vendredi, 28 novembre 2014

Saint-Jacques en courge rôtie

Les graines de courge broyées ne courent pas les rues mais broyer des graines de courge entières n’est pas particulièrement compliqué.

Saint-Jacques en courge rôtie, coquilles Saint-jacques, courge, graines de courge, potimarron

Pour 6 personnes
Ingrédients : 18 noix de coquilles Saint-Jacques, 200 g de potimarron, 300 g de pommes de terre, 2 fines tranches de lard fumé, beurre, huile de tournesol, graines de courge broyées, 1 cœur de batavia, sel, poivre.
Préparation : 30 min – cuisson : 30 min – coût : ** - difficulté : *
Faites cuire les pommes de terre à la peau. Dès qu’elles se laissent facilement transpercer d’un couteau, arrêtez la cuisson et laissez-les refroidir complétement. Ecrasez les pommes de terre. Coupez en très fins bâtonnets les tranches de lard. Pelez et râpez le morceau de potimarron. Mélangez pommes de terre, potimarron et petits lardons. Poivrez, formez 6 belles galettes et faites-les dorer 10 à 12 minutes dans un peu de beurre et d’huile. Retournez-les souvent.
Nettoyez les coquilles Saint-Jacques et n’utilisez que la noix. Huilez très légèrement les 18 noix et roulez-les dans les graines de courge broyées.
Faites-les snacker 1 minute de chaque côté dans une poêle bien chaude.
Nettoyez la batavia et assaisonnez-la. Servez les galettes avec trois noix sur chacune d’entre elles, salez, poivrez et accompagnez de batavia.

lundi, 17 novembre 2014

Pinky crêpes au tarama

Pour maintenir ces drôles de petits gratte-ciel de betterave, passez un cure-dent à travers. Et là, vous vous dites qu’elle est maligne, la Cocotte.

Pinky crêpes au tarama, betteraves rouges, tarama

Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 petite betterave rouge déjà cuite (100 g environ), 15 cl de lait, 1 œuf, 60 g de farine, eau, 5 cl d’huile de tournesol, sel, tarama.
Préparation : 15 min – cuisson : quelques minutes par crêpe – coût : * - difficulté : * - ustensiles : hachoir électrique, crêpière et emporte-pièce.
Pelez la betterave cuite, coupez-la en petits morceaux et passez-la au hachoir électrique. Il faut la réduire en purée. Versez la purée de betterave dans un plat creux, ajoutez un œuf, 15 cl de lait, 5 cl d’huile, une pincée de sel et la farine délayée dans une petite tasse d’eau. Mélangez jusqu’à obtenir une belle pâte à crêpe bien lisse.
Huilez légèrement une crêpière et déposez une petite louche de pâte. Ne retournez pas la crêpe, attendez juste qu’elle devienne « un peu sèche » en surface, faites-la glisser délicatement dans un plat et recouvrez de papier-aluminium. Faites les 5 autres crêpes de la même façon.
Laissez-les refroidir sous l’alu puis tartinez-les de tarama et superposez-les. Coupez-les en grosses bandes et superposez à nouveau ces bandes. A l’aide d’un petit emporte-pièce, formez des petites tours de crêpes au tarama. Dégustez-les en entrée ou à l’apéritif.

dimanche, 09 novembre 2014

Haddock mousse au lait et sauce rouge

Tu veux du haddock et du riz intégral avec une petite sauce tomates et poivrons ? Oh oui, mon chéri, avec un nuage de lait.

Haddock mousse au lait et sauce rouge, haddock, sauce tomates-poivrons, tomates, poivrons rouges, riz intégral

Pour 6 personnes
Ingrédients : 800 g de haddock, 30 cl de lait, 25 cl de coulis de tomates, 3 poivrons rouges pelés, estragon, riz intégral (rouge), poivre. Facultatif : 1 oignon blanc.
Préparation : 10 min – cuisson : 35 min – coût : ** - difficulté : * - ustensile : mixeur plongeant
Commencez par faire cuire le riz intégral. Il met beaucoup plus de temps à cuire que le riz normal. Comptez une trentaine de minutes. Pendant ce temps, faites chauffer le coulis de tomates et ajoutez dans celui-ci les poivrons rouges pelés et coupés en très petits morceaux. Ajoutez une petite branche d’estragon que vous enlèverez avant de servir et poivrez. Couvrez la casserole et laissez mijoter à feu tout doux.
Coupez le haddock en 12 tronçons et déposez-les dans une sauteuse, couvrez de lait et mettez le poisson à pocher pendant 7 à 8 minutes.
Au moment de servir, disposez le riz et la sauce tomates-poivrons sur les assiettes. Ajoutez le haddock et passez le lait qui a servi pour pocher le poisson au mixeur plongeant pour faire une mousse. Déposez une belle cuillère de mousse sur le riz et servez aussitôt.
Si vous voulez, vous pouvez décorer de fines rondelles d’oignon blanc.

jeudi, 30 octobre 2014

Mille-feuille de St-Jacques et finettes au citron vert confit

Les Saint-Jacques sont arrivées. Qu’on se le dise ! Ce n’est pas compliqué à nettoyer et c’est bien meilleur que des congelées. Qu’on se le dise aussi !

Mille-feuille de St-Jacques et finettes au citron vert confit, coquilles saint-jacques, citron vert, citron vert confit

Pour 6 personnes
Ingrédients : 18 coquilles Saint-Jacques, 2 ou 3 pommes de terre moyennes, huile, ½ citron vert confit, sel, poivre blanc.
Préparation : 15 min – cuisson : 10 min – coût : ** - difficulté : ** - ustensiles : mandoline et couteau bien aiguisé
Débarrassez les noix de Saint-Jacques de leur barbe, manteau et foie. Ne gardez que la noix. Ou demandez à votre poissonnier de le faire pour vous. Nettoyez-les bien en les passant sous l’eau et séchez-les soigneusement sur du papier absorbant. Rangez-les au congélateur 30 minutes pour les durcir. Pendant ce temps, pelez les pommes de terre, lavez-les et séchez-les bien. Coupez-les en tranches très fines à la mandoline. Huilez une poêle et déposez-y ces tranches de pommes de terre en les superposant pour former comme des petits éventails. Dès qu’ils sont légèrement dorés en dessous, retournez-les délicatement et laissez-les encore un peu. Réservez-les au chaud. Coupez les noix de Saint-Jacques en fines rondelles et faites-les dorer à peine quelques secondes dans la même poêle. Salez et poivrez.
Coupez le citron confit en très fins morceaux. Montez les 6 mille-feuilles en alternant éventails de pommes de terre et Saint-Jacques, remettez-les un peu à chauffer et parsemez de tout petits morceaux de citron vert confit au moment de servir en entrée.

jeudi, 23 octobre 2014

Bricks sardines à la Romaine

Ne zappez pas l’utilisation du papier-cuisson… Sinon vos sardines risqueraient de coller dans le fond du plat et ça, on ne veut pas.

Bricks sardines à la Romaine, feuilles de birck, sardines, échalote, câpres, ciboulette

Pour 6 personnes
Ingrédients : 12 belles sardines, 6 petites feuilles de brick, gros sel, thym-citron frais, crème fraîche, ciboulette, câpres en saumure, échalote, poivre.
Préparation : 30 min – cuisson : 8 à 10 min – coût : * - difficulté : ** - ustensile : papier-cuisson
Coupez la tête des sardines, ouvrez-les avec un petit couteau, sortez les entrailles et passez un doigt sous l’arête pour l’enlever complétement, y compris la queue. Lavez les sardines soigneusement puis séchez-les sur un linge propre. Couvrez-les de gros sel et de thym-citron tout frais. Laissez-les deux heures au frais.
Au bout de ce temps, préchauffez le four à 160°c. Passez les sardines sous l’eau, séchez-les une nouvelle fois. Posez-en une sur chaque feuille de brick, peau côté feuille. Déposez ensuite une petite branche de thym et couvrez d’une sardine, poivrez. Fermez la feuille de brick en repliant les bords vers le centre, posez-les sur du papier-cuisson puis passez au four pendant 8 à 10 minutes.
Préparez une petite sauce avec l’échalote ciselée, 1 cuillère à soupe de câpres lavées et égouttées, la crème fraîche, la ciboulette ciselée, un peu de sel et de poivre. Servez les sardines aussitôt la sortie du four, accompagnées de la sauce.

jeudi, 16 octobre 2014

Pastilla de poisson

Choisissez des filets de poisson du moment. A Nausicaa, Mister Goodfish recommande le merlan ou encore l’églefin. Malin !

Pastilla de poisson, pastilla, feuilles de brick, poisson

Pour 6 personnes
Ingrédients : 700 à 800 g de filets de poisson, huile d’olive, 1 gousse d’ail, 1 gros oignon, ½ citron confit, 4 tomates pelées, coriandre et gingembre en poudre, safran, olives vertes, 3 œufs, 12 feuilles de brick, beurre fondu, sel, poivre.
Préparation : 20 min – cuisson : 45 min – coût : * - difficulté : ** - ustensiles : tourtière et pinceau
Faites cuire le poisson 10 minutes à la vapeur puis effeuillez-le. Faites chauffer un peu d’huile d’olive dans une sauteuse et ajoutez la gousse d’ail pilé, l’oignon pelé et ciselé, les tomates pelées et coupées en petits morceaux, le ½ citron confit en petits morceaux, une cuillère à café de coriandre et une de gingembre, les olives vertes coupées en morceaux et un peu de safran. Salez et poivrez, laissez cuire 5 minutes. Hors du feu, ajoutez le poisson en morceaux et les trois œufs entiers. Mélangez.
Préchauffez le four à 180°c. Beurrez une tourtière et déposez 2 feuilles de bricks dans le fond en les badigeonnant de beurre. Puis répartissez 8 feuilles de brick légèrement humidifiées pour les assouplir, tout autour des deux premières feuilles. Badigeonnez-les de beurre à chaque fois. Versez dans la tourtière la préparation au poisson, posez dessus les deux dernières feuilles et rabattez les huit autres vers le centre pour former une tourte. Badigeonnez de beurre le dessus de la pastilla et mettez au four pendant 30 minutes.

samedi, 11 octobre 2014

Moules de Barfleur céleri et safran

La moule de Barfleur est, dit-on, une moule sauvage. Cela veut-il dire qu’elle ne se laisse pas facilement attraper ?

Moules de Barfleur céleri et safran, moules de Barfleur, céleri, safran

Pour 6 personnes
Ingrédients : 3 litres de moules de Barfleur (grosses et blanches), beurre, 1 botte de céleri, 2 échalotes, 1 gousse d’ail, 1 poivron rouge, quelques filaments de safran, 15 cl de crème liquide, sel et poivre.
Préparation : 20 min – cuisson : 20 à 25 min – coût : * - difficulté : *
Faites chauffer un peu la crème liquide et faites infuser le safran dans la crème.
Lavez rapidement les moules et grattez-les au besoin. Déposez-les dans une grande marmite et faites-les cuire 8 à 10 minutes. Elles devraient toutes être ouvertes au bout de ce temps. Sortez-les des coquilles et réservez-les au chaud. Filtrez le jus de cuisson.
Lavez et coupez le céleri (tiges et feuilles) en tout petits morceaux. Pelez et ciselez les échalotes.
Faites chauffer une noix de beurre dans une cocotte et faites dorer les échalotes. Ajoutez les petits morceaux de céleri, la gousse d’ail pilé. Laissez fondre puis mouillez l’ensemble avec le jus de cuisson filtré des moules. Faites cuire 10 minutes à petits bouillons pour que le céleri soit bien tendre. Salez et poivrez.
En fin de cuisson, ajoutez le poivron rouge épépiné et coupé en fines lamelles, la crème liquide au safran et les moules décoquillées.

jeudi, 09 octobre 2014

Pain aux anchois

Où se trouve l’endroit chaud de votre cuisine ? Moi, c’est sur le four à pizza, entre la gazinière et la turbine à glace.

Pain aux anchois, anchois

Pour 10 pains
Ingrédients : 300 g de farine, 5 g de levure sèche ou 15 g de levure fraîche de boulanger, 5 g de sel, eau, 100 g de fromage frais, 10 anchois au sel, origan, ail, poivre.
Préparation : 20 min + 2 h 30 de levée de la pâte – cuisson : 8 à 10 min – coût : * - difficulté : * - ustensile : mortier.
Délayez la levure dans une petite tasse d’eau. Mélangez farine et sel, ajoutez la levure délayée et 15 cl d’eau environ. Formez une belle boule de pâte lisse et non-collante. Farinez-la légèrement, couvrez-la puis laissez-la lever 2 h dans un endroit chaud de la cuisine.
Au bout de ce temps, préchauffez le four à 250°c.
Rincez les anchois, laissez-les tremper quelques minutes dans de l’eau pour enlever un maximum de sel. Pelez l’ail puis passez les anchois et l’ail au pilon. Mélangez les anchois et l’ail pilé au fromage frais, ajoutez une belle pincée d’origan et poivrez selon vos goûts.
Etalez la pâte en un grand rectangle de 30 x 40 cm. Répartissez la crème anchois-fromage sur la pâte puis roulez-la en la serrant bien. Découpez 10 morceaux de 4 cm d’épaisseur. Aplatissez-les un peu, laissez-les lever à nouveau quelques dizaines de minutes puis enfournez-les pendant 8 à 10 minutes. Dégustez-les fourrés de roquette et de tomates en rondelles.

samedi, 27 septembre 2014

Morue aux aubergines

Qu’ont en commun Mozart, Roschdy Zem, Gwyneth Paltrow, Louis XIII et ma fille Lola ? Ils sont nés le même jour. Bon anniversaire !

Morue aux aubergines, morue, aubergines

Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 kg de morue, huile d’olive, 6 grosses tomates, 3 aubergines, 2 oignons, 1 poignée d’olives noires, pili-pili, sel, poivre, sucre, gros sel.
Préparation : 20 min + dessalage de la morue – cuisson : 1 h – coût : ** - difficulté : *
Faites dessaler la morue, côté peau sur le dessus,  dans une grande quantité d’eau, pendant 12 à 24 h, en changeant l’eau très régulièrement. Le mieux étant de la mettre au réfrigérateur pendant ce temps. Lavez et coupez les aubergines en 4 dans le sens de la longueur. Saupoudrez-les de gros sel et laissez-les dégorger 1 heure. Pelez les tomates et coupez-les en quartiers.
Préchauffez le four à 200°c. Dans une sauteuse, faites chauffer un  peu d’huile, ajoutez les tomates, 1 ou 2 morceaux de sucre, sel, poivre, pili-pili et olives noires. Versez cette sauce dans un grand plat en gratin, ajoutez les aubergines après les avoir rincées et enfournez pendant 30 minutes. Au bout de ce temps, pelez et coupez les oignons en rondelles assez épaisses, déposez-les sur la sauce puis répartissez par-dessus la morue égouttée. Au besoin, ajoutez un petit verre d’eau. Remettez à cuire pendant 30 minutes.
Servez avec des rondelles de pommes de terre frites.

samedi, 20 septembre 2014

Soupe de moules, riz et persil

Qu’est-ce qu’on mangerait bien ce soir, Chéri ? Va me chercher le journal, j’ai vu une soupe de moules toute simple. Ah oui, bonne idée !

Soupe de moules, riz et persil

Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 bon litre de moules, thym, laurier, beurre, 1 oignon, 2 échalotes, farine, 15 cl de vin blanc sec, eau, persil plat, 125 g de riz blanc, citron, sel, poivre.
Préparation : 15 min – cuisson : 30 min – coût : * - difficulté : *
Faites cuire le riz dans une casserole d’eau salée. Égouttez-le et réservez-le.
Nettoyez les moules et déposez-les dans une grande marmite. Poivrez, ajoutez de belles branches de thym et 3 feuilles de laurier. Couvrez et faites cuire le temps que les moules s’ouvrent.
Décoquillez-les, réservez-les et filtrez le jus.
Dans un faitout, faites chauffer une bonne noix de beurre, ajoutez l’oignon et les échalotes ciselés. Rendez-les translucides puis ajoutez une cuillère à soupe rase de farine. Mouillez ensuite avec le vin blanc et le jus filtré des moules. Ajoutez 50 cl d’eau. Salez et poivrez et faites bouillir une dizaine de minutes.
Au dernier moment, ajoutez le jus d’un citron pressé, le riz et les moules décoquillées. Réchauffez à bonne température et servez dans de belles assiettes et parsemez-les d’une belle quantité de persil plat ciselé.

jeudi, 11 septembre 2014

Sardines au beurre de basilic

A l'attention des personnes qui ne savent pas vider les sardines, l'exercice est plus facile qu'il n'y paraît. Rassurez-vous, on est avec vous !

Sardines au beurre de basilic, sardines, beurre de basilic, basilic

Pour 6 personnes
Ingrédients : 500 à 600 g de sardines fraîches, 1 œuf, 20 g de farine, 10 cl de lait fermenté, 30 g de beurre, quelques feuilles de basilic, 1 gousse d'ail, sel, poivre, 1/2 baguette de pain, 2 tomates, citron vert.
Préparation : 30 min - cuisson : 1 à 2 min par fournée - coût : * - difficulté : * - ustensile : friteuse
Pelez et pilez la gousse d'ail avec les feuilles de basilic. Ramollissez le beurre et mélangez-le à l'ail et au basilic. Salez, poivrez et réservez au frais.
Lavez et coupez les tomates en très petits dés. Citronnez-les et assaisonnez-les. Réservez. 
Coupez la 1/2 baguette en tranches et faites-les toaster.
Videz les sardines en incisant le ventre et en sortant les entrailles, coupez-leur la tête, ouvrez-les en deux, enlevez-leur l'arête centrale en passant simplement l'index sous l'arête. Ça s'en va tout seul. Lavez-les soigneusement et déposez-les sur un linge propre ou sur du papier absorbant pour les sécher. 
Mélangez l'œuf entier, la farine et le lait fermenté, salez et poivrez. Faites chauffer la friteuse. Trempez les sardines dans le mélange et faites-les frire 1 à 2 minutes dans l'huile très chaude.
Beurrez les tartines avec le beurre de basilic, déposez par-dessus une sardine en beignet et accompagnez le tout de dés de tomates au citron vert.

dimanche, 07 septembre 2014

Royale de moules chez Mickael Braure, chef du restaurant la Royale à Lille

"On a servi 1100 personnes à la braderie l'an dernier ! On espère faire plus cette année."
La bistronomie, vous connaissez. Mais connaissez-vous des bistronomes ? Mickael en est un. C'est  un tout jeune cuisinier, un gamin de 26 ans qui a fait ses classes chez Marc Meurin et qui règne sur la petite cuisine de "la Royale" à Lille. Il revisite les classiques de la gastronomie mais aux prix doux d'un bistro et travaille à l'ardoise, en suivant le marché tout simplement. Grand amateur de poissons, il adore mêler terre et mer dans ses assiettes. En cette période de braderie, pour laquelle son restaurant ouvre du vendredi soir au dimanche soir, il nous a concocté un petit cocktail de moules, safran, petits dés de légumes et jambon ibérico à déguster sans modération. Royal, Mickael ! La royale, 37 rue Royale, 59000 Lille

Royale de moules chez Mickael Braure, chef du restaurant la Royale à Lille, royale de moules, La Royale, Lille, Mickael Braure, La Cocotte, la Voix du Nord, le Chef et la Cocotte

Royale de moules
Pour 6 personnes
Ingrédients : pour la soupe : 1 litre de moules nettoyées, 1 échalote ciselée, 1 carotte, 1 branche de céleri, 25 cl de vin blanc, 25 cl de crème liquide,  1 cuillère à café rase d'agar-agar, 3 pistils de safran. 
Pour l'émulsion : du curry Vadouvan ou Madras, 25 cl de lait. Pour le tartare : 1/2 tomate, 1/2 poivron rouge, 1/2 échalote, jambon ibérico, sel et poivre.
Préparation : 30 min - cuisson : 15 min - coût : * - difficulté : * - ustensiles : mixeur plongeant, 6 verres à Martini

Royale de moules chez Mickael Braure, chef du restaurant la Royale à Lille, royale de moules, La Royale, Lille, Mickael Braure, La Cocotte, la Voix du Nord, le Chef et la Cocotte


Dans une cocotte, mélangez l'échalote ciselée, la carotte pelée et coupée en rondelles, la branche de céleri et le vin blanc. Ajoutez les moules et faites-les ouvrir en quelques instants. Décortiquez les moules, gardez-en quelques-unes pour la déco. Filtrez le jus au chinois, gardez-en une moitié pour l'émulsion. Dans l'autre moitié, ajoutez 25 cl de crème liquide et faites chauffer. Ajoutez les moules décortiquées et le safran, poivrez, laissez infuser un peu puis mixez. Ajoutez la cuillère d'agar-agar, mélangez bien et répartissez dans 6 verres à Martini. Faites prendre au réfrigérateur pendant 1 dizaine de minutes. Quand la soupe est prise, recouvrez-la du tartare de tomate et poivrons et d'échalote ciselée. Assaisonnez et décorez avec les moules mises de côté. 
Faites chauffer le jus de moules restant avec le lait, ajoutez un peu de curry et faites infuser. Mixez pour avoir une belle mousse et déposez-en une cuillère sur chacun des verres. Ajoutez quelques chips de jambon ibérico et servez aussitôt.

Textes et photos : Odile Bazin

samedi, 30 août 2014

Merluchons en colère et soupe au lait

Pour que les merluchons tiennent bien à la cuisson, on leur fait se mordre la queue. Et là, on comprend qu’ils soient en colère.

Merluchons en colère et soupe au lait, merluchons en colère, lait de coco, poivron, gingembre, ciboulette


Pour 6 personnes
Ingrédients : 6 petits merluchons en colère, eau, 1 sachet de fumet de poisson déshydraté, 1 oignon rouge, 1 poivron vert, 25 g de gingembre frais, 250 ml de lait de coco, 1 carotte, de la ciboulette, sel, poivre, un peu de matière grasse.
Préparation : 30 min – cuisson : 30 min – coût : ** - difficulté : ** - ustensiles : faitout et grande marmite avec panier-vapeur
Dans une grande marmite, faites pocher les merluchons en deux ou trois fois. Laissez-les cuire à la vapeur 8 à 10 minutes, le temps que la chair des poissons devienne blanche. Réservez au chaud.
Lavez, épépinez et coupez le poivron vert en languettes. Dans un faitout, faites-les revenir dans un peu de matière grasse pendant quelques minutes. Réservez. Pelez et ciselez l’oignon rouge et faites-le dorer dans le faitout. Ajoutez le fumet de poisson délayé dans un litre d’eau, le lait de coco et le gingembre pelé et pilé. Salez légèrement (le fumet l’est déjà) et poivrez.
Faites bouillir pendant 15 minutes. Pelez et détaillez en julienne la carotte. Ajoutez-la au bouillon de coco en fin de cuisson pour que les morceaux soient encore croquants.
Dans de grandes assiettes creuses, répartissez la soupe et déposez un merluchon en colère par-dessus. Parsemez de poivron vert sauté et de ciboulette ciselée et servez.

jeudi, 28 août 2014

Toasts tarama de chèvre

L’été remplit les paniers de la Cocotte de légumes divers et variés et souvent en nombre. Il en est ainsi des tomates, de toutes les couleurs, de toutes les formes, de toutes les nationalités,… des courgettes, jaunes, vertes, rondes, allongées, jaunes allongées, vertes rondes, jaunes rondes….
Mais les paniers estivaux de la Cocotte sont aussi anormalement gonflés par les concombres.
Des gros, des petits, des qui piquent, des qui ont la peau douce, des verts, des blancs, des jaunes, des de jardin, des japonais, des longs, des, des, des,….
Le concombre, c’est bon, hein ? Il est anti-oxydant et ça, c’est bon pour nos cellules. Il est composé à 95% d’eau et ça, c’est bon pour notre ligne. Ça rafraîchit et en plein été, y’a pas mieux !
Bref, il a tout pour lui. Sauf que…
Sauf que le chéri de la Cocotte n’aime pas le concombre, le chéri de la Cocotte ne digère pas le concombre, le chéri repousse son assiette, le chéri pique sa crise et toutes les semaines de l’été, c’est la soupe à la grimace.

toasts tarama de chèvre,oeufs de poisson,concombre,fromage de chèvre

Depuis des années, la Cocotte cherche la recette-miracle qui rendra au Coco le sourire et qui lui laissera l’estomac, le foie, la rate, l’intestin en paix. Elle a tout essayé et elle essaie encore.
Elle pèle le concombre mais certains disent que c’est la peau qui aide à la digestion et qu’on se prive de la pepsine. Alors dans le doute, elle pèle le concombre en lui faisant un beau costume rayé. Ça ne fait pas avancer le schmilblik mais c’est joli !
Elle le fait dégorger dans du sel, sel fin, sel moyen, sel fin-moyen, sel moyen-gros, gros sel, sel gris de Guérande, sel de Camargue, des mines de Berchtesgaden ou de Wieliczka, de Pétaouchnok ou de Ouarzazate… Peu importe ! D’aucuns disent que ça ne sert à rien, voire que c’est une hérésie. Rien que ça ! Et quand on sait quel sort on a réservé aux hérétiques, la Cocotte se demande si elle va continuer à agir de la sorte !
Elle enlève les pépins en grattant l’intérieur à l’aide d’une cuillère avec 45 % d’argent, les soirs pairs de pleine lune des années bissextiles mais le Coco grimace toujours.
Elle le fait tremper dans du lait demi-écrémé. Le concombre, hein ! Pas le Coco ! En vain !
Elle coupe le haut du maudit légume (côté queue) et frotte pendant des heures et des heures le reste du concombre pour lui faire sortir un éventuel liquide blanc (méthode enseignée par une malgache) mais elle a beau frotter, elle ne voit rien venir.
Elle ajoute à ses préparations quelques feuilles de menthe, menthe poivrée, menthe-chocolat, menthe à l’eau, menthe-n’importe-quoi, toujours cet affreux rictus sur le visage pourtant amène du Coco !
Une fois, elle a même tout essayé d’un coup, dégorgeage, enlevage de pépins, trempage dans du lait puis additionnage de menthe, aucun changement sur la face du chéri.
Et à ce jour, rien, nada, keutsch, nib, peau de balle et variétés, elle ne sait toujours pas comment faire pour bien digérer le concombre à son amoureux.
Il paraîtrait que 50 % des gens sont dans le cas du coco. Et là, on peut s’étonner que des tas de solutions soient données, bonnes ou mauvaises mais qu’aucune explication scientifique ne vienne clarifier le problème. S’est-on déjà penché sérieusement sur le problème ? Dans les instituts de recherche, y’a-t-il des pros du cornichon ? Des experts du melon des Antilles ?  Des maîtres ès-concombres ?
Jusqu’à maintenant, la seule solution pour que le Coco digère le concombre a été de ne pas le manger ! Du coup, c’est la Cocotte qui se tape tout le stock et là, stop ! Non, trop, c’est trop !
Et vous, vous savez pourquoi on ne digère pas le concombre ? Et vous, vous faites quoi pour le digérer ?

La recette

Leçon 627 : Comment écouler un stock impressionnant de concombres de jardin ni vu, ni connu, j’t’embrouille !

Toasts tarama de chèvre, opeufs de poisson, concombre, fromage de chèvre

Pour 6 personnes
Ingrédients : 50 à 70 g d’œufs de poisson (mulet ou cabillaud), 15 g de chapelure, 5 cl de lait, 100 g de fromage de chèvre frais, huile d’olive, poivre blanc, ail, jus de citron, 1 concombre de jardin, gros sel, 1 oignon doux, feuilles de menthe fraîche, 12 petites tranches de pain
Préparation : 15 min – cuisson : 1 à 2 minutes pour toaster le pain – coût : * - difficulté : *
Pelez, coupez en 4 le concombre dans la longueur et épépinez-le. Déposez-le dans un petit saladier, ajoutez quelques cuillères de gros sel et laissez-le dégorger pendant quelques dizaines de minutes. Pelez et pilez l’ail. Mélangez chapelure et lait pour obtenir une pâte relativement dense. Ajoutez les œufs de poissons, l’ail pilé, le fromage de chèvre frais écrasé, le poivre blanc et le jus d’un citron. Mélangez vivement en ajoutez une petite quantité d’huile d’olive pour lier tout l’ensemble.
Pelez et ciselez très finement l’oignon doux.
Rincez le concombre, enlevez un maximum d’eau en le pressant entre les mains. Mélangez-le à l’oignon. Ajoutez quelques feuilles de menthe lavées en ciselées.
Faits toaster toutes les petites tranches de pain. Répartissez le tarama sur le pain et couvrez de concombre. Mangez en entrée. Bien frais, bien agréable !

mardi, 19 août 2014

Encornets persillés

Étranges choses que ces encornets, non ? Ça se mange vraiment ? On ne sait jamais par quel bout les prendre.

Encornets persillés, encornets

Pour 6 personnes
Ingrédients : 1,5 kg de tentacules d’encornets (vous pouvez prendre des surgelés si vous ne trouvez pas de frais), co1 sachet de préparation pour court-bouillon, huile d’olive, vinaigre, ail, persil plat, citron, sel, piment d’Espelette ou de Cayenne.
Préparation : 20 min – cuisson : 10 min – coût : * - difficulté : *
Faites bouillir une casserole avec un sachet de préparation pour court-bouillon. Nettoyez les tentacules en enlevant la petite pellicule violette présente. Rincez bien puis coupez les tentacules en petits tronçons. Faites-les bouillir 3 minutes dans le court-bouillon puis égouttez-les. Il ne reste quasiment plus rien dans la casserole !
Faites chauffer un peu d’huile d’olive dans une poêle et faites sauter les tronçons d’encornets deux ou trois minutes pour qu’ils soient dorés. Au dernier moment, ajoutez du persil plat ciselé et la gousse d’ail pilé. Salez, pimentez selon votre goût, mélangez les tentacules et arrêtez la cuisson.
Laissez refroidir et mettez au réfrigérateur. Au moment de servir très frais, versez un filet de vinaigre, à nouveau un peu d’huile d’olive et de jus de citron sur les encornets et accompagnez cette petite salade de légumes verts, haricots, courgettes, laitue…

mardi, 12 août 2014

Roussette sauce courgettes et carottes

Il est frais, mon poisson, il est frais ! Et ma courgette, elle est belle, ma courgette ! Et mes carottes, elles sont jaunes, mes carottes ! Et…

Roussette sauce courgettes et carottes, roussette, courgettes, La Cocotte

Pour 6 personnes
Ingrédients : 6 beaux morceaux de roussette, farine, beurre, huile, jus de citron, 1 courgette, 2 cuillères à soupe de câpres en saumure, eau, sel, poivre, ciboulette, fromage de chèvre frais, carottes blanches et jaunes pour accompagner.
Préparation : 15 min – cuisson : 15 min – coût : * - difficulté : *
Epluchez les carottes, coupez-les en biseaux assez fins et faites-les cuire à la vapeur le temps qu’un couteau les transperce relativement facilement. 10 minutes devraient suffire. Pendant ce temps, farinez les morceaux de roussette. Faites fondre un peu de beurre et d’huile dans une sauteuse et faites-y dorer les morceaux de poisson pendant 7 à 8 minutes. Retirez-les de la sauteuse et réservez-les au chaud.
Déglacez la sauteuse avec 5 cl de jus de citron. Lavez et coupez la courgette en tout petits dés, en brunoise, diraient les pros. Ajoutez-les dans la sauteuse avec un petit verre d’eau. Salez, poivrez et laissez cuire 3 minutes. Ajoutez les câpres et de la ciboulette fraîchement ciselée.
Faites épaissir la sauce en y ajoutant une cuillère à soupe de fromage de chèvre frais. Rectifiez l’assaisonnement, remettez les morceaux de roussette à réchauffer un peu. Puis servez poisson, sauce et carottes à la vapeur.

samedi, 09 août 2014

Pizza Lisboa

Après avoir suivi un cours sur le dessalage de morue au Portugal, la cocotte peut vous dire que ça peut aller jusqu’à 6 jours. Oui, Madame, 6 jours !

Pizza Lisboa, pizza, morue

Pour 6 personnes
Ingrédients : 250 g de farine type 55, 10 g de levure de boulanger, 10 à 15 cl d’eau, 3 g de sel, 400 g de morue effilée à dessaler, coulis de tomate, 1 oignon doux, poivre, persil plat.
Préparation : 15 min + dessalage et levée de la pâte à pizza – cuisson : 10 min – coût : * - difficulté : *
Faites tremper la morue dans une grande quantité d’eau froide pendant 24 heures au moins et changez l’eau régulièrement.
2 heures avant la cuisson de la pizza, préparez la pâte. Délayez la levure émiettée dans l’eau, versez-la dans la farine, ajoutez le sel et formez une belle boule de pâte lisse et non-collante. Couvrez-la d’un linge et laissez-la lever dans un endroit chaud pendant 2 heures.
Pendant ce temps, faites cuire la morue 15 minutes à l’eau bouillante puis égouttez-la. Pelez et coupez l’oignon en fines rondelles
Préchauffez le four à 240°c. Etalez la pâte en un grand disque. Couvrez-le de coulis de tomate, ajoutez la morue et les rondelles d’oignon. Salez très légèrement, poivrez et enfournez pendant 8 à 10 minutes. A la sortie du four, parsemez de persil plat et servez aussitôt.
Proposez de l’huile pimentée au moment de servir.

dimanche, 03 août 2014

Dos de cabillaud et moules de bouchot chez Fabrice Casagrande du restaurant « Un moment chez Bacchus » à Maubeuge

 « Voilà, c’est pas compliqué ! »
La Cocotte aime les choses simples. Ça tombe bien, Fabrice et Nathalie aussi. Dans leur restaurant de Maubeuge, ils ne se compliquent pas la vie, ils appliquent un principe facile à comprendre, 4 entrées, 4 plats. Tout est frais et fait-maison, les petits pains, les terrines, le foie gras ! Belge d’origine, qu’un accent qu’on adore trahit aussitôt, Fabrice Casagrande prend ce qu’il trouve sur le marché. Le menu change en permanence. «Les saisons, ce n’est pas difficile de les suivre.» Et Nathalie d’ajouter «les gens qui s’y connaissent voient bien que nos plats sont faits-maison. »  Depuis un an, ils ont repris les rênes du restaurant « Un moment chez Bacchus » et découvrent avec plaisir les producteurs et produits locaux. Comme pour le plat d’aujourd’hui, Fabrice conclut « Voilà, c’est pas compliqué. »

Un moment chez Bacchus, 19 bis route d'Avesnes, 59600 Maubeuge, 0327604935

 Dos de cabillaud et moules de bouchot, Fabrice Casagrande, restaurant Un moment chez Bacchus, Maubeuge, La Cocotte, La Voix du Nord, le Chef et la Cocotte

Dos de cabillaud et moules de bouchot
Ingrédients : 3 dos de cabillaud (+ ou – 1, 2 kg), 1, 5 kg de moules de bouchot, 1 oignon, 3 branches de céleri, 2 feuilles de laurier, 100 g de beurre, 2 verres de vin blanc sec (20 cl environ), persil haché, sel, poivre, 350 ml de crème fraîche liquide. Pour accompagner : épinards frais, jets de poireaux, jets de petits pois, aneth, citron, tomates séchées.
Préparation : 20 min – cuisson : 20 à 25 min – coût : ** - difficulté : *

 Dos de cabillaud et moules de bouchot, Fabrice Casagrande, restaurant Un moment chez Bacchus, Maubeuge, La Cocotte, La Voix du Nord, le Chef et la Cocotte

Lavez et ébarbez les moules. Dans un faitout, mettez une noix de beurre et ajoutez l’oignon pelé et  le céleri émincés. Faites cuire 5 minutes à feu doux avec les feuilles de laurier. Ajoutez les moules, le vin blanc, salez et poivrez. Faites cuire à feu vif 3 à 4 minutes. Dès que les coquilles de moules s’ouvrent, arrêtez la cuisson. Décortiquez les moules et réservez. Passez le jus de moules au chinois. Versez-le dans une casserole et ajoutez la crème. Laissez réduire puis ajoutez le beurre, il va épaissir le jus. Rectifiez l’assaisonnement.
Coupez les dos de cabillaud en parts égales, salez et poivrez et faites-les cuire à la vapeur pendant 8 minutes.
Au moment de servir, ajoutez les moules à la sauce. Nappez les dos de cabillaud avec la sauce, parsemez de persil haché et accompagnez de légumes de saison, à votre convenance. Là, ce sont des épinards tout frais. Décorez de jets de poireaux, jets de petits pois, quelques brins d’aneth, tomates séchées et rondelles de citron.

Texte et photos : Odile Bazin

vendredi, 01 août 2014

Colin tarator

Ne trouvez-vous pas que cette recette évoque un héros de bandes dessinées ? Colin Tarator, le fils du démon, Colin Tarator et le temple mystérieux…

Colin tarator, colin, sauce tarator, tahineh

Pour 6 personnes
Ingrédients : 900 g de filets de lieu noir, 3 gousses d’ail, 3 cuillères à soupe de tahineh (pâte ou crème de sésame en vente dans les épiceries orientales), 2 citrons bio, sel, poivre blanc et eau.
Préparation : 10 min – cuisson : 10 min – coût : * - difficulté : * - ustensiles : presse-ail et presse-citron
Enlevez les arêtes qui pourraient encore être présentes dans le poisson. Faites cuire les filets à la vapeur le temps que la chair du poisson blanchisse. Il vous faudra entre 5 et 10 minutes. Salez et poivrez légèrement et réservez au chaud.
Pelez et pilez les gousses d’ail. Récupérez quelques zestes de citron puis pressez les 2 citrons.
Dans un grand bol, mélangez les 3 cuillères à soupe de tahineh au jus de citron et à l’ail. Allongez avec de l’eau jusqu’à obtenir une belle crème onctueuse, mais pas trop liquide. Mélangez bien.
Salez et poivrez le tarator. Vous venez de réaliser une sauce Tarator et peut-être ne le saviez-vous pas ! Servez le poisson parsemé de zestes de citron et accompagnez-le de cette sauce et un féculent du genre riz, de pommes-vapeur ou pois chiche.

jeudi, 17 juillet 2014

Crevettes à l’avodkat

Avec votre mayonnaise, vous voulez quelques crevettes ? Oh oui ! Elle est si légère qu’on se passe de n’importe quel accompagnement.

Crevettes à l’avodkat, crevettes, avocat, vodka

Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 kg de belles crevettes fraîches ou déjà cuites, 10 cl d’huile de tournesol, 1 œuf, 1 cuillère à café de moutarde, sel, poivre, 1 avocat bien mûr, ½ citron, piment en poudre, 3 cl de vodka.
Préparation : 20 min – cuisson : 5 min  – coût : ** - difficulté : * - ustensiles : fouet et mixeur électrique
Faites cuire les crevettes 5 minutes dans de l’eau frémissante salée. Egouttez-les puis décortiquez-les. Réservez. Si vous utilisez des crevettes déjà cuites, décortiquez-les tout simplement.
Séparez le blanc du jaune d’œuf. Faites une mayonnaise en mélangeant un jaune d’œuf, une cuillère à café de moutarde et de l’huile versée en filet. Salez et poivrez. Ajoutez une pointe de piment en poudre. Montez le blanc en neige puis ajoutez-le à la mayonnaise, elle paraîtra toute légère.
Ouvrez l’avocat en deux, dénoyautez-le et pelez-le puis écrasez-le au mixeur électrique ou à la fourchette s’il est bien mûr. Pressez le demi-citron et mélangez-le à l’avocat mixé. Assemblez avocat et mayonnaise, mélangez puis versez dans cette préparation les 3 cl de vodka.
Dans 6 petites assiettes, disposez les crevettes et une petite verrine de sauce à la vodka et servez très, très frais.