mercredi, 08 janvier 2014

Pop-corn palets au chocolat blanc

Plus simple, y’a pas ! Cette recette est un jeu d’enfant. D’ailleurs, dites à vos enfants de la préparer. Et imposez votre autorité au moment de la manger sinon…

Pop-corn palets au chocolat blanc, pop-corn, chocolat blanc

Pour 1 dizaine de palets

Ingrédients : 2 cuillères à soupe de maïs à pop-corn, huile de tournesol, 200 g de chocolat blanc, un peu de crème fraîche, une poignée de raisins secs et de noix de pécan, 25 g de noix de coco râpée.
Préparation : 15 min – cuisson : 5 min – coût : * - difficulté : * - ustensiles : faitout avec couvercle et moules à tartelettes en silicone
Versez trois ou quatre cuillères à soupe d’huile dans le faitout, ajoutez le maïs à pop-corn. Couvrez le faitout et mettez-le à chauffer. Les pop-corn commencent à éclater au bout de quelques instants. Dès que vous n’entendez plus de bruit dans le faitout, arrêtez la cuisson.
Hachez très grossièrement les noix de pécan. Faites fondre le chocolat blanc au bain-marie, ajoutez un peu de crème pour former une belle sauce assez épaisse, versez dedans raisins, noix de pécan et la noix de coco râpée. Puis versez les pop-corn et mélangez bien. Répartissez la préparation dans les moules à tartelettes, aplatissez bien la masse avec le dos d’une cuillère et mettez-les au frais jusqu’à ce que le chocolat ait refroidi et que les palets soient bien formés. Ensuite démoulez-les et mettez-les dans de jolis petits moules en papier.

mardi, 31 décembre 2013

Boules meringuées à la chicorée

Pour le Nouvel An, c’est décidé, je fais des petites boules meringuées à la chicorée. C’est facile, léger et je terminerai l’année en beauté.

Boules meringuées à la chicorée, meringue, chicorée

Pour 30 boules
Ingrédients : 2 blancs d’œuf, 100 g de sucre en poudre, 1 cuillère à café de chicorée liquide, 20 cl de crème liquide, vanille en poudre, 40 g de sucre-glace, 100 g d’amandes effilées.
Préparation : 30 min – cuisson : 1 h 15 – coût : * - difficulté : ** - ustensiles : fouet électrique et poche à douilles, papier sulfurisé.
Préchauffez le four à 110°c. Montez les blancs en neige très ferme en ajoutant le sucre en poudre petit à petit. Sur du papier sulfurisé, à l’aide de la poche à douilles, déposez des petits tas de cette préparation, comme des demi-sphères. Enfournez ces mini-meringues pendant 1 h 10 à 1 h 15.
Quand elles sont bien sèches, sortez-les et laissez-les refroidir sur une grille.
Montez la crème en chantilly avec le sucre-glace et une pincée de vanille et ajoutez la chicorée. Mélangez délicatement.
Mixez très grossièrement les amandes effilées. Prenez deux demi-sphères de meringue, tartinez le côté plat de crème chantilly, collez les deux demi-sphères ensemble pour former une boule. Recouvrez-la de crème chantilly puis roulez-la dans les amandes effilées. Déposez-les dans des petits moules en papier. Mangez-les vite.

jeudi, 26 décembre 2013

Barbue sauvage amande-citron

Poisson à chair très fine, la barbue sera heureuse de se faire saupoudrer d’amandes et de nager dans un bain ail-citron. La barbue n’est pas chafouine.

Barbue sauvage amande-citron, barbue sauvage, amandes, citron confit

Pour 6 personnes
Ingrédients : 6 petites barbues sauvages, farine, 1 citron confit, 50 g d’amandes effilées, 1 gousse d’ail, beurre, huile d’olive, zestes de citron, sel, poivre.
Préparation : 30 min – cuisson : 15 min – coût : ** - difficulté : ** - ustensile : poêle anti-adhésive
Videz les barbues en les incisant. Ecaillez-les. Avec un bon couteau, étêtez les poissons en suivant la forme triangulaire de la tête et ébarbez les nageoires et la queue. Passez les barbues sous l’eau puis séchez-les soigneusement. Farinez-les légèrement. Réservez. Grillez les amandes effilées à sec. Détaillez le citron confit en tout petits morceaux. Pelez l’ail et pilez-le. Faites fondre une belle noix de beurre et un peu d’huile d’olive. Ajoutez l’ail à la poêle et continuez avec les dés de citron. Faites dorer quelques instants puis enlevez et remplacez par les poissons. Faites-les cuire 3 ou 4 minutes de chaque côté. La chair près de l’arête centrale doit être nacrée.
Déposez les citrons et l’ail dorés sur les poissons, salez, poivrez puis parsemez d’amandes grillées et de zestes de citron. Dégustez aussitôt.

mardi, 24 décembre 2013

Oranges glacées au Grand Marnier

Ah c’est malin, la Cocotte ! Maintenant que j’ai vu ta recette, je ne suis plus du tout sûre de commander une bûche pour les fêtes.

Oranges glacées au Grand Marnier, oranges, Grand Marnier

Pour 6 personnes
Ingrédients : 4 jaunes d’œuf, 100 g de sucre en poudre, 30 cl de lait, vanille en poudre, 250 g de mascarpone, 2 belles oranges bio, 50 g de sucre de canne, 5 cl de Grand-Marnier, 6 ronds de pain d’épices.
Préparation : 30 mn – cuisson : 15 mn – coût : * - difficulté : * - ustensiles : sorbetière et poêle anti-adhésive
Faites chauffer le lait avec un peu de vanille en poudre. Battez les jaunes d’œuf avec le sucre en poudre. Quand le lait est bien chaud, versez-le sur le mélange œufs/sucre. Mélangez bien puis remettez à chauffer jusqu’à ce que le mélange nappe une cuillère en bois. Arrêtez la cuisson, laissez refroidir puis ajoutez le mascarpone. Mélangez bien et mettez en sorbetière jusqu’à la glace se forme. Mettez au congélateur.
Pressez la première orange pour en recueillir le jus. Coupez la deuxième en 6 belles rondelles.
Versez le sucre de canne et le jus d’orange dans la poêle, ajoutez les rondelles d’orange, laissez doucement confire pendant 10 à 15 minutes puis flambez au Grand-Marnier. Servez les boules de glace sur le pain d’épices toasté et décorez avec les oranges flambées.

dimanche, 22 décembre 2013

Forêt blanche

Pas doué pour les desserts ? La Cocotte pense à vous avec cette forêt blanche, idéale pour les fêtes. Tout Noël dans une verrine.

Forêt blanche

Pour 6 personnes
Ingrédients : 300 à 350 g de pain d’épices en fines tranches, 250 g de cerises au sirop, 15 cl d’alcool blanc de fruits rouges (kirsch, framboises…) ou du rhum (pour les adultes), 15 cl de lait au chocolat (pour les enfants), 2 œufs, 150 g de sucre en poudre, 250 g de mascarpone ou de crème fraîche épaisse.
Préparation : 20 min – coût : * - difficulté : * - ustensiles : fouet électrique, beau plat de service ou 6 verrines.
Séparez les blancs des jaunes d’œuf. Fouettez les jaunes avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Incorporez le mascarpone. Montez les blancs en neige et incorporez-les délicatement au mélange jaunes d’œuf/sucre/mascarpone. Réservez.
Trempez la moitié des tranches de pain d’épices dans l’alcool ou le lait au chocolat. Puis déposez-les dans le fond d’un beau plat de service ou de 6 belles verrines. Répartissez la moitié de la crème au mascarpone. Disposez les cerises bien égouttées. Recouvrez les cerises d’une nouvelle couche de pain d’épices puis terminez par le reste de crème au mascarpone. Mettez au frais 12 h minimum. Votre dessert de fêtes est prêt, vous pouvez passer à autre chose.

jeudi, 19 décembre 2013

Tatin de poires au safran

Urbain, vous serez fort urbain si vous me trouvez ces poires de notre terroir. Non vraiment, les Saint-Mathieu, il n’y a pas mieux !

Tatin de poires au safran, tatin, poires, Saint-Mathieu, safran

Pour 6 personnes
Ingrédients : 4 poires Saint-Mathieu, 20 cl de vin blanc, 50 g de raisins secs blonds, 5 filaments de safran, beurre, 50 g sucre de canne, rouleau de pâte feuilletée pur beurre.
Préparation 20 min – cuisson : 45 mn – coût : * - difficulté : *  - ustensile : tourtière anti-adhésive
Pelez les poires et enlevez leur trognon. Coupez les poires en rondelles de 5 mm d’épaisseur. Déposez-les dans une casserole, ajoutez le vin blanc, les raisins secs et le safran. Mettez à pocher à feu doux pendant 15 à 20 min. Egouttez et réservez.
Préchauffez le four à 180°c.
Saupoudrez de sucre de canne le fond de la tourtière, ajoutez quelques petites noix de beurre de-ci, de-là et répartissez joliment les rondelles de poires. Répartissez également les raisins puis recouvrez de la pâte feuilletée. Rentrez les bords de la pâte dans le fond de la tourtière puis mettez à cuire 30 minutes au four.
Laissez refroidir puis retournez votre tarte sur un grand plat de service.

mercredi, 18 décembre 2013

Biscuits de Noël

Faites un trou dans vos biscuits et avec une jolie ficelle ou un beau ruban, suspendez vos biscuits dans le sapin. Mais surveillez le Père-Noël.

Biscuits de Noël

Pour 30 biscuits
Ingrédients : 125 g de miel liquide, 125 g de sucre de canne, 50 g de beurre, 300 g de farine, 1 œuf, 1 càc de levure chimique, 1 càs de cacao en poudre et 1 dose de mélange à pain d’épices (écorces d’orange et de citron, cannelle, anis étoilé, fenugrec, noix muscade, cardamome et clous de girofle). Décor : 100 g de chocolat au lait et lait
Préparation : 20 min – cuisson : 12 min – coût : * - difficulté : * - ustensiles : emporte-pièce de Noël
Faites fondre beurre, miel et sucre dans une casserole. Le sucre doit être dissous complétement. Mélangez farine, œuf, levure, 1 cuillère à soupe de cacao en poudre et le mélange d’épices. Ajoutez le mélange au beurre et pétrissez pour obtenir une pâte sans grumeaux. Enfermez-la dans un sachet et laissez-la 24 h au réfrigérateur.
Le lendemain préchauffez le four à 180°c. Aplatissez la pâte en un grand rectangle, posez-le sur du papier cuisson et enfournez 10 à 12 minutes. A la sortie, découpez des formes avec les emporte-pièce. Faites fondre le chocolat au lait avec un peu de lait et recouvrez vos biscuits de ce mélange. Laissez entièrement refroidir et rangez les biscuits dans des boîtes métalliques.

mercredi, 11 décembre 2013

Stollen de Noël

Plus tôt vous préparerez votre stollen avant Noël, meilleur il sera. Le plus dur sera de ne pas craquer et d’en garder pour le réveillon.

Stollen de Noël, Stollen

Pour un beau stollen
Ingrédients : 85 g de gros raisins secs noirs, 85 g de raisins secs blonds, 8 cl de rhum brun, 450 g de farine, 30 g de levure de boulanger, 20 cl de lait, 75 g de sucre en poudre, 200 g d’amandes en poudre, 300 g de beurre, 200 g de fruits confits mélangés, 100 g de sucre glace.
Préparation : 30 mn – cuisson : 1 h – coût : * - difficulté : *
Faites mariner les raisins secs dans le rhum pendant une nuit. Délayez la levure dans le lait tiède et 100 g de farine. Versez le reste de farine dans un grand plat creux et faites un puits. Versez la préparation à la lavure dedans. Ajoutez les raisins, le sucre en poudre, les amandes, les fruits confits et 200 g de beurre fondu. Si la pâte vous paraît trop sèche, ajoutez un peu de lait. Travaillez bien la pâte puis couvrez-la et laissez-la lever 1 heure. Retravaillez-la et sur du papier-cuisson, étalez-la pour lui donner la forme du stollen (un gros boudin et un boudin fin collés l’un à l’autre de 40 cm de long environ). Couvrez et laissez encore lever 1 heure. Faites cuire au four préchauffé, 30 mn à 200°c puis 30 mn à 170°c. Sortez-le et laissez refroidir. Enfin faites fondre les 100 g de beurre restant, mélangez avec le sucre-glace et badigeonnez le stollen de cette préparation pour le glacer. Emballez-le dans de l’alu puis dans un sac-plastique et dégustez-le le jour de Noël.

mercredi, 04 décembre 2013

Compotée de raisin et poire granité

Des fruits, des fruits, rien que des fruits. Pelés, épépinés, mijotés, compotés, mixés, granités…
Qui va craquer le premier ? Eh, eh !

Compotée de raisin et poire granité, raisins, poires


Pour 6 personnes
Ingrédients : 500 g de raisins type chasselas, 150 g de sucre, fécule, 5 belles poires, 10 cl de jus de pomme, glaçons, facultatif : Muscat.
Préparation : 15 mn – cuisson : 30 mn – coût : * - difficulté : * - ustensiles : blender et grandes verrines
Lavez les raisins et égrappez-les. Déposez-les dans une casserole, ajoutez 125 g de sucre et mettez à chauffer sur le feu. Au bout de 5 minutes, mélangez 2 cuillères à café de fécule dans un peu d’eau et ajoutez à la casserole de raisins. Remuez le temps que le mélange épaississe puis arrêtez la cuisson. Réservez au frais.
Epluchez et épépinez les poires. Coupez-les en morceaux puis déposez-les dans une casserole, ajoutez 25 g de sucre et 10 cl de jus de pomme. Mettez à cuire jusqu’à ce que les poires soient bien molles. Laissez refroidir complétement puis passez au blender. Ajoutez 15 gros glaçons et mixez à nouveau. Répartissez ce mélange dans les verrines, déposez-les au congélateur et grattez-les à l’aide d’une fourchette au bout d’une heure. Au bout de 2 à 3 heures, le granité est prêt, grattez-le encore une fois et servez-le avec la compotée de raisin.
Si ça vous dit, versez un peu de Muscat sur le granité.

mercredi, 20 novembre 2013

Macarons faciles à la noisette

Une petite idée qui me traverse l’esprit, tartinez de chantilly 2 macarons et faites-en un sandwich. Ou de la confiture, de la pâte de chocolat et noisette…

Macarons faciles à la noisette, macarons, meringues

Pour une trentaine de  macarons
Ingrédients : 4 blancs d’œuf, 225 g de sucre, 50 g de noisettes en poudre.
Préparation : 20 mn – cuisson : 75 mn – coût : * - difficulté : * - ustensiles : fouet électrique et papier-cuisson
Préchauffez votre four à 110/120°c. A l’aide de votre fouet électrique, montez les blancs en neige et incorporez petit à petit le sucre en poudre*. Quand les blancs sont montés, ajoutez les noisettes en poudre. Mélangez délicatement pour ne pas faire tomber les œufs en neige. Avec une petite cuillère ou une poche à douille, déposez des petits tas de préparation sur le papier cuisson, papier que vous avez posé sur une plaque à pâtisserie. Tapez la plaque à pâtisserie sur le plan de travail pour que les petits tas s’aplatissent un peu puis passez au four pendant 75 minutes. Sortez-les et laissez refroidir.
Vos macarons ne sont pas aussi beaux qu’un vrai macaron mais ils ressemblent à ceux de Nancy et c’est déjà pas mal.
Décollez-les quand ils ont refroidi et rangez-les dans des boîtes hermétiques.
*Petit conseil : passez votre sucre en poudre au mixeur pour le réduire quasiment en sucre-glace. Vous allez gagner un argent fou ! Et avec les jaunes d’œuf, faites une crème anglaise.

mercredi, 13 novembre 2013

Flan-vapeur aux pruneaux

Vous avez bien 15 minutes devant vous ? La Cocotte vous propose un petit flan-express, facile à faire et léger, léger. Qu’est-ce qu’on dit ?

Flan-vapeur aux pruneaux, flan, pruneaux, faln à la vapeur

Pour 6 petits flans
Ingrédients : ½ litre de lait, 4 œufs, vanille, 100 g de sucre, 12 pruneaux.
Préparation : 15 mn + temps de trempage des pruneaux – cuisson : 15 mn environ – coût : * - difficulté : * - ustensiles : verrines et marmite avec panier-vapeur ou couscoussier.
Faites tremper les pruneaux dans un grand bol d’eau pendant une bonne heure.
Versez un fond d’eau dans une grande marmite et mettez-la à chauffer. Faites chauffer le lait dans une casserole. Grattez l’intérieur d’une gousse de vanille et mettez le contenu dans le lait. Dans un plat creux, fouetter les 4 œufs entiers avec les 100 g de sucre. Quand le lait commence à bouillir, arrêtez la cuisson et versez le mélange œufs-sucre. Mélangez bien.
Egouttez les pruneaux, dénoyautez-les et répartissez-les dans les verrines. Versez la préparation aux œufs dans les verrines. Posez le panier-vapeur sur la marmite et déposez les verrines dans le panier. Couvrez et laissez cuire pendant 15 minutes. Au bout de ce temps, le flan est pris. Si ce n’est pas le cas, prolongez la cuisson d’une ou deux minutes.
Sortez les flans du panier et laissez-les entièrement refroidir puis mettez-les au frais avant de les manger.

mercredi, 06 novembre 2013

Biscuits cardamome et chocolat blanc

Sortez les biscuits quand ils sont encore un peu « moumous ». Laissez-les refroidir quelques instants puis trempez-les dans le chocolat fondu.

Biscuits cardamome et chocolat blanc, biscuits, cardamome, chocolat blanc

Pour une vingtaine de biscuits
Ingrédients : 250 g de farine, 1 cuillère à café de levure chimique, 100 g de sucre, 100 g de beurre, 1 œuf, 2 cuillères à café de cannelle en poudre, 20 capsules de cardamome, 1 pincée de sel, 100 g de chocolat blanc, un peu de lait.
Préparation : 156 mn – cuisson : 15 mn – coût : * - difficulté : *
Recueillez les petites graines à l’intérieur des capsules de cardamome. Faites fondre le beurre. Battez l’œuf, ajoutez le sucre et fouettez pour que le mélange blanchisse, ajoutez le beurre. Mélangez puis ajoutez la farine petit à petit. Continuez avec la cannelle, la pincée de sel, la levure et la cardamome. Formez une belle boule de pâte. Enfermez-la dans un sac-plastique puis laissez-la durcir quelques heures au réfrigérateur.
Préchauffez le four à 175°c. Formez des biscuits sur des plaques de papier sulfurisé et enfournez pendant 12 à 13 mn.
Faits fondre le chocolat blanc en ajoutant un peu de lait pour faire une belle crème épaisse. Trempez les biscuits à moitié dans le chocolat et saupoudrez d’un peu de cannelle si vous voulez. Laissez les biscuits refroidir sur une grille.

dimanche, 27 octobre 2013

Pain brioché au chocolat

Séquence Carpe diem : 4 baguettes toutes chaudes, du chocolat un peu fondu, du bon beurre de ferme, de la confiture et les yeux clos. Qu’on ne me dérange pas !

Pain brioché au chocolat, pain brioché, chocolat

Pour 4 mini-baguettes
Ingrédients : 25 cl de lait, 5 g de levure sèche ou ½ cube de levure fraîche de boulanger, 2 œufs entiers, 100 g de beurre salé, 500 g de farine type 55, 75 g de sucre, 100 g de chocolat noir, 1 jaune d’œuf pour dorer.
Préparation : 15 mn + levée de la pâte – cuisson : 35 à 45 mn – coût : * - difficulté : * - Ustensile : plaque à baguettes.
Délayez la levure dans le lait tiédi. Battez les œufs et faites fondre le beurre. Dans un grand plat creux, versez la farine. Faites un puits et ajoutez la levure délayée, le beurre fondu et les œufs battus.
Continuez avec le sucre et commencez à mélanger. Pétrissez pendant 5 mn puis couvrez d’un linge propre et laissez lever pendant 45 mn dans un endroit chaud. Au bout de ce temps, concassez le chocolat très grossièrement, ajoutez-le à la pâte levée et retravaillez-la. Séparez-la en 4 et formez des mini-baguettes de 25 cm de long. Déposez-les sur du papier sulfurisé sur la plaque à baguettes, couvrez d’un linge et laissez monter à nouveau pendant 1 h.
Préchauffez le four à 200°c. Badigeonnez délicatement les baguettes de jaune d’œuf et enfournez pour 35 à 45 mn. Vérifiez la cuisson comme toujours, en piquant la pâte avec un pique en bois. S’il ressort sec, c’est cuit. Sinon, laissez encore un peu.

mercredi, 23 octobre 2013

Tarte pomme-poire à l’amande

Choisissez des fruits pas trop mûrs puis, pelez, coupez, tranchez, battez, fouettez, enfournez, cuisez et enfin, dégustez.

Tarte pomme-poire à l’amande, tarte, pomme, poire, amandes

Pour 6 ou 8 personnes
Ingrédients : 2 rouleaux de pâte feuilletée pur beurre, 3 pommes à cuire, 3 poires William ou conférence, 150 g d’amandes en poudre, 2 œufs + 1 jaune d’oeuf, 100 g de sucre, vanille, 100 g de crème fraîche pas trop épaisse.
Préparation : 10 mn – cuisson : 30 mn – coût : * - difficulté : * - ustensile : batteur et tourtière
Préchauffez le four à 180°c. Séparez les blancs des jaunes d’œuf. Battez vivement les jaunes avec le sucre en poudre. Incorporez un peu de vanille en poudre ou une demi-gousse grattée, les amandes en poudre et la crème fraîche. Montez les blancs en neige et délicatement incorporez-les au mélange précédent.
Pelez les pommes et les poires, enlevez les pépins puis coupez les fruits en tranches assez fines.
Déroulez un rouleau de pâte feuilletée dans une tourtière, répartissez les fruits puis versez la crème amandes-vanille. Déroulez l’autre rouleau de pâte feuilletée au-dessus, scellez bien les bords des deux rouleaux.
Délayez le jaune d’œuf avec 1 cuillère à café d’eau. Badigeonnez la pâte de la tarte au jaune d’œuf et enfournez pendant 30 bonnes minutes. La pâte doit être dorée et bien gonflée.

mercredi, 16 octobre 2013

Cookies aux noix de pécan

Cookies aux noix de pécan, cookies, noix de pécan, Hors-série cuisine 4, secrets de cuisine du Nord Pas de Calais, la Voix du NordFaut-il y voir un pur hasard ? Ou faut-il y voir la force réunie des lobbies des cuisiniers et des éboueurs ? Mais toujours est-il que pendant la semaine du goût, opération qui a commencé en 1990 et qui en est à sa 24ème édition cette année, on lance pour la première fois la journée de lutte contre le gaspillage alimentaire ce mercredi 16 octobre 2013 !
Découvrir de nouvelles saveurs, se permettre d’aller dans un restaurant chic, savoir ranger son frigo, prendre conscience du gaspillage dans les cantines scolaires et adopter les bons gestes anti-gaspi, apprendre à cuisiner les restes…. Autant de conseils de bon sens pour vivre mieux en faisant des économies. A ce programme la Cocotte adhère bien évidemment.
Mais attention encore plus fort ! Quand on apprend que ce même mercredi 16 octobre, la Voix du Nord en profite pour sortir pour la quatrième année consécutive, un hors-série Cuisine, là, on pourrait frissonner à toutes ces coïncidences.
Mais non, mais non, il n’y a pas de hasard !
Il faut surtout y voir une façon de se faire plaisir pour pas cher. Manger bien et bon marché. Malin !
Pour seulement 3, 90 euros, pénétrez dans la cuisine de 30 cuisiniers-amateurs de la région. Découvrez tous leurs astuces pour faire d’un simple repas une fête de famille. Apprenez à cuire la lotte, les crozets, les calamars, flamber un pigeon, éplucher des marrons, rôtir des Saint-Jacques, farcir des macarons, superposer trois chocolats.
De Merlimont à Famars, de Toufflers à Erchin, de Villeneuve d’Ascq à Bully les Mines, de Bois en Ardres à Saint-André, sillonnez la région Nord Pas de Calais et installez-vous dans la cuisine de Pascale, Luc, Martine, Jacques, Simone, Annie ou Annick, Vincent, Bernadette, Akim, Charly, Magali… Ecoutez-les, ils ont de belles histoires à raconter.
Et pendant qu’ils vous parlent, goûtez à tout sans retenue, reprenez de ce kouglehopf, resservez-vous un peu de ce foie gras, un autre bol de chorba, trempez votre doigt dans le chocolat, chipez un marron, un dé de saumon, un morceau de Maroilles ici ou là.
Ecoutez aussi les histoires des chefs, de vrais chefs qui offrent leur savoir à toute cette brigade amateur. Si ces chefs ont choisi de devenir cuisiniers, ce n’est pas par hasard. La Cocotte vous l’a déjà dit, il n’y a pas de hasard.
Vous verrez, vous ne gaspillerez ni votre temps ni votre argent et vous vous régalerez. Pour 3 malheureux petits euros et 90 centimes, vous vous ferez plaisir tout simplement. Et ça, ça n’a pas de prix.

La recette

Si vous êtes patient, n’hésitez pas à laisser la pâte une journée au réfrigérateur, la vanille et le chocolat donnent tous leurs arômes à la pâte. C’est meilleur.

Cookies aux noix de pécan, cookies, noix de pécan, Hors-série cuisine 4, secrets de cuisine du Nord Pas de Calais, la Voix du Nord

Pour 50 à 60 cookies
Ingrédients : 500 g de farine, 250 g de beurre, 1 cuillère à café de bicarbonate de soude, 1 càc de levure chimique, 1 càc de sel, 200 g de sucre de canne, 300 g de sucre en poudre, 2 œufs, 150 g de chocolat noir, ½ càc de vanille en poudre, 50 g de noix de pécan.
Préparation : 15 mn – cuisson : 15 mn – coût : * - difficulté : * - ustensile : papier-cuisson
Faites fondre le beurre. Dans un plat creux, battez les œufs, ajoutez les sucres en mélangeant à l’aide d’un fouet puis ajoutez le beurre. Dans un grand saladier, mélangez farine, levure, bicarbonate, vanille et sel puis incorporez le mélange œufs-sucres-beurre.
Cassez très grossièrement le chocolat noir en morceaux puis incorporez ces gros morceaux à la pâte.
Enfermez la pâte dans un sac-plastique et laissez-la reposer au réfrigérateur quelques heures.
Préchauffez le four à 175°c. Formez des petites boules de 20 grammes environ avec la pâte réfrigérée. Déposez-les sur du papier-cuisson, écrasez-les un peu, enfoncez une noix de pécan au centre de chaque biscuit puis enfournez pour 15 mn.
Laissez refroidir un peu avant de les dévorer.

mercredi, 09 octobre 2013

Glace marsala-ricotta

Si je ne me connaissais pas, je m’inviterais à manger. Imaginez de la crème de Marsala, des cerises au sirop, de la ricotta… Allez, je me réserve une table !

Glace marsala-ricotta, glace, marsala, ricotta, yaourt grec, cerises, cerises amarena

Pour 1 litre de glace
Ingrédients : 4 jaunes d’œuf, 100 g de sucre, 250 g de ricotta, 250 de yaourt grec, 8 cl de crème de marsala, 50 g de raisins secs, quelques cerises amarena (au sirop).
Préparation : 15 mn – cuisson : aucune – coût : * - difficulté : * - ustensile : sorbetière
Faites tremper les raisins secs dans la crème de Marsala pendant quelques instants. Fouettez vivement les jaunes d’œuf avec le sucre, ajoutez la ricotta égouttée et émiettée et le yaourt grec. Continuez à mélanger tout ça au fouet. Ajoutez la crème de Marsala dans laquelle les raisins ont trempé mais n’ajoutez pas les raisins pour l’instant.
Mettez le mélange œuf-ricotta-yaourt dans la sorbetière ou la turbine à glace et faites prendre la glace. Avant d’arrêter la sorbetière, ajoutez les raisins secs, mélangez une dernière fois puis mettez au congélateur pendant quelques heures.
Quand la glace est bien prise, formez de jolies boules, déposez-les dans des verrines et décorez d’une ou deux cerises au sirop en les accompagnant de quelques gouttes de ce sirop. Hum…

mercredi, 02 octobre 2013

Poiramisu

En cuisine, la Cocotte laisse libre cours à son imagination. Elle invente un plat et invente le nom qui va avec. Poiramisu, on sait tout de suite ce que c’est et que ce sera bon, non ?

Poiramisu, poires, mascarpone, biscuits-cuillères, figues

Pour 6 personnes
Ingrédients : 6 poires Williams, 6 figues sèches, 1 poignée de raisins secs, 100 g de biscuits-cuillères, 2 œufs, 150 g de sucre en poudre, 250 g de mascarpone ou de crème fraîche épaisse.
Préparation : 20 mn – cuisson : 10 mn – coût : * - difficulté : *
Epluchez les poires, coupez-les en quartiers et enlevez le cœur et les pépins. Déposez les poires dans une casserole avec les figues et les raisins, couvrez d’eau et faites bouillonner à petit feu pendant 10 minutes. Puis égouttez et laissez refroidir complétement.
Ecrasez les biscuits-cuillères grossièrement et réservez. Séparez les blancs des jaunes d’œuf. Fouettez les jaunes avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Incorporez le mascarpone. Montez les blancs en neige et incorporez-les délicatement au mélange jaunes d’oeuf/sucre/mascarpone.
Débarrassez-vous de la queue des figues et coupez les figues en rondelles épaisses. Dans un joli plat de service en verre transparent, déposez une couche de poires, disposez les figues et les raisins. Saupoudrez de biscuits-cuillères et répartissez la moitié de la crème au mascarpone. Recommencez avec les fruits, les biscuits écrasés et terminez par la crème. Mettez au réfrigérateur une nuit et dégustez très frais.

mercredi, 25 septembre 2013

Prunes au sirop de figues

Attention aux petites épines dans la peau des figues. Ça pique et ça peut rester longtemps. C’est peut-être pour ça qu’on les dit de barbarie.

prunes au sirop de figues,prunes,figues de barbarie

Pour 6 personnes
Ingrédients : 500 g de prunes, 1 kg de figues de Barbarie, 2 pommes, 1 poignée de raisins secs, 100 g de sucre et un bâton de cannelle, fécule.
Préparation : 5 mn - cuisson : 5 mn – coût : * - difficulté : * - ustensile : moulin à légumes
Lavez les prunes. Déposez-les dans une casserole. Couvrez-les des 100 g de sucre. Coupez les deux extrémités des figues, faites une petite incision dans leur peau sur la longueur et enlevez-la pour ne garder que le fruit. Passez les figues au moulin à légumes pour vous débarrasser des pépins et ne garder que le jus. Versez-le dans la casserole avec les prunes, ajoutez le bâton de cannelle et les raisins secs. Epluchez les pommes et coupez-les en gros morceaux. Ajoutez-les aussi à la casserole. Mettez à chauffer, comptez 4 minutes. Au bout de ce temps, enlevez les prunes et rangez-les dans les verrines de service. Augmentez un peu la température sous la casserole. Délayez une cuillère à café de fécule avec un peu d’eau et versez ce mélange dans la casserole. Faites bouillonner 1 ou 2 minutes, enlevez le bâton de cannelle puis répartissez la « compote » dans les verrines. Laissez refroidir et servez.

lundi, 23 septembre 2013

Gaufres fourrées cassonade et chicorée

Gaufres fourrées cassonade et chicorée, gaufres fourrées, cassonade, chicorée, gaufrier, Téfal, LagrangeMadame Cocotte,
Pouvez-vous me donner la référence d’un gaufrier avec les plaques à gaufrettes du Nord ? Je suis allée dans trois magasins d’appareils de cuisine avec votre recette de gaufrettes au chocolat noir et aucun ne connaît ces plaques. Je pense qu’avec cet appareil, je pourrais faire des gaufres fourrées si j’en avais la recette et le gaufrier adéquat. Merci à l’avance de votre réponse.
Suzanne
PS : Je suis abonnée à la Voix du Nord depuis plus de 60 ans !

Voici sa réponse :
Chère Suzanne,
Ce que vous demandez à la Cocotte est très sérieux. Voici une liste exhaustive des solutions qui s’offrent à vous.
1.    Si vous hantez les braderies, vous pouvez retomber sur ces antiques gaufriers, avec un long manche, qu’on met sur le feu et qui font une gaufre à la fois. Mais il faut avoir le temps, beaucoup de temps, des maniques qui ne craignent rien et du gaz, beaucoup de gaz.  En somme 3 choses qu’on ne trouve pas réunies si facilement que ça.
2.    La Cocotte utilise 2 gaufriers, l’un que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître, qui fait croque-monsieur et gaufrier de gaufres normales mais qui fait aussi ces petites gaufrettes (dont vous êtes si friande) grâce à un jeu de plaques vendues en option, achetées il y a 15 ans dans un magasin de pièces détachées. Malheureusement des comme ça, on n’en fait plus, ma brave dame ! Le second gaufrier dont la Cocotte a déjà parlé vient d’un discounter teuton. Elle ne l’a acheté que pour faire des petites gaufrettes du Nord avec de jolis dessins dessus. Et malheureusement des gaufres fourrées, il n’en fait pas ... quoique…

Par conséquent la cocotte a cherché sur internet et aussitôt, deux marques se sont détachées. L’une, c’est normal, elle est réputée pour ne pas adhérer, Téfal et l’autre au nom qui fleure la campagne, c’est Lagrange.
3.    Chez Téfal, un conseiller lui a dit que les gaufrettes du Nord n’étaient pas leur cible première et que la marque était résolument tournée vers l’innovation, ce à quoi la Cocotte lui a répondu qu’il fallait savoir d’où l’on vient pour savoir où l’on va et que c’était dommage d'ignorer quelque 4 millions de clients potentiels. Ben oui, comptons-nous, nous sommes à peu près 4 millions à habiter la région Nord-Pas de Calais, 4 millions de gens qui adorons les gaufres fourrées et qui avons parfois envie d’en faire nous-mêmes. Ce bon conseiller lui a quand même assuré qu’un gaufrier nommé Snack'N clean SW 37 remplirait le contrat si on lui adjoint les plaques Gaufrette *2. Seulement voilà, Suzanne, il faut les trouver, ces plaques et là, ce n’est pas facile.
4.    Chez Lagrange, ils ont répondu très gentiment à la Cocotte que deux gaufriers pouvaient faire ça, le Premium et le Super 2, tous deux munis d’un jeu de plaques à gaufrettes idoine. Parfait !
Mais Suzanne, s’il vous faut du temps pour l’antique gaufrier, il vous faudra de l’argent pour les récents. Il vous faudra débourser entre 80 et 110 euros.
5.    Si c’est trop cher pour vous, il vous reste alors la solution d’aller sur « le bon coin » et de rester à l’affût du bon coup. Des gaufriers comme celui de la Cocotte, on peut en trouver en cherchant bien.
6.    Malgré tout, la Cocotte a essayé pour vous, Suzanne, rien que pour vous, le petit gaufrier teuton. Prévu initialement pour les petites gaufrettes, il pourrait vous satisfaire pour les gaufres fourrées à une seule condition, ne pas presser le gaufrier quand vous le refermez. Il ne faut pas que les dessins des plaques marquent trop la pâte car ensuite, les gaufres se découpent difficilement et vous vous retrouvez avec 4 petits morceaux à fourrer au lieu d’un grand. Au bout de quelques essais infructueux, elle est arrivée à sortir une gaufre digne de ce nom et à la fourrer comme il faut.
Malheureusement, Suzanne, la Cocotte aurait bien voulu vous en envoyer dans une belle boîte métallique mais il appert qu’elle a été victime d’un cambriolage. On ne lui a pas volé grand-chose, elle croit même qu’on ne lui a volé que les 4 boîtes métalliques emplies de gaufres fourrées qui ramollissaient sagement pour que ce soit meilleur, paraît-il ! La Cocotte ne peut même pas vous dire si elles étaient bonnes. Tout ce qu’elle peut vous dire, c’est qu’à chaque fois qu’elle se plaignait de ne plus retrouver ces boîtes, son poulailler avait un p’tit sourire en coin et semblait se moquer d’elle. Non, vraiment, elle ne comprend pas !

Gaufres fourrées cassonade et chicorée, gaufres fourrées, cassonade, chicorée, gaufrier, Téfal, Lagrange

La recette
Pour Suzanne qui, dans son lit, à 6 heures tous les matins, à côté de son mari qui dort encore, lit la Voix du Nord depuis 1956.
Pour 20 gaufres
Ingrédients : 500 g de farine, ½ cube de levure de boulanger, 300 g de beurre salé, 10 cl de lait, 100 g de sucre en poudre, ½ càc de vanille en poudre, 3 œufs, 350 g de cassonade, 5 cl de chicorée liquide.
Préparation : 20 mn – Cuisson : 2 ou 3 mn par gaufre – coût : * - difficulté : * - ustensile : gaufrier avec plaques à gaufres fourrées
Faites chauffer un peu le lait et délayez-y la levure. Ajoutez 125 g de beurre en très petits morceaux pour qu’il fonde. Continuez avec la farine, la vanille, le sucre en poudre et les œufs battus. Pétrissez la pâte et laissez-la lever 1 h. Ensuite retravaillez-la et formez 40 à 50 boulettes égales. Faites-les lever 1 h dans un endroit chaud.
Travaillez les 175 g de beurre restant avec la cassonade et la chicorée.
Faites chauffer le gaufrier. Posez les « boulettes » sur les plaques, refermez le gaufrier sans trop appuyer et laissez cuire 2 à 3 mn. Sortez les gaufres, ouvrez-les aussitôt en 2 dans l’épaisseur, laissez-les refroidir. Sur 1 moitié étalez 1 grosse noix du mélange beurre-cassonade et couvrez-la de l’autre moitié. Enfermez-les dans du papier-alu, rangez-les dans des boîtes métalliques et laissez-les « ramollir » quelques heures avant de les dévorer.

samedi, 21 septembre 2013

Glace chicorée-candi

Oh vindiouss ! Eut’ glace, eum’ Cocotte, ch’est du bon ! Ch’est quoi qu’t’as mis ’dins ? Deul’ chicorée ? Y’a du chuc, aussi ? Bin, ch’est du nanan !

Glace chicorée-candi, glace, chicorée liquide, sucre candi

Pour 6 personnes
Ingrédients : 4 jaunes d’œuf, 100 g de sucre en poudre, 30 cl de lait, 15 cl de crème fraîche épaisse, 5 cl de chicorée liquide, 50 g de sucre candi.
Préparation : 15 mn + congélation – cuisson : 10 mn – coût : * - difficulté : * - ustensile : sorbetière
Faites chauffer le lait dans une casserole. Mélangez les jaunes d’œuf et le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Quand le lait se met à bouillir, versez-le sur le mélange œufs-sucre. Mélangez puis remettez le tout dans la casserole, faites chauffer doucement en mélangeant. Arrêtez la cuisson dès que le mélange nappe la cuillère en bois. Mettez à refroidir 1 ou 2 heures. Incorporez la chicorée et la crème fraîche et mettez la préparation dans la sorbetière. Mettez la sorbetière en route. Quand la glace commence à prendre, incorporez 30 g de sucre candi. Faites prendre la glace au congélateur puis au moment de servir, écrasez très grossièrement 20 g de sucre-candi et saupoudrez-en les boules de glace que vous formerez.
Servez avec des spéculoos et un petit café serré. Bienvenue chez vous.