samedi, 22 octobre 2016

Courgettes farcies à la polenta

Polenta : farine de maïs dont les Italiens raffolent et dont on peut difficilement se passer une fois qu’on y a goûté.

Courgettes farcies à la polenta, courgettes, polenta

Pour 6 personnes
Ingrédients : 2 belles courgettes ou 3 moyennes, 200 g de polenta à prise rapide, 1 poivron rouge bien charnu, sel, poivre, huile.
Préparation : 20 min – cuisson : 25 min – coût : * - difficulté : ** - ustensiles : fouet, mixeur et vide-pommes
Pelez le poivron à cru, épépinez-le et passez-le au mixeur pour le réduire en « crème ». Salez-le et poivrez-le légèrement.
Faites chauffer 600 ml d’eau dans une casserole. Quand l’eau frétille, versez la polenta en pluie et mélangez-la au fouet pour « détacher » tous les morceaux qui pourraient se former. Mélangez pendant 5 à 6 minutes. Quand la polenta est bien épaisse, ajoutez-lui la crème de poivron. Rectifiez l’assaisonnement. Préchauffez le four à 200° C.
Lavez les courgettes. Si elles ne sont pas bio, pelez-les. Coupez-les en 6 gros tronçons de 7 à 8 cm de haut. Videz ces tronçons à l’aide du vide-pommes.
Huilez légèrement un plat à four et déposez les tronçons de courgettes sur le plat. Remplissez-les de polenta au poivron et passez au four 15 minutes, le temps que les courgettes ramollissent un peu.

samedi, 16 avril 2016

Polenta terrazzo

Faites plus de polenta que prévu, conservez-la au frigo sous un film-plastique et dévorez-la quand ça vous chante. En plus, c’est sans gluten !

Polenta terrazzo, polenta, tomates, anchois, olives

Pour 6 personnes
Ingrédients : 200 g de polenta à prise rapide, eau, sel, huile d’olive, dés de tomates pelées en boîte, olives noires et vertes, anchois, parmesan, poivre.
Préparation : 20 min – cuisson : 30 min – coût : * - difficulté : * - ustensiles : papier sulfurisé et emporte-pièce rond de 5 cm de diamètre
Faite bouillir 1 litre d’eau salée dans une casserole. Versez en pluie la polenta sur l’eau bouillante et mélangez sans cesse pendant 6 à 7 minutes. Étalez la polenta sur une plaque de papier sulfurisé sur 1 cm d’épaisseur et laissez-la refroidir quelques instants.
Préchauffez le four à 180° C.
Découpez des petits disques dans la polenta. Espacez-les sur la feuille de papier sulfurisé, versez un filet d’huile par-dessus et passez à four chaud pendant 15 minutes en les retournant une fois.
Mélangez pulpe de tomates, olives dénoyautées et anchois dessalés, poivrez légèrement et répartissez cette sauce sur les ronds de polenta. Remettez quelques instants au four puis sortez-les et saupoudrez de parmesan. Mangez en apéritif.

lundi, 07 septembre 2015

Polenta rouge au fromage

Ma brave dame, pour préparer la polenta, les p’tits bras, on n’en veut pas. On veut des durs, des vrais, des tatoués !

Polenta rouge au fromage, polenta, tomates, parmesan

Pour 6 personnes
Ingrédients : 250 g de polenta (farine de maïs), 1 l d’eau, 3 cuillères à soupe de concentré de tomates, 50 g de parmesan, 150 g de fromage blanc, sel, poivre et huile d’olive, 1 oignon rouge, 1 oignon blanc.
Préparation : 10 min cuisson : 30 min environ – coût : -  ustensiles : cuillère en bois, cocotte en fonte, plat creux et poêle antiadhésive
Délayez le concentré de tomates dans le litre d’eau. Mettez ce mélange à bouillir dans une cocotte en fonte. Quand ça bout, ajoutez en pluie la polenta et remuez avec une cuillère en bois. Remuez constamment pendant 10 minutes. Baissez la température, ajoutez 50 g de parmesan râpé et remuez toujours. Laissez cuire à feu très doux en remuant de temps en temps pendant 15 à 20 minutes.
Huilez légèrement un petit plat creux ou un grand bol, versez la polenta, tassez-la bien pour l’aplatir et laissez-la refroidir pour la couper facilement en tranches ensuite. Faites dorer ces tranches dans une poêle antiadhésive dans de l’huile d’olive préalablement chauffée. Retournez les tranches de polenta pour dorer l’autre côté, salez, poivrez et servez avec du fromage blanc et des rondelles d’oignons rouges et blancs.

mardi, 23 septembre 2014

Aubergines et jambon à la polenta

Autrefois on priait Sainte-Natacha pour que la polenta n’attache pas. Maintenant on met un filet d’huile sur du film alimentaire.

Aubergines et jambon à la polenta, aubergines, jambon, polenta

Pour 6 personnes
Ingrédients : 2 belles aubergines, 300 g de fond de jambon ou tranche épaisse de jambon, 300 g de polenta à prise rapide, gros sel, sel, poivre, huile, une poignée de pignons de pin.
Préparation : 15 min – cuisson : 20 min – coût : * - difficulté : * - ustensiles : film alimentaire et hachoir électrique.
Coupez les aubergines en deux dans le sens de la longueur, formez des croisillons au couteau dans la chair, parsemez-la de gros sel et laissez dégorger pendant 1 heure.
Pendant ce temps, cuisinez la polenta comme indiqué sur le paquet 1 part de polenta pour 3 parts d’eau). Versez-la sur du film alimentaire dans un grand plat, en une couche d’1 cm. Laissez refroidir puis retournez le plat, enlevez le film alimentaire et coupez la polenta comme si vous coupiez des frites.
Ensuite faites cuire les aubergines à la vapeur pendant 10 à 15 minutes. Raclez la chair quand elle est bien molle et passez-la au hachoir. Hachez également le jambon. Faites chauffer un peu d’huile dans une casserole et dorez jambon et aubergines ensemble. Salez et poivrez.
Dans une poêle, faites dorer doucement la polenta dans un peu d’huile. Servez purée d’aubergines au jambon et frites de polenta en parsemant le plat de pignons de pin.

samedi, 13 avril 2013

Polenta bacon and eggs

En Italie, on achète des paquets de polenta prête à l’emploi. Il suffit de couper des tranches, exactement comme on fait aujourd’hui.

Polenta bacon and eggs, polenta, bacon and eggs, bacon

Pour 6 personnes
Ingrédients : 300 g de polenta cuisson rapide, 12 rondelles de bacon ou tranches de lard fumé, 6 œufs, sel, poivre, matière grasse.
Préparation : 15 mn + repos polenta – cuisson : 10 mn – coût : * - difficulté : * - ustensile : film-plastique
Faites bouillir un peu plus d’un litre d’eau salée. Versez la polenta en pluie tout en remuant. Laissez épaissir pendant 2 ou 3 minutes et arrêter la cuisson. Disposez le film-plastique dans un plat creux et versez la polenta sur le film-plastique. Fermez en serrant bien, laissez refroidir et mettez au réfrigérateur quelques heures.
Faites griller les rondelles de bacon dans une poêle anti-adhésive. Réservez. Coupez la polenta en tranches d’1 cm d’épaisseur. Faites fondre un peu de matière grasse dans la poêle et faites-y dorer la polenta des deux côtés. Mettez de côté puis faites cuire les œufs au plat dans la même poêle.
Servez polenta, œuf et bacon en salant très légèrement et en poivrant selon votre goût.

13.04.2013

vendredi, 14 septembre 2012

Mini-polenza

Envie de manger une pizza mais pas le temps de faire la pâte ? Amoureux fou de la polenta ? Abracadra ! Devant vos yeux ébahis, voici la polenza.

mini-polenza, polenta, pizza, polenza

Pour 10 mini-polenzas
Ingrédients : 200 g de polenta à prise rapide, 1 bouillon-cube (viande ou légumes), 20 g de beurre, marjolaine, 50 g de parmesan, huile d’olive, un peu de coulis de tomates, mozzarella, olives noires, sel et poivre.
Préparation : 15 mn – Cuisson : 20 mn – Coût : * - Difficulté : * - Ustensile : emporte-pièce rond de 8 cm de diamètre
Faites bouillir 75 cl d’eau avec le bouillon-cube. Versez en pluie la polenta et remuez pendant 2 minutes pour éviter la formation de grumeaux. Baissez le feu au minimum. Ajoutez le parmesan, une bonne pincée de marjolaine, le beurre, le sel et le poivre. Mélangez vigoureusement. Posez l’emporte-pièce sur du papier-cuisson et déposez deux belles cuillères de polenta à l’intérieur. Tassez bien et démoulez. Recommencez l’opération jusqu’à épuisement de la polenta. Laissez-les refroidir pour les manœuvrer plus facilement.
Préchauffez le four à 180°c.
Faites chauffer un peu d’huile d’olive dans une poêle anti-adhésive et faites dorer les ronds de polenta de chaque côté. Rangez les ronds dans un plat à four. Sur chaque rond, déposez un peu de coulis, de la mozzarella et une olive noire puis enfournez pour 10 mn.

14.09.2012

samedi, 28 avril 2012

Polenta gorgonzola et boulettes salvia

Est-on obligé d’être Italien pour aimer la polenta ? Heureusement non ! Si tel était le cas, la Cocotte ne serait plus là mais à Roma, Firenze, Pisa, Bergamo, Milano…

polenta au gorgonzola et boulettes salvia, polenta, gorgonzola, boulettes, sauge

Pour 6 personnes
Ingrédients : 250 g de semoule de maïs, 1 litre d’eau, 150 g de gorgonzola, un peu de crème fraîche, un peu de beurre, 3 saucisses de Toulouse, 10 feuilles de sauge, 1 boîte de tomates pelées, sel et poivre.
Préparation : 15 mn – Cuisson : 1 h – Coût : * - Difficulté : * - Ustensile : plat à gratin
Préchauffez le four à 160°c. Faites bouillir le litre d’eau dans une casserole épaisse. Salez l’eau. Quand l’eau bout, versez en pluie la polenta et remuez sans vous arrêter avec une cuillère en bois. Quand elle est gonflée, baissez la température et faites cuire pendant 40 mn en remuant très souvent. Pendant ce temps, enlevez la « peau » des saucisses de Toulouse. Coupez les feuilles de sauge en lamelles. Mélangez viande et sauge en poivrant bien. Ne salez pas, la viande l’est déjà. Formez 12 boulettes. Faites-les cuire dans une sauteuse avec un peu de beurre ou d’huile. Versez la pulpe de tomates et laissez cuire à feu doux 20 minutes. Beurrez le plat à gratin, versez la polenta.
Coupez le gorgonzola en petits morceaux, mélangez-les à la crème fraîche et répartissez le mélange sur la polenta. Enfournez pendant 15 à 20 mn. Servez polenta et boulettes en nappant de sauce tomate.

28.04.2012

samedi, 11 septembre 2010

Oeufs Cocotte en tomates et mouillettes de polenta

 

Il était une fois une histoire d'amour entre une tomate et un oeuf. Une belle tomate des champs d'Isabelle et Patrick Ruhant à Pérenchies rencontra un oeuf tout frais du marché. Entre eux, ce fut le coup de foudre. La Cocotte, dans un plat, les maria et leur offrit de la polenta. Ils vécurent heureux et eurent beaucoup de mouillettes.

P1190385b.jpg

Recette :

Facile : 1 Cocotte

Prix : 1 Caddie

Temps : 1 horloge

 

Pour 6 personnes

1 tomate moyenne et 1 oeuf par personne

100 gr de parmesan

80 cl d'eau

150 gr de polenta cuisson rapide

huile d'olive

poivre

 

Trois tomates.jpgFaites bouillir les 80 cl d'eau. Quand l'eau bout, versez la polenta en pluie, petit à petit et mélangez sans arrêter pendant 5 minutes.

Recouvrez un petit plat rectangulaire de film étirable et étalez la polenta chaude sur le plat. Laissez refroidir. Au besoin, mettez au réfrigérateur une petite heure.

Préchauffez votre four à 180°c.

Coupez le haut des tomates. Avec une petite cuillère, en faisant attention de ne pas les percer, videz les tomates. Vous pouvez les retourner et les laisser s'égoutter un peu.

Ensuite cassez un œuf dans chacune d'elle.

Déposez les tomates sur un plat à four et mettez-les à cuire dans le four jusqu'à ce que le blanc d'œuf devienne bien blanc. Cela devrait vous prendre 8 à 10 minutes.

Pendant ce temps, détaillez la polenta froide en bâtonnets d'1 cm sur 8, comme une belle frite et faites-les délicatement dorer sur toutes les faces, dans un peu d'huile d'olive.

Quand les tomates sont prêtes, disposez-les sur les assiettes, saupoudrez-les généreusement de parmesan et d'un peu de poivre et disposez vos bâtonnets à côté. Comme pour un œuf à la coque, trempez vos bâtonnets de polenta dans la tomate.

 

Produit :

C'est en été qu'il faut consommer les tomates. C'est là qu'elles sont les meilleures, juteuses, pulpeuses, parfumées ! Et ça dure jusqu'en octobre.

Manipulez-les avec délicatesse. Ne les mettez pas au réfrigérateur. Gardez-les au chaud, près de vous, dans la cuisine.

Dévorez-les le plus simplement du monde, avec un peu de fleur de sel et un filet d'huile d'olive.

En fin de saison, quand elles sont très bon marché, faites une cargaison de tomates et préparez-vous des coulis. Toute l'année, vous aurez l'été en bouteille.

Vous pouvez aussi les congeler, sans apprêt et les utiliser suivant vos besoins : pour les farcir, pour les incorporer à une sauce ou pour faire des jus ou une soupe.

 

Isabelle et Patrick Ruhant, La Cocotte.jpgProducteurs :

Isabelle n'aimait pas les hommes aux mains propres, Patrick aimait les filles qui n'aimaient pas les hommes aux mains propres. Ils étaient faits l'un pour l'autre. Suivant le sillon tracé par leurs parents, ils deviennent maraîchers. Ils s'aiment et sèment des légumes bio qu'ils vendent dans leur petit magasin, sur les marchés et dans une AMAP. Ce qu'ils préfèrent cultiver ? Les pommes d'amour, bien sûr ! Autrement dit, les tomates. Et plus elles sont bizarres, plus ils en cultivent : La Noire de Crimée, sombre et charnue, l'Andine cornue, en forme de poivron, la Rose de Berne ronde et pulpeuse... ou la Corazon en forme de cœur. C'est beau, l'amour...

Isabelle et Patrick Ruhant , maraîchers, 5 ruelle des prunes à Pérenchies, 0320086207

Magasin ouvert le vendredi après-midi

Présents sur les marchés à Linselles, le vendredi matin et Pérenchies, le samedi matin

Retrouvez cet article dans les pages régional de Version Femina, Edition Nord Pas-de-Calais du 4 au 11 septembre 2010 et sur le site de la Voix au féminin.

Odile Bazin, la Cocotte

mercredi, 02 décembre 2009

Polenta 2A4H

polenta la Cocotte2.jpgLe weekend dernier, dans le cadre de la fête de la science à Douai, des étudiants de l'école des Mines proposaient un atelier de cuisine moléculaire aux enfants.

Amener les jeunes à la science par ce biais ludique est sans conteste important, encore faut-il que les expérimentations soient bonnes à la dégustation et pas nocives à leur santé.

Hier encensée, portée aux nues, déifiée et aujourd'hui conspuée, décriée, vouée aux gémonies par certains grands cuisiniers, journalistes et critiques gastronomiques, la cuisine moléculaire n'a pas fini de nous interpeller.

Et le livre-brûlot de l'allemand Jorg Zipprick qui détaille par le menu « les dessous peu appétissants » de cette cuisine a au moins le mérite d'alimenter le débat.

A la lecture de ce réquistoire, la Cocotte, fan de Ferran Adria, chantre catalan de la floculation et de l'émulsion, a soudain eu les chocottes.

Doit-on s'émerveiller devant ses sphères nuageuses, fumeuses, azotées, d'olives ou d'oeufs en tout genre, de ses soupes de pin aux algues, de ses guimauves au parmesan ?

Les alginates, le ferrocyanure de sodium, la méthylcellulose qui aident à la préparation de ses expérimentations n'ont-ils pour seul but que d'amuser les papilles des gens riches et chanceux d'avoir eu une place chez « El Bulli » ?

Tous ces produits peuvent-ils avoir un effet nocif sur notre santé ?

Doit-on s'inquiéter du lobbying de ces grands groupes industriels qui élaborent ces produits de synthèse et qui cherchent à remplacer l'alimentation issue de l'agriculture « normale » à des fins évidemment mercantiles ?

 

Aujourd'hui la Cocotte vous propose un plat aux antipodes de la cuisine moléculaire.

Point besoin de laboratoire, de chauffe-ballons, de bec Bunsen, de burettes et de boîtes de Pétri, de tubes à essai, de pipettes, de propipettes, de pompe à vide ou de trompe à eau, d'ampoule à décanter et de bain thermostaté... Point besoin d'azote, de maltodextrine, de citrate de lithium, de propylène glycol, de diglutamate, qu'il soit de magnesium ou de calcium...

Non ! la réaction chimique de ce plat sera un dégagement de 2A4H,  deux molécules de ahh et 4 de hummmm !

 

Un plat de fainéant, de feignasse, pour faire plaisir à Viviane.

 

Il ne vous faut que quelques amis, un grand plateau en bois,une marmite de ragù, un paquet de polenta et des cuillères à soupe

Vous avez ça dans vos placards ?

 

polenta2.jpgPour le ragù :

1 bon kilo de viande de porc ou de boeuf ou de veau ou de poulet au choix

2 cuillères à soupe d'huile d'olive

1 grosse boîte de tomates pelées

5 gousses d'ail

1 belle branche de thym

1 kg de poivrons rouges, verts et jaunes, pour faire beau sur le bois

sel et poivre

un piment ou deux, histoire de relever le plat

 

Coupez la viande choisie en lanières. Faites chauffer l'huile dans une grande marmite et faites-y revenir vos morceaux de viande. Ajoutez les tomates pelées grossièrement écrasées. Laissez cuire pendant un petit quart d'heure. Ensuite ajoutez vos poivrons coupés également en lanières, l'ail pilé et le thym. Le piment peut être ajouté à ce moment. Salez, poivrez selon votre goût. Couvrez et laissez cuire à feu doux pendant une bonne heure.

 

Pour la polenta :

un paquet de 500 gr de polenta précuite (il ne vous faudra que 5 minutes pour la préparer)

3 litres d'eau bouillante salée

du parmesan à foison

 

Quand votre eau bout, versez en pluie la polenta et mélangez bien pendant 5 minutes. La polenta « normale » nécessite d'être remuée pendant plus de 30 minutes.

Au bout des 5 minutes, prenez un grand plateau rond en bois, versez dessus votre polenta, faites un grand creux au milieu et dans ce creux, versez votre ragù. Ça fume mais c'est normal, ça sort de la marmite !

Et voilà pourquoi la Cocotte dit que c'est un plat de feignasse :

Amenez votre plateau à table, amenez également un bol de parmesan, donnez une cuillère à soupe à chacun de vos invités et mangez la polenta et le ragù à même le plat.

Pas de vaisselle à laver. Rien ! Nada ! Niente ! Oui, vous avez bien lu, Mesdames, pas de vaisselle !

Juste le plaisir de vous régaler avec vos amis. De la cuisine élémentaire.