samedi, 04 mai 2019

Tartelettes poire-praliné de Lola Maisonneuve, élève du lycée hôtelier de Lille

Retenez bien le beau visage et le nom de Lola Maisonneuve, on n’a pas fini d’en parler. Cette élève du lycée hôtelier de Lille, coachée par son professeur de pâtisserie, Benoît Macetti, participe à plein de concours de pâtissiers. Les gâteaux, c’est sa passion. Ses parents lui ont même aménagé un espace à la maison pour qu’elle l’assouvisse. Au lycée, pas peu fier d’avoir découvert une pépite, son prof la soutient à 200 %. Avec la rage au ventre et l’envie de gagner, Lola est stupéfiante de calme et de détermination. Des guerrières-pâtissières, on n’en rencontre pas tous les jours. Son nom ? Lola Maisonneuve !*
Lycée hôtelier international de Lille31 passage de l'Internationale - BP 90068 - 59007 LILLE CEDEX
*Retrouvez une version longue de ce tout petit portrait sous la recette.

Tartelettes poire-praliné de Lola Maisonneuve, élève du lycée hôtelier de Lille, tartelettes poire-praliné, la Cocotte, le Chef et la Cocotte, Lola Maisonneuve, Benoît Macetti, Lycée hôtelier de Lille

Tartelettes poire-praliné
Pour 6 tartelettes
Ingrédients : Crème d’amande : 60 g beurre, 60 g sucre, 60 g amandes en poudre, 60 g œuf, 7 g fécule. Pâte de poire : 250 g pulpe de poires, 200 g sucre, 40 g glucose, 6 g Pulco, 4 g agar-agar. Crumble : 75 g farine, 75 g beurre, 40 g sucre, 60 g amandes en poudre. A part, 250 g praliné, pâte sablée et 2 poires
Préparation : 30 min – cuisson : 30 min – coût : * - difficulté : ** - ustensiles : 6 petits moules silicone à charlotte, 6 moules à tartelette

Tartelettes poire-praliné de Lola Maisonneuve, élève du lycée hôtelier de Lille, tartelettes poire-praliné, la Cocotte, le Chef et la Cocotte, Lola Maisonneuve, Benoît Macetti, Lycée hôtelier de Lille

Pour la pâte de poires, faites chauffer la pulpe de poire avec le sucre et le glucose et à 104°C, arrêtez la cuisson. Ajoutez l’agar-agar et le pulco, versez dans les moules à charlotte et faites prendre au réfrigérateur. Pour les tartelettes, étalez la pâte sablée dans les moules à tartelette et faites-les cuire au four. Pour la crème d’amande, mélangez beurre, sucre, amandes en poudre, œuf et fécule. Pour le crumble, mélangez farine, beurre, sucre et amandes en poudre, émiettez sur du papier cuisson et passez au four quelques minutes. Sur les tartelettes, répartissez la crème d’amande et des tranches de poire fraîche. Démoulez la pâte de poire et posez-la sur les poires fraîches. Répartissez le crumble autour de la pâte de poires et terminez en garnissant de praliné. Dégustez ces tartelettes bien fraîches.
 
tartelettes poire-praliné de lola maisonneuve,élève du lycée hôtelier de lille,tartelettes poire-praliné,la cocotte,le chef et la cocotte,lola maisonneuve,benoît macetti,lycée hôtelier de lilleGo, Lola, go !
Ça l’a prise toute petite. La pâtisserie, c'est la passion de Lola Maisonneuve. La pâtisserie c'est sa vie ! Très vite, ses parents l'ont compris et lui ont aménagé un espace dans la cave pour y entreposer moules, plats, culs-de-poule et autres ustensiles du parfait pâtissier. En grandissant, son espace a grandi lui aussi et maintenant c’est un atelier qu’elle a !
Alors logique, en fin de troisième, son chemin est déjà tracé.
Elle assiste aux journées Portes ouvertes du lycée hôtelier international de Lille, demande un dossier d’entrée et s’inscrit d’emblée à un concours proposé par l’établissement. Elle prépare une sphère au chocolat avec fondant et mousse de framboises ! Premier concours, et bim, premier prix !
Benoît Macetti, son professeur, la remarque aussitôt, « elle est motivée et tenace et elle va au bout des choses. On a très vite vu ses compétences et ses envies. Dès le départ, elle était très professionnelle. »
A la fin de seconde, elle s’inscrit à un concours proposé par Mange-Lille, collectif de cuisiniers jeunes et vifs. « C’était à la salle Saint-Sauveur, ça hurlait de partout, c’était une belle expérience. » Catégorie apprenants, demi-finale, finale et bam, première !
En octobre 2018, elle s’inscrit au concours du MAF, comprenez le concours du meilleur apprenti de France. Pour Benoît, la question de son inscription ne s’est même pas posée, c’était une évidence. « Depuis la seconde, elle me parlait de ce concours. »
Son prof qui croit en elle dur comme du fer lui aménage son emploi du temps. Ensemble, ils vont travailler et travailler et encore travailler. « Au bout d’un mois, c’est décidé, on y va. Après, c’est de l’entraînement ! ».
Plus de 10 fois, Lola fait et refait la tartelette. Plus de 20 fois, elle recommence le biscuit. « Lola a le cerveau en ébullition en permanence », dit Benoît.
Aux Régionales, à Amiens, Lola se retrouve seule lycéenne parmi des candidats en apprentissage. La pièce qu’elle a préparée tombe et Lola pense que c’est fini. Finalement elle est sélectionnée.
Elle se qualifie pour les Nationales, à Rennes et boum !
tartelettes poire-praliné de lola maisonneuve,élève du lycée hôtelier de lille,tartelettes poire-praliné,la cocotte,le chef et la cocotte,lola maisonneuve,benoît macetti,lycée hôtelier de lilleDès le mois de janvier 2019, elle sait qu’elle doit réaliser 4 charlottes, 15 tartelettes, 30 petites quiches, 600 g de macarons, une pièce en nougatine et une autre en chocolat. Tout ça, messieurs, mesdames, en 8 heures !
Lola se retrouve encore une fois seule représentante d’un lycée. Les autres candidats sont toujours apprentis et ont de fait plus de pratique qu’elle car ils s’entraînent en permanence.
Lola obtient une magnifique 4ème place ! Félicitée par les MOF (meilleurs ouvriers de France) présents lors du concours, Lola est déçue et quand elle en parle, elle a de l’eau dans les yeux.
Lola a l’envie de gagner. Euh non, rectification, Lola a la hargne de gagner ! C’est comme ça, elle ne sait pas d’où ça vient.
Poussée par ses parents, poussée par son petit copain, poussée par ses profs en général et avec constance et admiration, par Benoît en particulier, elle se donne des objectifs et les moyens de les atteindre.
A voir des profs s’investir à ce point pour la réussite de leurs élèves, on se dit qu’ils aiment vraiment leur métier et que des élèves qui tombent sur de tels profs ont vraiment de la chance ! Et à voir la fierté que Benoît éprouve en regardant son élève, on sait qu’elle est entre de bonnes mains, qu’elle arrivera à ses fins et qu’elle ira loin. Nom d’une p’tite tartelette !

Écrire un commentaire