mardi, 25 octobre 2016

Choucroute-boulettes

Fable de la Cocotte : Rien ne sert de trop cuire, il faut dorer à point. La choucroute et les boulettes en sont un témoignage.

Choucroute-boulettes, choucroute, boulettes

Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 kg de chou à choucroute, 1 cuillère à soupe d’huile, 10 baies de genièvre, ½ cuillère à café de graines de cumin, 1 cuillère à café de de paprika, 1 verre de Riesling, sel, poivre en grains, 500 à 600 g de chair à saucisse, 1 petit oignon, thym.
Préparation : 20 min – cuisson : 1 h 15 – coût : * - difficulté : * - ustensile : cocotte en fonte
Lavez le chou à grandes eaux et laissez-le s’égoutter.
Préchauffez le four à 175°c. Faites chauffer l’huile dans une cocotte en fonte et faites-y dorer le chou. Quand il est bien doré, versez le verre de Riesling, ajoutez les baies de genièvre et le cumin. Salez un peu. Laissez le liquide s’évaporer.
Pendant ce temps, pelez et ciselez le petit oignon. Mélangez-le à la chair à saucisse, ajoutez la pincée paprika et un peu de thym, salez et poivrez un peu. Formez 12 petites boulettes de viande et déposez-les sur le chou.
Couvrez la cocotte et mettez-la au four 1 bonne heure. Veillez de temps en temps qu’il y ait assez de jus dans la cocotte. Au besoin ajoutez un peu d’eau ou de vin.

vendredi, 21 novembre 2014

Soupe aux chouboulettes

Ah, l’hiver, ses choux, ses soupes, ses soupes au chou… Ah, la Cocotte, ses soupes au chou, ses boulettes, ses soupes aux chouboulettes…

Soupe aux chouboulettes, soupe au chou, chou blanc, boulettes


Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 petit chou blanc, gros sel, beurre, 1 oignon, 3 carottes, 3 pommes de terre, 10 baies de genièvre, thym, laurier, paprika, 300 g de chair à saucisse, eau, sel et poivre.
Préparation : 15 min – cuisson : 1 h 15 – coût : * - difficulté : * - ustensiles : mandoline et cocotte en fonte
Enlevez les premières feuilles du chou puis coupez-le en fines lamelles avec la mandoline. Attention à vos doigts ! Déposez le chou dans une passoire, couvrez-le de sel, posez un gros poids dessus et laissez-le se « ramollir » pendant 2 à 3 heures. Ensuite rincez-le pour le débarrasser du sel.
Faites fondre un peu de beurre dans la cocotte, ajoutez l’oignon ciselé et le chou. Faites braiser quelques instants puis ajoutez 2 cuillères à soupe de paprika, thym, laurier et baies de genièvre. Salez et poivrez. Couvrez d’eau (1 litre à 1,5 litre) et laissez bouillonner pendant 1 heure.
Au bout de ce temps, pelez et coupez les pommes de terre en petits morceaux et les carottes en fines rondelles. Ajoutez-les au chou.
Formez des petites boulettes de chair à saucisse et déposez-les sur les légumes. Couvrez la cocotte et laissez cuire encore une bonne vingtaine de minutes. Vérifiez la cuisson des légumes en les transperçant d’un couteau. Au besoin, prolongez la cuisson.

dimanche, 14 septembre 2014

Boulettes des Ardennes

Purée de carottes à la crème, pommes-vapeur, boulettes en sauce et comme dirait ma mère, "après ça, on peut aller se coucher sans souper".

Boulettes des Ardennes, boulettes, jambon des Ardennes, Ardennes

Pour 18 boulettes
Ingrédients : 300 à 350 g de chair à saucisse, 100 g de jambon des Ardennes, 1 grosse tartine de pain sec, 10 cl de lait, poivre, farine, beurre, 30 cl de bière blonde, 2 morceaux de sucre.
Préparation : 10 min - cuisson : 30 min - coût : * - difficulté : * - ustensile : hachoir électrique
Cassez le pain en morceaux et faites-le tremper dans les 10 cl de lait. Coupez le jambon des Ardennes en morceaux et passez-les au hachoir électrique. Dans un plat creux, mélangez la chair à saucisse, le pain au lait et le jambon des Ardennes mixé. Ne salez pas, le jambon l'est suffisamment. Poivrez comme bon vous semble. Formez des boulettes grosses comme des belles prunes. Roulez-les dans la farine. 
Dans une grande poêle antiadhésive, faites fondre un peu de beurre et faites dorer les boulettes sur tous les côtés. Ajoutez la bière et le sucre. Faites cuire à feu doux et laissez épaissir pendant une dizaine de minutes.
Ajoutez un peu d'eau au fur et à mesure pour avoir une belle sauce. Arrêtez la cuisson au bout de 30 minutes.
Pour accompagner ces boulettes, préparez une petite purée de carottes comme sur la photo, des pommes-vapeur et/ou du chou braisé.

mardi, 22 juillet 2014

Boulettes à la Hongroise

De l’art de la boulette ! Peu de choses procurent un plaisir aussi intense que celui de faire des boulettes. Peu de choses sauf les déguster…

Boulettes à la Hongroise, boulettes

Pour 6 personnes
Ingrédients : 500 g de porc haché, 500 g de bœuf haché, 1 œuf, 50 g de chapelure, 1 tasse de lait, 2 cuillères à soupe de paprika doux, origan sec ou frais, sel, poivre.
Préparation : 15 min – cuisson : 15 à 20 min – coût : * - difficulté : * - ustensile : gril ou barbecue
Versez la tasse de lait sur la chapelure et laissez gonfler quelques instants. Assemblez les deux viandes, cassez l’œuf entier par-dessus. Ajoutez les deux cuillères à soupe de paprika et la chapelure avec le lait. Saupoudrez allègrement d’origan, salez et poivrez et mélangez vigoureusement la préparation. Formez 18 belles boulettes régulières, laissez-les se raffermir un peu au réfrigérateur et faites-les griller quelques instants sur un gril ou sur un barbecue. Retournez-les souvent et veillez à ce qu’elles ne sèchent pas.
Accompagnez les boulettes d’une belle salade de pommes de terre avec un peu de chou blanc finement émincé, de poivrons rouges pelés et épépinés qui ont mariné dans un peu d’huile d’olive et des rondelles d’oignons doux.

samedi, 30 novembre 2013

Black boulettes

Noir, c’est noir mais y’a de l’espoir. L’espoir de trouver du pain noir pour préparer ces jolies boulettes sombrement délicieuses.

Black boulettes, boulettes, chair à saucisse, pain noir, potiron

Pour 12 boulettes
Ingrédients : 400 g de chair à saucisse, 50 g de pain de seigle rassis, 100 g de potiron, 2 cuillères à café de concentré de tomates, 1 œuf, farine, paprika fort, sel et poivre blanc, beurre.
Préparation : 20 mn – cuisson : 25 mn – coût : * - difficulté : *
Faites griller le pain au grille-pain puis réduisez-le en chapelure fine. Réservez. Pelez et râpez finement le morceau de potiron. Mélangez la chair à saucisse, le potiron râpé, le concentré de tomates, le sel, le poivre blanc et une pointe de paprika fort. Formez 12 grosses boulettes de 50 g environ.
Préparez 3 assiettes, 1 de farine, 1 avec l’œuf battu et 1 avec la chapelure. Passez les boulettes dans chaque assiette. D’abord la farine, puis l’œuf et enfin la chapelure.
Faites fondre un peu de beurre dans une poêle et dorez-y les boulettes en les retournant souvent pendant 10 mn. Ensuite retirez-les. Dans la poêle, ajoutez une cuillère à soupe de farine puis petit à petit, un grand verre d’eau. Mélangez bien pour éviter les grumeaux. Remettez les boulettes et faites-les cuire encore 15 mn à feu tout doux.

vendredi, 09 novembre 2012

Courge-spaghetti aux boulettes

Ecouter le concerto n°2 pour piano de Rachmaninov et cuisiner une courge-spaghetti. Façonner les boulettes sur l’adagio. Que demander de plus ?

courge-spaghetti aux boulettes, courge-spaghetti, boulettes

Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 grosse courge-spaghetti, romarin,  origan, 600 g de bœuf haché, 100 g de lard poivré, ail, farine, huile d’olive, sel, poivre, parmesan.
Préparation : 10 mn – Cuisson : 30 mn – Coût : * - Difficulté : *
Coupez la courge en deux dans la hauteur. Enlevez les pépins. Faites chauffer une marmite avec un peu d’eau  salée additionnée d’origan et de romarin et cuisez les deux parties de la courge à la vapeur pendant 15 mn environ. L’intérieur de la courge doit se laisser transpercer facilement avec la pointe d’un couteau. Réservez. Faites les boulettes en mélangeant le bœuf et des tout petits dés de lard, sel et poivre. Faites des boulettes grosses comme des noix, roulez-les dans la farine et faites-les cuire doucement dans de l’huile d’olive. Ajoutez de l’eau petit à petit pour faire une belle sauce. Raclez l’intérieur des morceaux de courge pour faire les spaghetti. Faites chauffer de l’huile d’olive dans une poêle, pilez 3 gousses d’ail, ajoutez-les à l’huile en même temps que les spaghetti de courge. Assaisonnez et faites dorer quelques minutes. Servez les spaghetti accompagnés des boulettes et proposez du parmesan.

09.11.2012

jeudi, 13 septembre 2012

Boulettes à bouillon

Il faut remonter à l’an 4000 avant Jésus-Christ pour constater que l’humanité est déjà familiarisée avec le concept de la boulette. En effet sur la septième ligne de la Pierre de Rosette, notre Champollion national, Jeff pour les intimes, n’a-t-il pas décodé la phrase désormais célèbre du décret de Ptolémée V « la boulette, tu rouleras et feras cuire »*. Il faut le savoir, les Egyptiens antiques roulaient la boulette comme personne. Si le morceau de granodiorite ne révèle pas la composition de ce mets qui a traversé les âges,  il en montre toutefois l’universalité.
La Pierre de Rosette a été traduite dans quasiment toutes les langues, et sans aucune difficulté, on a toujours trouvé une traduction pour « boulette ». La Cocotte ne vous fera pas l’affront de vous donner des exemples. Elle sait que vous savez.
En revanche,  pour la toute petite poignée de béotiens mais néanmoins lecteurs assidus de ce blog, il appert que rappeler quelques notions de base à propos de la boulette est tout sauf inutile.
Sachez, néophytes chéris, que vos idées et vos mains sont vos alliés les plus fidèles.
Ce sont vos idées et vos mains qui créeront et formeront la boulette.
La boulette est ronde, parfois oblongue, sa taille varie en fonction du plat et sa composition également. Faite d’une, deux, trois viandes, avec ou sans ail, oignon ou échalote, contenant une herbe, un légume, du fromage ou des fruits, accompagnée d’une sauce ou flottant dans une soupe ou un bouillon, elle n’a, somme toute, que deux impératifs à respecter : avoir du goût et garder sa forme à la cuisson.
Une fois ces principes mis en mémoire, sachez, chers profanes, que vous ne verrez jamais plus le monde comme avant. L’univers de la boulette s’ouvre à vous.

Boulettes à bouillon
Voici une idée pour utiliser les restes d’un rôti de porc, de bœuf ou de veau ou pour utiliser les restes d’un pot-au-feu. Avec le pot-au-feu, le bouillon sera déjà prêt.

boulettes à bouillon, boulettes, bouillon

Pour 6 personnes
Ingrédients : 400 g de restes de rôti de porc, 50 g de pain dur, 3 càs de farine, 1 petite tasse de lait, 1 œuf, un peu de 4-épices, sel et persil, 1, 5 litre de bon bouillon de viande ou de légumes
Préparation : 20 mn – Cuisson : 5 mn – Coût : * - Difficulté : * - Ustensile : hachoir à viande
Recouvrez le pain dur coupé en morceaux d’une petite tasse de lait. Passez les restes de viande froide au hachoir. Quand le pain a bien ramolli, mélangez-le à la viande mixée, ajoutez la farine, l’œuf entier, une bonne pincée de 4-épices, du persil ciselé et du sel. N’ajoutez pas de poivre, il y en a déjà dans le 4-épices. Malaxez bien puis formez des boulettes grosses comme des noix. Laissez-les reposer 1 petite heure au frais.
Faites chauffer le bouillon que vous avez choisi. Quand le bouillon est frémissant, ajoutez les boulettes. Elles sont cuites dès qu’elles remontent à la surface. Egouttez-les au fur et à mesure et mettez-les de côté dans une soupière. Cuisez toutes les boulettes et versez le bouillon par-dessus.
Pour donner un peu d’épaisseur aux boulettes, vous pouvez ajouter une ou deux cuillères de semoule très fine quand vous les préparez.

13.09.2012

*Avis aux historiens, les recherches de la Cocotte sont matière à interprétation. C'est d'ailleurs ce qu'elle a fait à l'étude de la Pierre de Rosette. Elle l'a interprétée à sa manière. ;)

dimanche, 29 juillet 2012

Boulettes-minute et pistouriz

On fait toujours des pâtes ou de la soupe au pistou. Pourquoi ne ferait-on pas du riz au pistou ?
Et pourquoi ne le servirait-on pas avec des boulettes ? Pourquoi ?

boulettes-minute et pistouriz, boulettes, pistou, riz, basilic

Pour 6 personnes
Ingrédients : 600 g de viande hachée de porc et de bœuf en quantités égales, 50 g de mie de pain, un peu de lait, 1 œuf,  sel, poivre, origan, huile d’olive, 300 g de riz, 1 bouquet de basilic, une gousse d’ail pilé (facultatif) , 30 g de beurre.
Préparation : 15 mn – Cuisson : 20 mn – Coût : * - Difficulté : * - Ustensile : hachoir électrique
Emiettez la mie de pain et faites-la gonfler dans un petit verre de lait (8 à 10 cl). Faites bouillir l’eau salée pour le riz. Mélangez les viandes, la mie de pain égouttée, l’œuf (pour lier), l’origan, salez et poivrez. Faites cuire ces boulettes, à la poêle, dans un peu d’huile d’olive pendant 20 minutes en les retournant fréquemment et en ajoutant un verre d’eau pour faire un peu de sauce.  Ensuite lavez le basilic, séchez-le puis dans passez-le au hachoir électrique en lui ajoutant des petits cubes de beurre, la gousse d’ail pilé et 5 cl d’huile d’olive. Salez et poivrez.
Servez les boulettes accompagnées du riz sur lequel vous déposerez une grosse noix de beurre au pistou.

29.07.2012

mardi, 17 juillet 2012

Mozza boulettes

Eté = Barbecue. Barbecue = Viande grillée. Viande grillée = boulette. Boulette = Imagination. Imagination : un peu de ci, un peu de ça et pourquoi pas ça ?

Mozza bouletes, boulettes, mozzarella

Pour 6 personnes
Ingrédients : 600 g de viande de porc hachée, 600 g de viande de bœuf hachée, 50 g de pain rassis, 1 verre de lait, 1 œuf entier, origan, sel, poivre, 250 g de mozzarella. Facultatif : olives noires à la grecque.
Préparation : 30 mn – Cuisson : 10 mn au barbecue ou 30 mn au four – Coût : ** - Difficulté : *
Emiettez le pain rassis, versez dessus le verre de lait (15 cl), remuez et laissez gonfler quelques instants. Découpez les boules de mozzarella en petits morceaux. Si vous choisissez de mettre des olives noires, dénoyautez-les et coupez-les en deux. Dans un grand plat, mélangez à la main les deux viandes, la mie de pain imbibée, l’œuf, une belle pincée d’origan séché. Salez et poivrez. Prenez 40 à 50 g de farce dans une main, étalez-la puis au centre de celle-ci, déposez quelques morceaux de mozzarella et un ou deux morceaux d’olives au milieu. Formez la boulette en enfermant bien fromage et olive. On ne doit pas voir le fromage. Déposez toutes les boulettes sur une grande assiette. Vous devriez en obtenir une trentaine. Gardez-les au frais avant de les faire cuire, soit au barbecue, soit au four à 160/180°c. Retournez-les souvent.

17.07.2012

samedi, 28 avril 2012

Polenta gorgonzola et boulettes salvia

Est-on obligé d’être Italien pour aimer la polenta ? Heureusement non ! Si tel était le cas, la Cocotte ne serait plus là mais à Roma, Firenze, Pisa, Bergamo, Milano…

polenta au gorgonzola et boulettes salvia, polenta, gorgonzola, boulettes, sauge

Pour 6 personnes
Ingrédients : 250 g de semoule de maïs, 1 litre d’eau, 150 g de gorgonzola, un peu de crème fraîche, un peu de beurre, 3 saucisses de Toulouse, 10 feuilles de sauge, 1 boîte de tomates pelées, sel et poivre.
Préparation : 15 mn – Cuisson : 1 h – Coût : * - Difficulté : * - Ustensile : plat à gratin
Préchauffez le four à 160°c. Faites bouillir le litre d’eau dans une casserole épaisse. Salez l’eau. Quand l’eau bout, versez en pluie la polenta et remuez sans vous arrêter avec une cuillère en bois. Quand elle est gonflée, baissez la température et faites cuire pendant 40 mn en remuant très souvent. Pendant ce temps, enlevez la « peau » des saucisses de Toulouse. Coupez les feuilles de sauge en lamelles. Mélangez viande et sauge en poivrant bien. Ne salez pas, la viande l’est déjà. Formez 12 boulettes. Faites-les cuire dans une sauteuse avec un peu de beurre ou d’huile. Versez la pulpe de tomates et laissez cuire à feu doux 20 minutes. Beurrez le plat à gratin, versez la polenta.
Coupez le gorgonzola en petits morceaux, mélangez-les à la crème fraîche et répartissez le mélange sur la polenta. Enfournez pendant 15 à 20 mn. Servez polenta et boulettes en nappant de sauce tomate.

28.04.2012

jeudi, 19 avril 2012

Boulets de Liège

Pour supporter la vie parfois difficile, il est, paraît-il, important de relever, tous les jours, ce qui nous fait plaisir, ces petits riens qui nous font sourire et qui nous font du bien. Vous savez ? Comme dans le livre de Philippe Delerm, la première gorgée de bière et autres plaisirs minuscules… Il paraît même qu’il faut trois plaisirs par jour ! Pourquoi trois ? ...Personne ne nous le dit.
Amusons-nous à écrire ce qui nous porte à sourire et nous fait nous sentir bien. Prenons une feuille, grande ou petite, selon le degré d’optimisme de chacun d’entre nous, et notons.
Les petits plaisirs de la Cocotte en ce jeudi matin, ça pourrait être :
Encore dans le lit, deviner l’heure à la louche, se retourner vers le réveil et voir si elle en est très près, ouvrir les volets et découvrir son jardin en fleur et le niveau de la mare tout en haut, se glisser dans son Doudou que son chéri lui a offert, verser du lait dans son thé et voir le nuage se former, embrasser ses enfants quand ils sont de bonne humeur, faire pipi sous la douche, marcher les pieds encore humides sur le carrelage de la salle de bain et voir ses empreintes disparaître doucement, envoyer des sms à ses copines pour savoir si elles vont au marché et comment elles y vont, à pied, à vélo, en métro…
Déambuler avec elles dans les allées du marché, papotant, dissertant, commentant ce qui les entoure, boire un petit café, à la terrasse d’un joli troquet quand le temps le permet, revenir à la maison, vider et ranger les paniers et imaginer ce qu’elle fera de ces petits rougets, de ces trois bottes d’asperges, de ces 3 kgs d’épinards ou de ce saucisson espagnol au nom si "délébile"…
Tiens, un peu de viande hachée, un pot de sirop de Liège ou de la mélasse, c’est pareil, quelques feuilles de sauge piquées dans le jardin, des oignons, du pain rassis…
Et si elle faisait plaisir aux autres en faisant des boulets de Liège ?
En moins de 5 heures, voilà plus de 10 petits plaisirs. Et vous, que notez-vous sur votre feuille ?
Boulets de Liège
Véritable institution à Liège, ces boulets se préparent avec du sirop de Liège, une sorte de mélasse à base de jus de pommes et de poires.

boulets de Liège, boulettes, Liège, Belgique, petits plaisirs, Philippe Delerm

Pour 10 boulets
Ingrédients : 500 g de porc et veau hachés ou porc et bœuf hachés, 100 g de pain rassis, 10 cl de lait, 1 œuf, ¼ de bouquet de persil plat, 1 échalote, muscade, poivre et sel, 10 cl de vinaigre, 2 càs de cassonade, 2 oignons, thym, sauge, laurier, 50 g de raisins secs et 1 grosse càs de sirop de Liège, beurre.
Préparation : 10 mn – Cuisson : 30 mn – Coût : * - Difficulté : *
Coupez le pain en petits dés, couvrez de lait et laissez gonfler. Puis pressez le pain pour vous débarrasser du lait. Mélangez le pain à la viande, ajoutez échalote et persil ciselés, œuf, muscade, sel et poivre. Mélangez et formez 10 boulets gros comme une petite pomme. Faites chauffer un peu de beurre dans une poêle et cuisez les boulets 10 mn. Retirez-les puis déglacez la poêle au vinaigre, ajoutez la cassonade, les oignons ciselés, thym, laurier et sauge. Remettez les boulets, ajoutez de l’eau à mi-hauteur. Couvrez et laissez cuire 20 mn. Retirez les boulets et un peu d’oignons, passez la sauce au tamis, ajoutez le sirop de Liège et les raisins secs. Puis remettez les boulets et les oignons pour les réchauffer. Servez chaud avec des frites.
Conseil : Vous pouvez utiliser de la mélasse « toute » simple.

19.04.2012

lundi, 17 janvier 2011

Boulettes de pain dur

 

P1041400br.jpgNon, le pain dur ne sert pas qu'à nourrir les petits oiseaux du jardin ou les poules de la ferme d'à côté, il peut aussi servir à faire des boulettes. Eh oui !

Pour 15 grosses boulettes

Ingrédients : 300 g de pain de la veille ou l'avant-veille, 25 cl de lait, 1 oignon, 1 gousse d'ail, 20 g de beurre, 3 œufs, 3 cuillères à soupe de farine, sel, poivre, un peu de persil plat.

Préparation : 15 mn – Cuisson : 10 mn par tournée – Coût : * - Difficulté : *

Faites bouillir une grande marmite d'eau. A l'aide d'un grand couteau de cuisine, découpez le pain en petits dés. Déposez-les dans un plat creux et versez le lait tiédi par dessus. Laissez gonfler quelques minutes. Épluchez l'oignon et l'ail et ciselez-les finement. Faites fondre le beurre dans une poêle et faites-les dorer rapidement. Arrêtez la cuisson et ajoutez le persil plat ciselé. Versez ces trois ingrédients dans le pain. Continuez avec les œufs battus rapidement au préalable, salez, poivrez et terminez par les cuillères de farine. Mélangez bien. Maintenant formez des boulettes de la taille d'une petite pomme et mettez-les à cuire dans la marmite. Laissez-les cuire 10 mn puis recommencez l'opération jusqu'à la fin. N'en mettez pas trop à la fois car elles vont gonfler un peu. Gardez vos boulettes au chaud dans un peu d'eau bouillante. Servez-les avec une viande, une volaille ou un gibier en sauce.

17.01.2011

jeudi, 02 décembre 2010

Oh la boulette !

 

Boulettes câpres et parmesan.jpgDepuis bientôt 8 ans, consciencieusement, avec une régularité quasi-métronomique, la Cocotte fait son marché le samedi matin dans sa petite ville. Avec son panier rose à roulettes toujours et sa copine Viviane la plupart du temps, elle arpente les allées vers ses petits producteurs préférés.

Voilà 15 jours de ça, toutes les deux font une première halte chez la boulangère, portrait craché de Simone Signoret et qui fait des baguettes trop cuites pour lesquelles se battent souvent les deux sus-citées. « Ce s'ra quoi pour vous aujourd'hui ? Dit la mitronne aux deux dames. « Ben, une grosse baguette ! » répond la Cocotte. « Allez-y, vous pouvez la prendre...la grosse ! » « Euh, vous parlez de la baguette ou de moi ? » demande la Cocotte un brin amusée, alors qu'elle entend Viviane glousser dans son dos... La boulangère, moins bonne actrice que Simone Signoret, donne immédiatement à son visage, une teinte vermillon et se confond en excuses. Quelques instants plus tard, les deux chipies s'arrêtent devant le p'tit camion de David, le boucher, là où toutes les dames ou presque ont un bonnet, des cheveux gris par dessous et mesurent 1 m 60, sauf la Cocotte qui n'a ni bonnet ni ne mesure 1 m 60 et sa copine qui n'a ni bonnet ni cheveux gris.

« Tiens, bonjour Mesdames, ce s'ra quoi pour vous, la Cocotte ? »

« Euh, j'mangerais bien de l'andouille.... »

« Oh, désolé, y'en a pas aujourd'hui mais j'peux en vous en commander et j'vous appelerai quand elle sera prête. J'vais prendre votre numéro de téléphone. »

Sur ce, David ouvre son carnet de commande, écrit le nom et le numéro de téléphone de la Cocotte et juste à côté, le mot andouille, en toutes lettres, bien grandes, bien visibles.

Dérechef la Cocotte lui fait remarquer ce qu'il vient de faire. David, même pas rouge, devant son parterre de p'tites à bonnets et cheveux gris, dit tout simplement « Oh la boulette ! »

En l'espace de cinq minutes, la Cocotte s'est fait traitée de grosse andouille. Sympas, les gens du marché...vraiment sympas !

Et sa copine, derrière elle, toujours à glousser. Sympas, les copines, vraiment sympas !

Deux boulettes pour la Cocotte, gratuites et bien envoyées. Sympas, les boulettes, vraiment sympas !

Boulettes câpres et parmesan

Attention, il y a boulettes et boulettes ! Celles-ci, c'est du nanan. Fondantes, parfumées, subtilement acidulées... La Cocotte vous prévient, vous allez craquer !

P1180289.jpgPour 6 personnes

Ingrédients : 400 g de hachis de bœuf, 400 g de chair à saucisse, 100 g de parmesan râpé, 100 g de câpres au vinaigre, un peu de mie de pain rassis, 10 cl de lait, 1 œuf, 1 gousse d'ail, 1 bonne pincée d'origan en poudre, sel, poivre, 2 cuil. à soupe de farine, un peu d'huile d'olive, 20 cl d'eau, 10 cl de jus de citron, coulis de tomates (facultatif)

Préparation : 10 mn – Cuisson : 30 mn – Coût : * - Difficulté : *

Faites tremper 10 mn la mie de pain émiettée dans le lait. Dans un saladier, mélangez les deux viandes. Ajoutez le parmesan, les câpres égouttées, l'ail finement ciselé, l'œuf battu, l'origan, le sel et le poivre. Mélangez intimement. Égouttez la mie de pain et ajoutez-la au mélange. Terminez par la farine. Mélangez à nouveau. Puis formez des boulettes grosses comme une noix.

Dans une grande poêle, faites chauffer l'huile. Quand elle est chaude, déposez les boulettes. Laissez cuire 10 mn sur un côté puis retournez-les.

Baissez le feu, couvrez la poêle et laissez cuire 15 mn. Ajoutez l'eau. La farine présente dans les boulettes épaissira la sauce. Mélangez un peu. En fin de cuisson, ajoutez le jus de citron, mélangez encore à la cuillère en bois en ajoutant le coulis de tomates.

Servez avec des pâtes ou une salade de roquette.

02.12.2010

vendredi, 04 juin 2010

Polpette al sugo, Polpette al limone

P1180287b.jpgEn faisant ces boulettes, vous ne ferez pas une sottise, une bévue, une gaffe, au sens initial de cette expression.

On ne se fichera pas de vous ! Bien au contraire ! Vous inspirerez le respect. La Cocotte vous l'assure. Certaines choses dans la vie vous attirent l'amour de certaines personnes et une reconnaissance éternelle. Il en est ainsi de ces boulettes. Sans vous mentir, la fille aînée de la Cocotte avait la larme à l'œil en les goûtant. Bon, il est vrai qu'elle est un peu bizarre parfois...mais quand même ! Pleurer en mangeant des boulettes, n'est-ce pas une preuve d'amour ?

Piochées dans un livre de recettes siciliennes, voici deux recettes simplifiées à l'extrême par la Cocotte, deux petites recettes de boulettes à servir entre la pasta et la cassata, en écoutant Caruso, autour d'une table où tous les invités sont habillés, grimés, déguisés comme dans le Parrain ou les Sopranos.

Amenez votre plat à table et prononcez fièrement, à la sicilienne « Polpette al sugo » et « Polpette al limone ».

Ite missa est ! La messe est dite, et en latin, en plus !

 

Il vous faut :

Pour les boulettes à la sauce tomate, polpette al sugo

500 gr de viande hachée, boeuf ou boeuf et porc

Le porc amène du fondant

100 gr de pecorino râpé

50 gr de mortadelle en tout petits morceaux

50 gr de chapelure

1 oeuf

un peu de lait

sel et poivre

huile d'olive

1 grosse boîte de pulpe de tomates

basilic, persil

 

Mélangez la viande, le fromage, la chapelure et l'œuf. Si cela vous paraît sec, ajoutez un peu de lait. Salez et poivrez. Puis formez des boulettes grosses comme une belle noix. Dans un grand plat qui va au four, versez un peu d'huile et déposez toutes les boulettes. Videz le contenu entier de la grosse boîte de pulpe de tomates puis faites cuire au four, à 180°c, vos boulettes pendant une petite demi-heure. A la sortie du four, parsemez de persil ciselé et de basilic en feuilles.

Ces herbes sont vraiment meilleures, surtout le basilic, quand elles ne sont pas cuites. Proposez du pecorino râpé et c'est tout !

 

P1010219.JPGPour les boulettes au citron, polpette al limone

500 gr de viande hachée, boeuf ou boeuf et porc

un peu de farine

100 gr de pecorino râpé

un petit verre de lait (facultatif)

80 gr de chapelure

le jus d'un citron

sel, poivre

1 cuillère d'huile d'olive

½ bouquet de persil ciselé

du basilic

 

Mélangez la viande, le pecorino, la chapelure, le sel et le poivre. Si cela vous paraît sec, ajoutez un peu de lait. Formez des boulettes grosses comme une belle noix et aplatissez-les un peu.

Passez-les toutes dans la farine. Puis dans une poêle, faites chauffer votre huile. Faites dorer vos p'tites boulettes des deux côtés. Ajoutez un grand verre d'eau. Avec la farine, ça va épaissir doucement. Laissez cuire une petite dizaine de minutes. Puis au moment de servir, parsemez de persil et de basilic et arrosez de jus de citron.