mercredi, 02 octobre 2013

Poiramisu

En cuisine, la Cocotte laisse libre cours à son imagination. Elle invente un plat et invente le nom qui va avec. Poiramisu, on sait tout de suite ce que c’est et que ce sera bon, non ?

Poiramisu, poires, mascarpone, biscuits-cuillères, figues

Pour 6 personnes
Ingrédients : 6 poires Williams, 6 figues sèches, 1 poignée de raisins secs, 100 g de biscuits-cuillères, 2 œufs, 150 g de sucre en poudre, 250 g de mascarpone ou de crème fraîche épaisse.
Préparation : 20 mn – cuisson : 10 mn – coût : * - difficulté : *
Epluchez les poires, coupez-les en quartiers et enlevez le cœur et les pépins. Déposez les poires dans une casserole avec les figues et les raisins, couvrez d’eau et faites bouillonner à petit feu pendant 10 minutes. Puis égouttez et laissez refroidir complétement.
Ecrasez les biscuits-cuillères grossièrement et réservez. Séparez les blancs des jaunes d’œuf. Fouettez les jaunes avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Incorporez le mascarpone. Montez les blancs en neige et incorporez-les délicatement au mélange jaunes d’oeuf/sucre/mascarpone.
Débarrassez-vous de la queue des figues et coupez les figues en rondelles épaisses. Dans un joli plat de service en verre transparent, déposez une couche de poires, disposez les figues et les raisins. Saupoudrez de biscuits-cuillères et répartissez la moitié de la crème au mascarpone. Recommencez avec les fruits, les biscuits écrasés et terminez par la crème. Mettez au réfrigérateur une nuit et dégustez très frais.

mercredi, 25 septembre 2013

Prunes au sirop de figues

Attention aux petites épines dans la peau des figues. Ça pique et ça peut rester longtemps. C’est peut-être pour ça qu’on les dit de barbarie.

prunes au sirop de figues,prunes,figues de barbarie

Pour 6 personnes
Ingrédients : 500 g de prunes, 1 kg de figues de Barbarie, 2 pommes, 1 poignée de raisins secs, 100 g de sucre et un bâton de cannelle, fécule.
Préparation : 5 mn - cuisson : 5 mn – coût : * - difficulté : * - ustensile : moulin à légumes
Lavez les prunes. Déposez-les dans une casserole. Couvrez-les des 100 g de sucre. Coupez les deux extrémités des figues, faites une petite incision dans leur peau sur la longueur et enlevez-la pour ne garder que le fruit. Passez les figues au moulin à légumes pour vous débarrasser des pépins et ne garder que le jus. Versez-le dans la casserole avec les prunes, ajoutez le bâton de cannelle et les raisins secs. Epluchez les pommes et coupez-les en gros morceaux. Ajoutez-les aussi à la casserole. Mettez à chauffer, comptez 4 minutes. Au bout de ce temps, enlevez les prunes et rangez-les dans les verrines de service. Augmentez un peu la température sous la casserole. Délayez une cuillère à café de fécule avec un peu d’eau et versez ce mélange dans la casserole. Faites bouillonner 1 ou 2 minutes, enlevez le bâton de cannelle puis répartissez la « compote » dans les verrines. Laissez refroidir et servez.

lundi, 23 septembre 2013

Gaufres fourrées cassonade et chicorée

Gaufres fourrées cassonade et chicorée, gaufres fourrées, cassonade, chicorée, gaufrier, Téfal, LagrangeMadame Cocotte,
Pouvez-vous me donner la référence d’un gaufrier avec les plaques à gaufrettes du Nord ? Je suis allée dans trois magasins d’appareils de cuisine avec votre recette de gaufrettes au chocolat noir et aucun ne connaît ces plaques. Je pense qu’avec cet appareil, je pourrais faire des gaufres fourrées si j’en avais la recette et le gaufrier adéquat. Merci à l’avance de votre réponse.
Suzanne
PS : Je suis abonnée à la Voix du Nord depuis plus de 60 ans !

Voici sa réponse :
Chère Suzanne,
Ce que vous demandez à la Cocotte est très sérieux. Voici une liste exhaustive des solutions qui s’offrent à vous.
1.    Si vous hantez les braderies, vous pouvez retomber sur ces antiques gaufriers, avec un long manche, qu’on met sur le feu et qui font une gaufre à la fois. Mais il faut avoir le temps, beaucoup de temps, des maniques qui ne craignent rien et du gaz, beaucoup de gaz.  En somme 3 choses qu’on ne trouve pas réunies si facilement que ça.
2.    La Cocotte utilise 2 gaufriers, l’un que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître, qui fait croque-monsieur et gaufrier de gaufres normales mais qui fait aussi ces petites gaufrettes (dont vous êtes si friande) grâce à un jeu de plaques vendues en option, achetées il y a 15 ans dans un magasin de pièces détachées. Malheureusement des comme ça, on n’en fait plus, ma brave dame ! Le second gaufrier dont la Cocotte a déjà parlé vient d’un discounter teuton. Elle ne l’a acheté que pour faire des petites gaufrettes du Nord avec de jolis dessins dessus. Et malheureusement des gaufres fourrées, il n’en fait pas ... quoique…

Par conséquent la cocotte a cherché sur internet et aussitôt, deux marques se sont détachées. L’une, c’est normal, elle est réputée pour ne pas adhérer, Téfal et l’autre au nom qui fleure la campagne, c’est Lagrange.
3.    Chez Téfal, un conseiller lui a dit que les gaufrettes du Nord n’étaient pas leur cible première et que la marque était résolument tournée vers l’innovation, ce à quoi la Cocotte lui a répondu qu’il fallait savoir d’où l’on vient pour savoir où l’on va et que c’était dommage d'ignorer quelque 4 millions de clients potentiels. Ben oui, comptons-nous, nous sommes à peu près 4 millions à habiter la région Nord-Pas de Calais, 4 millions de gens qui adorons les gaufres fourrées et qui avons parfois envie d’en faire nous-mêmes. Ce bon conseiller lui a quand même assuré qu’un gaufrier nommé Snack'N clean SW 37 remplirait le contrat si on lui adjoint les plaques Gaufrette *2. Seulement voilà, Suzanne, il faut les trouver, ces plaques et là, ce n’est pas facile.
4.    Chez Lagrange, ils ont répondu très gentiment à la Cocotte que deux gaufriers pouvaient faire ça, le Premium et le Super 2, tous deux munis d’un jeu de plaques à gaufrettes idoine. Parfait !
Mais Suzanne, s’il vous faut du temps pour l’antique gaufrier, il vous faudra de l’argent pour les récents. Il vous faudra débourser entre 80 et 110 euros.
5.    Si c’est trop cher pour vous, il vous reste alors la solution d’aller sur « le bon coin » et de rester à l’affût du bon coup. Des gaufriers comme celui de la Cocotte, on peut en trouver en cherchant bien.
6.    Malgré tout, la Cocotte a essayé pour vous, Suzanne, rien que pour vous, le petit gaufrier teuton. Prévu initialement pour les petites gaufrettes, il pourrait vous satisfaire pour les gaufres fourrées à une seule condition, ne pas presser le gaufrier quand vous le refermez. Il ne faut pas que les dessins des plaques marquent trop la pâte car ensuite, les gaufres se découpent difficilement et vous vous retrouvez avec 4 petits morceaux à fourrer au lieu d’un grand. Au bout de quelques essais infructueux, elle est arrivée à sortir une gaufre digne de ce nom et à la fourrer comme il faut.
Malheureusement, Suzanne, la Cocotte aurait bien voulu vous en envoyer dans une belle boîte métallique mais il appert qu’elle a été victime d’un cambriolage. On ne lui a pas volé grand-chose, elle croit même qu’on ne lui a volé que les 4 boîtes métalliques emplies de gaufres fourrées qui ramollissaient sagement pour que ce soit meilleur, paraît-il ! La Cocotte ne peut même pas vous dire si elles étaient bonnes. Tout ce qu’elle peut vous dire, c’est qu’à chaque fois qu’elle se plaignait de ne plus retrouver ces boîtes, son poulailler avait un p’tit sourire en coin et semblait se moquer d’elle. Non, vraiment, elle ne comprend pas !

Gaufres fourrées cassonade et chicorée, gaufres fourrées, cassonade, chicorée, gaufrier, Téfal, Lagrange

La recette
Pour Suzanne qui, dans son lit, à 6 heures tous les matins, à côté de son mari qui dort encore, lit la Voix du Nord depuis 1956.
Pour 20 gaufres
Ingrédients : 500 g de farine, ½ cube de levure de boulanger, 300 g de beurre salé, 10 cl de lait, 100 g de sucre en poudre, ½ càc de vanille en poudre, 3 œufs, 350 g de cassonade, 5 cl de chicorée liquide.
Préparation : 20 mn – Cuisson : 2 ou 3 mn par gaufre – coût : * - difficulté : * - ustensile : gaufrier avec plaques à gaufres fourrées
Faites chauffer un peu le lait et délayez-y la levure. Ajoutez 125 g de beurre en très petits morceaux pour qu’il fonde. Continuez avec la farine, la vanille, le sucre en poudre et les œufs battus. Pétrissez la pâte et laissez-la lever 1 h. Ensuite retravaillez-la et formez 40 à 50 boulettes égales. Faites-les lever 1 h dans un endroit chaud.
Travaillez les 175 g de beurre restant avec la cassonade et la chicorée.
Faites chauffer le gaufrier. Posez les « boulettes » sur les plaques, refermez le gaufrier sans trop appuyer et laissez cuire 2 à 3 mn. Sortez les gaufres, ouvrez-les aussitôt en 2 dans l’épaisseur, laissez-les refroidir. Sur 1 moitié étalez 1 grosse noix du mélange beurre-cassonade et couvrez-la de l’autre moitié. Enfermez-les dans du papier-alu, rangez-les dans des boîtes métalliques et laissez-les « ramollir » quelques heures avant de les dévorer.

samedi, 21 septembre 2013

Glace chicorée-candi

Oh vindiouss ! Eut’ glace, eum’ Cocotte, ch’est du bon ! Ch’est quoi qu’t’as mis ’dins ? Deul’ chicorée ? Y’a du chuc, aussi ? Bin, ch’est du nanan !

Glace chicorée-candi, glace, chicorée liquide, sucre candi

Pour 6 personnes
Ingrédients : 4 jaunes d’œuf, 100 g de sucre en poudre, 30 cl de lait, 15 cl de crème fraîche épaisse, 5 cl de chicorée liquide, 50 g de sucre candi.
Préparation : 15 mn + congélation – cuisson : 10 mn – coût : * - difficulté : * - ustensile : sorbetière
Faites chauffer le lait dans une casserole. Mélangez les jaunes d’œuf et le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Quand le lait se met à bouillir, versez-le sur le mélange œufs-sucre. Mélangez puis remettez le tout dans la casserole, faites chauffer doucement en mélangeant. Arrêtez la cuisson dès que le mélange nappe la cuillère en bois. Mettez à refroidir 1 ou 2 heures. Incorporez la chicorée et la crème fraîche et mettez la préparation dans la sorbetière. Mettez la sorbetière en route. Quand la glace commence à prendre, incorporez 30 g de sucre candi. Faites prendre la glace au congélateur puis au moment de servir, écrasez très grossièrement 20 g de sucre-candi et saupoudrez-en les boules de glace que vous formerez.
Servez avec des spéculoos et un petit café serré. Bienvenue chez vous.

mercredi, 18 septembre 2013

Mirabelles en gelée de pommes

La saison des mirabelles, c’est très court. Alors ruez-vous chez votre maraîcher préféré et faites provision de ces petites merveilles dorées.

Mirabelles en gelée de pommes, tarte aux mirabelles, mirabelles, gelée de pommes, pommes

Pour 8 personnes
Ingrédients : 500 ml de jus de pommes, 3 feuilles de gélatine, 2 œufs, 75 g de sucre en poudre, 250 g de farine, ½ sachet de levure chimique, 60 g de beurre, 500 g de mirabelles.
Préparation : 30 mn + repos – cuisson : 25 mn – coût : * - difficulté : * - ustensiles : tourtière, billes de cuisson et papier sulfurisé
Faites tremper la gélatine dans de l’eau froide pendant 10 mn. Egouttez. Faites chauffer le jus de pommes et faites-y dissoudre la gélatine. Réservez.
Battez les œufs et le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Mélangez farine et levure. Faites fondre le beurre. Incorporez le beurre à la farine et continuez avec le mélange œufs-sucre. Formez une boule de pâte. Laissez-la refroidir un peu au réfrigérateur. Puis étalez-la sur une tourtière tapissée de papier sulfurisé. Relevez la pâte jusqu’en haut des bords de la tourtière. Recouvrez la pâte de papier sulfurisé et déposez des billes de cuisson. Passez au four à 175°c pendant 15 mn. Coupez les mirabelles en 2, dénoyautez-les. Au bout des 15 mn, sortez la tarte, enlevez billes et papier sulfurisé du dessus. Couvrez la tarte de mirabelles en les serrant bien. Saupoudrez d’un peu de sucre et remettez au four encore 10 mn. Sortez la tarte et laissez refroidir. Puis versez la gelée de pommes et mettez au frais 4 à 5 h, jusqu’à ce que la gelée prenne.

mercredi, 11 septembre 2013

Gâteau-vapeur choconut

Un nuage, une bulle d’air, une plume, c’est exactement comme ça qu’il faut décrire ce gâteau. Il est tellement léger qu’on ne le sent pas. Pfuittt !

Gâteau-vapeur choconut, chocolat, biscuits-cuillère,

Pour 6 personnes
Ingrédients : 75 g de beurre, 50 g de sucre en poudre, vanille, 3 œufs, 100 g de chocolat à pâtisser, lait, 50 g de sucre glace, 100 g de biscuits-cuillères, 75 g de poudre de noisettes, 100 g de bon chocolat au lait ou noir, crème chantilly
Préparation : 15 mn – cuisson : 1 h – coût : * - difficulté : ** - ustensiles : moule à kouglopf et plat à gratin
Séparez les blancs des jaunes d’œuf. Faites fondre le beurre et mélangez-le au sucre en poudre, ajoutez un peu de vanille (ou de sucre vanillé). Ajoutez les jaunes d’œuf et fouettez. Faites fondre le chocolat à pâtisser avec 5 cl de lait puis incorporez-le à la préparation.
Préchauffez le four à 170°c. Glissez-y un plat à gratin avec de l’eau dedans pour le bain-marie. Montez les blancs en neige en incorporant peu à peu le sucre glace. Mélangez à la préparation au chocolat. Ecrasez les biscuits-cuillères et ajoutez-les, terminez avec les noisettes en poudre. Beurrez le moule à kouglopf. Parsemez le fond de noisettes en poudre. Versez la préparation dans le moule et déposez-le dans le plat du four. Faites cuire le gâteau 1 h au bain-marie. Piquez-le d’un pique en bois pour vérifier la cuisson. Si le pique ressort sec, c’est bon. Sinon, prolongez la cuisson. Démoulez le gâteau une fois refroidi. Proposez du chocolat fondu et de la crème chantilly.

mercredi, 04 septembre 2013

Fondant aux groseilles

Des groseilles, encore des groseilles, toujours des groseilles ! Mais là, elles sont cachées. Saurez-vous les retrouver ?

Fondant aux groseilles, fondant au chocolat, groseilles, chocolat

Pour 6 fondants
Ingrédients : 200 g de groseilles, fécule, 100 g de sucre, 150 g de chocolat noir, 175 g de beurre, 1 œuf complet et 2 jaunes d’œuf, farine.
Préparation : 30 mn – cuisson : 20 mn – coût : * - difficulté : * - ustensiles : ramequins ou moules à muffin en silicone
Egrappez les groseilles et faites-les cuire dans une casserole avec 60 g de sucre en poudre pendant 5 mn. Délayez une cuillère à café de fécule dans un tout petit peu d’eau et ajoutez à la compote de groseilles. Faites épaissir et arrêtez la cuisson. Laissez refroidir.
Préchauffez le four à 180°c. Faites fondre le chocolat au bain-marie. Ajoutez le beurre en petits morceaux. Fouettez les jaunes d’œuf, l’œuf complet et le sucre restant, ajoutez au mélange chocolat-beurre et continuez avec 2 cuillères à soupe de farine. Mélangez bien. Répartissez la moitié de ce mélange dans les ramequins, ajoutez une belle cuillère à soupe de compote de groseilles et recouvrez de l’autre moitié de la préparation au chocolat.
Enfournez pendant 10 à 12 mn en surveillant. Servez après avoir laissé refroidir un peu et proposez ce qu’il reste de compote de groseilles et un peu de crème fraîche.

mardi, 27 août 2013

Chaussons aux fraises

Les fraises, c’est jusqu’à la fin du mois d’août. Pressez-vous donc pour dénicher les dernières et faites-vous une paire ou deux de chaussons.

Chaussons aux fraises, fraises, confiture de fraises

Pour 6 chaussons
Ingrédients : 250 g de fraises, 100 g de confiture de fraises, 200 g de farine, 15 g de levure fraîche du boulanger, 70 g de sucre roux, sel, eau.
Préparation : 20 mn – cuisson : 15 mn – coût : * - difficulté : *
Émiettez la levure et délayez-la dans un peu d’eau tiède. Mélangez la farine, 50 g de sucre roux et une pincée de sel. Ajoutez la levure, 10 cl d’eau tiède et formez une belle boule lisse et non-collante. Au besoin, ajoutez un peu de farine.
Couvrez la boule et laissez-la lever pendant 1 h.
Préchauffez le four à 200°c.
Coupez la boule en six parties égales. Étalez ces morceaux en des cercles de 10 à 12 cm de diamètre. Tartinez le dessus de confiture de fraises et répartissez les fraises lavées et coupées en deux sur une moitié de cercle. Saupoudrez d’un peu de sucre, rabattez la partie sans fraises sur celle avec les fraises et faites-en un chausson. Scellez bien, humectez très légèrement le dessus, saupoudrez de sucre et enfournez pour 15 mn. Dégustez ces chaussons encore chauds.

jeudi, 22 août 2013

Granité courgine-aubergette

Euh… courgette-aubergine ! La courgette jaune a son importance, elle est là pour faire joli. Choisissez-la bio parce qu’on ne va pas l’éplucher.

Granité courgine-aubergette, granité courgette-aubergine, granité, courgette, aubergine

Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 belle aubergine, 1 courgette verte, 1 courgette jaune, tahineh, ail, jus de citron, sel et poivre.
Préparation : 10 mn + 3 h de congélation – cuisson : 20 mn – coût : * - difficulté : * - ustensile : blender et tamis
Débarrassez-vous de la queue de l’aubergine et coupez ce légume en deux dans la longueur. Incisez légèrement la chair et faites cuire à la vapeur pendant 10 minutes. Pendant ce temps, épluchez la courgette verte et lavez la jaune, débarrassez-vous des extrémités puis coupez ces légumes en grands bâtonnets. Au bout des 10 minutes de cuisson de l’aubergine, ajoutez les courgettes dans le panier-vapeur et laissez encore cuire 10 à 12 minutes. Raclez l’intérieur de l’aubergine puis passez les 2 légumes au blender avec 1 gousse d’ail pilé, 2 cuillères à soupe de tahineh et le jus d’un citron. Salez, poivrez et mixez finement. Passez la « crème » au tamis, goûtez et rectifiez l’assaisonnement puis répartissez la crème dans des verrines. Mettez au congélateur jusqu’au moment de servir, grattez régulièrement la crème à la fourchette pour obtenir le granité. Mangez le granité le jour-même.

22.08.2013

mercredi, 21 août 2013

Sponge-cake aux groseilles

La cueillette, c’est chouette, c’est la Voix du Nord qui le dit. Et la cueillette des groseilles chez les grands-parents, c’est super-chouette !

Sponge-cake aux groseilles, sponge-cake, groseilles

Pour 12 personnes normales ou 6 gourmands
Ingrédients : 3 œufs, 300 g de sucre*, 1/2 sachet de levure chimique*, vanille en poudre, 50 g de farine, 50 g de fécule, 3 feuilles de gélatine, 400 g de groseilles
Préparation : 30 mn – cuisson : 20 mn – coût : * - difficulté : * - Ustensile : Robot, papier-cuisson et moule à manqué
Faites tremper les feuilles de gélatine dans de l’eau chaude.
Faites chauffer 100 g de groseilles dans 30 cl d’eau. Filtrez et mettez le jus recueilli dans une casserole, ajoutez 200 g de sucre, faites bouillir 5 mn, puis égouttez la gélatine et faites-la dissoudre dans le sirop. Réservez au frais.
Séparez les blancs des jaunes d’œuf. Montez les blancs en neige et réservez. Dans le batteur, battez les jaunes avec 100 g de sucre en poudre. Sans cesser de battre, ajoutez la farine, la fécule, une pincée de vanille en poudre et la levure chimique. La pâte doit être légère. Ajoutez petit à petit les blancs en neige et soulevez la masse délicatement. Préchauffez le four à 200°c. Versez la pâte dans le moule à manqué, sur du papier-cuisson posé dans le fond et sur les bords intérieurs. Faites cuire 15 mn. Quand le gâteau a refroidi, démoulez-le, répartissez les fruits frais dessus puis versez le sirop bien froid à la gélatine. Laissez prendre votre gâteau au frais et servez-le avec de la crème chantilly.

21.08.2013

*Attention, dans la recette du journal, dans les ingrédients, il n'y a pas la quantité de levure et une mauvaise quantité de sucre. Il faut 1/2 sachet de levure et 300 g de sucre (200 g pour le sirop et 100 g pour le gâteau). Mille excuses !

samedi, 17 août 2013

Glace cassis et fromage blanc

A force de faire pousser des cassis dans le jardin, il fallait bien qu’ils terminent un jour ou l’autre dans une glace. D’autres recettes vont suivre.

Glace cassis et fromage blanc, cassis, fromage blanc, glace

Pour 6 personnes
Ingrédients : 400 g de cassis, 150 g de sucre (ou un peu plus si vous voulez), 1 citron, 200 g de fromage blanc, 2 blancs d’œuf
Préparation : 15 mn +  temps de congélation – cuisson : aucune – coût : * - difficulté : * - ustensile : blender, tamis et sorbetière
Egrappez 400 g de cassis, enlevez bien tous les petits morceaux de branches et lavez-les très soigneusement. Dans le blender, mélangez les cassis, le sucre et le jus de citron. Mixez très finement puis passez la préparation au tamis pour obtenir une crème sans peau, ni petit pépin. Dans un plat creux, mélangez la crème de cassis au fromage blanc. Mettez ce mélange à réfrigérer quelques dizaines de minutes. Puis montez les blancs en neige et incorporez-les délicatement au mélange. Mettez dans la sorbetière et faites prendre la glace. Si vous n’avez pas de sorbetière, mettez-la au congélateur et remuez la préparation de temps en temps pendant 6 heures, avant de la consommer.

17.08.2013

mercredi, 14 août 2013

Gâteau de carottes aux graines de courge

Je ne sais pas quoi vous dire là, rien ne me vient, je reste bouche bée. Rien, nada, zéro ! Sinon que vous allez passer un grand moment.

Gâteau de carottes aux graines de courge, gâteau de carottes, carottes, graines de courge

Pour 12 parts
Ingrédients : 125 g de beurre, 200 g de sucre en poudre, 2 œufs, 350 g de farine type 55, 150 ml de lait, 1 sachet de levure chimique, sel, cannelle, 300 g de carottes , 50 g de graines de courge broyées, 200 g de fromage blanc, 50 g de sucre glace et un peu de jus de citron
Préparation : 15 mn – cuisson : 45 mn – coût : * - difficulté : * - ustensile : moule à manqué en silicone
Préchauffez le four à 180°c. Faites fondre le beurre, mélangez-le au sucre en poudre, la farine, les œufs, le lait, la levure, une pincée de sel et de cannelle. Râpez les carottes et ajoutez-les. Continuez avec les graines de courge mais réservez-en un peu pour la décoration. Versez la préparation dans le moule et enfournez pour 45 bonnes minutes. Piquez le gâteau avec la lame d’un couteau pour vérifier s’il est cuit. Si elle ressort sèche, c’est bon. Sinon laissez encore un peu de temps.
Sortez le gâteau et démoulez-le quand il a refroidi.
Mélangez fromage blanc, sucre-glace et 5 ml de jus de citron. Quand le gâteau est complétement refroidi, appliquez ce glaçage sur le gâteau puis mettez-le au frais et servez-le très frais décoré des graines de courge restantes.

14.08.2013

dimanche, 11 août 2013

Mango iceberg

Pour former de jolies boules de glace, sortez votre préparation du congélateur un petit quart d’heure avant de servir.

Mango iceberg, glace à la mangue, mangue

Pour 1 litre de glace
Ingrédients : 2 belles mangues bien mûres, 150 g de sucre en poudre, 150 ml d’eau, 1 ou 2 yaourts-nature.
Préparation : 15 mn – cuisson : 5 mn – coût : * - difficulté : * - ustensiles : Hachoir, blender et turbine ou sorbetière
Dans une casserole, préparez un sirop en faisant chauffer pendant 5 minutes 150 ml d’eau mélangée à 150 g de sucre. Laissez refroidir entièrement.
Epluchez les mangues et enlevez le gros noyau. Coupez-les en petits morceaux puis passez-les au hachoir électrique.
Versez le sirop refroidi et le ou les yaourts dans le blender et mixez très finement. Passez ensuite cette préparation au tamis pour enlever d’éventuels morceaux de mangues. Puis mettez dans la turbine ou dans la sorbetière. Laissez prendre et placez votre glace au congélateur jusqu’au moment de servir.
Si vous n’avez pas de sorbetière ou de turbine, versez votre préparation dans un bac, déposez-le au congélateur et remuez souvent pendant les 6 heures de congélation dont vous aurez besoin pour que la glace prenne.

11.08.2013

mercredi, 07 août 2013

Abricots en poche

Des abricots, des abricots, des abricots, la Cocotte n’a mangé que ça en vacances. Un petit conseil croquant, saupoudrez-les de graines de courge écrasées.

Abricots en poche, abricots, confiture d'abricots

Pour 12 petites poches
Ingrédients : 300 g de farine, 1 sachet de levure chimique, 225 ml de lait, 50 g de beurre, 50 g de sucre, 6 abricots, 12 cuillères à soupe de confiture d’abricots.
Préparation : 15 mn – cuisson : 20 mn – prix : * - difficulté : * - ustensile : feuille de cuisson en silicone
Préchauffez le four à 180°c. Faites fondre rapidement le beurre. Mélangez-le au lait. Mélangez la farine, la levure, le lait et le beurre et le sucre en poudre. Formez une pâte lisse et qui ne colle pas. Au besoin ajoutez un peu de farine.
Coupez cette boule de pâte en 12. Etalez chaque petite portion en un carré d’une dizaine de centimètres de côté, tartinez le dessus de la pâte d’une cuillère à soupe de confiture d’abricots et refermez la poche comme une enveloppe, les quatre coins vers le centre, soudez bien les petits côtés repliés pour ne pas que la confiture s’échappe et plantez au centre de « l’enveloppe » un demi-abricot. Faites la même chose pour le reste. Déposez ces poches sur une feuille de cuisson en silicone et enfournez pendant 20 minutes. Vous pouvez saupoudrer de sucre roux à la sortie du four.

07.08.2013

mercredi, 31 juillet 2013

Glace tutti-frutti

Les goûts et les couleurs, ça ne se discute pas. Non mais ça se mange dans une glace crémeuse et onctueuse, parsemée de graines de grenade.

Glace tutti-frutti, pêche, grenade, lait de coco

Pour 6 personnes
Ingrédients : 6 pêches bien mûres, 1 grenade, 250 ml de lait de coco, 100 g de sucre, 20 cl de crème liquide, 1 yaourt-nature.
Préparation : 15 mn + réfrigération – cuisson : aucune – coût : * - difficulté : * - ustensiles : blender, tamis et sorbetière.
Pelez les pêches. Pour vous faciliter la tâche, mettez-les quelques secondes dans de l’eau bouillante comme pour les tomates. Dénoyautez-les et réservez. Coupez la grenade en 4 et détachez les graines. Mettez-en 1/4 de côté. Dans le blender, mixez finement le lait de coco, les pêches et les ¾ de la grenade. Passez au tamis.
Remettez dans le blender et ajoutez le sucre, la crème liquide et le yaourt-nature. Mixez longuement une nouvelle fois. Puis mettez dans la sorbetière et laissez la glace prendre.
Ensuite versez-la dans un récipient en plastique et mettez-la au congélateur jusqu’au moment de la servir en la décorant des graines de grenade mises de côté.

31.07.2013

mercredi, 24 juillet 2013

Glace à l’ours blanc

Non, non, cette recette n’est pas régressive du tout ! C’est juste qu’il faut savoir garder son âme d’enfant. C’est important, non ?

Glace à l’ours blanc, chocolat blanc, nounours guimauve

Pour 6 personnes
Ingrédients : 3 jaunes d’œuf, 75 g de sucre en poudre, 50 cl de lait, 100 g de chocolat blanc, 10 cl de crème liquide, 8 nounours en guimauve.
Préparation : 20 mn + refroidissement – cuisson : 5 mn – coût : * - difficulté : * - ustensile : sorbetière ou turbine à glace
Faites chauffer le lait dans une casserole. Battez les jaunes d’œuf avec le sucre en poudre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Versez ce mélange dans le lait bien chaud et à la cuillère en bois, mélangez jusqu’à ce que la crème nappe la cuillère. Hors du feu, incorporez le chocolat blanc cassé en petits morceaux ou râpé. Faites refroidir complétement ce mélange au réfrigérateur. Découpez les nounours en 3 ou 4 morceaux. Incorporez-les quand le mélange est très froid, terminez avec la crème liquide et placez dans la sorbetière ou la turbine.
Quand la glace est prise, déposez-la dans un bac en plastique et rangez-la dans le congélateur.
Sortez-la 15 minutes avant de la servir et accompagnez-la d’1 ou 2 nounours entiers et d’un peu de chocolat blanc râpé.

24.07.2013

dimanche, 21 juillet 2013

Bâtons de réglisse

Vous trouverez de la réglisse en poudre dans toutes les bonnes épiceries, en sachet, en boîte plastique ou métallique.

Bâtons de réglisse, réglisse, meringue

Pour 20 bâtons
Ingrédients : 2 blancs d’œuf, 125 g de sucre en poudre, 2 cuillères à café de réglisse en poudre, un peu de sucre glace.
Préparation : 20 mn – cuisson : 1 h 10 – coût : * - difficulté : * - ustensile : fouet électrique et poche à douille
Préchauffez le four à 110°c. Montez les œufs en neige très ferme en ajoutant petit à petit le sucre en poudre quand les blancs d’œuf commencent à prendre. Ajoutez les deux cuillères à café de réglisse en poudre et mélangez délicatement à la spatule pour répartir la réglisse.
Avec la poche à douille, formez une vingtaine de bâtons réguliers sur du papier-cuisson.
Saupoudrez les bâtons meringués d’un peu de sucre-glace et mettez au four pour 1 h 10.
Quand c’est cuit, décollez délicatement les meringues du papier-cuisson et laissez-les refroidir avant de les utiliser dans un dessert, sur une glace par exemple ou en accompagnement d’une tasse de café. L’extérieur est bien sec et l’intérieur fondant à souhait et le petit goût de réglisse est à tomber.

21.07.2013

mercredi, 17 juillet 2013

Granité melon-mélisse

 

Comme la Cocotte, avez-vous dans votre jardin des pieds de mélisse-citronnelle qui poussent partout ? Oui ? Cette recette est alors pour vous.

Granité melon-mélisse, melon, mélisse-citronnelle

Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 melon bien mûr, 10 cl d’eau, 100 g de sucre en poudre, 1 belle grosse poignée de feuilles de mélisse-citronnelle.
Préparation : 10 mn + réfrigération – cuisson : 5 mn – coût : * - difficulté : * - ustensile : blender ou mixeur
Lavez les feuilles de mélisse-citronnelle. Faites dissoudre le sucre en poudre dans les 10 cl d’eau. Portez à ébullition puis arrêtez le feu. Ajoutez les feuilles de mélisse et laissez infuser le temps que le sirop refroidisse. Ensuite débarrassez-vous des feuilles en filtrant le sirop.
Enlevez les pépins du melon, prélevez la chair et passez-la au blender. Ajoutez le sirop à la mélisse et mixez longuement pour avoir une belle crème bien lisse.
Mettez la « mousse » ainsi obtenue dans un récipient et laissez-la prendre 1 à 2 heures au congélateur.
Pilez une grande quantité de glace, répartissez-la dans 6 verres puis versez votre préparation melon-mélisse. Décorez de quelques feuilles de mélisse-citronnelle et pourquoi pas d’un peu de menthe et servez aussitôt.
17.07.2013

mercredi, 10 juillet 2013

Massepain glacé à la cerise

Nostalgiques des petits pots de colle blanche de l’école primaire, bonjour. La glace que vous allez manger vous replongera des années en arrière.

massepain glacé à la cerise,cerises,amandes

Pour 6 personnes
Ingrédients : 500 g de cerises, 50 g d’amandes en poudre, 400 ml de lait d’amande, 10 cl de crème liquide, 50 g de sucre-glace.
Préparation : 15 mn – cuisson : aucune – coût : * - difficulté : * - ustensile : mixeur plongeant ou blender, sorbetière. Facultatif : tamis.
Il faut que tous vos ingrédients, mis à part le sucre et les amandes en poudre, soient bien froids, ça ira plus vite. Lavez et dénoyautez les cerises. Réduisez-les en purée à l’aide du mixeur. Ajoutez les amandes en poudre, le sucre-glace et mixez en ajoutant le lait d’amande petit à petit. Continuez avec les 10 cl de crème liquide. Mixez longuement pour écraser les amandes et les cerises au maximum. Passez votre préparation au tamis si vous ne voulez pas avoir de petits morceaux de peau de cerises. Moi, je les laisse, ça donne de la couleur mais il y a des gens qui n’aiment pas ça.
Mettez la préparation dans la sorbetière et laissez la glace prendre. Ensuite versez-la dans un plat hermétique et placez-le au congélateur pendant 2 heures. Mangez la glace quand elle est encore souple et crémeuse. Vous pouvez ajouter quelques amandes effilées, grillées à sec ou pas.

10.07.2013

vendredi, 05 juillet 2013

Planche aux fraises

Une pâte légèrement sucrée, de la confiture de fraises, des fraises à tomber et cette petite touche de menthe… Oh, mes amis, vous allez adorer !

Planche aux fraises, fraises, menthe fraîche, menthe, confiture de fraises

Pour 6 personnes
Ingrédients : 250 g de farine type 45, 1 pincée de sel, 50 g de sucre, 20 g de levure de boulanger, 250 g de fraises, quelques cuillères de confiture de fraises, menthe fraîche.
Préparation : 15 mn + temps de levée pour la pâte – cuisson : 15 mn – coût : * - difficulté : *
Délayez la levure dans un peu d’eau tiède. Mélangez farine, sel et sucre et ajoutez la levure. Versez 10 à 15 cl d’eau tiède et mélangez jusqu’à obtenir une belle boule de pâte lisse et non-collante.
Couvrez la pâte et laissez-la lever dans un endroit chaud pendant 1 h.
Préchauffez le four à 200°c. Etalez la pâte pour en faire un grand rectangle qui couvrira une plaque à pâtisserie.
Recouvrez-le d’une fine couche de confiture de fraises. Lavez les fraises et coupez-les. Répartissez les fraises sur la confiture. Saupoudrez le bord de la pâte d’un peu de sucre en poudre.
Et mettez au four pendant 15 minutes.
Pendant ce temps, ciselez une dizaine de feuilles de menthe. Quand la planche est cuite, sortez-la du four et répartissez la menthe fraîche. Dégustez rapidement.

05.07.2013