lundi, 04 juin 2012

Gâteau au fromage blanc chez Clotilde et Frédéric Carré

Y’a fromage blanc et fromage blanc ! Le fromage blanc sans goût, industriel, on l’oublie. Celui qui a le goût de prairies, de vaches, on le choisit. Et avec du sucre, de la cassonade, des fraises, des herbes, on le savoure ! A Flines lez Raches, chez Clotilde et Frédéric Carré, la Cocotte a fait une razzia sur le fromage. Hum, elle adore. Aujourd’hui, gâteau, gâteau !  Sucré ou salé, c’est vous qui choisirez.

gâteau au fromage blanc, Clotilde et Frédéric Carré, les gourmandises du Maraichon, Flines lez Raches, Femina, la Voix du Nord, La Cocotte

Recette : Gâteau au fromage blanc
Pour 8 personnes
Facile : *
Prix : *
Temps : *
250 g de farine, 5 cl d’huile végétale, 1 œuf, eau, sel, 200 g de fromage blanc à la faisselle, 2 càs de crème fraîche, 1 oeuf
Mélangez la farine, l’huile, une pincée de sel, l’œuf et 10 à 15 cl d’eau pour obtenir une boule de pâte non-collante. Laissez-la reposer 30 à 40 minutes. Sur un grand linge propre et fariné, étalez la pâte au rouleau puis étirez-la sur les côtés, en glissant les doigts bien plats, sous la pâte. Il faut avoir un rectangle le plus grand possible.
 Préchauffez le four à 160/170°c.
Mélangez fromage égoutté, crème, oeuf et un peu de sel et étalez la préparation sur le bas du rectangle, dans sa largeur. A l’aide du linge, roulez la pâte pour former un long tuyau. Puis découpez des parts, à l’aide du manche d’une cuillère en bois et en appuyant bien pour sceller les bords. Déposez ces beaux morceaux sur une plaque bien graissée. Arrosez d’un peu de fromage et crème, s’il vous en reste et mettez au four 30 minutes.
A la sortie, saupoudrez ces gâteaux gonflés et dorés,  de sucre et de cannelle et servez-les avec une compote chaude de fruits rouges, de prunes, de pommes. Ou servez-le nature, avec des champignons à la crème, une fondue de poireaux… pour accompagner une viande en sauce.

gâteau au fromage blanc, Clotilde et Frédéric Carré, les gourmandises du maraichon, Flines lez Raches, Femina, la Voix du Nord, la CocotteProducteurs : Clotilde et Frédéric Carré
Spectacle étrange dans le magasin de Clotilde et Frédéric Carré ! Des clients entrent, disent bonjour puis plus rien. Alors Clotilde remplit leurs paniers de produits laitiers. L’un prend 6 yaourts au citron et 3 nature, pour un autre, c’est 4 sucrés, 2 aux fraises, du fromage à la faisselle, 1 livre de beurre... Ils paient et disent au revoir en sortant. Pas plus de trois mots mais des mines réjouies. Ces habitués savent qu’ils vont se régaler. Clotilde aussi a le sourire : «Eh, les clients aiment bien nos produits, on fait du bon boulot.»
Les gourmandises du maraîchon, 106 rue du Maraîchon 59148 Flines lez Raches, ouvert vendredi 9 à 12 h et  15 à 19 h  et samedi  9 à 12 h

Trucs et astuces
Le fromage blanc, c’est du lait additionné de ferments qu’on met à égoutter. Chez les Carré, c’est du lait écrémé, c’est plus léger. Pour obtenir 1 kilo de fromage, il faut 3 litres de lait. Mis à maturer entre 15 et 18 h, on l’égoutte ensuite dans de grands sacs en toile. Suivant les saisons, le goût du fromage blanc diffère.
Ne le conservez pas plus de trois semaines au réfrigérateur.
Utilisez-le nature, sucré, salé, aux herbes.
A la place de la crème fraîche, servez-vous du fromage blanc pour lier une sauce, adjoignez-lui un œuf pour garnir des tartes ou dévorez-le comme Clotilde, avec de la « bonne cassonade du Nord. »

Retrouvez ce reportage dans le magazine Version Femina n°531, semaine du 4 au 10 juin 2012.

mardi, 10 avril 2012

Grosse bêtise chez Julien Campion, à la confiserie Despinoy

Quand la Cocotte veut retomber en enfance, elle n’a qu’à  croquer un petit cube, blanc et irrégulier, au vague look de ticket de métro et au goût mentholé. Une bêtise de Cambrai ! Imaginez  son bonheur  d’aller à Fontaine Notre Dame, chez Despinoy, à la rencontre de Julien Campion, qui fait des bêtises et qui ne se fait jamais disputer. La Cocotte l’a imité, elle a même fait une grosse bêtise. Oh la la !

Grosse bêtise, bêtises de Cambrai, Confiserie Despinoy, Julien Campion, Fontaine Notre-Dame, Femina, Version Femina, La Voix du Nord, La Cocotte

Grosse bêtise
Facile : 1 cocotte, Prix : 1 Caddie, Temps : 1 horloge

Pour 6 grosses bêtises
Biscuit :
50 g de farine, 50 g de sucre, 25 g de fécule de pommes de terre, 2 œufs, 10 cl de lait, 1/2 sachet de levure chimique, 5 cl de crème de bêtises de Cambrai
Couverture :
220 g de chocolat blanc, 30 cl de crème liquide, 2 feuilles de gélatine, 4 bêtises de Cambrai

Préchauffez le four à 180°c. Pour le biscuit, fouettez  jaunes d’œuf et  sucre jusqu’à ce qu’ils blanchissent.  Incorporez farine, fécule, lait et levure. Montez les blancs en neige et incorporez-les au mélange. Répartissez cette mousse  en un rectangle de 40 x 30 cm, sur du papier-cuisson posé sur une plaque à pâtisserie. Faites cuire 10 mn. A la sortie découpez 18 rectangles de 6 cm x 12 environ.  Aspergez de crème de bêtise et laissez les biscuits s’imbiber sous un torchon propre.
Faites tremper les feuilles de gélatine dans un bol d’eau 10 mn. Faites fondre le chocolat blanc dans la crème liquide. Egouttez la gélatine et faites-la fondre dans le mélange chocolat blanc et crème. Mélangez la ganache puis mettez-la à prendre 2 heures au réfrigérateur. Ensuite pour chacune des grosses bêtises,  superposez 3 rectangles tartinés de ganache puis terminez par la ganache en couvrant les côtés.  Faites un trait sur le gâteau en faisant un caramel très rapide aromatisé à la crème de bêtise. Mettez au frais avant de servir. Cassez des bêtises de Cambrai en morceaux puis parsemez-en vos gâteaux.

Grosse bêtise, bêtises de Cambrai, Confiserie Despinoy, Julien Campion, Fontaine Notre-Dame, Femina, Version Femina, La Voix du Nord, La CocotteProducteur : Julien Campion
« Ca coulait de source, je suis né dedans », Julien Campion ne s’est pas posé de questions pour savoir ce qu’il ferait après ses études. Julien fait des bêtises, comme René, son grand-père et François, son papa. « Faire des bêtises, ce n’est pas un secret, ce sont des sucres qui cuisent un certain temps, on y ajoute de la menthe,  on les transforme en bonbon avec une ligne de caramel au-dessus. »
Un conseil, allez visiter la fabrique, l’accueil est chaleureux et si vous êtes sage, vous aurez peut-être le droit de faire aussi des bêtises.
Confiserie Despinoy, Fontaine Notre Dame, visite du lundi au vendredi de 9 à 14 h 30, sur réservation au 0327835757. Site internet : http://www.betises-cambrai-despinoy.fr/

Trucs et astuces
Si vous voulez vous amuser à cuisiner les bêtises de Cambrai, sachez qu’elles fondent rapidement à l’humidité. Alors si vous les ajoutez à une mousse au chocolat ou une glace, faites-le au tout dernier moment. Broyez les bêtises, comme dans la recette de la Cocotte et parsemez-en votre mousse ou votre glace.
Mais n’hésitez pas à parfumer votre pâtisserie grâce au sirop de bêtises ou la crème de bêtises. Il suffirait de quelques gouttes dans du thé pour vous soigner d’un rhume, c’est Anne qui fait les visites qui le dit. « Mais dites-moi, Anne, ce ne serait pas une bêtise, ça ? »

grosse bêtise,bêtises de cambrai,confiserie despinoy,julien campion,fontaine notre-dame,femina,version femina,la voix du nord,la cocotte

Retrouvez cet article dans le cahier central du magazine Version Femina, édition Nord Pas de Calais, du 7 avril 2012 ou sur le site La Voix pour les Femmes, rubrique Cuisine en cliquant sur le lien.

Odile Bazin

lundi, 26 mars 2012

Lapin en cage à la noisette chez Florence Martin

Ne dites pas surtout aux enfants de la Cocotte que leur mère a rencontré une productrice de lapins, ils ne le savent pas. C’est vrai, c’est tellement mignon, un lapin. C’est Florence Martin, la productrice elle-même qui le dit. A Landas, entre Saint-Amand et Orchies, elle les élève, elle les bichonne puis avec le cœur gros, elle les prépare à la moutarde. Et à la noisette, vous avez déjà essayé ?

Lapin en cage à la noisette chez Florence Martin, Femina, La Voix du Nord, La Cocotte, lapin, noisettes, Le Panier Nature, 520 rue Miron Zlatin, Landas

Lapin en cage à la noisette
Pour 6 personne

Facile : **, Prix : **, Temps : **
500 g de lapin (cuisses,  épaules et os), 300 g de chair à saucisse, 1 crépine, 3 gousses d’ail, ½ oignon, 20 noisettes, bouquet garni, sel, poivre, un peu de matière grasse

Faites tremper la crépine dans un grand bol d’eau fraîche. Désossez soigneusement les morceaux de lapin. Dans un faitout, faites fondre la matière grasse choisie et faites revenir les os récupérés. Salez, poivrez. Mouillez avec un 1/2 litre d’eau, ajoutez un bouquet garni et faites cuire à petits bouillons pendant une heure.
Pendant ce temps, passez la viande désossée au hachoir à viande. Décortiquez les noisettes, cassez-les en deux. Epluchez et ciselez l’ail et la moitié d’oignon. Mélangez le lapin haché, la chair à la saucisse, les noisettes, l’ail et l’oignon. Salez et poivrez. Partagez la « farce » en six portions égales. Egouttez la crépine, étalez-la sur le plan de travail, coupez-la aussi en six parties égales. Déposez dans le bas des morceaux de crépine, une portion de lapin, rabattez les côtés vers le centre et roulez la crépine jusqu’en haut, en serrant bien, pour former une crépinette.
Faites fondre un peu de matière grasse dans une poêle et faites dorer les six crépinettes. Filtrez le bouillon. Déglacez la poêle avec le bouillon et laissez cuire à découvert 20 à 25 minutes.
Servez chaud avec la sauce et une purée de légumes ou mangez froid, sans sauce, avec une salade d’endives.

Lapin en cage à la noisette chez Florence Martin, Femina, La Voix du Nord, La Cocotte, lapin, noisettes, Le Panier Nature, 520 rue Miron Zlatin, LandasProductrice : Florence Martin
Avant de prendre un congé parental, Florence était préparatrice en pharmacie. Son patron aimait faire des vitrines « vivantes » avec des petits animaux mais il ne les gardait pas. C’est Florence qui les récupérait. En 2004, trois enfants et quelques poules et lapins plus tard, elle décide de se lancer dans la production de volaille et le maraîchage. « Et voilà, c’est parti. » Elle laisse à son mari la tâche difficile de tuer les lapins, « moi, je ne peux pas, ce sont des peluches pour moi » mais c’est elle qui les choisit « toujours dodus » pour ses clients, de plus en plus nombreux.
Au panier nature, 520 rue Miron Zlatin, 59310 Landas, 0320791600, magasin ouvert tous les jours.

Lapin en cage à la noisette chez Florence Martin, Femina, La Voix du Nord, La Cocotte, lapin, noisettes, Le Panier Nature, 520 rue Miron Zlatin, LandasTrucs et astuces
Faites comme Florence, choisissez un lapin rondouillard, l’idéal est un lapin de 4 à 5 mois, dont le poids est de 1, 8 à 2 kg. S’il est tué de la veille, il se garde trois jours au réfrigérateur, pas plus.
Choisissez le râble (du bas des épaules jusqu’à la queue) pour le faire rôtir, sauter ou braiser mais entourez-le d’une crépine pour éviter que la viande ne se dessèche. Arrosez-le cidre, de bière ou vin…
Choisissez les morceaux restants (cuisses et épaules) pour préparer des farces. Pour un pâté, mettez lapin et chair à saucisse en quantités égales.
Florence l’aime à la moutarde et à la crème. Et vous ?

Odile Bazin

Lapin en cage à la noisette chez Florence Martin, Femina, La Voix du Nord, La Cocotte, lapin, noisettes, Le Panier Nature, 520 rue Miron Zlatin, Landas

Retrouvez ce reportage dans le cahier central de Version Femina, édition Nord Pas de Calais du 24 mars 2012.

lundi, 12 mars 2012

Farmcake au beurre salé chez Véronique Painchart

A Rainsars,  petit village non loin d’Avesnes sur Helpe, en plein cœur du bocage, dans sa belle ferme aux briques rouges, chaleureuse et énergique, Véronique fait son beurre. Du bon beurre avec un joli dessin dessus. Ca la détend, dit-elle. Et vous, avez-vous besoin de vous détendre ? Malaxer de la pâte pour faire un gâteau au beurre, moelleux à souhait, ça vous ferait du bien ?  Alors c’est parti !

farmcake au beurre salé, Véronique Painchart, Ferme du pont de l'écluse, Rainsars, beurre salé, beurre, Femina, la Cocotte, Odile Bazin, la Voix du Nord

Recette : Farmcake au beurre salé
Facile : 1 Cocotte, prix : 1 Caddie, temps : 1 horloge
Pour 12 personnes
Fond :
200 g de sucre, 200 ml de crème liquide, 3 œufs, 300 g de farine, 1 sachet de levure chimique, le zeste d’un citron vert bio
Couverture :
100 g de sucre blanc et 100 g de vergeoise brune, 125 g de beurre salé, 8 cl de lait, 100 g d’amandes effilées

Préchauffez le four à 200°C. Avec un fouet, mélangez les œufs, le sucre et la crème liquide. Ajoutez la levure puis la farine petit à petit. Terminez par le zeste du citron.
Dans un moule à bords hauts en silicone, versez cette préparation et faites cuire au four pendant 10 mn.
Pendant ce temps, faites ramollir le beurre puis mélangez-le aux deux sucres. Versez le lait petit à petit pour obtenir une crème épaisse. Au bout des 12 minutes de cuisson, sortez le gâteau du four et étalez la crème au beurre et au sucre sur toute la surface du gâteau. Attention de ne pas transpercer le gâteau. Couvrez le dessus d’amandes effilées puis remettez au four. Laissez cuire pendant 20 minutes en baissant la température à 180°c au bout des dix premières minutes. Les bords vont caraméliser. Hum !
Arrêtez le four et laissez le gâteau refroidir entièrement dans celui-ci.
Conseil : Si vous n’aimez pas le beurre salé, remplacez-le par du beurre non salé mais ajoutez ½ cuillère à café de sel dans le fond du gâteau.

farmcake au beurre salé, Véronique Painchart, Ferme du pont de l'écluse, Rainsars, beurre salé, beurre, Femina, la Cocotte, Odile Bazin, la Voix du NordProductrice : Véronique Painchart
Avant de se marier, à voir sa future belle-mère toujours fatiguée, Véronique disait « Je ne ferai jamais de beurre ! » Quelque 20 ans plus tard, Véronique fait son beurre, toutes les semaines. « Mon beurre, c’est un anti-stress.  Je me retrouve toute seule, au calme. » Il est prêt le vendredi, juste à temps pour recevoir ensuite les groupes venus visiter la ferme dans le cadre de «Bienvenue à la ferme. « Des gens de tous âges, qui ne se connaissent pas se mettent à se parler. Des liens se créent. C’est très fort. »
Ferme du pont de l’écluse, 59177 Rainsars, 03 27 59 13 39. Boutique ouverte toute la semaine

farmcake au beurre salé,véronique painchart,ferme du pont de l'écluse,rainsars,beurre salé,beurre,femina,la cocotte,odile bazin,la voix du nordTrucs et astuces
Le beurre de ferme, y’a pas mieux ! Si une balade vous mène près d’une ferme qui en produit, faites le plein. Véronique le dit, « le beurre, ça se congèle très bien. »
Attention toutefois  de ne pas le mettre à côté d’aliments qui sentent fort, les poireaux ou les oignons par exemple ! Ensuite laissez-le décongeler au réfrigérateur, en respectant le principe ci-dessus et ne le gardez pas plus de trois semaines. 
Et si une balade vous mène chez Véronique, profitez-en pour acheter son fromage à graisser. Elle vous donnera ses recettes, vous allez adorer.

Odile Bazin

farmcake au beurre salé, Véronique Painchart, Ferme du pont de l'écluse, Rainsars, beurre salé, beurre, Femina, la Cocotte, Odile Bazin, la Voix du Nord

Retrouvez ce reportage dans le cahier central du magazine Version Femina, édition Nord Pas de Calais du 10 mars 2012 et sur le site La Voix pour les Femmes en cliquant ici.

lundi, 27 février 2012

Caudrée à la bière de printemps

Dans un mois, le printemps revient. Ça se fête, non ? Et si on fêtait ça avec une petite soupe à la bière? Une bière de printemps ? Au cœur des Weppes, à Marquillies, chez le paysan-brasseur Bertrand Coustenoble, cette année, la bière de printemps aura un parfum de cardamome. Un soupçon de curry, quelques légumes, des poissons de saison, des moules et la marmite de la Cocotte renaît !

Caudrée à la bière de printemps
Facile : 1 Cocotte, Prix : 2 Caddie, Temps : 1 horloge

Pour 6 personnes
1 poireau, 1 oignon, 20 g de beurre ,2 carottes ,2 pommes de terre Bintje, Thym, ½ càc de curry, sel et poivre , 1 litre de moules, 500 g de filet de poisson de saison, 300 g de haddock, 20 cl de lait, 1, grande bouteille de bière ambrée , Facultatif : 6 chinchards

caudrée à la bière de printemps, bière de printemps, ferme des mottes, Marquillies en Weppes, Bertrand Coustenoble, Bertrand et Ingrid Coustenoble, Femina, La Voix du Nord, La Cocotte



Enlevez la peau du haddock et faites-le pocher 5 minutes dans 20 cl de lait. Réservez.
Epluchez le poireau, enlevez la partie touffue et le vert et détaillez le blanc bien lavé en fines rondelles. Epluchez l’oignon et ciselez-le. Faites fondre le beurre dans une marmite et faites revenir doucement poireau et oignon. Épluchez carottes et pommes de terre et râpez-les. Ajoutez-les à la marmite. Salez, poivrez, ajoutez le curry et versez la bouteille de bière. Couvrez et laissez cuire à feu doux pendant 15 minutes.
Pendant ce temps, grattez les moules et faites-les cuire avec un peu de thym dans une grande casserole. En 5 minutes, elles devraient être prêtes.
Dans la marmite, ajoutez le haddock égoutté et effilé et les filets de poisson. Si vous voulez, ajoutez aussi les chinchards. Laissez cuire encore 6 à 7 mn. Vérifiez que les poissons soient bien cuits. Rectifiez l’assaisonnement, ajoutez un peu d’eau si la caudrée vous semble trop épaisse.
Puis servez-la avec les moules non décortiquées, dans de grandes assiettes creuses.

caudrée à la bière de printemps, bière de printemps, ferme des mottes, Marquillies en Weppes, Bertrand Coustenoble, Bertrand et Ingrid Coustenoble, Femina, La Voix du Nord, La CocotteProducteur : Bertrand Coustenoble
«Pour faire de la bière, il faut trois choses, une marmite, un récipient fermé et du gaz. Quand on comprend le système, on peut rarement se tromper», dixit Bertrand Coustenoble. Ça tombe bien, il a tout compris. L’œil qui frise, il se définit comme un paysan-brasseur et maîtrise sa production de bière de A à Z, ou « du champ d’orge à la chope. » Son laboratoire est sa cuisine, il se fait plaisir en créant « un produit authentique, local et de qualité ». Puis, pas avare en conseils, il vend sa bière fermière chez des agriculteurs et dans des circuits courts.
Ferme des Mottes 59274 Marquillies, 03 20 32 56 27 (magasin ouvert le samedi matin)

Trucs et astuces
La Cocotte ne vous apprendra rien ! Les plats à base de bière sont légion, surtout dans notre région.
Mais quelle bière pour quel plat ? Là est la question !
On dit qu’elle attendrit les viandes à la cuisson. Alors Gibier et bœuf avec une brune, viande blanche, porc ou veau avec une blonde. Dans une soupe, une blonde ou une ambrée, c’est plus léger. Dans un dessert, comme un sabayon ou des crêpes, une blonde aussi.
Bertrand l’a définitivement adoptée pour les moules. « C’est beaucoup plus digeste. » Et vous, comment la cuisinez-vous ?
A consommer avec modération.
Odile Bazin

 

caudrée à la bière de printemps, bière de printemps, ferme des mottes, Marquillies en Weppes, Bertrand Coustenoble, Bertrand et Ingrid Coustenoble, Femina, La Voix du Nord, La Cocotte

Retrouvez cet artcile dans le supplément Femina de la Voix du Nord du samedi 25 février 2012 et sur le site la Voix pour les femmes, rubrique Cuisine en cliquant ICI.

lundi, 23 janvier 2012

Mini moka trifle

Pas besoin de carte routière, ni de GPS  pour trouver l’entrepôt de torréfaction de Betty et Franck à Aire sur la Lys. Il suffit d’humer l’air et de se laisser guider par la bonne odeur de café. Une fois arrivée, à la vue de tous les gros sacs de jute, la Cocotte a fait le tour du monde. Pour vous, elle a choisi un 100% Arabica du Costa Rica et a préparé un petit dessert vraiment trop fort… de café !

mini moka trifle, le comptoir du lys, Franck Boitez, Betty Rivière, Aire sur la lys, Femina, laCocotte

Mini moka trifle
Pour 6 personnes, Facile : 1 Cocotte, Prix : 1 Caddie, Temps : 1 horloge
½ litre de lait, 2 cuillères à café de café expresso, 2 œufs, 75 g de sucre en poudre, des biscuits (Casse-croûte, spéculoos, sablés…), 1 bocal de cerises Amarena ou à l’eau de vie, 3 pommes à cuire
20 g de beurre, un peu de cassonade, le jus d’un citron, cannelle en poudre, 6 verrines assez grandes

Faites bouillir le demi-litre de lait. Versez les deux doses de café expresso,  laissez infuser à petits bouillons 3 minutes. Filtrez le lait pour enlever le café.
Battez vigoureusement les deux œufs et le sucre en poudre. Quand le mélange a blanchi, versez-le sur le lait filtré tout en mélangeant et remettez sur le feu. Quand la crème a bien épaissi, arrêtez la cuisson et réservez.
Epluchez les pommes et coupez-les  en morceaux après avoir enlevé le trognon. Dans une poêle, faites fondre le beurre, ajoutez les pommes et le jus de citron, saupoudrez de cassonade et d’une pincée de cannelle et laissez caraméliser 3 minutes.
Récupérez le jus dans lequel les cerises se trouvent. Imbibez de ce jus, les biscuits. Déposez les biscuits dans le fond des verrines. Recouvrez-les de cerises. Versez 3 cuillères de crème au café puis les pommes caramélisées à la cannelle. Terminez avec la crème au café et quelques cerises, s’il vous en reste.
Mettez les verrines au frais et servez-le au minimum 2 heures après.


mini moka trifle, le comptoir du lys, Franck Boitez, Betty Rivière, Aire sur la lys, Femina, la CocotteLes producteurs : Betty Rivière et Franck Boitez
Depuis plus de vingt ans, Betty et Franck voyagent par correspondance. Le frère et la sœur reçoivent des sacs de café vert du monde entier, Kenya, Brésil, Indonésie, Guatemala, Colombie, Ethiopie…. Dans une belle et antique machine, ils torréfient les grains puis les assemblent pour obtenir plus de trente sortes de cafés subtils, légers, fruités ou suaves, forts ou acidulés, qu’ils conseillent de boire à certaines heures de la journée. Franck permet même aux clients de choisir le degré de mouture en fonction de leur moyen d’infusion. Et un café ! Un !
Le Comptoir du Lys, 10 rue des Alliés, Aire sur la Lys, 0321392220, www.lecomptoirdulys.com

mini moka trifle, le comptoir du lys, Franck Boitez, Betty Rivière, Aire sur la lys, Femina, la CocotteTrucs et astuces
-« Franck, vous qui êtes de bon conseil, pour un dessert, je choisis quel café ?  -Hum, un Moka Sidamo d’Ethiopie. Et pour corser le goût, ajoutez quelques gouttes d’extrait de café. »
-« Et mes paquets de café, je les conserve comment ? -Au congélo, la Cocotte et ne prélevez que la quantité nécessaire. »
-« Franck, et le matin, je bois quoi ? –Hum, un café riche en robusta le matin, un Arabica du Brésil, le soir et, à la place d’un « déca », un Santos du Brésil, très léger en caféine. »
-« Eh, la Cocotte, un p’tit café d’Afrique de l’Est, un Kenya, à l’arôme sauvage, ça vous dit ? Et un café, un !»

mini moka trifle, le comptoir du lys, Franck Boitez, Betty Rivière, Aire sur la lys, Femina, la Cocotte

Odile Bazin

Retrouvez ce reportage sur le site La Voix pour les Femmes, dans la rubrique Cuisine et dans le magazine Version Femina, cahier central, n°512 du 21 janvier 2012.

mercredi, 18 janvier 2012

s'bobo alla parmigiana

Des petites bulles d’air, légères, légères, saupoudrées de parmesan… Des poivrons  sautés, comme ça, avec une petite pointe d’ail… Et un filet d’huile d’olive…  C’est pour qui ?

s'bobo alla parmigiana

Pour une vingtaine de petits pains
Ingrédients : 250 g de farine type 55, 10 cl d’eau tiède, 30 g de levure du boulanger, 1 càc de sel fin, huile d’olive, 2 poivrons, 3 gousses d’ail, poivre et origan.
Préparation 30 mn – Cuisson : 1 à 2 mn par fournée – Coût : * - Difficulté : * - Ustensile : tajine et rouleau à pâtisserie.
Versez la farine dans un plat creux et ajoutez le sel. Emiettez la levure de boulanger dans les 10 cl d’eau tiède. Délayez. Versez le liquide sur la farine, ajoutez 2 cl d’huile d’olive et mélangez pour obtenir une boule de pâte non-collante. Couvrez le plat d’un torchon propre et laissez lever 1 heure dans un endroit chaud. Au bout d’1 heure, prélevez des petites boules de pâte et  faites-en des cercles sur un plan fariné. Coupez les cercles de 12 à 15 cm de diamètre en deux. Faites chauffer 5 cl d’huile dans le plat à tajine, mettez vos deux demi-cercles dans l’huile chaude, couvrez et laissez cuire 1 mn, retournez-les et laissez-les encore 1 mn. Sortez-les et déposez-les sur du papier ménage. Faites de même pour toute la pâte en ajoutant un peu d’huile au besoin. Dans une casserole, faites revenir des lamelles de poivrons rouges et de l’ail ciselé dans de l’huile d’olive. Salez et poivrez, ajoutez l’origan et servez avec les s’bobos saupoudrés de parmesan.

18.01.2012

lundi, 09 janvier 2012

Rassacache aux lingots du Nord

Le rassacache, vous connaissez ? C’est un bon plat d’hiver, qui tient au corps.  C’est, comme qui dirait, le cassoulet du Nord… Pour le réussir, il faut deux choses, une recette transmise par une grand-mère et de véritables lingots du Nord. La recette, la Cocotte a la meilleure et les lingots, y’a pas mieux. Ils viennent de la ferme de Joël Houbart, à Busnes, à côté de Béthune. Y’a plus qu’à !

rassacache aux lingots du Nord, Rassacache, lingots du Nord, Joël Houbart, Busnes, Ferme Houbart, 403 rue de la Pierrière

Recette  : Rassacache aux lingots du Nord
Facile : 1 Cocotte, prix : 1 Caddie, temps : 2 horloges

Pour 6 personnes
1 jarret de porc d’1, 5 kg, 500 g de lingots du Nord, ½ chou frisé, 6 pommes de terre, 3 carottes, 1 poireau, bouquet garni, 2 oignons, laurier et 2 clous de girofle, sel, poivre, beurre

Dans une marmite d’eau salée, faites cuire le jarret pendant 2 heures, avec un bouquet garni, un oignon piqué de laurier, les clous de girofle et le 1/2 chou coupé en 2 dont vous aurez enlevé le cœur.
1 heure après le début de la cuisson, mettez les lingots du Nord dans une casserole. Mouillez-les avec 5 louches de bouillon de la marmite et faites-les cuire une heure, en surveillant en permanence la cuisson. Il ne faut pas qu’ils se transforment en purée. Ajoutez du bouillon si nécessaire.
Vous pouvez aussi les enfermer dans une étamine et les mettre dans la marmite. Mais pour les surveiller, c’est plus difficile !
Au bout d’une heure trente, épluchez carottes, pommes de terre et poireau, ajoutez-les dans la marmite avec la viande et faites cuire 30 minutes environ.
Au moment de servir, faites fondre du beurre dans une poêle. Emincez le second oignon et faites-le roussir dans le beurre. Ecrasez les pommes de terre et les carottes et ajoutez-les à la poêle. Remuez et faites dorer quelques instants. Mouillez avec un peu de bouillon pour ne pas que ça attache. Salez et poivrez.
Mélangez le chou frisé et le poireau  aux lingots et servez avec la viande et les légumes rissolés en proposant de la moutarde forte.

rassacache aux lingots du Nord, Rassacache, lingots du Nord, Joël Houbart, Busnes, Ferme Houbart, 403 rue de la PierrièreProducteur : Joël Houbart
Vous n’imaginez pas ce que ça représente de faire pousser des lingots ! C’est la raison pour laquelle, ses lingots, Joël Houbart en prend soin comme si c’était de l’or. Cette activité familiale, encore peu mécanisée, prend un temps fou. Joël les sème, les met « en perche » pour les faire sécher, les récolte, les « bat » pour séparer les graines des gousses et les trie un par un. Oui, un par un ! Puis il les range dans des sacs de jute, prêts pour la distribution. Pas étonnant que  les lingots du Nord aient obtenu un label et une IGP (indication géographique protégée) !
Ferme Houbart, 403 rue de la Pierrière, 62350 Busnes, 0321660448

Trucs et astuces
Quand vous achetez des lingots du Nord, si vous ne les cuisinez pas tout de suite, enfermez-les dans un récipient en plastique ou un sac-plastique et mettez-les au congélateur. Comme ils sont secs, ils ne colleront les uns aux autres. Ensuite prenez la quantité désirée et refermez le récipient.
Contrairement aux autres haricots secs, les lingots du Nord n’ont pas besoin de trempage avant la cuisson.
Pour avoir un lingot tendre, surveillez attentivement la cuisson,  15 minutes en autocuiseur et une petite heure en marmite.
Joël les apprécie froids, le lendemain, en vinaigrette. Et vous ?

Rassacache aux lingots du Nord, lingots du Nord, rassacache, Joël Houbart, Ferme Houbart, Busnes, 403 rue de la Pierrière, La Cocotte, Version Femina

Retrouvez ce reportage dans le magazine Version Femina Nord Pas de Calais du samedi 7 janvier 2012 et sur le site La Voix pour les femmes dans la rubrique Cuisine en cliquant ICI.

Odile Bazin

dimanche, 01 janvier 2012

Voeux 2012

voeux 2012,la cocotte,bonne année

vendredi, 16 décembre 2011

Sarmale

Sur la table de nos amis les Roumains, le jour de Noël, on trouve des « sarmale », feuilles de chou farcies de viande et de riz, avec crème et mamaliga, une sorte de polenta.

sarmale, feuilles de chou farcies, roumanie, cuisine roumaine

Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 chou blanc, 300 g de porc haché, 2 oignons, 300 g de riz rond, ½ boîte de concentré de tomate, sel et poivre, crème fraîche épaisse, jus de citron, 1 càs d’huile.
Préparation : 30 mn – Cuisson : 2 h 30 – Coût : * - Difficulté : *
Faites tremper le riz 30 mn dans de l’eau froide. Détachez une douzaine de feuilles de chou, enlevez la côte centrale. Faites blanchir ces feuilles dans une casserole d’eau bouillante le temps qu’elles se ramollissent. Egouttez-les. Détaillez en fines lamelles le reste du chou en prenant soin d’enlever le cœur. Mélangez porc, oignons ciselés et riz non cuit. Salez et poivrez. Farcissez-en les feuilles et formez des rouleaux. Dans une grande cocotte, faites chauffer la cuillère d’huile, ajoutez la moitié des lamelles de chou et le concentré de tomate. Salez, poivrez et mélangez. Déposez par-dessus les feuilles de chou farcies puis terminez avec l’autre moitié des lamelles de chou. Versez un verre d’eau, couvrez et laissez cuire à feu doux pendant 2 h 30. Ajoutez un verre d’eau et surveillez régulièrement qu’il y a aussi de liquide. Servez les feuilles de chou et le chou accompagnés d’une cuillère de crème fraîche mélangée à quelques gouttes de jus de citron.

16.12.2011

mercredi, 14 décembre 2011

Bûche chocolat et thé de Noël

Attention ! Si vous faites la bûche de Noël, n'oubliez pas de mettre 50 g de sucre dans le biscuit. La cocotte a oublié de donner la quantité de sucre dans l'article paru dans la Voix du Nord.

La répétition fixe la notion. Alors à la Sainte-Odile, fais une bûche. Tu verras, c’est  facile. Et comme ça, à Noël, tu seras au point et tous tes invités seront épatés.

bûche de Noël, bûche, thé de Noël, Noël, la Cocotte

Pour 6 personnes
Ingrédients : Biscuit : 50 g de farine, 50 g de sucre, 25 g de fécule de pommes de terre, 2 œufs, 8 à 10 cl de lait, ½ sachet de levure chimique.
Ganache : 200 g de chocolat noir aux éclats de noisettes, 30 cl de crème liquide 30 % de matière grasse, 2 càc de thé de Noël.
Préparation : 15 mn + repos pour la ganache  – Cuisson : 10 mn – Coût : * - Difficulté : ** - Ustensile : papier sulfurisé et plaque de pâtisserie à petit bord.
Ganache : Faites frémir 20 cl de crème, ajoutez le thé. Laissez infuser. Cassez le chocolat. Filtrez l’infusion et versez-la sur le chocolat. Mélangez. Laissez refroidir. Montez 10 cl de crème en chantilly, incorporez-la à la ganache, mélangez,  filmez et réservez 1 heure minimum  au frais.
Préchauffez le four à 180°c.
Biscuit : Fouettez sucre et jaunes d’œuf pour qu’ils blanchissent. Incorporez farine, fécule, lait et levure. Montez les blancs d’œuf en neige et incorporez-les au mélange. Répartissez sur le papier sulfurisé posé sur la plaque à pâtisserie.  Enfournez 10 mn. Retournez le biscuit sur un linge humide. Roulez le torchon comme une bûche et laissez refroidir. Répartissez les 2/3 de la ganache sur le biscuit. Roulez délicatement la bûche et répartissez le reste de la ganache sur la bûche. Décorez et mettez au frais jusqu’au moment de servir.

14.12.2011

lundi, 12 décembre 2011

Poularde rôtie, trio de carottes et sauce hongroise

Entre Cambrai et Valenciennes, à Saulzoir, dans le poulailler de Jacques Deroo,  chapons et poulardes discutent. Voici un extrait du dialogue : « Tu fais quoi à Noël, mon Chapon ? -Bah, je ne sais pas encore, la mer, la montagne… j’hésite. Et toi, ma Poularde, tu vas où ? -Moi, je vais chez la Cocotte, elle va me rôtir et me servir avec des petits légumes. - Oh, t’en as de la chance ! Tu m’emmènes ? »

poularde rôtie, trio de carottes et sauce hongroise, Jacques Deroo, les chapons de Saulzoir, Saulzoir, poularde, Femina, la Cocotte


Recette : Poularde rôtie, trio de carottes et sauce hongroise
Facile : 1 Cocotte, Prix : 2 Caddies, Temps : 2 horloges

Pour 6 personnes
1 poularde de 2 à 2, 5 kg, 1 càc de sel et de paprika, thym, laurier, 20 cl de Tokay de Hongrie, crème fraîche, 2 carottes jaunes bio, 2 carottes rouges bio, 2 carottes orange bio, beurre, gousse d’ail, Poivre

Préchauffez le four à 150°c.
Faites 60 cl de bouillon avec les abats de la poularde, sel, poivre, thym et laurier. Filtrez et réservez.
Mélangez sel et paprika puis badigeonnez-en la poularde. Posez-la sur le ventre, dans un grand plat et enfournez-la pour 3 à 4 h de cuisson. Retournez-la toutes les 20 minutes et arrosez-la plutôt vers la fin. 
Faites réduire 50 cl de bouillon de moitié, ajoutez le vin puis 2 cuillères à soupe de crème fraîche. Rectifiez l’assaisonnement, laissez épaissir. Réservez.
Cinq minutes avant la fin de la cuisson de la poularde, nettoyez les carottes, ne les épluchez pas si elles sont bio et découpez-les en julienne (bâtonnets de 5 cm de long sur 2 mm d’épaisseur. Faites fondre un peu de beurre dans une sauteuse et faites revenir les bâtonnets de carottes  2 à 3 mn, avec l’ail pilé. Salez, poivrez. Ajoutez 10 cl de bouillon pour éviter que les carottes n’attachent.
Découpez la volaille puis servez-la avec le trio de carottes nappées de sauce au Tokay.
Variez les légumes toujours coupés en julienne, en mêlant panais, topinambours, céleri, navets…

poularde rôtie, trio de carottes et sauce hongroise, Jacques Deroo, les chapons de Saulzoir, Saulzoir, poularde, Femina, la CocotteProducteur : Jacques Deroo
Jacques Deroo aime ses volailles dans les prés et dans son assiette. Il les laisse s’ébattre pendant 6 mois au grand air. Puis, quelques semaines avant  Noël, il les rentre au poulailler, tamise la lumière pour ne pas les stresser, leur donne une nourriture énergétique et les regarde grossir goulument. « Elles n’ont que trois choses à faire, s’assoupir, manger et boire. » Puis il les emballe dans un beau torchon rouge et le jour du marché de Noël, cette année  le 18 décembre, chez lui, il les vend aux amateurs de chair tendre et fine.
Jacques Deroo, 14, rue JJ Rousseau, 59227 Saulzoir, 0327740018, www.chapons-saulzoir.com

poularde rôtie, trio de carottes et sauce hongroise, Jacques Deroo, les chapons de Saulzoir, Saulzoir, poularde, Femina, la CocotteTrucs et astuces
La chair d’une jeune poularde est si tendre, si délicate, qu’il n’y a pas besoin de masquer son goût en faisant des choses compliquées.
Chez les Deroo, on cuisine la poularde au four, comme un chapon, l’essentiel étant une cuisson longue, entre 3 et 4 h. «Démarrez la cuisson de la volaille sur le ventre, les filets prendront tous les parfums qui se trouvent dans le gras de la poularde. Sa peau lisse, tout comme celle du chapon, est magnifique. »
Prévoyez  une sauce en accompagnement, au vin blanc, Arbois, Alsace, Savoie… ou au vin de noix comme l’aime Jacques. Ou carrément  au Champagne ! Faites-vous plaisir, c’est Noël.
Odile Bazin

Retrouvez ce reportage dans le cahier central de Version Femina édition Nord-Pas de Calais du 10 décembre 2011, n°506 et sur le site La Voix pour les Femmes en cliquant ici.

poularde rôtie,trio de carottes et sauce hongroise,jacques deroo,les chapons de saulzoir,saulzoir,poularde,femina,la cocotte


mardi, 06 décembre 2011

Des spéculoos pour la Saint-Nicolas

Vous avez très exactement 2 heures pour courir chez nos voisins belges et acheter de beaux moules en bois. Suivez bien les conseils de la Cocotte et vous ferez des merveilles.

speculoos, spéculoos, Saint-Nicolas, La Cocotte

Pour 25 spéculoos
Ingrédients : 500 g de farine, 500 g de vergeoise brune, 125 g de beurre salé, 1 œuf, 2 càc de cannelle moulue, 5 clous de girofle, 3 ou 4 étoiles d’anis, noix de muscade, 1 càc de gingembre en poudre, eau.
Préparation : 10 mn – cuisson : 10 mn par fournée – Coût : * - Difficulté : ** - Ustensiles : moules à spéculoos et papier sulfurisé.
Réduisez en poudre les clous de girofle avec l’anis étoilé, mêlez-les à la cannelle, la noix de muscade et le gingembre.  Mélangez farine, vergeoise brune, beurre en petits dés, le mélange d’épices et l’œuf. Formez une grosse boule bien dense et non collante. Au besoin, ajoutez un peu d’eau mais une cuillère à la fois ! Enfermez la boule dans un sac plastique et mettez-la au réfrigérateur pendant 2 heures.
Au bout de ce temps, préchauffez le four à 200°c. Farinez généreusement les moules puis enlevez l’excédent. Prélevez une petite portion de pâte grosse comme une noix et étalez-la dans le moule. Ne mettez pas de pâte en dehors de la forme et répartissez-la uniformément. Retournez le moule, tapotez un peu, le spéculoos devrait sortir facilement. Déposez-le sur du papier sulfurisé. Répétez l’opération et mettez à cuire une fournée pendant 10 mn. Laissez refroidir sur une grille.

06.12.2011

lundi, 28 novembre 2011

Pannecouckes au lait battu

Connaissez-vous les mots panqueque, panqueca, pancake ? Et pannecoucke, ça vous parle plus ? Evidemment oui ! C’est une grosse crêpe en Flandre. Et babeurre, petit lait, lait battu ou guinse en ch’ti ? Non ? Alors la Cocotte vous emmène chez Virginie Cimetière, à Toufflers, près de Roubaix. Dans sa ferme, elle vend encore ce lait battu que nos aînés achètent au bidon. Un délice à découvrir ou à redécouvrir.

pannecouckes au lait battu, lait battu, pannecouckes, pancakes, Virginie Cimetière, la Ferme Cimetière, Toufflers, Femina, La Voix du Nord, La Cocotte, guinse, babeurre, petit lait, totjespap

Pour 15 pannecouckes

Facile : *, prix : *, temps : *
250 g de farine type 55, 1 pincée de sel, 50 g de sucre en poudre, 2 œufs entiers, ½ litre de lait battu, 50 g de beurre fondu, 2 cuillères à café de levure chimique, 1 cuillère à café de bicarbonate de soude, Un peu de matière grasse pour la poêle
Pour servir : de la vergeoise et le reste du litre de lait battu.

Dans un grand plat creux, mélangez la farine, le sel et le sucre en poudre. Faites fondre le beurre. Dans un autre plat creux, battez les œufs au fouet pour qu’ils soient bien vaporeux, ajoutez le lait battu puis le beurre fondu. Mélangez encore au fouet puis incorporez cette préparation à la farine.
Si vous ne souhaitez pas faire vos pannecouckes aussitôt, vous pouvez mettre ce mélange au réfrigérateur, mais pas plus d’une journée.
Au moment de faire les crêpes, ajoutez les cuillères de levure chimique et le bicarbonate de soude. Le bicarbonate adoucira le côté aigrelet du lait battu. Fouettez la pâte et faites chauffer une ou deux poêles anti-adhésives. Graissez-les légèrement et quand elles sont bien chaudes, déposez une petite louche de pâte. Laissez cuire jusqu’à ce que le dessus soit « sec » puis retournez la crêpe et laissez encore quelques secondes. Servez les pannecouckes toutes chaudes. Saupoudrez-les de vergeoise et offrez un petit verre de lait battu mélangé à un peu de vergeoise. C’est le bonheur !

pannecouckes au lait battu, lait battu, pannecouckes, pancakes, Virginie Cimetière, la Ferme Cimetière, Toufflers, Femina, La Voix du Nord, La Cocotte, guinse, babeurre, petit lait, totjespapLa productrice : Virginie Cimetière
Fille d’agriculteurs, mariée à un agriculteur, la transformation du lait en beurre, en fromage ou en yaourt n’a pas de secret pour Virginie. Poulets, pintades, chapons (au moment des fêtes), légumes à récolter… elle n’arrête pas et n’a pas une seconde à elle. Mais le lundi chez Virginie, c’est sacré. Le lundi, c’est lait battu. Après avoir battu la crème pour faire le beurre, elle récupère le petit lait et en remplit un énorme bidon que des clients de Wasquehal, Wattrelos ou Roubaix vont vider en un rien de temps.
La ferme Cimetière, 35 rue des Champs, 59390 Toufflers, 0320024077, magasin ouvert toute la semaine.

Trucs et astuces : le lait battu
Comme Virginie, les clients de son petit magasin savent bien que « le lait battu, c’est tous les bons côtés du lait, la matière grasse en moins.»
Gardez-le au réfrigérateur, jusqu’à une semaine.
Très désaltérant quand on le boit frais, nature ou sucré, son petit goût acide est inimitable.
Il entre dans des préparations cuites, comme des tartes, des gaufres, des purées.
D’ailleurs, puisqu’on parle de purée, le totjespap, vous connaissez ? Voici encore un mot flamand. C’est une purée faite avec ½ de lait battu, 50 g de beurre et 1 kg de bintjes. Régalez-vous !

pannecouckes au lait battu,lait battu,pannecouckes,pancakes,virginie cimetière,la ferme cimetière,toufflers,femina,la voix du nord,la cocotte,guinse,babeurre,petit lait,totjespap

Odile Bazin, textes et photos

Retrouvez cet article dans le supplément du samedi de la Voix du Nord, Version Femina n° 504 du 26 novembre 2011 et sur le site de La Voix pour les femmes, si vous cliquez sur le nom.

vendredi, 18 novembre 2011

Gâteaux de pommes de terre

Un stock de pommes de terre à écouler ? Cette recette est une bonne solution. Les gens vont aimer et vous serez obligé d’en refaire. Vos pommes de terre vont vite disparaître.

gâteaux de pommes de terre, gâteau de pommes de terre

Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 kg de pommes de terre type Bintje, 150 à 200 g de farine, 1 cuillère à café de levure chimique ou de poudre levante, sel, poivre, matière grasse.
Préparation : 10 mn – Cuisson : 20 + 10 mn – Coût : * - Difficulté : * - Ustensile : emporte-pièce de 20 cm de diamètre.
Epluchez les pommes de terre, coupez-les en 4 et déposez-les dans une casserole d’eau salée. Faites-les cuire 20 minutes, le temps qu’un couteau passe facilement à travers la chair. Egouttez-les bien, écrasez-les comme pour une purée, salez et incorporez 150 g de farine et la levure. Travaillez la pâte à la main. Il ne faut plus qu’elle colle. Au besoin, ajoutez un peu de farine. Puis étalez votre pâte au rouleau ou à la main. Avec un emporte-pièce, découpez des grands ronds d’1 cm d’épaisseur. Partagez ces ronds en triangles égaux. Pour faire joli, appuyez les piques d’une fourchette sur le bord rond des triangles. Dans une poêle faites chauffer un peu de matière grasse et faites revenir vos triangles de pâte pendant 5 à 6 minutes, en les retournant une fois. Poivrez et servez avec une salade, du bacon cuit, un œuf au plat, une viande en sauce…

18.11.2011

mercredi, 16 novembre 2011

Brioche lorraine

Beurrée pour l’une, avec du miel d’acacia pour l’autre, avec de la gelée de pommes pour une autre encore, cette brioche ne fera pas long feu. Et la vôtre, elle sera à quoi ?

brioche lorraine

Pour une grosse brioche
Ingrédients : ½ cube de levure de boulanger, 10 cl de lait, 350 g de farine environ, sel, sucre, 4 œufs, 150 g de beurre.
Préparation : 15 mn – Cuisson : 30 mn – Coût : * - Difficulté : *
Faites tiédir le lait dans un bol, ajoutez la levure émiettée et délayez. Versez 2 cuillères à soupe de farine(50 g) et délayez encore. Couvrez le bol et laissez le levain doubler de volume. Parallèlement, dans un plat creux, faites un puits avec les 300 g de farine, ajoutez une pincée de sel et 50 g de sucre. Versez le levain, ajoutez un par un les œufs entiers et mélangez. Faites fondre le beurre et ajoutez-le aussi petit à petit dans le plat. Mélangez bien à nouveau. Quand votre pâte est bien lisse, mettez-la 12 heures au frais. La pâte va se resserrer et sera plus facile à travailler.
Au bout de 12 heures, travaillez la pâte en ajoutant un peu de farine, faites-en un long boudin, pliez-le en deux et torsadez-le. Déposez la torsade sur une plaque à pâtisserie, couvrez et laissez reposer et gonfler  1 à 2 heures.
Préchauffez le four à 200°c puis enfournez pour 30 bonnes minutes. A la sortie, déposez-la sur une grille et dégustez-la froide, en l’accompagnant de ce que vous voulez.

16.11.2011

dimanche, 30 octobre 2011

Gâteau aux noisettes

Un an de recettes quotidiennes dans le journal, ça se fête ! Joyeux anniversaire, ma Cocotte. Ça vaut bien un petit gâteau à la noisette. Tu l’as bien mérité.

gâteau aux noisettes, la Cocotte

Pour 1 moule de 26 cm
Ingrédients : 250 g de farine, 125 g de beurre, 2 œufs, sel, 125 g de cassonade, 25 cl de lait, 1 sachet de levure chimique, 200 g de noisettes décortiquées, 250 g d’abricots secs, 1 verre de rhum.
Préparation : 15 mn – Cuisson : de 30 à 40 mn – Coût : * - Difficulté : *
Mettez les abricots secs à tremper dans le rhum pendant une heure.
Au bout d’une heure, préchauffez le four à 200°c, th. 6/7. Broyez grossièrement les noisettes. Mélangez la farine, le beurre fondu, les œufs entiers, une pincée de sel, la cassonade et le lait. Egouttez les abricots et coupez-les en morceaux, incorporez-les à la pâte. Incorporez également les noisettes broyées. Et en dernier lieu, ajoutez la levure. Mélangez bien puis versez dans une tourtière ou un moule en silicone et enfournez pour une trentaine de minutes. Le gâteau est cuit quand vous le transpercez d’un couteau et que sa lame en ressort sèche.
Conseil : Gardez quelques noisettes, mélangez-les à 50 g de cassonade et faites-les cuire au four sur du papier sulfurisé, en même temps que le gâteau. Puis broyez ce « pralin » grossièrement et parsemez-en le gâteau une fois refroidi.

30.10.2011

samedi, 22 octobre 2011

Pommes croquantes

Elles n'ont l'air de rien, mes pommes. Mais croyez-moi, elles sont à tomber. Caramélisées avec le sucre en dessous et croustillantes avec les fruits secs sur le dessus.

pommes croquantes, pommes, Reine de France

Pour 6 personnes

Ingrédients : 3 ou 4 pommes à cuire (Reine de France, par exemple), 50 g de cerneaux de noix, 50 g de noisettes décortiquées, 50 g de noix de cajou non salées, 50 g d'amandes, 100 g de sucre en poudre, quelques raisins, un peu de rhum, 2 blancs d'oeuf.

Préparation : 10 mn – cuisson : 15 à 20 mn – Coût : * - Difficulté : * - Ustensile : papier sulfurisé

Préchauffez le four à 200°c (th 6/7). Faites tremper une poignée de raisins secs dans un petit verre de rhum. Dans une poêle, faite griller noisettes, noix, noix de cajou et amandes pendant quelques minutes puis quand elles ont refroidi, passez-les rapidement au mixeur. Il faut que cela soit broyé et non finement mixé.

Etalez une feuille de papier sulfurisé sur une plaque qui va au four. Saupoudrez de 20 g de sucre. Mélangez les raisins égouttés, les fruits broyés et le sucre. Battez les blancs en neige et incorporez-les au mélange. Réservez. Lavez les pommes et enlevez le trognon avec un vide-pomme. Sans les éplucher, découpez-les en rondelles de 5 mm d'épaisseur. Répartissez-les sur le papier sulfurisé en les chevauchant. Versez le mélange fruits et blancs en neige sur les pommes et mettez à dorer au four pendant 15 à 20 mn.

22.10.2011

vendredi, 21 octobre 2011

Tajine coings-carottes

La saison des coings ne dure pas longtemps. Il faut donc profiter vite de ces fruits gorgés de vitamines en préparant  marmelades, compotes ou pâtes.

tajine coings-carottes, coings, carottes, tajine, la Cocotte

Pour 6 personnes

Ingrédients : 5 carottes, 4 coings, 3 oignons nouveaux, 1 oignon rouge, 1 gousse d'ail, 10 abricots secs, cannelle, coriandre moulue, paprika, sel, poivre et huile d'olive.

Préparation : 15 mn – Cuisson : 30 mn – Coût : * - Difficulté : * - Ustensile : tajine

Epluchez les carottes, coupez-les dans la longueur. Passez les coings sous l'eau mais ne les épluchez pas. C'est dans la peau que se concentre la pectine. Coupez-les en 8 quartiers et enlevez les pépins, comme pour une pomme. Faites chauffer 2 cuillères à soupe d'huile dans le tajine et dorez l'oignon et l'ail ciselés finement. Ajoutez une cuillère à café de cannelle, de coriandre moulue et de paprika. Mélangez bien, ajoutez les abricots secs, répartissez les carottes et les coings en les alternant et en les faisant se chevaucher. Salez et poivrez, versez un verre d'eau pour ne pas que cela attache. Epluchez les oignons nouveaux, coupez-les en deux et déposez-les sur le haut des légumes. Couvrez et laissez cuire à petit feu pendant 25 mn environ. Quand la pointe d'un couteau passe facilement à travers les carottes et surtout les coings, c'est cuit.

21.10.2011

mardi, 11 octobre 2011

Lasagnes de poisson

 

Si vous en avez envie, saupoudrez ce plat de quelques copeaux de parmesan, de quelques feuilles d'origan ou de basilic. Et pourquoi pas ajouter quelques crevettes décortiquées ?

lasagnes de poisson, filet de brosme

Pour 6 personnes

Ingrédients : 500 à 600 g de filet de brosme ou autre poisson à chair blanche, 15 feuilles de lasagne, 500 ml de coulis de tomates, 10 cl de crème liquide, 2 gousses d'ail, sel, poivre et huile d'olive.

Préparation : 10 mn – Cuisson : 10 + 45 mn – Coût : * - Difficulté : *

Préchauffez le four à 175°c. Epluchez et ciselez les 2 gousses d'ail. Dans une sauteuse, faites chauffer l'huile et faites revenir un peu l'ail, mouillez avec le coulis de tomates, salez et poivrez. Et laissez cuire 8 à 10 mn à feu doux. A la fin de la cuisson, ajoutez la crème liquide et mélangez une dernière fois. Tranchez les filets de poisson dans l'épaisseur. Il faut que vous obteniez des tranches de 3 à 4 mm d'épaisseur. Huilez très légèrement le fond d'un plat à gratin. Versez quelques cuillères à soupe de sauce tomate et déposez 3 ou 4 feuilles de lasagne. Continuez avec 2 ou 3 tranches de poisson. Il faut couvrir la surface des lasagnes. Puis versez de la sauce. Recommencez l'opération tant que vous avez du poisson. Terminez par les lasagnes et nappez très généreusement de sauce tomate. Enfournez pendant 40 à 45 mn. Il faut que la lame d'un couteau pointu passe facilement à travers les plaques de pâte.

11.10.2011