samedi, 06 octobre 2018

Cocotte de volaille au cidre d’Olivier Ducoin, chef du restaurant Le père Ducoin à Trélon

« Mon resto, c’est mon bébé. »
Si vous avez une ou deux heures à perdre, allez chez le Père Ducoin, dites bonjour à Olivier et lui, il vous dira le reste … Olivier a le bagout d’un Blier ou un Ventura chez Audiard. Un coude sur la nappe à carreaux, un verre d’eau pour étancher sa soif de bavard, il vous narre sa vie de chef de cuisine d’un bout de la France à l’autre. Lens, Lille, l’Alsace de haut en bas, Monaco, Nice, vous faites le tour de France et vous terminez dans son p’tit resto à Trélon, au bout du bout du Nord. Son resto, c’est son bébé, « je suis là, je vends le Nord, je vends l’Avesnois ! ». Des petites recettes gourmandes, les producteurs, le cidre des vergers bio d’Ohain, le musée du verre…, il parle, il parle et vous ? Eh bien, vous l’écoutez !

Cocotte de volaille au cidre d’Olivier Ducoin, chef du restaurant Le père Ducoin à Trélon, cocotte de volaille au cidre, Olivier Ducoin, le Père Ducoin à Trélon, le Chef et la Cocotte, la Voix du Nord, cidre des vergers bio d'Ohain, vergers bio d'Ohain

Chez le Père Ducoin, Rue Emile Zola, 59132 Trélon, France


La recette

Cocotte de volaille au cidre
Pour 6 personnes
Ingrédients : 6 blancs de poulet, 6 pommes bio Initial, 1 litre de cidre, 3 gros champignons de Paris, crème liquide, 6 cuillères à café de cassonade, 6 échalotes, fond brun, beurre, sel et poivre.
Préparation : 15 min – cuisson : 30 min – coût : * - difficulté : *

Cocotte de volaille au cidre d’Olivier Ducoin, chef du restaurant Le père Ducoin à Trélon, cocotte de volaille au cidre, Olivier Ducoin, le Père Ducoin à Trélon, le Chef et la Cocotte, la Voix du Nord, cidre des vergers bio d'Ohain, vergers bio d'Ohain

Faites fondre une noix de beurre dans une cocotte en fonte et faites-y suer les échalotes pelées et émincées. Lavez-les, coupez-les en 4 et épépinez les pommes sans les éplucher, « ça donne de la couleur ». Ajoutez-les à la cocotte. Continuez avec les champignons et la cassonade. Ajoutez les filets de poulet détaillés, « surtout pas de dinde ! ». Déglacez au cidre puis couvrez de cidre à hauteur du poulet. Laissez mijoter à couvert. Avant de mettre la crème « ça dépend si les gens aiment crémeux ou pas », ajoutez un peu de fond brun. Faites cuire 10 à 15 minutes. La sauce est liquide alors laissez-la réduire encore 5 minutes à découvert. Quand la viande a pris le goût de la pomme et de la cassonade, salez, poivrez et rectifiez en cassonade. Servez ce plat avec des bonnes frites-maison, comme chez le Père Ducoin !

cocotte de volaille au cidre d’olivier ducoin,chef du restaurant le père ducoin à trélon,cocotte de volaille au cidre,olivier ducoin,le père ducoin à trélon,le chef et la cocotte,la voix du nord,cidre des vergers bio d'ohain,vergers bio d'ohain

jeudi, 04 octobre 2018

Daïkon en saumure aigre-douce

Le raphanus sativus, vous connaissez ? Et le radis blanc ou le radis d’hiver, vous voyez de quoi on parle ? Alors essayons le daïkon.

Daïkon en saumure aigre-douce, daïkon, raphanus sativus, radis blanc, radis d'hiver, la Cocotte, la Voix du Nord

Pour 2 bocaux
Ingrédients : 500 g de daïkon, 30 cl d’eau, 10 cl de vinaigre, 1 cuillère à soupe de gros sel gris de Guérande, 1 cuillère à soupe de sucre, 1 petite cuillère à soupe de poivre noir en grains
Préparation : 15 min – cuisson : aucune – coût : * - difficulté : * - ustensiles : mandoline avec l’accessoire pour bâtonnets, 2 bocaux stérilisés
Faites chauffer l’eau et le vinaigre. Pelez le morceau de daïkon avec un épluche-légumes. Passez le daïkon à la mandoline pour obtenir des bâtonnets de 1 à 2 mm d’épaisseur (un petit couteau fera aussi l’affaire). Déposez-les dans un saladier, couvrez-les d’une grosse cuillère à soupe de sel. Saupoudrez-les de sucre et ajoutez le poivre en grains. Versez le mélange eau-vinaigre sur les bâtonnets et laissez le tout mariner pendant 3 jours à l’extérieur. L’odeur est forte mais elle disparaît vite. Répartissez les bâtonnets dans les bocaux, versez le jus de la marinade par-dessus et complétez d’un peu d’eau et de vinaigre si besoin. Fermez bien les pots. Rangez-les à la cave dans le noir. Après 15 jours consommez les bâtonnets avec un sandwich, une salade, une viande froide…

mardi, 02 octobre 2018

Aubergines confites à la tomate

Il en faut peu pour être heureux, une aubergine, de la tomate concentrée, un piment et une cuisson lente et douce. Vraiment très peu pour être heureux.

Aubergines confites à la tomate, aubergines, tomates


Pour 6 personnes
Ingrédients : 2 belles aubergines, gros sel gris de Guérande, huile d’olive, 1 petite boîte de concentré de tomates, piments rouges (secs ou frais épépinés), parmesan ou pecorino râpé, pain de campagne.
Préparation : 15 min – cuisson : 1 h 30 – coût : * - difficulté : * ustensile : grille-pain
Lavez et coupez les aubergines en rondelles épaisses. Saupoudrez-les de 2 à 3 cuillères de gros sel gris et laissez-les dégorger 1 heure au moins. Rincez-les et essuyez-les très grossièrement. Versez dessus un filet d’huile d’olive, disposez quelques piments par-dessus et enfournez-les dans un four préchauffé à 150°C. Laissez-les 1 heure en les retournant de temps en temps. Ensuite délayez le concentré de tomates dans un verre d’eau, couvrez-en les aubergines et remettez-les au four 30 bonnes minutes en baissant la température sur 90/100°C. Toastez des tartines de pain de campagne frais, répartissez les rondelles d’aubergines avec concentré de tomates et filet d’huile d’olive. Parsemez de fromage et servez-les aussitôt simplement en plat sans viande.

dimanche, 30 septembre 2018

Madeleines aux bonbons

Le saviez-vous ? Les brouillons du livre de Marcel Proust, du côté de chez Swann, parlent de pain perdu mais les mots sont raturés et remplacés par madeleines. Désormais à la seule évocation de celles du dit Proust, votre enfance vous remonte à la mémoire et les souvenirs aussi. Ces petites pâtisseries moelleuses qui ont la forme d’une coquille Saint-Jacques et qui se laissent très facilement tremper dans une tasse de thé, de chocolat ou de café ont fait la renommée de la ville de Commercy en Lorraine depuis lurette. Aromatisées aux bonbons à la sève de pin comme celles de la Cocotte, vous vous en souviendrez longtemps.

Madeleines aux bonbons, la Cocotte, la voix du nord

La recette
Attention, graissez bien les moules à madeleines pour leur éviter d’attacher. Les bonbons fondent et caramélisent… C’est à tomber.

Madeleines aux bonbons, la Cocotte, la voix du nord

Pour 25 à 30 madeleines
Ingrédients : 2 œufs, 1 cuillère à soupe de jus de citron, 100 g de sucre, sel, 125 g de farine, 100 g de beurre, 1 belle cuillère à café de levure chimique, 1 dizaine de bonbons à la sève de pin
Préparation : 15 min – cuisson : 15 à 18 min – coût : * - difficulté : * - ustensiles : plaques à madeleine et petit marteau
Réduisez en poudre grossière les bonbons à la sève de pin. Préchauffez le four à 175°c. Dans un plat creux, battez les œufs, ajoutez une pincée de sel, le jus de citron et le sucre.  Mélangez jusqu’à obtenir une belle pâte onctueuse. Ajoutez la farine tamisée et les brisures de bonbons. Faites fondre le beurre et versez-le dans la préparation. Mélangez puis au dernier moment, ajoutez une cuillère à café de levure chimique. Mélangez une dernière fois. Répartissez la pâte dans les moules à madeleines en ne les remplissant pas complétement. Et enfournez 15 à 18 minutes.
Piquez une madeleine avec un petit pique en bois pour savoir si c’est cuit. Si le pique ressort sec, c’est bon. Sinon laissez encore un peu.

vendredi, 28 septembre 2018

Bœuf à la bière de Chimay et la Cocotte à Neuville en Ferrain et Saint-Omer

Si vous avez le temps, privilégiez la cuisson lente en cocotte en fonte et oubliez-la sur le feu réglé au minimum ou dans le four à 100° C.

Bœuf à la bière de Chimay, boeuf Highland, Grégory Delassus, bio, bière de Chimay, Chimay, la maison du marais, Saint-Omer, la Cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 800 g de carbonnades de bœuf* (macreuse, jumeau…), huile, beurre, 1 tête d’ail fumé, 10 baies de genièvre, 50 cl de bière de Chimay blanche, sel, poivre, piri-piri, 20 cl de crème liquide.
Préparation : 15 min – cuisson : 45 min – coût : * - difficulté : * - ustensiles : cocotte-minute, chinois
Coupez le bœuf en dés réguliers. Dans la cocotte faites-les dorer dans un peu d’huile et de beurre. Pelez la tête d’ail et ajoutez toutes les gousses dans la cocotte. Ajoutez les baies de genièvre écrasées, le sel et le poivre, la bière et quelques gouttes de piri-piri. Fermez la cocotte-minute, mettez-la en pression, laissez cuire à feu très doux pendant 30 à 40 minutes.
A la fin du temps, mettez la viande de côté. Passez la sauce au chinois pour enlever les petits morceaux. Ajoutez 20 cl de crème, remuez, remettez sur le fu et laissez la sauce réduire encore 5 minutes. Servez avec des frites, de la purée ou des pâtes type spätzles et régalez-vous.

*Le bœuf est bio, de race Highland. Il est élevé par Grégory Delassus et vient de la Ferme du beau pays.

Ce samedi 29 septembre la Cocotte sera au festival de la bio à Neuville en Ferrain de 11 à 18 heures. On se retrouve là-bas ?

bœuf à la bière de chimay,boeuf highland,grégory delassus,bio,bière de chimay,chimay,la maison du marais,saint-omer,la cocotte,la voix du nord

Ce dimanche 30 septembre, la Cocotte est à la Maison du Marais pour un atelier de cuisine d'Amérique du sud. Venez cuisiner et manger avec elle.

Bœuf à la bière de Chimay, boeuf Highland, Grégory Delassus, bio, bière de Chimay, Chimay, la maison du marais, Saint-Omer, la Cocotte, la voix du nord

 

mercredi, 26 septembre 2018

Cookies choco-peanuts

L’apéro et le dessert tout-en-un ! Sel et sucre dans un cookie s’unissent pour offrir un petit coussin doux et réconfortant.

Cookies choco-peanuts, cookies, chocolat, cacahuètes, la Cocotte, la voix du nord


Pour 40 cookies
Ingrédients : 250 g de farine, 150 g de beurre salé, 120 g de sucre de canne, 100 g de chocolat à pâtisserie, 10 cl de crème liquide, ½ sachet de levure chimique, 50 g d’amandes émondées et concassées, 100 g de cacahuètes caramélisées (chouchous)
Préparation : 20 min – cuisson : 10 à 12 min – coût : * - Difficulté : * - ustensile : papier-cuisson
Préchauffez le four à 180° C. Faites fondre le chocolat et mélangez-le à la crème liquide. Faites fondre le beurre. Mélangez la farine, le beurre fondu, le sucre, le chocolat fondu, la levure et les amandes concassées. Formez une belle boule de pâte et déposez des petites quantités de pâte sur du papier-cuisson pour faire les biscuits. Aplatissez-les régulièrement, recouvrez-les généreusement de cacahuètes caramélisées en les tassant bien et enfournez-les 10 à 12 minutes.
Dès que les cookies sont cuits, sortez-les du four et laissez-les refroidir sur une grille. Rangez-les dans une boîte hermétique.

lundi, 24 septembre 2018

Cornichons doux à la livèche et la Cocotte à Auchy-les-Mines

J’ai le goût et la forme du céleri. On m’appelle d’ailleurs céleri-bâtard, céleri perpétuel ou céleri des montagnes. Je suis, je suis* ?

Cornichons doux à la livèche, cornichons, livèche, Bibliothèque Louis Aragon, Auchy-les-mines, Mille-feuilles, la Cocotte, la voix du nord

Pour 2 bocaux de 750 ml
Ingrédients : 1 kg de gros cornichons de jardin, 50 g de gros sel gris de Guérande, 20 cl de vinaigre blanc, 50 cl d’eau, 50 g de sucre en poudre, 1 cuillère à soupe de livèche séchée, 1 cuillère à café d’aneth séché, 1 de coriandre en grains et 1 de grains de poivre noir, laurier et feuilles de cerisier
Préparation : 30 min – cuisson : 10 min – coût : * - difficulté : *
Lavez et brossez les cornichons. Déposez-les dans un grand plat plat, ajoutez le gros sel et couvrez-les d’eau fraîche. Laissez-les mariner dans cette saumure une bonne journée. Le lendemain faites bouillir vinaigre, sucre en poudre, eau, aneth, coriandre, poivre et livèche pendant 10 minutes. Coupez les cornichons en rondelles, crantées ou pas et répartissez-les dans des bocaux stérilisés au préalable.
Couvrez les cornichons du bouillon de vinaigre aux aromates, ajoutez 1 ou 2 feuilles de laurier et de cerisier et fermez bien les bocaux. Rangez-les à l’ombre d’un placard ou à la cave et consommez-les au bout d’un mois.
*La livèche

Cornichons doux à la livèche, cornichons, livèche, Bibliothèque Louis Aragon, Auchy-les-mines, Mille-feuilles, la Cocotte, la voix du nord

samedi, 22 septembre 2018

Lapin d’Artois aux noisettes et cognac de Cédric Fromentin, chef du bistrot gourmand à Béthune

« On essaie de donner un maximum d’amour aux gens »
Cédric et Blandine s’aimaient d’amour tendre mais comment s’y prendre quand on fait les saisons, la Suisse, Courchevel ou Saint-Tropez… dans des établissements luxueux et qu’on passe son temps à parfaire un CV, à travailler sans cesse ? Alors ils se marient, ont un enfant et arrêtent ce rythme fou, « allez, on s’installe ». L’endroit de leurs rêves, ils le trouvent à Béthune. Décor sobre et chic, produits du moment, plats incontournables « qu’on ne peut pas enlever de la carte », petite équipe soudée comme une famille, « on aime ce qu’on fait et on est heureux ». Ne serait-ce pas là, la recette du bonheur !

Lapin d’Artois aux noisettes et cognac de Cédric Fromentin, chef du bistrot gourmand à Béthune, lapin d'Artois, Cécric Fromentin, Cédric et Blandine Fromentin, le bistrot gourmand, Béthune, la Cocotte, le Chef et la Cocotte, la voix du nord

Le Bistrot gourmand 300 avenue de Lens, 62400 Béthune

Tél. 03 21 52 10 23

Lapin d’Artois aux noisettes et cognac
Pour 6 personnes
Ingrédients : 3 râbles de lapin, 15 très fines tranches de lard, 5 cl de cognac, 100 g de noisettes, 3 œufs, 10 cl de crème, sel, poivre, huile.

lapin d’artois aux noisettes et cognac de cédric fromentin,chef du bistrot gourmand à béthune,lapin d'artois,cécric fromentin,cédric et blandine fromentin,le bistrot gourmand,béthune,la cocotte,le chef et la cocotte,la voix du nord


Préparation : 30 min – cuisson : 30 min – coût : * - difficulté : * - ustensiles : film alimentaire et thermomètre
Retirez les petits filets autour des râbles, puis au couteau, désossez-les. Mixez les filets avec la crème, le cognac, les œufs et les noisettes. Salez et poivrez. Déroulez les râbles et étalez la farce aux noisettes sur la surface. Roulez les râbles. Sur une planche, étalez 5 tranches de lard par râble, posez un râble sur le lard et entourez le lapin dedans. Enfermez les râbles dans un morceau de film alimentaire en les serrant bien et faites-les cuire à 68° C dans un bouillon-maison pendant 20 minutes. Enlevez les films, coupez les râbles en 2 et faites-les rôtir dans un peu d’huile à feu moyen quelques instants. Dégustez-les avec une sauce à la bière et pain d’épices et accompagnez-les de gnocchis à la romaine et cheddar.

jeudi, 20 septembre 2018

Tomates à la crème de poivrons

Ça n’a l’air de rien mais ma p’tite recette est vraiment une crème. Pleine de soleil, elle vous aidera à passer de l’été à l’automne en douceur.

Tomates à la crème de poivrons, tomates, poivrons, la Cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 barquette de tomates-cerises ou des petites tomates, 1 poivron rouge, 2 poivrons jaunes, 1 gousse d’ail, ½ yaourt-nature, ½ camembert, sel et poivre, parmesan.
Préparation : 15 min – cuisson : 1 h – coût : * - difficulté : * - ustensiles : hachoir et papier-alu
Préchauffez le four à 170° C. Lavez les poivrons et emballez-les séparément dans des morceaux de papier-alu. Enfournez-les pendant 1 heure, voire un peu plus. Il faut qu’ils soient mous. Sortez-les du four et laissez-les refroidir. Quand ils sont parfaitement froids, pelez-les très facilement et épépinez-les. Laissez-les s’égoutter dans une passoire et passez-les au hachoir avec l’ail pelé, le yaourt-nature et le ½ camembert coupé en morceaux. Il faut mixer longtemps pour obtenir une belle crème. Salez et poivrez. Coupez les tomates-cerises, évidez-les et plongez-les dans la crème que vous parsèmerez de parmesan. Ou lavez les petites tomates, évidez-les et remplissez-les de crème aux poivrons et camembert et parsemez-les également de parmesan.

Ou en version "j'trempe mes tomates-cerises dans la crème" :

Tomates à la crème de poivrons, tomates, poivrons, la Cocotte, la voix du nord

 

mardi, 18 septembre 2018

Tripes aux épices

Si vous oubliez la cocotte dans le four, pas de problème. Ce n’en sera que meilleur. Mais veillez qu’il y ait toujours assez de jus.

Tripes aux épices, tripes, la Cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 2 kg de tripes de bœuf, 1 pied de veau, huile d’olive, 2 oignons, 3 gousses d’ail, paprika, curcuma, coriandre et poivre en grains, sel, piment, laurier, 2 branches de céleri, 1 carotte, concentré et coulis de tomates, pois chiches, persil plat
Préparation : 30 min – cuisson : 3h – coût : * - difficulté : * - ustensile : cocotte en fonte
Faites tremper les tripes 24 h dans de l’eau. Renouvelez-la régulièrement.
Egouttez et coupez les tripes en petits carrés de 3 cm. Pelez et émincez ail et oignons. Faites chauffer 2 càs d’huile d’olive dans une cocotte et dorez-y ail et oignons. Ajoutez les tripes, 2 càs de concentré de tomates et 500 ml de coulis. Continuez avec 1 càs de paprika, curcuma, 1 càc de grains de coriandre et poivre, piment, pied de veau, laurier, céleri lavé et coupé et carotte épluchée et coupée en rondelles. Salez, couvrez d’eau, mélangez bien et couvrez la cocotte. A ébullition, glissez-la dans le four préchauffé à 200° C et laissez-la 1 h. Baissez la température à 100/110° C et laissez cuire 2 h.
30 min avant la fin de la cuisson ajoutez 400 g de pois chiches cuits. Parsemez de persil ciselé et servez avec des pommes de terre à l’eau.

dimanche, 16 septembre 2018

Andouillette aux légumes

Et si on se battait pour conserver nos petits trésors bien franchouillards ? Entendez bien, ce n’est pas du protectionnisme de ma part, c’est juste la défense d’un savoir-faire vieux de centaines d’années et qu’on regrettera aussitôt le jour où il disparaîtra. L’andouillette, la seule, la vraie, celle qui contient de la fraise de veau, mérite qu’on se batte pour elle. Comme ces bouchers ou ces restaurateurs qui l’inscrivent toujours à la carte, rien que pour vous. L’andouillette et tous ses copains, les produits tripiers ! Oui, que ferons-nous quand nous ne trouverons plus boudin, andouille et andouillette de Cambrai, d’Arras, de Troyes, de Vire ou d’ailleurs ? Oh oui, battons-nous !

Andouillette aux légumes, andouillette, légumes, la Cocotte, la voix du nord

La recette
Ne mégotez pas sur le choix de l’andouillette. On veut et on exige la meilleure, celle qui a le droit de contenir de la fraise de veau à nouveau.
Pour 6 personnes
Ingrédients : 6 andouillettes de veau, beurre, 2 carottes, 2 poireaux, 2 branches de céleri avec les feuilles, beurre, thym, laurier, 1 oignon, vin blanc, moutarde, crème fraîche, pommes de terre, sel, poivre
Préparation : 20 min – cuisson : 45 min – coût : ** - difficulté : *
Pelez carottes et oignon, préparez les poireaux et le céleri. Coupez les carottes et le céleri en tout petits morceaux, ciselez les feuilles de céleri, coupez les poireaux et l’oignon en très fines rondelles. Faites fondre une noix de beurre dans une sauteuse et faites dorer les légumes. Versez 25 cl de vin blanc, ajoutez thym et laurier, salez, poivrez, couvrez et laissez mijoter 20 minutes. Au bout de ce temps, ajoutez une cuillère à soupe de crème fraîche et autant de moutarde. Mélangez et gardez au chaud.
Déposez des noix de beurre sur les andouillettes et enfournez-les dans un four préchauffé à 180°C, de 20 à 30 minutes. Pelez et coupez les pommes de terre en quartiers et faites-les cuire à la vapeur le temps que la lame d’un couteau passe facilement à travers. Servez andouillettes et pommes de terre nappées de sauce aux légumes.

vendredi, 14 septembre 2018

Patates à l’Italienne

Pour le beurre et l’huile, c’est vous qui voyez. Rien ne vous oblige à en mettre. C’est juste pour éviter que la viande n’attache dans la poêle.

Patates à l’Italienne, pommes de terre, gorgonzola, la Cocotte, la voix du nord


Pour 6 personnes
Ingrédients : 6 pommes de terre Bintje moyennes, huile, beurre, 1 oignon, 500 g de chair à saucisse, 2 feuilles de laurier, 300 ml de coulis de tomates, 150 g de gorgonzola, poivre.
Préparation : 15 min – cuisson : 30 min – coût : * - difficulté : *
Lavez soigneusement les pommes de terre. Faites bouillir une casserole d’eau. Dès que l’eau bout, plongez-y les pommes de terre et laissez-les cuire 15 à 20 minutes, le temps que la lame d’un couteau passe assez facilement à travers. Préchauffez le four à 180° C.
Dans une sauteuse, faites chauffer 1 cuillère à soupe d’huile et 20 g de beurre. Faites dorer la viande. Ajoutez ensuite l’oignon pelé et ciselé, les deux feuilles de laurier et un peu de poivre. Versez le coulis de tomates et laissez cuire le temps que le four préchauffe. Egouttez les pommes de terre, coupez-les en deux, répartissez la viande et la sauce dessus. Terminez par des petits morceaux de gorgonzola et passez le plat au four pendant 20 minutes.

mercredi, 12 septembre 2018

Tartelettes prunes et miel et la Cocotte aux jardins de cocagne

4 ingrédients, oui, vous avez bien compté ! 4 ingrédients pour ces tartelettes à tomber, chaudes, parfumées et croquantes.

Tartelettes prunes et miel, prunes, miel, la Cocotte, la voix du nord

tartelettes prunes et miel,prunes,miel,la cocotte,la voix du nord, les jardins de cocagne à Villeneuve d'ascq

 

Pour 6 tartelettes
Ingrédients : 1 rouleau de pâte feuilletée pur beurre, 9 prunes, 1 cuillère à soupe de miel, 1 poignée de noix décortiquées.
Préparation : 15 min – cuisson : 12 à 15 min – coût : * - difficulté : * - ustensiles : papier-cuisson et emporte-pièce rond
Préchauffez le four à 180° C. Lavez les prunes, coupez-les en deux et dénoyautez-les délicatement.
Déroulez la pâte feuilletée et coupez-y 6 disques d’une dizaine de centimètres environ. Répartissez le miel un peu ramolli sur les disques et posez les demi-prunes, chair côté pâte sur les disques. Remettez un peu de miel sur les prunes. Broyez très grossièrement les cerneaux de noix et parsemez-en les prunes.
Posez la feuille de papier-cuisson sur une plaque à pâtisserie.
Enfournez les tartelettes et laissez-les cuire 12 à 15 minutes. Sortez-les du four et laissez-les refroidir un peu avant de les décoller du papier-cuisson.

lundi, 10 septembre 2018

Pois chiches carottes

Dans les épiceries orientales, vous trouverez de la mélasse de grenade, ce nectar rouge profond à base de grenade ou vous la ferez vous-même.

Pois chiches carottes, pois chiches, carottes, grenade, La Cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 300 g de pois chiches secs, bicarbonate de soude, tomates séchées, 2 carottes nouvelles et bio, 1 oignon rouge, 1 citron, huile d’olive, mélasse de grenade (jus de grenade, citron et sucre), sel, poivre.
Préparation : 20 min – cuisson : 1 h - coût : * - difficulté : * - ustensile : hachoir électrique
Faites tremper les pois chiches dans une grande quantité d’eau pendant 12 heures. Ensuite mettez-les dans un faitout, ajoutez 1 càc de bicarbonate de soude et faites-les cuire 1 h à l’eau un peu salée, écumez et goûtez régulièrement. Il ne faut pas en faire de la purée. Quand ils sont encore « al dente», égouttez-les.
Plongez 10 minutes 6 tomates séchées dans un bol d’eau bouillante, égouttez-les et coupez-les en morceaux. Lavez les carottes sans les peler et coupez-les en morceaux. Passez-les au hachoir pour les garder en très petits morceaux. Pelez et ciselez l’oignon. Mélangez pois chiche, carottes, oignons et tomates séchées. Versez 3 càs d’huile d’olive et 2 de mélasse de grenade, assaisonnez et mélangez la salade. Décorez de rondelles ou de quartiers de citron et servez-la très fraîche.

samedi, 08 septembre 2018

Maquereau et ses trésors du Nord de Renaud Germonprez, chez du restaurant Le Scoop à Lille

« Je ne voudrais pas faire autre chose. »
Un diplôme d’électrotechnicien mais pas de travail, des p’tits boulots dans la restauration, de belles expériences à l’auberge du Forgeron à Seclin ou au Pot Beaujolais à Lille et une reconversion qui se transforme en passion, laissez-moi vous présenter un p’tit gars qui ira loin, Renaud Germonprez. Il a été pris par le métier et ne voudrait pas faire autre chose.  « Les gens qui changent carrément de métier sont souvent plus passionnés que les autres ». Entre les plats d’une brasserie typique, Renaud imprime sa touche très personnelle aux suggestions du jour et s’éclate dans sa petite cuisine. Vous voulez une preuve ? La voici !

Maquereau et ses trésors du Nord de Renaud Germonprez, chez du restaurant Le Scoop à Lille, la Cocotte, la voix du nord, le Chef et la Cocotte

Le Scoop, 64, Rue Saint-André, 59800 Lille 03 20 74 94 34

Maquereau et ses trésors du Nord
Pour 6 personnes
Ingrédients : 6 maquereaux, 6 tranches de pain de mie, 1 oignon rouge, 1/3 de chou-fleur jaune, 6 radis, 6 fraises, 110 g de fromage de Wimereux, 30 cl de crème liquide, 250 g de petits pois frais, huile de noix, 500 g de vinaigre, 250 g de vergeoise, 75 g de sel, 18 grains de café, poivre.
Préparation : 30 min – cuisson : 10 min – coût : -* - difficulté : **

Maquereau et ses trésors du Nord de Renaud Germonprez, chez du restaurant Le Scoop à Lille, la Cocotte, la voix du nord, le Chef et la Cocotte

A l’aide d’emporte-pièces faites des ronds dans le pain de mie, faites-les griller au four à 200 °C 7 minutes avec un peu d’huile.
Pickles : Faites chauffer vinaigre, vergeoise, sel et café, divisez la marinade en deux et faites mariner chou-fleur et oignon rouge séparément. Mixez fromage et crème, salez et poivrez.
Mousseline : Faites blanchir les petits pois à l’eau bouillante 3 minutes et refroidissez-les avec des glaçons. Mixez-les en ajoutant un peu d’huile de noix petit à petit.
Levez les filets des maquereaux et faites-les griller 3 minutes de chaque côté. Coupez finement fraises et radis et disposez-les sur les maquereaux. Répartissez les légumes de la marinade autour du poisson, ajoutez un peu de mousseline de petits pois et le crémeux de fromage, servez aussitôt « et normalement, on est bon ! »

jeudi, 06 septembre 2018

Poivrons farcis aux courgettes

Allons z’à la campagne
Et oublions Paris,
Cherchons à la campagne
le vrai sens de la vie
 
Le vrai sens de la vie, vous le trouverez ce samedi et ce dimanche à Quesnoy sur Deûle, dans ses fermes, ses producteurs, en arpentant ses rues à pied ou à vélo. Le vrai sens de la vie, il est là !
Vous avez demandé le programme, ne quittez pas !

poivrons farcis aux courgettes,poivrons,courgettes,la cocotte,la voix du nord


Terroir en fête suite du programme ... samedi 8.09 à partir de 18h30 à Festi'Val LA SOIREE SERA GOURMANDE !
Les ingrédients = des stands de producteurs locaux ou d'artisans pour acheter et déguster sur place AUTOUR DE GRANDES TABLEES (mais on peut aussi faire ses provisions à emporter  :) ...dans une ambiance musicale chaleureuse et très sympa grâce aux musiciens, eux aussi locaux, de la Bête à 6 pattes.
Et cette année, en bonus, une invitée d'honneur : Odile Bazin alias La Cocotte concocte et caquette qui publie régulièrement ses recettes du Nord sur la Voix du Nord. La Cocotte présentera ses livres, les dédicacera et surtout fera partager ses bonnes idées et recettes avec la dégustation de 4 potages de saison cuisinés l'après-midi même à Quesnoy.
Les partenaires présents avec un stand de vente :
Au Panier Vert, Boucherie Charcuterie Traiteur DUTHOIT Brasserie Hardy La Boulange Du Coeur Joyeux
Hortus & sauvageonnes On Part En Vrac Mohair du Val de Deûle
Vous découvrirez des saveurs produites à Quesnoy que vous n'avez encore jamais goûtées car ce sera la toute 1ère fois qu'elles sont commercialisées ...
Val de Deûle et Lys Tourisme SIVOM Nord-Ouest Sivomano Anim Patrimoine
Au plaisir !
 
La recette

Moins de 10 minutes, montre en main, pour réaliser cette recette simple, de saison et délicieuse. Que demande le peuple ?

Poivrons farcis aux courgettes, poivrons, courgettes, la Cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 3 belles courgettes bio, 3 poivrons longs, huile d’olive, 2 gousses d’ail, 1 cuillère à café d’harissa, quelques raisins secs, sel, poivre. Facultatif : parmesan ou pecorino ou ricotta dure
Préparation : 15 min – cuisson : 10 min – coût : * - difficulté : * - ustensiles : film alimentaire, micro-ondes, poêle et râpe
Lavez les poivrons, déposez-les sur une assiette et recouvrez-les de film alimentaire. Mette-les 3 minutes au micro-ondes et laissez-les refroidir avant de les couper en deux dans la longueur et de les épépiner.   Lavez les courgettes et râpez-les avec une râpe à gros trous. Pelez et ciselez l’ail. Faites chauffer un peu d’huile dans une poêle et ajoutez l’ail. Quand il est légèrement doré, ajoutez la cuillère d’harissa, les raisins secs et les courgettes râpées. Faite cuire 5 minutes à peine. Salez et poivrez.
Farcissez les moitiés de poivrons avec ce mélange et parsemez du parmesan ou du pecorino.
Mangez avec des grillades.

mardi, 04 septembre 2018

Soupe d’escargots

Sous la pluie,
Un ciré, deux bottes
Là, là, là et ici,
A couvert, faites la récolte
De ces p’tites bêtes cornues
Pas douillettes et toutes nues,
portant leur maison sur le dos
Ainsi vont les escargots.

Partout bavant,
Rampant et indolents,
Dès les premiers nuages,
Les hélix déménagent.
A leur train de sénateurs,
Ils-elles nagent dans le bonheur.
Nul besoin de code,
Sortez, sortez, gastéropodes !

soupe d’escargots,soupe,escargots,la cocotte,la voix du nord
Puis l’opercule, on leur ôte,
Avec d'expertes menottes,
On les rince, on les rince,
De Reims à Saint-Gaudens
Bouh ! De bave, ils regorgent
Un bain de sel, hop ils dégorgent !
On ne garde que le bon
Cuisinons les colimaçons

Dans leur coquille, on les remet
Dans la sauce, ils aiment tremper
Un bouillon, on confectionne
D’herbes et d’épices, on les bichonne
De Biribi les oies
A Foufnie les berdouilles
Ils et elles sont à la joie
Ainsi se mangent les cagouilles

La recette

A-t-on vraiment besoin d’attendre une grande occasion pour se régaler d’escargots ? Non ! De temps en temps faisons-nous plaisir.

Soupe d’escargots, soupe, escargots, la Cocotte, la voix du Nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 36 gros escargots au bouillon (ou plus si vous voulez), 4 pommes de terre farineuses moyennes, beurre, 100 g de fromage frais aux fines herbes, 1 gousse d’ail, lait, 1 verre de vin blanc de Bourgogne (ici du Mâcon-village), sel et poivre, quelques tiges de persil plat.
Préparation : 20 min – cuisson : 40 min – coût : * - difficulté : * - ustensile : mixeur
Lavez les pommes de terre et faites-les cuire à la peau 20 minutes. Pelez-les une fois refroidies et coupez-les en petits morceaux. Egouttez les escargots en gardant le jus. Réservez les escargots. Faites fondre un peu de beurre dans une casserole, ajoutez l’ail pelé et ciselé, les pommes de terre, le jus des escargots égouttés, le verre de vin blanc et couvrez de lait. Couvrez et laissez cuire 20 minutes.
Ajoutez le fromage aux fines herbes et mixez cette soupe. Si nécessaire, ajoutez un peu de lait pour obtenir un beau velouté. Assaisonnez.
3 minutes avant de servir, ajoutez les escargots, laissez réchauffer et servez bien chaud en décorant les assiettes de persil plat.

dimanche, 02 septembre 2018

Dumplings poireaux-crevettes

Une paire de baguettes chinoises, un bol de sauce pimentée, un bol d’huile de sésame, un bol de sauce soja et on trempe.

Dumplings poireaux-crevettes, dumplings, poireaux, crevettes, la Cocotte, la voix du nord

La Cocotte aurait pu les appeler Jiaozi, gyoza ou pelmeni. Peu importe. Ces petits cercles de pâte farcis de plein de bonnes choses voient leur naissance en Chine il y a fort longtemps. Les mauvaises langues disent que Marco Polo aurait piqué le principe lors de ses voyages au pays du soleil levant et aurait inventé les raviolis. Peu nous chaut. Ce qui nous importe en fait est qu’on peut faire ces petites boulettes très facilement. Il faut simplement un peu de temps et un peu de patience. Trempés dans la sauce soja ou toute autre sauce plus ou moins épicée, ils peuvent aussi prendre un bain dans les meilleurs bouillons pour qui connaît.

Pour 20 dumplings
Ingrédients : 200 g de farine, 3 poireaux, 500 g de crevettes, ail, gingembre, citron, huile de tournesol ou de sésame, sauce soja, sel, poivre.
Préparation : 30 min – cuisson : 10 à 15 min – coût : * - difficulté : * - ustensile : petit rouleau à pâtisserie

Dumplings poireaux-crevettes, dumplings, poireaux, crevettes, la Cocotte, la voix du nord

Faites suer les poireaux en rondelles dans un peu d’huile pendant 10 minutes. Salez, poivrez, saupoudrez de gingembre en poudre, l’ai pelé et pilé et le jus d’un citron. Décortiquez les crevettes et coupez-les en petits morceaux. Mélangez-les aux poireaux et réservez. Déposez la farine dans un plat creux. Ajoutez une pincée de sel et de l’eau jusqu’à obtenir une boule de pâte lisse qu’on peut étaler facilement. Etalez la pâte finement et découpez-y 20 cercles de 7 à 8 cm de diamètre. Déposez une cuillère de poireaux-crevettes au centre d’un cercle et refermez-le en humifiant le bord. Faites bouillir de l’eau et plongez les dumplings. Quand ils remontent à la surface, ils sont cuits. Faites-les alors dorer quelques instants dans de l’huile. Dégustez bien chauds trempés dans un peu de sauce soja.

vendredi, 31 août 2018

Pain de porc ou meatloaf de porc

Le bonheur est dans ce petit pâté tout chaud et tout parfumé. Il n’y a rien à ajouter, tout cela nous semble parfait.

Pain de porc ou meatloaf  de porc, porc, la Cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 700 g de chair à saucisse, 2 oignons, 1 œuf, 2 gousses d’ail, sarriette, 1 verre de lait, poivre, chapelure, laurier, 6 fines tranches de lard gras salé.
Préparation : 20 min – cuisson : 1 h – coût : * - difficulté : * - ustensile : terrine pas grande
Préchauffez le four à 170° C. Pelez et ciselez ail et oignon. Mélangez-les à la chair à saucisse. Ajoutez le verre de lait, l’œuf et 1 bonne pincée de sarriette. Mélangez à la main.
Répartissez cette masse dans un plat un peu étroit pour former un pain bien gonflé. Répartissez 4 cuillères à soupe de chapelure par-dessus et déposez les tranches de lard gras salé sur la chapelure. Poivrez comme il vous plaît et terminez en déposant 3 ou 4 feuilles de laurier.
Enfournez d’abord 20 minutes à 170° C puis baissez la température à 110/120° C et laissez cuire encore 40 minutes. Pour servir, enlevez les feuilles de laurier et coupez de belles tranches de ce pain de viande tout chaud et accompagnez-le de pommes de terre sautées et de salade.

mercredi, 29 août 2018

Babas aux pommes

Quelle riche idée vous avez eue là, la Cocotte ! Un baba aux pommes, comme c’est cocasse. Où donc allez-vous chercher cela ?

Babas aux pommes, pommes, la Cocotte, la voix du nord

Pour 30 petits babas
Ingrédients : 350 ml de lait, 150 g de cassonade, 2 œufs entiers, 150 g de farine, 30 g de beurre, 2 pommes, 30 cl de Pommeau.
Préparation : 20 min – cuisson : 1 h 15 – coût : * - difficulté : * - ustensiles : blender, moules à cannelés en silicone et joli bocal
Dans le blender mélangez les œufs entiers, le lait, la cassonade, la farine et le beurre que vous aurez fait fondre. Ajoutez à ce mélange les pommes pelées, épépinées et coupées en petits morceaux. Mixez longuement et mettez cette pâte au réfrigérateur 12 heures.
Au bout de ces 12 heures, préchauffez le four à 180° C. Répartissez le mélange aux pommes dans les moules à silicone et enfournez pendant 1 h 15. Vous pouvez baisser un peu la température en fin de cuisson. Il faut que ces petits babas soient caramélisés. Laissez-les refroidir, faites toutes les fournées comme ça et déposez-les dans un joli bocal. Versez par-dessus le Pommeau et complétez avec de l’eau jusqu’à recouvrir tous les petits babas. Servez-les bien frais.