vendredi, 26 août 2016

Fèves au chorizo

Couvrez-les à peine d’eau et surveillez la cuisson de ces petites merveilles. Il faut qu’elles croquent encore un peu sous la dent, qu’elles soient al dente, quoi !

Fèves au chorizo, fèves, chorizo

Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 kg de fèves à écosser, 1 cuillère à café de bicarbonate de soude, 1 cuillère à soupe d’huile d’olive, 1 oignon, 12 fines rondelles de chorizo fort ou pas, 12 tomates-cerises, quelques branches de persil plat, sel et poivre.
Préparation : 20 min – cuisson : 15 min – coût : * - difficulté : *
Écossez les fèves, déposez-les dans une casserole, couvrez d’eau, ajoutez la cuillère de bicarbonate de soude et faites bouillir pendant 10 minutes. Egouttez-les et enlevez la pellicule qui les recouvre. Rincez-les et réservez-les.
Pelez et ciselez l’oignon et faites-le dorer quelques instants dans l’huile d’olive. Ajoutez 5 à 7 cl d’eau. Coupez le chorizo en lamelles et ajoutez-les à l’oignon. Faites sauter quelques instants. Laissez refroidir puis ajoutez aux fèves. Ciselez le persil, coupez les tomates-cerises en 2 ou en 4 et ajoutez ces ingrédients aux fèves. Salez légèrement, poivrez et servez ce petit plat tout frais comme si vous serviez des tapas.

samedi, 20 août 2016

Fèves au vert

Dans un jardin, la Cocotte n’a pas la main verte. Alors elle se rattrape sur la cuisine. Et quand ses plats sont verts, ça la met en joie.

Fèves au vert, fèves

Pour 6 personnes
Ingrédients : 1,5 kg de fèves à écosser, 1 gousse d’ail, 1 cuillère à café de bicarbonate de soude, 5 petits oignons blancs, 1 petit bouquet de persil plat, huile, 1 citron vert, sel et poivre. Facultatif : petits lardons
Préparation : 15 min – cuisson : 10 min – coût : * - difficulté : * - ustensiles : hachoir électrique et mixeur
Ecossez les fèves, enlevez la pellicule qui les recouvre. Dans une casserole, couvrez-les d’eau, ajoutez 1 gousse d’ail pelé et la cuillère de bicarbonate et faites cuire pendant 10 minutes. Passez ensuite les fèves au mixeur pour en faire une soupe assez épaisse. Ajoutez de l’eau au besoin. Salez et poivrez.
Pelez les oignons, lavez et effeuillez le persil. Hachez ces deux ingrédients en ajoutant 5 cl d’huile et le jus du citron vert. Salez, poivrez et mixez jusqu’à obtenir une belle crème lisse.
Versez la soupe de fèves dans de jolies verrines, répartissez le jus oignons et persil par-dessus et servez tiède ou froid. Avec des lardons frits, si vous en avez envie.

Fèves au vert, fèves

dimanche, 10 avril 2016

Mousse de fèves à la libanaise

Oh non, la revoilà avec son tahineh ! Et elle ajoute des fèves sèches maintenant ! Non mais elle sait que je n’en trouve pas dans mon bled ? Elle m’énerve !

Mousse de fèves à la libanaise, fèves, tahineh


Pour 6 personnes
Ingrédients : 500 g de fèves sèches, ½ cube de bouillon de légumes, 2 gousse d’ail, 2 citrons, 2 cuillères à soupe de tahineh, 1 yaourt nature, thym libanais, huile d’olive, sel, poivre, quelques feuilles de menthe et eau.
Préparation : 15 min + temps de trempage – cuisson : 30 min – coût : * - difficulté : * - ustensile : mixeur plongeant.
Faites tremper les fèves pendant 12 heures dans de l’eau froide en la changeant souvent. Égouttez-les, rincez-les puis déposez-les dans une grande casserole. Ajoutez un ½ cube de bouillon de légumes et couvrez d’eau. Faites-les cuire et comptez 20 minutes à partir de l’ébullition. Écumez la surface de l’eau régulièrement. Laissez refroidir les fèves puis mixez-les en leur ajoutant 2 gousses d’ail pelé et pilé, le jus de 2 citrons, le yaourt-nature et les cuillères de tahineh. Poivrez, ajoutez un peu de sel au besoin et servez cette mousse dans des petits bols en ajoutant un filet d’huile d’olive, les feuilles de menthe ciselée et une pincée de thym libanais.

lundi, 08 juin 2015

Mouliné de fèves aux épinards

Un cordon de sécurité sur des centaines de mètres, des gardes du corps par dizaines, des voitures garées à même la route, un concert de klaxons, un tapis rouge déroulé, une foule en délire, une clameur qui s’élève et elle arrive. Oui, elle est venue, elle est là, vous allez pouvoir lui parler, la toucher, lui baiser les mains, les pieds… Madonna ? Non ! Lady Gaga ? Non ! Beyonce ? Non plus ! Adèle ? Monica Bellucci ? Catherine Deneuve ? Non, non, non ! EnjoyPhoenix ? Nabila ? Non, mais allo, ça va pas !
Non, m’enfin, la Cocotte ! En chair et en os… Plus en chair qu’en os d’ailleurs ! Oui, la Cocotte, celle qui fait des petites recettes tous les matins dans la Voix du Nord, celle qui vient de sortir un p’tit bouquin.
Oui, toute cette foule en délire est là, à la médiathèque de Lomme, pour avoir enfin cette œuvre qui s’arrache déjà sur le marché noir à prix d’or, pour peu qu’il soit dédicacé et qu’il porte le fameux tampon qui lui ressemble tant ! Oui, la Cocotte !
3 heures durant, entourée de producteurs qui ont accepté qu’elle leur tire le portrait pour les besoins de son livre et d'un caviste curieux, vêtue aux couleurs de sa ville, bichonnée par les hôtesses de la médiathèque, sourire aux lèvres et tampon et stylo à la main, la Cocotte va signer des livres, des livres et encore des livres.
3 heures durant, elle va rencontrer des gens touchants et attachants, beaucoup qu’elle connaît, la Cocotte a 3 enfants et beaucoup d’amis, beaucoup qu’elle ne connaît pas mais qui la voient tous les jours, une maman au bras de son grand gourmand de fils, des voisins, des voisines, un poulpe géant prénommé Augustus, des gens qui viennent de loin, des gens qui viennent d’à côté, des gens qui ont vu de la lumière et qui sont entrés, des gourmands, des difficiles qui n’aiment pas ci, qui n’aiment pas ça mais qui reprennent de tout, des petits bébés qui agitent frénétiquement la jambe en dégustant un smoothie fraises-coco…
Et la Cocotte signe, la Cocotte tamponne, la Cocotte savoure, la Cocotte adore, la Cocotte est heureuse !

La veille au Furet du Nord à Englos, samedi 13 juin à la Ferme du Beau Pays de Borre pour le printemps de la bio... Gala, gala, gala... Pour toi, Public !

La recette

Docteur, j’adore glisser mes doigts dans les cosses de fèves, c’est tout doux, c’est tout chaud. C’est grave, dites-moi ?

Mouliné de fèves aux épinards, fèves, épinards

Pour 6 personnes
Ingrédients : 2 kg de fèves à écosser, 500 g d’épinards, 1 gousse d’ail, crème fraîche ou fromage frais, gros sel et poivre.
Préparation : 15 min – cuisson : 20 min – coût : * - difficulté : * - ustensile : presse-purée
Ecossez les fèves. Ne vous fatiguez pas à enlever la petite peau qui les recouvre, tout va passer au presse-purée. Déposez-les dans une casserole, couvrez-les d’eau. Salez avec le gros sel et ajoutez une gousse d’ail pelé dans la casserole. Couvrez et mettez à chauffer. Comptez 12 à 15 minutes pour que les fèves soient tendres. Pendant ce temps, équeutez les épinards et lavez-les à grandes eaux. Egouttez-les puis coupez-les en lamelles assez fines.
Quand les fèves sont cuites, enlevez un peu d’eau de cuisson et passez-les au presse-purée. Ajoutez 1 belle cuillère de crème fraîche ou de fromage frais et remettez sur le feu. Ajoutez les épinards, poivrez et couvrez. Dès que les épinards ont fondu, arrêtez la cuisson. Servez avec une saucisse fumée ou une viande blanche ou rien d’autre.

mouliné de fèves aux épinards,fèves,épinards

vendredi, 03 avril 2015

Soupe de fèves aux carottes

Dans les épiceries orientales, on trouve facilement ces fèves séchées. C’est en attendant d’en manger bientôt des fraîches…

Soupe de fèves aux carottes, fèves sèches, fèves, carottes

Pour 6 personnes
Ingrédients : 300 g de fèves sèches cassées, 2 carottes, 1 poireau, 1 belle pomme de terre, 1 oignon, 2 cuillères à soupe d’huile de tournesol, 1 cuillère à café de sarriette, sel et poivre.
Préparation : 15 min + trempage des fèves – cuisson : 1 h – coût : * - difficulté : *
Faites tremper les fèves pendant toute une nuit dans une grande quantité d’eau. Le lendemain, pelez et ciselez l’oignon. Faites-le dorer quelques instants dans un peu d’huile et ajoutez les fèves. Mouillez-les d’un bon 150 cl d’eau et faites-les bouillir pendant 45 minutes à couvert.
Pelez carottes et pomme de terre, coupez-les en petits morceaux. Lavez le poireau débarrassé du bout touffu et coupez-le en fines rondelles. Faites bouillir ces 3 légumes dans une casserole d’eau bouillante pendant 15 minutes. Quand les fèves sont tendres, égouttez carottes, pommes de terre et poireau et ajoutez-les aux fèves.
Saupoudrez d’une cuillère à café de sarriette sèche, salez, poivrez et mélangez la soupe. Arrêtez le feu et laissez-la gonfler encore quelques instants avant de la servir.

lundi, 07 juillet 2014

Fèves au citron

Pour certains, écosser les petits pois procure un plaisir intense. Pour la Cocotte, c’est écosser les fèves. Mais là, elle se prive de ce plaisir.

Fèves au citron, fèves, citrons confits

Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 kg de fèves, quelques feuilles de sauge fraîche, huile d’olive, gros sel, 2 gousses d’ail, 1 cuillère à café de harissa, ½ citron confit, persil plat et menthe fraîche.
Préparation : 10 min – cuisson : 15 min environ – coût : * - difficulté : *
Coupez la queue des fèves et enlevez les fils comme si vous prépariez des haricots verts. Lavez les fèves puis coupez-les en morceaux de 3 à 4 centimètres. Déposez-les dans une casserole, ajoutez un peu de gros sel et quelques feuilles de sauge, couvrez d’eau et faites cuire 10 minutes environ à partir de l’ébullition. Puis égouttez-les et enlevez la sauge.
Pelez et pilez deux gousses d’ail, faites chauffer un peu d’huile d’olive et faites dorer l’ail. Ajoutez la cuillère de harissa puis ajoutez les fèves égouttées. Faites cuire doucement pendant 5 minutes.
Arrêtez la cuisson. Lavez et ciselez quelques branches de persil plat, faites de même avec la menthe. Coupez le demi-citron confit en petits morceaux.
Ajoutez ces trois ingrédients aux fèves. Servez la salade tiède ou froide. Pas besoin de la poivrer, la harissa se chargera de relever le plat.

lundi, 26 mai 2014

Fèves au lard caramélisé

Paresseux ? Ne pelez pas les fèves. Courageux ? Pelez-les. Si vous les cuisez le temps qu’il faut, elles seront tendres, même avec la peau.

Fèves au lard caramélisé, fèves, lard, vinaigre balsamique

Pour 6 personnes
Ingrédients : 1, 5 kg de fèves à écosser, 1 laitue feuille de chêne verte, 300 g de lard fumé, gros sel, sel, poivre, quelques feuilles de sauge, huile d’olive, vinaigre balsamique, quelques olives violettes, 100 g de fromage de féta.
Préparation : 15 min – cuisson : 10 min – coût : * - difficulté : *
Ecossez les fèves. Débarrassez-vous des cosses. Faites bouillir une casserole d’eau avec une cuillère de gros sel. Quand l’eau bout, ajoutez les fèves et quelques feuilles de sauge. Couvrez et faites bouillir 10 minutes. Arrêtez le feu et rincez les fèves à l’eau fraîche.
Pendant que les fèves cuisent, coupez le lard en petits dés. Faites-les frire dans un peu d’huile d’olive puis ajoutez 5 cl de vinaigre balsamique pour déglacer et colorer les lardons. En 5 minutes, c’est fait.
Préparez la laitue feuille de chêne.
Si vous avez le temps, enlevez la première peau des fèves, sinon vous pouvez les consommer avec la peau. Mélangez salade, fèves, olives violettes dénoyautées et coupées en morceaux, féta émiettée et sel et poivre. Rectifiez en huile et vinaigre au besoin. Servez aussitôt.

lundi, 10 février 2014

Soupe de fèves au lard

soupe de fèves au lard,fèves,lard,hors-série secrets de cuisine dans le nord-pas de calais,la voix du nord

Cette recette, la Cocotte la tient de sa grand-mère Marguerite, qui la tenait elle-même de sa grand-mère qui la tenait de sa grand-mère qui la tenait de sa grand-mère… Une recette transmise de mère en fille depuis la nuit des temps. Grâce à un incunable miraculeusement conservé, on a pu remonter jusqu’à Cunégonde de Quiquengrogne, dite Cunégonde la Hardie, née le 27 septembre 1317.
Pour faire bref, tous les mardis du mois de mai des années bissextiles, Cunégonde préparait des fèves au lard pour rendre hommage à ses ancêtres morts pendant la quatrième croisade, aux portes de Constantinople.
Elle revêtait alors des habits cousus de fils d’or et d’argent, conservés dans un coffre ouvragé au mécanisme de fermeture très complexe. Elle chaussait de petits souliers rouges, aux talons faits de bois d’olivier. Elle descendait au jardin, suivie de tous les mâles de la famille, priait à l’entrée du champ de fèves, récoltait très exactement 1204 g de fèves, date de début de la quatrième croisade, priait à nouveau à la sortie du champ, se déchaussait devant la maison, priait encore une fois puis se lançait dans la préparation de ce plat.
Pendant la confection de la recette, la famille s’installait en silence, sur des bancs, dans la cuisine, du plus jeune au plus vieux. Cunégonde de Quiquengrogne psalmodiait alors le benedictus en coupant le lard en dés de 5, 5 mm de côté et en arrosant régulièrement les fèves de bouillon d’hysope.
La famille reprenait les psaumes quand Cunégonde de Quiquengrogne posait sa mouvette à gauche du caquelon dans lequel le lard rissolait. Puis tous les membres de la famille, toujours dans un silence recueilli, dégustaient ce plat, le genou gauche à terre et le bras droit attaché dans le dos.
Cette histoire* est racontée dans la famille de la Cocotte, de génération en génération. Avec le temps, les traditions ont disparu et le rituel s’est simplifié à l’extrême (cf la recette de la Cocotte). Le décorum, le coffre, les talons, le prêchi-prêcha, pfuitt, envolés ! On n’a pas que ça à faire… Mais quand on déguste ce plat, Cunégonde de Quiquengrogne apparaît dans ses habits dorés, le temps suspend son vol et la soupe refroidit.
Si vous aussi, habitants du Nord Pas de Calais, vous avez des histoires magnifiques à raconter sur l’omelette que vous faites le samedi soir et qui vous vient de grand-mère Paulette, le pot-au-feu de l’oncle Jules, ancien mineur de fond, la flamiche de matante Jeanne qu’elle vous a léguée sur son lit de mort, écrivez à la Voix du Nord, avant le 28 février, une lettre motivée à :
Anne Tomczak, Desk magazine, la Voix du Nord, 8, place du Général-de-Gaulle, BP 549, 59023 Lille cédex, ou plus simple, par mail à l’adresse suivante : atomczak@lavoixdunord.fr.
Et vous ferez peut-être partie de la cinquième édition du Hors-Série Secrets de cuisine dans le Nord-Pas de Calais.

*Si vous ne croyez pas cette histoire-là, la Cocotte vous en racontera une autre.

soupe de fèves au lard,fèves,lard,hors-série secrets de cuisine dans le nord-pas de calais,la voix du nord

Soupe de fèves au lard
Question existentielle : un favophile aime-t-il manger des fèves ou aime-t-il les collectionner ? La réponse est oui, répétez-moi la question.

Pour 6 personnes
Ingrédients : 500g de fèves sèches, 2 cuillères à soupe de tahineh (crème de sésame), 2 gousses d’ail, 250 g de lard fumé, sel et poivre.
Préparation : 15 min – cuisson : 45 min – coût : * - difficulté : * - ustensile : moulin à légumes ou mixeur plongeant.
Versez les fèves dans un faitout, couvrez-les d’eau, salez légèrement l’eau et mettez à bouillir à petits bouillons pendant 40 à 45 minutes, jusqu’à ce que les fèves soient tendres. Egouttez les fèves puis passez-les au mixeur ou au moulin. Réservez.
Coupez le lard en petits dés. Dans le faitout, faites frire les morceaux de lard sans ajouter de matière grasse. Le lard en contient suffisamment. Quand les dés sont bien dorés, enlevez-les du faitout et versez dans la matière grasse les cuillères de tahineh. Ajoutez 2 gousses d’ail pelé et pilé. Mélangez puis versez la purée de fèves, allongez avec un bon litre d’eau, voire plus peut-être. Poivrez et laissez cuire 10 minutes. La soupe doit être dense mais pas trop épaisse.
Servez la soupe de fèves en proposant les petits dés de lard frit et accompagnez-la de pain libanais.

lundi, 12 août 2013

Fèves au piment

Aïe, aïe, aïe, âmes sensibles, s’abstenir de manger les rondelles de piment. Mais quel bonheur, ces petites fèves juste cuites, quelle merveille !

Fèves au piment, fèves, piment rouge

Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 kg de fèves, cumin en poudre, 1 piment rouge fort, huile d’olive, sel et poivre.
Préparation : 5 mn – cuisson : 8 mn – coût : * - difficulté : *
Lavez et épépinez le piment fort puis coupez-le en fines rondelles. Faites-le ramollir quelques minutes en le faisant chauffer tout doucement dans un peu d’huile d’olive. Réservez. Ecossez les fèves. D’un petit coup d’ongle, enlevez la petite peau qui entoure la fève et jetez cette « peau ».
Déposez les fèves dans une casserole et couvrez-les à peine d’eau. Mettez-les à cuire à feu doux. En 4 à 5 minutes, elles devraient être cuites. Goûtez-les régulièrement pendant la cuisson, il faut qu’elles restent fermes sous la dent, il ne faut pas en faire de la purée. Quand elles sont cuites, égouttez-les. Versez l’huile avec les rondelles de piment par-dessus, saupoudrez d’une petite cuillère à café de cumin en poudre, salez et poivrez très légèrement et laissez les fèves refroidir avant de les servir en apéritif.

samedi, 30 juin 2012

Velouté de fèves au poulet

C’est la saison des fèves et il nous reste du bouillon d’hier. Inutile de se compliquer la vie, un petit velouté aux fèves à consommer chaud ou froid.

velouté de fèves, fèves

Pour 6 personnes
Ingrédients : 2 kg de fèves fraîches, 1 tranche de lard fumé un peu épaisse, crème fraîche, persil plat, 2 blancs de poulet, citron, sel, poivre et 1 litre de bouillon de viande ou de légumes.
Préparation : 20 mn – Cuisson : 20 mn – Coût : * - Difficulté : *
Faites bouillir le bouillon et ajoutez les blancs de poulet. Laissez cuire 20 mn. Pendant ce temps, écossez les fèves.  2 kg de fèves, ça fait beaucoup mais une fois écossées, il n’y a plus grand-chose ! Enlevez la pellicule épaisse qui entoure chaque fève. Coupez le lard en très petits dés, faites-les revenir dans une casserole. La graisse qu’ils vont perdre vous servira à cuire les fèves. Ajoutez les fèves, un petit verre d’eau, salez et poivrez et laissez cuire 5 à 7 minutes. Sortez les blancs de poulet du bouillon, coupez-les en longs morceaux. Réservez. Passez les fèves au mixeur. Allongez au bouillon. Ajoutez une ou deux cuillères à soupe de crème fraîche. Rectifiez l’assaisonnement. Lavez et ciselez le persil plat. Pressez le citron. Répartissez le velouté dans des bols ou des assiettes, faites de même avec les morceaux de poulet. Saupoudrez de persil plat et allongez de jus de citron.

30.06.2012

mardi, 14 décembre 2010

Mousseline de fèves au cumin

 

Mousseline de fèves au cumin.jpgCertains les collectionnent, d'autres les mangent. Les fèves sèches sont vraiment faciles à trouver et les recettes ne manquent pas. En voici une aux saveurs orientales.

Pour 6 personnes

Ingrédients : 1 sachet de 500 g de grosses fèves sèches, 2 gousse d'ail, 1 bonne cuillère à soupe de cumin moulu, sel et poivre, eau, 1 pincée de paprika doux.

Préparation : 15 mn + 12 h de trempage – Cuisson : 1 h – Coût : * - Difficulté : *

Mettez les fèves dans un grand saladier, couvrez-les d'eau et laissez-les tremper 12 h au minimum.

Égouttez-les puis en exerçant une pression entre deux doigts, enlevez la pellicule qui recouvre la fève. Plus les fèves ont trempé dans l'eau, plus cette opération sera facile à réaliser. Déposez les fèves dans une marmite, couvrez-les de 3 à 4 fois leur volume d'eau. Ciselez l'ail et ajoutez-le aux fèves, salez puis faites cuire pendant une bonne heure. Elles sont cuites lorsqu'elles s'écrasent facilement. Ensuite saupoudrez de cumin moulu et passez le mélange au mixeur. Mixez longuement pour aérer la mousseline. Poivrez et rectifiez en sel si besoin.

Vous obtenez une crème épaisse et parfumée. Si elle vous semble trop liquide, remettez-la un peu à cuire pour que l'eau s'évapore. Parsemez de paprika doux avant de servir.

Servez-la en soupe avec des rondelles très fines de chorizo que vous aurez fait frire et des pains libanais pour faire trempette.

14.12.2010

vendredi, 03 juillet 2009

Fèves à la mode de Touraine

 

P1080604-1.jpg

Si nous habitions dans le midi, nous aurions des fèves depuis le mois de mai. Las, nous n'y habitons pas, il nous faut donc attendre le mois de juin pour les déguster.

Les fèves, ce sont des petits culs dans du coton. Une merveille, un bonheur !

Très répandues dans le bassin méditerranéen, on peut les déguster fraîches l'été ou sèches le reste de l'année. Il faut les laisser tremper dans l'eau toute une nuit avant de les cuisiner.

On les trouve plus difficilement chez nous, dans le Nord, sauf sèches dans les bonnes épiceries orientales. Dès le printemps, on trouve des fèvettes sur les marchés mais leur prix est prohibitif pour beaucoup d'entre nous.

Mais là, c'est le moment ou jamais alors on en profite.

Il faut prévoir large pour un plat de 4 personnes. La Cocotte s'est amusée à compter les quantités jetées et consommées :

Pour 2 kg de fèves, il ne vous restera que 400 grammes de ces légumes à cuisiner.

Alors soyez prévoyant.

Appelez les enfants qui traînent dans la maison et forcez-les à écosser les fèves. Ils vont adorer.

La cosse est énorme, ce sont 5 ou 6 haricots verts réunis. L'intérieur, c'est du coton, de la ouate, une couette douillette pour ces « petits culs » vert tendre. Après avoir écossé, il faut enlever l'enveloppe de la fève. Pour cela il suffit de donner un coup d'ongle dans la peau et hop, ça part tout seul.

Si vous suivez mes conseils, votre cuisine va embaumer en cinq minutes grâce à une recette simplissime.

Ca vous dit ?

Il vous faut donc 2 kg de fèves à écosser

20 gr de beurre

1 dizaine d'oignons grelots

1 petit verre de vin blanc sec

de la sarriette

du sel et du poivre

1 lichette de crème liquide

 

P1080616-1.jpgDans une casserole, vous faites fondre le beurre et vous y ajoutez les oignons grelots épluchés.

Faites dorer de tous côtés puis ajoutez les fèves, la sarriette, le sel et le poivre, versez le vin et couvrez. Laissez cuire à feu doux pendant 10/12 minutes. Il ne faut pas que les fèves « se défassent ».

En fin de cuisson, ajoutez une petite lichette de crème fraîche pour faire beau et onctueux.

Comme c'est la saison, revenez la semaine prochaine sur le blog, vous aurez une autre recette. Promis !