mercredi, 11 août 2021

Clafoutis cerises aux fruits secs

Choisissez de belles cerises bien sombres, bien charnues. Elles rendront du jus qui parfumera le clafoutis. Ici les fruits secs remplacent la farine et donc ma pâtisserie est sans gluten. Elle est pas belle, la vie ?

clafoutis cerises aux fruits secs,la cocotte,la voix du nord

Pour 6 personnes

500 g de belles cerises (burlat ou bigarreau), beurre, 2 œufs, 250 ml de lait d’amande, 150 g de sucre de canne, 100 g d’amandes moulues, 100 g de noix décortiquées ou moulues, ½ sachet de levure chimique

Préparation : 10 min - Cuisson : 25 à 30 min – Coût : * - Difficulté : * - Ustensile : tourtière

Progression : Préchauffez le four à 180° C. Lavez, équeutez et dénoyautez les cerises. Beurrez la tourtière et répartissez-y les cerises. Dans un plat creux, cassez les œufs et battez-les. Ajoutez le lait d’amande, le sucre, les amandes et les noix moulues. Ajoutez le demi-sachet de levure chimique, Mélangez vivement une dernière fois et versez l’appareil sur les cerises. Enfournez la tourtière 25 à 30 minutes. Sortez la tourtière du four et laissez-la entièrement refroidir.

Dressage : Servez votre clafoutis bien frais avec de la glace à la vanille, aux fruits rouges et/ou de fruits frais…

 

 

 

samedi, 07 août 2021

L’œuf mollet carbonara de Tony Pamart, chef de l’Atelier de Nungesser à Valenciennes

« On peut tout faire à Nungesser»

On peut nager, faire de la plongée, du fitness, des séances de balnéothérapie, s’amuser dans l’eau avec ses enfants,… Et dans ce centre aquatique tout nouveau, tout beau, on peut goûter à la cuisine exotique de Tony Pamart. Nungesser parcourait le monde avec son avion, Tony le parcourt dans sa cuisine. Saumon à la vanille, poulet à la citronnelle, riz à la cardamome, chutney de mangue sont quelques-uns des plats qu’il concocte avec les légumes des producteurs du coin, le jardin mareschois notamment. Et au centre Nungesser Tony est comme un poisson dans l’eau car Tony peut et sait tout faire.

Restaurant l'Atelier de Nungesser rue François Coli, 59300 Valenciennes

 

l’œuf mollet carbonara de tony pamart,chef de l’atelier de nungesser à valenciennes,la cocotte,la voix du nord,tony pamart,l'atelier de nungesser,valenciennes

 

L’œuf mollet carbonara

Pour 6 personnes

1 oignon, huile d’olive, 125 g de lardons coupés en allumettes, 250 g de crème fraîche liquide, 30 g de parmesan, sel, poivre, vinaigre, 6 œufs

Préparation : 10 min - Cuisson : 10 min à peine – Coût : * - Difficulté : *

l’œuf mollet carbonara de tony pamart,chef de l’atelier de nungesser à valenciennes,la cocotte,la voix du nord,tony pamart,l'atelier de nungesser,valenciennes

Progression : Pelez et émincez l’oignon. Faites-le revenir dans un peu d’huile d’olive et laissez-le compoter. Ajoutez les lardons et laissez cuire à feu doux quelques instants. Ajoutez la crème liquide et le parmesan. Salez et poivrez et laissez frémir encore quelques instants.

Faites bouillir une casserole d’eau avec un peu de vinaigre (les œufs seront plus faciles à écaler). Quand l’eau bout, plongez-y les œufs 6 minutes. Passez-les sous l’eau froide et écalez-les.

Dressage : Versez la sauce dans des assiettes et posez les œufs dessus. Décorez de poudre de lard, de croûtons à l’ail, de pousses de petits pois, de germes de betteraves…

 

 

samedi, 10 juillet 2021

Œuf du Ch’ti de Jonathan Fardoux, chef du restaurant Al’fosse 7 à Avion

« Le voyage, pour moi, il est là ! »

Avant, Jonathan Fardoux voulait être agent de voyage. Mais ça, c’était avant. Une professeure l’en dissuade, « les bureaux, c’est pas pour toi ». Après une longue expérience en Irlande dans la restauration, il revient chez lui et se dit qu’il peut voyager dans son coin. Il transforme le magasin de fleurs de sa mère en restaurant dédié au monde de la mine et ouvre Al’fosse 7. Riche des recettes de son ancienne voisine polonaise et de celles de sa région, Jonathan rend hommage aux mineurs et au Nord Pas de Calais. Pour lui, le voyage est là et pour nous aussi. Faisons nos valises, on va Al’fosse 7 !

Al' Fosse 7, 94 Boulevard Henri Martel, 62210 Avion

Œuf du ch’ti de jonathan fardoux,chef du restaurant al’fosse 7 à avion,jonathan fardoux,le chef et la cocotte,la cocotte,la voix du nord,al'fosse 7,avion

Œuf du Ch’ti

6 tartines de bon pain au levain, bière ambrée, 3 endives, huile de noix, vergeoise brune, 30 cl de bouillon de volaille, 6 œufs, 25 cl de vinaigre coloré, 500 ml de crème liquide, 500 g de maroilles, noix muscade, sel et poivre

Préparation : 15 min – Cuisson : 1 h 45 – Coût : * - Difficulté : * - Ustensiles : 6 ramequins à oreilles

Œuf du ch’ti de jonathan fardoux,chef du restaurant al’fosse 7 à avion,jonathan fardoux,le chef et la cocotte,la cocotte,la voix du nord,al'fosse 7,avion

Progression : Détaillez les endives en tronçons. Faites-les fondre dans un peu d’huile de noix, allongez au bouillon, salez, poivrez et laissez compoter tout doucement avec un peu de vergeoise brune 1 h 30. Faites fondre crème liquide et les ¾ du maroilles. Faites bouillir 1 litre d’eau et le vinaigre. Créez un tourbillon dans l’eau et cassez les œufs délicatement dedans pour les pocher 3 minutes. Réservez dans de l’eau froide.

Faites chauffer le four en position gril. Déposez les tartines de pain dans chaque ramequin, imbibez-les de bière. Ajoutez la compotée d’endives et déposez un œuf. Arrosez de sauce au maroilles. Poivrez. Ajoutez le reste du maroilles coupé en tranches et un peu de noix muscade et mettez à gratiner quelques instants sous le gril qui doit être bien rouge.

Dressage : Servez avec une bonne salade.

Œuf du ch’ti de jonathan fardoux,chef du restaurant al’fosse 7 à avion,jonathan fardoux,le chef et la cocotte,la cocotte,la voix du nord,al'fosse 7,avion

Œuf du ch’ti de jonathan fardoux,chef du restaurant al’fosse 7 à avion,jonathan fardoux,le chef et la cocotte,la cocotte,la voix du nord,al'fosse 7,avion

Œuf du ch’ti de jonathan fardoux,chef du restaurant al’fosse 7 à avion,jonathan fardoux,le chef et la cocotte,la cocotte,la voix du nord,al'fosse 7,avion

 

 

 

 

mardi, 22 juin 2021

Œufs en sauce maroilles

Pour 6 personnes

9 œufs, 25 g de beurre, 2 cuillères à soupe de farine, 40 cl d’eau, 1 cube de bouillon de légumes bio, 100 g de maroilles, poivre, noix muscade.
Préparation : 15 min – Cuisson : 45 min – Coût : * - Difficulté : *- Ustensiles : plat à gratin ou 6 ramequins

Œufs en sauce maroilles,la cocotte,la voix du nord


Progression : Faites cuire les œufs 10 minutes à l’eau bouillante pour les avoir durs. Laissez-les refroidir et écalez-les. Disposez-les dans le plat à gratin et réservez. Faites fondre le beurre dans une casserole, ajoutez la farine à la cuillère en bois ou au fouet. Emiettez le cube de bouillon sur la préparation et versez de l’eau petit à petit jusqu’à obtenir une belle sauce lisse et sans grumeaux. Découpez le maroilles en petits morceaux et ajoutez-les à la sauce. Poivrez et ajoutez une pincée de noix muscade et verrez sur les œufs. Enfournez 25 à 30 minutes dans un four préchauffé à 180°C.
Dressage : Servez les œufs nappés de sauce avec des pommes-vapeur ou du riz.

mardi, 15 juin 2021

Frittata de courgettes aux herbes fraîches dans l'émission La vie en bleu sur France Bleu Nord mardi 15 juin 2021

Les herbes aromatiques, leur vie, leur œuvre

Si je vous dis angélique, ciboule, livêche, mélisse, serpolet ou pimprenelle, vous pensez à qui ? Vous pensez à quoi ? Non, ce ne sont pas des filles ou des gars aux prénoms désuets ou rigolos. Bien sûr que vous savez, ce sont des herbes aromatiques. Chez nous, on connaît bien le persil, le thym, la menthe mais y’en a plein d’autres à découvrir. Les herbes aromatiques sont incontournables en cuisine et s’utilisent très facilement. Elles servent donnent du goût à tous vos plats, entrées, plats ou desserts et à vos infusions. Elles se conservent très facilement au congélateur, séchées, ou dans de l’huile.

frittata de courgettes aux herbes fraîches france bleu nord le m,la,vie en bleu,france bleu nord,la cocotte


Et que vous ayez ou pas la main verte, que vous ayez un jardin ou pas, vous pouvez les faire pousser vous-même. Les herbes aromatiques poussent partout très facilement à l’extérieur mais aussi à l’intérieur des maisons. Un petit coin de soleil pour le thym ou le romarin, un peu moins de soleil pour les autres, des petits pots dans la cuisine et vous piochez dans vos herbes toute l’année. 
Ail des ours, aneth, angélique, basilic, cerfeuil, ciboule et ciboulette, coriandre, estragon, livêche, marjolaine, mélisse, menthe, origan, persil, pimprenelle, romarin, sarriette, sauge, serpolet, thym, verveine, la liste peut encore s’allonger…
Ma recette d’aujourd’hui en mélange pas moins de 6. Pas mal, non ?

Frittata de courgettes aux herbes fraîches
Pour 6 personnes
Il vous faut
2 courgettes, 6 œufs, ¼ de bouquet d’aneth, persil plat, coriandre, origan et quelques feuilles de menthe et thym frais, 300 g de fromage frais, sel, poivre, huile d’olive, cumin et coriandre en poudre
Préparation et cuisson : 25 à 30 minutes
Ustensiles : 6 ramequins à oreilles

frittata de courgettes aux herbes fraîches france bleu nord le m,la,vie en bleu,france bleu nord,la cocotte


Préchauffez le four à 170°C. Débarrassez-vous des tiges et ne gardez que les feuilles d’aneth, persil plat, coriandre et origan. Lavez-les et hachez-les menu au couteau. Lavez et ciselez également thym et menthe. Mélangez-les. Lavez et râpez les courgettes sans les peler si elles sont bio. Ajoutez-les aux herbes. 
Battez les œufs dans un plat creux. Ajoutez les herbes et les courgettes, le fromage frais, salez et poivrez.
Graissez très légèrement les ramequins avec l’huile d’olive et répartissez le mélange aux herbes dans ces ramequins. Enfournez-les pour 20 minutes. 
Sortez-lez du four et laissez refroidir les ramequins de frittata entièrement avant de les servir saupoudrés d’un peu de cumin et de coriandre moulus. Accompagnez-les d’une belle salade de saison. 

frittata de courgettes aux herbes fraîches france bleu nord le m,la,vie en bleu,france bleu nord,la cocotte


Les herbes aromatiques, pour qui pour quoi ? 
Dans les pâtés, choisissez la sauge, le thym, la sarriette ou l’ail des ours. 
En boule comme une glace dans des fromages frais, adoptez l’ail des ours, l’aneth, la sauge, le persil plat…
Sur les pizzas, de l’origan, voisin de la marjolaine. 
Dans le pot-au-feu, le cerfeuil ou la livêche comme dans les pays de l’est. 
Dans les plats nord-africains, la coriandre fraîche et de la menthe avec du citron et du persil plat.
En beignets, les feuilles de sauge simplement trempées dans la pâte. 
Dans les soupes asiatiques avec du lait de coco et du curry, de la ciboule.
Avec de l’huile, du thym, de l’origan, de l’ail des ours sur du pain ou des pommes de terre passées au barbecue…
Pour les pickles ou les sauces à napper légumes ou poissons, on peut prendre de l’estragon. Ça sèche au micro-ondes en quelques secondes et ça donne un goût délicieux aux vinaigres. 
Dans les sorbets, la mélisse-citronnelle, l’angélique, le basilic ou la verveine.
Bien lavées, vous pourrez conserver vos herbes en bouquets séchés tête en bas dans le garage, pour la menthe ou l’origan, ciselées finement et congelées dans un peu d’eau comme si vous faisiez des glaçons, ciselées ou mixées, déposez-les dans des pots et couvrez-les d’huile. Une petite cuillère de ci, une petite cuillère de ça et ça vous fait toute l’année ! Etc…

lundi, 03 mai 2021

Œufs-Cocotte mozza-tomates

Surveillez la cuisson de l’œuf. Si le blanc n’est encore pris, remettez les œufs au four et attendez un peu. C’est une question de minutes voire de secondes. En revanche ne les laissez pas trop cuire car tout l’intérêt du plat réside dans le jaune tout fondant.

Œufs-cocotte mozza-tomates,la cocotte,la voix du nord

Pour 6 personnes

6 gros œufs extra frais, 1 boule de mozzarella, 12 tomates confites à l’huile, poivre du moulin, origan, huile d’olive

Préparation : 15 min – Cuisson : 10 à 12 min – Coût : * - Difficulté : * - Ustensiles : 6 beaux petits contenants qui vont au four

Progression : Préchauffez le four à 200° C. Egouttez la mozzarella et coupez-la en tout petits morceaux. Versez un tout petit peu d’huile d’olive dans les contenants. Répartissez la moitié de ces morceaux dans le fond des contenants. Egouttez et coupez en fines lamelles les tomates confites. Répartissez-en la moitié sur la mozzarella, poivrez, ajoutez une pincée d’origan et passez les contenants 3 minutes au four. Sortez-les et cassez un œuf dans chacun d’eux. Répartissez le reste de mozzarella et de tomates. Poivrez à nouveau et ajoutez encore une pincée d’origan. Remettez au four et laissez 6 à 7 minutes.

Dressage : Dégustez ces œufs parfumés avec des mouillettes de pain toasté.

 

 

 

mercredi, 07 avril 2021

Flan coco au gingembre

La noix de coco toute fraîche accompagnée de son jus est tellement meilleure que celle déshydratée. Un petit conseil : faites attention à vos doigts. 

Flan coco au gingembre, la cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
1 noix de coco, 1 petit morceau de gingembre de 30 g, 2 gros œufs, 100 g de ricotta fraîche ou 100 g de fromage blanc, 125 ml de lait, 50 g de sucre blanc, le zeste d’un citron, 6 cuillères à soupe de café de canne.
Préparation : 20 min – Cuisson : 45 min – Coût : * - Difficulté : ** - ustensiles : marteau, burin, économe, blender, grand plat à gratin et 6 moules à muffins en silicone
Progression : Préchauffez le four à 160°C. A l’aide du marteau et du burin, cassez l’enveloppe solide de la noix de coco. Veillez à ne pas casser le fruit à l’intérieur. Pelez le fruit avec l’économe et ouvrez-le délicatement pour recueillir le jus. Pelez le gingembre. Dans le blender assemblez noix de coco, jus de la noix, gingembre, œufs, ricotta, lait, sucre blanc et zeste de citron. Mixez longuement. 
Versez une cuillère à café de sucre de canne dans les moules à muffins. Remplissez les moules du mélange à la coco. Déposez les moules dans le plat à gratin et versez 1 litre d’eau environ dans le fond du plat pour faire cuire au bain-marie. Enfournez d’abord 30 minutes puis augmentez la température sur 175°. Laissez encore 15 minutes.
Dressage : Démoulez les flans une fois refroidis pour les servir. 

jeudi, 01 avril 2021

Œufs de caille et saumon marinés au bouillon

Pour le premier avril et pour Pâques, pourquoi ne pas faire une recette d’une facilité déconcertante d’œufs de caille et du saumon marinés ? Parce que vous le valez bien, mes petits poussins !

Œufs de caille et saumon marinés au bouillon,la cocotte,la voix du nord

Pour 6 personnes

6 morceaux de saumon frais de 75 g chacun, huile de colza, quelques câpres en saumure, eau, 1 branche de thym, 1 feuille de laurier, coriandre en grains, gros sel gris de Guérande, 6 petits piments séchés, 1 citron bio, 3 gousses d’ail, 18 œufs de caille

Préparation : 15 min – Cuisson : 10 à 15 min – Coût : * - Difficulté : *

Progression : Enlevez la peau sur les morceaux de saumon, répartissez-les dans 6 ramequins plats. Versez un petit filet d’huile dessus et ajoutez quelques câpres rincées. Réservez. Faites bouillir 30 cl d’eau dans laquelle vous avez déposé thym, laurier, 10 grains de coriandre, ½ cuillère à café de gros sel gris, les piments, le jus du citron pressé et les gousses d’ail pelées. Quand l’eau bout, ajoutez les 18 œufs de caille et laissez bouillir 3 minutes.

Répartissez l’eau de la casserole encore bouillante sur les morceaux de saumon et décorez-les du piment et de grains de coriandre. Passez les œufs de caille sous l’eau froide et écalez-les vite.

Dressage : Répartissez les œufs écalés dans les ramequins. Laissez le saumon mariner un peu et égouttez-le. Proposez du pain de seigle toasté pour déguster cette entrée de Pâques.

mardi, 30 mars 2021

Boules de Pâques au maroilles dans l'émission la Vie en Bleu sur France Bleu Nord

L’œuf, sa vie, son œuvre

Qui de l’œuf ou de la poule ? Qui de l’œuf ou de la cane ? Qui de l’œuf ou de l’oie ou de la caille…. ? Toujours la même question et toujours la même réponse ou plutôt l’absence de réponse.

Depuis l’antiquité, l’œuf est un symbole de vie. L’œuf est attaché au printemps et au renouveau de la nature qui va avec et il s’offre en cadeau pour de nombreuses occasions.

Eh oui, on offrait ces œufs décorés bien avant la naissance, la mort et la résurrection du P’tit Jésus !

On offre donc chez nous des œufs à Pâques. Pendant la période du Carême, autrefois, comme on n’avait pas le droit de manger d’œufs mais que les poules continuaient de pondre alors on gardait les œufs et après avoir bénis, on les peignait et on les offrait aux enfants.

Aujourd’hui, on ne va pas colorier ces œufs, comme c’est la coutume dans de très nombreux pays. On va se contenter de les cacher dans de la viande et de les cuisiner avec une sauce au fromage.

Et on va en cuisiner des tout petits, histoire de faire de jolies boules de Pâques et les gros, on se les réserve en chocolat et on court les cacher dans le jardin.

boules de pâques au maroilles,la cocotte,france bleu nord,la vie en bleu

Boules de Pâques au Maroilles

Pour 6 personnes

18 œufs de caille, 300 g de chair à saucisse, 300 g de viande de bœuf hachée, 2 tranches de pain rassis, lait, 1 oignon, de la marjolaine, beurre, 200 g de Maroilles, noix muscade, sel et poivre

Préparation et cuisson : 40 minutes

Ustensiles : 1 poêle antiadhésive et 1 casserole

Faites cuire les œufs de caille 3 minutes à l’eau bouillante salée, égouttez-les et laissez-les tremper dans de l’eau bien froide pour les refroidir.

Enlevez la croûte du pain et déchiquetez la mie. Mélangez-la à un peu de lait et ajoutez les viandes, un oignon pelé et ciselé très finement, une bonne pincée de marjolaine, du sel et du poivre. Mélangez bien le tout. Prélevez des petites quantités de viande pour envelopper chaque œuf de caille. Faites fondre un peu de beurre dans l'une poêle et faites-y dorer les boules de Pâques sur tous les côtés pendant une quinzaine de minutes. Réservez.

Coupez le Maroilles en petits morceaux. Faites fondre ces morceaux dans une casserole en ajoutant un peu de lait pour obtenir une belle crème.

Servez les p’tites boules de Pâques nappées de sauce au Maroilles avec des petits légumes bouillis, carottes, navets, dés de céleri-rave…

boules de pâques au maroilles,la cocotte,france bleu nord,la vie en bleu

Des œufs, oui mais comment ?

Choisissez tout d’abord les œufs de poule suivant le premier chiffre inscrit sur la coquille.

00, ce sont des œufs bio, les poules ont reçu une alimentation saine et se sont baladées à l’extérieur.

01, œufs provenant de poules élevées en plein air.

02, œufs provenant de poules élevées dans des bâtiments, sur le sol.

Et 03, des œufs provenant de poules élevées dans des cages et dans des bâtiments. Autrement dit, des poules qui n’ont jamais vu la lumière du jour et qui n’ont connu que le côté désespérément et horriblement exigu d’une cage. Ils sont à proscrire.

Si vous n’êtes pas sûr de l’état de fraîcheur des œufs, un petit test s’impose.

Remplissez un petit récipient d’eau. Plongez l’œuf suspect dans le récipient. Si l’œuf coule dans le fond, c’est bon, il est frais. S’il flotte, alors méfiance. Il s’approche de la date-limite.

Pour la cuisson des œufs de poule, le principe est simple. C’est la règle des 3, 6 et 9.

Pour un œuf à la coque, il faut compter 3 minutes dans l’eau bouillante à partie de la reprise de l’ébullition. Choisissez des œufs extra-frais. Prévoyez une baguette bien fraîche pour les mouillettes. Pour un œuf mollet, ce sera 6 minutes. Et pour un œuf dur, ce sera 9 minutes. Profitez-en pour utiliser des œufs qui s’approchent de la date-limite de consommation.

Pour les œufs de caille, comptez 1 à 2 minutes pour les avoir coulants à mollets et achetez une toute petite baguette pour les mouillettes. Comptez ensuite 2 à 3 minutes pour les avoir durs.

Pour les œufs de cane, ils seront à la coque au bout de 4 à 6 minutes.

Pour les œufs d’oie à la coque, il faudra compter 9 minutes. Pour des durs, il faudra dépasser les 30 minutes.

Pour les œufs d’autruche, (eh oui, on en trouve dans la région du côté de Zutkerque…) comptez près de 30 minutes suivant la taille et un gros pain de 700 pour les mouillettes. Et pour des durs, vous devrez attendre plus d’une heure.

Enfin, un p’tit truc pour écaler facilement vos œufs, ajoutez du sel ou du bicarbonate de soude dans leur eau de cuisson.

Retrouvez cette recette en audio sur le site de France Bleu Nord dans l'émission La vie en bleu du mardi 30 mars 2021.

jeudi, 18 mars 2021

Quiche au chèvre

Remplacez le lard par du jambon, le jambon par des graines de tournesol, les graines de tournesol par des noisettes concassées, les noisettes concassées par des épinards, les épinards par du lard, le lard par…

Quiche au chèvre, la cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
100 g de lard fumé, 200 g de fromage de chèvre frais, 2 œufs, herbes de Provence, 1 rouleau de pâte feuilletée pur beurre et poivre.
Préparation : 15 min – cuisson : 25 min – coût : * - difficulté : * - ustensiles : fouet électrique, tourtière et papier-cuisson
Progression : Préchauffez le four à 180° C.
Enlevez la couenne du morceau de lard fumé et coupez celui-ci en très petits morceaux. Dans un saladier, cassez les œufs, commencez à les fouetter puis ajoutez le fromage de chèvre petit à petit pour former une belle mousse épaisse. Incorporez une belle pincée d’herbes de Provence et arrêtez de fouetter. 
Déroulez le rouleau de pâte feuilletée dans la tourtière tapissée de papier-cuisson. Répartissez les lardons puis versez la crème au fromage de chèvre par-dessus. Poivrez la tarte et enfournez 25 minutes. 
Dressage : Servez la tarte avec une salade de mâche et betteraves râpées et régalez-vous.

jeudi, 01 octobre 2020

Soupe d’œufs à la tomate

Dans la catégorie « Recettes à coller sur le frigo », est nominée la recette de la soupe d’œufs à la tomate. Et la gagnante est…

Soupe d’œufs à la tomate, la cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 6 œufs, 3 tomates, 1 échalote, 1 cuillère à soupe de câpres en saumure, 6 anchois, poivre, 3 sucrines.
Préparation : 15 min – cuisson : 10 min -coût : * - difficulté : *- ustensile : blender ou hachoir électrique
Faites cuire les œufs 10 minutes dans de l’eau bouillante pour les avoir durs. Laissez-les refroidir puis écalez-les. Coupez-les en morceaux. Réservez-en un peu. Pelez les tomates soit à cru, soit en les plongeant quelques secondes dans une casserole d’eau bouillante. Pelez l’échalote, rincez les câpres et les anchois. Mixez les œufs (gardez-en un) avec les tomates coupées en morceaux et débarrassées du morceau dur au niveau de la queue. Ajoutez l’échalote coupée en petits morceaux, les anchois et les câpres et poivrez. Mixez à nouveau pour obtenir une « soupe » épaisse. Lavez les feuilles de sucrine. Versez la soupe dans des petits bols. Garnissez les bols de feuilles de sucrine et répartissez des petits morceaux d’œuf (celui mis de côté) écrasés sur la soupe. Servez-la très fraîche avec des toasts.

dimanche, 02 août 2020

La vraie sauce béarnaise

De l’estragon en permanence dans votre cuisine ? Faites-le sécher posé sur du papier-ménage, au micro-ondes, de 30 secondes en 30 secondes.

La vraie sauce béarnaise, la cocotte, la voix du nord

Mon sujet de bac en histoire : l’histoire, une histoire ou des histoires ? Beau sujet qui s’applique à moult choses. A la sauce béarnaise par exemple. On la dit originaire de là-bas, du Béarn. On la dit hommage à Henri IV qui venait du dit Béarn. On la dit aussi créée par un restaurateur de Saint-Germain en Laye pour l’ouverture de la ligne de chemin de fer Paris-Saint-Germain-en-Laye dans les années 1830. Pourquoi béarnaise, me direz-vous ? Tout simplement parce que son restaurant se nommait la Béarnaise. L’histoire ne dit pas si ce gâte-sauce était encore de ce monde à l’arrivée du tramway !

Pour 1 petit bol
Ingrédients : 100 g de beurre, 3 tiges d’estragon, quelques branches de cerfeuil, 3 échalotes, 10 cl de vinaigre blanc, 2 jaunes d’œuf, sel, poivre.
Préparation : 30 min – cuisson : 30 min – coût : * - difficulté : ** - ustensile : fouet

La vraie sauce béarnaise, la cocotte, la voix du nord

Clarifiez le beurre. Lavez et ciselez estragon et cerfeuil. Partagez ces fines herbes en deux. Pelez et ciselez les échalotes. Faites-les « tomber » dans le vinaigre. Ajoutez la moitié des fines herbes et faites réduire la sauce à 3 cuillères à soupe. Salez et poivrez. Filtrez la sauce si vous voulez. Dans un bain-marie fouettez les 2 jaunes d’œuf avec une cuillère à soupe d’eau et versez le beurre clarifié petit à petit. Veillez à ce que les œufs ne coagulent pas. Fouettez la sauce en permanence. Quand le mélange s’épaissit, ajoutez à nouveau de l‘estragon et le cerfeuil lavés et ciselés. Servez cette sauce aussitôt avec une viande grillée, du poisson cuit à la vapeur et des légumes cuits à l’eau. Mais si vous voulez une sauce plus légère, remplacez le beurre par du fromage blanc et les œufs fouettés par des jaunes d’œufs cuits durs et écrasés. Les recettes d’avant ont franchement besoin d’être allégées.

samedi, 27 juin 2020

Gnocchis, betteraves et œufs confits de Mike Massaro, chef du restaurant « le Présentoir » à Lille

« On dépend complètement des saisons »
Le globe-trotter Mike Massaro est un chef, bien dans son époque et heureux de vivre à Lille « les gens d’ici sont chaleureux et festifs ». Il vient de Seattle, a vécu à Hawaii, en Espagne, en Italie… Ses influences n’ont pas de frontières. Sa cuisine est très réactive, des produits du moment chez les petits producteurs. Ça donne carpaccio de poulpe, choux de Bruxelles au yuzu, fermentation de shiso, de cédrats... Avec Ariane Laurent, la patronne et Thibault Martel, le sous-chef, ils échangent beaucoup, ils goûtent aussi beaucoup. La cuisine est ouverte sur la salle et sur le monde. « Ça crée une richesse rare.»

Gnocchis, betteraves et œufs confits de Mike Massaro, chef du restaurant « le Présentoir » à Lille, Mike Massaro, le Présentoir, le chef et la cocotte, la cocotte, la voix du nord

Le Présentoir,  sur Facebook et sur le Net, 24 rue Pierre Mauroy, 59800 Lille, 06 44 64 43 29
 
Gnocchis, betteraves et œufs confits
Pour 6 personnes
Ingrédients : 2 kg de pommes de terre, 350 g de farine type 55, 4 jaunes d’œuf et 6 pour confire, 3 betteraves rouges, 50 g de Comté, 1 bouquet de menthe, 100 g de noix, beurre, gros sel, huile de pépins de raisin, ail, jus de citron, sel, poivre.
Préparation : 30 min – cuisson : 1 h 30 – coût : * - difficulté : ** - ustensiles : tamis, papier alu, blender

Gnocchis, betteraves et œufs confits de Mike Massaro, chef du restaurant « le Présentoir » à Lille, Mike Massaro, le Présentoir, le chef et la cocotte, la cocotte, la voix du nord

Faites cuire 2 betteraves au four dans de l’alu 1 h à 200°C. Pelez-les et coupez-les en larges tranches. Réservez. En même temps faites cuire les pommes de terre non pelées aussi 1 h au four sur du gros sel. Froides, passez-les au tamis, ajoutez les 4 jaunes d’œuf, farine et sel. Mélangez. Divisez la pâte en 4, formez des cylindres et coupez-y des gnocchis. Plongez-les dans l’eau bouillante. Dès qu’ils remontent à la surface, plongez-les dans de l’eau glacée et égouttez-les. Passez la dernière betterave au blender avec un peu d’eau pour faire un jus. Assaisonnez et faites infuser avec une gousse d’ail et le jus du citron. Couvrez les jaunes d’œuf d’huile de pépin de raisin et passez-les 15 minutes à 65°C au four.
Dans 1 poêle bien chaude, faites chauffer un peu de beurre et snackez les gnocchis. Déposez-les dans 1 plat qui va au four avec les tranches de betteraves, enfournez-les 4 minutes à 180°C et ajoutez le jus. Servez les gnocchis, un peu de jus, la menthe fraîche, le Comté et les noix et posez le jaune d’œuf à côté.

vendredi, 22 mai 2020

Tortilla bettes et merguez

Je vous le dis tout de go, les bettes, ce n'est pas ma tasse de thé. Parfois j’en ai dans mon panier et je dois ruser pour les manger et me régaler.

Tortilla bettes et merguez, la cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 petite botte de bettes, 6 merguez, 1 cuillère à soupe d’huile d’olive, 6 œufs, 1 cuillère à café de concentré de tomates, 50 g d’emmental râpé et un verre de lait.
Préparation : 20 min – cuisson : 20 min – coût : * - difficulté : * - ustensile : tajine
Faites chauffer le tajine et ajoutez la cuillère d’huile. Sortez la chair des merguez et formez des petites boulettes. Faites-les dorer dans le tajine. Lavez et coupez les bettes en petits tronçons. Quand les merguez sont « dorées », ajoutez les tronçons de bettes et couvrez le tajine. Laissez cuire 5 minutes puis ajoutez la cuillère de concentré de tomates et 5 cl d’eau.
Dans un plat creux, battez les œufs, versez 10 cl de lait et ajoutez le fromage râpé. Versez cette préparation dans le tajine. Mélangez rapidement, couvrez et laissez l’omelette prendre. En moins de 3 minutes, ça devrait être bon. Ne salez ni ne poivrez ce plat. Les merguez contiennent déjà du sel et plein d’épices dont des piments plus ou moins forts.

Tortilla bettes et merguez, la cocotte, la voix du nord

 

lundi, 06 avril 2020

Petits pains œufs-Cocotte au maroilles

43. Quand nous ressortirons, nous irons embrasser Ginette, Ségolène, Christine, Evelyne, Viviane, Yveline, Vincente, Sara, Benoît, Théophile, Patrick, Grégory, Bébert ou bien Nanard, Nanard ou bien Bébert, Alain, Hélène, Nathalie, Elisabeth, Dominique, Jean-Marie, Pierre, Céline, Corinne, Laurence, Lise, Maryse, Anne, Marianne, Annick, Franck, Hugues, Martine, Simon, Samia, Marie-Eve, Florence, Isabelle, Philippe, Marie-André, Eric, Valérie, Patricia, Sylvie, Yannick, Jean-Yves, Marie, Jeannine, Agnès, Brigitte, Simon, Layla, Pascale, Christelle, Cécile, Claire, Benoît, …..  au pluriel pour un grand nombre d’entre eux. C’est ça quand on a des amis ! Mais en premier lieu nous couvrirons de bisous nos enfants, nous les noierons sous les câlins, nous les submergerons d'amour. Nous en aurons besoin et eux aussi. C'est comme ça quand on a des enfants.
44. Quand nous ressortirons, les bus ne tourneront plus à vide et seront remplis de gens qui eux aussi, se font la bise.
45. Quand nous ressortirons, nous jetterons nos postes de télévision, nos postes de radio et nos journaux-papier par la fenêtre et nous vivrons sans stress le moment présent.
46. Quand nous ressortirons, nous dirons merci à tout le monde, aux boucher, boulanger, caviste, balayeur, carreleur, opticien, contremaître, marin-pêcheur, analyste, statisticien, journaliste, burolier, présentateur météo, accordéoniste... et aussi au chien du voisin.
47. Quand nous ressortirons, nous compterons nos morts et nous essaierons d’être heureux.

La recette

Une petite recette au maroilles, ça marche toujours. Ça fait toujours plaisir et si en plus, c’est bon alors c’est le paradis !

Petits pains œufs-Cocotte au maroilles, la cocotte, la voix du nord


Pour 6 personnes
Ingrédients : 250 g de farine, 1 cuillère à soupe de levure sèche du boulanger, 3 g de sel, 6 œufs extra-frais, 100 g de maroilles, poivre blanc et paprika.
Préparation : 30 min – cuisson : 30 min – coût : * - difficulté : *
Délayez la levure dans une petite tasse d’eau tiède. Faites un creux dans la farine et ajoutez levure et sel. Ajoutez 10 à 15 cl d’eau tiède et pétrissez jusqu’à obtenir une belle boule lisse et non collante. Séparez-la en 6 boules égales et faites-les lever 2 heures sous un linge épais dans un endroit chaud de la cuisine. Faites-les ensuite cuire 12 minutes dans un four préchauffé à 240°C. Laissez-les refroidir, coupez le dessus et videz les petits pains de leur mie.
Tranchez le maroilles et garnissez-en le fond des petits pains. Cassez un œuf par-dessus, remettez du maroilles, poivrez et joutez une pincée de paprika. Enfournez ensuite 10 minutes au four à 200°C en recouvrant les petits pains de leurs chapeaux vers la fin de la cuisson. Mangez-les à la cuillère.

dimanche, 16 février 2020

Iles flottantes

Des petits nuages de douceur dans un océan de crème, tels sont les œufs à la neige ou les îles flottantes. Faciles à faire et à dévorer.

Iles flottantes, la cocotte, la voix du nord

Fouetter des œufs en neige n’est pas bien compliqué mais réussir la crème anglaise peut le devenir si on ne fait pas les bons gestes. Au bain-marie, à la cuillère en bois, avec ou sans épaississant, il y a plein de façons de la réussir. Ce qui est sûr, c’est qu’il ne faut pas la quitter des yeux et sans cesse remuer pour obtenir la consistance voulue. Et quand enfin on y arrive, les portes d’un monde merveilleux s’ouvrent à nous. Oui, à nous, sabayons, egg nogs, flans, puddings et autres trifles ! Oui, à nous et à ceux qui auront la chance d’y goûter avec nous !

Iles flottantes, la cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 4 œufs entiers, 500 ml de lait, 150 g de sucre en poudre, 1 gousse de vanille, une pincée de sel (facultatif).
Préparation : 10 min – Cuisson : 15 à 20 min – Coût : * - Difficulté : * - Ustensile : Fouet électrique
Séparez les blancs des jaunes d’œuf. Réservez les jaunes dans un plat creux. Au fouet électrique montez les blancs en neige ferme en ajoutant une pincée de sel et 50 g de sucre. Faites frémir ½ l de lait. Plongez une cuillère à soupe dans les blancs en neige et déposez son contenu dans le lait frémissant. Pochez 12 « îles » en plusieurs fois quelques secondes et retournez-les très délicatement. Réservez-les sur un linge. Dans le lait qui a servi pour pocher les œufs à la neige, fendez la gousse de vanille en deux, grattez l’intérieur et incorporez-le au lait. Mélangez les jaunes d’œuf avec le sucre restant jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Versez le lait sur ce mélange en fouettant. Versez-le dans la casserole et faites épaissir la crème en mélangeant très souvent, à feu doux.  Laissez refroidir et mettez au frais 2 h minimum. Servez la crème anglaise dans 6 ramequins, déposez 1 ou 2 œufs à la neige par ramequin et parsemez d’amandes effilées ou de noisettes concassées…

samedi, 25 janvier 2020

Œuf parfait, céleri, butternut et crispy de lard du chef Greg Deschodt du collège de Cassel

« Ce que je donne ici, je le donne à mes propres enfants. »
« Je préfère manger à la cantine quand Greg Deschodt fait la cuisine » pourrait-on entendre au collège Robert le Frison de Cassel. Détenteur de 3 étoiles au label « Ici je mange local », le chef Greg montre que l’excellent est possible dans un établissement scolaire. « Mes enfants, mes collégiens, c’est pareil », 60 % minimum de produits locaux et du bio au maximum, des producteurs qu’il connaît, des quantités adaptées pour réduire les déchets, de longues cuissons la nuit, compost, carré d’herbes aromatiques… « Tout le monde s’y retrouve ». Félicitations, Chef !
Collège Robert le Frison, 9 Rue de Bergues 59670 Cassel 03 28 42 43 28

Œuf parfait, céleri, butternut et crispy de lard du chef Greg Deschodt du collège de Cassel, le chef et la cocotte, la cocotte, la voix du nord, Greg Deschodt, collège Robert le Frison, Cassel

Œuf parfait, céleri, butternut et crispy de lard
Pour 6 personnes
Ingrédients : ½ céleri, bouillon de volaille, 1 oignon, ½ butternut, 6 œufs bio, 20 cl de crème liquide, 4 tranches de lard fumé, 1 cuillère à soupe d’huile de tournesol, 60 g de beurre, huile de cameline de la ferme Duneleet à Leffrincoucke, persil, sel, poivre.
Préparation : 20 min – cuisson : 1 h – coût : * - difficulté : *

Œuf parfait, céleri, butternut et crispy de lard du chef Greg Deschodt du collège de Cassel, le chef et la cocotte, la cocotte, la voix du nord, Greg Deschodt, collège Robert le Frison, Cassel


Posez les œufs sur une plaque qui va au four et faites-les cuire 1 heure à 65°C. Pendant ce temps, pelez, émincez et faites fondre l’oignon dans un peu de beurre et d’huile. Ajoutez le céleri pelé et coupé en dés, couvrez de bouillon et laissez cuire 15 minutes. Egouttez, mixez avec la crème liquide et assaisonnez. Taillez le butternut (sans le peler s’il est bio) en dés et faites-les rôtir au beurre jusqu’à coloration. Faites dessécher le lard à la poêle. Taillez une des tranches en fines lamelles et coupez les 3 autres en 2. Dressez la purée de céleri en spirale sur les assiettes, décorez de lamelles de lard. Répartissez les dés de butternut au centre, écalez les œufs très délicatement et disposez-un sur chaque assiette. Posez ½ crispy de lard dessus. Versez quelques gouttes d’huile de cameline et des pluches de persil et servez ce beau plat en entrée.
 
Œuf parfait,céleri,le chef et la cocotte,la cocotte,la voix du nord,greg deschodt,collège robert le frison,cassel,butternut et crispy de lard du chef greg deschodt du collège deLaissez-moi vous présenter Greg Deschodt !
Ce trentenaire à la tête bien faite et bien pleine est un p'tit malin.  Il a compris depuis longtemps les enjeux du bien consommer et pourrait donner des leçons aux vieux barbons impotents de cette consommation.
Quand certains en sont encore à se demander s'il faut vraiment trier papier, verre et plastique, lui a percuté depuis belle lurette, lui a pris une belle longueur d’avance et sait que le bon sens sauvera le monde. Oui, Madame, le bon sens sauvera le monde !
Après des études classiques dans la restauration, Greg s’imagine travailler dans un restaurant gastronomique mais un job de vacances le mène dans les cuisines d’une colonie de vacances.
Là, il se dit qu’il y a un truc intéressant à faire et il aborde d’emblée son job comme un défi, celui de faire apprécier un certain type de restauration à des enfants qui n’ont pas d’autre choix que de manger sur place. « Prenez le haddock fumé sur une crème de chou-fleur, c’est gonflé. Et bien, les enfants ont aimé ! » Du haddock fumé en colo, vous imaginez ?
Puis c’est à Cassel, l’un des plus beaux villages de France, dans le collège Robert le Frison, dans lequel il œuvre depuis 2005, qu’il prend le temps de tout mettre en place pour relever une nouvelle fois le défi.
Pour cela, il faut qu’on l’entende. Et Greg, non seulement on l’entend mais on l’écoute ! Son établissement répond favorablement à ses demandes. Avec une équipe motivée, au total, 9 personnes en production, service et nettoyage, il agit. « Nous, on veut satisfaire notre public. Ce que je ne veux plus manger, je ne veux plus le donner à mes élèves. Je donne ici ce que je donne à mes propres enfants. Par conscience, on passe au local. Par conscience, on passe au bio. »
Œuf parfait,céleri,le chef et la cocotte,la cocotte,la voix du nord,greg deschodt,collège robert le frison,cassel,butternut et crispy de lard du chef greg deschodt du collège deGreg est en permanence en contact avec les producteurs, les bouchers, les charcutiers du coin. Tout ce qui arrive dans les cuisines du collège n’a pas fait plus de 35 km de route.
« Nous rendons visite à nos producteurs, nous expliquons nos contraintes. Nous échangeons. C’est important, l’échange. Nous, on veut des produits de saison et de qualité qui ont une histoire. Nous voulons rémunérer nos producteurs au juste prix, limiter les déplacements pour de retour au collège,  adapter les quantités au gramme près, favoriser les cuissons longues de nuit, gérer au mieux les déchets,... Et faire des petites économies et avec ces petites économies, gagner de l’argent ! » Et oui, Madame, faire des économies !
Dans la cuisine ouverte sur la cantine, les allergies des uns et des autres sont connues de tous. La provenance des produits est affichée en grand sur un tableau. La transparence est totale.
Le collège va même jusqu’à inviter les parents des futurs élèves de 6ème à visiter la cuisine. « Ça les rassure, on a pas mal de retours et certains parents ont choisi notre collège pour la restauration. »
Vous imaginez choisir une école sur ce critère ? Ce serait bien, non ?
Quant aux élèves, ils voient et ils apprennent. Avec les professeurs de SVT en partenariat avec l’organisme « le Savoir vert », Greg crée un lien pour que les élèves voient une cuisine familiale, saine et durable, voient pousser des herbes aromatiques, un lien pour qu’ils apprennent à gérer les déchets à la fin des repas, apprennent à faire du compost… Une autre école dans l’école, oui Madame ! !
Pour montrer également que cette approche du consommer autrement est éminemment pédagogique, Greg va même jusqu’à inviter le médiatico-terroiro-localo cuistot génial de Boeschèpe, Florent Ladeyn. « Florent est venu défendre et promouvoir la cuisine locale. Florent, lui, il sait que les collégiens sont les consommateurs de demain, il sait que ces collégiens sont aussi les clients qui viendront dans ses restaurants. » Il faut leur donner du bon et leur en donner le plus tôt possible.
Œuf parfait,céleri,le chef et la cocotte,la cocotte,la voix du nord,greg deschodt,collège robert le frison,cassel,butternut et crispy de lard du chef greg deschodt du collège deQuand Greg parle de sa cantine à ses collègues chefs de restauration, ça les intrigue. Ils viennent voir, ils viennent prendre des idées. Et il n’y a pas qu’eux que ça intrigue, Périco Légasse, journaliste-critique gastronomique à la télé, la radio et dans la presse écrite, a aussi rendu visite à Greg, lors d’une émission télé à découvrir en février.
Greg veut prouver que la collectivité a des valeurs, il veut redonner un sens à son métier, en toute humilité et parce qu’il y croit dur comme fer. Bien consommer pour limiter son impact sur l'environnement, tout est réfléchi !
Alors pas étonnant que la Région des hauts de France ait décerné au collège les trois étoiles du Label « Ici on mange local ».
Le chef Greg Deschodt, c’est le Roellinger des collectivités, le Passard des réfectoires ! Oui, Madame !

Œuf parfait,céleri,le chef et la cocotte,la cocotte,la voix du nord,greg deschodt,collège robert le frison,cassel,butternut et crispy de lard du chef greg deschodt du collège de

 

dimanche, 19 janvier 2020

La quiche lorraine

Mélanger lardons et jambon allège un peu la préparation. Vous savez, au jeu de la bonne conscience, je suis excellente !

La quiche lorraine, la cocotte, la voix du nord

Autrefois faite avec les restes de pâte à pain, la quiche est un classique de la cuisine lorraine. La migaine, comprenez mélange de crème fraîche et d’œufs, était étalée sur ladite pâte et on la cuisait dans le four du boulanger après avoir fait cuire tous les autres pains. Des similitudes avec la tarte flambée alsacienne ne sont pas fortuites. Désormais la quiche lorraine se fait avec une pâte brisée ou feuilletée et on peut y incorporer d’autres ingrédients comme du fromage blanc, des légumes, du poisson… Nous resterons classiques et nous cuirons les lardons avant, afin qu’ils n’humidifient pas la pâte ni ne la ramollissent.

Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 rouleau de pâte feuilletée pur beurre, 200 g de lard fumé, 1 morceau de 200 g de fond de jambon blanc, 3 œufs, 200 g de crème fraîche, sel, poivre.
Préparation : 20 min – cuisson : 40 min – coût : * - difficulté : * - ustensiles : poêle et tourtière

La quiche lorraine, la cocotte, la voix du nord

Préchauffez le four à 180°C. Enlevez la couenne du morceau de lard fumé et coupez le morceau en tout petits dés. Faites-les cuire à sec 3 ou 4 minutes à la poêle pour les faire sécher. S’ils rendent de l’eau, laissez-la s’évaporer. Coupez également le jambon blanc en petits dés. Cassez les œufs dans un bol et mélangez-les à la fourchette. Ajoutez la crème fraîche, poivrez selon vos goûts et salez si le lard et le jambon ne le sont pas. Mélangez la migaine (comme disent les Lorrains) énergiquement toujours à la fourchette. Déroulez la pâte feuilletée sur la tourtière et répartissez la migaine dessus. Ensuite répartissez les dés de jambon et les petits lardons. Enfournez pendant 30 minutes. Laissez un peu plus de temps la quiche au four si elle n’est pas assez dorée. Mangez-la avec une salade.

jeudi, 09 janvier 2020

Salade pain de sucre, harengs doux et kakis et la Cocotte au salon du livre de Lambersart

Amère juste ce qu’il faut, la salade pain de sucre est de la même famille que l’endive ou la chicorée. Laissez-vous faire, vous allez adorer.

Salade pain de sucre, harengs doux et kakis, la cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 petite salade pain de sucre, 200 g de filets de harengs doux, 2 kakis, 3 pommes de terre moyennes, 4 œufs, 1 citron, 1 yaourt-nature, 1 cuillère à soupe de moutarde, 2 échalotes, ciboulette, poivre.
Préparation : 15 min – cuisson : 20 min – coût : * - difficulté : * - ustensile : presse-citron
Pressez le citron. Lavez et essorez la salade. Pour les dessaler, faites tremper les harengs doux coupés en dés dans de l’eau fraîche en la changeant régulièrement. Faites cuire les pommes de terre non épluchées dans de l’eau bouillante 20 minutes. Egouttez-les, laissez-les refroidir, pelez-les et coupez-les en dés. Faites cuire les œufs pour les avoir durs. Egouttez les harengs, coupez la salade nettoyée en lanières, écalez et coupez les œufs en rondelles, coupez les kakis, pelez et ciselez les échalotes. Mélangez yaourt, moutarde, échalotes, jus de citron, ciboulette et jus de citron. Poivrez un peu. Mêlez pain de sucre, kakis, pommes de terre et harengs, versez par-dessus la sauce au yaourt et décorez de rondelles d’œufs durs.

salade pain de sucre,harengs doux et kakis,la cocotte,la voix du nord

 

lundi, 07 octobre 2019

Brick à la courge et la Cocotte au salon du livre de Vitry en Artois ce samedi 12 octobre

Le gomasio contient du sel mais il est « dopé » au sésame, ce qui le confère un petit goût qui fait craquer tout le monde. 

Brick à la courge, la cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 12 feuilles de brick, 600 g de courge bio (courgette verte et/ou courge-trompette…), 1 poivron rouge, 1 poivron jaune, matière grasse, 1 cuillère à soupe de gomasio (ou à défaut sel et sésame), piment en poudre (facultatif), 1 càs de graines de courge, 1 càc d’origan, 1 œuf, 150 g de ricotta fraîche ou fromage frais.
Préparation : 20 min – cuisson : 35 min – coût : * - difficulté : *
Lavez les courges choisies, pelez-les en laissant un peu de peau. Coupez-les en petits cubes. Faites chauffer un peu de matière grasse dans une poêle et faites rissoler quelques instants, ajoutez poivrons en cubes, origan, graines de courge et gomasio. Laissez mijoter 5 à 8 minutes. Arrêtez le feu et ajoutez le fromage et l’œuf battu. Mélangez bien.
Superposez 2 feuilles de brick, déposez le mélange de légumes au centre de ces feuilles de brick, rabattez les côtés vers le centre et formez une enveloppe bien serrée. Faites les 10 autres de la sorte. Déposez ces enveloppes sur du papier-cuisson sur une plaque à pâtisserie et passez-les au four préchauffé à 180°C pendant 15 à 20 minutes.

Vous faites quoi ce week-end ?

La Cocotte vous attend en compagnie de plein, plein d'auteurs vraiment bien ce samedi 12 octobre 2019 au premier salon du livre de Vitry en Artois, en partenariat avec la libraire "La ruche aux livres" de Wavrin. 

Il y aura des rencontres avec notamment la mascotte Géronimo Stilton, des ateliers-lecture, des conférences avec Gilles Guillon, auteur de "la petite histoire du polar nordiste", des ateliers-coloriage et marque-page, un coin-lecture, des lectures avec l'association "Lire et faire lire", un raconte-tapis avec "la petite fille et le loup", un spectacle pour les jeunes "Alice au pays des merveilles" avec la compagnie Debout les rêves. 

De quoi occuper toute votre journée du samedi. 

On se voit là-bas ?

Médiathèque de Vitry en Artois, place du  novembre, Vitry en Artois 

Cliquez sur les photos pour les agrandir et avoir tous les renseignements. 

brick à la courge,la cocotte,la voix du nord

brick à la courge,la cocotte,la voix du nord

brick à la courge,la cocotte,la voix du nord