dimanche, 25 novembre 2018

Waterzooï de poisson

Levez les filets des gros poissons et commencez par eux quand le bouillon sera prêt. Enfin terminez par les plus petits.

Waterzooï de poisson, waterzooï, waterzoï, la cocotte, la voix du nord

La Cocotte aurait pu mettre plein d’autres choses dans ce bouillon d’origine flamande. Elle aurait pu mettre des filets de cabillaud, de lieu noir ou jaune, 1 ou 2 oignons, de la bière à la place du vin blanc, des petites crevettes grises juste à la fin. Elle aurait pu mettre carrément du poulet ou de la poule au lieu de tous les poissons choisis. Mais non, elle a pris ce qu’elle a trouvé chez le poissonnier, des poissons de chez nous, pêchés la veille et qui n’ont pas fait 20000 kilomètres avant d’arriver dans son bouillon. Elle aurait même pu aussi ne mettre qu’un seul O à waterzooï. Mais non, elle fait ce qu’elle veut et elle se régale.

Pour 6 personnes
Ingrédients : 20 g de beurre, 3 poireaux, 20 g de farine, 25 cl de vin blanc, eau, 5 baies de genièvre broyées, 1 bouquet garni, poivre, muscade, 2 carottes, 1 grosse pomme de terre, 3 maquereaux, 3 harengs, 1 litre de moules, persil plat, 1 citron. Facultatif : crème
Préparation : 15 min – cuisson : 30 min – coût : * - difficulté : *

Waterzooï de poisson, waterzooï, waterzoï, la cocotte, la voix du nord

Faites fondre 20 g de beurre dans un faitout et faites-y suer les poireaux lavés et coupés en fines rondelles. Ajoutez la farine, mélangez bien et couvrez de vin et d’eau.
Ajoutez les baies de genièvre, le bouquet garni, du poivre et une pincée de muscade. Pelez carottes et pomme de terre, coupez-les en julienne et ajoutez-les à la soupe.
Couvrez la soupe et laissez-la cuire 20 minutes à petits bouillons. Ajoutez moules, maquereaux et harengs lavés et vidés. Quand leur chair est nacrée, arrêtez la cuisson. Lavez et ciselez le reste du persil et ajoutez-le à la soupe. Liez avec la crème si vous voulez. Servez la soupe avec du citron et décorez les assiettes de quelques crevettes grises. Salez si besoin. Un petit conseil, mangez-le le lendemain, c’est encore meilleur.

vendredi, 23 novembre 2018

Gratin de boudin au potiron la Cocotte au salon du livre de Loos

Si vous n'avez rien à faire ce samedi, laissez vous tenter par l'invitation de la Cocotte et venez à la 16ème édition du salon du livre de Loos. Vous ne serez pas déçus. Non seulement y'a la Cocotte toute la journée mais il y aura avec elle une foultitude d'auteurs divers et variés que les pauvres mains de la Cocotte ne peuvent citer dans ce petit post si elle veut garder un peu de force pour dédicacer ses livres. Tous les livres du salon trouveront à coup sûr leur place sous vos arbres de Noël. Venez, vous ne le regretterez pas !

gratin de boudin au potiron,boudin,potiron,la cocotte,la voix du nord

Le plus dur dans cette recette est de peler le boudin. Entaillez-le tout du long et enlevez délicatement la peau. Je sais que vous pouvez le faire.

Gratin de boudin au potiron, boudin, potiron, la cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 gros kg de potiron, 4 boudins blancs, huile, gros sel, crème liquide, 150 g de fromage râpé (gruyère ou parmesan), quelques noix, curcuma, poivre, 20 cl de bouillon.
Préparation : 15 min – cuisson : 45 min – coût : * - difficulté : * - ustensiles : hachoir et plat à gratin
Enlevez la peau des boudins, passez la chair au hachoir et ajoutez du bouillon pour avoir une belle crème. Réservez. Broyez les noix, récupérez les cerneaux et coupez-les grossièrement.
Pelez et épépinez le morceau de potiron, coupez-le en petits morceaux et faites-les cuire à la vapeur 20 minutes avec un peu de gros sel. Egouttez-les, faites-les fondre dans un peu d’huile et laissez le jus s’évaporer. Ajoutez une pincée de curcuma et 10 cl de crème liquide. Continuez avec 100 g de fromage râpé. Préchauffez le four à 180° C.
Mélangez boudin et potiron, salez et poivrez et versez dans le plat à gratin. Parsemez de cerneaux de noix grossièrement cassés, saupoudrez du reste de fromage râpé et passez au four 30 minutes.

samedi, 17 novembre 2018

Potimarron déclinaison d’Etienne Hazelaere, chef du restaurant l’Âme au vert à Avelin

« Qu’est-ce qu’on peut faire avec un potimarron, un salsifis, un chou-fleur… ?
Ce fils de bouchers, amateur de très bonne viande est un militant du « mangeons moins mais mangeons mieux ». Aussi dans les 4 entrées et 4 plats à la carte, se plaît-il à offrir des plats végétariens. Se prendre la tête à décliner un seul produit, c’est ce qu’il aime. « C’est fou tout ce qu’on peut faire avec un légume. On le travaille à fond mais de manière différente ». Les variations sont illimitées et chez lui, ça sonne comme un défi, « il faut oser ». Attention, après travaux, le restaurant rouvrira le 21 novembre. Mais avant, osons le potimarron !

L'âme au vert, 14 rue de la Becque, 59710 Avelin

Potimarron déclinaison d’Etienne Hazelaere, chef du restaurant l’Âme au vert à Avelin, déclinaison potimarro, Etienne Hazelaere, l'âme au vert, Avelin, le chef et la cocotte, la cocotte, la voix du nord


Potimarron déclinaison à la truffe
Pour 6 personnes
Ingrédients : 6 mini-potimarrons, 1 courge butternut, 50 g de beurre, 300 g de crème liquide, 10 g de sel, huile de truffe, huile d’olive, 1 truffe d’automne, poivre, sucre en poudre, mimolette vieille.
Préparation : 20 min – cuisson :  40 min - coût : ** - difficulté : * - ustensiles : blender, râpe à truffe et râpe à parmesan

Potimarron déclinaison d’Etienne Hazelaere, chef du restaurant l’Âme au vert à Avelin, déclinaison potimarro, Etienne Hazelaere, l'âme au vert, Avelin, le chef et la cocotte, la cocotte, la voix du nord

Coupez en petits dés 1 morceau de 500 g de butternut. Faites-les cuire à l’eau bouillante salée et égouttez-les juste cuits pour éviter qu’ils se gorgent d’eau. Coupez le beurre en petits morceaux et laissez-le fondre sur les dés de butternut. Passez le tout au blender, ajoutez la crème et un filet d’huile de truffe et réservez au chaud.
Coupez des carrés de butternut d’½ cm d’épaisseur. Badigeonnez-les de beurre, salez, poivrez et saupoudrez d’un peu de sucre et enfournez-les 15 minutes à 200° C. Râpez un peu de butternut comme une truffe et assaisonnez-le d’huile d’olive et huile de truffe. Salez et poivrez. Faites cuire les petits potimarrons entiers 15 minutes à l’eau salée, plongez-les dans de l’eau glacée. Evidez-les, remplissez-les de la purée de butternut et parsemez-les de mimolette râpée. Râpez la truffe par-dessus et servez aussitôt.

potimarron déclinaison d’etienne hazelaere,chef du restaurant l’Âme au vert à avelin,déclinaison potimarro,etienne hazelaere,l'âme au vert,avelin,le chef et la cocotte,la cocotte,la voix du nord

jeudi, 15 novembre 2018

Flan de courge à la châtaigne et la Cocotte à Villeneuve d'Ascq

Le dimanche 18 novembre, la Cocotte vous attend nombreux à l'espace Concorde, au salon du livre de Villeneuve d'Ascq. Elle y préparera des soupes et dédicacera ses livres mais pas en même temps parce que sinon elle risque de tout salir et ça, c'est pas top ! Oh non, c'est pas top !

flan de courge à la châtaigne,courge,châtaigne,la cocotte,la voix du nord, salon du livre de Villeneuve d'Ascq, librairie le Kiosque de Villeneuve d'Ascq,espace Concorde, Villeneuve d'Ascq

Librairie le Kiosque, sur Facebook

La Recette

Choisissez la courge que vous voulez. L’idée est de la goûter avec la p’tite dose de farine de châtaigne. C’est doux, c’est moelleux, c’est délicieux.

Flan de courge à la châtaigne, courge, châtaigne, la cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 500 g de courge (potiron, potimarron, butternut…), 2 œufs, 50 g de farine de châtaigne, 1 yaourt-nature, 100 ml de lait, ½ oignon, ½ bouquet de persil plat, sel et poivre.
Préparation : 15 min – cuisson : 30 min – coût : * - difficulté : * - ustensiles : blender, 6 ramequins et plat qui va au four suffisamment grand pour accueillir 6 ramequins.
Faites préchauffer le four à 175°C. Versez 3 cm d’eau dans le plat qui va au four et enfournez le plat.
Pelez le demi oignon. Lavez et ciselez le persil. Pelez la courge et coupez-la en petits morceaux. Déposez-les dans le blender. Continuez avec les œufs, la farine, le yaourt-nature, le lait, le demi oignon pelé, le persil, le sel et le poivre.
Mixez longtemps pour avoir une crème bien lisse. Répartissez cette crème dans les ramequins, posez-les dans le plat au four et remettez le plat au four pour 30 minutes.
Laissez les petits flans refroidir quelques dizaines de minutes. Dégustez-les tièdes ou froids avec une salade.

mardi, 13 novembre 2018

Encornets tomate et polenta au basilic

Le bouchon dans les encornets est un des grands mystères de la création toujours pas résolus. Des tas de chercheurs s’y sont cassés les dents.

Encornets tomate et polenta au basilic, encornets, polenta, la cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 800 g de tentacules d’encornets, huile d’olive, 3 gousses d’ail, pâte de piment rouge, 500 ml de coulis de tomates, sel, poivre, 250 à 300 g de polenta à prise rapide, 100 g de mozzarella, basilic, eau, 1 bouchon de liège.
Préparation : 15 min – cuisson : 30 min – coût : * - difficulté : * - ustensile : fouet
Coupez les tentacules en petits morceaux. Pelez et ciselez les 3 gousses d’ail. Faites chauffer 2 cuillères à soupe d’huile dans une sauteuse et ajoutez les morceaux de tentacules. Faites revenir en laissant s’évaporer le jus de cuisson. Dès que c’est fait, ajoutez l’ail ciselé et 1 cuillère de pâte de piment. Faites sauter, versez le coulis de tomates, salez, poivrez et ajoutez le bouchon de liège pour ramollir les tentacules (oui !). Couvrez et laissez cuire 20 minutes. Pendant ce temps, préparez la polenta comme indiqué sur le paquet. Coupez la mozzarella en petits morceaux et ajoutez-les à la polenta. Remuez vivement au fouet pour avoir un mélange souple et non compact. Lavez quelques feuilles de basilic, ciselez-les et parsemez-en le plat.

lundi, 05 novembre 2018

Bacalhau salade

Attention, attention, pour la Cocotte, voici le quart d'heure célébrité selon Andy Warhol, ses 15 minutes de "Je me la pète grave", ses 900 secondes de "mais oui, mais oui, vous avez bien vu, vous ne rêvez pas !". Si vous ne le savez pas encore, sachez que la semaine prochaine, la Cocotte sera en Haïti, invitée par l'Alliance Française pour le premier salon du livre international et numérique.

En compagnie de Patrick Poivre d'Arvor, Marie Darrieussecq, Jean-Paul Hirsch, Bofane In-Koli, Florence Tsagué, Dominique de Loppinot, Cholé Savoie-Bernard et Sylvestre Bouquet, elle présentera ses livres, les dédicacera et cuisinera ses recettes simples pour tous les îliens haïtiens et pour tous les autres. Pourquoi elle ? Elle ne le sait pas mais elle vous racontera avec un plaisir non dissimulé ses aventures très prochainement sur son blog. Revenez vite.

bacalhau salade,morue,riz,la cocotte,la voix du nord

Et maintenant la recette d'aujourd'hui

Auriez-vous remarqué que la Cocotte aimait beaucoup la morue ? En 9 ans, elle l’a cuisinée dans 20 recettes. Elle ne s’en lasse pas.

Bacalhau salade, morue, riz, la Cocotte, la Voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 400 g de morue effilée, 500 g de pois chiches cuits, 1 oignon, 1 gousse d’ail, 12 olives, 3 œufs, 6 tomates-cerises, 1 càs de câpres en saumure, persil plat, huile d’olive, jus de citron, poivre.
Préparation : 20 min – cuisson : 15 min – coût : * - difficulté : *
Faites dessaler la morue dans de l’eau fraîche régulièrement changée pendant au moins 24 heures.
Puis faites-la bouillir 15 minutes à l’eau. Egouttez-la et réservez-la. Faits cuire les œufs pour les avoir durs, soit 10 minutes. Ecalez-les et coupez-les en 4. Coupez les tomates en deux. Pelez et coupez finement l’oignon et l’ail. Lavez et ciselez quelques branches de persil plat.
Versez les pois chiches dans un saladier, au centre déposez la morue. Décorez tout autour avec tomates, olives, œufs et câpres. Mélangez 3 cuillères à soupe d’huile, 2 càs de jus de citron, poivre, persil plat ciselé, poivrez un peu et versez cette vinaigrette sur les pois chiches et la morue. Mangez cette salade très fraîche avec du bon pain frais.

samedi, 03 novembre 2018

Lieu, champignons, panais d’Alexandre Laboureur et Maëllie Poynard du restaurant A la maison à Lille

« Il n’y a pas d’échecs, il n’y a que des leçons »
Des grandes maisons de Paris à leur petit resto lillois, Alexandre et Maëllie tracent une route libre et singulière, à l’image de leur cuisine. La taille riquiqui du lieu les oblige à être pratiques et organisés, à aller à l’essentiel. La carte est dépouillée et le menu tient en quelques mots. « On n’écrit que quelques ingrédients, le lien avec le client se fait aussitôt, il nous pose des questions. On explique juste comment c’est et c’est parti ». Place alors à l’imaginaire en mêlant cru et cuit, chaud et froid, sucré et salé. Singulièrement bon !

A la maison, 147 rue Pierre Mauroy, 59000 Lille

mail : alamaison@outlook.fr 0648489769

Lieu, champignons, panais d’Alexandre Laboureur et Maëllie Poynard du restaurant A la maison à Lille, Lieu champignons panais, Restaurant A la maison à Lille, Alexandre Laboureur, Maëllie Poynard, le Chef et la Cocotte, la Cocotte, la voix du nord

Lieu, champignons, panais
Pour 6 personnes
Ingrédients : 6 morceaux de dos de lieu, 9 panais, 4 à 5 champignons de Paris par personne, 300 g de shiitakés, 2 poires, miel, huile vierge, crème, beurre, sel et poivre.
Préparation : 15 min – cuisson : 20 min – coût : * - difficulté : *

Lieu, champignons, panais d’Alexandre Laboureur et Maëllie Poynard du restaurant A la maison à Lille, Lieu champignons panais, Restaurant A la maison à Lille, Alexandre Laboureur, Maëllie Poynard, le Chef et la Cocotte, la Cocotte, la voix du nord

Faites cuire les panais à l’anglaise. S’ils sont bio, nul besoin de les peler. Mixez-en 6 pour faire une purée avec beurre et crème. Réservez.
Faites cuire les autres panais coupés en 2 dans la longueur dans une poêle en ajoutant de l’eau aux ¾. Ajoutez un peu de miel, du sel et du poivre et mettez le feu à fond. Laissez réduire, retournez 2 ou 3 fois, « ça va faire un caramel et quand il n’y a plus d’eau, c’est cuit ! » Réservez au chaud.
Faites griller les morceaux de lieu en graissant les écailles à l’huile. Faites cuire 5 minutes sans retourner les morceaux et en les couvrant.
Détaillez champignons de Paris, shiitakés et poires en petits cubes et faites-les sauter rapidement à l’huile. Salez et poivrez. Dressez les assiettes en servant purée, petits légumes sautés et poisson avec un champignon cru coupé en lamelles par-dessus.

jeudi, 01 novembre 2018

Soupe acidulée céleri-champignons

Le céleri haché donne beaucoup de peps à cette recette et mêlé au gingembre et au citron kaffir, le lait de coco adoucit l’ensemble.

Soupe acidulée céleri-champignons, céleri, citron kaffir, champignons, lait de coco, la Cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 petite botte de céleri en branches, 500 g de champignons de Paris, 20 g de beurre, jus de citron, thym, 3 feuilles de citron kaffir (en pots dans les bonnes épiceries), 1 càc de graines de coriandre, 1 càs de gingembre moulu, 200 ml de lait de coco, 500 g de gambas cuites, ½ bouquet de persil plat, sel, poivre, eau.
Préparation : 15 min – cuisson : 20 min – coût : * - difficulté : *
Faites bouillir 800 ml à 1 litre d’eau. Lavez et ciselez le céleri. Pelez les champignons et coupez-les en fines lamelles. Dans un faitout faites fondre le beurre et ajoutez le céleri. Ajoutez les champignons et le thym, couvrez d’un peu de jus de citron et faites sauter les champignons 2 ou 3 minutes.
Versez alors l’eau bouillante, salez et poivrez l’ensemble, ajoutez la coriandre en grains, le gingembre moulu, les feuilles de citron kaffir et le lait de coco. Couvrez le faitout et laissez cuire 15 minutes à feu moyen. Décortiquez les gambas, lavez et ciselez le persil plat. Ajoutez-les 2 minutes avant de servir cette soupe.

samedi, 27 octobre 2018

Suprême de pintade à l’ail noir du petit Cuincy de Jérôme Falempin, chef du 109 à Cambrai

« Tous les jours, notre cuisine nous plaît. »
Entre Jérôme Falempin, le chef du très beau restaurant 109 et Gareth Ducatillon, son second, c’est l’accord parfait. Leur complémentarité et leur complicité se révèlent dans leurs compétences et leurs préférences. Mais avant d’en arriver là, ces deux hommes ont voyagé. « Notre métier, c’est bouger. Quand on n’apprend plus, on s’en va. » Ici, il semblerait que la pause dure. En permanence, ils se parlent pour créer leurs recettes. Parfois ils se plantent, toujours ils peaufinent ou rectifient et changent les menus toutes les semaines. « Tout est dans la maîtrise, ça motive les collaborateurs. »

Suprême de pintade à l’ail noir du petit Cuincy de Jérôme Falempin, chef du 109 à Cambrai, Jérôme Falempin, Garteh Ducatillon, le 109 à Cambrai, château de la Motte Fénélon, le Chef et la Cocotte, la Cocotte, la Voix du nord

Le 109, Château de la Motte Fénelon, 59400 Cambrai


Suprême de pintade à l’ail noir du petit Cuincy*
Pour 6 personnes
Ingrédients : 6 suprêmes de pintade, 1,2 kg de panais, 300 g de beurre, 1 tête d’ail noir du petit Cuincy, 1 botte de radis red meat, sel, poivre blanc, muscade, quelques pousses de cresson.
Préparation : 30 min – cuisson : 35 min – coût : * - difficulté : *

Suprême de pintade à l’ail noir du petit Cuincy de Jérôme Falempin, chef du 109 à Cambrai, Jérôme Falempin, Garteh Ducatillon, le 109 à Cambrai, château de la Motte Fénélon, le Chef et la Cocotte, la Cocotte, la Voix du nord

Parez les suprêmes de pintade en retirant l’excédent de peau et en taillant au niveau de l’os. Assaisonnez-les de poivre et de sel. Enfermez les suprêmes dans du film alimentaire en doublant le film, faites des nœuds au bout et faites-les cuire 20 minutes dans de l’eau frémissante.
Lavez, épluchez et faites cuire les panais. Quand la pointe d’un couteau passe facilement à travers, ils sont cuits. Passez la moitié au blender, ajoutez le beurre, salez, poivrez et ajoutez une pincée de muscade.
Taillez les autres panais en 4 dans la longueur, enlevez le cœur dur et colorez-les au beurre-noisette. Arrosez les panais avec la sauce et faites réchauffer quelques secondes les suprêmes dans cette sauce. Ajoutez les gousses d’ail pelé à la fin. Dressez « avec beaucoup d’amour » et ajoutez les radis coupés en fines rondelles et des pousses de cresson.

suprême de pintade à l’ail noir du petit cuincy de jérôme falempin,chef du 109 à cambrai,jérôme falempin,garteh ducatillon,le 109 à cambrai,château de la motte fénélon,le chef et la cocotte,la cocotte,la voix du nord

suprême de pintade à l’ail noir du petit cuincy de jérôme falempin,chef du 109 à cambrai,jérôme falempin,garteh ducatillon,le 109 à cambrai,château de la motte fénélon,le chef et la cocotte,la cocotte,la voix du nord*Ail noir du Petit Cuincy : à découvrir ici.

vendredi, 26 octobre 2018

Ratachou

Depuis quelques temps les premiers choux ont fait leur retour sur les étals des vrais maraîchers. Voici une recette aux accents de l’est.

, pommes de terre, chou, la cocotte, la vix du nord


Pour 6 personnes
Ingrédients : 500 g de restes de viande de porc bouilli, 100 g de lard fumé, 1 petit chou vert, 3 gousses d’ail, 1 kg de pommes de terre, lait, crème fraîche, sel, poivre, thym, muscade moulue et matière grasse.
Préparation : 20 min – cuisson : 1 h – coût : * - difficulté : * - ustensiles : presse-purée, hachoir, faitout et poêle
Coupez le chou en lanières et enlevez les morceaux trop durs au centre des feuilles. Dans un faitout, faites fondre le chou dans la matière grasse avec l’ail et le thym. Assaisonnez, ajoutez de l’eau, couvrez et laissez cuire 1 h. Passez la viande au hachoir. Faites fondre la matière grasse dans une poêle et ajoutez la viande hachée et le lard. Assaisonnez et ajoutez de l’eau régulièrement pour éviter que ça attache. Laissez cuire 30 minutes. Mélangez viande et chou dans le faitout.
Pelez les pommes de terre, faites-les cuire à l’eau, égouttez-les en transformez-les en purée. Ajoutez le lait nécessaire et un peu de crème pour obtenir une belle purée bien lisse et pas épaisse. Salez, poivrez et ajoutez une pointe de muscade. Servez la purée et par-dessus la viande au chou.

- Bon, vous venez voir la Cocotte demain samedi à Escaudoeuvres ? Elle y sera de 10 h à 13 h. Cliquez sur la photo, vous aurez tous les détails.

- Oh oui, la Cocotte, on vient tous, rue des violette à Escaudoeuvres.

pommes de terre,chou,la cocotte,la vix du nord

lundi, 22 octobre 2018

Velouté de chou-fleur origan et curcuma

Espèce de zingibéracée originaire d'Inde et de Malaisie, le curcuma donne une belle couleur dorée et une belle note poivrée à vos plats.

Velouté de chou-fleur origan et curcuma, chou-fleur, curcuma, la Cocotte, la voix du nord


Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 chou-fleur, thym, laurier, persil, 1 carotte, 1 poireau, lait, crème fraîche, ½ cuillère à café de curcuma, origan, sel.
Préparation : 15 min – cuisson : 30 à 40 min – coût : * - difficulté : * - ustensiles : ficelle de boucher, mixeur plongeant
Faites un bouquet garni avec la carotte pelée, le poireau préparé, persil lavé, thym et feuille de laurier et ficelez-le avec la ficelle. Faites chauffer 1 litre de lait et plongez le bouquet garni. Ajoutez le chou-fleur en bouquets lavés. Salez, couvrez et laissez cuire 30 minutes. Quand le chou-fleur se laisse transpercer facilement avec la lame d’un couteau, retirez le bouquet garni du faitout et passez le velouté au mixeur plongeant. Ajoutez un peu de crème fraîche et de lait (au besoin) pour obtenir une belle texture. Rectifiez en sel et saupoudrez d’une pointe de curcuma et de quelques feuilles d’origan (frais si possible) pour le goût et la couleur.

Les tasses ont été créées par Martine Desvaux.

samedi, 20 octobre 2018

Tomate green zebra fumée au romarin de Mathieu Dernoncourt, chef de « la fleur de Lille » à Lille

« Je ne me vois pas faire autre chose que la cuisine »
Des gigots dodus d’agneau cuisent au four depuis 24 heures, des poivres, des vinaigres et des huiles rares glanés chez les Epicentriques à Lille trônent sur les étagères. Mathieu Dernoncourt est dans la cuisine de « la Fleur de Lille » comme s’il était chez lui. « Ici, c’est ma deuxième maison ». Il travaille au feeling, influencé par les saveurs d’Asie, désirant choquer le palais, ne dressant jamais deux fois la même assiette, s’entourant de gens passionnés à qui il dispense avec sérieux et plaisir, technique, méthode de travail et connaissance des produits. Rendez-vous compte, en 6 mois de présence à la Fleur de Lille, le Gault et Millau lui a déjà décerné une toque.

Tomate green zebra fumée au romarin de Mathieu Dernoncourt, chef de « la fleur de Lille » à Lille, la Fleur de Lille, Mathieu Dernoncourt, La Cocotte, le Chef et la Cocotte, la voix du nord

La Fleur de Lille, rue de Gand, 59000 Lille

03 20 40 26 93


Tomate green zebra fumée au romarin
Pour 6 personnes
Ingrédients : 6 tomates green zebra, miel mille fleurs, sucre roux, 1 belle branche de romarin frais, quelques petites meringues, 50 cl de crème liquide, extrait de vanille, 1,5 cuillère à soupe de sucre-glace, feuilles d’atsina, pralin et glace Isigny

Tomate green zebra fumée au romarin de Mathieu Dernoncourt, chef de « la fleur de Lille » à Lille, la Fleur de Lille, Mathieu Dernoncourt, La Cocotte, le Chef et la Cocotte, la voix du nord


Préparation : 20 min – cuisson : 4 min - Coût : * - difficulté : ** - ustensiles : chalumeau de cuisine, cloche ou petit saladier en métal et siphon à chantilly
Préchauffez le four à 190° C.
Coupez un peu la base des tomates pour qu’elles tiennent bien dans l’assiette. Enlevez le chapeau et videz les tomates mais pas trop. Déposez une petite cuillère de miel dans chaque trou. Saupoudrez de sucre roux. Plantez quelques branchettes de romarin dans ce trou. Au chalumeau flambez le tour des tomates pour que la peau cloque un peu. Mettez le feu au romarin, posez la cloche par-dessus aussitôt et mettez au four pendant 4 minutes. Mélangez crème liquide, extrait de vanille et sucre-glace et mettez en siphon.
Ecrasez les meringues grossièrement. A la sortie du four, dressez les assiettes avec une tomate, quelques morceaux de meringue, une boule de glace, quelques « crottes » chantilly au siphon, des petites feuilles d’atsina, un peu de pralin et ajoutez un trait de miel. Dégustez aussitôt.

jeudi, 18 octobre 2018

Salade tiède aux pépins de courge

De mémoire de pépin de courge, on n’a jamais fait aussi bon en matière de salade tiède aux pépins de courge. Jamais !

Salade tiède aux pépins de courge, poireaux, pépins de courge, la Cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 800 g de poireaux, sel, poivre, 1 citron, 2 cuillères à soupe d’huile de pépins de courge, 1 gousse d’ail, pépins de courge séchés, 1 poivron rouge allongé, 3 tranches de jambon blanc.
Préparation : 15 min – cuisson : 10 min – coût : * - difficulté : * - ustensile : cuit-vapeur
Enlevez les premières feuilles et le bout touffu des poireaux, enlevez également le haut des feuilles et gardez-les pour faire une soupe. Pour cette recette, ne gardez que le blanc. Coupez ce qu’il reste en petits tronçons et faites-les cuire 10 à 12 minutes à la vapeur. Laissez-les tiédir. Lavez, épépinez le poivron et coupez-le en fines lamelles.
Assaisonnez poireaux et poivron avec une vinaigrette faite avec l’huile, le citron pressé, l’ail pelé et pilé, un peu de sel et du poivre. Ajoutez quelques pépins de courge et mélangez. Dégraissez le jambon, coupez les tranches en deux. Déposez un peu de salade poireau-poivron sur les demi-tranches et roulez les tranches comme si vous faisiez un nem. Parsemez d’un peu de pépins de courge, de la vinaigrette du fond du plat et mangez aussitôt avec du pain toasté.

mardi, 16 octobre 2018

Courgettes farcies au piment et la Cocotte au salon Terroirs et vins d'Escaudoeuvres

On dirait qu’on ferait comme une chapelure avec des biscuits apéro. On dirait qu’on se régalerait et qu’on en reprendrait. On dirait…

Courgettes farcies au piment, la Cocotte, la voix du nord, salon du terroir d'Escaudoeuvres

Pour 6 personnes
Ingrédients : 3 courgettes moyennes, 400 g de chair à saucisse, purée de piment, 6 piments rouges pas très relevés, ½ paquet de biscuits apéritif type Tuc, 1 tête d’ail, huile, sel.
Préparation : 15 min – cuisson : 1 h – coût : * - difficulté : * - ustensile : plat à gratin
Préchauffez le four à 180° C. Lavez les courgettes. Si elles ne sont pas bio, pelez-les. Ouvrez-les ne deux dans la longueur et raclez l’intérieur en laissant un peu de chair sur les côtés. Tartinez d’un peu de pâte de piment l’intérieur des courgettes. Salez très légèrement.
Répartissez la chair à saucisse dans les courgettes. Emiettez les biscuits salés et répartissez-les sur les courgettes. Huilez le plat à gratin, déposez les demi-courgettes. Posez sur chacune d’elle un piment rouge. Eclatez la tête d’ail et ajoutez les gousses non pelées dans le plat. Versez un petit verre d’eau dans le fond du plat. Enfournez-le pendant 1 heure en veillant qu’il y ait suffisamment de liquide. Au besoin ajoutez un peu d’eau et baissez la température progressivement à partir de 30 minutes de cuisson. Servez avec du riz, de la semoule, du quinoa…

Et dans la série "La Cocotte en tournée", retrouvez-la en dédicace le samedi 27 octobre de 10 à 13 h, à Escaudoeuvres, pour le premier salon Vins et Terroirs, organisé par Graine de douceurs.

Courgettes farcies au piment, la Cocotte, la voix du nord, salon du terroir d'Escaudoeuvres

jeudi, 04 octobre 2018

Daïkon en saumure aigre-douce

Le raphanus sativus, vous connaissez ? Et le radis blanc ou le radis d’hiver, vous voyez de quoi on parle ? Alors essayons le daïkon.

Daïkon en saumure aigre-douce, daïkon, raphanus sativus, radis blanc, radis d'hiver, la Cocotte, la Voix du Nord

Pour 2 bocaux
Ingrédients : 500 g de daïkon, 30 cl d’eau, 10 cl de vinaigre, 1 cuillère à soupe de gros sel gris de Guérande, 1 cuillère à soupe de sucre, 1 petite cuillère à soupe de poivre noir en grains
Préparation : 15 min – cuisson : aucune – coût : * - difficulté : * - ustensiles : mandoline avec l’accessoire pour bâtonnets, 2 bocaux stérilisés
Faites chauffer l’eau et le vinaigre. Pelez le morceau de daïkon avec un épluche-légumes. Passez le daïkon à la mandoline pour obtenir des bâtonnets de 1 à 2 mm d’épaisseur (un petit couteau fera aussi l’affaire). Déposez-les dans un saladier, couvrez-les d’une grosse cuillère à soupe de sel. Saupoudrez-les de sucre et ajoutez le poivre en grains. Versez le mélange eau-vinaigre sur les bâtonnets et laissez le tout mariner pendant 3 jours à l’extérieur. L’odeur est forte mais elle disparaît vite. Répartissez les bâtonnets dans les bocaux, versez le jus de la marinade par-dessus et complétez d’un peu d’eau et de vinaigre si besoin. Fermez bien les pots. Rangez-les à la cave dans le noir. Après 15 jours consommez les bâtonnets avec un sandwich, une salade, une viande froide…

mardi, 02 octobre 2018

Aubergines confites à la tomate

Il en faut peu pour être heureux, une aubergine, de la tomate concentrée, un piment et une cuisson lente et douce. Vraiment très peu pour être heureux.

Aubergines confites à la tomate, aubergines, tomates


Pour 6 personnes
Ingrédients : 2 belles aubergines, gros sel gris de Guérande, huile d’olive, 1 petite boîte de concentré de tomates, piments rouges (secs ou frais épépinés), parmesan ou pecorino râpé, pain de campagne.
Préparation : 15 min – cuisson : 1 h 30 – coût : * - difficulté : * ustensile : grille-pain
Lavez et coupez les aubergines en rondelles épaisses. Saupoudrez-les de 2 à 3 cuillères de gros sel gris et laissez-les dégorger 1 heure au moins. Rincez-les et essuyez-les très grossièrement. Versez dessus un filet d’huile d’olive, disposez quelques piments par-dessus et enfournez-les dans un four préchauffé à 150°C. Laissez-les 1 heure en les retournant de temps en temps. Ensuite délayez le concentré de tomates dans un verre d’eau, couvrez-en les aubergines et remettez-les au four 30 bonnes minutes en baissant la température sur 90/100°C. Toastez des tartines de pain de campagne frais, répartissez les rondelles d’aubergines avec concentré de tomates et filet d’huile d’olive. Parsemez de fromage et servez-les aussitôt simplement en plat sans viande.

lundi, 24 septembre 2018

Cornichons doux à la livèche et la Cocotte à Auchy-les-Mines

J’ai le goût et la forme du céleri. On m’appelle d’ailleurs céleri-bâtard, céleri perpétuel ou céleri des montagnes. Je suis, je suis* ?

Cornichons doux à la livèche, cornichons, livèche, Bibliothèque Louis Aragon, Auchy-les-mines, Mille-feuilles, la Cocotte, la voix du nord

Pour 2 bocaux de 750 ml
Ingrédients : 1 kg de gros cornichons de jardin, 50 g de gros sel gris de Guérande, 20 cl de vinaigre blanc, 50 cl d’eau, 50 g de sucre en poudre, 1 cuillère à soupe de livèche séchée, 1 cuillère à café d’aneth séché, 1 de coriandre en grains et 1 de grains de poivre noir, laurier et feuilles de cerisier
Préparation : 30 min – cuisson : 10 min – coût : * - difficulté : *
Lavez et brossez les cornichons. Déposez-les dans un grand plat plat, ajoutez le gros sel et couvrez-les d’eau fraîche. Laissez-les mariner dans cette saumure une bonne journée. Le lendemain faites bouillir vinaigre, sucre en poudre, eau, aneth, coriandre, poivre et livèche pendant 10 minutes. Coupez les cornichons en rondelles, crantées ou pas et répartissez-les dans des bocaux stérilisés au préalable.
Couvrez les cornichons du bouillon de vinaigre aux aromates, ajoutez 1 ou 2 feuilles de laurier et de cerisier et fermez bien les bocaux. Rangez-les à l’ombre d’un placard ou à la cave et consommez-les au bout d’un mois.
*La livèche

Cornichons doux à la livèche, cornichons, livèche, Bibliothèque Louis Aragon, Auchy-les-mines, Mille-feuilles, la Cocotte, la voix du nord

samedi, 22 septembre 2018

Lapin d’Artois aux noisettes et cognac de Cédric Fromentin, chef du bistrot gourmand à Béthune

« On essaie de donner un maximum d’amour aux gens »
Cédric et Blandine s’aimaient d’amour tendre mais comment s’y prendre quand on fait les saisons, la Suisse, Courchevel ou Saint-Tropez… dans des établissements luxueux et qu’on passe son temps à parfaire un CV, à travailler sans cesse ? Alors ils se marient, ont un enfant et arrêtent ce rythme fou, « allez, on s’installe ». L’endroit de leurs rêves, ils le trouvent à Béthune. Décor sobre et chic, produits du moment, plats incontournables « qu’on ne peut pas enlever de la carte », petite équipe soudée comme une famille, « on aime ce qu’on fait et on est heureux ». Ne serait-ce pas là, la recette du bonheur !

Lapin d’Artois aux noisettes et cognac de Cédric Fromentin, chef du bistrot gourmand à Béthune, lapin d'Artois, Cécric Fromentin, Cédric et Blandine Fromentin, le bistrot gourmand, Béthune, la Cocotte, le Chef et la Cocotte, la voix du nord

Le Bistrot gourmand 300 avenue de Lens, 62400 Béthune

Tél. 03 21 52 10 23

Lapin d’Artois aux noisettes et cognac
Pour 6 personnes
Ingrédients : 3 râbles de lapin, 15 très fines tranches de lard, 5 cl de cognac, 100 g de noisettes, 3 œufs, 10 cl de crème, sel, poivre, huile.

lapin d’artois aux noisettes et cognac de cédric fromentin,chef du bistrot gourmand à béthune,lapin d'artois,cécric fromentin,cédric et blandine fromentin,le bistrot gourmand,béthune,la cocotte,le chef et la cocotte,la voix du nord


Préparation : 30 min – cuisson : 30 min – coût : * - difficulté : * - ustensiles : film alimentaire et thermomètre
Retirez les petits filets autour des râbles, puis au couteau, désossez-les. Mixez les filets avec la crème, le cognac, les œufs et les noisettes. Salez et poivrez. Déroulez les râbles et étalez la farce aux noisettes sur la surface. Roulez les râbles. Sur une planche, étalez 5 tranches de lard par râble, posez un râble sur le lard et entourez le lapin dedans. Enfermez les râbles dans un morceau de film alimentaire en les serrant bien et faites-les cuire à 68° C dans un bouillon-maison pendant 20 minutes. Enlevez les films, coupez les râbles en 2 et faites-les rôtir dans un peu d’huile à feu moyen quelques instants. Dégustez-les avec une sauce à la bière et pain d’épices et accompagnez-les de gnocchis à la romaine et cheddar.

jeudi, 20 septembre 2018

Tomates à la crème de poivrons

Ça n’a l’air de rien mais ma p’tite recette est vraiment une crème. Pleine de soleil, elle vous aidera à passer de l’été à l’automne en douceur.

Tomates à la crème de poivrons, tomates, poivrons, la Cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 barquette de tomates-cerises ou des petites tomates, 1 poivron rouge, 2 poivrons jaunes, 1 gousse d’ail, ½ yaourt-nature, ½ camembert, sel et poivre, parmesan.
Préparation : 15 min – cuisson : 1 h – coût : * - difficulté : * - ustensiles : hachoir et papier-alu
Préchauffez le four à 170° C. Lavez les poivrons et emballez-les séparément dans des morceaux de papier-alu. Enfournez-les pendant 1 heure, voire un peu plus. Il faut qu’ils soient mous. Sortez-les du four et laissez-les refroidir. Quand ils sont parfaitement froids, pelez-les très facilement et épépinez-les. Laissez-les s’égoutter dans une passoire et passez-les au hachoir avec l’ail pelé, le yaourt-nature et le ½ camembert coupé en morceaux. Il faut mixer longtemps pour obtenir une belle crème. Salez et poivrez. Coupez les tomates-cerises, évidez-les et plongez-les dans la crème que vous parsèmerez de parmesan. Ou lavez les petites tomates, évidez-les et remplissez-les de crème aux poivrons et camembert et parsemez-les également de parmesan.

Ou en version "j'trempe mes tomates-cerises dans la crème" :

Tomates à la crème de poivrons, tomates, poivrons, la Cocotte, la voix du nord

 

mardi, 18 septembre 2018

Tripes aux épices

Si vous oubliez la cocotte dans le four, pas de problème. Ce n’en sera que meilleur. Mais veillez qu’il y ait toujours assez de jus.

Tripes aux épices, tripes, la Cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 2 kg de tripes de bœuf, 1 pied de veau, huile d’olive, 2 oignons, 3 gousses d’ail, paprika, curcuma, coriandre et poivre en grains, sel, piment, laurier, 2 branches de céleri, 1 carotte, concentré et coulis de tomates, pois chiches, persil plat
Préparation : 30 min – cuisson : 3h – coût : * - difficulté : * - ustensile : cocotte en fonte
Faites tremper les tripes 24 h dans de l’eau. Renouvelez-la régulièrement.
Egouttez et coupez les tripes en petits carrés de 3 cm. Pelez et émincez ail et oignons. Faites chauffer 2 càs d’huile d’olive dans une cocotte et dorez-y ail et oignons. Ajoutez les tripes, 2 càs de concentré de tomates et 500 ml de coulis. Continuez avec 1 càs de paprika, curcuma, 1 càc de grains de coriandre et poivre, piment, pied de veau, laurier, céleri lavé et coupé et carotte épluchée et coupée en rondelles. Salez, couvrez d’eau, mélangez bien et couvrez la cocotte. A ébullition, glissez-la dans le four préchauffé à 200° C et laissez-la 1 h. Baissez la température à 100/110° C et laissez cuire 2 h.
30 min avant la fin de la cuisson ajoutez 400 g de pois chiches cuits. Parsemez de persil ciselé et servez avec des pommes de terre à l’eau.