mercredi, 24 décembre 2014

Bûche pomme spéculoos

Fouillez dans vos tiroirs et ressortez petites figurines de nains qui rient avec scie dans les mains, traîneaux, sapins, rennes… Les mariés, c’est pour autre chose.

Bûche pomme spéculoos, bûche, génoise, pommes, spéculoos

Pour 6 personnes
Ingrédients : Génoise : 50 g de sucre, 2 œufs, 50 g de farine, 25 g de fécule de pomme de terre, 8 à 10 cl de lait, ½ sachet de levure chimique. Crèmes : 100 g de pâte de spéculoos, 250 ml de crème liquide, 3 pommes Karmyn, sucre, citron et 3 spéculoos,
Préparation : 15 min – cuisson : 10 min – coût : * - difficulté : **
Génoise : Fouettez sucre et jaunes d’œuf pour qu’ils blanchissent. Incorporez farine, fécule, lait et levure. Montez les blancs d’œuf en neige et incorporez-les au mélange. Répartissez et égalisez sur le papier sulfurisé posé sur la plaque à pâtisserie.  Enfournez 10 mn. Retournez la génoise sur un linge humide, enlevez le papier cuisson. Roulez le linge comme une bûche et laissez refroidir.
Pelez et épépinez les pommes. Faites-en une compote avec 20 g de sucre et un filet de jus de citron.
Mélangez pâte de spéculoos et 50 ml de crème liquide. Montez les 20 cl restants en chantilly et mélangez à la pâte de spéculoos. Déroulez la bûche, garnissez-la de mousse au spéculoos puis de compote de pommes. Roulez la bûche, répartissez un peu de crème chantilly et saupoudrez de miettes des 3 spéculoos écrasés. Mettez au frais.

samedi, 20 décembre 2014

Boules de Noël pain-pin

Ho, ho, ho, un chemin de table en pin et des boules toutes rouges à dévorer qui décorent ce sapin. Ho, ho, ho, c’est ça, la magie de Noël.

Boules de Noël pain-pin, branches de sapin, boules de pain

Pour 10 petites boules
Ingrédients : 300 g de farine type 55, 5 g de sel fin, 7 g de levure sèche, 10 cl de coulis de tomates, 10 cl d’eau environ, colorant alimentaire rouge, 100 g de branches de sapin. Facultatif : 3 gouttes d’huile essentielle de sapin.
Préparation : 15 min – cuisson : 10 min – coût : * - difficulté : * - ustensile : couscoussier
Délayez la levure dans l’eau. Mélangez-la à la farine, ajoutez le sel, le coulis de tomates et une toute petite pointe de colorant alimentaire rouge. Ajoutez l’huile essentielle de pin. Pétrissez 5 minutes pour obtenir une belle boule lisse et non collante. Formez 10 petites de 50 g, farinez-les légèrement. Dans le papier-cuisson découpez 2 cercles de la taille du haut du couscoussier. Trouez ce papier à de nombreux endroits. Déposez 5 boules sur chacun des cercles de papier, couvrez-les et laissez-les gonfler 2 heures.
Au bout des 2 h de levée, cassez les branches de sapin, déposez-les dans le bas du couscoussier et couvrez-les d’eau. Posez le haut du couscoussier sur sa base, déposez un cercle de papier avec les boules et faites-les cuire à la vapeur de sapin 10 minutes. Faites de même avec les 5 autres.

mercredi, 17 décembre 2014

Biscuits de Noël à l’orange

Un sapin décoré, des petits chaussons devant la cheminée, un bol de chocolat chaud, des enfants sages et des biscuits de Noël.

Biscuits de Noël à l’orange, oranges confites, cannelle, cacahuètes

Pour 40 biscuits
Ingrédients : 100 g de beurre salé, 150 g de cacahuètes non salées, 150 g de miel, ½ càc de cannelle, 10 clous de girofle broyés, 1 pincée de bicarbonate de soude, 100 g d’oranges confites, 2 œufs, 200 g de farine, chocolat noir et cassonade
Préparation : 30 min – cuisson : 12 min – coût : * - difficulté : *
Faites fondre le beurre. Battez les œufs. Mélangez beurre, œufs, miel, cacahuètes en poudre, cannelle, clous de girofle, bicarbonate et petits dés d’oranges confites. Ajoutez la farine et formez une grosse boule compacte. Enfermez-la dans un sac hermétique et laissez-la au réfrigérateur 2 heures.
Au bout des 2 heures, préchauffez le four à 175°c, chaleur tournante.
Avec la pâte formez les boules grosses comme des noix. Aplatissez-les sur du papier cuisson pour faire les biscuits. Saupoudrez la moitié des biscuits de cassonade et enfournez 12 minutes.
Sortez les biscuits et faites-les refroidir sur une grille. Pour ceux sans cassonade, trempez le dessus dans du chocolat fondu et laissez refroidir aussi.
Enfermez-les dans une boîte hermétique et dégustez-les dans la semaine.

lundi, 08 décembre 2014

Crackers graines et curry

Plus fins vos crackers seront, plus vous en aurez ! Ce fait hautement scientifique est le résultat d’années de recherche.

Crackers graines et curry, crackers, graines de sésame, curry

Pour 60 à 70 crackers
Ingrédients : 170 g de farine, 85 g de beurre, 3 g de sel, 1 œuf, lait, thym, curry en poudre, graines de pavot, graines de sésame blanc et/ou noir et/ou doré.
Préparation : 30 min – cuisson : 10 min – coût : * - difficulté : * - ustensile : emporte-pièce rond ou carré de 4 à 5 cm
Faites fondre le beurre tout doucement. Mélangez farine, beurre, 1 branche de thym effeuillé, œuf battu et sel. Ajoutez un peu de lait pour former une boule de pâte compacte. Enfermez-la dans un sac hermétique et faites-la durcir  au réfrigérateur 2 heures.
Au bout de ce temps, préchauffez le four à 170°c à chaleur tournante.
Ensuite au rouleau à pâtisserie et sur un plan fariné, abaissez la pâte très finement et à l’emporte-pièce, formez des petits carrés. Déposez-les sur une plaque qui au four recouverte de papier-cuisson.
Saupoudrez-les de curry ou de graines de sésame ou de pavot et faites-les cuire pendant 10 minutes. Laissez-les refroidir sur une grille, saupoudrez à nouveau d’un tout petit peu de curry et dégustez ces biscuits à l’apéritif.

mercredi, 03 décembre 2014

Cramique de Noël chocolat et orange

Tino Rossi et Petit Papa Noël en fond musical, une confiture d’oranges à la cannelle, notre cramique… Père Noël, on est presque prêt !

Cramique de Noël chocolat et orange, cramique, orange, chocolat

Pour 1 gros cramique
Ingrédients : 450 g de farine, 20 g de levure de boulanger, 20 cl de lait, 2 œufs, 100 g de beurre salé, 100 g de sucre en poudre, raisins, chocolat noir, eau de fleur d’oranger, sucre perlé.
Préparation : 15 min – cuisson : 1 h environ – coût : * - difficulté : *
Faites gonfler 50 g de raisins secs de Corinthe dans 5 cl d’eau de fleur d’oranger. Emiettez la levure et délayez-la dans une petite tasse de lait. Faites tiédir le reste du lait et faites fondre le beurre. Battez les deux œufs t le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Faites un puits dans la farine, ajoutez la levure, continuez avec le lait tiédi, les œufs battus au sucre et le beurre.
Pétrissez jusqu’à obtenir une belle pâte lisse et sans grumeau. Couvrez et laissez lever 2 heures dans un endroit chaud.
Au bout de ce temps, ajoutez les raisins et l’eau de fleur d’oranger et 50 g de chocolat noir cassé en petits morceaux. Mélangez à nouveau, déposez dans un moule à cake avec du papier-cuisson, couvrez et laissez lever 1 h.
Au moment d’enfourner, badigeonnez de lait et parsemez de sucre perlé. Faites cuire le cramique dans un four préchauffé à 180°c  de 50 minutes à 1 heure. Sortez le cramique et faites refroidir sur une grille.

mardi, 02 décembre 2014

Œufs de cailles au Pumpernickel

Je vous l’assure, cette recette, vos enfants vont adorer la faire et vont adorer la déguster ! Simple, rigolote et drôlement bonne.

Œufs de cailles au Pumpernickel, oeufs de caille, pumpernickel

Pour 6 personnes
Ingrédients : 18 œufs de caille, 4 tranches de pain noir allemand Pumpernickel sec*  ou pain de seigle très foncé, 3 tranches de truite fumée, mayonnaise, moutarde.
Préparation : 30 min – cuisson : 4 min – coût : * - difficulté : ** - ustensiles : piques à brochette en bois, grille-pain et hachoir électrique.
Faites cuire vos œufs de caille à la coque, 4 minutes suffisent. Passez-les sous l’eau froide et écalez-les.
Passez le pain au grille-pain pour qu’il soit bien sec. Puis passez-le au hachoir électrique pour le réduire en chapelure épaisse. Versez-le sur une assiette.
Mélangez 2 cuillères à soupe de mayonnaise à une petite cuillère à café de moutarde. Roulez les œufs dedans pour les couvrir complétement de cette sauce.
Piquez les œufs sur les piques à brochettes et passez-les dans le pain en chapelure.
Découpez les tranches de truite fumée en fines languettes et disposez les languettes sur les œufs au pain noir. Mangez ces œufs aussitôt à l’apéro.
* J’ai laissé sécher le pumpernickel pendant 3 jours sur une assiette, à l’air, avant de le faire griller.

mercredi, 05 novembre 2014

Pudding moelleux pommes-poires

Non, je te jure, Maman, ton pudding aux fruits, j’en ai repris qu’une seule fois. Je te jure que c’est pas moi qui ai tout mangé.

Pudding moelleux pommes-poires, pudding, pommes, poires


Pour 1 beau pudding
Ingrédients : 600 g de pommes (Melrose), 600 g de poires (Beurré Hardy), 100 g de beurre, 2 œufs, 150 g de farine, 250 g de sucre en poudre, ½ cuillère à café de bicarbonate de soude, vanille, raisins secs.
Préparation : 15 min – cuisson : 2 h – coût : * - difficulté : * - ustensiles : râpe, papier-cuisson et plat à gratin.
Préchauffez le four à 175°c. Faites gonfler les raisins dans un peu d’eau bouillante.
Faites fondre le beurre. Dans un grand plat creux, fouettez 2 œufs entiers, ajoutez le sucre et la farine tout en mélangeant vigoureusement. Continuez avec une belle pincée de vanille en poudre et le bicarbonate de soude. Terminez et ajoutant le beurre fondu et une grosses poignée de raisins secs.
Pelez poires et pommes et râpez-les gros avec la râpe. Incorporez-les aussitôt au mélange précédent.
Couvrez un plat à gratin de papier-cuisson, versez le mélange par-dessus.
Lissez le pudding et enfournez d’abord 1 heure à 175°c puis baissez la température sur 130/150°c et laissez encore 1 heure.
Laissez le pudding refroidir entièrement avant de le démouler. Enfermez-le dans du papier-aluminium et dégustez-le le lendemain si vous arrivez à tenir jusque là.
Avec une crème à la vanille, une crème chantilly, une crème chocolat…

vendredi, 31 octobre 2014

Muffins potimarron-marron

Aujourd’hui la Cocotte a 4 ans et plus de 1400 recettes quotidiennes, elle se souhaite un très joyeux anniversaire. On n’est jamais si bien servi….

Muffins potimarron-marron, muffins, potimarron, marrons, crème de marrons

Pour 6 muffins
Ingrédients : 1 morceau de potimarron de 400 g, 5 g de sel, 200 g de farine, 8 g de levure sèche, 50 g de beurre fondu, 2 dl d’eau, 50 g de crème de marron, noisettes décortiquées.
Préparation : 15 min + 1 h de repos – cuisson : 40 min  - coût : * - ustensiles : râpe et moules à muffin en silicone
Délayez 8 g de levure sèche dans un peu d’eau. Pelez le potimarron, enlevez les graines et râpez-le gros. Mélangez le potimarron râpé, 5 g de sel, la levure délayée et la farine. Ajoutez le beurre fondu et formez une pâte sans grumeaux. Déposez les moules en silicone sur une plaque à pâtisserie et garnissez-les à moitié de pâte au potimarron. Au cœur de la pâte, déposez une belle cuillère de crème de marron et une noisette. Recouvrez de pâte en veillant à ce que la crème de marron soit bien recouverte.
Couvrez la plaque à pâtisserie d’un linge propre et laissez lever la pâte dans un endroit chaud pendant 1 petite heure.
Ensuite préchauffez le four à 180° et quand il est chaud, enfournez les muffins pendant 40 minutes. Piquez les muffins avec un pique en bois pour voir s’il ressort sec. Si c’est le cas, arrêtez la cuisson, sinon continuez encore un peu. Faites refroidir sur une grille et dégustez-les avec du fromage ou une soupe.

muffins potimarron-marron,muffins,potimarron,marrons,crème de marrons

mercredi, 15 octobre 2014

Linzer Torte

linzer torte,confiture de groseilles,confiture de fruits rouges,groseillesHep, là-bas, toi ! Oui, toi ! Toi qui as les yeux collés sur ton écran d’ordinateur à lire la prose de la Cocotte, t’aurais pas envie qu’on te raconte une histoire ? Ou plutôt des histoires ? Tu voudrais pas en prime une petite recette sympa et originale ? Mais bien sûr que tu le veux. Tous les gens aiment qu’on leur raconte des histoires.
Alors imprime la recette d’aujourd’hui, la Linzer Torte est à faire urgemment, c’est une tuerie. Colle-la sur ton frigo, à côté de toutes les autres, éteins ton ordi ou mets-le en veille si tu sais où se trouve la touche « sleep » et va chez ton marchand de journaux le plus proche. Prépare 3,90 euros et demande-lui poliment un exemplaire du hors-série cuisine « Secrets de cuisine du Nord Pas de Calais » édité par la Voix du Nord. Retourne chez toi, laisse l’ordi éteint, installe-toi confortablement dans ton canapé et ouvre ce hors-série. Tu y découvriras  le contenu des valises de Vincenza et du mari de Marie-Sophie, le prochain défi culinaire de Fabienne, le totchiska de Guergana, les petits secrets du cheesecake de Marie, ce qui est écrit sur le tablier de Nadine, combien 75 grammes font chez Annie, qui a donné la recettes de boulettes de Liège à Cécile, la relation très spéciale que Viviane et jef entretiennent avec le beurre… Tu y apprendras peut-être pourquoi Marie-Laurence tourne la sauce toujours dans le sens des aiguilles d’une montre, pourquoi y’a un trou dans la cuillère d’Erik. Tu verras à qui Odile a offert des petits couteaux comme le sien, tu verras le beau cahier de grand-mère de Nathalie et qui surveille Marilo du haut de la hotte…
Tu y apprendras à parler créole avec Marie-Sophie, polonais avec Cindy, sicilien avec Vincenza, bulgare avec Guergana…
Ca et plein d’autres histoires et plein d’autres recettes. Ce n’est pas les contes des 1001 nuits mais ça te tiendra éveillée jusqu’à ce soir. Et au moment d’aller te coucher repue et comblée, n’oublie pas d’éteindre vraiment ton ordinateur. C’est que ça consomme, ces p’tites choses-là…
Et reviens demain chez la Cocotte, y’aura encore une recette. Et après-demain et après-après-demain...

La recette

Vous avez le droit de prendre n’importe quelle confiture de fruits rouges et vous avez le devoir de faire comme bon vous semble. C’est vous, le chef !

Linzer Torte, confiture de groseilles, confiture de fruits rouges, groseilles

Pour une belle tarte
Ingrédients : 100 g de farine, 100 g d’amandes en poudre, 100 g de sucre, sel, cannelle, le zeste d’1 citron, un clou de girofle pilé, 3 jaunes d’œuf, 100 g de beurre, 1 pot de 250 g de confiture de groseilles. Facultatif : sucre-glace
Préparation : 30 min – cuisson : 40 min – coût : * - difficulté : ** - ustensiles : papier cuisson et tourtière
Mélangez la farine, les amandes, le sucre, une pincée de sel et de cannelle, le zeste d’un citron coupé finement et le clou de girofle. Battez les 3 jaunes d’œuf et ajoutez-les au mélange. Puis ajoutez le beurre bien ramolli et pétrissez la pâte pendant 5 minutes.
Rangez-la dans un sac plastique et laissez-la durcir au réfrigérateur au moins 1 h pour pouvoir la travailler facilement.
Préchauffez le four à 180°c. Déposez du papier-cuisson dans le fond d’une tourtière et répartissez les 8/10 de la pâte dessus en remontant sur les bords de la tourtière. Versez le pot de confiture sur la pâte. Puis avec le reste de pâte, faites des languettes et posez-les sur la confiture pour faire des croisillons.
Enfournez pendant 40 minutes environ, le temps que le dessus soit bien doré.
Laissez refroidir sur une grille et saupoudrez d’un peu de sucre-glace au moment de servir.

jeudi, 09 octobre 2014

Pain aux anchois

Où se trouve l’endroit chaud de votre cuisine ? Moi, c’est sur le four à pizza, entre la gazinière et la turbine à glace.

Pain aux anchois, anchois

Pour 10 pains
Ingrédients : 300 g de farine, 5 g de levure sèche ou 15 g de levure fraîche de boulanger, 5 g de sel, eau, 100 g de fromage frais, 10 anchois au sel, origan, ail, poivre.
Préparation : 20 min + 2 h 30 de levée de la pâte – cuisson : 8 à 10 min – coût : * - difficulté : * - ustensile : mortier.
Délayez la levure dans une petite tasse d’eau. Mélangez farine et sel, ajoutez la levure délayée et 15 cl d’eau environ. Formez une belle boule de pâte lisse et non-collante. Farinez-la légèrement, couvrez-la puis laissez-la lever 2 h dans un endroit chaud de la cuisine.
Au bout de ce temps, préchauffez le four à 250°c.
Rincez les anchois, laissez-les tremper quelques minutes dans de l’eau pour enlever un maximum de sel. Pelez l’ail puis passez les anchois et l’ail au pilon. Mélangez les anchois et l’ail pilé au fromage frais, ajoutez une belle pincée d’origan et poivrez selon vos goûts.
Etalez la pâte en un grand rectangle de 30 x 40 cm. Répartissez la crème anchois-fromage sur la pâte puis roulez-la en la serrant bien. Découpez 10 morceaux de 4 cm d’épaisseur. Aplatissez-les un peu, laissez-les lever à nouveau quelques dizaines de minutes puis enfournez-les pendant 8 à 10 minutes. Dégustez-les fourrés de roquette et de tomates en rondelles.

mercredi, 08 octobre 2014

Feuilletés aux poires

Dans mon jardin, les poires abondent. Conséquence, dans le journal, les recettes de poires vont abonder.

Feuilletés aux poires, poires, feuilleté

Pour 6 personnes
Ingrédients : 300 g de pâte feuilletée pur beurre, un peu de farine, 3 poires, crème fraîche, 50 g de sucre en poudre.
Préparation : 15 min – cuisson : 30 min – coût : * - difficulté : * - ustensiles : rouleau à pâtisserie, mandoline, papier cuisson et plaque à pâtisserie.
Préchauffez le four à chaleur conventionnelle à 180°c. Etalez la pâte feuilletée sur un plan de travail fariné et coupez 6 carrés de 15 centimètres de côté. Déposez-les sur le papier cuisson posé sur la plaque à pâtisserie. Répartissez sur chacun des carrés une cuillère à café de crème fraîche puis saupoudrez d’un peu de sucre.
Lavez les poires et coupez-les en tranches très fines à l’aide de la mandoline. Répartissez toutes ces tranches sur les carrés de pâte et rabattez les bords de la pâte ver le milieu, comme pour former une enveloppe. Saupoudrez encore d’un peu de sucre pour caraméliser légèrement le dessus et mettez au four.
Laissez cuire pendant 30 minutes. Quand les feuilletés sont bien dorés, sortez-les puis laissez-les refroidir quelques minutes sur une grille.

samedi, 06 septembre 2014

Olé roulés

Qu’est-ce que j’avais dit ? J’avais dit qu’il fallait préparer de la pâte de poivron parce qu’on allait s’en servir et resservir. On ne m’écoute pas !

Olé roulés, roulés, chorizo, manchego

Pour une vingtaine de roulés
Ingrédients : 250 g de farine type 55, 15 g de levure de boulanger, 5 g de sel, eau, 4 ou 5 cuillères à soupe de pâte de poivron, 40 rondelles très fines de chorizo espagnol, 50 g de manchego râpé.
Préparation : 25 min + temps de levée de la pâte – cuisson : 10 min – coût : * - difficulté : *
Délayez la levure dans 10 cl d’eau. Dans un plat creux, versez la farine, faites un creux et ajoutez la levure délayée dans l’eau. Ajoutez 5 g de sel et pétrissez jusqu’à obtenir une belle boule de pâte lisse et non collante. Au besoin, ajoutez un peu d’eau ou de la farine. Couvrez la boule de pâte et laissez-la lever 2 heures dans un endroit chaud de la cuisine.
Au bout des 2 heures, préchauffez le four à 250°c.
Etalez la pâte en un grand rectangle de 40 x 50 cm de côté. Etalez la pâte de poivron sur le rectangle et les rondelles de chorizo. Roulez le rectangle pour former un gros boudin. Coupez ce boudin en 20 rondelles uniformes. Déposez ces rondelles sur du papier sulfurisé, saupoudrez-les de manchego râpé. Ne salez pas, le fromage et le chorizo le sont déjà mettez au four pendant 8 à 10 minutes.
Dégustez ces roulés bien chauds avec un beau plat de crudités.

mercredi, 27 août 2014

Sandwich perdu aux prunes sautées

Prenez ces jolies prunes jaunes et rouges, presqu’aussi grosses que des pêches, sucrées et juteuses à souhait. Hum…

sandwich perdu aux prunes sautées

Pour 6 personnes
Ingrédients : 6 grandes tranches de pain (pain de mie, pain brioché, pain bis…), 2 œufs, 10 cl de lait, de la vanille, beurre, 1 kg de prunes, 150 g de sucre en poudre, 1 pincée de piment d’Espelette, un peu de sucre-glace et de sucre-candi.
Préparation : 15 min – cuisson : 10 min – coût : * - difficulté : * - ustensiles : Emporte-pièce rond, 2 grandes poêles
Lavez les prunes, coupez-les en deux et dénoyautez-les. Déposez-les dans une grande poêle, couvrez-les des 150 g de sucre et laissez-les quelques instants. A l’aide d’un emporte-pièce rond de 6 à 7 cm de diamètre découpez 12 disques dans les tranches de pain.
Dans une assiette creuse, battez les deux œufs entiers, ajoutez le lait et de la vanille en poudre.
Faites fondre un peu de beurre dans une grande poêle antiadhésive, trempez les ronds de pain dans la préparation aux œufs et faites-les dorer dans la poêle. Retournez une ou deux fois en cours de cuisson. En moins de 5 minutes, c’est fait.
Pendant qu’ils dorent, faites sauter les prunes quelques minutes avec le sucre à feu vif. Ajoutez la pincée de piment d’Espelette.
Puis montez les sandwiches de prunes en alternant tranches de pain et prunes sautées. Terminez par des prunes, saupoudrez d’un tout petit peu de sucre-glace et de sucre-candi et servez aussitôt.

dimanche, 10 août 2014

Bruschette de spaghetti de courgettes

Les courgettes jaunes bio ont au moins trois avantages, elles ne s’épluchent pas, leur couleur est magnifique et elles sont bonnes pour la santé.

Bruschette de spaghetti de courgettes, bruschetta, courgettes jaunes

Pour 6 personnes
Ingrédients : 6 tranches de pain de campagne, 3 courgettes jaunes bio, huile d’olive, vinaigre blanc, 50 g de chorizo fort en rondelles, sel et poivre blanc.
Préparation : 15 min – cuisson : 5 min – coût : * - difficulté : * - ustensiles : mandoline équipée d’un peigne à julienne et papier absorbant.
Coupez les rondelles de chorizo en languettes et faites-les griller rapidement à la poêle sans ajouter de matière grasse. Déposez-les sur du papier absorbant et réservez. Lavez les courgettes, coupez les bouts puis en faisant très attention à vos petits doigts, découpez les courgettes à la mandoline pour former de fins spaghetti, à l’aide du peigne à julienne. Si vos courgettes sont bio, nul besoin de les éplucher.
Faites chauffer une cuillère à soupe d’huile dans une poêle et faites sauter les spaghetti de courgettes pendant deux à trois minutes. Quand elles sont tendres mais pas en bouillie, salez et poivrez et réservez-les dans un saladier. Déglacez la poêle avec un petit verre de vinaigre blanc (5 à 8 cl) puis versez le jus réduit sur les courgettes. Mélangez délicatement.
Faites griller les tranches de pain de campagne. Répartissez courgettes et languettes de chorizo sur le pain, versez un tout petit filet d’huile d’olive et servez vos bruschette à l’apéritif ou en entrée.

jeudi, 07 août 2014

Bifanas de porc

L’été, tout comme sa tenue, la maison de la Cocotte s’allège et pèse 21 kg. Elle se range dans un coffre et suit l’humeur vagabonde de ses 2 propriétaires, la Cocotte et son chéri. Après avoir tâté le terrain choisi, et le spectre est très large, il balaye l’Europe d’est en ouest et du nord au sud, la Cocotte et les poussins présents dans l'aventure enfilent des arceaux et dressent un dôme et le chéri sort son maillet et plante sardines ou clous.
En moins de temps qu’il ne faut pour le dire ou presque, de leurs petits bras pas très musclés, ils construisent une maison légère, légère, qui mesure moins de 10 mètres carrés. Ils en font un cocon qui abritera leurs souvenirs de soleil ou pas, dans des contrées lointaines ou pas.
Et si la contrée ne leur plaît pas, ils replient tout et vont voir si l’herbe est plus molle ailleurs.
Ils refont leur petit monde en emplissant cet espace riquiqui de tout ce qui est essentiel dans une vie nomade, une malle qui ferme bien, une cantine pour 3, 4, 5 personnes, des tubes de crème solaire, un réchaud, des bougies à la citronnelle, une tapette à mouches, un bon couteau, des rouleaux de PQ, une paire de tongs et une lampe frontale par habitant, du sel et du poivre. Dans un coin, ils glissent leurs maigres valises, les sacs de bouquins, guides idoines du coin ou romans palpitants, parasol ou K. Ways, ça dépend de l’endroit et sortent le jour et rentrent la nuit, table et chaises en nombre suffisant et le fauteuil à sieste qui prend tout la place dans le coffre de toit et qui fait des jaloux.

bifanas de porc,bifanas,tranches de rôti,rôti de porc,portugal,la cocotte

En deux temps, trois mouvements, ils improvisent un palace où l’aspirateur n’a pas sa place, où le ménage se fait en 30 secondes si on n’a pas oublié le balai, un palace donc propre en permanence, qui laisse passer l’air et le crincrin des cigales.
L’inconfort est de mise mais la Cocotte et son chéri s’en fichent. Mieux, cet inconfort, ils l’attendent pendant un an !
Pourquoi apprécier un lit qui se gonfle et se dégonfle d’une nuit à l’autre, posé sur des cailloux ou de la terre ? Pourquoi ne pas râler quand on fait 3 km par nuit pour aller aux toilettes ? Pourquoi ne rien dire quand on prend sa douche, coincé dans une cabine plus ou moins moderne, qui résonne de murmures anglais, allemands, hollandais, italiens, portugais, croates, polonais... ?
Pourquoi accepter de ne porter que des t.shirts et des shorts pas repassés ? Pourquoi pendant 3 semaines préférer la salade de tomate à un cassoulet qui a mijoté pendant 15 heures ou un dégradé de courgettes sauce béchamel ?
PARCE QUE ! PARCE QUE C’EST LES VACANCES ! Et que pendant les vacances, on fait ce qu’on veut, on voit qui on veut, on mange ce qu’on veut, on vit comme on veut. Pause la rue moche avec son allée de garages, halte le réveil qui sonne toujours quand on vient de se rendormir au bout de trois heures de veille, halte les mômes à réveiller, au diable France info et son cortège de nouvelles pires et encore pires, pause le chef qui vous passe l’envie d’aller au boulot pour y faire ce que vous adorez faire, pouce les quads pétaradants, les crottes de chien devant la porte, les pissenlits qui squattent le jardin, stop le ménage qui dure des plombes, le débarrassage de table 3 fois par jour, les recettes à inventer, les lessives 5 fois par semaine…

bifanas de porc,bifanas,tranches de rôti,rôti de porc,portugal,la cocotte

Dans leurs 8m2 qui peuvent passer pour 100, 200, 300…, pour 3 francs, 6 sous, ces Robinson Crusoé de l'été font ce qu’ils veulent ! Au Portugal, à côté de l’océan et du Minho, en Italie, près d’Assise, en Autriche, chez les Tyroliens, en Allemagne, près d’un lac idéal, partout, partout où ils sont, ils font ce qu’ils veulent. Ils ont choisi le moment, l’endroit et les gens qui les accompagnent. Pas d’obligation, pas de compromis, pas d’horaires ! Rien que ce qu’ils aiment. Cette année, le Portugal, au nord, au Sud. Bientôt, la Cocotte racontera.

Bifanas de porc
Vous avez ramené quoi du Portugal, la Cocotte ? Des poteries, du pili-pili, de l’huile d’olive, du vin et quelques recettes.

Bifanas de porc, bifanas, tranches de rôti, rôti de porc, Portugal, la Cocotte

Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 petit rôti de porc, 30 cl de vin blanc, 2 gousses d’ail, 1 cuillère à soupe de paprika en poudre, sel, poivre blanc, huile, 6 petits pains.
Préparation : 10 min – cuisson : 15 min – coût : * - difficulté : * - ustensile : papier aluminium
Placez votre rôti 1 petite heure au congélateur. Puis coupez le rôti de porc en 24 tranches très fines de 2 à 3 mm. Bien froid, le rôti sera plus facile à couper. Ou demandez à votre boucher préféré de le faire à votre place.
Dans un plat creux, mélangez le vin au paprika, l’ail pelé et pilé, sel et poivre. Puis trempez les tranches de viande dans ce mélange. Laissez mariner 1 bonne heure.
Au bout de ce temps, faites chauffer un peu d’huile dans une grande poêle et faites dorer deux à trois minutes les tranches de rôti. C’est très rapide. Dès qu’elles sont cuites, enfermez-les dans de l’alu pour les maintenir au chaud. Faites cuire toute la viande de cette façon.
Puis versez le jus de marinade dans la poêle et faites réduire. Ouvrez les pains en deux, déposez 4 tranches de rôti par petit pain et déposez une cuillère de sauce. Refermez le pain, écrasez-le légèrement et dégustez aussitôt. Si vous voulez, ajoutez quelques gouttes de pili-pili dans votre petit pain.

samedi, 02 août 2014

Naans piment

Pendant ce temps, sur la cuisinière mijotait un petit curry aux senteurs exotiques. Les invités allaient bientôt régler un sort aux naans.

Naans piment, naans, piment

Pour 6 personnes
Ingrédients : 350 g de farine type 55, 1 cuillère à café de sel, 2 cuillères à café de sucre, 1 œuf, 175 ml de lait, 1 sachet de levure chimique, 1 piment vert, 1 gousse d’ail, quelques branches de coriandre et de menthe fraîche, cumin moulu, beurre, poivre.
Préparation : 30 min – cuisson : 7 à 8 minutes – coût : * - difficulté : * - ustensiles : papier sulfurisé et hachoir électrique
Mélangez la farine, le sel, le sucre, l’œuf battu, le lait et la levure. Pétrissez jusqu’à obtenir une belle boule de pâte lisse et non collante. Partagez-la en 6 parts égales et sur un plan de travail fariné, à l’aide d’un rouleau à pâtisserie, formez 6 espèces de grandes tartines. Déposez-les sur du papier sulfurisé et couvrez-les. Laissez-les lever une heure.
Pendant ce temps, faites fondre 30 g de beurre et mixez le piment vert au hachoir électrique. Ajoutez au piment la gousse d’ail pilé, 1 cuillère à café de cumin moulu, du sel et du poivre. Tartinez le dessus des naans avec le beurre épicé.
Préchauffez le four à 240°c. Passez ces « tartines » au four pendant 7 à 8 minutes, le temps qu’elles gonflent et qu’elles soient joliment dorées. Il vous faudra peut-être un  peu plus de temps…
A la sortie du four, repassez un peu de beurre sur les naans et saupoudrez-les de feuilles de coriandre et de menthe ciselées.

mercredi, 30 juillet 2014

Riz sauce caramel

Vous aurez remarqué que la Cocotte ne prend jamais de vacances. Sur le pont, tous les jours, qu’il neige, qu’il vente ou qu’il fasse beau ! 

Riz sauce caramel, riz rond, caramel

Pour 6 verrines
Ingrédients : 150 g de riz rond, 30 cl de lait environ, eau, 100 g de sucre, 20 cl de crème liquide. Facultatif : pralin et amandes.
Préparation : 5 min – cuisson : 10 min – coût : * - difficulté : *
Faites bouillir  8 à 10 cl d’eau. Commencez à faire chauffer les 100 g de sucre dans une casserole sans rien ajouter. Le sucre va se transformer en caramel, laissez-le prendre une belle couleur caramel puis arrêtez le feu et en faisant attention de ne pas vous brûler, ajoutez l’eau bouillante petit à petit. Mélangez à la cuillère en bois. Laissez le caramel entièrement refroidir.
Au fouet électrique, montez la crème liquide en crème chantilly puis versez petit à petit le caramel refroidi dans la crème chantilly.
Faites bouillir le lait et ajoutez-y le riz. Faites-le cuire le temps indiqué sur le paquet et au besoin ajoutez un peu d’eau. Laissez le riz refroidir complétement avant de le mélanger délicatement à la crème chantilly au caramel. Rangez au frais.
Servez le riz dans des verrines en le saupoudrant de pralin et d’amandes broyées et d’un peu de caramel si vous en avez conservé.

mercredi, 23 juillet 2014

Ronds au confit d’agrumes

J’fais des ronds, des p’tits ronds, encore des p’tits ronds, des ronds de première classe, des ronds de seconde classe…

Ronds au confit d’agrumes, confit d'agrumes

Pour une vingtaine de ronds aux agrumes
Ingrédients : 200 g de farine, 100 g de beurre demi-sel, 1 œuf, 5 g de levure chimique, 75 g de sucre pour la pâte, 1 blanc d’œuf, 350 g d’oranges et/ou citrons bio, 100 g de sucre pour le confit.
Préparation : 30 min – cuisson : 10 min – coût : * - difficulté : * - ustensiles : emporte-pièce rond et papier-cuisson
Lavez les agrumes que vous avez choisis. Coupez les agrumes finement sans les peler et faites-les confire à feu doux, voire très doux, une petite heure dans les 100 g de sucre. Laissez refroidir et réservez.
Faites fondre le beurre. Mélangez farine, levure, sucre et beurre fondu. Ajoutez l’œuf entier. Formez une belle boule sans grumeaux. Placez-la dans un sac plastique et rangez-la au réfrigérateur pendant 1 heure.
Ensuite préchauffez le four à 180°c. Sur un plan de travail fariné, étalez la pâte finement sur 2 à 3 mm d’épaisseur. Découpez des ronds dans la pâte à biscuits. Avec la pâte qui reste, posez une petite languette pour former un bord à chaque biscuit. Badigeonnez-les de blanc d’œuf. Déposez-les sur du papier-cuisson posé sur une plaque à pâtisserie et mettez au four pendant 10 minutes. Quand ils sont juste dorés, sortez-les et laissez-les refroidir sur une grille. Puis remplissez le « creux » des biscuits avec le confit d’agrumes. Mangez-les froids.

mardi, 15 juillet 2014

Biscuits Taralli

Petits anneaux salés d’Italie, les taralli existent aussi en version sucrée. L’odeur qui se dégage du four à la cuisson est proprement insupportable !

Biscuits Taralli, taralli

Pour une quarantaine de taralli
Ingrédients : 400 g de farine type 55, 10 cl d’huile d’olive, 15 cl de vin blanc sec, 7 g de sel.
Facultatif : piment de Cayenne en poudre, graines de sésame, origan séché.
Préparation : 30 min – cuisson : 30 min – coût : * - difficulté : * - ustensiles : plaque à pâtisserie et papier sulfurisé
Mélangez La farine, le sel, l’huile d’olive et le vin. Pétrissez jusqu’à obtenir une boule compacte et non collante. Au besoin ajoutez un peu de farine.
Préchauffez le four à 180°c. Faites bouillir de l’eau dans une casserole. Prélevez des petits morceaux de pâte et formez des boudins de 10 à 12 cm de long puis fermez-les pour former des anneaux. Plongez-les dans l’eau par paquet de 10 ou 12, attendez qu’ils remontent à la surface et égouttez-les sur un linge propre. Ensuite déposez-les sur du papier sulfurisé sur une plaque à pâtisserie.
Si vous voulez, saupoudrez-en quelques-uns de piment, d’autres de sésame ou d’origan séché et enfournez pendant 25 minutes. Au bout de ce temps, laissez refroidir les biscuits dans le four, porte ouverte et dégustez-les à l’apéritif. C’est absolument craquant !


lundi, 14 juillet 2014

Carrés bis aux graines de courge

Décimètre en main, découpez des carrés de 4 cm de côté. Attention, j’ai bien dit 4 cm ! Si vous dépassez cette taille, ce ne sera pas bon.

Carrés bis aux graines de courge, graines de courge

Pour 60 biscuits
Ingrédients : 150 g de farine type 80, 100 g de farine type 55, 5 g de levure chimique, 3 g de sel fin, 100 g de beurre fondu, 50 g de graines de courge grillées et broyées, poivron séché broyé ou paprika, 1 bonne cuillère à soupe d’huile de pépins de courge.
Préparation : 15 min – cuisson : 12 min – coût : * - difficulté : * - ustensile : roulette cannelée
Faites fondre le beurre au micro-ondes ou au bain-marie. Mélangez les deux farines, la levure chimique, le sel et le beurre. Ajoutez les graines de courge (toutes prêtes en sachet ou broyez-les vous-même grossièrement) et une bonne pincée de poivron séché broyé. Terminez par la cuillère à soupe d’huile de pépins de courge. Attention, ça colore tout ! Mélangez jusqu’à obtenir une belle boule de pâte non-collante. Enfermez-la dans un sachet plastique et laissez-la 2 heures au frais.
Au bout des 2 heures, préchauffez le four à 180°c. Etalez la boule de pâte sur un plan fariné en une couche de 4 ou 5 mm et découpez à l’aide de votre roulette cannelée des petits carrés de 4 cm de côté. Déposez-les sur du papier-cuisson et enfournez-les pendant 12 minutes. Au sortir du four, laissez refroidir sur une grille et dégustez vos carrés à l’apéritif.