dimanche, 07 janvier 2018

Rouelle aux lentilles cuisson lente

Les lentilles vertes du Puy en Velay
Bénéficiant d’une appellation d’origine protégée, la lentille verte du Puy en Velay est reconnaissable à sa couleur. Comme vous l’avez deviné, la lentille verte est verte ! D’après les gourmets et les gourmands, entre les jaunes, les brunes, les corail, les blondes…, quand on en fait le tri, c’est la lentille verte qui sort toujours du lot. Ferme et tendre, pas farineuse, elle se prête avec délice à des préparations à base de viandes fumées ou salées. Seule ou accompagnant des pommes de terre, elle fait une belle soupe et servie avec une vinaigrette bien relevée, elle se plaît dans l’échalote ou l’oignon. Un bouquet garni, un oignon piqué de clous de girofle, un bon bouillon et elle vous dit merci.

Rouelle aux lentilles cuisson lente, lentilles vertes, rouelle fumée, La Cocotte, la Voix du Nord

Rouelle aux lentilles cuisson lente

Ajoutez saucisses fumées, saucisses de Strasbourg, carottes en rondelles, ajoutez ce que vous voulez sauf du sel. La rouelle fumée l’est déjà beaucoup !

Rouelle aux lentilles cuisson lente, lentilles vertes, rouelle fumée, La Cocotte, la Voix du Nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 belle rouelle fumée, thym, poivre, laurier, un peu de matière grasse, 500 g de lentilles vertes, 6 pommes de terre Bintje, 50 g de chapelure fine.
Préparation : 20 min + dessalage de la viande pendant 24 heures – cuisson : 3 h – coût : * - difficulté : *
Faites dessaler la rouelle dans une grande quantité d’eau souvent renouvelée toute une journée. Le lendemain, faites bouillir la rouelle dans de l’eau 30 minutes avec thym, poivre et laurier. Gardez le bouillon. Préchauffez le four à 150° C. Déposez la rouelle dans un plat qui va au four, graissez-la un peu avec de l’huile ou du saindoux et déposez-la dans le four. Laissez-la cuire 2 h en baissant la température au bout d’1 heure sur 120° C.
Faites cuire les lentilles 30 minutes dans de l’eau salée. Faites cuire les pommes de terre à la vapeur.
Effilez la rouelle. Mélangez lentilles égouttées et rouelle dans un plat. Ajoutez les pommes de terre et une bonne louche de bouillon. Couvrez de chapelure fine et remettez au four 30 minutes.

vendredi, 22 décembre 2017

Jambon des fêtes aux épices cajuns

Jambon bouilli, jambon cuit des heures et des heures et jambon englouti par tous les invités. C’est la fête chez les Cajuns !

jambon des fêtes aux épices cajuns, La Cocotte, la voix du nord


Pour 20 personnes
Ingrédients : 1 jambon de 5 kg à cuire, 1 oignon, thym, 2 branches de céleri, 10 baies de genièvre, laurier, gros sel, 2 càs de mélasse ou de miel, 25 cl de coulis de tomates, 1 càs d’ail moulu, origan, cumin et coriandre en poudre, 1 càs de moutarde, piment de Cayenne, clous de girofle, sel, poivre.
Préparation : 15 min – cuisson : 4 h 30 – coût : * - difficulté : *
Plongez le jambon dans une grande marmite d’eau avec oignon, thym, céleri, baies de genièvre, laurier et 1 grosse poignée de gros sel. Faites bouillir 1 h 30. Laissez refroidir dans le bouillon.
Préchauffez le four à 190° C. Mélangez miel, coulis de tomates, épices et aromates en quantité raisonnable. Badigeonnez la peau du jambon de ce mélange puis incisez-la en losanges. Dans chaque pointe, piquez des clous de girofle. Salez et poivrez. Déposez le jambon dans un grand plat qui va au four et enfournez-le 3 heures, côté peau incisée sur le dessus, d’abord 1 h 30 au four à 170° C puis à 120° C. Arrosez de bouillon pour éviter que cela ne sèche et badigeonnez aussi souvent de sauce qui se forme. Servez avec la sauce du plat.

jeudi, 30 novembre 2017

Soupe soja-saucisse

La Cocotte ne vous apprend rien, c’est la cuisine qui distingue l’homme de l’animal. Pour arriver à ce distinguo, il y eut d’abord le feu puis la cuisson sur ce feu des animaux chassés ou pêchés.
Et comme déjà à l’époque, on n’arrêtait pas le progrès, arriva un récipient creux dans ou sur le feu, dans la foulée, l’eau dans un plat creux sur le feu,... Enfin naquit le bouillon.
Ce haut fait de l’histoire se situe à l’âge du néolithique, vers 9000 ans avant le petit Jésus.
Qui eut la brillante idée de remplir des poteries ? Personne ne nous le dit. Mais très rapidement, on jette dans ces pots d'eau bouillonnante, quantité d’aliments. Herbes, céréales, fruits, épices, viandes, légumes, poissons, condiments viennent agrémenter le bouillon quotidien du vulgum pecus protohistorique…
Avec le développement de l’agriculture et l’avènement des céréales, on forme une sorte de pain cuit dans le bouillon, et sans se le savoir, on invente le brouet.
S’en suivent la soupe (pain et liquide chaud), le potage (avec ses légumes) puis la viande quand c’est fête ! Puis à la renaissance, on invente le livre de cuisine et arrivent alors les veloutés, minestrone, garbure, consommés, bisques, et tutti quanti sur papier pas encore glacé !
L’appertisation fait son apparition au début du XIXème siècle et c’est parti mon kiki pour tout mettre en boîte, donc les soupes.
Au début du siècle dernier, Justus Liebig invente le Viandox ou assimilé. Quelques années plus tard, on passe tout à la moulinette électrique. On entre dans l'époque de la mécanisation de la soupe, l'industrialisation du potage.
Puis la lyophilisation, les bouillons-cubes, la mise en sachets des soupes déshydratées, la congélation, les Bolino, les noodle soups rangées bien serrées avec leurs petits sachets d’épices…, la Cocotte en passe et des meilleurs ! On fait tout pour améliorer le principe de l'eau chaude, voire très chaude dans un bol. Mouais... Rien ne vaut la vraie, l'authentique, l'unique soupe faite maison. 

La soupe, y'en a pour tous les goûts et toutes les bourses. Et comme pour les sauces, c'est dans la soupe qu'on peut reconnaître un bon cuisinier. A vos louches !

La Cocotte, soupe soja-saucisse, soupe

Soupe de riz soja-saucisse
Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 poignée de champignons séchés, 200 g de riz blanc, 200 g de chair à saucisse ou 1 grosse saucisse de Toulouse, 1 tranche épaisse de jambon de pays, ½ boîte de concentré de tomates, 1,5 à 2 litres de bouillon de volaille, 1 gousse d’ail, 1 cuillère à soupe de pâte de soja rouge, poivre. Pour servir : purée de piment
Préparation : 15 min – cuisson : 30 min – ustensile : faitout

Réhydratez les champignons secs dans un bol d’eau bouillante pendant quelques minutes. Faites cuire le riz comme indiqué sur le paquet. Egouttez-le et réservez-le.Dans un faitout, faites rissoler la chair à saucisse et la tranche de jambon de pays coupé en petits dés. Ajoutez le concentré de tomates et versez le bouillon.
Continuez avec l’ail pelé et ciselé et enfin ajoutez la cuillère de pâte de soja rouge. Mélangez bien, couvrez et laissez cuire 25 minutes. Ajoutez alors le riz mis de côté, poivrez et laissez encore 5 minutes. Servez cette soupe pleine de goût en proposant un peu de purée de piment pour qui en veut. Mais n’ajoutez pas de sel, le soja est déjà très, très salé !

jeudi, 16 novembre 2017

Côtes au Beaujolais

C'est pas l'homme qui prend la mer, c'est la mer qui prend l'homme, tatatin. Moi la mer elle m'a pris, j'me souviens un mardi. Pour Renaud et la Cocotte, y’a que le mardi d’important dans la semaine. Mais faut reconnaître que ce n’est pas totalement vrai.

Le dimanche est sanglant pour les Irlandais, le samedi soir a de la fièvre chez John Travolta, le vendredi est en cendres chez les catholiques, le mercredi est radieux pour les orthodoxes, le lundi est complètement fou chez les Bangles, il est ravioli pour Etienne Chatiliez et au soleil pour Cloclo…

Et le jeudi, la Cocotte ? Il est comment, le jeudi ? Le jeudi, c’est le jour où le nouveau Beaujolais, le Beaujolais primeur revient. Mais pas n’importe quel jeudi, le troisième jeudi de novembre ! Et paf, c’est aujourd’hui. Oui, c’est aujourd’hui qu’on va lui trouver un goût d’ananas, de bananes ou de fruits rouges et qu’on va en boire et reboire et que si on ne le boit pas avec modération, on va devenir noir. Noir comme quoi ? Comme le jeudi !

Mais ce soir, de 17 h à 22 h, la Cocotte ne sera pas noire, elle gardera toutes ses capacités pour vous dédicacer ses livres si vous venez à l’Entre Mets à Villeneuve d’Ascq, une belle boucherie de l’avenue de Montalembert.

Venez nombreux , on trinquera ensemble !

Côtes de porc au Beaujolais, Beaujolais nouveau, traiteur L'Entre Mets, Villeneuve d'Ascq

Côtes du Beaujolais

Pour 6 personnes

Ingrédients : 6 côtes de porc, 250 g d’échalotes, beurre, huile d’arachide ou de tournesol, thym, laurier, 5 baies de genièvre, 1 cuillère à soupe de farine, 1 càs de fond de veau, 30 cl de Beaujolais, 10 à 15 cl d’eau, sel, poivre, 1 kg de petites pommes de terre.

Préparation : 15 min – cuisson : 30 min – coût : * - difficulté : * - ustensiles : hachoir électrique, gril en fonte

Lavez soigneusement les pommes de terre, déposez-les dans une casserole, couvrez-les d’eau et laissez-les cuire à couvert pendant 20 minutes. Réservez-les au chaud.

Pelez, coupez les échalotes en petits morceaux et passez-les au hachoir. Faites fondre dans une poêle une belle noix de beurre et 1 cuillère à soupe d’huile. Faites-y fondre les échalotes, ajoutez du thym, 3 feuilles de laurier et 5 baies de genièvre écrasées. Quand les échalotes sont transparentes, ajoutez la farine, le Beaujolais et le fond de veau. Salez et poivrez. Mélangez et laissez réduire à couvert 15 minutes. Allongez à l’eau au besoin.

Faites griller les côtes de porc et retournez-les régulièrement sur le gril. Dès qu’elles sont cuites, assaisonnez-les et servez-les avec les pommes de terre. Nappez-les de sauce préalablement débarrassée des herbes, mixée et filtrée.

Côtes de porc au Beaujolais, Beaujolais nouveau, traiteur L'Entre Mets, Villeneuve d'Ascq

vendredi, 09 décembre 2016

Saucisson de Lyon tout pistache

Dis, la Cocotte, je vais à Lyon pour le week-end, as-tu envie ou besoin de quelque chose en particulier ? Oui, réponse A. Non, réponse B.

Saucisson de Lyon tout pistache

Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 saucisson de Lyon à la pistache pour 6 personnes, 1 citron, 3 cuillères à soupe d’huile, 1 botte de pourpier, 1 échalote, 1 petit oignon, 1 cuillère à café de moutarde douce, sel, poivre, 800 g de pommes de terre Charlotte, 1 petit verre d’eau. Facultatif : pistaches décortiquées
Préparation : 15 min – cuisson : 45 min – coût : * - difficulté : * - ustensile : mixeur
Faite chauffer le saucisson pendant 45 minutes dans une casserole d’eau frémissante. Pelez et coupez les pommes de terre en rondelles de 5 à 7 mm d’épaisseur. Déposez-les dans une casserole et couvrez-les d’eau. Faites-les cuire 10 minutes à partir de l’ébullition. Vérifiez leur cuisson pour éviter qu’elles tournent en purée, il faut les garder un peu fermes. Égouttez-les et gardez-les au chaud.
Prélevez les feuilles du pourpier, passez-les sous l’eau (gardez les tiges pour faire un potage). Mixez le pourpier avec l’oignon et l’échalote pelés, la moutarde, le jus du citron et l’huile. Salez, poivrez et ajoutez 7 à 8 cl d’eau pour avoir une sauce bien liquide.
Coupez la saucisse en rondelles. Mélangez sauce et pommes de terre et servez ce plat chaud ou tiède, parsemé de pistaches ou pas.

mardi, 06 décembre 2016

Carré de bœuf à l’italienne

La Cocotte a longtemps rêvé d’avoir un gril à paninis. Son rêve s’est un jour réalisé et depuis, elle paninise tout. C’est fait pour ça, non ?

Carré de bœuf à l’italienne

Pour 6 personnes
Ingrédients : 12 tranches de pain de mie pas trop grandes, 3 steaks hachés, 12 tomates séchées, 1 cuillère à soupe d’origan séché, piment en poudre, 100 g de gorgonzola, sel, poivre et matière grasse.
Préparation : 20 min – cuisson : 15 min – coût : * - difficulté : * - ustensile : gril à paninis
Coupez les tomates séchées en très petits morceaux. Dans un plat, mélangez à la main la viande, les tomates séchées, l’origan, la dose de piment que vous voudrez, le sel et le poivre.
Formez 6 carrés de viande de la taille des tranches de pain. Faites-les dorer quelques instants dans une poêle chaude dans un peu de matière grasse.
Émiettez le gorgonzola.
Faites 6 sandwiches en intercalant un carré de viande et un peu de gorgonzola entre deux tranches de pain. Passez au gril à paninis le temps que le pain soit bien doré et que le fromage ait fondu. Mangez ces carrés de bœuf avec une salade.

 

Tiens, en passant, vous faites quoi dimanche ?

Carré de bœuf à l’italienne

jeudi, 01 décembre 2016

Boudin noir et jaune

Premier conseil, ne jamais réprimer une envie de boudin. Deuxième conseil, toujours imaginer la touche exotique qui le mettra en valeur. Troisième conseil…

Boudin noir et jaune, boudin noir

Pour 6 personnes
Ingrédients : 6 boudins noirs nature ou aux oignons, 1 bouillon-cube, 1 kg de pommes de terre Bintje, 1 cuillère à café de curry, 2 gousses d’ail, beurre, huile de tournesol, sel et poivre. Facultatif : du piment
Préparation : 10 min – cuisson : 20 min – coût : * - difficulté : * - ustensile : presse-purée
Faites bouillir ½ litre d’eau avec le bouillon-cube. Pelez et coupez les pommes de terre en petits cubes. Plongez-les dans l’eau et faites-les cuire 10 minutes environ. Égouttez les pommes de terre mais gardez le bouillon. Écrasez les pommes de terre, ajoutez la cuillère de curry, l’ail pelé et pilé et allongez au bouillon pour avoir une purée épaisse. Réservez au chaud.
Faites fondre 25 g de beurre et 1 cuillère à soupe d‘huile dans une poêle et faites cuire les boudins quelques minutes en les retournant délicatement 1 ou 2 fois.
Servez les boudins avec la purée. Salez et poivrez si besoin. Parsemez la purée d’un peu de piment si vous en avez envie.

vendredi, 25 novembre 2016

Pommes de terre au beurre d’échalions

Un proverbe scandinave dit que le pauvre a la patience de faire bouillir, mais pas celle de laisser refroidir. Ça tombe bien, mon plat doit se manger chaud.  

Pommes de terre au beurre d’échalions, pommes de terre, échalions, échalotes

Pour 6 personnes
Ingrédients : 500 g d’échalions (grosses échalotes), 75 g de beurre végétal, sel, poivre, 1 beau kilo de pommes de terre farineuses, 3 biftecks.
Préparation : 20 min – cuisson : 1 h 30 – coût : * - difficulté : * - ustensiles : cocotte en fonte et poêle avec couvercle
Pelez et ciselez les échalions. Faites fondre le beurre végétal et ajoutez les échalions. Salez et poivrez et laissez chauffer doucement dans la cocotte, à couvert, pendant 1 h en remuant de temps en temps.
Pelez les pommes de terre et coupez-les en fines rondelles. Coupez les biftecks en fines lamelles. Versez un peu d’échalions dans la poêle, ajoutez des rondelles de pommes de terre, des lamelles de biftecks, poivrez et recommencez l’opération encore une fois. Terminez par les échalions. Remettez le couvercle et laissez cuire à feu doux 30 minutes. Tout est délicieusement fondant !

jeudi, 24 novembre 2016

Jambettes de Roscoff

Roses, les oignons de Roscoff. Roses, les jambettes tartinées de saindoux. Roses, les joues des gourmands qui vont se régaler.

Jambettes de Roscoff, jambettes, oignons de Roscoff

Pour 6 personnes
Ingrédients : 2 jambettes, 50 g de saindoux, 6 oignons roses de Roscoff, gros sel, poivre blanc, 2 pommes à cuire (Reine des reinettes), 25 cl de cidre.
Préparation : 15 min – cuisson : 2 h – coût : * - difficulté : * - ustensile : couteau bien aiguisé
Préchauffez le four à 225° C. Incisez la peau des jambettes en formant des losanges. Massez les jambettes avec le saindoux sur tous les côtés. Déposez les jambettes dans un plat qui va au four.
Passez les oignons sous l’eau, ne les pelez pas, coupez-les en croix sur le dessus mais ne les coupez pas jusqu’en bas. Il faut les garder entiers. Ajoutez-les à côté des jambettes, poivrez généreusement et salez.
Enfournez d’abord 1 heure. Retournez régulièrement les jambettes et arrosez-les. Arrosez aussi les oignons avec le jus qui se forme. La dernière heure, baissez la température sur 150° C et ajoutez les pommes épépinées et coupées en quartiers et le cidre. Continuez d’arroser régulièrement la viande. Servez la viande accompagnée d’une moitié d’oignon et de pomme. Nappez de sauce.

vendredi, 18 novembre 2016

Lasagnes de pot-au-feu et poireaux

- « Tiens, il me reste du pot-au-feu et je ne sais pas quoi en faire. Je le jette ou t’as une idée ?
- Appelle la Cocotte, elle ne jette rien et a toujours de bonnes idées. »

Lasagnes de pot-au-feu et poireaux

Pour 6 personnes
Ingrédients : 500 g de restes de viande de pot-au-feu (bœuf et jarret de porc fumé), 1 cuillère à soupe de beurre, 2 cuillères à soupe de farine, 1,5 litre du bouillon du pot-au-feu, sel, poivre, 2 poireaux, une dizaine de feuilles de lasagne.
Préparation : 15 min – cuisson : 1 h – coût : * - difficulté : *
Déchiquetez les viandes froides en petits lambeaux.
Faites fondre le beurre dans une casserole et faites un roux en ajoutant la farine. Mouillez beurre et farine avec le bouillon petit à petit et fouettez l’ensemble pour éviter les grumeaux. Poivrez la sauce blanche et salez un peu.
Préchauffez le four à 180° C.
Enlevez le bout touffu des poireaux et une partie du vert. Coupez les poireaux en très fines rondelles et lavez-les.
Dans un plat à gratin, déposez un peu de sauce blanche, de la viande, des rondelles de poireaux et des feuilles de lasagne. Répétez l’opération jusqu’en haut, terminez par les lasagnes et quelques rondelles de poireaux. Enfournez pendant 45 minutes.

jeudi, 17 novembre 2016

Navarin d’agneau à l’infusion de thym

- « On m’a livré de la viande d’agneau top qualité. Je vais appeler la Cocotte, ça l’intéressera sûrement. Allo, la Cocotte ? J’ai de l’agneau, t’en veux ? »

Navarin d’agneau à l’infusion de thym

Pour 6 personnes
Ingrédients : 6 morceaux de ragoût d’agneau (collier, poitrine), 25 g de beurre, 2 cuillères à soupe d’huile, 2 oignons, 6 navets, sel, poivre, 1 bouquet de thym frais. Facultatif : quelques petites pommes de terre (Grenaille, Charlotte…)
Préparation : 20 min – cuisson : 1 h – coût : * - difficulté : *
Faites infuser le bouquet de thym dans 500 ml d’eau bouillante.
Faites chauffer beurre et huile dans une cocotte et faites dorer les morceaux d’agneau sur tous les côtés. Remplacez-les par les oignons pelés et ciselés finement. Quand ils sont transparents, versez l’infusion de thym, salez, poivrez et à feu vif, laissez le jus réduire de moitié.
Pelez et coupez les navets en petits morceaux. Ajoutez-les à la cocotte, continuez avec les morceaux d’agneau. Couvrez, baissez le feu et laissez cuire encore 30 minutes.
Si vous voulez, ajoutez des petites pommes de terre au moment où vous ajoutez les navets. Si elles sont bio, nul besoin de les éplucher.  

mardi, 15 novembre 2016

Nouilles-bouillon au porc sauté

Chérie, je t’ai offert un wok l’an dernier et tu ne t’en sers jamais ! A quoi ça sert que la Cocotte se décarcasse avec toutes ses recettes ?

Nouilles-bouillon au porc sauté

Pour 6 personnes
Ingrédients : 3 côtes de porc avec os, 20 g de beurre, 2 cuillères à soupe d’huile, sel, poivre, thym, laurier, ½ tête d’ail, piment en poudre, muscade, 5 cl de sauce-soja, 300 g de nouilles chinoises, ciboulette ou tiges de cives.
Préparation : 20 min – cuisson : 1 h – coût : * - difficulté : * - ustensile : wok ou sauteuse
Enlevez les os des côtes de porc et faites-les dorer quelques instants dans beurre et huile dans une marmite. Salez, poivrez, ajoutez du thym, du laurier et 2 gousses d’ail pelé et pilé. Ajoutez également une pincée de piment en poudre, de la muscade et la sauce-soja. Laissez bouillir à couvert pendant 45 minutes puis filtrez le bouillon. Plongez les nouilles dedans, couvrez à nouveau et arrêtez la cuisson. Laissez gonfler.
Coupez la viande en très petits morceaux et faites-les bien dorer dans l’huile et le beurre dans un wok. Retirez-les du wok et faites sauter les nouilles à la place. Servez les nouilles, les petits morceaux de viande dans des bols. Mouillez avec le bouillon, décorez de ciboulette et servez brûlant.

dimanche, 13 novembre 2016

Ginger beef

Amoureux de la langue de Shakespeare, good morning ! Amoureux de la langue de Molière, bonjour et bon bœuf au gingembre.

Ginger beef, boeuf au gingembre

Pour 6 personnes
Ingrédients : 750 g de bœuf bourguignon, un peu de matière grasse, 2 gousses d’ail, 1 morceau de 75 g de gingembre frais, lait de coco, 1 cuillère à soupe de cumin moulu, tomates séchées, sel et poivre.
Préparation : 15 min – cuisson : 45 min – coût : ** - difficulté : * - ustensiles : faitout, presse-ail et râpe
Coupez le bœuf en tout petits morceaux. Faites chauffer un peu de matière grasse (margarine ou huile) dans un faitout et faites-y dorer le bœuf.
Pelez et pilez l’ail, pelez et râpez le morceau de gingembre jusqu’aux fibres mais ne gardez pas les fibres.
Dès que le jus de la viande disparaît, ajoutez l’ail et le gingembre pelés et pilés et 250 ml de lait de coco. Salez un peu et mélangez. Couvrez et laissez cuire 30 minutes. En fin de cuisson, quand le bœuf est bien tendre, ajoutez la cuillère de cumin en poudre et poivrez comme il plaît. Coupez les tomates séchées en fines lamelles et parsemez-en le plat de viande avant de le servir en wrap avec des parathas (pains feuilletés indiens ou des dürums (galettes turques) et des feuilles de salade.

lundi, 07 novembre 2016

Gros boudins au Maroilles

Pensez à quelqu’un que vous n’aimez vraiment pas et tapez les côtes de porc pour les attendrir. Vous verrez, ça fait un bien fou !

Gros boudins au Maroilles, maroilles


Pour 6 personnes
Ingrédients : 6 petites côtes de porc dans l’échine, 300 g de Maroilles, 6 fines tranches de jambon blanc, 50 g de farine, 2 œufs, 50 à 75 g de chapelure, 1 cuillère à soupe de paprika doux, 1 pincée de piment, sel et poivre, beurre et huile.
Préparation : 20 min – cuisson : 20 min – coût : ** - difficulté : * - ustensile : attendrisseur pour la viande
Enlevez les os éventuels sur les côtes de porc puis attendrissez chacune des côtes le plus finement possible. Passez-les dans la farine et enlevez l’excédent. Passez-les ensuite dans l’œuf battu.
Déposez au centre de chaque côte, une fine tranche de jambon et du maroilles coupé en lamelles. Roulez chaque côte comme pour faire un gros boudin. Veillez à ce que le Maroilles ne dépasse pas.
Mélangez chapelure, paprika, sel, poivre et pincée de piment. Puis passez les boudins de viande dans cette chapelure.
Faites chauffer du beurre et de l’huile dans une poêle et faites cuire les boudins de viande en les retournant fréquemment pendant 15 minutes. Servez avec une salade.

samedi, 29 octobre 2016

Mamie Patates

Moi, j’en connais qui vont faire un pot-au-feu exprès pour manger ces Mamie patates. Tiens, d’ailleurs, j’en refais un. Ces pommes de terre, c’est trop bon.

Mamie Patates

Pour 6 personnes
Ingrédients : 3 grosses pommes de terre Bintje, 400 g de restes de viande cuite pour un pot-au-feu, 1 échalote, ½ bouquet de persil plat, 3 cuillères à soupe de crème fraîche, 2 œufs, un peu de thym, muscade, piment de Cayenne, sel et poivre.
Préparation : 15 min – cuisson : 1 h 30 – coût : * - difficulté : *
Lavez les pommes de terre et essuyez-les soigneusement. Faites-les cuire une bonne heure au four à 200° C. Laissez-les refroidir puis coupez-les en deux dans l’épaisseur.
Coupez la viande froide en très petits morceaux. Pelez et ciselez l’échalote. Lavez et ciselez le persil plat.
Râclez la chair des pommes de terre, prenez soin de ne pas craquer la peau, laissez 5 millimètres de chair à l’intérieur. Ecrasez la chair récupérée, ajoutez la viande, l’échalote et le persil. Continuez avec la crème frais, un peu de thym, une pincée de muscade et une pincée de piment de Cayenne. Cassez les 2 œufs par-dessus, salez, poivrez et mélangez vigoureusement.
Farcissez les peaux de pommes de terre de ce mélange et repassez au four 25 à 30 minutes.

vendredi, 28 octobre 2016

Veau doux en cocotte

Le vendredi soir, le même rituel, dans le canapé, au calme, après leur semaine de travail, Nathalie et Dominique lisent la recette de la Cocotte.

Veau doux en cocotte, veau

Pour 6 personnes
Ingrédients : 750 g de veau-casserole (épaule, poitrine, collier…), 50 g de raisins secs jumbo, 8 cl de muscat, 25 g de beurre, 1 cuillère à soupe d’huile, 1 gros oignon doux, 1 cuillère à café de muscade moulue, sel, poivre blanc, 250 g de tomates-cerises.
Préparation : 15 min – cuisson : 30 minutes – coût : ** - difficulté : * - ustensile : cocotte en fonte
Faites gonfler les raisins secs dans le muscat pendant une petite heure. Coupez le veau en dés de 2 à 3 cm de côté. Faites chauffer le beurre et l’huile dans la cocotte et ajoutez les morceaux de veau pour les faire bien dorer. Pelez et ciselez finement l’oignon. Ajoutez-le dans la cocotte. Continuez avec le bol de raisins secs et le muscat. Salez, poivrez et ajoutez la muscade. Couvrez et faites cuire à feu doux pendant 15 à 20 minutes. Au bout de ce temps, ajoutez les tomates-cerises entières et un peu d’eau si nécessaire et rectifiez l’assaisonnement.
Servez avec des ronds de polenta ou du riz, des pâtes (tagliatelles, linguines…) ou des pommes de terre, du quinoa ou du chou-fleur.

mardi, 25 octobre 2016

Choucroute-boulettes

Fable de la Cocotte : Rien ne sert de trop cuire, il faut dorer à point. La choucroute et les boulettes en sont un témoignage.

Choucroute-boulettes, choucroute, boulettes

Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 kg de chou à choucroute, 1 cuillère à soupe d’huile, 10 baies de genièvre, ½ cuillère à café de graines de cumin, 1 cuillère à café de de paprika, 1 verre de Riesling, sel, poivre en grains, 500 à 600 g de chair à saucisse, 1 petit oignon, thym.
Préparation : 20 min – cuisson : 1 h 15 – coût : * - difficulté : * - ustensile : cocotte en fonte
Lavez le chou à grandes eaux et laissez-le s’égoutter.
Préchauffez le four à 175°c. Faites chauffer l’huile dans une cocotte en fonte et faites-y dorer le chou. Quand il est bien doré, versez le verre de Riesling, ajoutez les baies de genièvre et le cumin. Salez un peu. Laissez le liquide s’évaporer.
Pendant ce temps, pelez et ciselez le petit oignon. Mélangez-le à la chair à saucisse, ajoutez la pincée paprika et un peu de thym, salez et poivrez un peu. Formez 12 petites boulettes de viande et déposez-les sur le chou.
Couvrez la cocotte et mettez-la au four 1 bonne heure. Veillez de temps en temps qu’il y ait assez de jus dans la cocotte. Au besoin ajoutez un peu d’eau ou de vin.

dimanche, 23 octobre 2016

Rôti de porc aux 50 gousses d’ail

1 tête d’ail = 10 à 12 gousses. 4 têtes d’ail = 40 à 48 gousses. S’il vous en manque 2 pour arriver à 50, ne vous inquiétez pas, la viande sera quand même parfumée.

Rôti de porc aux 50 gousses d’ail

Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 rôti de porc d’1 kg, 4 têtes d’ail, 2 càs d’huile d’olive, 20 g de beurre, 3 branches de sauge, olives vertes et noires, 1 petit piment, 3 tomates, sel et poivre blanc.
Préparation : 20 min – cuisson : 1 h 30 – coût : ** - difficulté : * - ustensile : poêle antiadhésive et cocotte en fonte
Préchauffez le four à 175° C. Coupez le rôti de porc en 12 tranches régulières. Faites chauffer le beurre et l’huile dans la poêle antiadhésive et faites-y dorer les tranches de rôti de porc en plusieurs fois. Réservez-les. Pelez les 4 têtes d’ail.
Faites chauffer la cocotte en fonte et versez dedans, le jus de cuisson des tranches de rôti. Ajoutez les gousses d’ail, quelques olives, le piment et les branches de sauge. Posez les tranches de rôti par-dessus. Lavez et coupez les tomates en rondelles épaisses et déposez-les sur les tranches de rôti. Assaisonnez. Couvrez la cocotte et enfournez-la pendant 1 h 15. Baissez la température sur 150° C en cours de cuisson. Accompagnez d’un parmentier de pommes de terre ou d’un tian de légumes.

jeudi, 13 octobre 2016

Gratin d’andouillettes aux tomates

Le Front de Réhabilitation des Gratins vous invite à sa grande manifestation annuelle, au menu gratin et andouillettes.

Gratin d’andouillettes aux tomates, gratin, andouillettes

Pour 6 personnes
Ingrédients : 4 andouillettes, 500 g de macaroni, 6 tomates, 1 cuillère à soupe de moutarde, eau, sel, un peu de lait ou de crème fraîche. Facultatif : fromage râpé
Préparation : 10 min – cuisson : 45 min – coût : * - difficulté : *

Faites chauffer de l’eau un peu salée pour faire cuire les pâtes. Enlevez la peau des andouillettes et coupez celles-ci en rondelles. Faites-les cuire dans une poêle sans ajouter de matière grasse. Séparez les morceaux avec une cuillère en bois. Pelez les tomates et coupez-les grossièrement. Mélangez-les aux andouillettes, ajoutez une cuillère à soupe de moutarde et un peu d’eau pour faire une belle sauce.
Préchauffez le four à 180° C.
Quand les pâtes sont cuites, égouttez-les. Versez les andouillettes en sauce tomate dans le fond d’un plat à gratin et répartissez les pâtes par-dessus. Ajoutez 3 cuillères à café de crème fraîche ou 20 cl de lait et saupoudrez de fromage râpé si vous en avez envie. Mettez au four pendant 20 minutes, le temps que ça gratine joliment.

Gratin d’andouillettes aux tomates, gratin, andouillettes

Dans le cadre de la semaine du goût, l'URPVC (Union régionale des points de vente collectifs) invite la Cocotte dans ses magasins. Elle accomodera les restes de plats familiaux pour le meilleur et le meilleur.

Vendredi 14 octobre de 10 à 12 h, dans le magasin Com' à la ferme à Fournes en Weppes et de 15 h 30 à 17 h 30 au magasin le Rond Point Fermier de Bailleul

Samedi 15 octobre de 10 à 12 h, dans le magasin Le Panier Vert à Frelinghien, et de 16 h à 18 h dans le magasin Talents de Fermes à Wambrechies.

Venez nombreux, on va se régaler.

mardi, 11 octobre 2016

Bœuf sauce cacahuète

Il paraît que les arachides n’apportent pas de mauvais cholestérol et qu’elles sont riches en nutriments cardio-protecteurs.

Bœuf sauce cacahuète

Pour 6 personnes
Ingrédients : 2 gros oignons, un peu d’huile, 500 g de bœuf haché, 1 petite boîte de concentré de tomates, 1 cube de bouillon de pot-au-feu, 2 cuillères à soupe de pâte d’arachide, sel et poivre, cumin et coriandre moulus, herbes de Provence.
Préparation : 15 min – cuisson : 30 min – coût : * - difficulté : * - ustensile : faitout

Pelez et ciselez les oignons. Faites-les fondre dans le faitout dans un peu d’huile, ajoutez le bœuf, le concentré de tomates, le bouillon-cube émietté et les cuillères de pâte d’arachide. Délayez avec un grand verre d’eau. Salez, poivrez, ajoutez une cuillère à soupe de cumin moulu, une de coriandre et une cuillère à café d’herbes de Provence séchées. Couvrez le faitout et faites cuire à feu doux pendant 25 minutes.
Vous pouvez ajouter du piment, des poivrons verts et des tomates pelées.
Servez avec de la semoule de blé, de manioc ou d’orge, du riz blanc, des carottes-vapeur ou des pommes de terre à l’eau.

bœuf sauce cacahuète

 

Dans le cadre de la semaine du goût, l'URPVC (Union régionale des points de vente collectifs) invite la Cocotte dans ses magasins. Elle accomodera les restes de plats familiaux pour le meilleur et le meilleur.

Vendredi 14 octobre de 10 à 12 h, dans le magasin Com' à la ferme à Fournes en Weppes et de 15 h 30 à 17 h 30 au magasin le Rond Point Fermier de Bailleul

Samedi 15 octobre de 10 à 12 h, dans le magasin Le Panier Vert à Frelinghien, et de 16 h à 18 h dans le magasin Talents de Fermes à Wambrechies.

Venez nombreux, on va se régaler.