mardi, 07 juin 2016

Asperges au saumon fumé et œufs

Une asperge est cuite quand la lame d’un couteau passe facilement à travers la tête, entre 10 et 15 minutes. Vérifiez régulièrement.

Asperges au saumon fumé et œufs, asperges, saumin fumé, oeufs, câpres

Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 botte d’asperges vertes, 6 tranches de saumon fumé, 4 œufs, moutarde, 7 cl d’huile d’olive, 3 cl de vinaigre de Xérès, sel, poivre, câpres au sel, 2 oignons nouveaux.
Préparation : 30 min – cuisson : 15 min – coût : ** - difficulté : * - ustensile : économe
Faites cuire les œufs pour les avoir durs, soit 10 minutes. Passez-les sous l’eau froide, écalez-les et réservez-les.
Coupez les asperges toutes à la même taille. Pelez-les de la tête vers le bas avec un économe. Pour ne pas les casser, posez-les sur le plan de travail et pelez-les tout simplement.
Faites-les cuire à la vapeur 15 minutes. Laissez-les refroidir.
Mélangez 7 cl d’huile, 3 cl de vinaigre, 1 cuillère à café de câpres passées sous l’eau pour les dessaler, 1 cuillère à soupe de moutarde. Salez et poivrez. Ajoutez les oignons nouveaux ciselés avec les tiges.
Coupez les œufs en très petits morceaux et ajoutez-les aussi à la sauce. Partagez les asperges en 6, faites-en des petits fagots et entourez-les de saumon. Répartissez les œufs et nappez d’une bonne cuillère de sauce.

jeudi, 10 décembre 2015

Vert de poireaux et câpres

Pantoufle de vair, verre à boire, ver à soie, vers l’infini et au-delà, chou vert et vert chou, vert de gris, vert de poireaux, vert de…

Vert de poireaux et câpres, poireaux, câpres, oeufs

Pour 6 personnes
Ingrédients : 4 verts de poireaux, thym, sel, 4 œufs, huile d’olive, vinaigre balsamique, 2 cuillères à soupe de câpres au sel ou en saumure, un peu de romarin frais, ½ bouquet de persil plat, moutarde douce, 1 gousse d’ail, sel, poivre.
Préparation : 20 min – cuisson : 20 min - coût : * - difficulté : *
Faites dessaler les câpres pendant 15 minutes.
Faites cuire les œufs 10 min pour les avoir durs. Ecalez-les quand ils sont froids et réservez-les.
Coupez les verts de poireaux en tronçons de 3 ou 4 cm. Rincez-les soigneusement et faites-les cuire à la vapeur 20 minutes environ au dessus d’une eau additionnée d’un peu de sel et de thym frais. Les poireaux sont cuits quand la lame d’un couteau les transperce facilement.
Lavez et ciselez le persil. Coupez finement le romarin. Pelez et pilez l’ail. Faites une vinaigrette avec huile, vinaigre, ail, moutarde, persil plat et romarin. Salez et poivrez.
Mélangez cette vinaigrette aux poireaux, ajoutez les câpres et les œufs coupés en rondelles.

samedi, 12 septembre 2015

Tortilla de patatas

En Espagne, la tortilla aux pommes de terre, on peut la manger tiède ou froide, coupée en morceaux, servie en tapas pour l’apéro.

Tortilla de batatas, pommes de terre, oignons, oeufs

Pour 6 personnes
Ingrédients : 6 pommes de terre moyennes, 3 gousses d’ail, 2 oignons, ½ bouquet de persil plat, huile d’olive, 8 œufs, sel et poivre.
Préparation : 15 min – cuisson : 30 minutes – coût : * - difficulté : * - ustensile : grande poêle antiadhésive
Faites cuire les pommes de terre sans les éplucher dans une casserole d’eau bouillante. Faites-les cuire jusqu’à ce qu’un couteau les transperce mais pas trop facilement. Laissez-les entièrement refroidir. Pelez-les et coupez-les en rondelles.
Pelez et ciselez les oignons. Faites chauffer 5 cl d’huile d’olive dans la poêle et faites-y dorer les oignons. Ajoutez ensuite les pommes de terre, salez, poivrez et faites cuire 20 minutes environ pour que les pommes de terre soient joliment dorées. Pelez et ciselez l’ail, lavez et ciselez le persil.
Quand les pommes de terre sont bien dorées, battez les œufs, ajoutez l’ail et le persil, versez sur les pommes de terre et les oignons et laissez cuire sans remuer jusqu’à ce que le dessus de la tortilla ne soit plus liquide. Servez aussitôt.

vendredi, 31 juillet 2015

Bouillon rouge aux œufs

Je veux une omelette très fine. Avec cette omelette, je veux que vous coupiez de fines lamelles. Je veux que vous vous régaliez. C’est possible ?

Bouillon rouge aux œufs, bouilloin, coulis de tomates, oeufs, omelette


Pour 6 personnes
Ingrédients : Eau, 2 ou 3 os de bœuf, 300 g de bourguignon de bœuf, 1 poireau, 1 carotte, thym-citron, laurier, sauge, origan, ail, oignon, sel, poivre, 500 ml de coulis de tomates-maison, 1 sucre, 3 œufs, parmesan, huile.
Préparation : 20 min – cuisson : 1 h 30 – coût : * - difficulté : * - ustensiles : casserole et poêle antiadhésive
Faites chauffer 2 cuillères à soupe d’huile dans une grande casserole et faites-y dorer les os et la viande coupée en petits morceaux. Ajoutez poireau et carotte coupés en rondelles, 1 oignon ciselé, 1 gousse d’ail, 1 branche de thym-citron, 1 feuille de laurier, 3 feuilles de sauge et une pincée d’origan. Mouillez avec 1 litre d’eau, salez et poivrez. Laissez bouillonner 1 heure.  
Au bout de ce temps, filtrez le bouillon et versez le coulis de tomates dans ce bouillon filtré. Ajoutez  1 morceau de sucre et laissez bouillir encore 10 minutes.
Battez les œufs et ajoutez-leur 50 g de parmesan. Faites chauffer un peu d’huile dans une poêle antiadhésive et faites cuire les œufs en omelette très fine. Coupez-la en fines languettes, déposez ces languettes dans des bols et versez le bouillon rouge par-dessus.

lundi, 09 mars 2015

Œufs au bacon Jabalpur

Œufs au bacon Jabalpur, oeufs, bacon, Hors-série 6, secrets de cuisine dans le Nord Pas de Calais, la Voix du Nord« In the future, everyone will be world-famous for 15 minutes. » Andy Warhol était un sacré visionnaire, lui qui disait en anglais dans le texte que chacun d’entre nous aurait son quart d’heure de célébrité. Ce quart d’heure est arrivé pour vous. Oui, vous qui lisez ces lignes en ce moment, vous ne rêvez pas ! Oui, enfin, this is your moment !
Si vous aussi, vous voulez signer des autographes par centaines, par milliers,
Si vous aussi, vous voulez passer dans le 20 h de Claire Chazal,
Si vous aussi, vous voulez avoir votre étoile sur le Walk of Fame à LA,
Si vous aussi, vous voulez vous rendre n’importe où, entouré de gardes du corps,
Si vous aussi, vous voulez vous cacher le visage et dire « non, pas de photo ! », ce texte est pour vous.
Mais pour ça, il va falloir travailler un petit peu.
Et oui, Andy Warhol disait aussi « nothing comes from nothing ». En français dans le texte, on n’a rien sans rien ! 
Il va falloir vous mettre aux fourneaux, faire votre recette préférée et raconter à une journaliste gourmande pourquoi c’est justement votre recette préférée.
Vous deviendrez alors un chapitre du Hors-série  Cuisine que la Voix du Nord* édite depuis plus de 5 ans. Vous épaterez votre famille, vos amis, vos voisins, votre ville, votre département, votre région...Le monde, quoi !
La Cocotte résume : Si vous avez des fourneaux, une recette préférée, une histoire à raconter et l’envie de passer à la postérité, écrivez donc à la Voix du Nord avant le 10 avril et envoyez une lettre motivée à Anne Tomczak, Desk magazine, <La Voix du Nord>, 8 place du général de Gaulle, BP 549, 59 023 Lille de Cédex. Ou, si vous préférez, un mail à atomczak@lavoixdunord.fr.
Et vous aurez peut-être la chance de voir débarquer chez vous cette journaliste gourmande (peut-être la Cocotte...) qui fera de vous une star.
*Et oui, la Cocotte oubliait : une condition sine qua non, habiter le Nord Pas de Calais est obligatoire. Ben oui, c’est ça aussi la célébrité, ça n’arrive pas à n’importe qui et ça n’arrive pas n’importe où !

La recette

Si on n’a pas la chance de voyager en vrai, on peut se rattraper en mangeant. Embarquement pour l’Inde et ses couleurs en épices.

Œufs au bacon Jabalpur, oeufs, bacon, Hors-série 6, secrets de cuisine dans le Nord Pas de Calais, la Voix du Nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 9 œufs, 50 g de beurre, 50 g de farine, 500 ml de lait, 1 cube de bouillon de légumes, 18 fines rondelles de bacon, 100 g de fromage râpé, sel, poivre blanc, 1 petite cuillère à soupe de curry en poudre.
Préparation : 15 min – cuisson : 45 min – coût : * - difficulté : * - ustensile : plat à gratin
Faites cuire les œufs pendant 10 minutes dans l’eau bouillante. Ecalez-les, coupez-les en deux et entourez chacune des moitiés d’une rondelle de bacon. Versez un peu de lait dans le fond du plat à gratin, posez les œufs dessus et réservez.
Préchauffez le four à 175°c, chaleur tournante.
Faites un roux avec le beurre et la farine. Ajoutez le lait petit à petit pour avoir une belle sauce onctueuse et émiettez un cube de bouillon de légumes dans cette sauce. Ajoutez le fromage râpé et la cuillère de curry. Salez, poivrez et laissez épaissir quelques instants.
Recouvrez les œufs à la pancetta de sauce au curry. Passez au four pendant 25 minutes, le temps que ça gratine joliment.

mercredi, 19 novembre 2014

Œufs-banquise

Plus durs que les îles flottantes, voici les œufs-banquise, souvenirs des aventures extraordinaires de la Cocotte au pôle Nord.

Œufs-banquise, oeufs, meringues

Pour 6 personnes
Ingrédients : pour les meringues : 2 blancs d’œuf, 125 g de sucre en poudre, un peu de sucre glace.
Pour la crème anglaise : 4 jaunes d’œuf, 50 cl de lait, 150 g de sucre en poudre, 1 gousse de vanille.
Préparation : 20 min – cuisson : 1 h – coût : * - difficulté : * - ustensile : fouet électrique
Pour les meringues : Préchauffez le four à 120°c. Montez les blancs d’œuf en neige très ferme en ajoutant petit à petit le sucre en poudre quand les blancs d’œuf commencent à prendre. Formez des meringues sur du papier-cuisson. Saupoudrez-les d’un peu de sucre-glace et mettez au four pour 1 h. Vous pouvez aussi les saupoudrer d’un tout petit peu de vanille en poudre
Pour la crème anglaise : Faites frémir le lait dans une casserole, fendez la gousse de vanille en deux,  grattez l’intérieur et incorporez-le au lait. Mélangez les jaunes d’œuf avec les 150 g de  sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Versez le lait sur ce mélange en fouettant. Versez-le dans la casserole et faites épaissir pour obtenir une crème, en mélangeant très souvent, sur feu doux. Quand la crème et les meringues ont refroidi, versez la crème dans des ramequins et cassez les meringues sur la crème. Mangez vite.

mardi, 08 juillet 2014

Œufs au riz

Laissez aller vos talents de décorateur, de peintre, de graphiste et faites de cette salade un moment euphorique pour vos invités.

Œufs au riz, oeufs, riz

Pour 6 personnes
Ingrédients : 7 œufs, 250 g de riz, sel, 1 oignon rouge, 250 g de saucisse de jambon, 250 g de tomates-cerises, huile, 1 yaourt-nature, moutarde, câpres, curry, poivre, 100 g de crevettes grises.
Préparation : 15 min – cuisson : 12 min – coût : * - difficulté : *
Faites dessaler une cuillère à soupe de câpres dans une tasse d’eau. Faites cuire le riz le temps indiqué sur le paquet. Faites cuire 6 œufs pour qu’ils soient durs (8 à 10 min). Préparez une mayonnaise avec le jaune du septième œuf, la moutarde et 10 cl d’huile. Salez, poivrez, ajoutez une cuillère à café de poudre de curry. Versez le yaourt dedans et mélangez.
Egouttez le riz et faites-le refroidir en le passant sous l’eau froide. Pelez et ciselez l’oignon rouge. Coupez les tomates-cerises en deux et la saucisse de jambon en tout petits dés. Mélangez-les au riz puis disposez le riz sur un plat. Ecalez les œufs, coupez-les en deux, posez-les côté intérieur sur le riz, répartissez la mayonnaise allégée au yaourt par-dessus et décorez de câpres égouttées et de crevettes grises.
Vous pouvez ajouter du piment de Cayenne dans le curry pour épicer ce plat ou choisir un curry très épicé. A vous de voir !

vendredi, 28 mars 2014

Galette végétarienne

6 œufs, 3 légumes, du fromage frais et des épices tout simplement. Prévoyez une grande poêle et dosez le piment.

Galette végétarienne, oeufs, pommes de terre, carottes, oignons, La Cocotte

Pour 6 personnes
Ingrédients : 3 pommes de terre moyennes, 3 oignons, 1 carotte, beurre, 6 œufs, 200 g de fromage frais, curry, piment fort, sel et poivre.
Préparation : 15 min – cuisson : 20 min – coût : * - difficulté : * - ustensiles : râpe et grande poêle antiadhésive
Pelez et râpez les pommes de terre. Pressez-les pour enlever un maximum d’amidon. Ensuite pelez et râpez les oignons et la carotte. Faites fondre une belle noix de beurre dans la poêle antiadhésive et répartissez-y les 3 légumes en les mélangeant. Saupoudrez d’une belle pincée de curry et de piment fort selon votre goût. Salez, poivrez et laissez cuire 15 minutes en remuant régulièrement.
Dans un plat creux, battez les œufs et mélangez-les au fromage frais écrasé. Versez cet appareil sur les légumes, mélangez le tout à nouveau et laissez cuire comme une omelette. 5 minutes devraient suffire pour que les œufs soient cuits.
Servez tel quel en accompagnement de bon pain grillé.

vendredi, 13 septembre 2013

Courgette panée

Un géant vous offre une courgette proportionnelle à sa taille. 3, 5 kg de légumes en un seul morceau ! Qu’en faites-vous ?

Courgette panée, courgette, farine, chapelure, oeufs, parmesan

Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 gros morceau de très grosse courgette, gros sel, 2 œufs, chapelure, parmesan, sel fin, poivre, huile d’olive.
Préparation : 10 mn – cuisson : 20 mn – coût : * - difficulté : * - ustensile : poêle anti-adhésive
Coupez 12 rondelles dans la courgette de façon très régulière. Enlevez la peau avec un couteau. En général sur ces grosses courgettes, la peau est très dure et elle n’est pas agréable à manger. Enlevez les pépins et les parties molles au centre des rondelles. Déposez les rondelles dans un plat, parsemez de gros sel et laissez dégorger pendant 1 heure. Ensuite rincez les rondelles puis essuyez-les bien avec du papier-ménage. Battez des œufs. Salez et poivrez. Trempez les rondelles dans les œufs battus puis recouvrez-les de chapelure.
Faites chauffer doucement une poêle avec un peu d’huile d’olive. Faites dorer les rondelles. Retournez-les souvent et délicatement pour ne pas les casser. Ajoutez un peu d’huile dans la poêle si nécessaire. Laissez cuire 15 à 20 minutes puis à la fin de la cuisson, parsemez de parmesan.
Servez avec une salade et une viande blanche.

mercredi, 10 avril 2013

Œufs au chocoplat

Après les ready-made de Duchamp, voici ceux de la Cocotte, de simples œufs promus à la dignité d'objets d'art parce qu’elle l’a décidé.

Œufs au chocoplat, oeufs, pâte à sucre, chocolat de pâtisserie, chocolat à pâtisser

Pour 12 œufs au chocoplat
Ingrédients : 150 g de chocolat à pâtisser de bonne qualité ou chocolat au lait, 1 cuillère à café de crème fraîche, 50 g de pâte à sucre blanche, 25 g de pâte à sucre jaune, un peu de sucre-glace, un peu de fécule.
Préparation : 30 mn – cuisson : 1 mn – coût : * - difficulté : ** - ustensile : rouleau à pâtisserie et papier-cuisson
Cassez le chocolat en morceaux, faites-les fondre au bain-marie ou au micro-ondes en les mélangeant à une cuillère de crème fraîche. Sur le papier-cuisson, déposez des ronds de chocolat de 5 à 6 cm de diamètre. Faites durcir le chocolat quelques dizaines de minutes au réfrigérateur. Saupoudrez de sucre-glace et de fécule votre plan de travail et commencez à travailler la pâte à sucre blanche. Formez des ronds de la taille de vos chocolats puis recouvrez les ronds de chocolat en tapotant bien dessus pour que la pâte à sucre attache bien. Attention, si vous touchez le chocolat, lavez-vous les mains pour ne pas salir le blanc. Ensuite faites des petites boules de pâte à sucre jaune, aplatissez-les un peu et déposez-les au centre du rond blanc pour faire le jaune de l’œuf au plat. Remettez au frais jusqu’au moment de servir. Les enfants vont adorer les faire et les dévorer.

10.04.2013

dimanche, 31 mars 2013

Œufs de Pâques façon Cocotte

On cache rarement des œufs comme ceux-ci dans le jardin. Mais croyez-moi, vos enfants vont adorer, même sans chocolat.

Œufs de Pâques façon Cocotte, Oeufs de Pâques, oeufs, flocons d'avoine, poule

Pour 18 œufs
Ingrédients : 400 g de blanc de poule, 2 œufs, 50 g de farine, 75 g de flocons d’avoine, lait, sel et poivre.
Préparation : 15 mn – cuisson : 1 h – coût : * - difficulté : * - ustensile : friteuse
Faites bouillir pendant 45 minutes les morceaux de blanc de poule comme si vous faisiez une poule au pot. Egouttez et coupez la poule en tout petits morceaux. Mélangez ces morceaux à un œuf entier, ajoutez 2 cuillères à soupe de farine, salez et poivrez et formez des boulettes de la forme d’un petit œuf en les tassant bien. Laissez-les durcir 30 mn au freezer.
Au bout de ce temps, faites chauffer l’huile de friture. Réduisez les flocons d’avoine en poudre très grossière. Mélangez-les au deuxième œuf et à la farine qui reste. Ajoutez une tasse de lait, salez et poivrez également et trempez les œufs de poule dans ce mélange.
Plongez-les dans le bain de friture bien chaude et laissez-les cuire jusqu’à ce qu’ils soient bien dorés. Procédez en plusieurs fois. Egouttez-les sur du papier absorbant et dégustez-les avec du ketchup ou une sauce au fromage blanc et aux fines herbes.
Joyeuses Pâques !

31.03.2013

jeudi, 18 novembre 2010

Œufs à la turque

 

oeuf à la turque.jpgSans chichi, sans tralala, les œufs à la turque de la Cocotte sont aussi simples qu'une omelette. Quand on n'a pas envie de faire la cuisine mais qu'on veut se régaler, c'est idéal.

pour 4 personnes

Ingrédients :

1 chorizo doux, 500 ml de coulis de tomates, 200 g de fromage de beyaz peynir ou féta , 4 œufs.

Préparation : 5 mn – Cuisson : 15 mn – Coût : * - Difficulté : * - Ustensile : tajine ou poêle avec couvercle

Enlevez la peau du chorizo et coupez-le en rondelles de 3 mm. Faites chauffer votre plat de cuisson.

Quand il est bien chaud, ajoutez les rondelles de chorizo. Le chorizo contenant déjà du « gras », vous n'avez pas besoin d'ajouter de matière grasse. Mais attention, ne faites pas brûler la viande. Quand les rondelles vous semblent bien cuites, un peu croustillantes, versez le coulis de tomates. Mélangez, couvrez et laissez cuire à feu doux pendant 10 minutes.

Puis effritez le fromage avec les doigts, parsemez-en votre mélange chorizo/tomates, mélangez un peu, laissez cuire 2 minutes et cassez les 4 œufs en les séparant bien dans le plat. Couvrez à nouveau votre plat pendant 2 minutes. Surveillez votre plat. Quand le blanc des œufs devient bien blanc, c'est cuit. Pas besoin de sel et de poivre, le chorizo et le fromage suffisent à parfumer le plat.

Servez ces œufs accompagnés d'un beau pain plat et faites trempette à même le tajine.

18.11.2010

samedi, 11 septembre 2010

Oeufs Cocotte en tomates et mouillettes de polenta

 

Il était une fois une histoire d'amour entre une tomate et un oeuf. Une belle tomate des champs d'Isabelle et Patrick Ruhant à Pérenchies rencontra un oeuf tout frais du marché. Entre eux, ce fut le coup de foudre. La Cocotte, dans un plat, les maria et leur offrit de la polenta. Ils vécurent heureux et eurent beaucoup de mouillettes.

P1190385b.jpg

Recette :

Facile : 1 Cocotte

Prix : 1 Caddie

Temps : 1 horloge

 

Pour 6 personnes

1 tomate moyenne et 1 oeuf par personne

100 gr de parmesan

80 cl d'eau

150 gr de polenta cuisson rapide

huile d'olive

poivre

 

Trois tomates.jpgFaites bouillir les 80 cl d'eau. Quand l'eau bout, versez la polenta en pluie, petit à petit et mélangez sans arrêter pendant 5 minutes.

Recouvrez un petit plat rectangulaire de film étirable et étalez la polenta chaude sur le plat. Laissez refroidir. Au besoin, mettez au réfrigérateur une petite heure.

Préchauffez votre four à 180°c.

Coupez le haut des tomates. Avec une petite cuillère, en faisant attention de ne pas les percer, videz les tomates. Vous pouvez les retourner et les laisser s'égoutter un peu.

Ensuite cassez un œuf dans chacune d'elle.

Déposez les tomates sur un plat à four et mettez-les à cuire dans le four jusqu'à ce que le blanc d'œuf devienne bien blanc. Cela devrait vous prendre 8 à 10 minutes.

Pendant ce temps, détaillez la polenta froide en bâtonnets d'1 cm sur 8, comme une belle frite et faites-les délicatement dorer sur toutes les faces, dans un peu d'huile d'olive.

Quand les tomates sont prêtes, disposez-les sur les assiettes, saupoudrez-les généreusement de parmesan et d'un peu de poivre et disposez vos bâtonnets à côté. Comme pour un œuf à la coque, trempez vos bâtonnets de polenta dans la tomate.

 

Produit :

C'est en été qu'il faut consommer les tomates. C'est là qu'elles sont les meilleures, juteuses, pulpeuses, parfumées ! Et ça dure jusqu'en octobre.

Manipulez-les avec délicatesse. Ne les mettez pas au réfrigérateur. Gardez-les au chaud, près de vous, dans la cuisine.

Dévorez-les le plus simplement du monde, avec un peu de fleur de sel et un filet d'huile d'olive.

En fin de saison, quand elles sont très bon marché, faites une cargaison de tomates et préparez-vous des coulis. Toute l'année, vous aurez l'été en bouteille.

Vous pouvez aussi les congeler, sans apprêt et les utiliser suivant vos besoins : pour les farcir, pour les incorporer à une sauce ou pour faire des jus ou une soupe.

 

Isabelle et Patrick Ruhant, La Cocotte.jpgProducteurs :

Isabelle n'aimait pas les hommes aux mains propres, Patrick aimait les filles qui n'aimaient pas les hommes aux mains propres. Ils étaient faits l'un pour l'autre. Suivant le sillon tracé par leurs parents, ils deviennent maraîchers. Ils s'aiment et sèment des légumes bio qu'ils vendent dans leur petit magasin, sur les marchés et dans une AMAP. Ce qu'ils préfèrent cultiver ? Les pommes d'amour, bien sûr ! Autrement dit, les tomates. Et plus elles sont bizarres, plus ils en cultivent : La Noire de Crimée, sombre et charnue, l'Andine cornue, en forme de poivron, la Rose de Berne ronde et pulpeuse... ou la Corazon en forme de cœur. C'est beau, l'amour...

Isabelle et Patrick Ruhant , maraîchers, 5 ruelle des prunes à Pérenchies, 0320086207

Magasin ouvert le vendredi après-midi

Présents sur les marchés à Linselles, le vendredi matin et Pérenchies, le samedi matin

Retrouvez cet article dans les pages régional de Version Femina, Edition Nord Pas-de-Calais du 4 au 11 septembre 2010 et sur le site de la Voix au féminin.

Odile Bazin, la Cocotte

vendredi, 02 avril 2010

des oeufs-truffes

P1020786.JPGOh, la, la ! C'est le weekend de Pâques.

La tradition veut qu'on s'offrait des œufs, au départ décorés puis en chocolat, pour rompre le carême et fêter l'arrivée du printemps, l'œuf étant un symbole de vie et de renaissance.

Après 40 jours d'effort sur soi à ne pas manger, le chrétien antique trouvait un certain réconfort en se goinfrant de sucreries. Et le chocolat, c'est La Sucrerie, non ?

En plus, pour se donner bonne conscience, la science vient au secours du fidèle (et du mécréant) en démontrant que le chocolat, c'est bon pour ce qu'on a.

En effet, le chocolat contient des substances chimiques comme la caféine, la théobromine ou encore la sérotonine. Elles ont un effet bénéfique sur le système nerveux et elles luttent contre le stress et la déprime.

La consommation effrénée de chocolat en cette période devrait provoquer un nirvana national, voire international chez les Catholiques de tous les pays. On devrait voir, dans les rues, des gens sourire béatement au son des cloches !

Et en cette période de crise, plus que jamais !

Mais il y a chocolats de Pâques et chocolats de Pâques. Ceux qui vous trouverez en grande surface, à des prix défiant toute concurrence, laissez-les de côté. Ils n'ont de chocolat que la couleur. Sur les emballages, les industriels nous donnent la teneur en cacao mais ne sont pas obligés de nous dire si c'est du cacao pur ou du beurre de cacao. A partir de là, ils font ce qu'ils veulent et on se retrouve souvent avec un produit lourd et indigeste.

Si vous voulez quelque chose de bon, de très bon, la Cocotte vous conseille de faire vos œufs vous-mêmes. Choisissez le meilleur chocolat et suivez les instructions :

Videz des œufs de cailles en les perçant en haut et en bas et soufflez par ces trous pour que l'intérieur de l'oeuf soit chassé. Une fois vides, remplissez-les d'un mélange chocolat/beurre/sucre. Faites tourner vos oeufs pour répartir le mélange uniformément puis utilisez une seringue pour mettre au centre de l'oeuf du praliné. Puis de vos petites mains expertes, emballez vos œufs dans de jolis papiers brillants. Allez cacher vos œufs dans le jardin et faites les cloches pour prévenir vos enfants.

Mais la Cocotte vous entend déjà hurler que vous n'avez pas le temps.

Peut-être aurez-vous le temps de faire des truffes et de leur donner un aspect plus ou moins ovale ?

Là tout de suite on crie moins, hein ? Vous arriverez à le faire, ça ?


FloMontages15.jpgAprès avoir regardé le joli montage de Cocotte de ma copine Flo, il vous faut :

250 g de chocolat noir de bonne qualité
125 g de beurre non salé
2 jaunes d'œuf
1 gousse de vanille grattée
125 g de sucre glace
50 g de bon cacao en poudre
un jardin
des cloches


Cassez le chocolat en petits morceaux. Faites-le fondre au bain-marie et ajoutez le beurre petit à petit.

Quand le beurre est fondu, ajoutez les jaunes d'œuf, les graines de vanille et le sucre glace.

Mélangez bien, il faut que le sucre-glace soit gomplétement dissous. Puis mettez cette préparation au frigo. Au bout d'une heure, quand la pâte est bien solide, formez des petits œufs à la main et roulez-les dans le cacao. Emballez-les vite dans du papier transparent puis cachez-les dans le jardin.

Si vous n'avez pas de jardin, pas de problème. Cachez vos oeufs dans les plantes vertes de la maison. Et attendez les cloches. Si vous ne les entendez pas, faites comme la Cocotte et son chéri faisaient quand leurs poussins étaient tout petits, mettez Hell's bells d'ACDC à fond. Vos enfants devraient se lever sans problème et partir à la recherche de vos petits œufs-maison.

mercredi, 10 mars 2010

Brouillade à la Turque

 

P1160187b.jpgVoulez-vous que la Cocotte vous raconte une histoire triste ?

La Cocotte a cassé son petit couteau. Son petit couteau rouge, avec le manche en plastique très dur serti de trois ronds de métal et la lame qui va jusqu'en bas du manche, ! C'est la lame qui a cédé, elle s'est cassée net, en deux ! Clac, sans jamais avoir montré de signe de fatigue, d'usure, de ras-le-bol !

Son p'tit couteau ! Elle l'a eu...quand elle l'a eu ! Il y a bien de ça, oh ! Ça fait au moins ?!Bah...oui, au moins ça...! Ça a été un déchirement de le mettre au rebut. Imaginez-vous donc ! Elle a tout fait avec lui, du beurrage de tartine au désossage d'une vollaille, de l'éminçage d'un oignon au découpage d'une pomme de terre. Il l'a suivie partout, de nouvelle maison en nouvelle maison, elle  l'emmenait même en vacances ! C'était son petit couteau, quoi ! Vous savez, celui qui a une place de choix dans le tiroir, à côté de ceux qui coupent moins bien mais qu'on ne jette pas parce qu'on n'est pas comme ça.

Un p'tit coup d'aiguisage et hop, il repartait, vaillant, jamais défaillant, fier comme au premier jour.

Il s'est cassé en coupant du gouda extra-vieux mardi en quinze....C'est toujours un mardi ! Peut-on imaginer plus belle mort que celle-là pour un couteau ?

C'est important d'avoir un bon p'tit couteau, non ? On s'y attache. Ne riez pas, la Cocotte sait qu'elle n'est pas la seule à s'attacher  à ce genre d'objet. La semaine dernière sur le marché, alors que la Cocotte narrait la triste nouvelle à son volailler, une petite dame écoutait et  a raconté son histoire à elle.  Son couteau, un Opinel, avec un manche en bois avait une histoire très triste. Son couteau lui venait de son beau-père, parti en captivité en Allemagne en 1940. Et ce couteau lui a tenu compagnie pendant tout le temps où il était privé de liberté. Le jour où cet objet s'est cassé, elle l'a vécu « comme si elle jetait son beau-père à la poubelle ». Elle en a pleuré pendant des jours.

La Cocotte a mis du temps pour le remplacer. Ça ne se choisit pas à la va-vite, un p'tit couteau. Il faut vérifier qu'il passe au lave-vaisselle, qu'il tient bien dans la main, que la lame ne plie pas facilement, qu'elle va jusqu'au bout du manche,... Et elle l'a enfin trouvé, là, il n'attendait qu'elle dans le rayon. Personne ne semblait l'avoir remarqué. Beau, noir et argent, semblant défier l'éternité. Un beau couteau d'office ! Elle l'a appelé Fulbert, le roi des couverts !

Et avec lui, elle vous propose cette recette au parfum tout méditerranéen. Un délice à la menthe !

P1160304b.jpgIl vous faut :

4 ou 5 pommes de terre cuites à la peau

1 filet d'huile d'olive

autant d'œufs que de personnes qui vont manger avec vous

200 gr de fromage turc de chèvre ou 200 gr de féta

25 cl de lait

2 gousses d'ail

une belle poignée de menthe fraîche ciselée ou 3 cuillères à café de menthe séchée

½ bouquet de persil plat ciselé

sel et poivre

facultatif : des fines tranches de lard

 

Épluchez vos pommes de terre une fois refroidies. Dans une grande poêle, versez un filet d'huile et ajoutez, quand l'huile est bien chaude, les rondelles de pommes de terre (découpées avec vot' p'tit couteau). Laissez dorer le temps qu'il faut.

Dans une jatte, battez les oeufs légèrement auxquels vous avez ajouté les herbes, l'ail, le fromage râpé ou émietté, le lait, le sel et le poivre.

Quand vos pommes de terre sont joliment dorées, ajoutez votre brouillade et laissez cuire jusqu'à ce que les œufs « aient pris ». Découpez en petits lambeaux, vos tranches de lard et déposez-les sur les oeufs. Et c'est tout ! Nettoyez votre petit couteau et passez à table.

Et vous, il s'appelle comment, votre p'tit couteau ? Il a une histoire ?