnes
1 gros oignon, 6 belles gousses d’ail, un peu de beurre,1 cuillère à soupe d’huile d’olive, 1 cuillère à soupe de farine, 1 cube de bouillon de légumes bio, sel, poivre, 1 feuille de laurier, 2 œufs, vinaigre, croûtons, eau. Facultatif : Vin rouge de Bordeaux
Préparation : 15 min – Cuisson : 25 min – coût : * - Difficulté : * - Ustensile : faitout

tourin bordelais ail et oignon,la cocotte,la voix du nord,bruno oliver,bordeaux dans ma cuisine,Éditions sud ouest


Progression : Pelez ail et oignon. Pilez l’ail et ciselez finement l’oignon. Dans le faitout faites chauffer un peu de beurre et l’huile. Ajoutez le cube de bouillon émietté, l’ail et l’oignon et laissez l’oignon devenir transparent. Saupoudrez alors d’une cuillère de farine, mélangez et versez 1,5 litre d’eau et la feuille de laurier. Salez et poivrez comme il vous plaît et couvrez. Laissez cuire 15 à 20 minutes. Au terme de ce temps séparez le blanc des jaunes d’œuf.  Fouettez rapidement les blancs et versez-les dans le bouillon. Dès qu’ils sont pris, arrêtez la cuisson. Battez les jaunes d’œuf avec 1 cuillère de vinaigre dans un bol, ajoutez une bonne louche de bouillon et versez l’ensemble dans le bouillon. 
Dressage : Retirez le laurier et versez la soupe accompagnée de beaux croûtons de pain grillé dans des bols. Et si vous voulez, faites chabrot en ajoutant une lichette de vin rouge.

tourin bordelais ail et oignon,la cocotte,la voix du nord,bruno oliver,bordeaux dans ma cuisine,Éditions sud ouest

dimanche, 26 septembre 2021

Pizza à la crème de mozzarella

Il y a fort longtemps en Italie, quand on considérait la tomate comme un poison, la pizza était blanche, elle était au fromage. La pizza, l’un des plats les plus vendus au monde, l’un des plats industrialisés aussi. Beurk ! Mais la pizza, l’un des meilleurs plats quand on la prépare soi-même. Attention, à bonne pizza, bons produits, et vice-versa ! Choisissez la meilleure farine, la typo 00 italienne est là. Pour la mozzarella, optez pour la mozzarella di bufala. Pour le filet d’huile d’olive, une vraie huile d’olive, première pression à froid et le four au plus chaud. Et là, oui, seulement là, on ne sera pas loin du nirvana ! 

pizza à la crème de mozzarella,la cocotte,la voix du nord


Pour 6 personnes
Ingrédients : 400 g de farine type 65, 6 g de sel, 1 petite cuillère à soupe de levure sèche du boulanger, 2 boules de mozzarella, 1 gousse d’ail, un peu de lait, huile d’olive, poivre
Préparation : 25 min – cuisson : 5 à 7 min – coût : * - difficulté : * - ustensile : hachoir électrique

pizza à la crème de mozzarella,la cocotte,la voix du nord


Progression : Versez la farine dans un plat creux, faites un puits au centre, ajoutez le sel et la levure et versez l’eau petit à petit. Pétrissez 5 minutes pour former une belle boule non collante. Coupez-la en deux et formez 2 pâtons égaux. Saupoudrez-les de farine, déposez-les sur un plan fariné, couvrez-les d’un linge et laissez-les lever au moins 2 heures. 
Egouttez et coupez la mozzarella en tranches, pelez l’ail et mixez-les ensemble avec un peu de lait pour en faire une belle crème bien épaisse.
Au bout des 2 heures, préchauffez le four à 250°c. Etalez les pâtons à la main en 2 fins cercles de 25 cm de diamètre. Sur les pizzas, versez un filet d’huile d’olive, garnissez-les de crème à la mozza. Salez et poivrez. Faites cuire 5 à 7 minutes. 
Dressage : A la sortie du four, coupez-les en parts égales et dégustez-les vite.

 

Et n'oubliez pas, ce dimanche la Cocotte est à Cysoing pour le salon du livre. 

pizza à la crème de mozzarella,la cocotte,la voix du nord

 

dimanche, 01 août 2021

Bœuf fumé à froid

Serge Gainsbourg disait « l’alcool conserve les fruits, la fumée conserve la viande ». Il avait tout compris. Oui, la fumée conserve la viande. C’est d’ailleurs pour cela que cette façon de cuisiner perdure depuis la nuit des temps. L’homme a toujours fumé. Et il ne faut vraiment pas grand-chose pour que cette fumée donne un goût subtil à vos aliments. Un vieux frigo avec ses grilles ou un vieux tonneau, un bac en métal pour la sciure, une allumette et vous voilà prêts pour vivre cette expérience. Le plus difficile, c’est d’entretenir la fumée. Mais si j’y arrive, vous devriez y arriver sans aucune difficulté. 

Bœuf fumé à froid, la cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
1 morceau d’1 kg de poitrine de bœuf pas grasse ou rond de tranche, poivre noir en grains, laurier, thym, herbes de Provence, clous de girofle, 150 g de gros sel gris de Guérande, 250 g de sciure de bois de hêtre
Préparation : 15 min – Fumage : 8 à 10 heures – Coût : * - Difficulté : * - Ustensiles : boîte à fumer ou fumoir et serpentin à sciure

Bœuf fumé à froid, la cocotte, la voix du nord

Progression : Faites bouillir 3 litres d’eau avec 15 grains de poivre, laurier, thym, herbes de Provence, 5 clous de girofle et le sel. Laissez refroidir et recouvrez le morceau de bœuf de ce liquide. Laissez-le 1 jour au réfrigérateur. Le lendemain rincez-le soigneusement et essuyez-le. Passez la sciure 2 minutes au micro-ondes, répartissez-la dans le serpentin. Allumez la sciure pour qu’elle produise de la fumée et déposez le serpentin dans la boîte à fumer ou le fumoir. Posez le bœuf bien essuyé sur une grille au dessus du serpentin à sciure et laissez fumer à froid 8 à 10 heures. Emballez le morceau de viande dans un linge propre et laissez-le au frigo 2 à 3 jours avant de le trancher très finement pour en garnir des sandwiches. 

Bœuf fumé à froid, la cocotte, la voix du nord

Bœuf fumé à froid, la cocotte, la voix du nord

 

 

dimanche, 04 juillet 2021

Gaspacho

Le gaspacho ou l’été dans un bol ! Y’a pas plus saisonnier que cette soupe froide. On a besoin de fraîcheur et tous les légumes et aromates mixés ou pas sont là pour nous l’apporter, cette fraîcheur salvatrice en cas de canicule. En Espagne, plus particulièrement en Andalousie, on mixe pain et légumes. Dans l’Alentejo, au Portugal, on coupera les légumes en petits dés. C’est la différence principale. Pour le reste, c’est à peu de choses près la même chose. Eau glacée ou glaçons, ail pilé ou en éclats, gros croûtons ou petits croûtons de pain…, peu importe. L’important est qu’on se régale au frais.

gaspacho,la cocotte,la voix du nord

Gaspacho Alentejo
Pour 6 personnes
1 kg de tomates, 1 concombre, 1 poivron rouge, 1 poivron vert, 1 oignon, 3 gousses d’ail, fleur de sel, 5 cl d’huile d’olive, 3 cl de vinaigre de vin, 100 g de pain rassis, origan frais et sec, poivre.
Préparation : 20 min – Cuisson : 5 min – Coût : * - Difficulté : * 

gaspacho,la cocotte,la voix du nord


Progression : Plongez les tomates dans de l’eau bouillante durant 5 minutes pour les peler facilement. Laissez-les refroidir. Coupez-les ensuite en petits dés. Pelez et pilez l’ail, mélangez-le à l’huile et au vinaigre. Coupez le pain en petits cubes également et ajoutez-en une petite partie à la préparation à l’huile avec une cuillère à café d’origan sec. Laissez regonfler un peu le pain pour qu’il absorbe le liquide. Réservez. Continuez à couper en dés, poivrons, concombre et oignon pelé. Dans un grand saladier, assemblez tomates, pain, concombre, poivrons et oignon. Salez et poivrez. Effeuillez 2 ou 3 branches d’origan frais. Versez le bol de préparation à l’huile au reste des légumes. Allongez d’1,5 litre d’eau. Mélangez et mettez au frais jusqu’au moment de servir.
Dressage : Ajoutez une vingtaine de glaçons dans le saladier et servez le gaspacho aussitôt. 

gaspacho,la cocotte,la voix du nord

dimanche, 20 juin 2021

Rösti

Galette de pommes de terre cuites la veille pour être râpées le lendemain, le rösti est une véritable institution en Suisse alémanique. Au départ, servie au petit déjeuner, elle se décline sous plein de formes et de versions. A partir de pommes de terre crues ou cuites, au beurre ou au saindoux, avec des lardons, des oignons, parfois avec lardons et oignons, avec du fromage, des herbes, des épices… le rösti est aussi facile à faire qu’à manger. Une règle s’impose dans le choix de la pomme de terre. Le Suisse allemand recommande une pomme de terre farineuse. Ça tombe bien, nous avons la bintje. Alors c’est parti pour les rösti !

rösti, la cocotte,la voix du nord

Pour 6 personnes

1 kg de pommes de terre farineuses (Bintje, Marabel, Manon…), 3 cuillères à soupe d’huile d’arachide ou tournesol, 25 g de beurre, sel et poivre. Facultatif : Herbes de Provence

Préparation : 15 min – Cuisson : 30 min – Coût : * - Difficulté : * - Ustensiles : Râpe, vieux torchon propre et poêle antiadhésive

rösti la cocotte,la voix du nord

Progression : Pelez et lavez les pommes de terre. Essuyez-les très soigneusement. Passez-les à la râpe (petits ou gros trous) et déposez-les au centre d’un vieux torchon propre. Tortillonnez le torchon en enfermant les pommes de terre dedans pour en extraire le jus. Faites chauffer l’huile et le beurre dans la poêle et déposez-y les pommes de terre râpées. Egalisez la surface pour former une jolie galette. Salez et poivrez et faites cuire à feu moyen la première face du rösti 15 minutes. Posez un grand plat sur la poêle et retournez le rösti dessus. Faites-le glisser dans la poêle et faites chauffer l’autre face 15 à 20 minutes. Au besoin ajoutez un peu de matière grasse. Salez et poivrez le dessus, parsemez d’herbes de Provence et coupez le rösti comme une tarte.

Dressage : Dégustez le rösti avec une salade, une omelette, une viande rôtie ou en sauce…

 

 

 

 

 

 

dimanche, 06 juin 2021

Fudge vanille et amandes

Dans la myriade de douceurs au sucre, on trouve en très bonne place les bonbons au caramel. Les « fudges » en font partie. Ils viennent des Etats-Unis. Ils apparaissent à la fin du 19ème siècle quand le sucre raffiné devient un produit bon marché. Toutes les ménagères se lancent dans leur fabrication facile. Au lait et au sucre tout simplement ou avec du chocolat, du marshmallow, à la menthe, à l’orange, on en trouve à tous les parfums et pour tous les goûts. Ma touche à moi, c’est le sel et les amandes. Donnez vous aussi un petit goût à vos fudges et voyez comme les gens sont soudain gentils avec vous.

fudge vanille et amandes,la cocotte,la voix du nord

Pour 1 vingtaine de cubes

250 g de lait concentré non sucré, 5 cl d’eau, 400 g de cassonade ou de vergeoise, 50 g de beurre, un peu de vanille, fleur de sel. Facultatif : amandes ou noisettes

Préparation : 15 min - Cuisson : 20 min environ – Coût : * - Difficulté : * - Ustensile : thermomètre de cuisine, papier-cuisson et petit plat à gratin 

fudge vanille et amandes,la cocotte,la voix du nord

Progression : Mélangez lait concentré et cassonade dans une casserole. Mettez-la à chauffer doucement, ajoutez le beurre en morceaux et la vanille. Remuez très fréquemment et augmentez la température. Mettez le thermomètre dans la casserole et en remuant souvent laissez le mélange atteindre les 115°C.

Quand cette température est atteinte, ajoutez 1 pincée de sel et amandes et/ou noisettes. Tapissez le petit plat à gratin d’une feuille de papier-cuisson et versez la préparation dedans. Laissez-la entièrement refroidir avant de la ranger au réfrigérateur quelques heures. Coupez ensuite cette plaque de caramel en petits carrés et emballez-les dans du papier-cuisson comme un bonbon.

 

dimanche, 23 mai 2021

Fromage à la faisselle

Une fois que vous aurez goûté à un fromage à la faisselle fait-maison, vous n’aurez plus envie d’en acheter dans les magasins. Imaginez, une casserole, un litre de lait cru qui vient d’un petit producteur, un yaourt grec bien épais, des faisselles, une étuve de 2 ou 3 heures et vous obtenez le meilleur, le plus doux, le plus onctueux des fromages blancs. A vous ensuite de le manger, que dis-je, le déguster en version salée avec des fines herbes, comme la cervelle de canut lyonnaise ou en version sucrée dans un cheesecake ou un siaskas alsacien avec un peu de crème liquide, du sucre et du kirsch… Je vous laisse imaginer. 

fromage à la faisselle,la cocotte,la voix du nord

La recette

Pour 6 personnes
1 litre de lait cru, 1 yaourt grec, crème liquide, sucre de canne muscovado (non raffiné)
Préparation : 15 min – cuisson : 30 min + 3 heures d’étuve – Coût : * - Difficulté : *- Ustensiles : thermomètre de cuisine, fouet, 6 petites faisselles (comme sur la photo, avec pots, couvercles et égouttoirs) ou 1 grande

fromage à la faisselle,la cocotte,la voix du nord


Progression : Faites bouillir le lait à petits bouillons pendant 30 minutes. Il doit réduire d’un tiers. Arrêtez la cuisson et laissez le lait descendre à 60°C. Délayez ensuite le yaourt grec dans le lait chaud à l’aide du fouet. Répartissez-le dans les faisselles et mettez-les à étuver pendant 3 heures dans un four préchauffé à 50°C. 
Au bout de ce temps, couvrez les faisselles et laissez-les refroidir avant de les ranger au réfrigérateur et de les consommer dans les deux ou trois jours. 
Dressage : Egouttez et retournez les faisselles dans de jolis bols, ajoutez un peu de crème liquide et du sucre muscovado.