mardi, 12 mars 2019

Auchy les mines, tout le monde descend !

Bouillon-Pinot, pinot blanc, chabrot, faire chabrot, salon du livre d'Auchy les Mines, la Cocotte, la Voix du nord

Dans la vie d’une auteure internationalement renommée de best-sellers de livres de cuisine, les dédicaces sont un rendez-vous incontournable. Parfois être invitée sur un salon du livre ne tient pas à grand-chose. Une rencontre, un message laissé sur un blog, une recette échangée, le bouche-à-oreille, le travail de votre éditeur, un cousin présent au bon moment ou un bon feeling tout simplement et vous voici installée toute une journée à côté de gens que vous n’avez jamais vus mais que vous aurez plaisir à revoir ici ou là.
Or donc, ce dimanche, si vous passez par hasard par Auchy les Mines ou si vous avez vu l’affiche et que vous êtes un fan inconditionnel d’une auteure internationalement renommée de best-sellers de livres de cuisine portant le nom d’une volaille de poulailler « Si, si, ne riez pas, y’en a ! » ou des autres, poussez donc jusqu'à la salle des fêtes.
Ah, Auchy les Mines, sa mairie, son clocher, ses habitants, ses mines et son salon du livre !
Les responsables de celui-ci sont adorables. Ils…enfin elles hantent une petite médiathèque coquette et invitent à longueur d’année des auteurs de renommée internationale à présenter leurs ouvrages autour de gâteaux sucrés et de café fumant. Devant tant de gentillesse, les auteurs connus dans le monde entier ne peuvent plus refuser l’invitation à « Marque ta page », la fête annuelle du livre de cette charmante bourgade.
Et dimanche, tous seront là pour votre plus grand plaisir mais aussi le leur. Ils auront carte blanche pour décorer leur petite parcelle d’exposition à leur goût et en faire un nid douillet et accueillant. Vous pourrez les approcher, leur parler et même les toucher.
Les auteurs suivants vous y attendront : Patrick Vaast, Valérie Florian, Elodie Lancry, Sabine Hautefeuille, Anabelle Read, Claude Colson, Thomas Gavel, Thierry Declercq, Sabine Thévenin, Emilie Malaquin-Lapawa, Eric Callens, Christelle Colpaert, José Herbert, JB Leblanc, Brigitte Levat, Quentin Liffey, Greg Waden et votre auteure internationalement renommée de best-sellers de livres de cuisine préférée, Odile Bazin, aka La Cocotte. Le libraire qui mettra en scène tout ce petit monde sera Arnaud Lemaire, du magasin Le Kiosque de Villeneuve d’Ascq, oui vous avez bien lu, Arnaud Lemaire du Kiosque,
le libraire au rayonnement intergalactique. Et cerise sur le gâteau, vous pourrez même acheter les marques-ta-page d’Audrey Weidner.
Alors vous faites quoi, dimanche ?

Marque ta page, Auchy les mines, dimanche 17 mars 2019

lundi, 11 mars 2019

Bouillon-Pinot

Faire chabrot ou quand on versait le vin dans le potage, vous vous souvenez ? Mais là, on le verse en début de cuisson.

Bouillon-Pinot, pinot blanc, chabrot, faire chabrot, salon du livre d'Auchy les Mines, la Cocotte, la Voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 600 g de sauté de porc, 25 g de matière grasse, 1 oignon, 3 gousses d’ail, 4 carottes, 3 poireaux, 1 bouteille de Pinot blanc d’Alsace, thym, laurier, persil plat, sel et poivre, 200 g de spätzles.
Préparation : 20 min – cuisson : 1 h 15 – coût : * - difficulté : * - ustensile : marmite en fonte
Dégraissez et coupez le sauté de porc en petits morceaux. Faites chauffer la matière grasse et ajoutez le porc. Laissez chauffer jusqu’au moment où le jus rendu par la viande disparaît.
Pelez et coupez les carottes en rondelles, enlevez une partie du vert des poireaux et coupez-les aussi en rondelles. Pelez l’ail et l’oignon et ciselez l’oignon. Ajoutez tous ces ingrédients à la viande. Ajoutez un bouquet garni de thym, laurier et persil plat. Versez la bouteille de Pinot sur la viande et complétez d’1 litre d’eau. Salez et poivrez.
Couvrez la marmite et laissez cuire 1 heure à petits bouillons. Pendant ce temps, faites cuire les spätzles le temps indiqué sur le paquet et ajoutez-les dans la marmite 10 minutes avant la fin de la cuisson. Ajoutez un peu d’eau si nécessaire et servez bouillant… comme son nom l’indique.

 

samedi, 09 mars 2019

Poire pochée au Carambar et crémeux de rhubarbe d’Olivier Véroone chef du Kursaal à Saint-Amand les eaux

« On est heureux d’avoir participé au bonheur des gens »
Quand on tombe dans la marmite dès la naissance, difficile de faire autre chose que parents et grands-parents. Olivier et Elise Véroone ont reçu la cuisine et l’accueil en héritage. Sans cuisine, Olivier le dit, il serait malheureux. Une cuisine simplement bonne, allégée avec le temps. Avec une mousseline de céleri, lotte et Saint-Jacques ou un risotto de lentilles aux escargots, il essaie de rendre les gens heureux. Au service, Elise au beau sourire franc et communicatif montre que le bonheur est aussi dans la salle. L’auberge du Kursaal est une belle adresse, croyez-moi !

Poire pochée au Carambar et crémeux de rhubarbe d’Olivier Véroone chef du Kursaal à Saint-Amand les eaux, le chef et la cocotte, la cocote, la voix du nord, le kursaal, Saint-Amand les eaux, Olivier et Lise VérooneL'auberge du Kursaal, Elise et Olivier Véroone, 1278 Route la Fontaine Bouillon 59230 Saint-Amand-les-Eaux 0327488968 et sur Facebook


Poire pochée au Carambar et crémeux de rhubarbe
Pour 6 personnes
Ingrédients : 270 g de sucre, 165 g de beurre, 20 Carambars, 1 œuf et 3 jaunes. Poire : 6 poires conférence, 1 gousse de vanille, 20 baies de genièvre. Crémeux : 150 g de rhubarbe surgelée, 3 g de gélatine. Chantilly : 300 g de crème liquide à 35 %. Sablés : 250 g de farine, 80 g de sucre glace, 1 jaune d’œuf, 30 g d’eau, 50 g de noisettes, sel.
Préparation : 30 min – cuisson : 40 min – coût : * - difficulté : **

Poire pochée au Carambar et crémeux de rhubarbe d’Olivier Véroone chef du Kursaal à Saint-Amand les eaux, le chef et la cocotte, la cocote, la voix du nord, le kursaal, Saint-Amand les eaux, Olivier et Lise Véroone

Pelez les poires. Pochez-les 20 min dans un sirop fait de 15 carambars, 120 g de sucre, 1 l d’eau, baies et vanille. Laissez reposer 2 jours au frais. Taillez la rhubarbe en tronçons. Pochez-la 30 min dans un sirop de 50 cl d’eau et 125 g de sucre. Egouttez et mixez. Pour le crémeux, faites un sabayon au bain-marie avec 1 œuf et 2 jaunes et 25 g sucre. Ajoutez la gélatine et 40 g de beurre et mélangez à la rhubarbe. Pour les sablés, mélangez farine, sucre-glace, eau et 1 pincée de sel. Incorporez 125 g de beurre et 1 jaune d’œuf. Laissez reposer 30 min et ajoutez les noisettes torréfiées. Etalez, détaillez en petits carrés et cuisez-les 10 min au four à 180° C.
Faites fondre 5 Carambars dans 50 g de crème liquide et faites une chantilly avec le reste de crème. Incorporez-y la crème aux Carambars. Egouttez les poires et évidez-les. Dressez joliment avec la chantilly, les sablés et le crémeux.

poire pochée au carambar et crémeux de rhubarbe d’olivier véroone chef du kursaal à saint-amand les eaux,le chef et la cocotte,la cocote,la voix du nord,le kursaal,saint-amand les eaux,olivier et lise véroone

jeudi, 07 mars 2019

Pain de seigle à la noisette

pain de seigle à la noisette,la cocotte,la voix du nordTrès souvent le hasard fait bien les choses. Le jour où une recette de pain sort sur ce blog, la Cocotte vous présente un boulanger, un homme cher à son cœur.
Roulement de tambour ! Laissez-la vous présenter Benjamin Moutomè. Dans une vie antérieure il s’est occupé de culture en région parisienne, sur le littoral du Nord… Puis vers la cinquantaine, il a décidé de réaliser son rêve, faire du pain. Il quitte alors son boulot et se forme à la boulange.
Après des avanies, des déconvenues, des désillusions, des pétages de plomb, des remises en question, il est enfin prêt à ouvrir sa petite boulangerie. Le grand jour approche.
Benjamin, la Cocotte a fait sa connaissance voilà 10 ans à la naissance de leur Amap. Défenseurs du bio et des petits producteurs locaux, avec tout un petit groupe de consommateurs engagés, ils se sont retrouvés autour des belles idées de partage et de bien vivre. D’année en année, l’amitié s’est renforcée et dans les coups durs comme ceux à boire, ils étaient ensemble. La femme de Benjamin, le mari de la Cocotte et ce petit groupe ont récolté des carottes, ramassé des radis, désherbé des champs, planté des haies pour leur plus grand bonheur et celui de leurs maraîchers préférés. Puis Benjamin a bifurqué dans sa nouvelle vie. Exigeant, pointilleux, persévérant, il a remis son ouvrage 100 fois, 200 fois,  300 fois... sur le métier. Aidé et boosté par son amap, par les clubs Cigale, il a bossé, bossé, bossé et aujourd’hui il pourrait dire fièrement qu’il est boulanger. pain de seigle à la noisette,la cocotte,la voix du nordMais il ne le dira pas, il est bien trop humble pour ça. Benjamin s’excuse en permanence de ne pas avoir bien fait ci, de ne pas avoir bien fait ça. Alors ses amis, les gens qui sont là pour ça et qui sont là pour lui, vont le dire à sa place. Oui, Benjamin est boulanger. BOULANGER avec un grand B, un grand O, un grand U… bon, vous avez compris ! Dans quelques jours, le 15 mars exactement, Benjamin ouvrira sa boulangerie au 125, rue Becquart à Lambersart. Le 19 mars, si vous allez là-bas, vous découvrirez un homme au visage radieux et au sourire éclatant. Il vous parlera de ses farines bio, de son four, de ses temps de cuisson, de ses brioches, de la mâche que doit avoir le pain, de…. Et doucement mais sûrement, vous vous ferez un compagnon avec qui partager le pain, vous vous ferez un ami pour la vie. Merci Benjamin.
Tu sais, Benjamin ? Ton pain est aussi bon que toi et ce n'est pas peu dire.

pain de seigle à la noisette,la cocotte,la voix du nord

"Ma Boulangerie Bio"  125, avenue Becquart  à Lambersart  Horaires de démarrage : 7 h 00- 13 h  Mardi - Samedi  Fermeture : Dimanche et lundi

pain de seigle à la noisette,la cocotte,la voix du nord

La recette

Le bonheur de faire son pain à la maison est indicible, surtout quand on le sort du four et que l’on voit qu’il croustille.

Pain de seigle à la noisette, la cocotte, la voix du nord

Pour 1 beau pain
Ingrédients : 30 g de levure fraîche de boulanger, 40 cl d’eau, 350 g de farine de blé type 65, 150 g de farine de seigle, 7 g de sel, 2 cuillères à soupe de noisettes grillées et broyées et 2 cuillères à soupe de flocons d’avoine, 1 blanc d’œuf.
Préparation : 30 min + levée de la pâte – cuisson : 45 min – coût : * - difficulté : * - ustensiles : grand moule à cake, papier sulfurisé
Émiettez la levure dans l’eau légèrement tiédie. Mélangez les deux farines, ajoutez le sel, versez la levure délayée et le reste de l’eau. Mélangez le tout pour obtenir une belle boule de pâte lisse et sans grumeaux. Sur un plat fariné, formez un beau boudin avec le pain. Fouettez le blanc d’œuf et badigeonnez-en le pain. Répartissez noisettes et flocons d’avoine sur le papier sulfurisé et roulez le boudin de pain dans ce mélange. Déposez le pain sur le papier sulfurisé dans le moule à cake, couvrez d’un linge propre et laissez lever 2 heures. Préchauffez le four à 220° C et enfournez le pain pendant 45 bonnes minutes. Laissez-le refroidir avant de le consommer.

 

 

mardi, 05 mars 2019

Chiconnettes-gratinette

Une recette simplette et coquette faite avec des endivettes et de la mimolette. Ne serait-ce pas la fête ?

Chiconnettes-gratinette, endivettes, mimolette, l cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 12 endivettes*, 6 petites pommes de terre farineuses, 1 branche de thym, 12 fines tranches de lard ou 6 fines tranches de jambon de pays, 30 g de beurre, 30 g de farine, 300 ml de lait, 100 g de mimolette râpée, muscade, sel, poivre.
Préparation : 30 min – cuisson : 1 h – coût : -* - difficulté : * - ustensile : panier-vapeur
Enlevez le cœur dur et les premières feuilles des petites endives. Pelez les pommes de terre et coupez-les en quartiers. Déposez les endives et les pommes de terre dans un panier-vapeur, ajoutez un peu de thym et de sel et faites cuire à la vapeur 20 minutes. Faites un roux avec beurre, farine et lait pour obtenir une belle sauce. Assaisonnez et terminez en ajoutant 1 pointe de muscade et la mimolette. Préchauffez le four à 180° C.
Entourez les endivettes de lard ou d’½ tranche de jambon de pays. Déposez-les dans un plat à gratin, Ajoutez pommes de terre et sauce. Parsemez d’un peu de mimolette et enfournez 30 à 40 minutes.

* Un homme vous attend à la sortie d'une salle municipale et vous tend un sachet d'endivettes qui ont poussé dans son jardin, c'est l'effet magique de la Cocotte. Merci Christophe ! Tes endivettes, c'est la fête !

dimanche, 03 mars 2019

Zwiebelkuchen ou tarte briochée aux oignons

Horriblement moelleuse, affreusement goûteuse, effroyablement délicieuse, cette tarte aux oignons, vous allez l’adorer.

Zwiebelkuchen ou tarte briochée aux oignons, la cocotte, la voix du nord

A ne pas confondre avec la quiche lorraine ou la pissaladière niçoise, le « Zwiebelkuchen », littéralement gâteau aux oignons, prend ses origines dans des coins européens à l’accent germanique, la Suisse, l’Alsace et plus particulièrement l’Allemagne et ses Länder (régions). Suivant ces régions, on y ajoute des dés de lard, de la crème liquide, du carvi… Les oignons et le lard sont cuits au préalable, refroidis quand la pâte monte puis étalés sur la pâte. La pâte peut être celle d’une fougasse ou briochée comme celle d’aujourd’hui. A l’apéritif, coupé en carrés et accompagné d’un vin blanc de nos voisins d’outre-Rhin, on se régale de ce Zwiebelkuchen.

Zwiebelkuchen ou tarte briochée aux oignons, la cocotte, la voix du nord

Pour 1 tarte
Ingrédients : 300 g de farine de blé type 45, 5 g de sel, 20 cl de lait, 1 càs de levure sèche du boulanger, 1 œuf, poivre blanc, 750 g d’oignons, beurre, sucre, carvi, 10 cl de crème liquide, sel.
Préparation : 15 mn – cuisson : 1 h 25 mn – Coût : * - Difficulté : * - Ustensile : tourtière et papier sulfurisé
Pelez et ciselez les oignons, faites-les confire 1 heure dans 20 g de beurre, 5 cl d’eau, 1 sucre et 1 pincée de carvi. Réservez. Faites tiédir le lait, prélevez-en une petite quantité et délayez-y la levure. Dans un grand plat creux, mélangez farine, œuf entier, lait, tasse de levure et sel. Formez une belle boule. Déposez une feuille de papier sulfurisé dans la tourtière puis étalez la pâte sur toute la surface en vous aidant du dos d’une cuillère. Couvrez-la d’un linge propre et laissez-la gonfler pendant 1 heure dans un endroit chaud.
Préchauffez alors le four à 180°c. Enfoncez les doigts dedans de-ci, de-là. Répartissez crème liquide et oignons par-dessus, salez, poivrez et enfournez 25 à 35 minutes. Coupez la tarte en carrés et servez-la tiède.

zwiebelkuchen ou tarte briochée aux oignons,la cocotte,la voix du nord, musée du terroir de Villeneuve d'Ascq, atelier bière

 

vendredi, 01 mars 2019

Soupe de lentilles Abdellah

A la place du yaourt, prenez du lait fermenté. A la place des lentilles vertes, prenez des rouges. A la place de… et vous aurez une autre soupe !

Soupe de lentilles Abdellah, la cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 250 g de lentilles vertes, thym, laurier, ras el-hanout, ail, oignon, coulis de tomates, piment en poudre, 2 yaourts-nature, sel, poivre. Facultatifs : citron et coriandre fraîche
Préparation : 20 min – cuisson : 1 h – coût : * - difficulté : * - ustensile : mixeur électrique
Rincez les lentilles. Déposez-les dans un faitout, ajoutez sel, thym et laurier. Couvrez généreusement d’eau et faites chauffer 30 minutes. Vérifiez régulièrement la cuisson et au besoin prolongez-la.
Quand elles sont cuites, ajoutez une cuillère à soupe de ras el-hanout, 2 gousses d’ail et 1 oignon pelés et 50 cl de coulis de tomates. Enlevez thym et laurier. Mixez très finement, ressalez si besoin, poivrez et ajoutez une pointe de piment en poudre. Mixez à nouveau. Maintenez la température jusqu’au moment de servir et ajustez en eau pour obtenir un beau velouté. Au dernier moment ajoutez les yaourts-nature et servez avec un peu de citron pressé et de coriandre ciselée si vous en avez envie.

mercredi, 27 février 2019

Sorbet caramélisé au potiron

Pourquoi ne manger de la glace qu’en été ? Après tout, il fait bon chez nous. On peut manger froid quand on veut, non ?

Sorbet caramélisé au potiron, la cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 500 g de potiron, 1 yaourt-nature, 10 cl de crème liquide, 75 g de sirop d’érable, une belle poignée de noisettes et une belle poignée d’amandes, 3 cuillères à soupe de sucre en poudre
Préparation : 30 min – cuisson : 30 min – coût : * - difficulté : * - ustensiles : mixeur, sorbetière et papier sulfurisé
Mélangez amandes et noisettes dans une poêle. Ajoutez 3 cuillères à soupe de sucre en poudre et faites chauffer sur le feu. Mélangez fréquemment. Quand le sucre s’est transformé en caramel, arrêtez la cuisson. En moins de 10 minutes, c’est fait. Versez alors le caramel aux fruits secs sur la feuille de papier sulfurisé et laissez refroidir. Une fois refroidi, broyez grossièrement le caramel.
Pelez et épépinez le morceau de potiron. Coupez-le en morceaux et faites-les cuire à la vapeur le temps qu’une lame de couteau les transperce très facilement. Passez-les au blender avec le yaourt, la crème liquide et le sirop d’érable. Mettez ce mélange dans la sorbetière. Quand le mélange a bien pris, ajoutez les 2/3 du caramel noisettes-amandes. Versez dans de jolies verrines, mettez au congélateur 2 heures. Au moment de les servir, parsemez les verrines du reste de caramel broyé.

lundi, 25 février 2019

Bœuf séché à la chinoise

Laissez le pot ouvert sur la table et observez l’effet qu’ont ces lanières de bœuf sur les gens. Ils en prennent une et deux et trois et…

Bœuf séché à la chinoise, boeuf, la cocotte, la voix du nord

Pour 500 g de bœuf
Ingrédients : 500 g de bœuf* maigre et extra-tendre (bavette, hampe, onglet, araignée, rumsteck….), 5 cl de sauce soja, 10 cl d’eau, 1 cuillère à café de pâte de piment, 1 càc de gingembre en poudre et 1 càc de coriandre en poudre.
Préparation : 10 min – cuisson : 4 à 6 heures – coût : ** - difficulté : * - ustensiles : four ou déshydrateur, couteau bien aiguisé et 1 grand bocal bien propre
Placez le morceau entier de bœuf 1 heure au congélateur pour faciliter sa découpe. Dans un plat, mélangez la sauce soja, l’eau, la pâte de piment, le gingembre et la coriandre. Au bout de l’heure de congélation, sortez le bœuf du congélateur et coupez-le à travers les fibres en tranches fines. Faites-les tremper 12 heures dans la sauce que vous avez préparée. Ensuite égouttez les morceaux de viande et séchez-les soigneusement. Déposez-les sur une feuille de papier-cuisson sans les faire se chevaucher et enfournez-les dans un four préchauffé à 80 ° C ou dans le déshydrateur à 70° C. Laissez les morceaux sécher environ 5 heures en les retournant de temps à autre. Rangez-les dans un bocal pour plusieurs mois ou dans un sac en papier pour une petite semaine.

dimanche, 24 février 2019

La Cocotte à la bière

Musée du terroir de Villeneuve d'Ascq, la Cocotte cuisine à la bière, la cocotte

La Cocotte n’a pas le culte du passé et elle n’aurait pas aimé vivre à n’importe quelle période antérieure à maintenant mais quand on l’invite dans un endroit qui met le passé tout simplement en scène dans les habitudes, les savoir-faire, les décors, les ustensiles…, la Cocotte accepte d’emblée par curiosité. Si en plus on l’invite à cuisiner des produits bio qu’elle aime, dans un cadre tout simplement beau, elle ne peut dire que oui, oui, oui, trois fois oui !

Or donc quand le musée du terroir de Villeneuve d’Ascq l’a conviée à cuisiner la bière, elle n’a pas réfléchi une seule seconde. Oui mais la bière, cruel dilemme pour elle ! La bière, figurez-vous que la Cocotte n’aime pas ça et ce n’est pas faute d’avoir essayé. Non, quand elle en boit, ça ne passe pas. C'est trop amer, pas assez sucré, il manque de ci, il manque de ça….

musée du terroir de villeneuve d'ascq,la cocotte cuisine à la bière,la cocotte

Elle a toujours une bonne raison pour refuser un bock.

En revanche quand elle cuisine la même bière, alors là oui, la Cocotte adore. Et là, dans le bœuf, le porc, le poulet, le coq, le lapin…, les poissons, les soupes, tartes, sauces… elle serait bien capable d'en mettre partout.

musée du terroir de villeneuve d'ascq,la cocotte cuisine à la bière,la cocotte

C’est donc ce qu’elle va faire ce dimanche au musée du terroir de Villeneuve d’Ascq. Si ça vous intéresse, vous pouvez même mettre la main à la pâte avec elle.

Et si vous avez envie d’en savoir plus sur le houblon, si vous avez envie d’assister à l’élaboration d’un brassin, de faire des gaufres ou de cuisiner avec la Cocotte, venez au musée du Terroir de Villeneuve d’Ascq ce dimanche 3 mars, de 14 h 30 à 17 h 30. Vous y rencontrerez des gens passionnés qui vous raconteront tout sur la bière et qui vous montreront leur savoir-faire en la matière. Oh la la, ça va être bien ! L’entrée et les animations sont gratuites. Alors qu’attendez-vous ?

Musée du terroir de Villeneuve d'Ascq, 12 carrière Delporte, rue Pasteur, 59650 Villeneuve d'Ascq, 0320918757

 

musée du terroir de villeneuve d'ascq,la cocotte cuisine à la bière,la cocotte

 

samedi, 23 février 2019

Filet de porc, chips de lard et maroilles de Nicolas Gouverneur, chef du P’tit Nicolas à Douai

« C’est eux qui goûtent et qui apprécient. »
Arrivé dans le Nord, à Douai, par hasard, à la recherche d’une affaire à reprendre, Nicolas Gouverneur ne voudrait plus en partir. « Les gens du Nord sont fidèles, sincères et ne font pas dans le superficiel » et tel est Nicolas. « Ici, dans mon resto, c’est comme si je recevais mes amis chez moi. Tous les jours, je fais mon tour de salle, je dis bonjour aux clients et ils aiment ça. » Il faut dire que ses clients, Nicolas les écoute beaucoup. « C’est eux qui goûtent et qui apprécient. Si on ne les revoit plus, c’est que ça ne va pas. » Mais pas de souci pour lui, ses clients viennent et reviennent en nombre !

filet de porc,chips de lard et maroilles de nicolas gouverneur,chef du p’tit nicolas à douai,nicolas gouverneur,le p'tit nicolas,douai,la cocotte,le chef et la cocotte,la voix du nord

81, AV Georges Clemenceau, 59500 Douai 03 27 87 39 61


Filet de porc, chips de lard et maroilles
Pour 6 personnes
Ingrédients : 900 g de filet mignon de porc, 12 fines tranches de lard fumé, 250 gr de maroilles, 2 ou 3 échalotes, du fond de veau, 8 baies de genièvre, 5 cl de genièvre, 500 g de pommes de terre, quelques champignons, 200 g de fèves surgelées et pelées, beurre, crème, sel et poivre, farine, œuf, chapelure
Préparation : 30 min – cuisson : 2 h 30 – coût : * - difficulté : **

Filet de porc, chips de lard et maroilles de Nicolas Gouverneur, chef du P’tit Nicolas à Douai, Nicolas Gouverneur, le p'tit Nicolas, Douai, la cocotte, le chef et la cocotte, la voix du nord


Faites des chips de lard en faisant cuire les tranches au four, à 105° C, 2 heures sur du papier cuisson. Saisissez les morceaux de filet de porc dans une poêle et finissez la cuisson au four 10 minutes à 200°C. Pelez, ciselez les échalotes et faites-les suer au beurre. Flambez au genièvre et ajoutez un peu de fond de veau et les baies de genièvre. Faites réduire. Faites une purée avec les pommes de terre, ajoutez 50 g de beurre et 5 cuillères à soupe de crème. Ajoutez les champignons poêlés et les fèves concassées. Faites un boudin de purée et taillez-le en tronçons de 5 cm d’épaisseur. Mettez-les au congélateur pour qu’ils durcissent. Panez-les dans la farine, l’œuf et la chapelure et faites-les frire 5 minutes. Tranchez les morceaux de filets de porc, disposez-en 5 ou 6 par assiette, posez une tranche de maroilles dessus, passez au gril 5 minutes puis servez les assiettes avec les chips de lard.

filet de porc,chips de lard et maroilles de nicolas gouverneur,chef du p’tit nicolas à douai,nicolas gouverneur,le p'tit nicolas,douai,la cocotte,le chef et la cocotte,la voix du nord

jeudi, 21 février 2019

Esturgeon au potiron

Il faut bien le reconnaître, le potiron est un peu fade. Il sera donc parfait avec le goût bien marqué du poisson. Question d’équilibre !

Esturgeon au potiron, la cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 6 filets d’esturgeon de 150 g chacun, 400 g de potiron, beurre, huile de pépins de courge, graines séchées de courge, 2 échalotes, 50 g de parmesan, sel, poivre.
Préparation : 30 min – cuisson : 30 min – coût : * - difficulté : * - ustensiles : papier-cuisson et blender
Lavez et séchez soigneusement les filets d’esturgeon, enfermez-les dans du papier-cuisson pour en faire une papillote. Placez-la dans un panier-cuisson et faites-la cuire à la vapeur 10 minutes.
Pelez, épépinez et coupez en petits morceaux le potiron. Pelez et ciselez les échalotes. Faites fondre 1 noix de beurre et faites dorer les échalotes. Ajoutez les morceaux de potiron, ajoutez un petit verre d’eau et laisser cuire 15 minutes. Poivrez et passez le potiron au blender pour en faire une crème. Ajoutez 50 g de parmesan et salez si besoin. Disposez joliment dans les assiettes, parsemez de graines séchées de courge et versez quelques gouttes d’huile de pépins de courge. Vous pouvez ajouter quelques feuilles ciselées de basilic frais.

mardi, 19 février 2019

Mini-boulets aux champignons

Vin rouge, rosés des prés, ce sera parfait. Si vous ne trouvez pas de rosés des prés, le champignon de Paris fera bien votre affaire.

Mini-boulets aux champignons, la cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 500 g de viande de bœuf haché, 500 g de chair de porc, 1 oignon, 1 càc d’origan séché, 2 càs de chapelure fine, du thym, 1 œuf, 1 kg de champignons rosés des prés, 1 citron, 1 verre de vin rouge, un peu de matière grasse, sel et poivre.
Préparation : 20 min – cuisson : 1 h – coût : * - difficulté : * -ustensile : faitout
Mélangez viandes, chapelure, œuf, origan, sel et poivre. Formez des petites boulettes grosses comme des noix. Faites chauffer un peu de matière grasse dans la marmite et faites-y dorer les boulettes puis mettez-les de côté. Lavez et équeutez les champignons. Mettez-les entiers dans le faitout avec un peu de matière grasse. Ajoutez 1 branche de thym lavé, l’oignon pelé et ciselé et le jus de citron. Laissez le jus s’évaporer et remplacez par le vin.
Remettez les boulettes dans le faitout, couvrez-le et baissez la température. Laissez mijotez 30 minutes. Facultatif : liez la sauce avec un peu de crème liquide.

dimanche, 17 février 2019

Poulet jerk au 4-épices

5 doigts à la main gauche, 5 doigts à la droite, peut-être ne seront-ils pas suffisants pour vous régaler en les léchant…

Poulet jerk au 4-épices, poulet, 4-épices, la Cocotte, la voix du nord

Le 4-épices, appelé poivre de la Jamaïque, bois d’Inde ou tout-épice est donc une épice aux arômes de poivre, muscade, girofle et cannelle. Ses baies se réduisent en poudre et s’incorporent avec bonheur aux pâtés ou aux volailles. Dans les Caraïbes, elles se mélangent au piment plus ou moins fort, au gingembre, à l’ail, aux oignons frits… On enduit de cette sauce des morceaux de poulet et on les laisse mariner 6, 12, 24 heures… pour ensuite les faire cuire au four et s’en lécher les doigts. Vous-même, vous pouvez préparer du 4-épices en mélangeant à parts égales les épices susnommées.

Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 poulet de ferme, 5 cl d’huile d’olive, 1 citron, 3 cl de vinaigre blanc, 1 càc de gros sel gris, 2 càc de sucre de canne, du thym, 1 càs d’oignons frits, 1 càc de vrai 4-épices et/ou sinon ½ càc d’ail moulu, ½ càc de gingembre moulu, ½ càc de cannelle en poudre, piment de Cayenne.
Préparation : 30 min – cuisson : 1 h – coût : * - difficulté : * - ustensiles : mortier et pilon ou hachoir

Poulet jerk au 4-épices, poulet, 4-épices, la Cocotte, la voix du nord

Coupez le poulet en morceaux réguliers. Pressez le citron, réduisez en poudre les oignons frits. Dans un bol, mélangez le citron pressé, l’huile et le vinaigre, ajoutez sel, sucre de canne, 4-épices, thym, ail, cannelle et gingembre. Terminez par le piment de Cayenne selon votre goût. Enduisez le poulet de cette sauce et laissez le poulet mariner dans cette préparation toute une journée. Le lendemain disposez le poulet sur un grand plat qui va au four et faites-le cuire 45 minutes à 1 heure en retournant régulièrement les morceaux. Quand il vous semble bien cuit, sortez le poulet et servez-le avec du riz aux haricots rouges et une salade bien vinaigrée de carottes et oignons râpés.

vendredi, 15 février 2019

Rillettes de Tanger

A l’entrée du détroit de Gibraltar, les rougets grondins se bousculent sur les bateaux de pêche pour finir en rillettes.

Rillettes de Tanger, la Cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 rouget grondin de plus de 500 g, 2 citrons, sel, poivre, 100 g de fromage frais, 1 petite cuillère à café de bonne harissa, huile d’olive et quelques feuilles de coriandre.
Préparation : 20 min – cuisson : 15 min – coût : * - difficulté : * - ustensiles : sauteuse avec panier-vapeur et couvercle
Coupez la tête et la queue du poisson, ouvrez-le et sortez ses entrailles. Lavez-le à grandes eaux et déposez-le dans le panier-vapeur d’une sauteuse dans laquelle vous aurez versé un grand verre d’eau. Salez très légèrement, poivrez et ajoutez 1 citron coupé en rondelles. Couvrez la sauteuse et faites cuire pendant 15 minutes. Laissez le poisson refroidir (l’idéal étant de le laisser refroidir une nuit pour qu’il soit bien ferme), enlevez-lui la peau et les arêtes et écrasez-le grossièrement à la fourchette. Ajoutez le fromage frais, la harissa et 5 centilitres d’huile d’olive. Mélangez vigoureusement. Décorez de quelques feuilles de coriandre fraîche et de demi-rondelles de citron.
Servez ces rillettes en entrée en les accompagnant de fines tranches de baguettes préalablement toastées.

mercredi, 13 février 2019

Cake aux fruits secs

- Je t’aime mon tout, mon génie. Bonne Saint-Valentin ! - Et moi aussi, je t’aime, mon petit bolide. Bonne Saint-Valentin !

Cake aux fruits secs, la Cocotte, la voix du nord

Pour 1 petit cake
Ingrédients : 50 g de bananes séchées, 50 g d’amandes émondées, 10 dattes, 1 poignée de raisins secs, 1 de cacahuètes caramélisées (chouchous), 1 de cerneaux de noix, ½ sachet de levure chimique, 2 œufs, 100 g de beurre, 175 g de farine de châtaigne, 2 càs de miel liquide, sel.
Préparation : 30 min – cuisson : 30 min – coût : * - difficulté : *
Réhydratez bananes, dattes et raisins secs en les plongeant dans de l’eau bouillante une trentaine de minutes. Egouttez-les. Faites fondre le beurre. Dans un plat creux, battez les œufs, ajoutez la farine, le beurre fondu, le miel et une pincée de sel. Ajoutez ensuite tous les fruits et la levure chimique et mélangez vigoureusement. Versez le mélange dans un moule à cake préalablement graissé ou dans des petits moules à cake en silicone. Enfournez dans un four préchauffé à 175° C et faites cuire une trentaine de minutes. Quand la pointe d’un couteau ressort sèche du cake quand vous le piquez, arrêtez la cuisson et laissez les cakes refroidir dans le four.  Dégustez-les avec une bonne confiture de fruits rouges.  

lundi, 11 février 2019

Tourte aux poireaux

Ce sont des plats qui mettent en joie, ne trouvez-vous pas ? Simples, rustiques, savoureux, parfaitement de saison. Parfaits, quoi !

Tourte aux poireaux, la Cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 125 g de farine, 50 g de beurre, 1 œuf, thym, poivre, 30 g de parmesan, 5 poireaux, 2 saucisses fumées, 2 pommes de terre.
Préparation : 30 min – cuisson : 1 h – cout : * - difficulté : * - ustensiles : 6 ramequins.
Faites fondre le beurre. Mélangez beurre, œuf entier, farine, thym, poivre et parmesan. Formez une boule et faites-la durcir au réfrigérateur.
Coupez les saucisses en dés et faites-les dorer dans un peu de beurre. Ajoutez les poireaux lavés et coupés en fines rondelles et les pommes de terre lavées et coupées aussi en petits morceaux. Allongez d’un grand verre d’eau, voire plus pour obtenir une belle sauce, couvrez et laissez cuire 30 minutes.
Préchauffez le four à 180 °C. Séparez la pâte en 6 parties et aplatissez-les au rouleau, répartissez poireaux et saucisses dans les ramequins, poivrez et recouvrez-les de pâte. Passez au four 30 minutes. Servez avec une salade.

samedi, 09 février 2019

Filets de caille aux écrevisses de Thierry Beine, chef de l’auberge du bon fermier à Valenciennes

« Il est temps pour moi d’aller à la pêche ! »
Institution valenciennoise, l’Auberge du bon fermier existe depuis 1560 et Thierry Beine (2ème sur la photo) y œuvre depuis 1975. En 45 ans la cuisine de ce chef a énormément évolué. « Les clients sont de plus en plus exigeants. On ne travaille plus les mêmes produits, on est plus axé sur les produits régionaux avec les producteurs du coin. » Dans cet établissement qu’il chérit, il y a une âme et il en est le gardien. Quand il aura trouvé quelqu’un qui ressentira l’âme du lieu et qui collera à ses idées de chef, il s’en ira pêcher dans sa région d’origine, en Aveyron. En attendant, il continue de cuisiner comme il a toujours fait, avec amour.
Auberge du bon fermier, 64, Rue de Famars, 59300 Valenciennes 03 27 46 68 25

Filets de caille aux écrevisses de Thierry Beine, chef de l’auberge du bon fermier à Valenciennes, cailles, écrevisses, Thierry Beine, Au bon fermier, Valenciennes, le Chef et la Cocotte, la Cocotte, la voix du nord

Filets de caille aux écrevisses et soufflé d’Agata pour la Saint-Valentin
Pour 2 amoureux
Ingrédients : 8 filets de caille, 10 écrevisses, 10 cl de crème liquide, 1 bouquet garni, 10 cl de fond de volaille, 1 càs de concassée de tomate, sel, poivre. Soufflé d’Agata : 3 pommes de terre Agata, 1 œuf, 50 g de beurre, 50 g de gruyère râpé.
Préparation : 15 min – cuisson : 20 min – coût : * - difficulté : ** - ustensiles : fouet, ramequins

Filets de caille aux écrevisses de Thierry Beine, chef de l’auberge du bon fermier à Valenciennes, cailles, écrevisses, Thierry Beine, Au bon fermier, Valenciennes, le Chef et la Cocotte, la Cocotte, la voix du nord

Cuisez quelques minutes les 10 écrevisses au court-bouillon avec le bouquet garni et récupérez 10 cl de ce bouillon. Réservez 2 écrevisses entières et décortiquez les autres. Faites bouillir à petit feu bouillon, crème liquide, concassée de tomate et fond de volaille 10 minutes. Salez, poivrez. Réservez.
Faites une purée avec les Agata, ajoutez œuf, beurre et gruyère. Battez au fouet et remplissez 2 ramequins (pas jusqu’en haut sinon ça déborde). Faites cuire 15 minutes les soufflés dans un four préchauffé à 180°C.
Cuisez au beurre les filets de caille en un aller-retour. Salez, poivrez et déglacez avec la sauce aux écrevisses. Dressez les filets sur des assiettes chaudes, nappez de sauce, garnissez de queues d’écrevisses, posez l’écrevisse entière au centre et servez avec le soufflé.

filets de caille aux écrevisses de thierry beine,chef de l’auberge du bon fermier à valenciennes,cailles,écrevisses,thierry beine,au bon fermier,valenciennes,le chef et la cocotte,la cocotte,la voix du nord

filets de caille aux écrevisses de thierry beine,chef de l’auberge du bon fermier à valenciennes,cailles,écrevisses,thierry beine,au bon fermier,valenciennes,le chef et la cocotte,la cocotte,la voix du nordDe l’âtre de cette auberge, quatre siècles nous contemplent ! Et de l’âtre de cette même auberge, quarante années et Thierry Beine nous accueillent.
Quand vous entrez dans cette auberge, vous ne faites pas que vouloir vous restaurer, vous entrez dans quelque 400 années de mémoire et d’histoire.
Autrefois nommée « à la ville de Troie », cet ancien relais de poste au sol irrégulier de gros pavés lustrés d’avoir été foulés, aux tables et aux bancs de gros bois rendus bancals d’avoir accueilli tant et tant de gourmands de passage à Valenciennes raconte cette histoire. Et Thierry Beine en est le conteur. « Il y a une âme ici et nous en sommes les gardiens » déclare-t-il. Thierry Beine, 66 ans, l’œil qui frise, le verbe alerte et le tablier immaculé que vient honorer le macaron des maîtres-restaurateurs* !
En 1975, il arrive là. A 20 ans à peine, habitué à cuisiner pour la famille, les copains, les amis, il reprend les rênes de cet antre du bon manger, épaulé par sa maman d’origine aveyronnaise. « Ici j’ai commencé par le gril, on découpait même les carcasses en cuisine ! Ça m’a appris le métier et maintenant on fait du gastro. » Ses goûts et ses savoir-faire évoluent en permanence. Il ne travaille plus les mêmes produits qu’avant, il les trouve chez les producteurs du coin et a le respect des saisons.
filets de caille aux écrevisses de thierry beine,chef de l’auberge du bon fermier à valenciennes,cailles,écrevisses,thierry beine,au bon fermier,valenciennes,le chef et la cocotte,la cocotte,la voix du nordAvec sa petite équipe, Alain Decout, le chef de cuisine et Jérôme Boutelier, le cuisinier, il élabore les recettes. « On vient ici le week-end et on discute ».
Pour la recette d’aujourd’hui, les 3 maîtres-queux ont travaillé les goûts et les couleurs, ils ont refait la sauce plusieurs fois et sont tombés d’accord sur la tomate. « Vous savez, une recette, ce n’est pas un miracle. C’est un équilibre. La caille, c’est doux et cette douceur, il ne faut pas la sacrifier. C’est ça, le côté magique de notre métier, on est toujours en train de changer. »
En 45 ans, il a arpenté l’Europe pour montrer son métier et s’est inspiré de tout ce qu’il goûtait. A un jarret de porc et son chou en Allemagne, aux trois couleurs d’un flétan, d’un espadon et d’un saumon fumés en Angleterre… revenu dans son antre, il y met sa patte et tout son goût. Il sait que ça plaira à tous ses clients venant eux aussi de toute l’Europe, « pour manger à la Française ».  
filets de caille aux écrevisses de thierry beine,chef de l’auberge du bon fermier à valenciennes,cailles,écrevisses,thierry beine,au bon fermier,valenciennes,le chef et la cocotte,la cocotte,la voix du nordFier de ses recettes, surtout de la dernière faite (le jour de l’interview, c’était en toute simplicité, une blanquette de veau à la truffe et au vin), Thierry Beine est heureux comme un poisson dans l’eau.
Mais les bonnes choses ont toujours une fin et après 45 ans de rythme soutenu, Thierry Beine cherche un passionné comme lui qui continuera d’écrire le livre d’histoire, un passionné de cuisine capable de sentir et faire vivre l’âme de l’auberge. Quand il l’aura trouvé, il partira en Aveyron et lancera ses cannes à pêche dans les étangs et les ruisseaux de la région qui l’a vu naître.  
Pour patienter, pour nous et surtout pour la Saint-Valentin, il a fait sauter sa p’tite caille et mis du rouge à sa sauce.

Odile Bazin, la Cocotte

Site internet des Maîtres-restaurateurs

jeudi, 07 février 2019

Riz céleri

Le céleri, c’est comme le cochon, tout est bon. Il n’y a que les feuilles et les tiges, me direz-vous. Et je vous répondrai que c’est pas faux.

Riz céleri, riz, céleri, la Cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 360 g de riz basmati, ½ cuillère à café de curcuma en poudre, 4 branches de céleri (tiges et feuilles), 3 carottes moyennes,2 càs d’huile d’olive, 20 g de beurre, sel, poivre, persil plat.
Préparation : 15 min – cuisson : 15 min – coût : * - difficulté : *
Rincez le riz et couvrez-le d’eau en ajoutant 2 cm d’eau au dessus du riz. Salez-le et ajoutez la ½ cuillère à café de curcuma. Faites-le cuire à couvert pendant 10 à 12 minutes. Arrêtez la cuisson et laissez gonfler. Pelez les carottes et coupez-les en petits dés. Effeuillez le céleri. Réservez les feuilles et coupez les tiges comme les carottes. Faites bouillir les dés de carottes et de céleri 10 minutes à partir de l’ébullition. Egouttez-les et faites-les sauter dans un peu d’huile et de beurre. Ciselez grossièrement les feuilles de céleri et disposez-les sur les dés de carottes et céleri. Laissez cuire encore 5 minutes, couvrez de persil lavé et finement ciselé, salez, poivrez et servez avec le riz basmati mélangé ou pas et du poulet rôti si vous en avez envie ou pas.

mardi, 05 février 2019

Tripes thiérachiennes

Allez viens, je t’emmène au vent, je t’emmène au dessus des gens et je voudrais que tu te rappelles, la Thiérache est éternelle.

Tripes thiérachiennes, tripes, Thiérache, la Cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 1ère étape : 2 kg de tripes fraîches, 1 pied ou 1 os de veau, 1 gros oignon, thym, laurier, clous de girofle, sel, poivre en grains. 2nde étape : huile, 1 litre de cidre brut, 3 carottes, 2 gros oignons, 100 g de champignons séchés
Préparation : 30 min – cuisson : 2 h 30 – coût : * - difficulté : *
Coupez les tripes en carrés de 3 à 4 cm de côté. Déposez-les dans une grande marmite, ajoutez le pied ou l’os de veau, un oignon piqué de clous de girofle et laurier, quelques branches de thym frais, couvrez d’eau, salez et poivrez. Couvrez la cocotte et mettez-la à chauffer. Comptez 2 heures de cuisson pas trop forte. A la fin de la cuisson, enlevez le pied de veau, enlevez les morceaux de tripes et filtrez le jus de cuisson. Réservez. Faites chauffer un peu d’huile et faites dorer les tripes. Ajoutez oignons pelés et ciselés, carottes pelées et coupées en rondelles et champignons séchés. Videz la bouteille de cidre sur les tripes et complétez d’eau. Couvrez la cocotte et mettez à cuire 30 minutes. Rectifiez l’assaisonnement et servez les tripes avec une bonne purée de pommes de terre et de la moutarde.

tripes thiérachiennes,tripes,thiérache,la cocotte,la voix du nord