dimanche, 18 février 2018

Poule pie

Relevez la tête fièrement, serrez les lèvres et avec le plus bel accent anglais qui soit, prononcez « paille, j’ai fait un poule paille. »

Poule pie, pie, la Cocotte, la Voix du Nord

Poule-pie
Le saviez-vous ? Les Anglais se repaissent de pie, une tourte en français, et rivalisent d’ingéniosité et de bon goût dans le choix des farces, des tourtières et des petits objets qui y sont liés. Ainsi ce petit oiseau qui sert de cheminée à la tourte et d’où s’échappe une odeur qui va allécher tout le monde. Avez-vous déjà goûté le « steak and kidney pie », cette tourte au bœuf et aux rognons qu’on peut accompagner d’une sauce brune et épaisse qui se nomme « gravy » ? Et l’incontournable « apple pie », aux pommes, cannelle, raisins et crème fouettée… Oh my god !


Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 poule, 1 oignon, laurier, sel, poivre. Sauce :  50 g de beurre, 50 g de farine, 200 g de chair à saucisse, champignons.

Pie : 150 g de farine, 50 g de beurre, 1 œuf, thym, sel et poivre.
Préparation : 30 min – cuisson : 1 h 30 – coût : * - difficulté : * - ustensiles : cocotte-minute, rouleau à pâtisserie et tourtière

Poule pie, pie, la Cocotte, la Voix du Nord

Plongez la poule dans la cocotte-minute dans l’eau bouillante avec sel, poivre, thym, oignon et laurier. Mettez la cocotte sous pression et laissez cuire 1 h.
Pendant ce temps, faites une boule de pâte brisée avec beurre fondu, farine, œuf, sel, poivre et thym. Rangez au réfrigérateur et laissez-la 1 h.
Dans une sauteuse, faites un roux avec beurre et farine. Allongez de bouillon de poule et ajoutez les champignons coupés en lamelles et la poule en petits morceaux. Faites des petites boulettes de porc et ajoutez-les à la poule. Assaisonnez.
Abaissez la pâte à pie. Déposez la sauce dans 1 tourtière, recouvrez de la pâte, enfournez dans 1 four préchauffé à 175° C et laissez cuire 30 minutes.

lundi, 12 février 2018

Velouté d’endives lard et saumon

Il est des fois où la Cocotte se tait pour laisser à ses invités le temps de reprendre leurs esprits. Oui, elle le sait, son velouté est une tuerie.

Velouté d’endives lard et saumon, la Cocotte, la Voix du Nord, endives, saumon

Pour 6 personnes
Ingrédients : 100 g de lardons fumés, 800 g d’endives, 250 g de saumon frais, 25 g de beurre, 30 g de farine, 1 litre de bouillon de légumes, sel et poivre blanc, 1 pincée de muscade, baguette de pain.
Préparation : 15 min – cuisson : 30 min – coût : * - difficulté : * - ustensile : mixeur électrique
Faites dorer les lardons dans le beurre pendant 5 minutes.  Enlevez le cœur des endives et coupez celles-ci en petits tronçons. Ajoutez-les dans la casserole. Couvrez et laissez cuire 10 minutes. Ajoutez 30 g de farine. Mélangez bien et versez petit à petit le bouillon. Salez légèrement, poivrez et terminez par la muscade. Couvrez et laissez cuire 20 minutes. Mixez le velouté très finement et rectifiez l’assaisonnement.
Au moment de servir, tranchez le saumon très finement. Faites toaster quelques tartines de baguette. Servez le velouté dans des assiettes creuses, posez le saumon tranché par-dessus et proposez des tranchettes de pain toasté.

samedi, 10 février 2018

Dos de cabillaud braisé à la bière du pays de Patrice Coëvoët, chef du Bachelin à Saint-Omer

« Quand j’étais petit, je voulais être boulanger. On m’a dit qu’il fallait que je sois cuisinier parce qu’il fallait toujours manger » alors Patrice est devenu cuisinier, un cuisinier « des Flandres, du pays flamand ». Et sa cuisine l’atteste, faisant honneur aux beaux produits locaux. Chef perfectionniste et intransigeant, il ne compte pas ses heures. Avec Annick, sa pétulante épouse, et son équipe très fidèle, il reçoit les gens avec chaleur et simplicité. « J’aime le contact, ce n’est pas une corvée, parfois je m’assois avec mes clients. » Alors comme eux, la Cocotte a goûté et apprécié la cuisine de Patrice et l’a écouté. Tout simplement.

dos de cabillaud braisé à la bière du pays de patrice coëvoët,chef du bachelin à saint-omer,patrice coevoet,la bachelin,saint-omer,la cocotte,le chef et la cocotte,la voix du nord

Auberge du Bachelin, boulevard de Strasbourg, 62500 Saint-Omer 0321384277

Dos de cabillaud braisé à la bière du pays
Pour 6 personnes
Ingrédients : 6 dos de cabillaud de 150 g chacun, 50 g de beurre, 15 cl de crème liquide, 200 g de carottes, 200 g de poireaux, 6 endives, cassonade, 50 cl de bière Goudale blonde, 1 échalote, curry, sel, poivre.
Préparation : 30 min – cuisson : 15 min – coût : * - difficulté : *

dos de cabillaud braisé à la bière du pays de patrice coëvoët,chef du bachelin à saint-omer,patrice coevoet,la bachelin,saint-omer,la cocotte,le chef et la cocotte,la voix du nord

Cuisez les carottes et faites-en une purée avec un peu de crème, sel, poivre et curry. Faites cuire les poireaux effilochés à l’anglaise (à l’eau bouillante puis refroidis dans de l’eau glacée).
Faites cuire les dos de cabillaud 10 minutes dans un peu de matière grasse et d’eau, au four à 170° C.
Emincez les endives et faites-les suer 5 minutes dans du beurre. Salez, poivrez et ajoutez 1 pincée de cassonade.
Pelez et ciselez l’échalote et faites-les suer dans le beurre. Mouillez-la à la bière, faites réduire le jus et ajoutez la crème liquide et 50 g de cassonade (pour casser l’amertume de la bière). Mixez la sauce et montez-la avec un peu de beurre. Rectifiez l’assaisonnement. Dressez le plat en faisant des quenelles de carottes, des ronds d’endives à l’emporte-pièce, répartissez l’effilochée de poireaux sur le poisson et versez la sauce.  

jeudi, 08 février 2018

Pop-salade de mâche

Voici une salade branchée au shoyu et au pop-corn, dédicace à mon idole, Etienne Daho, roi de la pop française.

Pop-salade de mâche, mâche, pop-corn, Etienne Daho, la Cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 300 g de mâche du marché, 2 cuillères à soupe de maïs à pop-corn, 2 càs d’huile de tournesol, 2 échalotes, 1 càs d’huile d’olive, 3 cl de sauce shoyu (dans les épiceries bio), le jus de 2 citrons, 1 càc de miel, sésame doré et poivre.
Préparation : 15 min – cuisson : 3 min – coût : * - difficulté : * - ustensiles : casserole avec couvercle
Dans une casserole, versez l’huile de tournesol et ajoutez le maïs à pop-corn. Couvrez la casserole et faites-la chauffer. Le maïs éclate très rapidement. Dès que ça se calme, arrêtez le feu et laissez refroidir. Coupez les queues des petits bouquets de mâche. Lavez la mâche soigneusement et essorez-la. Pelez et ciselez les échalotes. Préparez la sauce en mélangeant échalotes, huile d’olive, sauce shoyu, jus de citron et miel. Dans un grand saladier, mélangez mâche et vinaigrette et couvrez de pop-corn. Saupoudrez généreusement la salade de sésame doré, poivrez comme il vous plaît et servez vite. Vous pouvez aussi ajouter des noisettes broyées.

vendredi, 02 février 2018

Pois chiches au rouge

Fermez les yeux, imaginez l’atlas, les chameaux, les palmiers, les oasis, les épices… Vous êtes au Maroc, vous êtes bien, vous êtes détendus.

Pois chiches au rouge, pois chiches, la Cocotte, la Voix du Nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 500 g de pois chiches secs, 1 càc de bicarbonate de soude, 2 grandes longanisses, 2 gros oignons, huile d’olive, 1 grosse boîte de tomates pelées, origan, coriandre moulue, 1 branche de romarin, sel et poivre.
Préparation : 30 min – cuisson : 1 h – coût : * - Difficulté : * - ustensile : faitout
La veille faites tremper les pois chiches dans de l’eau froide et changez-la régulièrement.
Le lendemain, versez-les dans un faitout, couvrez-les bien d’eau, salez légèrement et mettez-les à cuire pendant 15 à 20 mn. Ajoutez un peu de bicarbonate de soude. Goûtez pour voir s’ils sont cuits. Egouttez et réservez.
Pelez et ciselez les oignons. Faites chauffer 3 cuillères à soupe d’huile dans le faitout et faites dorer les oignons. Ajoutez tomates coupées gros, origan, coriandre et romarin. Ajoutez les pois chiches et couvrez d’eau. Salez, couvrez et laissez cuire 15 à 20 minutes.
Coupez les longanisses en petits morceaux, ajoutez-les au dernier moment. Poivrez et c’est prêt.

lundi, 29 janvier 2018

Mango-crevettes

Pour démarrer la semaine, la Cocotte vous offre une entrée pleine de goûts et de couleurs. Histoire de mettre du soleil dans ces jours gris.

Mango-crevettes, mangue, crevettes, la Cocotte, la Voix du Nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 800 g de queues de crevettes, ½ chou chinois, 1 gousse d’ail, 1 poivron pelé en bocal, huile de sésame, sauce soja, citron, 2 mangues, sel et poivre. Facultatif : piment en poudre
Préparation : 15 min – cuisson : 15 min – coût : * - ustensiles : wok et mandoline
Enlevez les grosses côtes du chou et détaillez les feuilles en lanières assez fines. Faites chauffer l’huile dans le wok et faites sauter le chou 3 ou 4 minutes. Ajoutez 5 cl de sauce soja et l’ail pelé et pilé, mélangez et mettez de côté.
Remplacez le chou par les queues de crevettes, faites-les sauter 3 ou 4 minutes.
Pelez les mangues et détaillez-les en fines lamelles à l’aide de la mandoline. Ajoutez-les aux crevettes. Coupez le poivron en petits dés. Ajoutez-les dans le wok. Allongez d’un trait de jus de citron. Salez, poivrez et pimentez comme il vous plaira.
Assemblez chou chinois et crevettes aux mangues, mélangez et servez tout de suite.
Vous pouvez prélever les zestes du citron et les ajouter au plat.

jeudi, 25 janvier 2018

Crème de radis noir en petits verres

Petits verres à vodka, avec une jolie paille coupée à la taille des verres, rondelles de radis et graines de pavot pour décorer, c’est tout simplement beau.

Crème de radis noir en petits verres, radis noir, la cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 radis noir de 250 g environ, 2 ou 3 cuillères à soupe de fromage blanc, le jus d’1/2 citron, 10 cl de lait, sel, poivre blanc. Facultatif : graines de pavot
Préparation : 10 min – cuisson : aucune – coût : * - difficulté : * - ustensiles : râpe, hachoir électrique et chinois
Pelez le radis noir, coupez-le en 4 parties et râpez-en 3 parties sur 4 finement. La dernière partie servira à la décoration du plat. Dans le bol du hachoir électrique, assemblez radis noir, fromage blanc, quelques gouttes de citron, lait (vous pouvez en ajouter encore un peu plus) et mixez finement. Passez ensuite cette crème au chinois pour obtenir une belle crème bien lisse. Salez un peu et poivrez comme il vous plaira. Si vous ne vous en servez pas de suite, rangez la crème dans un plat hermétique et mettez-la au frais.
Pour la servir, préparez des dips de légumes fraîchement coupés, des carottes pelées, des branches de céleri, des feuilles d’endives, des feuilles de frisée… et décorez vos verres de rondelles de radis noir mises de côté.

dimanche, 21 janvier 2018

Petits choux farcis

Optez pour un chou bien vert. Plus on l’effeuille, plus blanc il devient. Adaptez la farce selon vos goûts. Soyez inventifs, créatifs, imaginatifs…

Petits choux farcis, chou farci, La Cocotte, la voix du nord

Quand on pense au chou farci, on pense naturellement au chou farci auvergnat, avec farce au porc et au bœuf, ail et vin blanc, bouillon et persil. On enlève les premières feuilles et on le fait cuire en entier dans de l’eau bouillante pendant quelques minutes. Mais les Auvergnats ne sont pas les seuls à pouvoir se vanter de cette spécialité. En Provence, on trouve le lou fassum au porc et petits pois. En Bretagne, place à la bardatte avec cailles et lapin. A l’étranger, les choux se farcissent aussi à tout. Serbes, Monténégrins, Bosniens, Croates, … font des sarma avec différentes sortes de viandes et du riz. Et en Roumanie ou en Moldavie, c’est la même chose ou presque mais on les nomme sarmale.

Petits choux farcis, chou farci, La Cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 chou vert, 250 g de chair à saucisse, 1 tranche épaisse de jambon de pays, 200 g de riz cuit, des champignons séchés, ½ boîte de concentré de tomates, 1 l à 1,5 l de bouillon de volaille, 1 grosse gousse d’ail, sel, poivre, laurier.
Préparation : 30 min – cuisson : 1 h 15 – coût : * - difficulté : ** - ustensile : ficelle de boucher
Prélevez 12 feuilles de chou. Enlevez une partie de la côte centrale mais pas trop. Il faut que les feuilles restent entières ! Faites bouillir une casserole d’eau et plongez les feuilles dedans 10 minutes et laissez refroidir. Faites cuire le riz et faites regonfler les champignons secs dans un bol d’eau bouillante. Mélangez chair à saucisse, jambon coupé en petits morceaux, riz, champignons, ail ciselé, concentré de tomates, sel et poivre. Déposez 2 belles cuillers à soupe de farce sur une feuille, roulez la feuille en la fermant bien. Ficelez-la bien comme une paupiette. Faites de même avec les autres feuilles. Déposez tous les petits choux farcis dans une sauteuse avec le laurier, couvrez-les de bouillon et faites cuire à couvert les petits choux pendant 1 heure à feu moyen.  

lundi, 15 janvier 2018

Scacciata feuilletée aux oignons

Oh la la, Madame, mais qu’est-ce que vous avez fait là ! Oh la la, Madame, mais c’est pas possible de voir un plat aussi bon et aussi simple !

Scacciata feuilletée aux oignons, scacciata, oignons, pâte feuilletée, la Cocotte, la Voix du Nord


Pour 6 personnes
Ingrédients : 2 rouleaux de pâte feuilletée pur beurre, 6 gros oignons (si vous trouvez des blancs, c’est parfait), 10 morceaux de sucre, 30 g de beurre, 5 cl d’huile d’olive, 10 cl de vermouth, sel et poivre mignonnette.
Préparation : 30 min – cuisson : 1 h – coût : * - difficulté : * - ustensiles : faitout, papier-cuisson et plaque qui va au four
Pelez les oignons et coupez-les finement. Faites fondre le beurre dans le faitout, ajoutez l’huile d’olive, oignons et sucre et faites compoter le tout à couvert 30 minutes à feu doux en remuant très souvent. Quand ça manque de liquide, ajoutez le vermouth et un peu d’eau. Laissez refroidir 1 heure. Salez, poivrez et mélangez.
Préchauffez le four à 180° C. Posez un disque de pâte sur du papier-cuisson, sur la plaque qui va au four. Répartissez régulièrement les oignons. Humidifiez un peu les bords de la pâte et recouvrez le tout de l’autre rouleau. Soudez les bords et passez au four 30 minutes. Dégustez tiède ou froid.

jeudi, 11 janvier 2018

Gratin de courge à la muscade

Ne vous fatiguez pas à peler la courge bio. La peau est tendre et passe sans rechigner au moulin à légumes, au mixeur ou au presse-purée.

Gratin de courge à la muscade, courge, muscade, gratin, La Cocotte, la Voix du Nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 800 g de courge butternut bio, 500 g de pommes de terre Bintje, 25 cl d’eau, 1 œuf, 150 g de fromage frais, parmesan (facultatif), de la muscade moulue, beurre, sel et poivre.
Préparation : 15 min – cuisson : 45 min – coût : * - difficulté : * - ustensiles : épluche-légumes, presse-purée et plat à gratin
Coupez la courge en deux, épépinez-la et coupez-la en petits morceaux. Pelez les pommes de terre et coupez-les en morceaux. Déposez les légumes dans une casserole, couvrez-les d’un grand verre d’eau, salez et couvrez la casserole. Mettez-la à cuire 20 minutes environ, la pointe d’un couteau doit passer facilement à travers les légumes. Passez-les au presse-purée. Ajoutez l’œuf entier, le fromage frais, une pincée de muscade moulue et poivrez légèrement. Mélangez très vigoureusement. Préchauffez le four à 200° C. Beurrez le plat à gratin, versez la purée et couvrez-la d’un peu de parmesan. Faites cuire le gratin jusqu’à ce qu’il soit doré et servez avec une viande grillée et/ou une salade.

dimanche, 07 janvier 2018

Rouelle aux lentilles cuisson lente

Les lentilles vertes du Puy en Velay
Bénéficiant d’une appellation d’origine protégée, la lentille verte du Puy en Velay est reconnaissable à sa couleur. Comme vous l’avez deviné, la lentille verte est verte ! D’après les gourmets et les gourmands, entre les jaunes, les brunes, les corail, les blondes…, quand on en fait le tri, c’est la lentille verte qui sort toujours du lot. Ferme et tendre, pas farineuse, elle se prête avec délice à des préparations à base de viandes fumées ou salées. Seule ou accompagnant des pommes de terre, elle fait une belle soupe et servie avec une vinaigrette bien relevée, elle se plaît dans l’échalote ou l’oignon. Un bouquet garni, un oignon piqué de clous de girofle, un bon bouillon et elle vous dit merci.

Rouelle aux lentilles cuisson lente, lentilles vertes, rouelle fumée, La Cocotte, la Voix du Nord

Rouelle aux lentilles cuisson lente

Ajoutez saucisses fumées, saucisses de Strasbourg, carottes en rondelles, ajoutez ce que vous voulez sauf du sel. La rouelle fumée l’est déjà beaucoup !

Rouelle aux lentilles cuisson lente, lentilles vertes, rouelle fumée, La Cocotte, la Voix du Nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 belle rouelle fumée, thym, poivre, laurier, un peu de matière grasse, 500 g de lentilles vertes, 6 pommes de terre Bintje, 50 g de chapelure fine.
Préparation : 20 min + dessalage de la viande pendant 24 heures – cuisson : 3 h – coût : * - difficulté : *
Faites dessaler la rouelle dans une grande quantité d’eau souvent renouvelée toute une journée. Le lendemain, faites bouillir la rouelle dans de l’eau 30 minutes avec thym, poivre et laurier. Gardez le bouillon. Préchauffez le four à 150° C. Déposez la rouelle dans un plat qui va au four, graissez-la un peu avec de l’huile ou du saindoux et déposez-la dans le four. Laissez-la cuire 2 h en baissant la température au bout d’1 heure sur 120° C.
Faites cuire les lentilles 30 minutes dans de l’eau salée. Faites cuire les pommes de terre à la vapeur.
Effilez la rouelle. Mélangez lentilles égouttées et rouelle dans un plat. Ajoutez les pommes de terre et une bonne louche de bouillon. Couvrez de chapelure fine et remettez au four 30 minutes.

vendredi, 05 janvier 2018

Tamoul moules

Si vous ne trouvez pas de feuilles de citron-kaffir, ce n’est pas grave. Ajoutez simplement le jus d’un autre citron vert et on n’y verra que du feu.

Tamoul moules, moules, épices, citron-kaffir

Pour 6 personnes
Ingrédients : 3 litres de moules de bouchot, 1 càs d’huile de coco, 2 oignons blancs, 1 càs de curry, 2 citrons verts, 1 càc de graines de coriandre, 2 feuilles de laurier, 3 feuilles de citron kaffir, 10 capsules de cardamome, 30 cl de coulis de tomates, 1 yaourt-nature, sel, poivre.
Préparation : 30 min – cuisson : 30 min environ – coût : * - difficulté : *
Grattez les moules si ça n’a pas déjà été fait. Déposez-les dans une marmite, couvrez-la et faites chauffer jusqu’à ce que les moules s’ouvrent. En 10 minutes, c’est fait. Décoquillez-les et réservez-les.
Faites chauffer l’huile dans une casserole et ajoutez les oignons pelés et ciselés. Continuez avec curry, citrons coupés en quartiers, coriandre, laurier, citron kaffir, cardamome et coulis de tomates. Couvrez et laissez mijoter 15 minutes. A la fin de la cuisson, ajoutez le yaourt-nature, salez légèrement, poivrez et ajoutez les moules décoquillées. Dès qu’elles sont réchauffées, arrêtez la cuisson et servez ce plat avec du riz basmati en débarrassant les moules des feuilles de laurier et de citron kaffir.

samedi, 30 décembre 2017

Velouté de topinambours à l’huile truffée de Will et Sandrine Seney du restaurant « Ripaille » à Lille

Un petit restaurant « pour pouvoir travailler à deux », des recettes en apparence simples et de saison, des produits locaux, souvent bio, comme les légumes, la viande, les cidres, les bières ou encore les limonades, une carte qui change tous les mois, des suggestions pour faire découvrir de belles choses aux clients curieux et des plats végétariens pour faire plaisir à tout le monde, « On a laissé de côté l’aspect gargantuesque du mot Ripaille, on a seulement gardé le côté convivial du mot pour bien manger en étant bien accompagné. » Will et Sandrine ont tout compris en ouvrant ce lieu, ici on fait Ripaille !

velouté de topinambours à l’huile truffée de will et sandrine seney du restaurant « ripaille » à lille

Ripaille, 4 rue des Bouchers, 59800 Lille et sur Facebook

03 74 11 63 55

Velouté de topinambours à l’huile truffée
Pour 6 personnes
Ingrédients : 500 g de topinambours, 500 g d’hélianthis (légumes ressemblant aux topinambours), 100 g de beurre, environ 25 cl de crème liquide, sel, poivre, 1 poignée de noisettes décortiquées, quelques châtaignes débarrassées de leur peau, huile d’olive à la truffe, ciboulette. Facultatif : un peu de foie gras.
Préparation : 15 min – cuisson : 30 min – coût : * - difficulté : * - ustensiles : économe et blender

velouté de topinambours à l’huile truffée de will et sandrine seney du restaurant « ripaille » à lille

Pelez les légumes à l’aide de l’économe. Faites-les cuire de 25 à 30 minutes dans de l’eau bouillante jusqu’à ce qu’ils soient tendres. Pour faciliter la digestion de ces légumes, changez l’eau trois fois en cours de cuisson. Vous pouvez aussi les faire cuire dans du lait, cela aura le même effet.
Egouttez les légumes et passez-les au blender avec le beurre et la crème liquide jusqu’à avoir un beau velouté. Salez et poivrez. Dressez de belles assiettes creuses, parsemez de brisures de noisettes et de châtaignes, ajoutez un filet d’huile à la truffe et un peu de ciboulette ciselée.
Pour les fêtes, ajoutez des petits morceaux de foie gras sur le velouté et dégustez-le bien chaud.

velouté de topinambours à l’huile truffée de will et sandrine seney du restaurant « ripaille » à lille

jeudi, 28 décembre 2017

Bouillon-volaille aux nouilles

Voici un petit bouillon léger pour apaiser nos petits estomacs avant le réveillon du Nouvel an. Une purge, en somme !

Bouillon-volaille aux nouilles, La Cocotte, la Voix du Nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : huile de sésame, 1 carcasse de poulet, 1 oignon, 1 càc de pâte de piment, 3 càs de sauce shoyu, 1 càs de graines de coriandre, thym, laurier, 2 carottes, 3 œufs, 6 cébettes, 300 g de nouilles chinoises, poivre.
Préparation : 30 min – cuisson : 1 h 45 – coût : * - difficulté : * - ustensile : marmite
Faites chauffer 1 càs d’huile de sésame dans la marmite et faites-y dorer l’oignon pelé et ciselé. Ajoutez carcasse de poulet, pâte de piment, shoyu, coriandre, thym et laurier. Mouillez avec 3 litres d’eau. Couvrez la marmite et laissez cuire à feu doux 1 h 30. Filtrez le bouillon.
Au bout de ce temps, faites tremper les nouilles dans de l’eau pour les séparer. Egouttez-les et faites-les cuire dans le bouillon, le temps indiqué sur le paquet de pâtes.
Faites cuire les œufs pour les avoir durs. Ecalez les œufs, coupez-les en deux.
Ciselez les cébettes. Répartissez pâtes, bouillon et carottes râpées gros dans des bols. Continuez avec les cébettes et ½ œuf par personne et dégustez très chaud.

mardi, 26 décembre 2017

Crème de panais, foie gras et genièvre

Nul besoin de dépenser des fortunes dans le foie gras que vous allez choisir. Mais quand même, n’allez pas me prendre n’importe quoi.

Crème de panais, foie gras et genièvre, La Cocotte, La Voix du Nord, foie gras, paanis

Pour 6 personnes
Ingrédients : 300 g de panais, 1 pomme à cuire, 100 g de foie gras, 20 g de graisse d’oie, sel, poivre blanc, 15 cl de crème liquide, 1 cuiller à café de genièvre de Houlle
Préparation : 20 min – cuisson : 25 min – coût : ** - ustensiles : mixeur plongeant, chinois, 6 verrines
Pelez et coupez les panais en petits morceaux. Faites-les bouillir 15 minutes dans une casserole d’eau. Egouttez-les. Faites dorer les panais dans la graisse d’oie. Pelez, épépinez et coupez la pomme en petits morceaux et ajoutez-les aux panais. Poivrez et versez 500 ml d’eau. Couvrez et laissez cuire 10 minutes. Passez le tout au mixeur plongeant pour avoir une soupe assez liquide et passez-la au chinois pour ne plus avoir de morceaux. Ajoutez la crème liquide, versez le genièvre et rectifiez l’assaisonnement. Gardez au chaud. Coupez le foie gras en dés. Versez la crème de panais dans des verrines puis les dés de foie gras.

lundi, 18 décembre 2017

Carpaccio de betteraves au citron

Pauvres de vous, peut-être pensiez-vous que la Cocotte vous avait oubliés ? Mais non, la revoilà. Après un arrêt momentané de l’image, la revoici, la plume alerte et sa besace remplie de nouvelles recettes. The Cocotte is back et elle entend bien rattraper le temps perdu. A raison d’une recette tous les deux jours dans la Voix du Nord et sur son blog, elle revient vous donner la becquée. Les ergots dans les starters, sa toque vissée sur sa p’tite tête, sa cuillère en bois sous le bras et c’est reparti, mon Kiki. Elle ne vous laissera plus tomber !

La recette

Fines, délicates, colorées, acidulées, ces très belles rondelles de betteraves se servent très fraîches et sont d’une élégance rare.

Carpaccio de betteraves au citron, betteraves, citron, la Cocotte

Pour 6 personnes
Ingrédients : 3 betteraves moyennes, 10 cl de vinaigre de cidre, laurier, sel, poivre blanc, ½  citron bio, 20 cl de crème liquide.
Préparation : 15 min – cuisson : 10 min – coût : * - difficulté : * - ustensiles : mandoline, zesteur, presse-agrumes, fouet électrique
Pelez les betteraves et coupez-les en très fines tranches à l’aide de la mandoline. Déposez les tranches dans une assiette creuse.
Faites bouillir le vinaigre 10 minutes avec une feuille de laurier, un peu de sel et 1 cuiller à café de poivre blanc en grains. Filtrez le vinaigre, versez-le sur les betteraves et laissez infuser.
Lavez le citron, prélevez les zestes et pressez-le.
Montez la crème liquide en chantilly. Salez et poivrez-la légèrement et versez quelques gouttes de jus de citron. Egouttez les betteraves, faites 6 petits tas et couvrez-les de chantilly au citron et les zestes. Servez bien frais.

jeudi, 30 novembre 2017

Soupe soja-saucisse

La Cocotte ne vous apprend rien, c’est la cuisine qui distingue l’homme de l’animal. Pour arriver à ce distinguo, il y eut d’abord le feu puis la cuisson sur ce feu des animaux chassés ou pêchés.
Et comme déjà à l’époque, on n’arrêtait pas le progrès, arriva un récipient creux dans ou sur le feu, dans la foulée, l’eau dans un plat creux sur le feu,... Enfin naquit le bouillon.
Ce haut fait de l’histoire se situe à l’âge du néolithique, vers 9000 ans avant le petit Jésus.
Qui eut la brillante idée de remplir des poteries ? Personne ne nous le dit. Mais très rapidement, on jette dans ces pots d'eau bouillonnante, quantité d’aliments. Herbes, céréales, fruits, épices, viandes, légumes, poissons, condiments viennent agrémenter le bouillon quotidien du vulgum pecus protohistorique…
Avec le développement de l’agriculture et l’avènement des céréales, on forme une sorte de pain cuit dans le bouillon, et sans se le savoir, on invente le brouet.
S’en suivent la soupe (pain et liquide chaud), le potage (avec ses légumes) puis la viande quand c’est fête ! Puis à la renaissance, on invente le livre de cuisine et arrivent alors les veloutés, minestrone, garbure, consommés, bisques, et tutti quanti sur papier pas encore glacé !
L’appertisation fait son apparition au début du XIXème siècle et c’est parti mon kiki pour tout mettre en boîte, donc les soupes.
Au début du siècle dernier, Justus Liebig invente le Viandox ou assimilé. Quelques années plus tard, on passe tout à la moulinette électrique. On entre dans l'époque de la mécanisation de la soupe, l'industrialisation du potage.
Puis la lyophilisation, les bouillons-cubes, la mise en sachets des soupes déshydratées, la congélation, les Bolino, les noodle soups rangées bien serrées avec leurs petits sachets d’épices…, la Cocotte en passe et des meilleurs ! On fait tout pour améliorer le principe de l'eau chaude, voire très chaude dans un bol. Mouais... Rien ne vaut la vraie, l'authentique, l'unique soupe faite maison. 

La soupe, y'en a pour tous les goûts et toutes les bourses. Et comme pour les sauces, c'est dans la soupe qu'on peut reconnaître un bon cuisinier. A vos louches !

La Cocotte, soupe soja-saucisse, soupe

Soupe de riz soja-saucisse
Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 poignée de champignons séchés, 200 g de riz blanc, 200 g de chair à saucisse ou 1 grosse saucisse de Toulouse, 1 tranche épaisse de jambon de pays, ½ boîte de concentré de tomates, 1,5 à 2 litres de bouillon de volaille, 1 gousse d’ail, 1 cuillère à soupe de pâte de soja rouge, poivre. Pour servir : purée de piment
Préparation : 15 min – cuisson : 30 min – ustensile : faitout

Réhydratez les champignons secs dans un bol d’eau bouillante pendant quelques minutes. Faites cuire le riz comme indiqué sur le paquet. Egouttez-le et réservez-le.Dans un faitout, faites rissoler la chair à saucisse et la tranche de jambon de pays coupé en petits dés. Ajoutez le concentré de tomates et versez le bouillon.
Continuez avec l’ail pelé et ciselé et enfin ajoutez la cuillère de pâte de soja rouge. Mélangez bien, couvrez et laissez cuire 25 minutes. Ajoutez alors le riz mis de côté, poivrez et laissez encore 5 minutes. Servez cette soupe pleine de goût en proposant un peu de purée de piment pour qui en veut. Mais n’ajoutez pas de sel, le soja est déjà très, très salé !

lundi, 12 décembre 2016

Crème de lingots à l’Orientale

Ajoutez quelques graines de grenade et de l’oignon rouge ciselé finement et ils apporteront une petite touche acidulée. C’est pas une bonne idée, ça ?

Crème de lingots à l’Orientale

Pour 6 personnes
Ingrédients : 150 g de lingots secs, 1 cuillère à café de bicarbonate de soude, 1 gousse d’ail, sel, poivre, 2 cuillères à soupe de tahineh, le jus d’un gros citron, 15 à 20 cl d’eau pour allonger la crème. Facultatifs : huile d’olive et piment broyé
Préparation : 15 min – cuisson : 20 à 25 min – coût : * - difficulté : * - ustensile : blender
Faites tremper les lingots pendant 12 heures puis faites-les cuire en les couvrant d’eau avec la cuillère de bicarbonate et un peu de sel pendant 20 à 25 minutes. Ils doivent être tendres. Égouttez-les puis passez-les au blender avec le jus de citron, la gousse d’ail pelé et pilé, le tahineh et le poivre. Allongez à l’eau pour avoir une belle crème. Attention à ne pas la faire trop liquide !
Pour la servir, décorez-la d’un peu de piment broyé et versez un filet d’huile d’olive.
Tartinez de cette crème des grandes galettes turques et farcissez ces galettes de viande d’agneau grillée et parfumée à l’origan ou au thym libanais.

samedi, 10 décembre 2016

Julienne en pommes de terre

Julienne s’est cachée dans la pomme de terre, saurez-vous la reconnaître ? Elle est blanche, coupée en petits morceaux et n’a plus d’arêtes.

Julienne en pommes de terre

Pour 6 personnes
Ingrédients : 3 grosses pommes de terre, 300 g de filet de julienne (ou autre poisson blanc), 500 g d’épinards frais, 2 yaourts-nature, thym, sel et poivre.
Préparation : 15 min – cuisson : 1 h 30 – coût : * - difficulté : *
Lavez les pommes de terre et essuyez-les soigneusement. Faites-les cuire une bonne heure au four à 200° C puis coupez-les en deux dans l’épaisseur quand elles auront un peu refroidi.
Raclez la chair des pommes de terre en prenant soin de ne pas craquer la peau. Pour cela, laissez 5 millimètres de chair à l’intérieur.
Faites cuire le poisson 10 minutes à la vapeur. Enlevez les arêtes et coupez le poisson en très petits morceaux. Lavez les épinards, enlevez les queues et détaillez les épinards en très fines lamelles.
Mélangez chair des pommes de terre, morceaux de poisson, épinards, les yaourts-nature, sel, poivre et un peu de thym. Farcissez les demi-pommes de terre de ce mélange et remettez à gratiner au four une vingtaine de minutes.

vendredi, 09 décembre 2016

Saucisson de Lyon tout pistache

Dis, la Cocotte, je vais à Lyon pour le week-end, as-tu envie ou besoin de quelque chose en particulier ? Oui, réponse A. Non, réponse B.

Saucisson de Lyon tout pistache

Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 saucisson de Lyon à la pistache pour 6 personnes, 1 citron, 3 cuillères à soupe d’huile, 1 botte de pourpier, 1 échalote, 1 petit oignon, 1 cuillère à café de moutarde douce, sel, poivre, 800 g de pommes de terre Charlotte, 1 petit verre d’eau. Facultatif : pistaches décortiquées
Préparation : 15 min – cuisson : 45 min – coût : * - difficulté : * - ustensile : mixeur
Faite chauffer le saucisson pendant 45 minutes dans une casserole d’eau frémissante. Pelez et coupez les pommes de terre en rondelles de 5 à 7 mm d’épaisseur. Déposez-les dans une casserole et couvrez-les d’eau. Faites-les cuire 10 minutes à partir de l’ébullition. Vérifiez leur cuisson pour éviter qu’elles tournent en purée, il faut les garder un peu fermes. Égouttez-les et gardez-les au chaud.
Prélevez les feuilles du pourpier, passez-les sous l’eau (gardez les tiges pour faire un potage). Mixez le pourpier avec l’oignon et l’échalote pelés, la moutarde, le jus du citron et l’huile. Salez, poivrez et ajoutez 7 à 8 cl d’eau pour avoir une sauce bien liquide.
Coupez la saucisse en rondelles. Mélangez sauce et pommes de terre et servez ce plat chaud ou tiède, parsemé de pistaches ou pas.