jeudi, 29 novembre 2012

Côtes du Nord endives et pommes

Appelée chicorée des jardins pendant des centaines d’années, chicorée de Bruxelles plus récemment, witloof ou chicon, l’endive est de la même famille que la frisée, le radicchio, la trévise et autre scarole.
Sa culture serait le résultat d’une manipulation. Au milieu du XIXe siècle, suite aux joyeux essais d’un agriculteur, un jardinier du jardin botanique de Bruxelles lui aurait fait subir le même traitement que la barbe de capucin. L’endive était née.

côtes du nord  endives et pommes,côtes de veau,côtes de porc,endives,pommes

L’endiviculture, la witlooficulture, la chiconiculture (la Cocotte n’a pas trouvé le nom) est lancée mais elle ne va pas bien loin hors des frontières belges. Elle arrive en France dans les années 20 et connaît un essor fulgurant grâce à des producteurs au nord de Paris.
Et justement l’endive est un légume qui sied au teint des gens du Nord. Elle irait beaucoup moins bien au bronzage permanent d’un Corse ou d’un Marseillais.
Dès le joli mois de mai, on met des petites graines à pousser en plein champ. Ces graines prennent la forme d’une carotte qu’on arrache quand vient l’automne. Mise à forcer dans le noir, à une température et un taux d’hygrométrie constants, la carotte produit alors des feuilles d’un blanc ivoiré. Puis l’endivier sonne l’heure de l’endive qu’il casse plutôt qu’il ne cueille.
Or donc privée de lumière pendant toute sa croissance, elle s’étiole et devient aussi blanche qu’un jour sans soleil à Dunkerque ou à Maroilles, pour le plus grand bonheur des gourmets.
Si la majorité des Français la consomment en salade, mariée avec ses congénères mâche, laitue ou roquette… les gens du Nord la mangent très souvent chaude, en hiver. Elle est parfaitement adaptée au climat de là-haut.
Elle plonge avec joie dans les potages, se mêle avec bonheur à la bière blonde, s’adoucit gaiement au contact de la cassonade. Transformée en gratin, accompagnée de jambon et de sauce blanche, elle apporte sa touche assurément amère au patrimoine gastronomique du Nord Pas de Calais.
Comme la Cocotte, la prochaine fois que vous prononcerez Chicon gratin, insistez bien lourdement sur le « con » et le « in » et, si vous n’êtes pas d’sin coin, vous connaîtrez pour un instant, mais pour un instant seulement, l’ivresse d’être ch’ti.

La recette
Bien entendu, vous avez le droit de remplacer les côtes de veau par du porc. Mais veillez à ce que les endives ne collent pas dans la poêle. Au besoin, ajoutez un peu d’eau.

Côtes du Nord  endives et pommes, côtes de veau, côtes de porc, endives, pommes

Pour 6 personnes
Ingrédients : 6 petites côtes de veau, 6 endives, 3 pommes, thym, cassonade, beurre, un peu de crème liquide, sel et poivre.
Préparation : 5 mn – cuisson : 15 mn – Coût : ** - Difficulté : *
Débarrassez les endives de leurs premières feuilles. Et à l’aide d’un couteau pointu, enlevez le cône central. Coupez les endives en deux dans la longueur en prenant soin que les feuilles ne se détachent pas. Faites fondre un peu de beurre dans une poêle anti-adhésive, ajoutez une cuillère à café de cassonade et déposez les demi-endives, intérieur côté poêle. Parsemez d’un peu de thym, salez, poivrez et laissez braiser à feu doux pendant 10 mn. Ensuite ajoutez les pommes non-épluchées et coupées en deux dans la largeur. Laissez 3 minutes. En fin de cuisson, versez une lichette de crème liquide pour former un peu de caramel avec la cassonade.
Pendant que les endives cuisent, faites cuire vos côtes de veau dans un peu de matière grasse ou mieux, faites-les griller. Simplissime, rapide, de saison et très couleur locale ! Que demander de plus ?

29.11.2012

mercredi, 28 novembre 2012

Glace yaourt, miel et cerises

J’en vois déjà qui lèvent les yeux au ciel. De la glace quand il fait froid ! Si on ne devait en manger que quand le thermomètre dépasse les 30°… On n’en mangerait pas souvent !

Glace yaourt, miel et cerises, glace au yaourt, cerises confites, miel, glace, yaourt

Pour 6 personnes
Ingrédients : 2 yaourts nature, 60 g de sucre, 1 cuillère à soupe de miel relativement liquide, 1 briquette de crème liquide, une dizaine de cerises confites, des pistaches non salées.
Préparation : 10 mn – Cuisson : Aucune – Coût : * - Difficulté : * - Ustensiles : Hachoir électrique et moules à esquimaux
C’est très simple, tout se fait dans le hachoir. Il faut juste que votre crème liquide soit très, très froide. Pareil pour vos yaourts.
Déposez le sucre dans le hachoir et mettez-le en route pour obtenir un sucre proche du sucre-glace. Ajoutez le miel et les yaourts. Remettez en marche puis terminez par la crème liquide. Faites fonctionner à nouveau le hachoir électrique jusqu’à ce que le mélange ait fortement épaissi.
Découpez des cerises en deux ou trois morceaux et ajoutez-les au mélange. Répartissez dans les moules et mettez au congélateur pendant au moins deux heures.
Au moment de servir, décortiquez les pistaches, broyez-les très grossièrement et décorez les glaces avec ces pistaches et les cerises restantes.

28.11.2012

lundi, 26 novembre 2012

Civet de sanglier et panais

Un plat d’hiver pour un légume d’hiver : De beaux morceaux de sanglier, une sauce au vin qui réchauffe, des poires confites et des panais. Des panais ? Mais qu’est-ce que c’est ? D’où ça sort ? Ce serait pas plutôt une carotte ? Ça se mange ? Maraîchers à Marcq en Baroeul, Perrine et Georges-Eric vous disent tout sur ce légume sorti des oubliettes. Le panais, sa vie, son œuvre.

Civet de sanglier et panais, panais, sanglier, au maraîcher de Marcq, Perrine Dekeukelaire, Georges-Eric Vermon, Femina, la Cocotte

Civet de sanglier et panais
Facile : 1 Cocotte, prix : 2 Caddies, temps : 2 horloges
Pour 6 personnes
1 càs de graisse d’oie, 1, 5 kg d’épaule de sanglier, 1 oignon, 1 échalote, 1 gousse d’ail, 5 baies de genièvre, thym frais et laurier, 3 carottes, 30 cl de vin rouge type Cahors, 3 panais, 3 poires Saint-Mathieu, 1 citron, sel, poivre
Coupez le sanglier en petits morceaux. Faites fondre la graisse d’oie dans une cocotte en fonte. Dorez 3 ou 4 petits morceaux de sanglier. Puis ajoutez oignon, échalote et ail épluchés et ciselés, les baies de genièvre, thym et laurier, 1 carotte en rondelles, salez, poivrez, mouillez avec le vin, couvrez et faites mijoter à feu doux pendant 45 mn. Filtrez le jus de cuisson. Dans la cocotte, faites dorer le reste du sanglier, versez le jus filtré, ajoutez 30 cl d’eau, couvrez et laissez mijoter doucement 1 h.
Pendant ce temps, lavez et coupez les poires en quartiers, couvrez-les d’eau dans une sauteuse et pochez-les 45 mn à feu doux.
Epluchez les panais et 2 carottes, coupez-les en rondelles, citronnez les panais pour éviter qu’ils ne noircissent. Faites cuire ces 2 légumes à la vapeur 10 mn à peine,  un couteau doit passer assez facilement à travers.
Servez le civet accompagné des panais, carottes et poires nappés de sauce au vin.
Petit conseil pour faire joli : Faites des chips de panais en les passant 45 secondes dans la friture.

Civet de sanglier et panais, panais, sanglier, au maraîcher de Marcq, Perrine Dekeukelaire, Georges-Eric Vermon, Femina, la CocotteProducteurs : Perrine Dekeukelaire et Georges-Eric Vermon
Parce qu’ils recherchent les saveurs d’antan, parce qu’ils veulent produire du goût, parce que les restaurateurs leur demandent, Perrine et Georges-Eric se plaisent à diversifier leur gamme de légumes. Ils sortent de l’oubli les panais, cultivent des carottes blanches ou jaunes, des betteraves chioggia ou ces jolies pommes de terre Vitelotte… Imaginez un panier plein de couleurs. Quand c’est beau à regarder, ça donne envie de goûter, non ?
Au maraîcher de Marcq, 300 bis chemin des peupliers, Marcq en Baroeul, ouvert du mardi au vendredi 16h30/19h30, samedi 9/12h-15/19h et dimanche 9/12h

Trucs et astuces
Semé en juin, récolté dès septembre, stocké avant les premières gelées, le panais est sur l’étal de nos maraîchers jusque mars.
Ne le choisissez pas trop gros pour éviter les fibres. Conservez-le comme la carotte, au bas du réfrigérateur. Consommez-le rapidement, dans les 5 jours après l’achat. Après, il ramollit.
Râpez-le cru et mariez-le à une carotte. Transformez-le en purée avec crème et beurre.
Mettez-le dans le pot-au-feu,  le couscous ou la soupe. Tranché finement, sautez-le à la poêle… Le panais est facile à cuisiner, on se demande pourquoi on l’avait oublié !

Retrouvez cet article dans le cahier central du magazine Femina édition Nord Pas de Calais du samedi 24 novembre 2012 et sur le site La Voix pour les femmes en cliquant ici.

Odile Bazin

samedi, 17 novembre 2012

Morue z’Antilles

Elle est belle, ma morue ! Elle est belle ! Déguisée dans une banane plantain, elle a un goût sucré-salé. Laissez-vous faire, vous allez adorer.

Morue z’Antilles, morue, banane plantain

Pour 6 personnes
Ingrédients : 600 g de morue à dessaler, 6 bananes plantain pas trop grosses, 1 oignon, 2 gousses d’ail, 1 piment rouge, huile d’olive, sel, poivre.
Préparation : 15 mn + dessalage – Cuisson : 45 mn – Coût : ** - Difficulté : *
Faites dessaler la morue dans une grande quantité d’eau pendant 12 heures minimum. Changez l’eau souvent. Ensuite faites pocher la morue 15 mn dans une casserole d’eau frémissante.
Piquez les bananes non-épluchées avec une fourchette. Déposez-les dans le panier-vapeur d’un faitout et faites cuire 15 mn à la vapeur. Réservez.
Préchauffez le four à 170°c. Epluchez ail et oignon. Lavez le piment et enlevez le pédoncule et les graines. Passez l’oignon, l’ail et le piment dans un hachoir électrique. Ajoutez un peu d’huile d’olive pour lier l’ensemble. Sortez les bananes de leur peau et écrasez-les. Enlevez la peau et les arêtes de la morue et effeuillez-la. Mélangez purée de bananes,  purée ail-oignon-piment et morue effeuillée et farcissez vos 6 peaux de banane.
Déposez ces bananes dans un plat à gratin légèrement huilé. Et faites gratiner pendant une vingtaine de minutes.

17.11.2012

mercredi, 14 novembre 2012

Fruits d’automne au vin

Dehors il fait froid. Dans la maison, un feu de bois, des amis et des verres de vin chaud. Prévoyez des fourchettes, il y a autant à boire qu’à manger.

Fruits d’automne au vin, vin, raisins, pruneaux, grenades, pommes, poires

Pour 10 personnes
Ingrédients : 1 litre de rosé doux (Anjou par exemple), 10 pruneaux d’Agen, 500 g de gros raisins blancs, 500 g de gros raisins noirs ou rosés, 2 grenades, 2 pommes, 2 poires Doyenné du Comice, noix muscade, 1 bâton de cannelle, 50 g de fruits confits, 20 g de gingembre confit.
Préparation : 15 mn – Cuisson : 10 mn – Coût : * - Difficulté : *
Dans un faitout, versez le litre de vin choisi. Mettez à chauffer doucement et ajoutez les pruneaux. Epluchez les pommes et les poires, enlevez les pépins et coupez ces 2 fruits en morceaux.
Ajoutez au vin. Continuez avec les fruits confits et le gingembre confit coupés en petits morceaux, le bâton de cannelle et râpez un peu de noix muscade.
Pressez une des deux grenades et ajoutez le jus au vin. Coupez la seconde grenade et prélevez les petites graines. Ajoutez-les au vin et remuez. Enfin si vous avez le temps, lavez et coupez les gros grains de raisin en deux et épépinez-les. Ce sera plus facile à manger. Sinon laissez-les entiers. Ajoutez-les au vin et laissez cuire à couvert encore 5 minutes. Il ne faut pas que les raisins se « démontent ». Servez ce vin chaud ou tiède. Vous pouvez le laisser infuser avant de servir.

14.11.2012

lundi, 12 novembre 2012

Carpaccio betteraves et poires

Choisissez de belles poires pas trop mûres mais assez sucrées. Choisissez de petites betteraves. Choisissez une belle mandoline. Ça sert toujours, une mandoline.

Carpaccio betteraves et poires, betteraves, poires, fromage de chèvre

Pour 6 personnes
Ingrédients : 2 petites betteraves, 2 poires, miel d’acacia, fromage de chèvre frais (cendré ou pas), thym, sel et poivre, graines de pavot.
Préparation : 15 mn – Cuisson : 10 mn – Coût : * - Difficulté : * - Ustensile : Papier-cuisson
Epluchez les betteraves sous l’eau, pour éviter de vous tacher. Coupez les betteraves en tranches assez fines. Déposez-les dans une casserole et couvrez-les d’eau, salez l’eau légèrement et mettez à cuire. Laissez bouillir doucement pendant 10 minutes.
Lavez les poires, ne les épluchez pas mais coupez-les de la même épaisseur que les betteraves. Pochez-les doucement à l’eau pendant 5 mn.
Prélevez 6 rondelles de betteraves, déposez-les sur du papier-cuisson, passez au pinceau un peu de miel d’acacia sur chacune des rondelles puis passez-les à four chaud pendant 5 mn.
Découpez le fromage frais en tranches fines. Alternez poires, betteraves et chèvre. Salez,  poivrez et ajoutez un peu de thym. Faites deux couches de la sorte. Terminez par les rondelles de betterave dorée au miel d’acacia et parsemez de graines de pavot. Mettez au frais avant de servir en entrée.

12.11.2012

Cheesecake tout chèvre à l’orange

Voulez-vous une excuse-béton pour reprendre de ce cheesecake au fromage de chèvre tout moelleux ? Répétez après la Cocotte, « Alors oui, j’en reprends parce que je le digère bien mieux qu’un cheesecake au lait de vache. » Si c’est pas une bonne excuse, ça ! C’est même un conseil de Jean-Philippe Bourgois, producteur-chevrier à Vendegies sur Ecaillon. Et lui, en fromage de chèvre, il s’y connaît.

Cheesecake tout chèvre à l'oragne, faisselle de chèvre, formage frais de chèvre, la chèvrerie de l'écaillon, Jean-Philippe Bourgois, Femina, la Voix du Nord, La Cocotte

Pour 6 petits gâteaux
Facile : 1 Cocotte, prix : 1 Caddie, temps : 1 horloge
100 g de palets bretons, 30 g de beurre, 250 g de fromage de chèvre en faisselle, 100 g de fromage de chèvre frais, 50 g de sucre en poudre, 20 g de farine, 2 œufs, 2 oranges, 5 cl de Grand Marnier, 1/2 de cuillère à café d’agar-agar.
Préchauffez le four à 150°c. Faites fondre le beurre et réduisez en miettes les palets bretons. Mélangez ces deux ingrédients et tapissez-en le fond de 6 moules à muffins en silicone.
Séparez les blancs des jaunes d’œufs. Dans un plat creux, mélangez au fouet farine, sucre, fromage frais écrasé, fromage en faisselle égoutté et jaunes d’œufs. Battez les blancs en neige et incorporez-les délicatement à la pâte à l’aide d’une maryse. Versez ce mélange dans les moules à muffins.
Et enfournez pour 30 minutes de cuisson. Le dessus des gâteaux doit être légèrement doré et assez ferme au toucher. Sortez les gâteaux du four et laissez refroidir avant de les démouler délicatement.
Pressez une orange, recueillez le jus dans une casserole. Faites bouillir puis ajoutez l’agar-agar. Mélangez et faites bouillir 20 secondes. Versez le Grand Marnier et laissez refroidir.
Coupez la seconde orange en fines tranches, enlevez la peau et déposez une rondelle ou deux sur chacun des gâteaux. Versez quelques cuillères de jus d’orange à l’agar-agar, mettez au frais et laissez prendre. Servez frais en saupoudrant d’un peu de sucre.

Cheesecake tout chèvre à l'orange, faisselle de chèvre, fromage frais de chèvre, la chèvrerie de l'écaillon, Jean-Philippe Bourgois, Femina, la Voix du Nord, La CocotteProducteur : Jean-Philippe Bourgois
Levé avant les matines, couché après les vêpres, Jean-Philippe Bourgois mène une vie de moine. Bien avant l’aurore, il est dans la chèvrerie pour la traite de ses 150 faiseuses de fromage, il enchaîne avec la fabrication de briquettes dorées, cendrées ou nature, de crottins et autres fromages frais ou affinés, poursuit avec les livraisons et termine sa journée en trayant une nouvelle fois ses chères chèvres. Un travail de fou, 365 jours par an ! « Le plus dur est de faire du bon lait et du bon fromage tous les jours de l’année. » Objectif atteint !
www.chevreriedelecaillon.fr

Trucs et astuces
Retenez bien les conseils de Jean-Philippe : Les fromages de chèvre frais ou affinés se conservent très froids. Mais quand vous les consommez, sortez-les deux heures avant le repas. Le goût est radicalement différent. Ce conseil vaut d’ailleurs pour tous les fromages.
Pour le cheesecake, c’est pareil. Il faut laisser le fromage frais se ramollir un peu avant de le travailler.
Enfin quand vous cuisinez du fromage de chèvre, choisissez-le toujours au lait cru sinon vous obtiendrez une texture proche du plastique ou de l’élastique. Et le plastique, c’est pas fantastique.

cheesecake tout chèvre à l'orange,faisselle de chèvre,fromage frais de chèvre,la chèvrerie de l'écaillon,jean-philippe bourgois,femina,la voix du nord,la cocotte

Retrouvez cet article dans le chaier central du magazine Femina, édition Nord Pas de Calais du samedi 10 novembre 2012 et sur le site La Voix pour les femmes en cliquant ici.

mercredi, 07 novembre 2012

Gingembre confit

Choisissez le morceau de gingembre le plus régulier possible. Vous aurez beaucoup moins de mal à l’éplucher qu’un morceau tarabiscoté.

gingembre confit, gingembre

Pour 30 petits morceaux
Ingrédients : 150 g de gingembre frais, eau, 170 g de sucre en poudre.
Préparation : 10 mn – Cuisson : 1 h 30 – Coût : * - Difficulté : * - Ustensile : Passoire et vieux torchon
Epluchez le gingembre et coupez-le en rondelles de 2 à 3 mm d’épaisseur. Déposez ces morceaux dans une casserole de taille moyenne et couvrez-les d’eau. Faites bouillir pendant 5 mn. Renouvelez l’opération 4 ou 5 fois de suite. Plus vous le ferez, moins le gingembre sera fort. Quand ces opérations sont terminées, égouttez les morceaux. Dans la même casserole, faites un sirop avec 150 g de sucre en poudre et 200 ml d’eau. Portez à ébullition. Quand le sucre s’est dissous, ajoutez les rondelles de gingembre et laissez confire pendant 1 bonne heure. Surveillez que votre sirop ne se transforme pas en caramel. Au besoin, ajoutez un peu d’eau.
Ensuite égouttez les morceaux de gingembre dans une passoire. Déposez-les sur un vieux torchon qui ne craint pas grand-chose. Et laissez-les sécher une vingtaine de minutes en les retournant une fois.
Puis saupoudrez-les généreusement de sucre en poudre et rangez-les dans une jolie boîte.

07.11.2012

mercredi, 24 octobre 2012

Flananas

Flananas, Secrets de cuisine du Nord Pas de Calais, la Voix du NordSecret :  1. Ce qui est inconnaissable, que personne ne peut connaître.
2. Ce qui peut être connu à force de recherches, par chance, par intuition : Le secret de l'atome, des civilisations disparues, des hiéroglyphes, le secret de l'Atlantide, des Bermudes, des Templiers…  ou une recette de cuisine.
Ne riez surtout pas ! Une recette de cuisine peut rester secrète pour une famille et l’histoire ne compte plus les tragédies à cause d’une recette qu’un cuisinier n’a jamais voulu ou jamais pu révéler.
Sur des générations entières, des familles ont vu leur existence mise à mal à cause d'un grand-père gardant pour lui la composition du plat qu'il préparait tous les dimanches, à cause d’un ingrédient non-dit, à cause d’un tournemain ancestral parti en terre avec l’aïeul ou le bisaïeul, par omission ou par vengeance. Et quand ce ne sont pas les familles qui souffrent, ce sont des amis qui voient partir en éclat les liens qu’ils ont mis si longtemps à tisser parce qu'ils n'ont jamais réussi à savoir ce que leur camarade mettait dans sa blanquette.
Assez de souffrances ! Parce qu'elles savent que la parole libère et répare, en psychanalystes des fourneaux, en détectives des marmites, quatre femmes ont dit stop.
Quatre femmes armées d'un simple stylo, d'un bloc de papier et parfois d'un tablier ont parcouru le Nord Pas de Calais pour vous dire tout sur la tarte au brocoli et camembert,  les gaufres fourrées ou les kroustiki.
De Marles-les-Mines à Roubaix, de Wingles à Samer, de Villeneuve d’Ascq à Annay sous Lens, elle ont arpenté la région et ont travaillé au corps des cuisiniers et cuisinières, gardiens et gardiennes de secrets parfois difficiles à porter.
Grâce à ces quatre femmes vous saurez enfin pourquoi Robert aime le poulet à la bière, vous apprendrez le grammage exact de beurre dans les gaufres fourrées De Thierry. Vous saurez pourquoi, à Noël,  Christine dévalise le stock de crépine de son boucher préféré. Vous découvrirez enfin toute l’histoire de la soupe au vin de Christian, pourquoi et pour qui il en fait des quantités astronomiques et ce qui se cache dans le ladjikaka de Mara, la jolie Lettonne…
Parce qu'un secret, c'est comme une recette, il n'a d'intérêt que s'il est partagé, dès aujourd’hui, courez chez votre marchand de journaux et réclamez-lui le Hors-Série n°3 de Secrets de cuisine dans le Nord Pas de Calais*.
Et puis comme la Cocotte ne sait pas garder un secret, elle en profite pour vous révéler tout sur son Flananas !

La recette
Oh je sais, ce n’est pas très fin mais moi, ça me fait rire. Et si on ne peut même plus se faire rire, où va-t-on ? Vous reprendrez bien une part de flananas ?

Flananas, Secrets de cuisine du Nord Pas de Calais, la Voix du Nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 ananas, 20 g de beurre salé, 70 g de sucre de canne, vanille, 5 cl de rhum, 2 œufs entiers, 50 g de farine, 200 g de fromage de chèvre à la faisselle, 1 càc de levure chimique.
Préparation : 10 mn – Cuisson : 40 mn – Coût : * - Difficulté : * - Ustensile : moule à manqué en silicone.
Découpez l’ananas en 4 dans la hauteur, enlevez la peau et le morceau dur au centre. Puis coupez l’ananas en dés. Dans une poêle faites fondre le beurre et ajoutez 50 g de sucre de canne. Transformez en caramel bond puis ajoutez les morceaux d’ananas et un peu de vanille. Faites flamber au rhum et laissez chauffer doucement pendant 5 mn. Répartissez ce mélange dans le fond du moule à manqué.
Préchauffez le four à 150°c. Séparez les blancs des jaunes d’œufs. Mélangez les jaunes à la farine, les 20 g de sucre, le fromage de chèvre et la levure chimique. Montez les blancs en neige et incorporez-les aux jaunes.
Versez cette préparation sur l’ananas flambé en enfournez pour 30 mn. A la sortie, retournez le flananas sur un plat de service et laissez refroidir avant de servir.
24.10.2012

*Si vous n'avez pas la chance d'habiter le Nord Pas de Calais, vous pouvez acheter ce hors-série sur le site de "la boutique de la Voix du Nord", rubrique Collections et Hors-séries.

samedi, 20 octobre 2012

Muffins au chocolat fondant et cédrats

Quand Oscar Wilde disait qu’il pouvait résister à tout sauf à la tentation, on raconte qu’au même moment, il mangeait des muffins. Etaient-ils au chocolat et cédrats ?

Muffins au chocolat fondant et cédrats, muffins, chocolat, chocolat fondant, cédrat

Pour 12 gros muffins
Ingrédients : 250 g de farine, 1 œuf, 100 g de sucre en poudre, 75 g de beurre, 250 ml de lait battu, ½  sachet de levure chimique, 100 g de chocolat au lait, 30 à 50 g de cédrats confits.
Préparation : 10 mn – Cuisson : 20 mn – Coût : * - Difficulté : * - Ustensiles : moules à muffins en silicone
Préchauffez le four à 180°c. Faites fondre doucement  le beurre. Dans un saladier, mélangez la farine, le sucre, le lait battu, le beurre et l’œuf entier battu. Terminez par la levure chimique. Mélangez vigoureusement.
Remplissez les moules en silicone à moitié avec cette préparation. Cassez le chocolat en morceaux et déposez-en quelques brisures au centre de la pâte dans chacun des moules, enfoncez-les  légèrement avec le doigt. Continuez avec des petits morceaux de cédrats confits. Recouvrez du reste de pâte. Et enfournez aussitôt pendant 20 minutes.
Vérifiez la cuisson en piquant un cure-dents à travers un muffin. S’il ressort sec, c’est cuit. Evitez de la piquer dans le chocolat !
Laissez les muffins refroidir quelques instants puis sucrez-les et saupoudrez-les de quelques pépites au chocolat pour faire joli. Dégustez-les chauds pour que le chocolat soit encore fondant.

20.10.2012

mardi, 16 octobre 2012

Salade Pomchou

Vous pouvez zapper l’épisode blanchissement du chou mais dans ce cas, laissez-le dégorger plus longtemps dans le gros sel. Il faut que le chou soit bien ramolli.

Salade Pomchou, chou blanc, pommes, carottes

Pour 6 personnes
Ingrédients : ¼ de chou blanc, 1 pomme, 2 carottes moyennes, 1 yaourt, ¼ de bouquet de persil plat, 8 cl de vinaigre de cidre, moutarde, un peu de jus de citron, sel et poivre.
Préparation : 10 mn – Cuisson : 2 mn – Coût : * - Difficulté : *
Coupez le chou en tranches très fines puis recoupez-le en morceaux de 2 à 3 cm. Si vous avez une trancheuse, c’est l’idéal. Faites bouillir une grande quantité d’eau salée et plongez-y le chou pendant 1 à 2 mn pour le blanchir. Egouttez-le et saupoudrez-le de gros sel, dans une passoire et déposez un gros poids sur le chou pour qu’il s’égoutte et ramollisse un peu. Laissez-le dégorger pendant 30 mn. Rincez-le et déposez-le dans un grand saladier. Epluchez ou ne l’épluchez pas si elle est bio, épépinez  et tranchez finement la pomme. Epluchez et râpez gros les carottes.
Dans un bol, mélangez le yaourt, le vinaigre de cidre, le persil plat ciselé, 1 cuillère à soupe de moutarde, le jus de citron, le sel et le poivre.
Versez sur tous les légumes, mélangez vigoureusement et mettez au frais jusqu’au moment de servir.
Pour digérer le chou plus facilement, ajoutez quelques graines de cumin.

16.10.2012

dimanche, 14 octobre 2012

Pigeonneaux au miel et nectarines farcies

Pigeonneau, petit pigeonneau, tu aimes le romarin ? Et les nectarines, ça te fait envie ? Viens donc, pigeonneau, entre donc dans ma cuisine. Je vais te plumer !

Pigeonneaux au miel et nectarines farcies, pigeonneaux, romarin, nectarine, miel

Pour 6 personnes
Ingrédients : 6 pigeonneaux avec les foies, branches de romarin, 100 g de chair à saucisse, miel assez liquide, 3 nectarines, sel et poivre, huile de tournesol.
Préparation : 15 mn – Cuisson : 25 mn – Coût : ** - Difficulté : * - Ustensile : hachoir électrique
Préchauffez le four à 200°c. Videz les pigeonneaux de leurs abats et récupérez les foies. Salez et poivrez l’intérieur des pigeonneaux et ajoutez un peu de romarin réduit en « poussière ». Enduisez-les de miel. Dans un plat qui va au four, huilez le fond, déposez des branches de romarin puis posez les pigeonneaux sur le flan. Salez et poivrez. Enfournez et laissez cuire 25 minutes environ en les retournant souvent sur l’autre flan et en les arrosant avec le jus de cuisson.
Réduisez en mousse les foies des volailles. Ajoutez la chair à saucisse et mélangez.
Lavez et coupez les nectarines en deux. Enlevez le noyau puis farcissez l’espace du noyau avec la chair et les foies. Mettez dans un petit plat légèrement huilé et faites cuire au four les 15 dernières minutes avec les pigeonneaux.

mercredi, 10 octobre 2012

Prunes vapeurs

J’ai connu une grand-mère chinoise qui disait à chacun de ses descendants « Tu trouveras le bonheur dans ton panier-vapeur ». Avez-vous un panier-vapeur ?

Prunes-vapeurs, prunes

Pour 10 vapeurs
Ingrédients : 150 g de farine, ½ sachet de levure chimique, 1 grosse cuillère à soupe de crème fraîche,  1 œuf, 1 pincée de sel, 20 petites prunes, 1 bâton de cannelle, 1 cuillère à soupe de miel d’acacia, graines de pavot et sucre roux.
Préparation : 10 mn – cuisson : 20 mn – Coût : * - Difficulté : * - Ustensile : Panier-vapeur et papier sulfurisé.
Lavez et dénoyautez 10 prunes. Dans une casserole, préparez une compote avec ces prunes et une càs de miel d’acacia. Ajoutez un bâton de cannelle. Faites cuire à feu doux pendant 10 minutes à feu doux.
Mélangez la farine, la levure de chimique, la crème fraîche, l’œuf entier et une pincée de sel. Formez une boule bien lisse. Au besoin, ajoutez un peu de farine. Séparez en 10 parties égales et étalez-les grossièrement en rond. Lavez les autres prunes, séchez-les soigneusement et recouvrez chacune d’entre elles de cette pâte. Déposez-les dans un panier-vapeur dans lequel vous déposez la feuille de papier sulfurisé et faites cuire 5 à 7 mn.
Servez les vapeurs aussitôt cuits, en les accompagnant d’un peu de compote.
Sucrez très légèrement et saupoudrez de graines de pavot.

10.10.2012

lundi, 08 octobre 2012

Tartes fines oignons-raisins

Un petit conseil de la Cocotte : S’il vous reste un peu de préparation oignons-raisins, ce n’est pas grave. Vous rendrez heureux un bon pâté de campagne.

tartes fines oignons-raisins
Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 rouleau de pâte brisée ou feuilletée, 2 oignons rouges, 2 oignons jaunes, 20 g de beurre, 10 g de sucre, sel, poivre et 150 g de raisins blancs et/ou noirs.
Préparation : 10 mn – Cuisson : 40 mn – Coût : * - Difficulté : * - Ustensile : emporte-pièce de 8 à 10 cm de diamètre.
Epluchez et ciselez finement les oignons. Faites fondre le beurre dans une poêle ou une sauteuse anti-adhésive et ajoutez les oignons. Faites-les dorer doucement puis saupoudrez-les de sucre, couvrez-les et baissez la température pour les laisser compoter pendant 15 mn. Vers la fin de la cuisson, enlevez le couvercle, remontez le feu pour laisser l’eau s’évaporer et ajoutez les raisins soigneusement lavés. Si les grains de raisins sont très gros, coupez-les en deux et profitez-en pour les épépiner. Laissez cuire encore 2 mn. Il faut que les grains de raisins gardent une belle forme.
Préchauffez le four à 200°c.
A l’aide d’un emporte-pièce, découpez 6 disques dans la pâte brisée ou feuilletée. Répartissez le mélange oignons-raisins, salez et poivrez puis passez au four pendant 20 minutes.

08.10.2012

mercredi, 03 octobre 2012

Poires au Banyuls

Les poires au vin sont à l’automne ce que Tintin est à Milou, Tom à Jerry, Boule à Bill, Blake à Mortimer. Vous en voulez encore ? Quick à Flupke,  Obelix à Astérix…

Poires au banyuls, poires conférence, poires, banyuls

Pour 6 personnes
Ingrédients : 3 poires Conférence, 25 cl de Banyuls, 100 g de mascarpone, 5 cl de lait, 25 g de pistaches non-salées, 30 g de noix, 25 g de raisins secs, 1 petit fromage de chèvre sec, 1 cuillère à soupe de miel d’acacia.
Préparation : 15 mn – cuisson : 45 mn – Coût : * - Difficulté : *
Epluchez les poires. Coupez-les en deux dans la longueur. Avec une cuillère à melon, enlevez les pépins en formant un creux. Dans une sauteuse, déposez les demi-poires et versez le Banyuls. Faites pocher à feu doux pendant 40 à 45 mn. Laissez refroidir dans la sauteuse.
Mélangez le mascarpone et le lait. Coupez le fromage de chèvre en petits morceaux et ajoutez-les au mascarpone. Décortiquez pistaches et noix. Broyez-les grossièrement. Incorporez-en une grande partie au mascarpone. Continuez avec la cuillère à soupe de miel et les raisins secs.
Mélangez vigoureusement et déposez une belle cuillère à café de ce mélange dans le creux des demi-poires. Mettez au frais. Et au moment de servir, saupoudrez les morceaux de noix et pistaches mis de côté.

03.10.2012

mercredi, 26 septembre 2012

Brickococos

Avez-vous un marteau ? Oui. Avez-vous une noix de coco ? Oui. Avez-vous des feuilles de bricks ? Oui. Dans ce cas, comme dirait Jean Yanne, joignez l’outil à l’agréable.

brickococos, feuilles de bricks, noix de coco, chocolat blanc

Pour 20 brickococos
Ingrédients : 1 paquet de feuilles de brick, 1 noix de coco, 200 g de chocolat blanc spécial pâtisserie, 50 g de sucre, 1 œuf, 30 g de chocolat noir.
Préparation : 15 mn – Cuisson : 10 mn – Coût : * - Difficulté : *
Cassez la noix de coco avec un marteau. Récupérez le jus et gardez-le pour une autre recette. Enlevez la carapace de la noix et la pellicule marron sur la pulpe. Râpez la pulpe. Vous devriez obtenir 200 g environ. Râpez également le chocolat blanc et faites-le fondre doucement au bain-marie avec un peu d’eau ou dans le micro-ondes pendant 1 mn avec 2 càs d’eau. Mélangez noix de coco et chocolat blanc. Ajoutez le sucre en poudre et l’œuf.
Découpez les cercles de feuilles de bricks en 4. Vous obtenez 4 triangles. Sur un torchon humide, en bas d’1 triangle de brick, déposez une cuillère à soupe de la préparation. Rabattez les bords et roulez la feuille jusqu’en haut. Pour éviter que le chocolat sorte du rouleau, déposez ce rouleau sur un nouveau triangle et répétez l’opération. Vous obtenez 20 rouleaux. Déposez-les sur du papier-cuisson et faites-les dorer 10 mn dans un four préchauffé à 200°c.
Faites fondre le chocolat noir, trempez une fourchette dedans et faites de jolis dessins sur les rouleaux à la sortie du four. Parsemez de noix de coco râpée et mangez ces rouleaux froids.

26.09.2012

mercredi, 12 septembre 2012

Roulé reine et reinette

Vous avez vu ? Y’ pas de sucre dans mon roulé. J’ai biaisé. J’ai mis du miel et j’ai écrasé des spéculoos. Et avec les spéculoos, ça donne un p’tit goût de cannelle. Malin !

Roulé reine et reinette, reinette, reine-claude, reinettes, reines-claudes

Pour 6 personnes
Ingrédients : 250 g de farine normale, 15 g de levure de boulanger, 1 pincée de sel, 1 œuf, 2 càs de miel, 3 càs de crème fraîche, 50 g de spéculoos, 250 g de reines-claudes, 1 ou 2 pommes Reinette.
Préparation : 15 mn – cuisson : 30 mn – Coût : * - Difficulté : *
Délayez la levure dans une petite tasse d’eau chaude. Dans un plat creux, versez la farine, ajoutez la pincée de sel, la levure délayée, l’œuf entier, le miel et 2 càs de crème fraîche. Mélangez jusqu’à former une boule de pâte bien compacte. Couvrez-la et laissez lever une petite heure. Ecrasez grossièrement les spéculoos. Lavez les pommes, dénoyautez les prunes.
Sur un plan de travail fariné, étalez la pâte pour obtenir un rectangle de 30 x 50 cm. Badigeonnez la pâte de crème fraîche et saupoudrez de spéculoos. Répartissez les demi-prunes dénoyautées puis les pommes finement coupées sur la crème, saupoudrez à nouveau de spéculoos puis roulez la pâte délicatement pour avoir un roulé de 30 cm de long. Laissez monter encore quelques dizaines de minutes. Vous pouvez dorer le dessus du roulé au jaune d’œuf.
Préchauffez le four à 180°c et enfournez pendant 30 minutes.

12.09.2012

samedi, 08 septembre 2012

Aubergines aux raisins

Mon nom est Gine… Aubergine. Mais vous pouvez m’appeler aussi albergine, beringène, bréhéme, mayenne, melanzane ou méringeane. Je ne vous en voudrai pas.

aubergines aux raisins, aubergines, raisins

Pour 6 personnes
Ingrédients : 2 belles aubergines, 3 cuillères à soupe de gros sel, 1 oignon rouge, 1 cuillère à soupe de miel d’acacia, 50 g de raisins secs, poivre, 8 à 10 cl d’huile d’olive. Facultatif : ail.
Préparation : 1 h – Cuisson : 15 minutes – Coût : * - Difficulté : *
Faites gonfler les raisins secs dans un bol d’eau bien chaude. Lavez et équeutez les aubergines, coupez-les en deux dans la longueur puis en demi-rondelles d’1 cm d’épaisseur. Déposez-les dans une passoire, couvrez de 3 cuillères à soupe de gros sel et laissez dégorger pendant 1 heure en secouant la passoire de temps en temps.
Rincez puis séchez les aubergines dans un linge. Dans une sauteuse, faites chauffer l’huile, ne mettez pas toute l’huile d’un coup mais seulement si nécessaire et faites dorer les aubergines. Au bout de 10 minutes, quand elles sont bien dorées, ajoutez l’oignon rouge épluché et ciselé, une cuillère à soupe de miel et les raisins égouttés. Salez légèrement et poivrez. Remuez délicatement.
Laissez l’eau s’évaporer pendant 5 à 6 minutes puis arrêtez la cuisson. Laissez refroidir. Servez les aubergines tièdes ou froides en entrée et parsemez d’ail moulu si vous voulez.

mercredi, 29 août 2012

Pain de figues

Ce pain se conserve très facilement plus d’une semaine au réfrigérateur,  enfermé dans son film-plastique. Coupé en fines tranches, il adore la confiture et le fromage.

pain de figues, pain, figues

Pour 1 pain
Ingrédients : 100 g de farine type 55, 100 g de farine complète, 300 g de figues sèches, 100 g d’abricots secs, 75 g de gros raisins secs, 50 g d’amandes mondées, 15 cl d’eau, 25 g de levure de boulanger, 2 cuillères à soupe de mélasse ou de miel, sel.
Préparation : 15 mn – Cuisson : 45 mn environ – Coût : * - Difficulté : * - Ustensile : moule à cake
Délayez la levure de boulanger dans les 15 cl d’eau tiède. Laisser mousser quelques minutes. Pendant ce temps, enlevez la queue des figues. Coupez les figues et les abricots en petits morceaux.
Mélangez les deux farines, ajoutez la levure délayée, 1 cuillère à café de sel fin et mélangez. Continuez avec la mélasse ou le miel. Ajoutez tous les fruits secs et pétrissez pendant 5 minutes. Versez la pâte dans un moule à cake en silicone. Couvrez et laissez lever pendant 2 heures.
Ensuite faites cuire le pain dans un four chauffé à 180°c pendant 45 minutes environ. Vous pouvez sans problème le laisser 10 minutes de plus. La croûte va caraméliser. Laissez refroidir complètement sur une grille. Enfermez-le dans un film-plastique et gardez-le au réfrigérateur. Mangez-le avec du fromage ou de la confiture de fruits rouges. Un délice !

29.08.2012

samedi, 25 août 2012

Sardines marinées au citron

Dans la série Tapas de l’été, voici le quarante-sixième épisode. Martine, la sardine belle et fraîche rencontre Simon, le citron. Un épisode riche en émotions.

sardines marinées au citron, sardines, citron

Pour 6 personnes
Ingrédients : 500 g de sardines extra-fraîches, farine, 2 gousses d’ail, ½ oignon rouge, 1 citron bio, thym frais, persil plat, huile d’olive, sel et poivre. Facultatif : des câpres.
Préparation : 30 mn – Cuisson : 15 à 20 mn – Coût : * - Difficulté : * - Ustensile : plaque à pâtisserie.
Préchauffez le four à 175°c. Nettoyez les sardines, coupez-leur la tête et videz-les. Enlevez l’arête centrale. Passez-les sous l’eau et essuyez-les soigneusement avec du papier-ménage. Versez de la farine dans un sac-plastique. Enfermez-y les sardines et secouez pour les recouvrir de farine. Huilez très légèrement à l’huile d’olive une plaque à pâtisserie, étalez les sardines et passez-les au four 7 à 8 minutes de chaque côté. Laissez-les refroidir.
Préparez la marinade en mélangeant l’ail pilé et l’oignon ciselé, le citron pressé, le thym frais, ½ bouquet de persil plat, du sel et du poivre. Déposez une couchez de sardines dans une assiette creuse, couvrez de marinade, recommencez jusqu’à épuisement des sardines. Couvrez d’un film-plastique et mettez au frais jusqu’au moment de servir. Vous pouvez ajouter des câpres si vous aimez ça. Moi, j’en ai mis. J’adoooore les câpres !

25.08.2012