dimanche, 23 juin 2019

Chili bricks

Si vous mettez du bicarbonate de soude dans la casserole qui sert à cuire les haricots, ces haricots cuiront plus vite et seront plus digestes. Magique !

Chili bricks, chilic con carne, la cocotte, la voix du nord

En béotiens que nous sommes, nous croyons certainement à tort que le chili con carne (piments avec viande) est un plat du Mexique. Mais non ! Surnommé la soupe du diable, ce plat-phare de la cuisine Tex-Mex apparaît au 17ème siècle en plein Texas mais il explose 200 ans plus tard avec les pionniers de l’ouest américain et les cowboys. Et pendant la guerre de sécession, ce plat très bon marché est servi aux soldats. Pour le vendre, les Américains en font des gros pavés emballés dans du plastique et le nomment brick chili ou chili brick. La Cocotte, elle, le roule dans des feuilles de brick. C’est bien plus naturel et très pratique !

Chili bricks, chilic con carne, la cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 150 g de haricots rouges secs, bicarbonate de soude, huile, concentré de tomates, 2 steaks hachés, 1 poivron rouge, 1 oignon, 2 gousses d’ail, 1 piment rouge, 1 càs de cumin moulu, sel, poivre et 12 feuilles de brick.
Préparation : 30 min – cuisson : 50 min – coût : * - difficulté : *

Chili bricks, chilic con carne, la cocotte, la voix du nord


Faites tremper les haricots 12 h puis cuisez-les avec l’ail dans de l‘eau avec 1 càc de bicarbonate de soude. Ecumez et au bout de 30 minutes, égouttez-les et écrasez-les grossièrement. Faites chauffer de l’huile dans une sauteuse, ajoutez viande hachée, oignon pelé et ciselé, 1 càc de cumin, 1 pincée de piment en poudre. Ajoutez 1 càs de concentré de tomates, mouillez avec 20 cl d’eau, salez, poivrez et laissez cuire 30 à 35 minutes.
Préchauffez le four à 170° C. Mélangez viande et haricots rouges. Déposez-en un peu au bas des feuilles de brick et fermez les feuilles comme une enveloppe ou roulez-les en les serrant. Déposez-les sur du papier-cuisson et passez-les au four 15 minutes. Servez avec un tartare de tomates bien relevé.

vendredi, 07 juin 2019

Bouillon au bœuf à mille-pâtes

N’allez pas me dire que vous n’avez pas le temps de cuisiner ! Un reste de bœuf bouilli et son bouillon et vous serez heureux.

Bouillon au bœuf à mille-pâtes, la cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 300 g de bœuf bouilli, 1 cuillère à café de concentré de tomates, 3 gousses d’ail, 2 litres de bouillon de bœuf-maison, 2 œufs, ciboulette, persil plat, 100 g de petites pâtes (vermicelle, piombi, orzo..), sel et poivre, matière grasse.
Préparation : 20 min – cuisson : 30 min – coût : * - difficulté : *
Faites chauffer un peu de matière grasse dans un faitout et faites-y dorer le bœuf bouilli coupé en très petits morceaux. Ajoutez l’ail pelé et pilé et le concentré de tomates. Versez le bouillon et laissez cuire à couvert 25 minutes. Au bout du temps, battez les œufs, ajoutez la ciboulette et le persil ciselés et faites-les cuire en omelette fine dans une poêle antiadhésive. Sortez-la de la poêle, roulez-la et coupez-la en fines tranches. Réservez. Ajoutez les pâtes dans le bouillon et laissez-les cuire le temps indiqué sur le paquet. Au moment de servir, disposez les lamelles d’omelette au fond d’assiettes creuses et versez le bouillon à la viande par-dessus. Assaisonnez et parsemez les assiettes de ciboulette et persil et servez bien chaud.

 

mardi, 28 mai 2019

Boules au jambon

Oh, mais que ces boules sont cocasses ! Dodues et accommodées au bouillon, jambon et poireau, elles vont vous plaire à coup sûr !

Boules au jambon, la cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 300 + 25 g de farine type 55, 3 g de levure sèche, 5 g de sel, 1 cuillère à soupe d’huile d’arachide,15 à 20 cl d’eau, 2 belles tranches de jambon, 1,5 l à 2 l de bouillon de bœuf, 1 poireau, 25 g de beurre.
Préparation : 20 min – cuisson : 30 min – coût : * - difficulté : * - ustensiles : marmite et casserole
Faites une pâte à pain avec 300 g de farine, la levure, le sel et l’huile. Dégraissez les tranches de jambon et coupez-les en tout petits morceaux et incorporez-le à la pâte. Quand la pâte ne colle plus, séparez-la en 6 et formez 6 boules égales et laissez-les lever à couvert dans un coin chaud de la cuisine. Coupez le bout touffu du poireau et débarrassez-vous d’une partie du vert. Coupez le poireau en fines rondelles et lavez-les soigneusement. Faites fondre le beurre dans une casserole, faites suer le poireau dans le beurre, ajoutez les 25 g de farine et allongez au bouillon. Faites bouillir quelques instants. Plongez les boules dans ce bouillon et laissez-les gonfler 10 minutes. Dans de grandes assiettes à soupe, servez 1 boule et 2 ou 3 louches de bouillon au poireau par personne.

dimanche, 26 mai 2019

Côte à l’os et oignons en sauce

La cuisson de la côte à l’os demande une attention toute particulière. Pour la déguster au mieux, il ne s’agirait pas faire n’importe quoi.

Côte à l’os et oignons en sauce, la cocotte, la voix du nord

 
D’abord vous choisirez un bon boucher, un vrai, un qui vous dira d’où vient la bête qui a produit cette côte et combien de temps la viande aura maturé. Ensuite vous sortirez votre viande 30 minutes à 1 heure du réfrigérateur avant la cuisson. Vous l’huilerez en la massant bien et vous la marquerez joliment sur un gril de chaque côté. Vous continuerez la cuisson soit sur le gril, 15 minutes environ comme dans ma recette, soit dans un four bien chaud, de 220 à 240°C. Si vous pouvez, vous la poserez debout dans le four. Pour obtenir une cuisson uniformément impeccable, vous la laisserez cuire 15 minutes et vous serez heureux.
 
Pour 6 personnes
Ingrédients : 2 côtes à l’os, huile de colza, fleur de sel de Guérande, poivre-mignonnette, 50 g de beurre, 6 échalotes, 6 oignons-sauciers, 20 cl de vin rouge, 1 jaune d’œuf, ciboulette, fleurs de thym.
Préparation : 15 min – cuisson : 30 min – coût : ** - difficulté : * - ustensiles : casserole et gril en fonte

Côte à l’os et oignons en sauce, la cocotte, la voix du nord


Pelez les échalotes et les oignons et coupez-les en 4. Faites fondre 30 g de beurre dans la casserole et faites-y fondre tout doucement les échalotes et les oignons 15 minutes. Ajoutez le vin rouge. Battez le jaune d’œuf et ajoutez-le à la casserole tout en fouettant la sauce. Versez la ciboulette rincée et émincée. Arrêtez la cuisson, salez, poivrez et réservez.
Huilez les côtes à l’os, faites chauffer à température maximale le gril et faites griller les côtes 1 minute de chaque côté pour bien les marquer. Baissez en suite la température et laissez cuire 10 à 12 minutes en les retournant 1 fois. Salez et poivrez.
Faites réchauffer tout doucement la sauce au vin et ajoutez la ciboulette et le reste du beurre coupé en dés en mélangeant pour avoir une belle sauce brillante. Parsemez de fleurs de thym et servez avec des pommes de terre à la peau.

lundi, 20 mai 2019

Salade mortadelle-patates

J’ai de la mortadelle, des p’tites pommes de terre nouvelles, de la féta et des olives noires. T’aurais pas une idée de salade, Cocotte ?

Salade mortadelle-patates, la Cocotte, la voix du nord, le Furet du Nord, Coquelles

Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 kg de pommes de terre nouvelles bio, 1 tranche épaisse de mortadelle (150 g), 2 échalotes nouvelles, 1 gousse d’ail, ½ cube de bouillon de légumes, 2 cl d’huile, 5 cl de vinaigre, poivre, 100 g de féta, 1 poignée de petites olives de Nyons.
Préparation : 15 min – cuisson : entre 15 et 20 min – coût : * - difficulté : *
Délayez le demi-cube de bouillon de légumes dans une casserole d’eau et faites chauffer. Lavez et coupez les pommes de terre en rondelles. Plongez-les dans la casserole pendant 10 à 15 minutes, le temps que la lame d’un couteau passe assez facilement à travers. Egouttez les pommes de terre en réservant 10 cl de bouillon. Coupez la mortadelle en petits dés. Pelez et ciselez la gousse d’ail et les échalotes, tiges comprises. Mélangez bouillon refroidi, ail, échalotes, allongez au vinaigre et à l’huile, poivrez et versez sur les pommes de terre et mortadelle. Coupez la féta en petits dés. Disposez-les sur la salade, ajoutez quelques olives et rangez au frais jusqu’au moment de consommer.

Salade mortadelle-patates, la Cocotte, la voix du nord, le Furet du Nord, Coquelles

mardi, 16 avril 2019

Gigot d’agneau à la pâte de pistaches

Moi, à Pâques, je vais faire traditionnel. Un gigot d’agneau, de l’ail et un brin d’excentricité avec pistaches et coriandre. Et vous ?

Gigot d’agneau à la pâte de pistaches, la cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 gigot d’agneau en rôti, 100 g de pistaches, persil plat, coriandre fraîche, huile d’olive, sel, poivre, ail, thym frais, biscuits apéritifs.
Préparation : 20 min – cuisson : 2 h – coût : ** - difficulté : * - ustensiles : hachoir électrique, ficelle de boucher
Décoquillez les pistaches, passez-les au hachoir électrique avec quelques branches de persil plat et de coriandre. Ajoutez 10 cl d’huile d’olive et mixez avec 3 gousses d’ail pelé jusqu’à obtenir une belle pâte. Salez et poivrez.  Déficelez le gigot, ouvrez-le et répartissez les 2/3 de la pâte de pistaches sur le gigot. Ajoutez 2 ou 3 branches de thym frais et roulez le gigot à nouveau. Ficelez-le en serrant bien. Déposez-le sur un plat qui va au four, badigeonnez-le du reste de pâte de pistaches et écrasez 3 biscuits style Tuc dessus. Enfournez dans le four préchauffé à 180°C. Laissez cuire 45 minutes et baissez la température sur 110°C et laissez encore 45 minutes. Mangez ce gigot avec une purée de fèves, de flageolets ou de lingots du Nord.

vendredi, 12 avril 2019

Pastilla saucisse-coco-piment

Envie de partir loin, loin, loin ? Allez donc dans votre cuisine et préparez cette recette. L’aventure vous attend au fond de la tourtière.

Pastilla saucisse-coco-piment, la cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 paquet de 10 feuilles de brick, 500 g de chair à saucisse, 1 piment rouge, 1 oignon, 2 œufs, 1 cuillère à café de curry, 100 g de noix de coco fraîchement râpée, sel et poivre, huile.
Préparation : 20 min – cuisson : 45 min – coût : * - ustensile : tourtière de petite taille
Pelez et ciselez l’oignon. Lavez, épépinez et coupez finement le piment rouge. Dans un plat, mélangez la chair à saucisse avec les œufs. Ajoutez l’oignon, le piment, le curry et la noix de coco. Poivrez et ajoutez un peu de sel si la chair à saucisse n’est pas déjà salée. Mélangez bien. Préchauffez le four à 180° C. Dans la tourtière superposez 3 feuilles de brick en les humidifiant très succinctement. Déposez par-dessus le tiers de la face. Continuez avec 2 feuilles de brick, un autre tiers de farce, 2 nouvelles feuilles, le dernier tiers de farce puis les deux dernières feuilles. Comme si vous bordiez un lit, formez la pastilla en serrant bien l’ensemble et en passant les feuilles sous le « gâteau » qui se forme. Huilez légèrement la surface et passez la pastilla 45 minutes à four chaud. Baissez la température vers la fin.

mardi, 02 avril 2019

Boudin noir au pain blanc

Chez mon charcutier, la saison du boudin se termine en avril. N’attendez donc pas pour faire une razzia de boudin chez le vôtre.

Boudin noir au pain blanc, boudin noir, pain blanc, la cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 300 g de farine type 65, 5 g de levure sèche du boulanger ou ½ cube de levure fraîche du boulanger, 5 g de sel, 1 boudin noir aux oignons, 3 oignons, 2 pommes, 20 cl de bière, beurre, poivre.
Préparation : 25 min – cuisson : 30 à 40 min – coût : * - difficulté : *
Mélangez la levure sèche à 5 cl d’eau tiède. Dans un plat creux, faites un puits dans la farine, ajoutez 20 cl d’eau tiède, le sel et la levure délayée. Pétrissez 10 minutes, couvrez le plat et laissez la pâte monter 1 h 30. Au bout de ce temps, repétrissez le pain, étalez-le en un carré de la taille du boudin et enroulez le boudin dedans. Posez ce pain au boudin sur une feuille de papier cuisson et couvrez d’un linge. Laissez lever 1 h 30. Préchauffez le four à 230° C et glissez-y un gros bol d’eau. Enfournez le pain 20 minutes. Pelez et ciselez les oignons. Faites-les fondre dans du beurre, ajoutez 1 càs de farine et 20 cl de bière. Salez, poivrez et ajoutez les 2 pommes pelées et coupées en petits morceaux. Faites mijoter 10 minutes. Sortez le pain du four, laissez-le refroidir puis servez-le en 6 tranches épaisses avec la sauce aux oignons et une salade bien relevée.

vendredi, 29 mars 2019

Potée effilochée à la portugaise

Chers amis du goût, bonjour ! Tout le goût que vous mettrez dans cette potée sera dans le chorizo que vous choisirez.

Potée effilochée à la portugaise, la cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : ½ carcasse de poulet, 1 petit rôti de porc, pimenton ou paprika, laurier, romarin, clous de girofle 1 chorizo portugais de 400 g, 250 g de haricots rouges secs, 250 g de haricots noirs secs, oignons, piment, huile d’olive, coulis de tomates.
Préparation : 30 min – cuisson : 3 h – coût : * - difficulté : *
Faites tremper les haricots séparément toute une nuit. Egouttez-les et séparément, faites-les cuire dans de l’eau, le temps qu’ils deviennent al dente. Faites bouillir carcasse et chorizo dans une marmite d’eau avec oignon, clous de girofle et romarin 30 minutes. Huilez un plat à four, déposez le laurier dans le fond, posez le rôti dessus, ajoutez quelques piments séchés et saupoudrez-le de pimenton. Faites cuire au four 3 h à 160°C au début et baissez pour arriver à 90/100° C à la fin. Dans une cassole, mélangez les haricots, ajoutez le chorizo coupé en petits morceaux et versez du bouillon de volaille filtré et le coulis de tomates. Mettez la cassole au four en même temps que le rôti et ajoutez du bouillon en cours de cuisson pour faire une potée assez liquide. Comptez 3 heures de cuisson mais vous pouvez laisser plus sans problème. Effilochez le porc et servez-le sur la potée.

mardi, 19 mars 2019

Navarin d’agneau à l’orange et ail fumé d’Arleux

Conseil n°872, achetez une tresse d’ail fumé d’Arleux, conservez-la toute l’année dans la cuisine et parfumez vos plats comme il vous plaît.

Navarin d’agneau à l’orange et ail fumé d’Arleux, la Cocotte, la voix du nord, ma boulangerie bio, 125 rue Becquart Lambersart

Pour 6 personnes
Ingrédients : 6 morceaux d’agneau (côtes, collier, travers…), des os d’agneau, 1 tête d’ail fumé d’Arleux, thym, 1 écorce d’orange séchée, 6 navets moyens, 6 carottes moyennes, beurre et huile, sel et poivre.
Préparation : 20 min – cuisson : 2 h – coût : * - difficulté : * - ustensile : 1 cocotte en fonte
Faites chauffer un peu d’huile dans la cocotte et faites-y dorer les os d’agneau. Laissez 15 minutes à couvert puis ajoutez thym, écorce d’orange et ail en chemise. Versez un grand verre d’eau et couvrez. Faites cuire 30 minutes. A la fin de ce temps, enlevez les os d’agneau. Dans une poêle, faites revenir la viande dans un mélange de beurre et d’huile. Quand la viande est bien dorée, ajoutez-la dans la cocotte. Laissez 30 minutes en ajustant en eau. Pelez et lavez les légumes. Coupez-les en morceaux égaux et ajoutez-les en dernier à la cocotte. Quand les légumes sont tendres, enlevez thym et écorce d’orange, salez, poivrez et servez viande, légumes et sauce avec des pâtes, du riz ou du quinoa.

 

Navarin d’agneau à l’orange et ail fumé d’Arleux, la Cocotte, la voix du nord, ma boulangerie bio, 125 rue Becquart Lambersart

mardi, 05 mars 2019

Chiconnettes-gratinette

Une recette simplette et coquette faite avec des endivettes et de la mimolette. Ne serait-ce pas la fête ?

Chiconnettes-gratinette, endivettes, mimolette, l cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 12 endivettes*, 6 petites pommes de terre farineuses, 1 branche de thym, 12 fines tranches de lard ou 6 fines tranches de jambon de pays, 30 g de beurre, 30 g de farine, 300 ml de lait, 100 g de mimolette râpée, muscade, sel, poivre.
Préparation : 30 min – cuisson : 1 h – coût : -* - difficulté : * - ustensile : panier-vapeur
Enlevez le cœur dur et les premières feuilles des petites endives. Pelez les pommes de terre et coupez-les en quartiers. Déposez les endives et les pommes de terre dans un panier-vapeur, ajoutez un peu de thym et de sel et faites cuire à la vapeur 20 minutes. Faites un roux avec beurre, farine et lait pour obtenir une belle sauce. Assaisonnez et terminez en ajoutant 1 pointe de muscade et la mimolette. Préchauffez le four à 180° C.
Entourez les endivettes de lard ou d’½ tranche de jambon de pays. Déposez-les dans un plat à gratin, Ajoutez pommes de terre et sauce. Parsemez d’un peu de mimolette et enfournez 30 à 40 minutes.

* Un homme vous attend à la sortie d'une salle municipale et vous tend un sachet d'endivettes qui ont poussé dans son jardin, c'est l'effet magique de la Cocotte. Merci Christophe ! Tes endivettes, c'est la fête !

lundi, 25 février 2019

Bœuf séché à la chinoise

Laissez le pot ouvert sur la table et observez l’effet qu’ont ces lanières de bœuf sur les gens. Ils en prennent une et deux et trois et…

Bœuf séché à la chinoise, boeuf, la cocotte, la voix du nord

Pour 500 g de bœuf
Ingrédients : 500 g de bœuf* maigre et extra-tendre (bavette, hampe, onglet, araignée, rumsteck….), 5 cl de sauce soja, 10 cl d’eau, 1 cuillère à café de pâte de piment, 1 càc de gingembre en poudre et 1 càc de coriandre en poudre.
Préparation : 10 min – cuisson : 4 à 6 heures – coût : ** - difficulté : * - ustensiles : four ou déshydrateur, couteau bien aiguisé et 1 grand bocal bien propre
Placez le morceau entier de bœuf 1 heure au congélateur pour faciliter sa découpe. Dans un plat, mélangez la sauce soja, l’eau, la pâte de piment, le gingembre et la coriandre. Au bout de l’heure de congélation, sortez le bœuf du congélateur et coupez-le à travers les fibres en tranches fines. Faites-les tremper 12 heures dans la sauce que vous avez préparée. Ensuite égouttez les morceaux de viande et séchez-les soigneusement. Déposez-les sur une feuille de papier-cuisson sans les faire se chevaucher et enfournez-les dans un four préchauffé à 80 ° C ou dans le déshydrateur à 70° C. Laissez les morceaux sécher environ 5 heures en les retournant de temps à autre. Rangez-les dans un bocal pour plusieurs mois ou dans un sac en papier pour une petite semaine.

samedi, 23 février 2019

Filet de porc, chips de lard et maroilles de Nicolas Gouverneur, chef du P’tit Nicolas à Douai

« C’est eux qui goûtent et qui apprécient. »
Arrivé dans le Nord, à Douai, par hasard, à la recherche d’une affaire à reprendre, Nicolas Gouverneur ne voudrait plus en partir. « Les gens du Nord sont fidèles, sincères et ne font pas dans le superficiel » et tel est Nicolas. « Ici, dans mon resto, c’est comme si je recevais mes amis chez moi. Tous les jours, je fais mon tour de salle, je dis bonjour aux clients et ils aiment ça. » Il faut dire que ses clients, Nicolas les écoute beaucoup. « C’est eux qui goûtent et qui apprécient. Si on ne les revoit plus, c’est que ça ne va pas. » Mais pas de souci pour lui, ses clients viennent et reviennent en nombre !

filet de porc,chips de lard et maroilles de nicolas gouverneur,chef du p’tit nicolas à douai,nicolas gouverneur,le p'tit nicolas,douai,la cocotte,le chef et la cocotte,la voix du nord

81, AV Georges Clemenceau, 59500 Douai 03 27 87 39 61


Filet de porc, chips de lard et maroilles
Pour 6 personnes
Ingrédients : 900 g de filet mignon de porc, 12 fines tranches de lard fumé, 250 gr de maroilles, 2 ou 3 échalotes, du fond de veau, 8 baies de genièvre, 5 cl de genièvre, 500 g de pommes de terre, quelques champignons, 200 g de fèves surgelées et pelées, beurre, crème, sel et poivre, farine, œuf, chapelure
Préparation : 30 min – cuisson : 2 h 30 – coût : * - difficulté : **

Filet de porc, chips de lard et maroilles de Nicolas Gouverneur, chef du P’tit Nicolas à Douai, Nicolas Gouverneur, le p'tit Nicolas, Douai, la cocotte, le chef et la cocotte, la voix du nord


Faites des chips de lard en faisant cuire les tranches au four, à 105° C, 2 heures sur du papier cuisson. Saisissez les morceaux de filet de porc dans une poêle et finissez la cuisson au four 10 minutes à 200°C. Pelez, ciselez les échalotes et faites-les suer au beurre. Flambez au genièvre et ajoutez un peu de fond de veau et les baies de genièvre. Faites réduire. Faites une purée avec les pommes de terre, ajoutez 50 g de beurre et 5 cuillères à soupe de crème. Ajoutez les champignons poêlés et les fèves concassées. Faites un boudin de purée et taillez-le en tronçons de 5 cm d’épaisseur. Mettez-les au congélateur pour qu’ils durcissent. Panez-les dans la farine, l’œuf et la chapelure et faites-les frire 5 minutes. Tranchez les morceaux de filets de porc, disposez-en 5 ou 6 par assiette, posez une tranche de maroilles dessus, passez au gril 5 minutes puis servez les assiettes avec les chips de lard.

filet de porc,chips de lard et maroilles de nicolas gouverneur,chef du p’tit nicolas à douai,nicolas gouverneur,le p'tit nicolas,douai,la cocotte,le chef et la cocotte,la voix du nord

mardi, 19 février 2019

Mini-boulets aux champignons

Vin rouge, rosés des prés, ce sera parfait. Si vous ne trouvez pas de rosés des prés, le champignon de Paris fera bien votre affaire.

Mini-boulets aux champignons, la cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 500 g de viande de bœuf haché, 500 g de chair de porc, 1 oignon, 1 càc d’origan séché, 2 càs de chapelure fine, du thym, 1 œuf, 1 kg de champignons rosés des prés, 1 citron, 1 verre de vin rouge, un peu de matière grasse, sel et poivre.
Préparation : 20 min – cuisson : 1 h – coût : * - difficulté : * -ustensile : faitout
Mélangez viandes, chapelure, œuf, origan, sel et poivre. Formez des petites boulettes grosses comme des noix. Faites chauffer un peu de matière grasse dans la marmite et faites-y dorer les boulettes puis mettez-les de côté. Lavez et équeutez les champignons. Mettez-les entiers dans le faitout avec un peu de matière grasse. Ajoutez 1 branche de thym lavé, l’oignon pelé et ciselé et le jus de citron. Laissez le jus s’évaporer et remplacez par le vin.
Remettez les boulettes dans le faitout, couvrez-le et baissez la température. Laissez mijotez 30 minutes. Facultatif : liez la sauce avec un peu de crème liquide.

lundi, 11 février 2019

Tourte aux poireaux

Ce sont des plats qui mettent en joie, ne trouvez-vous pas ? Simples, rustiques, savoureux, parfaitement de saison. Parfaits, quoi !

Tourte aux poireaux, la Cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 125 g de farine, 50 g de beurre, 1 œuf, thym, poivre, 30 g de parmesan, 5 poireaux, 2 saucisses fumées, 2 pommes de terre.
Préparation : 30 min – cuisson : 1 h – cout : * - difficulté : * - ustensiles : 6 ramequins.
Faites fondre le beurre. Mélangez beurre, œuf entier, farine, thym, poivre et parmesan. Formez une boule et faites-la durcir au réfrigérateur.
Coupez les saucisses en dés et faites-les dorer dans un peu de beurre. Ajoutez les poireaux lavés et coupés en fines rondelles et les pommes de terre lavées et coupées aussi en petits morceaux. Allongez d’un grand verre d’eau, voire plus pour obtenir une belle sauce, couvrez et laissez cuire 30 minutes.
Préchauffez le four à 180 °C. Séparez la pâte en 6 parties et aplatissez-les au rouleau, répartissez poireaux et saucisses dans les ramequins, poivrez et recouvrez-les de pâte. Passez au four 30 minutes. Servez avec une salade.

mardi, 05 février 2019

Tripes thiérachiennes

Allez viens, je t’emmène au vent, je t’emmène au dessus des gens et je voudrais que tu te rappelles, la Thiérache est éternelle.

Tripes thiérachiennes, tripes, Thiérache, la Cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 1ère étape : 2 kg de tripes fraîches, 1 pied ou 1 os de veau, 1 gros oignon, thym, laurier, clous de girofle, sel, poivre en grains. 2nde étape : huile, 1 litre de cidre brut, 3 carottes, 2 gros oignons, 100 g de champignons séchés
Préparation : 30 min – cuisson : 2 h 30 – coût : * - difficulté : *
Coupez les tripes en carrés de 3 à 4 cm de côté. Déposez-les dans une grande marmite, ajoutez le pied ou l’os de veau, un oignon piqué de clous de girofle et laurier, quelques branches de thym frais, couvrez d’eau, salez et poivrez. Couvrez la cocotte et mettez-la à chauffer. Comptez 2 heures de cuisson pas trop forte. A la fin de la cuisson, enlevez le pied de veau, enlevez les morceaux de tripes et filtrez le jus de cuisson. Réservez. Faites chauffer un peu d’huile et faites dorer les tripes. Ajoutez oignons pelés et ciselés, carottes pelées et coupées en rondelles et champignons séchés. Videz la bouteille de cidre sur les tripes et complétez d’eau. Couvrez la cocotte et mettez à cuire 30 minutes. Rectifiez l’assaisonnement et servez les tripes avec une bonne purée de pommes de terre et de la moutarde.

tripes thiérachiennes,tripes,thiérache,la cocotte,la voix du nord

dimanche, 03 février 2019

Fleischnaka ou fleischschnaka

- « La Cocotte, j’ai des restes de pot-au-feu et je ne sais pas quoi en faire. Vous me conseillez quoi ? Quoi, vous pouvez répéter ? »

Fleischnaka ou fleischschnaka, la Cocotte, la voix du nord

Il paraît qu’on reconnaît la bonne ménagère aux plats qu’elle prépare avec les restes d’un pot-au-feu. Vous avez besoin de reconnaissance ? Essayez donc les fleischnaka ! Présente sur toutes les cartes des fermes-auberges d’Alsace, cette recette au nom imprononçable faite avec du bœuf bouilli vous fera faire des économies et régalera tout le monde dans la maison. Prenez le temps de faire bien cuire ces rouleaux de viande et de les retourner souvent dans la poêle. Servez-les avec une scarole bien relevée et une sauce allongée au vin…d’Alsace, naturellement ! Fleischnaka, répétez après moi ce mot nouveau.

Pour 6 personnes
Ingrédients : 500 g de restes de viande à pot-au-feu, 300 g de farine, 3 œufs, eau, 5 échalotes, 1 oignon, 2 gousses d’ail, ½ bouquet de persil plat, 1 litre de bouillon de pot-au-feu, 10 cl de vin blanc (Sylvaner ou Edelzwicker), beurre et huile, sel et poivre.
Préparation : 30 min – cuisson : 1 h – coût : * - difficulté : * - ustensile : hachoir à viande

Fleischnaka ou fleischschnaka, la Cocotte, la voix du nord

Coupez la viande en morceaux et passez-les au hachoir. Faites fondre un peu de beurre et d’huile dans une poêle et faites-y dorer la viande. Ajoutez échalotes, oignon et ail pelés et ciselés et persil lavé et ciselé. Salez et poivrez. Ajoutez 20 cl de bouillon, couvrez et laissez mijoter 15 minutes. Dans le même temps, faites une pâte non collante avec la farine, les œufs et un peu d’eau. Etalez cette pâte en un grand rectangle et répartissez la viande dessus. Roulez-la comme un boudin et coupez des tranches de 2 cm dans celui-ci. Faites fondre beurre et huile dans une poêle et faites gonfler ces rouleaux de viande 45 minutes en les retournant souvent et en ajoutant le reste du bouillon en cours de cuisson. A la fin, allongez de 10 cl de vin blanc d’Alsace, faites réduire un peu la sauce et servez les fleischnaka nappés de sauce.

Fleischnaka ou fleischschnaka, la Cocotte, la voix du nord

mardi, 22 janvier 2019

Oignons farcis

Tous les goûts sont dans les merguez. Si vous les choisissez parfumées, elles seront parfumées. Epicées, elles seront épicées. Pimentées…

Oignons farcis, la cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 6 oignons jaunes ou rouges, 6 merguez, 200 g de fromage de chèvre frais, huile d’olive, eau. Facultatif : coulis de tomates
Préparation : 30 min – cuisson : 45 min – coût : * - difficulté : **
Préchauffez le four à 180° C. Coupez la base des oignons pour qu’ils ne tombent pas dans le plat. Coupez les chapeaux. Pelez les oignons et videz-les délicatement avec une petite cuillère. Gardez un peu de « chair » d’oignons pour la cuisson. Nettoyez l’intérieur et retournez les oignons dans l’évier pour les égoutter. Enlevez la peau de chaque merguez. Mettez la viande dans un plat creux, ajoutez le fromage de chèvre frais et mélangez la viande à la main. Farcissez-en les oignons.
Huilez légèrement le plat à gratin, ajoutez la chair des oignons dans le fond et posez les oignons farcis dessus. Couvrez les oignons de leur chapeau, versez encore une fois un filet d’huile et enfournez d’abord 30 minutes. Puis baissez la température sur 150° C et laissez encore 15 à 20 minutes. Ajoutez de l’eau au besoin en cours de cuisson et/ou du coulis de tomates. Servez avec de la semoule, du riz ou du quinoa.

dimanche, 20 janvier 2019

Poule au pot

Sur la photo, vous constaterez que le riz et la sauce blanche sont facultatifs. Mais quand on a un bon bouillon, pourquoi s’en priverait-on ?

Poule au pot, La Cocotte, la Voix du Nord

« Si Dieu me donne encore de la vie, je ferai qu'il n'y a pas de laboureur en mon royaume qui n'ait moyen d'avoir une poule dans son pot », ainsi aurait parlé Henri IV. Autrement dit, après des temps de guerre et de disette, avec cette phrase aux accents empathiques, on montrait que le roi souhaitait richesse et prospérité à ses sujets. Belle phrase et beau plat, non ? Plat du Béarn où la poule peut être farcie ou pas, où tous les légumes de l’hiver ont leur place, où le riz peut se glisser sous des cuillères de sauce blanche, où le bouillon offre une multitude de recettes et plat qui réchauffe tous les ventres et les cœurs, ainsi est la poule au pot.

Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 belle poule un peu grasse, 1 morceau de bœuf à pot-au-feu, 4 poireaux, 4 pommes de terre, 4 carottes, 4 navets, oignon, clous de girofle, thym, laurier, 250 g de riz, 30 g de beurre et de farine, sel et poivre.
Préparation : 15 min – cuisson : 2 h – coût : * - difficulté : * - ustensile : marmite

Poule au pot, La Cocotte, la Voix du Nord

Plongez la poule et le bœuf dans une grande marmite d’eau avec 1 oignon piqué de laurier et de clous de girofle, ajoutez sel et thym et mettez à bouillir 1 h 30. Baissez la température dès que l’eau bout.
Préparez les poireaux, épluchez et lavez les autres légumes et plongez-les dans le bouillon au bout de ce temps. Comptez 30 minutes pour la cuisson de ces légumes.
Faites un roux avec le beurre et la farine et versez quelques louches du bouillon pour faire la sauce blanche. Salez et poivrez et laissez épaissir quelques instants. Faites cuire le riz à part, dans du bouillon.
Enlevez la peau de la poule et coupez la volaille en morceaux plus ou moins gros.
Servez la poule avec le morceau de bœuf, les légumes et le riz et couvrez le riz de sauce blanche.

mardi, 08 janvier 2019

Ravioles au chou

Dans toute la vallée, on louait le génie de la Cocotte et on disait gaiement « as-tu goûté ses ravioles au chou, boudiou ? »

Ravioles au chou, ravioles, chou, la Cocotte, la Voix du Nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : ¼ de chou blanc, 300 g de chair à saucisse, 200 g de farine type 65, 2 œufs, sel, poivre, ½ cuillère à café de graines de carvi, beurre, quelques champignons de Paris, crème liquide.
Préparation : 30 min – cuisson : 30 min – coût : * - ustensiles : rouleau à pâtisserie et moule à chausson de 12 cm de diamètre
Faites bouillir une casserole d’eau salée. Tranchez le chou très finement et ajoutez-le dans la casserole. Aux premiers bouillons, arrêtez la cuisson et laissez le chou ramollir.
Egouttez le chou et faites-le sauter dans un peu de beurre. Quand il est tendre, ajoutez la chair à saucisse, les champignons en lamelles, le carvi et assaisonnez.
Mélangez farine et œufs, ajoutez une pincée de sel et formez une boule bien dense. Au besoin ajoutez un peu d’eau ou d’huile.
Abaissez la pâte à ravioles en 12 cercles réguliers. Farcissez-les de pâte et refermez-les bien. Faites bouillir de l’eau dans un faitout et plongez-y les ravioles. Laissez-les cuire moins de 10 minutes. Servez-les avec un filet de crème liquide et une salade.

 

Ce samedi, rendez-vous au Furet du Nord de Coquelles, près de Calais à partir de 14 h, la Cocotte y sera pour dédicacer ses livres. Venez nombreux, il y en aura pour tout le monde !

ravioles au chou,ravioles,chou,la cocotte,la voix du nord