mardi, 17 mars 2020

Brochettes au fenouil

Toc toc ! Qui c’est ? C’est l’été qui frappe à ta porte, je prends un peu d’avance mais c’est pour que tu sois prêt.e à temps.

Brochettes au fenouil, la cocotte, la voix du nord


Pour 6 personnes
Ingrédients : 500 g de bœuf dans le filet, 500 g de petites pommes de terre, 7 cl d’huile de tournesol ou d’arachide, 1 citron, piment séché, paprika doux, ail, 12 bâtons de fenouil séchés, sel, poivre.
Préparation : 20 min – cuisson : quelques minutes – coût : * - difficulté : * - ustensiles : zesteur et gril en fonte
Faites cuire les petites pommes de terre à la peau pendant 15 minutes dans de l’eau salée. Egouttez-les et laissez-les refroidir. Coupez le bœuf en gros dés. Récupérez le zeste du citron et pressez le citron. Mélangez le jus de citron recueilli à 3 cuillères d’huile. Ajoutez ½ cuillère à café de piment séché, 1 cuillère à soupe de paprika doux et 2 gousses d’ail pelé et pilé. Mélangez et versez sur les dés de viande. Laissez mariner au frais pendant 3 à 4 heures en les mélangeant de temps en temps. Sur les bâtons de fenouil, alternez petites pommes de terre et morceaux de viande. Badigeonnez-les d’huile parfumée et faites-les griller quelques instants sur un gril bien chauffé.  Pendant la cuisson, badigeonnez les brochettes d’huile. Salez, poivrez et saupoudrez des zestes au dernier moment.

vendredi, 13 mars 2020

Pain Simon au choriqueso

Chargez vos amis qui partent en Argentine de vous collecter quelques recettes du cru. Puis adaptez ces recettes selon vos envies

Pain Simon au choriqueso

.
Pour 6 personnes
Ingrédients : 6 buns de votre boulanger préféré, 18 rondelles de chorizo espagnol doux ou fort, 250 g de pommes de terre cuites à la peau et épluchées, un peu de lait, 200 g de fromage qui fond très facilement (Mozzarella, Cancoillotte…)
Préparation : 15 min – cuisson : 15 min – coût : * - difficulté : *
Préchauffez le four à 180° C. Coupez le haut des buns et évidez-les délicatement sans les percer. Coupez les rondelles de chorizo en fines lamelles et faites de même avec le fromage. Ecrasez les pommes de terre, ajoutez-leur le chorizo. Ecrasez le tout et ajoutez un peu de lait pour former une purée épaisse. Farcissez la moitié de chacun des buns. Disposez des lamelles de fromage puis répartissez le reste de farce au chorizo. Déposez encore du fromage par-dessus et enfournez 10 minutes. Recouvrez les buns de leur « couvercle », répartissez quelques lamelles de chorizo et quelques lamelles de fromage et remettez à chauffer 5 à 7 minutes. Mangez les buns chauds ou froids avec des crudités.

lundi, 09 mars 2020

Mousse de volaille express

Rendez-vous compte, en moins de 20 minutes, vous allez cuisiner une mousse de volaille comme chez votre volailler. Elle est pas belle, la vie ?

Mousse de volaille express, la cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 300 g de foies de volaille, 100 g de lard fumé, 1 œuf, 1 petit oignon, 50 g de pain dur, 20 cl de lait, muscade, sel et poivre.
Préparation : 20 min – cuisson : 20 min – coût : * - difficulté : * - ustensiles : blender, sauteuse avec couvercle et 6 verrines
Coupez le pain en petits morceaux et faites-le gonfler dans le verre de lait. Enlevez les parties blanches et les nerfs des foies de volaille. Coupez le lard en morceaux. Dans le blender, assemblez foies de volaille, lard, œuf entier, oignon pelé et pain dur avec le lait. Ajoutez muscade, sel et poivre et mixez jusqu’à avoir une belle mousse sans morceaux. Répartissez cette mousse dans 6 verrines. Emplissez la sauteuse à moitié avec de l’eau. Déposez les verrines sur l’eau et couvrez la sauteuse. Mettez à chauffer 20 minutes. Laissez les verrines entièrement refroidir dans la sauteuse avant de les ranger au frais au réfrigérateur. Dégustez-les avec une salade d’entre-cueillage à l’huile de noisette, vinaigre et 1 cuillère à café de sauce soja.

mardi, 03 mars 2020

Bœuf cacahuètes aux spaghettis et la Cocotte à la Bassée avec Charlotte Bintje

Du goût, des parfums, des odeurs de piment, de cacahuète et du bœuf juste cuit. Tout ça sur des spaghettis. On est bien. Ah oui !

Bœuf cacahuètes aux spaghettis, la cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 500 g de spaghettis, gros sel, huile d’arachide, 1 gros oignon, 1 gousse d’ail, ½ cube de bouillon bio, 1 petite boîte de tomates concassées, un peu de concentré de tomates, 1 cuillère à soupe de pâte de cacahuètes, pâte de piment, 3 beefsteaks, 10 g de beurre.
Préparation : 15 min – cuisson : 30 min – coût : * - difficulté : *
Faites chauffer de l’eau salée et un filet d’huile dans une marmite pour y faire cuire les spaghettis. A côté, dans une casserole, faites dorer l’oignon et l’ail pelés et ciselés dans un peu d’huile. Ajoutez les tomates concassées et le concentré. Continuez avec la pâte d’arachide et un peu de pâte de piment. Mélangez bien, ajoutez un verre d’eau (la pâte d’arachide est très sèche), émiettez le bouillon-cube sur la sauce et laissez mijoter en remuant de temps en temps.
Coupez le bœuf en lanières puis en tout petits cubes. Faites chauffer un peu d’huile et de beurre dans une poêle et faites-y dorer les dés de bœuf très rapidement. Il faut que le centre soit encore rouge. Servez pâtes, sauce à l’arachide et dés de bœuf bien chauds.

Et parce que c'est vous et que la Cocotte vous aime bien, voici une idée de sortie ce samedi 7 mars. Venez tous à la Bassée, à la deuxième édition de la ronde des livres, dans le hall de l'hôtel de ville, de 10 à 18 h. Vous verrez, ce sera bien. Et pour la première fois réunis, Sébastien Naert, papa de Charlotte Bintje, et la Cocotte dédicaceront leur chef d'oeuvre, les supers enquêtes policières de Charlotte Bintje, Mystère pomme de terre.

bœuf cacahuètes aux spaghettis,la cocotte,la voix du nord

bœuf cacahuètes aux spaghettis,la cocotte,la voix du nord

lundi, 24 février 2020

Morteau-pain et la Cocotte au salon du livre d'Auchy les mines le dimanche 1er mars 2020

Un pain avec une saucisse ? Une saucisse avec un pain ? Mais qui a eu cette idée saugrenue mais néanmoins brillante ? 

Morteau-pain, la cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 300 g de farine type 55 ou 65, 1 belle cuillère à soupe de levure sèche de boulanger, ½ cube de bouillon de légumes bio, thym, un peu de sel, 1 saucisse de Morteau, 1 poignée de noisettes et 1 de noix décortiquées. Facultatif : 1 pot de Cancoillotte et crudités
Préparation : 20 min – cuisson : 30 min – coût : * - difficulté : * - ustensile : moule à cake
Délayez la levure dans une petite tasse d’eau à peine chaude. Mélangez farine, cube de bouillon émietté, thym et 3 g de sel. Versez la tasse de levure au centre et pétrissez. Ajoutez un peu d’eau chaude jusqu’à obtenir une belle boule de pâte dense et non-collante. Broyez grossièrement noisettes et noix. Etalez la pâte en un rectangle de 20 x 27 cm environ. Posez cette pâte sur le mélange noisettes et noix. Appuyez la pâte sur les fruits secs pour qu’ils collent bien. Posez ensuite la saucisse de Morteau sur la pâte et enfermez la saucisse dans la pâte. Déposez le tout dans un moule à cake tapissé de papier-cuisson. Couvrez d’un linge propre et laissez lever 2 heures dans un endroit chaud. Préchauffez le four à 220°C et faites cuire le pain à la saucisse pendant 30 minutes. Laissez-le refroidir dès qu’il est cuit et servez-le avec de la cancoillotte réchauffée accompagnée d’une salade de crudités.

La Cocotte au salon du livre d'Auchy les mines

morteau-pain,la cocotte,la voix du nord

mardi, 18 février 2020

Navarin de porc d’hiver

Prendre son temps, faire les choses sans hâte, traîner, s’assoir devant le four, regarder la cocotte qui cuit et ne rien faire d’autre.

Navarin de porc d’hiver, la cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 kg de poitrine de porc sans os, beurre, huile, 10 grains de poivre noir et 10 baies de genièvre, 6 navets, 6 pommes de terre, eau, sel.
Préparation : 15 min – cuisson : 3 h environ – coût : * - difficulté : * - ustensile : cocotte en fonte
Faites fondre 15 g de beurre et 2 cuillères à soupe d’huile de tournesol dans la cocotte. Coupez le morceau de poitrine en 6 morceaux. Faites-les dorer dans la cocotte à couvert pendant 15 minutes. Retournez-les fréquemment. Préchauffez le four à 150 °C. Pilez poivre et genièvre. Enlevez la graisse qui s’est formée autour de la viande. Saupoudrez les morceaux de viande du mélange poivre-genièvre et salez-les. Couvrez-les d’eau à hauteur. Pelez navets et pommes de terre. Coupez-les en quartiers égaux et ajoutez-les dans la cocotte. Couvrez-la et déposez-la au four. Laissez cuire 1 heure à 150°C puis baissez la température sur 100°C et laissez confire 1 h 30 à 2 h. Rectifiez l’assaisonnement et servez viande et légumes nappés de sauce.

mardi, 04 février 2020

Bonnet de Nuit

Bonnet de Nuit ? Bonnet de Nuit ! Ah ah ah, je rigole ! Mais la Cocotte vous l’assure, ça marche aussi avec d’autres vins rouges.

Bonnet de Nuit, la Cocotte, la Voix du Nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 2 kg de bonnet de bœuf (tripes), 2 saucisses fumées, 2 cuillères à soupe de farine, 1 bouteille de vin Nuit Grave (vin du Larzac), 1 oignon, du thym, laurier, 2 carottes, 3 branches de céleri, sel et poivre.
Préparation : 30 min – cuisson : 3 h – coût : * - difficulté : * - ustensile : cocotte en fonte
Coupez le bonnet de bœuf en morceaux de 3 à 4 cm de côté. Rincez-les abondamment et faites-les bouillir 1 heure dans de l’eau salée. Egouttez. Préchauffez le four à 150°C. Coupez les saucisses fumées en rondelles et faites-les suer dans une cocotte en fonte. Quand elles ont rendu un peu de gras, ajoutez l’oignon pelé et ciselé et les morceaux de viande. Saupoudrez de deux bonnes cuillères à soupe de farine. Remuez et versez la bouteille de vin. Ajoutez thym, laurier, carottes pelées et coupées en rondelles et branches de céleri taillées en petits tronçons. Assaisonnez. Dès les premiers bouillons, couvrez la cocotte et mettez-la dans le four. Laissez-la 2 heures en mélangeant de temps en temps et en baissant la température petit à petit pour arriver à 90°C. Vous pouvez laisser encore plus. Au moment de servir, salez et poivrez comme il vous plaît.

dimanche, 19 janvier 2020

La quiche lorraine

Mélanger lardons et jambon allège un peu la préparation. Vous savez, au jeu de la bonne conscience, je suis excellente !

La quiche lorraine, la cocotte, la voix du nord

Autrefois faite avec les restes de pâte à pain, la quiche est un classique de la cuisine lorraine. La migaine, comprenez mélange de crème fraîche et d’œufs, était étalée sur ladite pâte et on la cuisait dans le four du boulanger après avoir fait cuire tous les autres pains. Des similitudes avec la tarte flambée alsacienne ne sont pas fortuites. Désormais la quiche lorraine se fait avec une pâte brisée ou feuilletée et on peut y incorporer d’autres ingrédients comme du fromage blanc, des légumes, du poisson… Nous resterons classiques et nous cuirons les lardons avant, afin qu’ils n’humidifient pas la pâte ni ne la ramollissent.

Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 rouleau de pâte feuilletée pur beurre, 200 g de lard fumé, 1 morceau de 200 g de fond de jambon blanc, 3 œufs, 200 g de crème fraîche, sel, poivre.
Préparation : 20 min – cuisson : 40 min – coût : * - difficulté : * - ustensiles : poêle et tourtière

La quiche lorraine, la cocotte, la voix du nord

Préchauffez le four à 180°C. Enlevez la couenne du morceau de lard fumé et coupez le morceau en tout petits dés. Faites-les cuire à sec 3 ou 4 minutes à la poêle pour les faire sécher. S’ils rendent de l’eau, laissez-la s’évaporer. Coupez également le jambon blanc en petits dés. Cassez les œufs dans un bol et mélangez-les à la fourchette. Ajoutez la crème fraîche, poivrez selon vos goûts et salez si le lard et le jambon ne le sont pas. Mélangez la migaine (comme disent les Lorrains) énergiquement toujours à la fourchette. Déroulez la pâte feuilletée sur la tourtière et répartissez la migaine dessus. Ensuite répartissez les dés de jambon et les petits lardons. Enfournez pendant 30 minutes. Laissez un peu plus de temps la quiche au four si elle n’est pas assez dorée. Mangez-la avec une salade.

mardi, 07 janvier 2020

Langue de veau au céleri

Le petit goût acidulé du céleri, deux petites langues tendres et une sauce bien relevée… Qui a fait ça ? Faut que je le remercie.

Langue de veau au céleri, la cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 2 ou 3 langues de veau, thym, 1 oignon piqué de clous de girofle, 2 feuilles de laurier, 2 feuilles de sauge, les tiges d’une botte de céleri, 1 gousse d’ail, laurier, huile, 500 ml de coulis de tomates, sel, poivre.
Préparation : 30 min – cuisson : 1 h 15 – coût : ** - difficulté : * - ustensiles : cocotte-minute et mixeur
Plongez les langues de veau bien lavées dans la cocotte-minute avec 2 litres d’eau. Ajoutez l’oignon piqué de clous de girofle, 1 feuille de laurier et 1 branche de thym et mettez à cuire sous pression pendant 1 heure. Lavez et coupez les tiges de céleri en fins tronçons. Faites-les revenir dans un peu d’huile. Ajoutez ail, sauge et laurier et couvrez. Quand le céleri est tendre, allongez au coulis de tomates et faites réduire de moitié cette sauce. Quand elle a bien réduit, salez et poivrez et passez la sauce au mixeur. Sortez les langues de la cocotte-minute, enlevez la « peau » qui les entoure et coupez les langues en belles tranches. Servez-les nappées de sauce avec des pommes de terre cuites dans le bouillon ou une purée.

dimanche, 05 janvier 2020

Chicon-gratin

Plat incontournable du Nord, le chicon-gratin est le plat à servir en plein hiver. Ça réchauffe les cœurs, le chicon-gratin. Hein !

Chicon-gratin, la cocotte, la voix du nord

Si toutes les régions de France ont leur gratin, nous les gens du Nord, pouvons nous vanter d’avoir l’un des meilleurs ! Soyons chauvins, nom d’une pipe ! Rendons grâce au chicon-gratin ! Avec les meilleures endives qui soient, qu’on surnomme chicons, celles qui ont poussé dans le noir, en pleine terre, celles qu’on a délicatement enveloppées et conservées dans un papier de soie bleu. Et parce que ce sont les meilleures, réservons-leur les meilleurs ingrédients, un vrai jambon sans eau mais avec du goût, beurre, lait et fromage fermiers ! De la qualité, quoi ! Nos chicons méritent bien ça.
 
Pour 6 personnes
Ingrédients : 12 endives pas trop grosses, 6 tranches de bon jambon blanc de votre boucher-charcutier, thym, sel, poivre, 40 g de farine, 40 g de beurre, 50 cl de lait fermenté, 50 cl de jus de cuisson des endives, 75* g de fromage râpé, muscade.
Préparation : 20 min – cuisson : 45 min – coût : * - difficulté : * - ustensiles : cuit-vapeur, fouet et plat à gratin

Chicon-gratin, la cocotte, la voix du nord

Débarrassez-vous des premières feuilles des endives. Enlevez le cœur dur de chacune d’entre elles à l’aide d’un couteau pointu. Déposez les endives dans un cuit-vapeur, salez un peu l’eau et ajoutez du thym. Mettez à cuire à la vapeur donc pendant 15 minutes. Egouttez-les*.
Dans une casserole faites un roux avec la farine et le beurre. Avec le fouet, versez le lait et le jus de cuisson des endives petit à petit et laissez épaissir la sauce. Ajoutez ensuite 75 à 100 g de fromage râpé. Mélangez jusqu’à ce que le fromage ait fondu. Assaisonnez. Dégraissez les tranches de jambon, coupez-les en deux et enroulez-les autour des endives. Déposez-les dans le plat à gratin beurré au préalable. Versez la sauce blanche par-dessus et enfournez dans un four préchauffé à 180°C. Parsemez d’un peu de fromage et laissez gratiner une trentaine de minutes.
 
* Dans la recette du journal, il est écrit 785 g de fromage. Non, non, ce n'est pas ça, c'est le doigt de la Cocotte qui a dérapé sur le 8 avant d'atterrir sur le 5. Lisez donc 75 g de fromage. L'ordinateur de la Cocotte est un p.... d'ordinateur. Pfffffff !

mardi, 24 décembre 2019

Courge galeuse au chorizo

Mes producteurs de légumes préférés surnomment cette courge galeuse le potiron cacahuète. C’est plus flatteur et ça donne plus envie, non ?

Courge galeuse au chorizo, la cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 kg de courge galeuse (avec des gros boutons sur la peau), 200 g de chorizo plus ou moins fort, 2 poivrons verts allongés (vous en trouverez encore chez les maraîchers), beurre, sel et poivre.
Préparation : 20 min – cuisson : 20 min – coût : * - difficulté : *
Pelez le morceau de courge, coupez-le en petits morceaux et lavez-les. Déposez-les dans un panier-vapeur au dessus de l’eau dans une casserole. Ajoutez un peu de sel, couvrez et laissez cuire 20 minutes. Dans le même temps, coupez le chorizo en petits morceaux et faites-les dorer à sec dans une poêle. Lavez les poivrons verts, égrainez-les et coupez-les finement. Ajoutez-les aux morceaux de chorizo qui cuisent et versez un petit verre d’eau. Laissez bouillonner un peu.
Ecrasez la courge à la fourchette ou mixez-la dans un blender. Ajoutez une belle noix de beurre, le chorizo et les poivrons cuits. Remettez dans la casserole, poivrez et faites réchauffer la purée ainsi obtenue pour enlever un maximum d’eau. Servez avec un poisson frit ou du poulet et/ou du riz, du quinoa, des pâtes…

vendredi, 20 décembre 2019

Soupe de queue de bœuf

Messieurs les Anglais, nous vous remercions pour cette recette où la viande est fondante et les légumes abondants. We love it !

Soupe de queue de bœuf, la cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 6 morceaux de queue de bœuf, 2 cuillères à soupe de saindoux, 2 oignons, 2 gousses d’ail, 2 poireaux, 2 carottes, 3 navets, 3 branches de céleri, poivre noir en grains, 10 baies de genièvre, 1 feuille de laurier, sel. Facultatif : quelques feuilles de salade
Préparation : 20 min – cuisson : 2 h – coût : * - difficulté : * - ustensile : cocotte en fonte
Pelez et coupez en fines rondelles oignons, carottes et navets. Lavez et ciselez poireaux et céleri. Pelez et pilez l’ail. Faites chauffer la matière grasse dans la cocotte et faites-y dorer les morceaux de viande en les retournant souvent. Couvrez et laissez dorer 15 minutes. Retirez la viande de la cocotte et décollez les sucs de cuisson. Ajoutez les oignons, l’ail et les poireaux. Faits suer et ajoutez les autres légumes, baies de genièvre et laurier. Couvrez généreusement d’eau et posez la viande par-dessus. Salez et couvrez la cocotte. Laissez bouillir doucement 1 h 45. Salez, poivrez et servez la soupe en la couvrant, si vous le voulez, de lanières de feuilles de salade type pain de sucre ou batavia.

lundi, 16 décembre 2019

Mini-pannecouckes au foie gras

Moins d’une heure et voilà un p’tit plat qui fera son effet pour les fêtes. Des petites crêpes moelleuses et du foie gras à peine cuit.

Mini-pannecouckes au foie gras, la cocotte, la voix du nord

Pour 15 mini-pannecouckes
Ingrédients : 200 g de farine type 55, 1 cuillère à café de levure sèche de boulanger, 25 g de beurre, 20 cl de lait, sel fin, 2 œufs, 50 g de foie gras frais mais surgelé, poivre mignonnette, fleur de sel.
Préparation : 30 min – cuisson : quelques minutes par pannecoucke et 5 min pour le foie gras – coût : ** - difficulté : * - ustensiles : fouet, poêle antiadhésive et plaque à pâtisserie
Délayez la levure dans un peu de lait. Faites fondre le beurre, mélangez-le au lait tiédi. Battez vivement les œufs avec une pincée de sel, ajoutez-leur la farine, la levure puis le beurre et le lait. Formez une belle pâte sans grumeaux et laissez-la lever 1 h à couvert dans un endroit bien chaud.
Préchauffez le four à 200°C. Graissez un peu la poêle et déposez des cuillères à soupe de pâte. Ne les retournez pas. Quand la surface est pleine de petits trous, déposez les pannecouckes sur la plaque à pâtisserie. Faites des copeaux avec le foie gras surgelé et couvrez-en les pannecouckes. Mettez au four pendant 5 minutes. Sortez les pannecouckes, posez-les sur du papier absorbant. Poivrez les petites crêpes, salez-les et servez-les rapidement. 

mardi, 10 décembre 2019

Gâteau de boudin

Dès cet instant, il considéra le boudin qu’il avait face à lui d’un autre œil. Le boudin était beau, le boudin était tentant.

Gâteau de boudin, la cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 3 boudins noirs aux oignons, 100 g de chapelure, 200 g de lait, 2 œufs, piment, un peu de farine, beurre et huile
Préparation : 10 min – cuisson : 45 min et réfrigération – coût : * - difficulté : * - ustensiles : moule à cake antiadhésif et poêle
Dans un plat creux, déposez la chapelure et couvrez-la de lait. Laissez regonfler 15 minutes. Ensuite préchauffez le four à 180°C. Eventrez les boudins, retirez-leur la peau et mettez la chair dans le plat creux. Ajoutez les deux œufs et du piment comme il vous plaira. Mélangez bien et déposez le tout dans le moule à cake antiadhésif (ou un moule tapissé de papier sulfurisé). Enfournez pour 30 minutes. A la sortie, laissez le gâteau refroidir complètement, le mieux serait de le laisser une nuit au frais. Coupez des tranches épaisses dans le gâteau, passez-les rapidement dans la farine et faites-les dorer à la poêle dans un peu de beurre et d’huile. Servez ces tranches dorées avec des oignons rôtis, une purée de pommes de terre à la muscade et un peu de chou à choucroute.

vendredi, 06 décembre 2019

Djebel hachis

La Cocotte se la fait à la marocaine, des épices pour le goût et de la ricotta pour le moelleux de la purée. Une autre idée du hachis parmentier !

Djebel hachis, la cocotte, la voix du nord


Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 kg de pommes de terre farineuses, 600 g de hachis de bœuf, huile d’olive, beurre, 2 poivrons rouges en bocal, 2 oignons, 2 gousses d’ail, coriandre en poudre, cannelle, muscade, cumin, paprika, piment en poudre, lait, 150 g de ricotta bien dure, poivre, sel.
Préparation : 15 min – cuisson : 1 h – coût : * - difficulté : * - ustensiles : poêle, presse-purée et plat à gratin
Pelez et coupez les pommes de terre en quartiers. Faites-les cuire 15 à 20 minutes à la vapeur en les saupoudrant d’un peu de cannelle, de coriandre et de muscade. Réduisez-les en purée avec le presse-purée, couvrez-les de lait et remuez vigoureusement. Ajoutez la ricotta râpée et réservez. Dans une poêle faites revenir dans un peu d’huile la viande, ajoutez 1 càs de coriandre et de paprika, 1/2 càs de cumin, muscade et cannelle. Ajoutez une pointe de piment, les poivrons coupés en lamelles, les oignons et l’ail ciselés. Faites mijoter 15 minutes en ajoutant 25 cl d’eau. Salez et poivrez. Huilez le plat à gratin, répartissez la viande puis la purée. Saupoudrez d’un peu de ricotta râpée, versez un filet d’huile d’olive et un peu de beurre et enfournez dans le four préchauffé à 180° C pendant 30 à 40 minutes.

mardi, 26 novembre 2019

Fricadelle aux oignons

Avec la recette de la Cocotte, vous ne pourrez plus dire que vous ne saviez pas ce qu’il y a dans les fricadelles.

Fricadelle aux oignons, la cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 300 g de chair à saucisse, 300 g de blancs de poulet, 3 cuillères à soupe de chapelure, lait, 1 œuf, farine, sel, poivre. Sauce aux oignons : beurre, huile, 2 oignons, 1 gousse d’ail, 1 sucre, paprika.
Préparation : 30 min – cuisson : 30 min – coût : * - difficulté : * - ustensiles : hachoir électrique, mixeur et papier-cuisson
Faites tremper la chapelure dans une tasse de lait. Hachez finement porc et poulet. Mélangez viandes et chapelure. Ajoutez l’œuf, assaisonnez, formez 6 belles fricadelles et passez-les dans la farine. Déposez-les sur un plat qui va au four sur du papier-cuisson et enfournez 30 minutes à 175° C. Pelez et ciselez les oignons. Faites-les fondre doucement dans 10 g de beurre et 1 càs d’huile. Ajoutez l’ail pelé et ciselé, le morceau de sucre, le paprika, le sel et le poivre. Versez un verre d’eau, couvrez et laissez mijoter 30 minutes. Passez la sauce au mixeur. Quand les fricadelles sont joliment dorées, servez-les avec des frites, nappez-les de sauce et saupoudrez-les d’oignons frits si vous en avez envie.

vendredi, 22 novembre 2019

Potée Magyar à la jambette et la Cocotte au salon du livre de Loos le samedi 30 novembre

Je ne sais pas vous mais moi, jambette fumée, paprika, marjolaine, oignons et je vogue sur le Danube direction Budapest !

Potée Magyar à la jambette, la cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 petite jambette fumée, 4 oignons, 3 gousses d’ail, 3 càs de concentré de tomates, 3 càs de paprika doux, 1 càs de marjolaine, 6 pommes de terre moyennes, sel, poivre et en saison 3 poivrons rouges
Préparation : 20 min – cuisson : 2 h – coût : * - difficulté : * - ustensiles : cocotte-minute et cocotte en fonte
Faites cuire la jambette dans une grande quantité d’eau dans la cocotte-minute pendant 1 h. Réservez le bouillon en le dégraissant au besoin. Faites chauffer la couenne dans la cocotte en fonte, ajoutez les oignons pelés et ciselés et l’ail. Quand c’est bien doré, enlevez la couenne et ajoutez les petits morceaux de viande. Continuez avec le concentré de tomates, saupoudrez de paprika et marjolaine et couvrez de 2 litres du bouillon de jambette. Salez peu et poivrez. Couvrez la cocotte en fonte et laissez mijoter 30 minutes. Au bout de ce temps, ajoutez les pommes de terre coupées en tout petits morceaux. Si on est à la saison des poivrons, ajoutez-les à ce moment-là. Laissez encore mijoter cette potée 30 minutes. Ajustez en bouillon. Servez dans des bols ou des assiettes creuses avec du bon pain grillé.

potée magyar à la jambette,la cocotte,la voix du nord

jeudi, 14 novembre 2019

Soupe de cocos au chouriço et la Cocotte au salon du livre de Villeneuve d'Ascq ce dimanche

2 cours de langue en 1 recette : le chouriço est au Portugal ce que le chorizo est à l’Espagne, une saucisse rouge plus ou moins pimentée.

Soupe de cocos au chouriço, la cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 350 g de haricots coco, 1 cuillère à soupe de bicarbonate de soude, laurier et thym, 2 chouriços (doux ou forts, c’est vous choisissez), 50 g de tomates séchées, 3 gousses d’ail, 1 oignon doux, huile d’olive, sel et poivre.
Préparation : 30 min – cuisson : 1 h 30 – coût : * - difficulté : * - ustensile : mixeur
Faites tremper les cocos 24 heures dans de l’eau avec le bicarbonate de soude. Rincez-les et déposez-les ensuite dans un faitout. Couvrez-les bien d’eau, ajoutez laurier et thym et faites-les cuire 1 heure. Mixez-les très grossièrement dans le jus.
Pendant ce temps, coupez les chouriços dans la longueur puis dans la largeur en petits morceaux. Faites-les revenir dans une grande casserole. N’ajoutez pas de graisse, les chouriços en contiennent déjà. Mixez tomates séchées, ail et un peu d’huile d’olive et ajoutez ce mélange aux cocos. Quand tout est joliment doré, ajoutez les cocos. Rectifiez en liquide, il en faut assez pour la soupe. Couvrez et laissez cuire 20 minutes. Assaisonnez selon vos goûts. Pelez et ciselez l’oignon doux, servez la soupe et parsemez-la de l’oignon doux ciselé.

Rien à faire ce dimanche 17 novembre ? Non, c'est pas possible. Y'a la Cocotte au salon du livre de Villeneuve d'Ascq, à l'Espace Concorde. Elle vous y attend. Cliquez sur l'image pour avoir les détails. 

soupe de cocos au chouriço,la cocotte,la voix du nord

mardi, 29 octobre 2019

Cochon boules d’or et genièvre

cochon boules d’or et genièvre,la cocotte,la voix du nordOn apprend à tout âge. Ainsi la Cocotte vient d’apprendre deux mots qui vont très bien ensemble, très bien ensemble, c’est « cinquième quartier ». Vous connaissez ?

Le cinquième quartier, ce sont les abats, les tripes. Vous savez ? Tout ce qui touche de près ou de loin aux p’tits bouts qui dépassent de tel ou tel animal (queue, museau, oreilles…) ou tout ce qui trouve au niveau des appareils digestifs des veaux, vaches, cochons… ça s’appelle le cinquième quartier. En tout cas, c’est la dénomination qu’en font bouchers et charcutiers. Même s’ils ne sont pas forcément d’accord sur tous les morceaux.

Les abats et les tripes ont souvent mauvaise presse et c’est bien dommage. Ces « bas morceaux » ont pourtant tout pour plaire. Ils sont riches en protéines, en vitamines, cuivre, en manganèse… Et si on se bat contre le gaspillage alimentaire, commençons par ne plus les jeter. Et commençons à les goûter.

Un beau livre au discours plein de gouaille (de temps en temps style tonton à communion qui a toujours une blague à raconter) vient de sortir aux éditions Sud-Ouest et il est intitulé fort à propos « le cinquième quartier ». Dieu que c’est malin !

Un tripier, un cuisinier et un photographe se sont associés pour écrire un ouvrage à la gloire de la tripaille. Et franchement on se régale.

Qui ne craquerait pas pour une pizza à la langue de bœuf ? Qui n’aurait pas envie de succomber à un waterzooï de couilles de mouton ? Hein ? Qui ne piquerait pas dans l’assiette de son voisin un p’tit morceau de quenelle de rognons blancs ? Tentant, non ?

Pour vous tétines, mamelles, animelles, têtes et pieds, cervelle ou pansette, bouts de cochon ou boudinous ! Laissez-vous faire, laissez-vous surprendre.

Des préparations modernes, des tempuras d’abats, des bricks de ris d’agneau, des acras de mamelles, des sautés de cœur…Vous n’en reviendrez pas.

Des photos qui font saliver, si si ! Des conseils sur la cuisson idoine, les quantités à faire, les épices à choisir, les sauces à servir… ! Oui oui, tout sur les tripes et même plus !

Ne cherchez plus, voici une belle idée de cadeau pour tous les fondus d’abats, pour tous ceux que les tripes font triper. Foi de Cocotte… sans E !

Le 5e quartier, la nouvelle cuisine des produits tripiers de Pascal Gonnord, tripier, Alain Demouchy, cuisinier et Darri, photographe, livre sorti aux éditions Sud-Ouest.

La recette mais sans tripes

Le froid arrive avec ses p’tits plats chauds, des plats roboratifs et généreux qui font du bien instantanément.

Cochon boules d’or et genièvre, la cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 3 côtes de porc, 200 g de poitrine fumée, matière grasse, 1 kg de navets boule d’or, 6 petites carottes, 2 oignons rouges, 10 baies de genièvre, 2 feuilles de laurier, 1 poignée de gros raisins secs golden, muscade, 1 càs de farine, 30 cl de bière blonde, sel, poivre.
Préparation : 15 min – cuisson : 1 h – coût : * - ustensiles : épluche-légumes et cocotte-minute
Pelez, lavez et coupez en gros morceaux navets et carottes. Faites chauffer la matière grasse choisie dans la cocotte-minute (ici du ghee) et faites-y dorer les côtes et la poitrine coupées en gros morceaux. Ajoutez les oignons pelés et ciselés gros. Quand c’est bien doré, ajoutez les baies de genièvre broyées, le laurier, une bonne pincée de muscade. Saupoudrez d’une bonne cuillère à soupe de farine, mélangez bien et versez la bière par-dessus. Continuez avec les gros raisins blonds, salez un peu et poivrez. Si la bière ne couvre pas tout, ajustez avec un peu d’eau. Fermez la cocotte, mettez-la sous pression. Baissez la température pour faire le moins de bruit possible et laissez cuire 1 heure. Servez avec des vermicelles, de la purée ou du riz.

dimanche, 27 octobre 2019

Cannellonis en sauce blanche

Un lait dans lequel a infusé des herbes et des légumes, de la viande de qualité, un fromage délicieux… Les cannellonis, une idée du bonheur !

Cannellonis en sauce blanche, cannellonis, la cocotte, la voix du nord

Bien malin celui qui peut citer l’inventeur des cannellonis. Bien malin aussi celui qui peut situer le lieu de naissance de ces gros tuyaux de pâte. Naples ? Amalfi ? Toscane ? Sicile ? Les Abruzzes ? les Marches ?… On dit beaucoup de choses et souvent n’importe quoi. Mais pas malin celui qui cuit ses cannellonis avant de les farcir. Cette étape est honnêtement inutile. Croyez-moi, vos cannellonis cuiront très facilement une fois farcis à la ricotta, aux épinards ou à la viande quand vous les recouvrirez généreusement de ragù (sauce-tomate) ou de sauce blanche comme ici. Malin, non ?
Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 paquet de cannellonis, 500 g de porc haché, 500 g de blancs de poulet, origan, 1 l de lait, 1 branche de céleri, 1 carotte, 1 branche de thym, 1 ou 2 feuilles de laurier, 30 g de beurre, 30 à 40 g de farine, sel, poivre, 1 boule de scamorza affumicata (fromage italien)
Préparation : 30 min – cuisson : 1 h environ – coût : * - difficulté : * - ustensiles : fouet et plat à gratin

Cannellonis en sauce blanche, cannellonis, la cocotte, la voix du nord

Faites infuser à feu doux céleri, carotte pelée, thym et laurier dans du lait pendant 30 minutes dans une casserole puis filtrez le lait. Récupérez carotte et céleri et hachez-les. Faites une sauce blanche au fouet avec le beurre et la farine. Versez le lait infusé petit à petit. Laissez épaissir, assaisonnez et réservez. Mélangez porc et poulet. Ajoutez carotte et céleri hachés, sel, poivre et 1 belle cuillère à soupe d’origan séché. Farcissez les cannellonis de ces viandes. Déposez les cannellonis dans un plat à gratin légèrement beurré. Versez par-dessus la sauce blanche. Découpez la scamorza en fines tranches et répartissez-les sur les cannellonis. Enfournez 30 minutes dans un four préchauffé à 180°C.