jeudi, 17 mai 2018

Bol tchitcha et multi-légumes

Un air de printemps, un air de fraîcheur, de légèreté, de couleurs et de diversité. Un air de « Je peux en reprendre ? »…

Bol tchitcha et multi-légumes, tchitcha, légumes, la Cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 300 g de lentilles vertes, 100 g de pois chiche déjà cuits, 75 g de tchitcha ou boulgour, 1 poignée de tomates séchées, 1 botte d’oignons nouveaux avec leur tige, ½ bouquet de persil plat, ½ concombre, 1 poivron, sel, poivre, sumac, huile et jus de citron.
Préparation : 20 min – cuisson : 30 min – coût : * - difficulté : *
Faites bouillir de l’eau et versez-la sur les tomates séchées. Laissez-les regonfler 1 heure, égouttez-les et coupez-les en petits morceaux. Rincez les lentilles dans une passoire et déposez-les dans une casserole. Ajoutez 5 fois leur volume d’eau et mettez-les à cuire à couvert pendant 20 minutes. Laissez-les gonfler dans l’eau chaude.
Faites cuire le boulgour ou la semoule d’orge en suivant les indications du paquet. Laissez tout refroidir et dressez tchitcha, lentilles et pois chiche dans un grand saladier. Ciselez le persil et les oignons. Mélangez-les à l’huile et au jus de citron, salez et poivrez. Versez sur les légumes, disposez des rondelles de poivrons et de concombre par-dessus et saupoudrez de sumac.

mardi, 15 mai 2018

Seiches mouillées au bouillon de céleri

L’exercice d’aujourd’hui consistera à préparer les seiches. Détendez-vous, ne vous tachez pas, suivez les instructions et tout se passera bien.

Seiches mouillées au bouillon de céleri, seiches, La Cocotte, la voix du nord


Pour 6 personnes
Ingrédients : 2 seiches, 3 litres d’eau, 1 cuiller de pâte de piment, 1 petite boîte de concentré de tomates, 500 g de fines pâtes chinoises, 2 branches de céleri, 2 gousses d’ail, huile d’olive.
Préparation : 15 min – cuisson : 30 min – coût : * - difficulté : **
Dans un faitout, assemblez eau, ail, pâte de piment et concentré de tomates. Couvrez et laissez bouillir 20 minutes. Débarrassez les seiches de l’os plat à l’intérieur, enlevez les poches d’encre et la petite membrane qui recouvre les seiches. Coupez les seiches en tronçons et lavez-les très soigneusement. Faites-les dorer 5 minutes dans un peu d’huile d’olive. Lavez les branches de céleri, effeuillez-les. Ciselez les feuilles et répartissez-les sur les seiches à la fin de leur cuisson, avec l’ail pelé et ciselé. Coupez les branches en petits tronçons et ajoutez-les au bouillon. Faites cuire les pâtes dans le bouillon selon le temps indiqué sur le paquet. Servez les pâtes, versez un peu de bouillon et répartissez les morceaux de seiches sur le dessus.

dimanche, 13 mai 2018

Entrecôtes au beurre d’herbes du printemps

Plongeons dans un bain de chlorophylle. Camaïeu de vert et de goût, toutes les herbes d’aujourd’hui sont une ode au printemps.  

Entrecôtes au beurre d’herbes du printemps, herbes, entrecôtes, la Cocotte, la Voix du Nord

Pour changer du sempiternel beurre d’ail qui fond sur l’entrecôte, certes bon mais fortement embaumant, optez pour un beurre d’herbes de printemps. Allez faire un tour chez votre maraîcher préféré et choisissez de l’aillet (ou ail jeune), bien plus doux que l’ail « normal », les tendres feuilles du pourpier ou du cresson, les feuilles fragiles un peu anisées du cerfeuil, les feuilles colorées et poivrées de la moutarde ou de la mizuna… Hachez toutes ces herbes finement, mélangez-les à du beurre mou, un peu de sel, un peu de poivre… Faites-les cuire très vite et offrez ce beau mesclun printanier à votre viande. Ici tout est bio et tout est bon !

Pour 6 personnes
Ingrédients : 6 entrecôtes, 30 g de beurre mou, huile de colza, 1 poignée de chacune de ces herbes : mizuna, cerfeuil, moutarde, cresson, persil plat, pourpier, ½ botte d’aillet, poivre noir en grains, sel, quelques tartines de pain frais.
Préparation : 20 min – cuisson : 10 min – coût : ** - difficulté : * - ustensiles : blender ou hachoir à herbes, gril en fonte et poêle

Entrecôtes au beurre d’herbes du printemps, herbes, entrecôtes, la Cocotte, la Voix du Nord

Enlevez les premières feuilles des tiges d’aillet, débarrassez-vous du haut des feuilles et coupez les tiges en fins tronçons. Lavez chacune des herbes et essorez-les. Passez-les au blender ou hachez-les au couteau, ajoutez l’aillet, les grains de poivre et le sel. Coupez le beurre mou en morceaux et ajoutez-le aux herbes. Mélangez et réservez.
Faites chauffer le gril. Enduisez très légèrement les entrecôtes d’huile de colza et faites-les griller rapidement. Coupez le pain en petits croûtons et faites-les dorer à la poêle dans un peu d’huile. Ajoutez les herbes mixées au beurre et laissez cuire 1 à 2 minutes. Répartissez cette sauce toute verte et les croûtons sur les entrecôtes et servez-les avec des légumes-vapeur.

samedi, 12 mai 2018

Tous à Aubigny en Artois

Si d'aventure vos pas vous mènent aujourd'hui à Aubigny en Artois,allez fureter du côté de la médiathèque.

Vous y rencontrerez des auteurs toujours prêts à augmenter le stock de votre dédicassothèque.

Vous y croiserez aussi une Cocotte avec une cuillère en bois, l'air ravi,

Qui prépare des petits plats polonais en très bonne compagnie.

Aubigny en Artois, la Cocotte, médiathèque François-Mitterrand, librairie Au pied de la lettre Arras

 

 

vendredi, 11 mai 2018

B'har patates

Aussi appelé poivre d’Alep, ce mélange d’épices est une merveille. Une viande grillée, une sauce au tahineh, un peu de menthe et c’est parfait !

B'har patates, pommes de terre, poivre d'Alep, épices, la Cocotte, la Voix du Nord


Pour 6 personnes
Ingrédients : ½ cuillère à café de cannelle en poudre, ½ càc de gingembre en poudre, ½ càc de noix muscade, 10 grains de poivre blanc et 10 grains de poivre noir, 15 capsules de cardamome, 10 clous de girofle, 750 g de pommes de terre, sel, huile d’olive, 1 citron
Préparation : 20 min – cuisson : 20 à 25 min – coût : * - difficulté : * - ustensile : moulin à poivre
Lavez les pommes de terre et faites-les cuire 20 à 25 minutes dans une casserole d’eau. Passez la lame d’un couteau à travers pour voir si elles sont cuites. Egouttez-les et laissez-les entièrement refroidir.
Décapsulez les graines de cardamome et recueillez l’intérieur. Passez toutes les épices au moulin à poivre pour obtenir une belle poudre régulière. Prélevez-en une petite cuillère à café et rangez le reste dans un petit pot hermétique. Mélangez la poudre à 3 cuillères à soupe d 'huile d’olive et au citron pressé. Salez légèrement. Pelez les pommes de terre froides, coupez-les en petits cubes et mélangez-les à la sauce aux épices. Servez-les bien fraîches avec une viande grillée.

mercredi, 09 mai 2018

Semoule aux clémentines

De la mozzarella dans un dessert, mais c’est n’importe quoi ! Mais goûtez donc avant de parler et vous verrez, c’est surprenant !

Semoule aux clémentines, semoule, clémentines, la Cocotte, la Voix du Nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 125 g de semoule de blé dur extra-fine, 40 cl d’eau, 1 boule de mozzarella, 40 g de sucre en poudre, 6 clémentines, 30 g de raisins secs, quelques pistaches non-salées
Préparation : 15 min – cuisson : 5 min – coût : * - difficulté : * - ustensile : presse-citron
Coupez les clémentines en deux et pressez-les. Ajoutez les raisins secs dans le jus et laissez-les gonfler quelques instants. Egouttez la mozzarella et coupez-la en petits morceaux. Faites chauffer l’eau dans une casserole, sans la faire bouillir. Versez le sucre et mélangez. Versez la semoule en pluie, mélangez et baissez la température. Ajoutez la mozzarella à la semoule et mélangez constamment jusqu’à obtenir des fils de fromage. En moins de 5 minutes, c’est prêt. Ajoutez le jus de clémentines et les raisins. Répartissez dans de jolies verrines. Décortiquez les pistaches et coupez-les grossièrement. Décorez les verrines de petits morceaux de pistaches et de quartiers de clémentines. Mangez tiède ou froid. Et si vous voulez, versez une petite goutte d’alcool à l’orange, Southern Comfort ou Cointreau pour ne citer qu’eux.

dimanche, 29 avril 2018

Tapas d'asperges

Tard le soir, dans la fraîcheur toute relative des nuits ibériques, les tapas aux mille et un goûts remplissent les ventres et réchauffent les cœurs.

Tapas d'asperges, asperges, tapas, jambon ibérique de Cebo Ibergour, la Cocotte, la Voix du Nord

Vous avez des amis, de la bière, du vin, des fruits de mer, des légumes, du fromage, du jambon ibérique de très bonne qualité (ici de l’épaule de jambon ibérique Cebo de Campo)… ? Alors vous êtes prêts pour des tapas. Ces petits plats qu’on sert recouverts d’un sous-bock pour les protéger d’éventuelles bestioles ou poussière représentent en miniature ce que les restaurants espagnols font de meilleur. Toutes les régions d’Espagne ont leurs spécialités. Calamars frits, olives farcies, anchois à l’huile, pommes de terre à la sauce tomate relevée (patatas bravas, en photo ci-dessous), pain frotté d’ail et tomates écrasées (Pa amb tomàquet)… peuvent à eux seuls former un repas complet.

Tapas d'asperges, asperges, tapas, jambon ibérique de Cebo Ibergour, la Cocotte, la Voix du Nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 18 asperges de calibre moyen ou petit, 18 très fines tranches de jambon ibérique de Cebo, 1 œuf, 50 g de fromage Manchego bien sec, beurre, huile d’olive, poivre.
Préparation : 30 min – cuisson : 30 min – coût : * - difficulté : * - ustensiles : économe et râpe à parmesan
Posez les asperges à plat sur votre plan de travail et pelez-les avec l’économe. Déposez-les dans un panier-vapeur puis dans une sauteuse avec de l’eau, couvrez et laissez cuire 15 à 20 minutes, le temps que la lame d’un couteau passe facilement à travers. Vérifier régulièrement. Laissez refroidir. Râpez le Manchego et mélangez-le à l’œuf. Passez les asperges dans ce mélange et faites cuire les asperges dans un peu d’huile et de beurre dans une poêle antiadhésive. Quand c’est joliment doré, poivrez les asperges et enroulez-les chacune d’une fine tranche de jambon ibérique. Mangez-les tièdes ou froides en apéritif.  

Le jambon est du jambon ibérique de Cebo déniché sur Ibergour.fr. Une petite merveille !

vendredi, 27 avril 2018

Metlouh

Madame, votre mari manque de muscles ? Faites-le donc pétrir ce pain et flattez-le à l’apparition des premières gouttes de transpiration.

Metlouh, pain, semoule, la Cocotte, la Voix du Nord

Pour 2 pains de 25 cm centimètres
Ingrédients : 500 g de semoule extra-fine, 1 petite tasse d’huile de tournesol, 5 g de levure sèche ou ½ cube de levure fraîche, 1 sucre, 8 g de sel.
Préparation : 30 min – cuisson : 20 min – coût : * - difficulté : ** - ustensiles : plaque en fonte et torchons
Délayez la levure dans un peu d’eau tiède avec le morceau de sucre. Faites un puits dans la semoule, ajoutez le sel et l’huile. Commencez à pétrir puis ajoutez la tasse de levure. Ajoutez de l’eau jusqu’à obtenir une pâte souple et non-collante. Travaillez-la longtemps, 15 à 20 minutes ! Coupez-la en deux et aplatissez les deux moitiés en 2 disques d’une vingtaine de centimètres de large sur 1 cm d’épaisseur. Saupoudrez les torchons d’un peu de semoule puis posez les 2 disques sur les torchons, saupoudrez d’un peu de semoule et recouvrez-les d’un torchon. Laissez reposer 1 à 2 heures. Faites-les cuire l’un après l’autre sur la plaque en fonte bien chauffée. Quand le dessous est doré, retournez-le et terminez la cuisson. En 20 minutes, c’est fait. Vous pouvez aussi les faire cuire au four, à 220°C, pendant 15 minutes.


mercredi, 25 avril 2018

Oranges confites au chocolat

Oui, ma chérie, mes oranges sont excellentes. Elles sont bio, c’est évidemment meilleur pour ta santé si tu manges la peau.

Oranges confites au chocolat, oranges, chocolat, la Cocotte, la Voix du Nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 6 belles oranges bio, la moitié de leur poids en sucre en poudre une fois épluchées, 100 g de chocolat noir de bonne qualité, un peu d’eau.
Préparation : 15 min – cuisson : 35 à 40 min – coût : * - difficulté : *
Lavez les oranges, pressez-les pour en recueillir le jus et réservez ce jus pour le boire. Avec une petite cuillère, râclez l’intérieur des oranges pour enlevez toute trace de pulpe. Coupez les oranges en grosses lamelles, pesez-les et ajoutez-leur la moitié de leur poids en sucre. A savoir, 500 g d’oranges sans la pulpe = 250 g de sucre en poudre. Dans une casserole, faites-les cuire avec un peu d’eau, à couvert pendant 30 à 35 minutes. Laissez refroidir. Faites fondre le chocolat coupé en morceaux au bain-marie. Ajoutez quelques cuillères d’eau pour l’avoir bien onctueux. Puis ajoutez les lamelles d’oranges confites. Mélangez-les bien pour qu’elles soient recouvertes de chocolat et déposez-les sur du papier-cuisson pour les faire durcir.
Si vous pouvez les passer quelques heures au réfrigérateur, c’est encore mieux.

lundi, 23 avril 2018

Chicon-jambon brick

N’ayez pas peur de laisser les bricks dans le four. Bien dorées, bien croustillantes, ces petites crêpes farcies aux endives vont vous faire craquer.

Chicon-jambon brick, endives, brick, la Cocotte, la Voix du Nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 6 feuilles de brick, 4 endives, 300 g de jambon blanc ou de fond de jambon, beurre, 1 sucre, 1 œuf, fromage râpé, sel, poivre.
Préparation : 15 min – cuisson : 15 min – coût : * - difficulté : *
Débarrassez les endives de leurs premières feuilles. Enlevez le cœur dur des endives et coupez les endives en petits tronçons. Dans une casserole, faites fondre 20 g de beurre et un sucre. Ajoutez les tronçons d’endives, salez un peu et poivrez. Faites cuire 5 minutes à feu doux. Dégraissez le jambon, coupez-le en petits carrés et mélangez-les aux endives. Ajoutez l’œuf, mélangez et arrêtez la cuisson
Préchauffez le four à 175°C.
Sur une feuille de brick disposez une petite quantité d’endives au jambon, couvrez de fromage râpé et fermez le brick comme une enveloppe. Faites les 5 autres de la même façon et passez-les au four 10 minutes sur du papier-cuisson. Il faut que ce soit doré.
Dégustez ces bricks avec une salade d’endives aux noix tout simplement.

samedi, 21 avril 2018

Mousse glacée au genièvre de Houlle de Romain Cousin, chef de la Table de Romain à Renescure

« Je préfère m’attarder sur un bouillon que sur un pli de nappe. »
Ce que Romain Cousin aime dans la cuisine, c’est de se retrouver à 9 heures du matin, dans son beau restaurant de Renescure, devant un morceau de céleri tout terreux, se demander ce qu’il peut en faire et à midi, proposer un plat qui va faire craquer tout le monde. Sans chercher les produits de luxe, « si on n’a pas les moyens de faire des truffes, on n’en fait pas », ce cuisinier formé à la dure chez les Flamands essaie de rendre exceptionnel un pied de cochon, une joue de bœuf… « C’est ça, le boulot de cuisinier. C’est savoir cuisiner quel que soit le budget. » Et quand c’est excellent, alors là !...

Mousse glacée au genièvre de Houlle de Romain Cousin, chef de la Table de Romain à Renescure, la table de Romain, Renescure, la Cocotte, le Chef et la Cocotte, la Voix du Nord

La table de Romain,rue Gaston Robbe, Renescure


Mousse glacée au genièvre de Houlle, crème à la chicorée et croquette au chocolat
Pour 6 personnes (à faire la veille)
Ingrédients : Mousse : 4 jaunes d’œuf, 100 g de sucre en poudre, 50 g de genièvre Carte noire, 250 g de crème liquide. Crème : 250 g de lait, 50 g de sucre, 3 jaunes d’œuf, 5 cl de chicorée liquide. Croquettes : 145 g de chocolat noir, 115 g de beurre, 2 œufs entiers + 3 jaunes et 1 blanc, 30 g de sucre glace, chapelure.
Préparation : 30 min – cuisson : 10 min – coût : * - Difficulté : **

Mousse glacée au genièvre de Houlle de Romain Cousin, chef de la Table de Romain à Renescure, la table de Romain, Renescure, la Cocotte, le Chef et la Cocotte, la Voix du Nord


Mousse : battez les jaunes au fouet électrique. Versez un fond d’eau dans une casserole, ajoutez le sucre et faites cuire jusqu’à 117°C. Versez sur les jaunes d’œuf et battez jusqu’à refroidissement du mélange. Versez le genièvre. Montez la crème en chantilly, mélangez aux jaunes, répartissez dans 6 ramequins et mettez une nuit au congélateur.
Crème : faites bouillir le lait. Mélangez jaunes et sucre, versez dans le lait, ajoutez la chicorée.
Croquettes : faites fondre le beurre, ajoutez le chocolat. Faites refroidir et incorporez les œufs entiers, les jaunes et le sucre glace. Répartissez dans un bac à glaçons. Laissez 1 nuit au congélateur. Démoulez les croquettes, passez dans du blanc d’œuf battu et la chapelure et au moment de servir, faites frire quelques secondes. Démoulez la mousse glacée, nappez de crème-chicorée et posez une croquette de chocolat.

jeudi, 19 avril 2018

Poulet aux poivrons

poulet aux poivrons,poulet,poivrons,tahineh,pois chiches,la cocotte,la voix du nord

poulet aux poivrons,poulet,poivrons,tahineh,pois chiches,la cocotte,la voix du nord

poulet aux poivrons,poulet,poivrons,tahineh,pois chiches,la cocotte,la voix du nord

poulet aux poivrons,poulet,poivrons,tahineh,pois chiches,la cocotte,la voix du nord

Plus d'info sur les exposants et sur le programme:
www.culturecchf.com/a21-et-22-avril-fete-des-jardins-a-la-flamande

 

La recette

C’est le poivron qui fait la sauce. Pas de beurre, pas d’huile mais du goût, disons même des goûts ! Moi, j’en veux encore.

Poulet aux poivrons, poulet, poivrons, tahineh, pois chiches, la Cocotte, la Voix du Nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 6 petits filets ou des cuisses de poulet, 2 gousses d’ail, 300 g de poivrons pelés (en bocal), 100 g de pois chiches en bocal, 1 cuillère de tahineh, piment en poudre, 1 citron, curry, sel et poivre. Facultatif : 20 g de cacahuètes ou noix de cajou non salées
Préparation : 20 min – cuisson : 30 min – coût : * - difficulté : * - ustensiles : blender
Enlevez la peau des morceaux de poulet. Dans une sauteuse, faites bouillir de l’eau et faites cuire les blancs de poulet à l’eau frémissante pendant 15 minutes. Rincez soigneusement poivrons coupés en morceaux et pois chiches. Mixez-les dans le blender avec l’ail, le tahineh, le curry, une pincée de piment et le jus du citron pressé. Allongez avec un peu d’eau si c’est trop épais.
Faites chauffer cette sauce pendant 20 minutes dans la sauteuse, déposez les filets de poulet par-dessus et laissez cuire encore 5 minutes.
A la fin de la cuisson, poivrez le poulet, broyez grossièrement les cacahuètes et répartissez-les sur le poulet. Servez avec du riz basmati, du quinoa, du boulgour…

mercredi, 18 avril 2018

La Cocotte au pied de la Lettre à Arras

Avoir une bonne copine, c’est tout ce qu’il y a de meilleur au monde. Des copines, la Cocotte en a plein et elle acquiesce, c’est vraiment tout ce qu’il y a de meilleur au monde. Les copines, elles font du sport avec vous, elles vont au cinéma avec vous, au théâtre avec vous, elles cuisinent avec vous, elles viennent manger chez vous, vous allez manger chez elles, elles rient avec vous, elles pleurent avec vous.

Bon, vous avez pigé le truc, elles font tout avec vous. Les copines, vous les rencontrez à l’école, à la fac, à l’école de vos enfants, en vacances, chez des amis communs… Bon, vous avez encore pigé le truc, vous les rencontrez partout !

La Cocotte a rencontré Marie lors d’un salon du livre dans un petit village non loin de chez elle. Comme d’habitude, la Cocotte discutait avec ses voisins, Isabelle, une auteure de littérature fantastique aussi bavarde qu’elle et Sébastien, un illustrateur-scénariste-écrivain-touche-à-tout quand une petite dame rousse, tout droit sortie d’une histoire de Beatrix Potter, vêtue de couleurs vives, s’est approchée d’elle.

Elle ne venait pas la voir mais elle venait voir Sébastien, ils se connaissaient, ils venaient du même coin, ils étaient amis. Ils se sont parlé et, en chopant des bribes de conversation, la Cocotte a tout de suite compris qu’ils étaient bons amis.

Quand la petite dame rousse aux couleurs vives est repartie à son stand, Sébastien a glissé à la Cocotte que Marie était libraire, qu'elle revenait de loin et qu’elle avait une force et un esprit extraordinaires !

A la fin du salon, elle est revenue voir Sébastien et la cocotte pour leur dire que sur la journée, elle avait vendu des livres pour la somme dérisoire de 16 euros. Imaginez, faire des dizaines et des dizaines de kilomètres un dimanche pour ne gagner que 16 euros !

Puis la Cocotte et elles sont devenues « amies » sur Facebook. Elles deux se ressemblaient. Sur le réseau susnommé, elles s’indignaient des mêmes horreurs, des mêmes injustices, elles aimaient les mêmes films, les mêmes chanteurs, les mêmes livres… Puis elles se sont revues de nombreuses fois sur des salons avec un enthousiasme croissant. Des vraies copines, pas que des amies sur la toile ! Et puis la Cocotte a appris il y a peu que Marie avait des soucis de trésorerie pour sa librairie, à cause d’échéances payées trop tard par des acheteurs, des contrats non renouvelés par des institutions, mettant en péril l’équilibre fragile de son magasin.

Sa librairie, petit havre de paix, coussin moelleux pour enfants curieux !

Sa librairie tenue à bout de bras, par elle, sa fille et sa nièce, toutes des Marie !

Sa librairie allait mal, il fallait réagir. Alors la copine de la Cocotte a lancé un financement participatif pour montrer aux banques qu’elle et ses Maries pouvaient tenir sans leur aide. Et les soutiens sont venus de partout, la copine de la Cocotte a plein de copines et de copains. De nombreux médias ont relayé l’info, la Voix du Nord dans le Pas de Calais, dans le Nord, en France, à la télé, dont son libraire préféré, Gérard Collard, dans la presse-papier, à la radio…

Là, dans quelques jours, la date-butoir du financement va sonner et elles doivent donner un gros coup de collier pour obtenir les derniers fonds qui leur permettraient de subsister.

Elles ont prévu un week-end de ouf, un vrai week-end marathon, transformant le magasin en dortoir pour y passer une nuit entière, en proposant des séances de lecture, des ateliers pour fabriquer des pots de fleurs, des pop-ups, des marque-pages, des….

Et là, vous voyez venir la Cocotte… Oui, un atelier-cuisine ! Quand Marie a demandé à la Cocotte si elle était ok, la Cocotte a répondu oui aussitôt ! On est copines ou on ne l’est pas ! Laisser tomber les copines, c’est pas dans ses habitudes.

Jeudi 19, à partir de 15 h, au restaurant la Comédie, avec Stéphane, le patron, la Cocotte animera un p’tit atelier sympa au profit de la librairie puis dédicacera ses livres dans la librairie.

Si vous voulez aider les Marie, allez sur la plate-forme Ulule et faites un p’tit don ou rendez-vous dans la librairie Au pied de la Lettre pour assister à tous les ateliers. Cliquez donc sur tous les liens hypertexte. 

Pourquoi donc ? Parce qu’avoir une bonne copine, c’est tout ce qu’il y a de meilleur au monde !

Pour tous renseignements : Librairie Au pied de la Lettre, 10 place du Théâtre, 62000 Arras, 03 21 60 23 61

la cocotte,atelier-cuisine,au pied de la lettre,arras,soutien

mardi, 17 avril 2018

Palets-Mamie

Pourquoi le hochepot ? Parce qu’il contient des lingots ! Passez-les au presse-purée et faites-en des palets moelleux que tout le monde aimera.

Palets-Mamie, hochepot, lingots du Nord, la Cocotte, la Voix du Nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 600 à 700 g de restes de hochepot (lingots (en quantité importante), poireaux, chou, carottes, navets, viande bouillie), 3 pommes de terre bintje, 3 gousses d’ail, 2 ou 3 œufs, farine, chapelure, beurre et huile, sel et poivre.
Préparation : 30 min – cuisson : 20 min – coût : * - difficulté : * - ustensiles : presse-purée, poêle antiadhésive
Faites cuire les pommes de terre à la peau 20 minutes et pelez-les. Effilochez la viande. Ecrasez les restes du hochepot et la viande au presse-purée et ajoutez-leur les pommes de terre pelées et refroidies. Ajoutez l’ail pelé et pilé, 1 œuf entier et 3 cuillères de farine. Mélangez jusqu’à former une masse bien dense. Formez 12 gros palets. Saupoudrez-les de farine. Battez un deuxième œuf et passez les palets dedans puis terminez par la chapelure. Dans une poêle antiadhésive, faites fondre un peu de beurre et d’huile et faites dorer les palets quand la matière grasse est bien chaude. Retournez les palets régulièrement pendant les 20 minutes de cuisson. Assaisonnez et servez avec une salade.

dimanche, 15 avril 2018

Patacons au jambon

Réhabilitons la cloche à patacons, avec cette recette typique du Nord, simple, économique et horriblement fondante.

Patacons au jambon, patacons, jambon, la Cocotte, la Voix du Nord

Du temps où les mines étaient légion dans la région, les patacons, tout le monde connaissait. Imaginez, une poêle épaisse qui résiste à la cuisson et une cloche qu’on posait par-dessus pour cuire à l’étouffée. On laissait le plat cuire longtemps sur le feu, on rentrait du boulot, on dégustait les pommes de terre un peu trop cuites et on grattait le plat pour ne rien perdre de ces petits morceaux croustillants. Cherchez bien sur les brocantes, vous trouverez ces cloches. A Douai, se trouve un magasin qui en vend encore. Sinon remplacez-les par un tajine et son couvercle. Ce sera presqu’aussi bien. Un seul mot d’ordre, réhabilitons la cloche à patacons !
Pour 6 personnes
Ingrédients : 1, 5 kg de pommes de terre, 1 fond de jambon braisé, 2 oignons, sel, poivre, 20 g de beurre, 2 cuillères à soupe d’huile, thym, laurier.
Préparation : 20 min – cuisson : 1 h 15 – coût : * - difficulté : * - ustensiles : cloche à patacons et sa poêle ou tajine

Patacons au jambon, patacons, jambon, la Cocotte, la Voix du Nord

Faites chauffer la poêle pendant que vous épluchez les pommes de terre. Lavez les pommes de terre et coupez-les en rondelles assez fines. Pelez les oignons et coupez-les en rondelles.
Faites chauffer le beurre et l’huile dans la cocotte. Déposez une couche de couche de pommes de terre. Continuez avec une couche d’oignons, salez et poivrez et recommencez l’opération jusqu’à la fin. Terminez par le fond de jambon, thym, laurier, sel et poivre.
Couvrez avec la cloche et laissez cuire à feu moyen au début puis doux ensuite pendant 1 heure. Si vous le souhaitez, vous pouvez ajouter un petit verre d’eau au tout début mis après, plus rien !

vendredi, 13 avril 2018

Soupe morue-pimenton

Bienheureux ceux qui connaissent ce poivron doux, séché et fumé d’origine ibérique que l’on nomme pimenton. Ils ont du goût !

Soupe morue-pimenton, morue, pimenton, la Cocotte, la Voix du Nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 500 g de morue effilée, 3 gousses d’ail, huile d’olive, 2 oignons, 1 cuillère à soupe de pimenton, 1 litre de coulis de tomates, 1 petit chou vert, 200 g de riz sauvage, sel et poivre.
Préparation : 30 min + 2 jours de dessalage– cuisson : 1 h – coût : * - difficulté : *
Faites dessaler la morue dans de l’eau fraîche régulièrement renouvelée pendant 2 jours. Pelez et ciselez oignon et ail. Faites chauffer un peu d’huile dans une cocotte et faites-y dorer oignon et ail. Ajoutez le pimenton et la morue en petits morceaux. Mélangez, couvrez de coulis de tomates et ajoutez 1 litre d’eau.
Enlevez les premières feuilles du chou et le cœur dur. Coupez le chou en plusieurs morceaux et ajoutez-les à la cocotte. Couvrez la cocotte et laissez cuire 45 minutes. A la fin du temps, ajoutez les pois chiches et le riz sauvage. Laissez cuire encore 15 à 20 minutes. Poivrez comme il vous plaira et salez après avoir goûté, la morue même dessalée peut encore être salée.
Vous pouvez ajouter petits pois et tomates séchées.

jeudi, 12 avril 2018

Mais que mijote la Cocotte ? Le Château d'Esquelbecq fête les jardins à la Flamande et la Cocotte mijote un atelier-cuisine.

Les 21 et 22 avril, le Château d'Esquelbecq fête les jardins à la Flamande. Et à cette occasion, le samedi et le dimanche, de 14 h à 18 h 30, la Cocotte animera un atelier-cuisine avec les produits des producteurs présents dans le château. Elle signera aussi des dédicaces de son tout dernier livre.

Avec les légumes des jardins du Nooteboom de Bailleul, les jardins Mille couleurs de Dikkebus et la ferme du Duneleet à Leffrrincoucke, elle cuisinera des petits plats de saison avec les visiteurs.

le chateau d'esquelbecq fête les jardins à la flamande,la cocotte,atelier-cuisine

Au sein du charmant village patrimoine© des Hauts de France, le Château d’Esquelbecq qui avait fermé ses portes il y a plus de 30 ans, accueille au printemps ses premières journées des plantes : une invitation à découvrir l’un des trésors cachés de la Flandre, son art du jardin.

Du projet de restauration du parc paysager et du jardin historique du château Renaissance (1610), est née la volonté de créer un lieu de rencontres et de diffusion entre les professionnels de qualité et un public de passionnés.

Sur le domaine classé Monument Historique, une quarantaine d’exposants sont sélectionnés afin de faire découvrir le caractère original des jardins à la flamande dans le cadre exceptionnel d’un authentique jardin à compartiments créé au XVIIème siècle

Pour les jardiniers amateurs et initiés, quatre secteurs d’exposition-vente avec de précieux conseils botaniques, des découvertes horticoles ou plantes oubliées et bien sûr les nouveautés du Printemps:

•Horticulteurs et pépiniéristes avec des producteurs régionaux ;

•Arboriculteurs et Potager : permaculture et méthodes traditionnelles (taille et greffe, colombine), fruitiers anciens, variétés potagères régionales;

•Artisans du jardin: mobilier et serres traditionnelles, plesseur, osieriste, outils de jardinage;

•Paysagistes & transmission : Ecoles et formations, conservatoire botanique, musées, bouquinistes.

Cet événement est organisé par l’Association du Château d’Esquelbecq et le service culture de la CCHF (Communauté de communes des Hauts de Flandre) qui soutient cette manifestation dans le cadre de sa programmation culturelle.

Venez nombreux, ça va être bien !

mercredi, 11 avril 2018

Choco-cherry cake

Toute ressemblance avec le gâteau Forêt-noire est purement fortuite ou alors le hasard fait vraiment très bien les choses.

Choco-cherry cake, chocolat, cake, cerises, la Cocotte, la Voix du Nord


Pour 6 personnes
Ingrédients : 100 g de beurre, 2 œufs, 100 g de sucre, 200 g de farine, levure chimique, 3 cuillères à soupe de poudre de cacao, 200 g de cerises au sirop, 10 à 15 cl de de Guignolet, Folie Douce ou Ginginha, crème liquide.
Préparation : 15 min – cuisson : 30 à 35 min – coût : * - difficulté : * - ustensiles : fouet électrique, papier-cuisson, papier-cuisson
Préchauffez le four à 180°c. Faites fondre le beurre. Dans un plat creux, battez les œufs, ajoutez 100 g de sucre et faites blanchir le mélange en fouettant. Ajoutez la farine, le cacao, les cerises égouttées (mettez-en quelques-unes de côté) et ½ sachet de levure chimique. Mélangez. Tapissez un moule à manqué de papier-cuisson. Versez la préparation dans le moule et enfournez 30 minutes. Vérifiez la cuisson en piquant un cure-dents dans le cake. S’il ressort sec, c’est cuit. Démoulez le cake, laissez refroidir, piquez-le de toutes parts et versez l’alcool choisi par-dessus.
Au moment de servir montez la crème liquide en chantilly, déposez-en une belle cuillère sur les parts et décorez de cerises réservées.

lundi, 09 avril 2018

Salade d’endives aux 3 crevettes

Décortiquer les petites crevettes, c’est tout simple. Enlevez la tête, commencez à enlever la carapace, pincez la queue et poussez. Ça sort tout seul.

Salade d’endives aux 3 crevettes, endives, crevettes, La Cocotte, La Voix du Nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 3 endives, 100 g de crevettes grises, 200 g de crevettes-bouquets, 200 g de queues de grosses crevettes, 3 filaments de safran, 1 pincée de piment de Cayenne, 1 citron, 20 cl de crème liquide, 1 belle échalote, beurre.
Préparation : 30 min – cuisson : 5 à 6 min – coût : * - difficulté : * - ustensile : sauteuse et presse-citron
Décortiquez les crevettes séparément. Faites fondre 20 g de beurre dans la sauteuse. Ajoutez le safran et la pincée de piment de Cayenne. Ajoutez les queues de grosses crevettes, laissez-les rosir. Continuez avec les crevettes-bouquets. Versez le jus du citron et la crème liquide dans la sauteuse. Enlevez le cœur dur des endives et coupez-les en rondelles pas trop grosses. Ajoutez-les dans la sauteuse, mélangez et terminez par les toutes petites crevettes grises et l’échalote pelée et ciselée. Mélangez une dernière fois, arrêtez le feu sous la sauteuse et couvrez-la. Servez cette salade simplissime tiède ou froide. Et si vous en avez envie, accompagnez-la de batônnets de pommes.

samedi, 07 avril 2018

Brandade de cabillaud aux éclats fumés de Patrick Comte, chef de l’Histoire ancienne à Calais

« On sent que c’est fait-maison ! »
Issu d’une grande famille de cuisiniers, Patrick Comte se revendique artisan-restaurateur. Travailler de beaux produits, il fait ça à longueur d’année et chez lui, le fait-maison n’est pas usurpé. « Chez nous, Madame, la béarnaise est montée 2 fois par jour ! » Amoureux d’une cuisine classique « qui demande de la main d’œuvre », il la revisite sans cesse. Ses clients le savent et viennent de loin pour déguster tête de veau, groin de cochon basse température ou ris de veau. En cette période de Pâques où le cabillaud de l’océan Arctique vient frayer au nord de la Norvège, Patrick vous offre son élégante version de la brandade de morue.
Histoire Ancienne, 20, Rue Royale, 62100 Calais 03 21 34 11 20

Brandade de cabillaud aux éclats fumés de Patrick Comte, chef de l’Histoire ancienne à Calais, Patrick Comte, L'Histoire Ancienne, Calais, le Chef et la Cocotte, la Cocotte, la Voix du Nord

Brandade de cabillaud aux éclats fumés
Pour 6 personnes
Ingrédients : Brandade : 600 g de cabillaud, 80 g de fleur de sel, 400 g de pommes de terre, 30 cl d’huile d’olive, 4 gousses d’ail pelé, 20 cl de crème fraîche, 200 g de cabillaud fumé coupé en dés. Court-bouillon : 1 bouquet garni et 1 oignon. Crème de persil : 50 g d’échalotes ciselées, 1 gousse d’ail, 25 g de beurre, 2 càs de vin blanc, 1 bouquet de persil plat, 20 cl de crème liquide
Préparation : 30 min – cuisson : 40 min – coût : * - difficulté : *

Brandade de cabillaud aux éclats fumés de Patrick Comte, chef de l’Histoire ancienne à Calais, Patrick Comte, L'Histoire Ancienne, Calais, le Chef et la Cocotte, la Cocotte, la Voix du Nord

La veille, répartissez le sel sur le cabillaud et mettez au frais. Le jour-même, rincez le cabillaud pour enlever tout le sel. Faites le court-bouillon, pochez le poisson dedans 10 minutes et égouttez-le. Cuisez les pommes de terre à l’eau et faites-en une purée. Faites tiédir l’huile avec l’ail 30 minutes et mixez le tout. Emiettez le cabillaud, ajoutez la purée et l’huile à l’ail, mélangez. Ajoutez la crème fraîche pour détendre la brandade et ajoutez les dés de cabillaud fumé. Rectifiez l’assaisonnement.
Pour la crème de persil, faites revenir à feu doux, beurre, ail et échalotes. Déglacez avec le vin et faites réduire. Faites chauffer la crème. Mixez persil, réduction aux échalotes et la crème.
Faites des quenelles de brandade et répartissez la crème de persil autour.

brandade de cabillaud aux éclats fumés de patrick comte,chef de l’histoire ancienne à calais,patrick comte,l'histoire ancienne,calais,le chef et la cocotte,la cocotte,la voix du nord