dimanche, 03 novembre 2013

Crème de marrons, saucisson lyonnais, sabayon double crème et copeaux de boulet de Cassel de Franck Maris, chef du restaurant Le Moulin à Beaucamps-Ligny

« Huîtres-fruits de la passion, c’est pas mon truc ! »
Si la Cocotte n’avait pas demandé à Franck Maris un plat aux couleurs locales, vous auriez eu droit à une recette d’inspiration thaï. Ce fou de la Thaïlande y va dès qu’il peut. Dans des coins où les tour-operators n’emmènent jamais leurs clients, sur des petits marchés de villes ou de villages, il puise des idées, prend des cours de cuisine. De retour en France, il met toujours à la carte un plat aux épices, aux herbes de là-bas. Sa cuisine, il la veut originale mais pas trop, avec de beaux produits.      « Huîtres-fruits de la passion, c’est pas mon truc ! » Mais pluma iberica avec une petite huile de noix, tout simplement, là oui. En ce moment, pavé de cerf, trompettes de la mort et crème de potimarron, oui aussi. Velouté de topinambour, foie gras poêlé et figues, oui encore ! Oui, oui, oui.

Crème de marrons, saucisson lyonnais, sabayon double crème et copeaux de boulet de Cassel de Franck Maris, chef du restaurant Le Moulin à Beaucamps-Ligny, Franck Maris, le Moulin, Beaucamps-Ligny, Le Chef et la Cocotte, Séverine Courbe

La recette
Pour 6 personnes
Crème de marrons, saucisson lyonnais, sabayon double crème et copeaux de boulet de Cassel de Franck Maris, chef du restaurant Le Moulin à Beaucamps-Ligny, Franck Maris, le Moulin, Beaucamps-Ligny, le chef et la Cocotte, Odile Bazin, photos Séverine CourbeIngrédients : 325 g de marrons (déjà cuits, sous-vide ou en bocal), 1 gros oignon, 1 grosse pomme de terre, 1,5 l de bouillon de volaille, 37,5 cl de crème liquide, 1 saucisson à cuire, copeaux de boulet de Cassel (fromage), sel et poivre, beurre, jeunes pousses de radis.
Préparation : 15 mn – cuisson : 30 mn – coût : * - difficulté : * - Ustensile : mixeur plongeant, 6 bols évasés
Pelez et coupez en petits dés oignons et pommes de terre. Dans une casserole faites-les suer dans un peu de beurre. Ajoutez les marrons et mouillez avec le bouillon de volaille. Laissez cuire 30 minutes.
Pendant ce temps faites cuire le saucisson 15 mn dans une eau frémissante. Enlevez la peau du saucisson puis détaillez-le en petits dés d’1 cm de côté.
Passez la préparation aux marrons au mixeur plongeant puis salez et poivrez. Fouettez légèrement la crème. Il ne faut pas qu’elle soit trop dense, il faut qu’elle disparaisse rapidement à la surface de la crème de marrons. Coupez quelques copeaux dans le boulet de Cassel.
Garnissez le fond des bols évasés avec les dés de saucisson, versez la crème de marrons, déposez une quenelle de crème fouettée et disposez quelques copeaux de boulet de Cassel par-dessus. Décorez de quelques pousses de radis et servez aussitôt.

Textes : Odile Bazin
Photos : Séverine Courbe

samedi, 02 novembre 2013

Velouté tomate et bœuf

Sautez sur les dernières tomates de la saison et faites-en du coulis. Mais attendez d’être chez vous pour faire ça. Ne prenez pas tout ce que je dis au mot.

Velouté tomate et bœuf, tomates, poireaux, boeuf, pommes de terre, Roquefort

Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 bocal de coulis de tomates de 700 g ou 1 kg de tomates bien mûres, 3 pommes de terre à tout faire, 2 poireaux, 300 g de viande hachée de bœuf, ail, sel, poivre, fromage bleu type Roquefort, huile d’olive.
Préparation : 15 mn – cuisson : 40 mn – coût : * - difficulté : * - ustensile : faitout et mixeur plongeant.
Si vous avez des tomates bien mûres, pelez-les à l’eau bouillante puis passez-les au moulin à légumes pour en faire du coulis. Sinon utilisez le bocal de coulis.
Dans le faitout faites chauffer 2 cuillères à soupe d’huile d’olive et faites revenir la viande hachée quelques instants. Pendant ce temps nettoyez les poireaux et épluchez les pommes de terre. Coupez les 2 légumes en tout petits morceaux, pelez et ciselez une gousse d’ail. Ajoutez ces ingrédients à la viande, recouvrez de coulis de tomate et ajoutez 250 à 300 ml d’eau. Salez, poivrez légèrement, couvrez et laissez chauffer 30 mn à feu modéré. Au bout de ce temps, passez la soupe au mixeur plongeant longtemps, jusqu’à obtenir un beau velouté. Rectifiez l’assaisonnement et servez le velouté en le parsemant de fromage bleu émietté.

dimanche, 13 octobre 2013

Soupe aux os et cocos

Chose promise, chose due, voici la recette de soupe avec les os et avec le chou-rave qu’il vous reste de vendredi. Je suis sûre que vous n’avez pas tout utilisé…

Soupe aux os et cocos, canard confit, confit de canard, haricots coco, cocos

Pour 6 personnes
Ingrédients : os de canard confit, 3 poireaux, 2 branches de céleri, 300 g de chou-rave, 500 g de haricots coco frais, 2 carottes, laurier, thym, 300 g de pommes de terre, sel et poivre.
Préparation : 15 mn – cuisson : 1 h 30 – coût : * - difficulté : * - ustensile : marmite
Faites chauffer les os dans la marmite, retirez la graisse de canard au fur et à mesure que les os cuisent. Réservez 2 cuillères à soupe de graisse de canard. Versez 3 l d’eau sur les os, ajoutez un poireau nettoyé, le céleri-branche, laurier, thym, poivre et sel et faites bouillir 15 mn. Ensuite filtrez le bouillon et réservez-le. Jetez le contenu de la marmite, os, poireau, céleri...
Lavez et détaillez les deux autres poireaux en fins tronçons, pelez et coupez les carottes en rondelles, pelez le chou-rave en fines tranches ou en lamelles. Ecossez les cocos.
Dans la marmite faites fondre la matière grasse mise de côté, dorez les poireaux puis ajoutez les carottes et le chou-rave. Versez la moitié du bouillon, couvrez et laissez cuire 15 mn. Ensuite ajoutez les cocos puis le reste du bouillon et du thym. Faites cuire 30 mn. Enfin ajoutez les pommes de terre épluchées et coupées en petits morceaux. Rectifiez l’assaisonnement et laissez cuire à feu doux 30 mn.

mardi, 24 septembre 2013

Carottes Belboula

C’est le genre de plat qui est encore meilleur une fois réchauffé. N’ayez donc pas peur d’en prévoir beaucoup même si vous avez peu d’invités.

Carottes Belboula, carottes, semoule d'orge, harissa

Pour 6 personnes
Ingrédients : 4 carottes, 2 oignons, 3 gousses d’ail, huile d’olive, 1 cuillère à soupe de harissa, 1 petite boîte de concentré de tomates, des graines de coriandre, 1, 5 à 2 l d’eau, 50 g de semoule fine d’orge, 2 courgettes jaunes, ½ citron confit, sel et poivre. Facultatif : coriandre fraîche.
Préparation : 15 mn – cuisson : 40 mn – coût : * difficulté : *
Lavez la semoule d’orge, rincez-la bien puis laissez-la tremper dans une grande quantité d’eau. Pelez et émincez oignons et ail. Dans une marmite, faites chauffer 5 cl d’huile d’olive. Ajoutez la cuillère de harissa, continuez avec les oignons et l’ail et laissez dorer quelques instants. Pendant ce temps, épluchez les carottes et coupez-les en rondelles. Ajoutez-les dans la marmite avec le concentré de tomates et 1 cuillère à soupe de graines de coriandre. Versez l’eau. Salez et poivrez, couvrez et laissez cuire 20 mn.
Epluchez et coupez les courgettes en petits dés. Ajoutez-les aux carottes, versez un peu d’eau si cela vous paraît trop épais. Coupez le citron confit en petits dés, égouttez la semoule d’orge et incorporez citron et semoule à la soupe.
Comptez encore 20 minutes de cuisson à feu doux. Servez en parsemant de coriandre fraîche si vous voulez.

mercredi, 28 août 2013

Potage pesto pastel

Fan de chichourle, vous les entendez, les cigales ? Moi, avec ce potage, je suis repartie en vacances. Je suis en Provence. Adessias !

Potage pesto pastel, pâtes à potage, pistou, pesto, basilic

Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 carcasse de poulet, thym, laurier, herbes de Provence, 300 g de haricots verts extra-fins, 3 carottes jaunes, ail, basilic, huile d’olive, 200 g de pâtes à potage, sel et poivre.
Préparation : 15 mn – cuisson : 1 h – coût : * - difficulté : * - ustensiles : pilon et mortier
Préparez un bouillon dans une grande marmite avec 2 litres d’eau, plongez-y la carcasse de poulet, du thym, du laurier et des herbes de Provence. Salez et poivrez. Faites bouillir 30 mn. Filtrez le bouillon. Équeutez les haricots et coupez-les en tronçons d’1 à 2 cm. Épluchez les carottes et coupez-les en très petits dés, comme les haricots.
Versez le bouillon filtré dans une casserole et faites-y cuire les dés de carottes pendant 15 minutes puis ajoutez les haricots et comptez 10 mn supplémentaires. Ensuite versez les pâtes à potage et laissez-les cuire suivant le temps indiqué sur le paquet. Lavez et ciselez ½ bouquet de basilic, pelez et pilez 1 gousse d’ail. Passez les deux ingrédients au mortier et ajoutez 5 cl d’huile d’olive en même temps. En fin de cuisson du potage, ajoutez votre pesto, rectifiez l’assaisonnement, arrêtez la cuisson et servez dans des grands bols en proposant du parmesan.

mardi, 13 août 2013

Goulach de poisson

Il paraît que boire de la soupe en plein été, c’est très bon. Ça met le corps au niveau de la température extérieure et ça rafraîchit.

Goulach de poisson, lieu noir, poivrons, paprika, vin blanc, court-bouillon

Pour 6 personnes
Ingrédients : 600 à 700 g de lieu noir, têtes et arêtes de poisson, 1 oignon, thym, persil, huile, ail, 1 poivron rouge, 1 petite boîte de concentré de tomates, 2 càs de paprika doux, 1 litre de vin blanc, 150 g de riz long, piment fort, sel et poivre.
Préparation : 30 mn – cuisson : 1 h – coût : * - difficulté : *
Dans une marmite, faites un court-bouillon avec 3 litres d’eau, 1 oignon épluché, thym, persil, sel, poivre et têtes et arêtes de poisson. Laissez bouillir pendant 30 mn puis filtrez le bouillon. Dans la marmite faites chauffer l’huile, ajoutez le poivron lavé, épépiné et coupé en lamelles, saupoudrez généreusement de paprika et ajoutez le concentré de tomates et 2 gousses d’ail pilé. Faites revenir 5 mn puis mouillez avec le vin blanc et un bon 150 cl de court-bouillon (le reste, congelez-le). Ajoutez le riz et laissez cuire 15 à 20 mn selon le temps de cuisson di riz indiqué sur le paquet. 3 mn avant la fin de la cuisson, coupez le poisson en gros dés et ajoutez-les au goulach, salez, poivrez et laissez donc encore 3 mn. Puis arrêtez le feu, ajoutez un peu de piment, rectifiez l’assaisonnement, couvrez et laissez le riz gonfler 5 ou 6 mn. Servez très chaud en parsemant de persil ciselé.

13.08.2013

lundi, 29 juillet 2013

Soupe froide à l’ail

Agenda de la Cocotte, souligné en rouge : Fin août, sortie terroir, rendre visite à Frédéric et Pascal Becquembois à Arleux et assister à la récolte de l’ail, au tressage et au fumage puis faire la fête.
Note dans la marge : en attendant, se préparer une petite recette sympa pour patienter tout l’été, une p’tite soupe fraîche et parfumée. Pourquoi pas une soupe froide à l’ail ?

Soupe froide à l'ail, ail fumé, Frédéric Becquembois, Arleux, IGP, groupement des producteurs d'ail fumé de la région d'Arleux,  fête de l'ail, Femina, la Cocotte, la Voix du Nord

Pour 6 personnes
Facile : 1 Cocotte, prix : 1 Caddie, temps : 1 horloge
1/2 carcasse de poulet, laurier, 75 g de pain de mie, 100 g d’amandes en poudre, 3 gousses d’ail d’Arleux, 5 cl d’huile d’olive, sel, poivre blanc, quelques tomates-cerises, quelques grains de raisin blanc et 1 poignée d’amandes effilées
Dans une casserole faites bouillir 75 cl d’eau, ajoutez 2 feuilles de laurier, la carcasse de poulet et du sel. Laissez bouillir pendant 20 mn. Filtrez et laissez refroidir. Enlevez la croûte du pain de mie, coupez le pain en petits morceaux et mouillez-le avec un peu de bouillon. Réduisez la mie en bouillie.
Pelez les gousses d’ail et pilez-les.
Dans un blender ou au mixeur plongeant, mélangez la mie de pain et l’huile d’olive et montez comme une mayonnaise. Ajoutez petit à petit 50 à 60 cl de bouillon et les amandes en poudre. Mixez longuement jusqu’à obtenir une belle crème blanche et lisse. Filtrez, salez et poivrez. Mettez au frais.
Au moment de servir, faites griller à sec une poignée d’amandes effilées, lavez quelques tomates-cerises et des gros grains de raisin, coupez-les en deux, montez-les sur des petits piques à brochettes.
Mixez une dernière fois la soupe pour la rendre vaporeuse. Ensuite versez-la dans des petites verrines, saupoudrez-la d’un peu d’amandes effilées et grillées et accompagnez-la des brochettes tomates-raisins. Dégustez cette petite soupe froide en apéritif.

Soupe froide à l'ail, ail fumé, Frédéric Becquembois, Arleux, IGP, groupement des producteurs d'ail fumé de la région d'Arleux,  fête de l'ail, Femina, la Cocotte, la Voix du NordProducteur : Frédéric Becquembois
Quand on naît à Arleux, dans une famille d’agriculteurs, difficile d’échapper à la tradition, on fait pousser de l’ail. Frédéric ne s’est jamais posé de question, il a suivi le sillon tracé par ses parents. Même s’il fait pousser des légumes le reste de l’année, la récolte de l’ail à la fin du mois d’août est un grand moment pour lui et son frère, Pascal. 15 jours intenses pendant lesquels l’ail sera tressé puis fumé. « La famille vient nous aider, on est à plusieurs, on voit du monde et on discute. »
Ferme Becquembois, 3 avenue de la gare, 59151 Arleux, 0327891099, vente à domicile de juillet à fin octobre, toute la semaine de 9 à 19 h.

Soupe froide à l'ail, ail fumé, Frédéric Becquembois, Arleux, IGP, groupement des producteurs d'ail fumé de la région d'Arleux,  fête de l'ail, Femina, la Cocotte, la Voix du NordTrucs et astuces
Qu’on se le dise, l’ail fumé d’Arleux bénéficie d’une IGP (indication géographique protégée), label obtenu par le groupement des producteurs d’ail fumé de la région d’Arleux, dont les Becquembois font partie. Un vrai produit du terroir qu’il faut protéger et défendre !
En tresse de 6, 12, 20, 45 et même 90 têtes, l’ail fumé d’Arleux se conserve sans problème une année complète. Mais attention, pas dehors, trop humide ! Rangez-le dans un endroit sec, un cellier ou un garage. Et notez à l’agenda : fête de l’ail à Arleux du 30 août au 2 septembre 2013.


Retrouvez cet article dans le cahier central du magazine Femina, supplément de la Voix du Nord du samedi 20 juillet 2013.
Textes et photos : Odile Bazin

 soupe froide à l'ail,ail fumé,frédéric becquembois,arleux,igp,groupement des producteurs d'ail fumé de la région d'arleux,fête de l'ail,femina,la cocotte,la voix du nord

Cliquez sur l'image pour l'agrandir.

mardi, 09 juillet 2013

Lait de concombre

Imaginez un cocktail entre amis, au soleil couchant, à la fraîche. Et vous, vous arrivez avec votre lait de concombre, comme ça, l’air de rien.

Lait de concombre, concombre, aneth

Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 gros concombre, 100 g de ricotta fraîche, sel et poivre blanc, un peu d’aneth.
Préparation : 10 mn – cuisson : aucune – coût : * - difficulté : * - ustensile : extracteur de jus ou torchon qui ne craint rien et mixeur
Si vous avez un extracteur de jus, cette recette est réalisée en moins de temps qu’il ne faut pour le dire. Mais ça marchera tout aussi bien avec un vieux torchon.
Epluchez le concombre et coupez-le en gros tronçons. Passez-le dans l’extracteur pour en recueillir un petit bol de jus. Jetez la pulpe. Ou mixez le concombre finement, mettez la pulpe dans un torchon et serrez le torchon le plus possible pour extraire le jus du concombre.
Dans le mixeur mélangez le jus de concombre et les 100 g de ricotta fraîche. Mixez longuement pour obtenir une crème sans morceaux. Salez légèrement, poivrez, versez dans des petits verres et mettez au frais jusqu’au moment de servir.
Quand vous servez, ajoutez un peu d’aneth ciselée et proposez ce lait de concombre très léger en amuse-bouche.

09.07.2013

jeudi, 27 juin 2013

Bouillon de Cocotte aux carottes

Une belle planche à découper, un beau couteau qui coupe bien, une belle courgette et deux belles carottes, la vie est belle !

Bouillon de Cocotte aux carottes, bouillon de volaille, carottes, courgettes, basilic

Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 carcasse de poulet, 300 g de blanc de poulet, 2 l d’eau, 1 échalote, 1 gousse d’ail, sel, poivre, 3 clous de girofle, 1 feuille de laurier, 1 carotte orange, 1 carotte jaune, 1 courgette, basilic.
Préparation : 15 mn – cuisson : 45 mn – coût : * - difficulté : * - ustensile : couteau à julienne
Faites bouillir 2 l d’eau additionnées de l’échalote et l’ail pelés, une feuille de laurier, les clous de girofle, le sel, et le poivre selon votre goût. Plongez la carcasse et le blanc de poulet et faites cuire 30 minutes. Ensuite filtrez le bouillon, remettez-le dans une casserole, déchiquetez le blanc de poulet en fines lanières et ajoutez-les au bouillon. Remettez sur le feu.
Epluchez les légumes s’ils ne sont pas bio et découpez-les en très fines lanières de 5 à 6 cm de long.
Plongez les carottes, laissez cuire 10 minutes puis ajoutez les courgettes. Laissez cuire encore 5 minutes.
Lavez et ciselez une vingtaine de feuilles de basilic. Rectifiez le bouillon, arrêtez la cuisson et parsemez-le de basilic. Servez aussitôt.

27.06.2013

lundi, 13 mai 2013

Velouté à l’oseille

Prends l’oseille, ne te tire pas mais fais de la soupe. C’est le début de la saison et profite dès maintenant de son petit goût acidulé.

Velouté à l’oseille, oseille, velouté

Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 poignée de 250 à 300 g d’oseille, beurre, 2 belles échalotes, 1 cube de bouillon de viande, farine, 1 œuf, crème fraîche, sel et poivre.
Préparation : 10 mn – cuisson : 20 mn – coût : * - difficulté : * - ustensile : mixeur plongeant
Equeutez les feuilles d’oseille, lavez-les puis essorez-les dans l’essoreuse à salade. Pelez et ciselez les deux échalotes. Faites fondre 20 g de beurre dans une casserole et faites dorer les échalotes quelques instants.
Ajoutez ensuite les feuilles d’oseille et le cube de bouillon de viande. Faites tomber les feuilles puis saupoudrez de 2 belles cuillères à soupe de farine, comme pour faire un roux. Allongez avec un litre d’eau en l’ajoutant petit à petit et en remuant pour éviter les grumeaux.
Salez très légèrement, le cube de bouillon l’est déjà beaucoup, poivrez, couvrez et laissez cuire 15 mn à feu doux.
En fin de cuisson, mélangez un œuf entier avec 2 cuillères à soupe de crème fraîche et délayez ce mélange dans le potage. Rectifiez l’assaisonnement.
Si vous voulez, vous pouvez passer le velouté au mixeur plongeant pour éviter d’avoir de petits morceaux de feuilles.

13.05.2013

dimanche, 21 avril 2013

Soupe aux quenelles de volaille

N’êtes-vous pas heureux d’apprendre que le terme quenelle viendrait de Knödel, mot bavarois désignant des boules au pain de mie ou à la semoule ?

Soupe aux quenelles de volaille, quenelles de volaille, knödel

Pour 6 personnes
Ingrédients : 250 g de blanc de poulet, 50 g de foies de volaille, 50 g de pain sec, 1 tasse de lait, 1 œuf, crème fraîche, farine, muscade, ail, persil, bouillon-cube de légumes, pâtes à potage et 2 carottes, sel, poivre.
Préparation : 30 mn – cuisson : 10 mn – coût : * - difficulté : ** - ustensile : hachoir électrique
Cassez le pain en petits morceaux et versez du lait dessus pour le faire gonfler. Faites cuire les foies de volaille rapidement à la poêle. Passez-les au hachoir avec les blancs de poulet. Réduisez en purée. Dans un plat creux, assemblez foies et blancs de poulet, pain, œuf entier, 1 cuillère à soupe de crème fraîche, 3 de farine, un peu de muscade, d’ail et de persil ciselés. Salez et poivrez. Mélangez bien et formez des petites quenelles grosses comme des billes. Réservez.
Dans une grande casserole, faites bouillir 1, 5 l d’eau, ajoutez des cubes de bouillon de légumes. Faites cuire les quenelles de volaille jusqu’à ce qu’elles remontent à la surface. Retirez-les et remplacez-les par les pâtes à potage. Laissez cuire le temps indiqué sur le paquet de pâtes. Mettez les carottes épluchées et râpées 2 mn avant la fin de cuisson des pâtes et remettez les quenelles pour les réchauffer. Poivrez généreusement le bouillon et servez dans de grandes assiettes creuses.

21.04.2013

vendredi, 05 avril 2013

Soupe de légumes aux spaghetti de cervelas

Allez, faites-moi plaisir. Rien que pour vous amuser à découper le cervelas en fins spaghetti, faites cette soupe. En plus, elle est bonne.

Soupe de légumes aux spaghetti de cervelas, pommes de terre, poireaux, carottes, échalotes nouvelles, cervelas, spaghjetti de cervelas

Pour 6 personnes
Ingrédients : 4 pommes de terre moyennes, 2 poireaux,  1 carotte, 1 botte d’échalotes nouvelles, 10 baies de genièvre, beurre, sel et poivre, 400 g de cervelas.
Préparation : 15 mn – cuisson : 25 mn – coût : * - difficulté : * - ustensile : mixeur plongeant ou moulin à légumes
Epluchez les pommes de terre et les carottes et coupez-les en gros cubes. Débarrassez-vous du bout touffu et d’un peu de vert des poireaux, coupez les poireaux en tronçons. Lavez-les. Epluchez les échalotes, coupez une partie des queues. Faites fondre le beurre dans un faitout, ajoutez les légumes, laissez-les dorer quelques minutes puis mouillez avec un litre d’eau. Salez et poivrez. Ajoutez les baies de genièvre. Couvrez et laissez cuire 25 minutes à petits bouillons. Pendant ce temps, coupez le cervelas en tranches puis en fines lamelles et faites-les dorer dans une poêle anti-adhésive, à feu doux et sans ajouter de matière grasse.
Passez la soupe au mixeur. Servez la soupe dans de grandes assiettes et répartissez les lamelles de cervelas par-dessus.

05.04.2013

jeudi, 07 mars 2013

Soupe à la farine grillée

Oh, que c’est beau ! Et que ça sent bon ! Mais dis-moi, la Cocotte, c’est quoi, cette belle soupe sombre ? C’est une soupe à l’oignon, spécialité de Bâle.

Soupe à la farine grillée, oignons, farine grillée

Pour 6 personnes
Ingrédients : 3 oignons, 100 g de farine, 30 g de beurre, 1 poireau, 1 carotte, laurier, thym, clous de girofle, sel, poivre, 150 g de fromage râpé type Gruyère, Emmental ou Comté
Préparation : 10 mn – cuisson : 1 h 30 – Coût : * - Difficulté : * - Ustensile : poêle anti-adhésive
Dans un faitout, faites un bouillon de légumes avec 1, 5 l d’eau, un poireau lavé, une carotte épluchée, du thym et un oignon piqué de laurier et de clous de girofle. Salez et poivrez et laissez cuire 30 mn. Au bout de ce temps, faites griller à sec la farine dans une poêle. Il faut qu’elle brunisse mais pas trop.
Epluchez et ciselez finement les deux oignons restants. Faites fondre le beurre dans une casserole, ajoutez les oignons. Quand ils sont transparents, ajoutez la farine, faites un roux et mouillez avec le bouillon de légumes. Salez et poivrez et couvrez votre faitout. Laissez cuire à feu doux pendant 1 heure. Les oignons doivent être fondants. Rectifiez l’assaisonnement et servez votre soupe en proposant du fromage râpé.

07.03.2013

vendredi, 22 février 2013

Soupe coco-pâtes

Un p’tit conseil : En fin de cuisson, ajoutez une saucisse fumée coupée en rondelles et cette soupe vous fera un repas complet. Que demander de plus ?

soupe coco-pâtes,soupe,haricots coco,pâtes,coquillettes,ditalini,ditali,tubetti

Pour 6 personnes
Ingrédients : 200 g de haricots coco à faire tremper, ail, 1 oignon, du thym frais, laurier, 2 carottes, 2 navets, 200 g de pâtes pour la soupe (Ditalini, ditali, tubetti ou coquillettes), sel, poivre, huile d’olive.
Préparation : 15 mn – Cuisson : 1 h – Coût : * - Difficulté : *
Faites tremper les haricots 12 h minimum. Faites-les cuire avec gousses d’ail entières, thym et laurier à l’eau bouillonnante pendant 45 mn. Egouttez-les. Réservez. Faites chauffer de l’huile dans une grande marmite, dorez l’oignon épluché et ciselé. Remettez du laurier et du thym qui n’ont pas cuit avec les cocos. Epluchez les carottes et les navets et coupez-les en petits dés. Ajoutez-les dans la marmite. Salez et poivrez. Versez 1 bon litre d’eau et faites chauffer pendant 20 mn.
Au bout de ce temps, versez les haricots avec les gousses d’ail entières et les 200 g de pâtes. Faites cuire le temps indiqué sur le paquet de pâtes. Puis arrêtez la cuisson et laissez gonfler les pâtes.
C’est bien meilleur quand c’est réchauffé donc préparez-la à l’avance.
Faites réchauffer au moment de servir, rectifiez l’assaisonnement et proposez du parmesan.

22.02.2013

samedi, 02 février 2013

Potage tapioca et soja

On m’appelle perle du Japon, je suis utilisé en cuisine pour épaissir soupes ou desserts, on m’utilise beaucoup en Amérique du sud, en Chine… et je viens du manioc. Je suis, je suis ?

Potage tapioca et soja, tapioca, soja, sauce soja

Pour 6 personnes
Ingrédients : 1, 5 litre de bouillon de viande, 300 g de champignons de Paris, 2 belles carottes, 40 g de tapioca, 1 œuf, sel, poivre, 2 càs de sauce soja, un peu de gingembre en poudre.
Préparation : 10 mn – Cuisson : 15 mn – Coût : * - Difficulté : *
Portez à ébullition le bouillon de viande. Ajoutez une pincée de gingembre en poudre, les deux cuillères à soupe de sauce soja, salez et poivrez. Nettoyez et coupez les champignons en fines lamelles. Plongez-les dans le bouillon et laissez chauffer 5 minutes. Epluchez les carottes et râpez-les très gros ou coupez-les en fins bâtonnets. Ajoutez le tapioca au bouillon, mélangez bien. Quand le tapioca est bien cuit, en 6 ou 7 minutes, c’est fait, ajoutez les carottes grossièrement râpées. Laissez encore cuire 2 ou 3 minutes. Il faut que les carottes restent croquantes. Puis battez un œuf, arrêtez la cuisson et versez l’œuf battu dans le potage, mélangez un peu. Mettez le couvercle et attendez 3 minutes que l’œuf se soit solidifié. Rectifiez l’assaisonnement et proposez une sauce au piment pour servir ce potage.

02.02.2013

mardi, 29 janvier 2013

Soupe de petits pois aux topinambours

On a toujours besoin de petits pois chez soi. Mais comment fait-on en plein hiver ? On se rabat sur le rayon des surgelés. Ce n’est pas l’idéal mais on s’en contentera.

Soupe de petits pois aux topinambours, petits pois, topinambours

Pour 6 personnes
Ingrédients : 500 g de petits pois surgelés, 5 pommes de terre moyennes, 4 topinambours moyens, persil plat, laurier, thym, sel, poivre, cumin moulu.
Préparation : 10 mn – Cuisson : 30 mn – Coût : * - Difficulté : * - Ustensile : mixeur plongeant.
Epluchez les topinambours avec un économe. Coupez-les en morceaux et faites-les bouillir dans une casserole d’eau légèrement salée. Laissez 5 minutes puis égouttez-les et recommencez deux fois l’opération. Ciselez quelques branches de persil plat. Ensuite préparez un bouillon avec un bon litre d’eau, salez et poivrez-le et ajoutez-lui du thym, une feuille de laurier, ½ cuillère à café de cumin moulu et un peu de persil ciselé. Laissez bouillir pendant 10 mn. Puis ajoutez çà ce bouillon les pommes de terre épluchées et coupées en cubes, les topinambours cuits. Faites cuire 15 mn et au dernier moment, ajoutez les petits pois encore surgelés. Laissez cuire 5 à 10 mn. Puis passez la soupe grossièrement au mixeur. Il faut trouver encore des petits pois entiers. Ca fait une soupe bien épaisse. Rectifiez l’assaisonnement. Servez dans des bols et parsemez d’un peu de persil ciselé.
L’action de faire bouillir trois fois les topinambours et de mettre du cumin moulu dans le bouillon devrait vous permettre de bien digérer ce légume aux effets parfois fâcheux.

29.01.2013

lundi, 28 janvier 2013

Garbure béarnaise

Si vous êtes lecteurs assidus de ce blog, vous avez remarqué le penchant un tantinet prononcé de la Cocotte pour la cuisine allemande. Moult recettes retracent ici les marques indélébiles que nos voisins teutons ont léguées au patrimoine culinaire mondial. Et puisque la cocotte ne manque jamais de le rappeler et puisque certains paraissent en douter,  voici une nouvelle preuve de ce legs : la garbure.
Oui, vous avez bien lu, la garbure. Rendons à Dieter, Helmut, Horst, Ralf, Werner, Konrad, Otto… ce qui appartient à Dieter, Helmut, Horst, Ralf, Werner, Konrad et Otto. Originellement appelée Ward Burt, la garbure est une des plus belles choses dont le Béarn a héritées lorsque les Wisigoths ont visité cette magnifique région.
Plantons le décor : Dans les années 410, 420 après JC, les Wisigoths marchent sur Rome, la Gaule mais aussi vers la Galice. Ils ont dans leurs valises des haricots qu’ils laissent sur le chemin pour ne pas se perdre et des choux qu’ils essaient vainement de refiler à toute l’Europe. Un mardi du mois de mars 418, ils posent leurs dites valises dans les environs de Pau, ( les archéologues hésitent encore, était-ce à Narcastet ou Boeil-Bezing ?) devant la maison d’une cuisinière répondant au doux nom de Catineta. Celle-ci est en train d’ouvrir une boîte de confit de canard. Elle a envie de soupe. Ayant encore de la place dans sa marmite et pour pas gâcher, Catineta a ramassé les lingots disséminés ça et là par l’envahisseur. Alaric, un wisigoth sympa, attiré par l’odeur du confit offre en signe de paix un chou à la jolie mitronne. Catineta plonge le chou dans le faitout.
La garbure est née. Voilà, c’est à quelques détails près ce qui s’est passé. Sur les derniers points, les avis des experts es-garbure divergent. La Cocotte réinvente parfois l'histoire avec malice, sachez-le. Mais l'essentiel est de noter que les Allemands nous ont très élégamment cédé leur recette. Et ça, c'est bien vrai ! Il y a autant de garbures que d'habitants dans le Béarn. Mettez-y ce que vous voulez suivant la saison mais n'oubliez surtout pas la cuisse de confit. Sur ce, Guten Appetit ou bou apétit. A vous de choisir.

La recette

Et si vous en avez envie, vous pouvez même faire chabrot : versez un peu de vin rouge dans votre soupe et buvez à même l’assiette. On ne le dira à personne, c’est promis.

Garbure béarnaise, wart Burt, garbure, Béarn, Wisigoths

Pour 6 personnes
Ingrédients : 300 g de gros haricots secs, (Tarbais de préférence), 1 chou frisé, 2 carottes, 5 pommes de terre, 1 poireau, 3 cuisses de confit de canard, 1 beau morceau de lard fumé, 2 gousses d’ail, thym, laurier, persil, sel et poivre.
Préparation : 15 mn – cuisson : 1 h 30 – Coût : * - Difficulté : *
Faites tremper les haricots pendant 1 nuit. Egouttez-les puis cuisez-les 1 h environ dans de l’eau. Vérifiez constamment la cuisson pour ne pas en faire de la purée. Réservez. Enlevez le cœur du chou, coupez les feuilles en lanières et faites-le blanchir 5 mn à l’eau bouillante. Epluchez carottes et pommes de terre. Dans une grande marmite en fonte, faites fondre un peu de graisse de canard et faites dorer carottes et pommes de terre en morceaux. Ajoutez ail pilé, thym, laurier, persil, poireau en tronçons, morceau de lard et 2 litres d’eau. Salez et poivrez. Couvrez et laissez cuire 1 h à feu moyen. Ensuite ajoutez les haricots égouttés, mélangez et déposez sur le dessus les cuisses de canard. Couvrez et laissez encore 20 bonnes minutes.
Rectifiez l’assaisonnement et servez dans de grandes assiettes creuses, avec dans le fond, une belle tranche de pain de campagne. C’est encore meilleur réchauffé !

28.01.2013

jeudi, 24 janvier 2013

Velouté de céleri-rave

Comme dans le cochon, dans le céleri, tout est bon ! Les feuilles, les tiges, la boule !
Enfin... tout est bon à condition d'aimer le céleri.
Dans son panier chez le maraîcher, la Cocotte se retrouve avec une boule chaque semaine. Et dans son frigo, si ça continue, on va pouvoir former trois équipes de boule lyonnaise, tant les céleris s'entassent ! Elle aime ça mais à petites doses.
Mais elle vient d'apprendre que ce légume, malgré sa base callipyge, était la panacée pour toutes les femmes qui ont des kilos à perdre... pour les hommes aussi.
Rendez-vous compte, le céleri fait perdre des calories !
Oui, vous avez bien lu, Mesdames* ! Le céleri nous fait brûler des calories lorsqu'on le digère.
Là, tout de suite, vous savez ce que vous allez manger ce soir.
Et quand la Cocotte vous aura dit qu'en plus de cette vertu, il est aussi, dit-on, aphrodisiaque, vous acheterez tout le stock de votre marchand de légumes !
Oui, mais une fois revenues à la maison, vous allez vous trouver un peu bêtes devant cette boule, à tiges feuillues.
Qu'en fais-je ? Je le râpe ? Ouais, bof, c'est toujours comme ça qu'on le prépare, Et la mayo, c'est tout sauf léger.
Je l'émince en brunoise de 2mm de côté ? Ça va pas la tête ! Tu crois que je n'ai que ça à faire ?
Je le mange bouilli, nature, comme ça ? Ouais, bof, j'ai bien des kilos à perdre mais faut pas pousser.
Je fais sécher les feuilles et j'en fais une infusion ? Ouais alors là, non !
Wow, wow, wow, on se calme ! Elle va vous en donner, des idées, la Cocotte. Elle est là pour ça, non ?
Son chéri le détaille en petits cubes qu'il fait dorer au four. Puis, en accompagnement, il fait une sauce au yaourt avec persil et ail. Oui, il fait ça, son chéri.
Elle, elle en fait une soupe toute bête, vraiment toute bête.
C'est pas mal, ça ? Ça vous tente ?
Allez, c'est parti.

La recette
L’hiver, c’est la période de la soupe et c’est dans la soupière qu’on va faire le plein de vitamines pour tenir le coup. Pour le céleri, choisissez-le bien ferme et bien blanc.

Velouté de céleri-rave, velouté, célrie-rave, céleri


Pour 6 personnes
Ingrédients : 500 à 600 g de céleri-rave, 3 belles pommes de terre, un peu de beurre, un peu de cerfeuil, 1 carcasse de poulet, thym, fromage frais ou crème liquide, laurier, persil, sel, poivre, citron.
Préparation : 10 mn – cuisson : 45 mn – Coût : * - difficulté : * - Ustensile : mixeur plongeant et tamis.
Dans une marmite, amenez à ébullition 1, 25 litre d’eau. Ajoutez la carcasse, quelques branches de thym, du laurier et un peu de persil. Salez et poivrez. Faites bouillir pendant 20 à 30 mn. Ensuite filtrez le bouillon et réservez.
Epluchez le céleri et coupez-les en petits morceaux. Citronnez-les pour ne pas qu’ils noircissent. Epluchez et coupez aussi les pommes de terre. Dans la marmite, faites fondre le beurre et dorez morceaux de céleri et pommes de terre, mouillez avec  bouillon. Salez et poivrez légèrement. Couvrez et faites cuire 25 mn. Quand les légumes sont cuits, passez le velouté au mixeur plongeant. Passez-le au tamis, ce sera plus onctueux. Ajoutez un peu de crème liquide. Ciselez un peu de cerfeuil et parsemez-en le velouté au moment de servir.

24.01.2013

*Messieurs, ça marche aussi pour vous.

vendredi, 11 janvier 2013

Bouillon bulots

Bulots cuits, bulots crus ? Bulots cuits, c’est mieux, ça vous fait gagner du temps. Faites un bon bouillon bien relevé et régalez-vous de ces « escargots de mer ».

Bouillon bulots, bulots, escargots de mer

Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 kg de bulots cuits, 4 branches de céleri, 2 carottes moyennes, 1 oignon, du thym, ½ boîte de concentré de tomates, 1 cuillère à soupe de farine, piment, sel et poivre.
Préparation : 15 mn – Cuisson : 20 mn – Coût : * - Difficulté : *
Mettez un litre d’eau à bouillir dans un faitout. Lavez les branches de céleri, ciselez les feuilles et coupez les tiges en petits tronçons. Epluchez les carottes et coupez-les en rondelles. Epluchez et ciselez l’oignon. Ajoutez tous ces ingrédients dans le faitout. Continuez avec une bonne dose de sel, du poivre, du piment fort selon votre goût, le concentré de tomates et quelques branches de thym. Faites cuire pendant 15 mn. Pendant ce temps, sortez les bulots de leur coquille et enlevez la petite « capsule » dure sur le haut du bulot. Quand les carottes se laissent transpercer facilement par la lame d’un couteau, ajoutez les bulots et laissez chauffer encore 5 minutes. Au tout dernier moment, mélangez une cuillère à soupe de farine à un peu d’eau et versez dans le faitout. Laissez épaissir 1 petite minute. Servez 8 à 10 bulots par personne et versez le bouillon par-dessus.
Le bouillon sera meilleur s’il est bien poivré.

11.01.2013

jeudi, 10 janvier 2013

Goulash suppe au boeuf

Sur son blog universellement connu et reconnu, la Cocotte a franchi la barre des mille recettes le 23 décembre. Une simple soupe tout crevette et bing 1000 recettes ! Pour fêter cet événement  sensationnel, une interview s’imposait. Nous lui avons donc donné carte blanche dans le choix de celui ou celle qui aurait le privilège de l’interviewer. Elle a choisi George Clooney. Nous n’avons pas hésité une seule seconde à vous livrer l’intégralité du document afin que vous jugiez par vous-même qu’être star n’est pas facile tous les jours.

- George Clooney : Hum, my dear Cocotte, let me tell you, I’m so impressionné. It’s gonna be difficile pour moi to speak Français but I’ll do my best. Vous paraissez encore plus jeune que sur la photo ! Quel est your secret ?
-La Cocotte : La cuisine, George, la cuisine ! Vous permettez que je vous appelle George ?
-GC : Of course ! It’s un grand honor pour moi. 1000 recettes ? Comment est-ce possible ? Où allez-vous chercher tout ça ? Qui vous inspire ? Quel génie vous habite ?
-LC : Tout m’inspire, un être, une odeur, un lieu, un livre, une ambiance, une danse, un poireau, une crevette…. Mais n’exagérez pas Giorgio, je ne fais qu’assembler des aliments entre eux. Je peux vous appeler Giorgio ?
- GC : Appelez-moi Giorgio, Gio, Jojo, Jo, dites n’importe quoi, sifflez-moi…
-LC : Enfin Giorgio, retenez-vous ! En acceptant l’interview je n’imaginais pas déclencher une telle fougue. Calmez-vous. Tout cela, je le répète, n’est que de la cuisine.
-GC : Yes I know mais je suis your plus grand fan, je vous suis depuis le beginning. J’ai déjà testé plus de 500 de vos recettes. Je ne me lasse pas. On sent toujours votre personal touch, ce p’tit quelque chose de « So Cocotte ! ». Et votre humour, my Cocotte. Votre humour ! Vous me faites tellement rire. Les murs de my chambre sont recouverts de tous les billets que vous avez écrits. Big fan of you, yes, big fan !  I love you, I’m crazy about you.
-LC : Stop Jo, please stop !  Vous allez finir par me faire rougir, vous m’embarrassez ! …
-GC : Is there anyone here to tell me how to stop this f...*!**!! camera ? And this f...*** !!* microphone ? Ohhhh my Cocotte !
LC : George, goûtez plutôt ma goulash sup… Oh, no, George…

La recette

Il est des plats qui mettent tout le monde d’accord. On aime ou on n’aime pas. L’omelette navets-épinards, personne n’aime. La goulash suppe, tout le monde aime.

Goulash suppe au boeuf, goulash suppe, boeuf


Pour 6 personnes
Ingrédients : 500 g de bœuf (macreuse, paleron, gîte…), 750 g de pommes de terre bintje, 2 poivrons rouges, 3 gousses d’ail, 2 oignons, 1 échalote, 1 grosse cuillère à soupe de saindoux, 2 càs de paprika doux, 1 piment rouge, sel, poivre, laurier et farine. Facultatif : Crème fraîche.
Préparation : 15 mn – cuisson : 1 h – Coût : * - Difficulté : * - Ustensile : Cocotte en fonte
Epluchez et ciselez finement ail, oignons et échalote. Détaillez le bœuf en petits carrés plats. Faites fondre le saindoux dans la cocotte, ajoutez ail, oignons et échalotes, faites-les blondir. Retirez-les et remplacez-les par la viande. Faites-la dorer. Remettez les légumes. Ajoutez le paprika, le piment rouge lavé et le laurier. Salez, poivrez. Saupoudrez de 2 càs de farine, couvrez d’eau et mélangez bien pour éviter les grumeaux. Couvrez et laissez mijoter 30 minutes. Epluchez les pommes de terre, coupez-les comme vous avez coupé la viande, lavez et détaillez les poivrons en lamelles et ajoutez ces légumes dans la cocotte. Couvrez à nouveau et laissez cuire encore 20 mn. Ajoutez de l’eau si nécessaire. Servez très chaud avec une cuillère de crème fraîche. La soupe est encore meilleure quand elle est réchauffée.

10.01.2013