lundi, 30 décembre 2013

Oie Pompette

Pour le Nouvel An, c’est décidé, je fais de l’oie. Elle va cuire doucement pendant des heures. Et avec les pommes au four, je finirai l’année en beauté.

Oie Pompette, oie, pommes boskoop, trompettes de la mort


Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 belle oie fermière de 3, 5 à 4 kg, 6 pommes Boskoop, beurre, sel, poivre, ail, oignon, thym, 500 g de trompettes de la mort.
Préparation : 15 min – cuisson 3 h à 3 h 30 – coût : ** - difficulté : *
Pelez 3 gousses d’ail et 1 oignon et farcissez-en l’oie, ajoutez quelques branches de thym. Salez et poivrez l’oie et déposez-la dans la lèche-frite du four. Allumez le four à 180°c et enfournez l’oie. Nul besoin de la graisser. Arrosez-la régulièrement avec la graisse qu’elle produit pendant les deux premières heures puis baissez la température sur 110/130°c les 90 dernières minutes.
45 minutes avant la fin, lavez les pommes, enlevez-leur le trognon, incisez la peau très légèrement à 3 ou 4 endroits, comme si vous les coupiez en quartiers et emballez-les chacune dans un carré de papier aluminium. Déposez-les dans le bas du four et laissez-les cuire en même temps que l’oie.
Quelques minutes avant la fin de la cuisson de l’oie, brossez les trompettes de la mort et faites-les sauter dans un peu de graisse d’oie recueillie dans la lèche-frite. Salez et poivrez. Pour servir, coupez l’oie en plusieurs morceaux et répartissez les trompettes de la mort sur chaque pomme cuite.

jeudi, 26 décembre 2013

Barbue sauvage amande-citron

Poisson à chair très fine, la barbue sera heureuse de se faire saupoudrer d’amandes et de nager dans un bain ail-citron. La barbue n’est pas chafouine.

Barbue sauvage amande-citron, barbue sauvage, amandes, citron confit

Pour 6 personnes
Ingrédients : 6 petites barbues sauvages, farine, 1 citron confit, 50 g d’amandes effilées, 1 gousse d’ail, beurre, huile d’olive, zestes de citron, sel, poivre.
Préparation : 30 min – cuisson : 15 min – coût : ** - difficulté : ** - ustensile : poêle anti-adhésive
Videz les barbues en les incisant. Ecaillez-les. Avec un bon couteau, étêtez les poissons en suivant la forme triangulaire de la tête et ébarbez les nageoires et la queue. Passez les barbues sous l’eau puis séchez-les soigneusement. Farinez-les légèrement. Réservez. Grillez les amandes effilées à sec. Détaillez le citron confit en tout petits morceaux. Pelez l’ail et pilez-le. Faites fondre une belle noix de beurre et un peu d’huile d’olive. Ajoutez l’ail à la poêle et continuez avec les dés de citron. Faites dorer quelques instants puis enlevez et remplacez par les poissons. Faites-les cuire 3 ou 4 minutes de chaque côté. La chair près de l’arête centrale doit être nacrée.
Déposez les citrons et l’ail dorés sur les poissons, salez, poivrez puis parsemez d’amandes grillées et de zestes de citron. Dégustez aussitôt.

mardi, 24 décembre 2013

Oranges glacées au Grand Marnier

Ah c’est malin, la Cocotte ! Maintenant que j’ai vu ta recette, je ne suis plus du tout sûre de commander une bûche pour les fêtes.

Oranges glacées au Grand Marnier, oranges, Grand Marnier

Pour 6 personnes
Ingrédients : 4 jaunes d’œuf, 100 g de sucre en poudre, 30 cl de lait, vanille en poudre, 250 g de mascarpone, 2 belles oranges bio, 50 g de sucre de canne, 5 cl de Grand-Marnier, 6 ronds de pain d’épices.
Préparation : 30 mn – cuisson : 15 mn – coût : * - difficulté : * - ustensiles : sorbetière et poêle anti-adhésive
Faites chauffer le lait avec un peu de vanille en poudre. Battez les jaunes d’œuf avec le sucre en poudre. Quand le lait est bien chaud, versez-le sur le mélange œufs/sucre. Mélangez bien puis remettez à chauffer jusqu’à ce que le mélange nappe une cuillère en bois. Arrêtez la cuisson, laissez refroidir puis ajoutez le mascarpone. Mélangez bien et mettez en sorbetière jusqu’à la glace se forme. Mettez au congélateur.
Pressez la première orange pour en recueillir le jus. Coupez la deuxième en 6 belles rondelles.
Versez le sucre de canne et le jus d’orange dans la poêle, ajoutez les rondelles d’orange, laissez doucement confire pendant 10 à 15 minutes puis flambez au Grand-Marnier. Servez les boules de glace sur le pain d’épices toasté et décorez avec les oranges flambées.

jeudi, 19 décembre 2013

Tatin de poires au safran

Urbain, vous serez fort urbain si vous me trouvez ces poires de notre terroir. Non vraiment, les Saint-Mathieu, il n’y a pas mieux !

Tatin de poires au safran, tatin, poires, Saint-Mathieu, safran

Pour 6 personnes
Ingrédients : 4 poires Saint-Mathieu, 20 cl de vin blanc, 50 g de raisins secs blonds, 5 filaments de safran, beurre, 50 g sucre de canne, rouleau de pâte feuilletée pur beurre.
Préparation 20 min – cuisson : 45 mn – coût : * - difficulté : *  - ustensile : tourtière anti-adhésive
Pelez les poires et enlevez leur trognon. Coupez les poires en rondelles de 5 mm d’épaisseur. Déposez-les dans une casserole, ajoutez le vin blanc, les raisins secs et le safran. Mettez à pocher à feu doux pendant 15 à 20 min. Egouttez et réservez.
Préchauffez le four à 180°c.
Saupoudrez de sucre de canne le fond de la tourtière, ajoutez quelques petites noix de beurre de-ci, de-là et répartissez joliment les rondelles de poires. Répartissez également les raisins puis recouvrez de la pâte feuilletée. Rentrez les bords de la pâte dans le fond de la tourtière puis mettez à cuire 30 minutes au four.
Laissez refroidir puis retournez votre tarte sur un grand plat de service.

dimanche, 15 décembre 2013

Sirop de Noël

Petit Papa Noël, quand tu descendras du ciel avec tes jouets par milliers, n’oublie pas ma petite bouteille de sirop de Noël. J’ai été très sage, moi.

Sirop de Noël, vin rouge, cannelle, oranges, vin chaud, cardamome, anis étoilé

Pour 2 petites bouteilles, environ 40 cl
Ingrédients : 1 bouteille de vin rouge léger (style Chinon), 5 capsules de cardamome, 5 étoiles de badiane, 5 clous de girofle, 1 bâton de cannelle, 1 orange bio de table et 2 oranges bio à jus, 300 g de sucre en poudre.
Préparation : 15 min – cuisson : 30 min environ – coût : * - difficulté : * - ustensiles : 2 jolies petites fioles
Versez le vin dans une casserole, ajoutez les capsules de cardamome fendues, les étoiles de badiane, les clous de girofle et le bâton de cannelle. Lavez et coupez l’orange de table en rondelles, ajoutez-la au vin. Faites chauffer à couvert pendant 15 min. Ensuite filtrez le liquide et remettez-le dans la casserole. Pressez les 2 oranges à jus, ajoutez le jus d’orange au vin et versez les 300 g de sucre. Faites bouillir le mélange à découvert jusqu’à ce qu’il réduise de moitié. Versez dans les fioles bien nettoyées. Bouchez-les aussitôt et laissez refroidir. Servez votre sirop de Noël avec du vin blanc, un crémant d’Alsace, du cidre… Seulement si vous aussi, vous avez été sages.

vendredi, 13 décembre 2013

Chevreuil tout pomme

La recette marche aussi avec du porc mais pour faire un beau plat de fête, optez pour le chevreuil. Classe, savoureux et facile.

Chevreuil tout pomme, chevreuil, pommes, cidre

Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 kg de cuissot ou épaule de chevreuil, 30 g de saindoux ou de beurre, 1 oignon, 50 cl de cidre, 4 pommes à cuire (Reinette des Flandres), crème fraîche, sel et poivre.
Préparation : 10 mn – cuisson : 1 h à 1 h 10 – coût : ** - difficulté : * - ustensile : marmite en fonte et mixeur plongeant
Découpez le cuissot de chevreuil en gros dés de 3 cm de côté. Faites fondre le saindoux dans la marmite et faites revenir les morceaux de chevreuil. Pelez et ciselez l’oignon. Ajoutez-le au chevreuil, versez les 50 cl de cidre sur la viande, mélangez, salez et poivrez, couvrez et laissez cuire à feu modéré pendant 45 mn.
Au bout de ce temps, pelez et épépinez les pommes, coupez-les en gros morceaux et ajoutez-les à la marmite. Laissez cuire encore 20 mn. Ensuite enlevez les morceaux de viande de la marmite, passez la sauce au mixeur plongeant pour obtenir une belle sauce onctueuse. Vous pouvez la tamiser si vous voulez. Puis ajoutez deux belles cuillères à soupe de crème fraîche. Remettez la viande dans la marmite, rectifiez l’assaisonnement et servez.

mercredi, 11 décembre 2013

Stollen de Noël

Plus tôt vous préparerez votre stollen avant Noël, meilleur il sera. Le plus dur sera de ne pas craquer et d’en garder pour le réveillon.

Stollen de Noël, Stollen

Pour un beau stollen
Ingrédients : 85 g de gros raisins secs noirs, 85 g de raisins secs blonds, 8 cl de rhum brun, 450 g de farine, 30 g de levure de boulanger, 20 cl de lait, 75 g de sucre en poudre, 200 g d’amandes en poudre, 300 g de beurre, 200 g de fruits confits mélangés, 100 g de sucre glace.
Préparation : 30 mn – cuisson : 1 h – coût : * - difficulté : *
Faites mariner les raisins secs dans le rhum pendant une nuit. Délayez la levure dans le lait tiède et 100 g de farine. Versez le reste de farine dans un grand plat creux et faites un puits. Versez la préparation à la lavure dedans. Ajoutez les raisins, le sucre en poudre, les amandes, les fruits confits et 200 g de beurre fondu. Si la pâte vous paraît trop sèche, ajoutez un peu de lait. Travaillez bien la pâte puis couvrez-la et laissez-la lever 1 heure. Retravaillez-la et sur du papier-cuisson, étalez-la pour lui donner la forme du stollen (un gros boudin et un boudin fin collés l’un à l’autre de 40 cm de long environ). Couvrez et laissez encore lever 1 heure. Faites cuire au four préchauffé, 30 mn à 200°c puis 30 mn à 170°c. Sortez-le et laissez refroidir. Enfin faites fondre les 100 g de beurre restant, mélangez avec le sucre-glace et badigeonnez le stollen de cette préparation pour le glacer. Emballez-le dans de l’alu puis dans un sac-plastique et dégustez-le le jour de Noël.

mercredi, 04 décembre 2013

Compotée de raisin et poire granité

Des fruits, des fruits, rien que des fruits. Pelés, épépinés, mijotés, compotés, mixés, granités…
Qui va craquer le premier ? Eh, eh !

Compotée de raisin et poire granité, raisins, poires


Pour 6 personnes
Ingrédients : 500 g de raisins type chasselas, 150 g de sucre, fécule, 5 belles poires, 10 cl de jus de pomme, glaçons, facultatif : Muscat.
Préparation : 15 mn – cuisson : 30 mn – coût : * - difficulté : * - ustensiles : blender et grandes verrines
Lavez les raisins et égrappez-les. Déposez-les dans une casserole, ajoutez 125 g de sucre et mettez à chauffer sur le feu. Au bout de 5 minutes, mélangez 2 cuillères à café de fécule dans un peu d’eau et ajoutez à la casserole de raisins. Remuez le temps que le mélange épaississe puis arrêtez la cuisson. Réservez au frais.
Epluchez et épépinez les poires. Coupez-les en morceaux puis déposez-les dans une casserole, ajoutez 25 g de sucre et 10 cl de jus de pomme. Mettez à cuire jusqu’à ce que les poires soient bien molles. Laissez refroidir complétement puis passez au blender. Ajoutez 15 gros glaçons et mixez à nouveau. Répartissez ce mélange dans les verrines, déposez-les au congélateur et grattez-les à l’aide d’une fourchette au bout d’une heure. Au bout de 2 à 3 heures, le granité est prêt, grattez-le encore une fois et servez-le avec la compotée de raisin.
Si ça vous dit, versez un peu de Muscat sur le granité.

lundi, 02 décembre 2013

Reinette des Flandres en habit de cérémonie chez Denis Delannoy, à Neuville-Vitasse

Connaissez-vous l’adage « une pomme par jour garde le docteur à distance » ? La Cocotte l’a transformé depuis qu’elle a rencontré Denis Delannoy, maraîcher et producteur de pommes à Neuville-Vitasse, près d’Arras. On a envie d’avoir comme ami, ce bavard enthousiaste et passionné.Tout comme ses pommes, cet homme fait du bien, la Cocotte vous le dit !
Maintenant il faut dire « une discussion par jour avec Denis garde le docteur à distance. »

Reinette des Flandres en habit de cérémonie, Denis Delannoy, reintette des Flandres, 62217, Neuville-Vitasse, 59 rue d'Arras

La recette
Reinette des Flandres en habit de cérémonie
Facile : 1 Cocotte, Prix : 1 Caddie, Temps : 1 horloge
Pour 6 personnes
600 g de pâte feuilletée pur beurre, 6 pommes Reinette des Flandres de 150 g chacune, 50 g de raisins secs, 5 cl de rhum, 75 g de sucre en poudre, 15 g d’eau, sel, 2 cuillères à soupe de crème fraîche épaisse, 50 g de noix, 50 g de noix de pécan, 50 g de noisettes, un peu de sucre perlé ou candi, 1 œuf pour dorer.
Faites gonfler les raisins secs dans le rhum.
Grillez à sec les noix, noix de pécan et noisettes 5 minutes puis broyez-les très grossièrement à l’aide d’un couteau.
Préchauffez le four à 180°c. Dans une casserole à fond épais, faites un caramel avec les 75 g de sucre en poudre et les 15 g d’eau. Quand le caramel est encore liquide et pas brun, ajoutez les noix et noisettes broyées, une pincée de sel, la crème fraîche et les raisins au rhum. Arrêtez la cuisson, mélangez et réservez.
Découpez 6 ronds de 15 à 20 cm de diamètre dans la pâte feuilletée. Sucrez un peu la surface. 
Lavez les pommes, incisez très légèrement la peau comme si vous coupiez les pommes en quartiers. Enlevez le trognon à l’aide d’un vide-pomme. Posez chaque pomme sur un disque et remplissez le « vide du trognon » avec le caramel très mou aux noix. Enfermez les pommes dans la pâte. Dorez au jaune d’œuf en appuyant légèrement sur les plis de la pâte pour bien la sceller. Décorez d’un peu de sucre perlé ou candi.
Enfournez pour 25 mn et dégustez chaud ou tiède.

reinette des flandres en habit de cérémonie,denis delannoy,reintette des flandres,62217,neuville-vitasse,59 rue d'arrasProducteur : Denis Delannoy
Amoureux des pommes, amoureux de tout, Denis parle de son métier avec passion, en dégustant une pomme au four. « En culture conventionnelle, sur 1 hectare de verger, on compte 4000 pommiers. En bio, 2000 arbres ». Chez lui, 1000 arbres ! C’est vous dire si ses pommiers, il les bichonne ! Ce conseiller agricole est devenu maraîcher et arboriculteur pour mettre en pratique les conseils qu’il donnait. Chez lui, que des variétés anciennes, locales, résistantes, toute l’année !
59, rue d'Arras, Neuville-Vitasse, vente sur place vendredi de 14 à 18 h et marché d’Arras mercredi et samedi. Producteur de fruits et légumes de l'Amap Le jardin des places à Arras.

reinette des flandres en habit de cérémonie,denis delannoy,reintette des flandres,62217,neuville-vitasse,59 rue d'arrasTrucs et astuces
Chez Denis, la Reinette des Flandres est la pomme qui se conserve le plus longtemps. Récoltée à partir du mois d’octobre, pour lui « c’est la pomme à cuire que les grands-mères achètent sur le marché pour faire plaisir à leurs petits-enfants. Et à partir du mois de mars, elle passe au couteau sans problème. »
Conservez-la dans un endroit frais, une cave ou un garage. Incisez légèrement la peau pour éviter qu’elle n’explose à la cuisson. Et cuisinez-la sur une tarte, en compote, au four, sur du pain d’épices, comme fait Denis ou en habit de cérémonie comme la Cocotte.
La Reinette des Flandres, c’est la reine des pommes.

Textes et photos : Odile Bazin

reinette des flandres en habit de cérémonie,denis delannoy,reintette des flandres,62217,neuville-vitasse,59 rue d'arras

mercredi, 20 novembre 2013

Macarons faciles à la noisette

Une petite idée qui me traverse l’esprit, tartinez de chantilly 2 macarons et faites-en un sandwich. Ou de la confiture, de la pâte de chocolat et noisette…

Macarons faciles à la noisette, macarons, meringues

Pour une trentaine de  macarons
Ingrédients : 4 blancs d’œuf, 225 g de sucre, 50 g de noisettes en poudre.
Préparation : 20 mn – cuisson : 75 mn – coût : * - difficulté : * - ustensiles : fouet électrique et papier-cuisson
Préchauffez votre four à 110/120°c. A l’aide de votre fouet électrique, montez les blancs en neige et incorporez petit à petit le sucre en poudre*. Quand les blancs sont montés, ajoutez les noisettes en poudre. Mélangez délicatement pour ne pas faire tomber les œufs en neige. Avec une petite cuillère ou une poche à douille, déposez des petits tas de préparation sur le papier cuisson, papier que vous avez posé sur une plaque à pâtisserie. Tapez la plaque à pâtisserie sur le plan de travail pour que les petits tas s’aplatissent un peu puis passez au four pendant 75 minutes. Sortez-les et laissez refroidir.
Vos macarons ne sont pas aussi beaux qu’un vrai macaron mais ils ressemblent à ceux de Nancy et c’est déjà pas mal.
Décollez-les quand ils ont refroidi et rangez-les dans des boîtes hermétiques.
*Petit conseil : passez votre sucre en poudre au mixeur pour le réduire quasiment en sucre-glace. Vous allez gagner un argent fou ! Et avec les jaunes d’œuf, faites une crème anglaise.

mercredi, 13 novembre 2013

Flan-vapeur aux pruneaux

Vous avez bien 15 minutes devant vous ? La Cocotte vous propose un petit flan-express, facile à faire et léger, léger. Qu’est-ce qu’on dit ?

Flan-vapeur aux pruneaux, flan, pruneaux, faln à la vapeur

Pour 6 petits flans
Ingrédients : ½ litre de lait, 4 œufs, vanille, 100 g de sucre, 12 pruneaux.
Préparation : 15 mn + temps de trempage des pruneaux – cuisson : 15 mn environ – coût : * - difficulté : * - ustensiles : verrines et marmite avec panier-vapeur ou couscoussier.
Faites tremper les pruneaux dans un grand bol d’eau pendant une bonne heure.
Versez un fond d’eau dans une grande marmite et mettez-la à chauffer. Faites chauffer le lait dans une casserole. Grattez l’intérieur d’une gousse de vanille et mettez le contenu dans le lait. Dans un plat creux, fouetter les 4 œufs entiers avec les 100 g de sucre. Quand le lait commence à bouillir, arrêtez la cuisson et versez le mélange œufs-sucre. Mélangez bien.
Egouttez les pruneaux, dénoyautez-les et répartissez-les dans les verrines. Versez la préparation aux œufs dans les verrines. Posez le panier-vapeur sur la marmite et déposez les verrines dans le panier. Couvrez et laissez cuire pendant 15 minutes. Au bout de ce temps, le flan est pris. Si ce n’est pas le cas, prolongez la cuisson d’une ou deux minutes.
Sortez les flans du panier et laissez-les entièrement refroidir puis mettez-les au frais avant de les manger.

dimanche, 03 novembre 2013

Crème de marrons, saucisson lyonnais, sabayon double crème et copeaux de boulet de Cassel de Franck Maris, chef du restaurant Le Moulin à Beaucamps-Ligny

« Huîtres-fruits de la passion, c’est pas mon truc ! »
Si la Cocotte n’avait pas demandé à Franck Maris un plat aux couleurs locales, vous auriez eu droit à une recette d’inspiration thaï. Ce fou de la Thaïlande y va dès qu’il peut. Dans des coins où les tour-operators n’emmènent jamais leurs clients, sur des petits marchés de villes ou de villages, il puise des idées, prend des cours de cuisine. De retour en France, il met toujours à la carte un plat aux épices, aux herbes de là-bas. Sa cuisine, il la veut originale mais pas trop, avec de beaux produits.      « Huîtres-fruits de la passion, c’est pas mon truc ! » Mais pluma iberica avec une petite huile de noix, tout simplement, là oui. En ce moment, pavé de cerf, trompettes de la mort et crème de potimarron, oui aussi. Velouté de topinambour, foie gras poêlé et figues, oui encore ! Oui, oui, oui.

Crème de marrons, saucisson lyonnais, sabayon double crème et copeaux de boulet de Cassel de Franck Maris, chef du restaurant Le Moulin à Beaucamps-Ligny, Franck Maris, le Moulin, Beaucamps-Ligny, Le Chef et la Cocotte, Séverine Courbe

La recette
Pour 6 personnes
Crème de marrons, saucisson lyonnais, sabayon double crème et copeaux de boulet de Cassel de Franck Maris, chef du restaurant Le Moulin à Beaucamps-Ligny, Franck Maris, le Moulin, Beaucamps-Ligny, le chef et la Cocotte, Odile Bazin, photos Séverine CourbeIngrédients : 325 g de marrons (déjà cuits, sous-vide ou en bocal), 1 gros oignon, 1 grosse pomme de terre, 1,5 l de bouillon de volaille, 37,5 cl de crème liquide, 1 saucisson à cuire, copeaux de boulet de Cassel (fromage), sel et poivre, beurre, jeunes pousses de radis.
Préparation : 15 mn – cuisson : 30 mn – coût : * - difficulté : * - Ustensile : mixeur plongeant, 6 bols évasés
Pelez et coupez en petits dés oignons et pommes de terre. Dans une casserole faites-les suer dans un peu de beurre. Ajoutez les marrons et mouillez avec le bouillon de volaille. Laissez cuire 30 minutes.
Pendant ce temps faites cuire le saucisson 15 mn dans une eau frémissante. Enlevez la peau du saucisson puis détaillez-le en petits dés d’1 cm de côté.
Passez la préparation aux marrons au mixeur plongeant puis salez et poivrez. Fouettez légèrement la crème. Il ne faut pas qu’elle soit trop dense, il faut qu’elle disparaisse rapidement à la surface de la crème de marrons. Coupez quelques copeaux dans le boulet de Cassel.
Garnissez le fond des bols évasés avec les dés de saucisson, versez la crème de marrons, déposez une quenelle de crème fouettée et disposez quelques copeaux de boulet de Cassel par-dessus. Décorez de quelques pousses de radis et servez aussitôt.

Textes : Odile Bazin
Photos : Séverine Courbe

mercredi, 23 octobre 2013

Tarte pomme-poire à l’amande

Choisissez des fruits pas trop mûrs puis, pelez, coupez, tranchez, battez, fouettez, enfournez, cuisez et enfin, dégustez.

Tarte pomme-poire à l’amande, tarte, pomme, poire, amandes

Pour 6 ou 8 personnes
Ingrédients : 2 rouleaux de pâte feuilletée pur beurre, 3 pommes à cuire, 3 poires William ou conférence, 150 g d’amandes en poudre, 2 œufs + 1 jaune d’oeuf, 100 g de sucre, vanille, 100 g de crème fraîche pas trop épaisse.
Préparation : 10 mn – cuisson : 30 mn – coût : * - difficulté : * - ustensile : batteur et tourtière
Préchauffez le four à 180°c. Séparez les blancs des jaunes d’œuf. Battez vivement les jaunes avec le sucre en poudre. Incorporez un peu de vanille en poudre ou une demi-gousse grattée, les amandes en poudre et la crème fraîche. Montez les blancs en neige et délicatement incorporez-les au mélange précédent.
Pelez les pommes et les poires, enlevez les pépins puis coupez les fruits en tranches assez fines.
Déroulez un rouleau de pâte feuilletée dans une tourtière, répartissez les fruits puis versez la crème amandes-vanille. Déroulez l’autre rouleau de pâte feuilletée au-dessus, scellez bien les bords des deux rouleaux.
Délayez le jaune d’œuf avec 1 cuillère à café d’eau. Badigeonnez la pâte de la tarte au jaune d’œuf et enfournez pendant 30 bonnes minutes. La pâte doit être dorée et bien gonflée.

mardi, 22 octobre 2013

Sandwich canaille canard

Ou comment faire manger de la salade à des ados récalcitrants. Il suffit de la cacher sous un magret de canard. Qu’est-ce qu’il ne faut pas faire…

Sandwich canaille canard, sandwich, magret de canard, salade Trévise, pommes

Pour 6 personnes
Ingrédients : 3 baguettes d’excellent pain, 2 magrets de canard, quelques feuilles de Trévise, une poignée de noisettes décortiquées, 2 pommes, vinaigre de cidre, moutarde douce, sel et poivre.
Préparation : 15 mn – cuisson : 20 mn – coût : * - difficulté : *
Dans une poêle chaude, déposez le magret côté peau dans le fond. Faites cuire pendant 2 minutes à feu vif, ensuite baissez la température et laissez cuire 6 mn. Retournez les magrets et toujours à la même température, laissez cuire encore 3 ou 4 mn. Arrêtez la cuisson, réservez le canard dans de l’alu et videz la graisse formée par la cuisson. Laissez-en un peu dans la poêle. Coupez les pommes en grosses rondelles, coupez ces rondelles en deux et faites-les braiser doucement dans la poêle. Retournez-les souvent. Mélangez la Trévise aux noisettes broyées, assaisonnez de vinaigre de cidre, moutarde douce, sel et poivre. Pas besoin d’huile, les pommes et le magret apporteront un peu de matière grasse.
Détaillez les magrets en fines tranches. Dans les baguettes, répartissez la salade, les pommes passées dans la poêle et les fines tranches de magret. Si quelqu’un n’aime pas, vous me l’envoyez !

samedi, 19 octobre 2013

Coq au raisin

Syllogisme culinaire : Le jus est dans les raisins blancs, les raisins blancs sont dans la cocotte donc le jus des raisins blancs est dans la cocotte.

Coq au raisin, coq, raisin


Pour 6 personnes
Ingrédients : 6 beaux morceaux de coq fermier, couennes de jambon cru, huile de tournesol, farine, quelques branchettes de thym, laurier, baies de genièvre, 2 belles grosses grappes de raisin blanc (chasselas), sel et poivre.
Préparation : 10 mn – cuisson : 1 h 30 – coût : * - difficulté : * - ustensile : cocotte en fonte
Dans la cocotte faites chauffer 2 cuillères à soupe d’huile de tournesol et ajoutez un morceau de couenne de jambon cru.
Faites bien dorer les morceaux de coq de tous les côtés. Ajoutez 2 cuillères à soupe de farine, mélangez bien puis mouillez la viande avec un verre d’eau. Ajoutez du thym, 3 feuilles de laurier, 20 baies de genièvre. Salez et poivrez. Couvrez et laissez cuire à feu modéré pendant 45 minutes.
Au bout de ce temps, ajoutez les deux grosses grappes de raisin bien lavé. Ne vous fatiguez pas à égrapper le raisin. Couvrez à nouveau et laissez cuire 30 minutes supplémentaires.
A la fin de la cuisson, les grains sont fendus et vides et le jus est dans la cocotte. Débarrassez-vous des grappes et du morceau de couenne de jambon cru, rectifiez l’assaisonnement et servez votre coq avec des champignons sautés à l’ail, des pâtes, une purée ou de la polenta.

mercredi, 09 octobre 2013

Glace marsala-ricotta

Si je ne me connaissais pas, je m’inviterais à manger. Imaginez de la crème de Marsala, des cerises au sirop, de la ricotta… Allez, je me réserve une table !

Glace marsala-ricotta, glace, marsala, ricotta, yaourt grec, cerises, cerises amarena

Pour 1 litre de glace
Ingrédients : 4 jaunes d’œuf, 100 g de sucre, 250 g de ricotta, 250 de yaourt grec, 8 cl de crème de marsala, 50 g de raisins secs, quelques cerises amarena (au sirop).
Préparation : 15 mn – cuisson : aucune – coût : * - difficulté : * - ustensile : sorbetière
Faites tremper les raisins secs dans la crème de Marsala pendant quelques instants. Fouettez vivement les jaunes d’œuf avec le sucre, ajoutez la ricotta égouttée et émiettée et le yaourt grec. Continuez à mélanger tout ça au fouet. Ajoutez la crème de Marsala dans laquelle les raisins ont trempé mais n’ajoutez pas les raisins pour l’instant.
Mettez le mélange œuf-ricotta-yaourt dans la sorbetière ou la turbine à glace et faites prendre la glace. Avant d’arrêter la sorbetière, ajoutez les raisins secs, mélangez une dernière fois puis mettez au congélateur pendant quelques heures.
Quand la glace est bien prise, formez de jolies boules, déposez-les dans des verrines et décorez d’une ou deux cerises au sirop en les accompagnant de quelques gouttes de ce sirop. Hum…

mercredi, 02 octobre 2013

Poiramisu

En cuisine, la Cocotte laisse libre cours à son imagination. Elle invente un plat et invente le nom qui va avec. Poiramisu, on sait tout de suite ce que c’est et que ce sera bon, non ?

Poiramisu, poires, mascarpone, biscuits-cuillères, figues

Pour 6 personnes
Ingrédients : 6 poires Williams, 6 figues sèches, 1 poignée de raisins secs, 100 g de biscuits-cuillères, 2 œufs, 150 g de sucre en poudre, 250 g de mascarpone ou de crème fraîche épaisse.
Préparation : 20 mn – cuisson : 10 mn – coût : * - difficulté : *
Epluchez les poires, coupez-les en quartiers et enlevez le cœur et les pépins. Déposez les poires dans une casserole avec les figues et les raisins, couvrez d’eau et faites bouillonner à petit feu pendant 10 minutes. Puis égouttez et laissez refroidir complétement.
Ecrasez les biscuits-cuillères grossièrement et réservez. Séparez les blancs des jaunes d’œuf. Fouettez les jaunes avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Incorporez le mascarpone. Montez les blancs en neige et incorporez-les délicatement au mélange jaunes d’oeuf/sucre/mascarpone.
Débarrassez-vous de la queue des figues et coupez les figues en rondelles épaisses. Dans un joli plat de service en verre transparent, déposez une couche de poires, disposez les figues et les raisins. Saupoudrez de biscuits-cuillères et répartissez la moitié de la crème au mascarpone. Recommencez avec les fruits, les biscuits écrasés et terminez par la crème. Mettez au réfrigérateur une nuit et dégustez très frais.

dimanche, 29 septembre 2013

Poulet aux prunes

Vous avez remarqué que la Cocotte suivait les saisons ? Et qu’est-ce qu’on trouve en ce moment ? Des prunes. Alors qu’est-ce qu’on mange ? Des prunes !

Poulet aux prunes, poulet, prunes, slivovitz

Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 beau poulet fermier, 2 cuillères à soupe d’huile, 5 cl de slivovitz (alcool de prunes slave), 1 poireau, 500 g de prunes, 1 ou 2 sucres, eau, sel et poivre.
Préparation : 15 mn – cuisson : 1 h – coût : * - difficulté : * - ustensile : cocotte en fonte.
Découpez le poulet en 6 ou 8 morceaux. Coupez un poireau en fines rondelles, lavez-le. Faites chauffer l’huile dans la cocotte, ajoutez le poireau et faites dorer les morceaux de poulet de toutes parts. Versez la slivovitz (ou tout autre alcool de prunes*) et flambez le poulet. Quand les morceaux ont bien doré, ajoutez les prunes lavées et équeutées. Couvrez la cocotte et laissez compoter 20 mn.
Au bout de ce temps, les prunes ont bien ramolli alors débarrassez-vous de leur noyau. Salez, poivrez et ajoutez 15 cl d’eau et les 2 sucres (pour casser l’acidité des prunes). Mélangez, couvrez et laissez encore 20 minutes. Rectifiez l’assaisonnement et servez le poulet aux prunes avec du riz et un légume vert.

mercredi, 25 septembre 2013

Prunes au sirop de figues

Attention aux petites épines dans la peau des figues. Ça pique et ça peut rester longtemps. C’est peut-être pour ça qu’on les dit de barbarie.

prunes au sirop de figues,prunes,figues de barbarie

Pour 6 personnes
Ingrédients : 500 g de prunes, 1 kg de figues de Barbarie, 2 pommes, 1 poignée de raisins secs, 100 g de sucre et un bâton de cannelle, fécule.
Préparation : 5 mn - cuisson : 5 mn – coût : * - difficulté : * - ustensile : moulin à légumes
Lavez les prunes. Déposez-les dans une casserole. Couvrez-les des 100 g de sucre. Coupez les deux extrémités des figues, faites une petite incision dans leur peau sur la longueur et enlevez-la pour ne garder que le fruit. Passez les figues au moulin à légumes pour vous débarrasser des pépins et ne garder que le jus. Versez-le dans la casserole avec les prunes, ajoutez le bâton de cannelle et les raisins secs. Epluchez les pommes et coupez-les en gros morceaux. Ajoutez-les aussi à la casserole. Mettez à chauffer, comptez 4 minutes. Au bout de ce temps, enlevez les prunes et rangez-les dans les verrines de service. Augmentez un peu la température sous la casserole. Délayez une cuillère à café de fécule avec un peu d’eau et versez ce mélange dans la casserole. Faites bouillonner 1 ou 2 minutes, enlevez le bâton de cannelle puis répartissez la « compote » dans les verrines. Laissez refroidir et servez.

mercredi, 18 septembre 2013

Mirabelles en gelée de pommes

La saison des mirabelles, c’est très court. Alors ruez-vous chez votre maraîcher préféré et faites provision de ces petites merveilles dorées.

Mirabelles en gelée de pommes, tarte aux mirabelles, mirabelles, gelée de pommes, pommes

Pour 8 personnes
Ingrédients : 500 ml de jus de pommes, 3 feuilles de gélatine, 2 œufs, 75 g de sucre en poudre, 250 g de farine, ½ sachet de levure chimique, 60 g de beurre, 500 g de mirabelles.
Préparation : 30 mn + repos – cuisson : 25 mn – coût : * - difficulté : * - ustensiles : tourtière, billes de cuisson et papier sulfurisé
Faites tremper la gélatine dans de l’eau froide pendant 10 mn. Egouttez. Faites chauffer le jus de pommes et faites-y dissoudre la gélatine. Réservez.
Battez les œufs et le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Mélangez farine et levure. Faites fondre le beurre. Incorporez le beurre à la farine et continuez avec le mélange œufs-sucre. Formez une boule de pâte. Laissez-la refroidir un peu au réfrigérateur. Puis étalez-la sur une tourtière tapissée de papier sulfurisé. Relevez la pâte jusqu’en haut des bords de la tourtière. Recouvrez la pâte de papier sulfurisé et déposez des billes de cuisson. Passez au four à 175°c pendant 15 mn. Coupez les mirabelles en 2, dénoyautez-les. Au bout des 15 mn, sortez la tarte, enlevez billes et papier sulfurisé du dessus. Couvrez la tarte de mirabelles en les serrant bien. Saupoudrez d’un peu de sucre et remettez au four encore 10 mn. Sortez la tarte et laissez refroidir. Puis versez la gelée de pommes et mettez au frais 4 à 5 h, jusqu’à ce que la gelée prenne.