mercredi, 19 octobre 2011

Poires au vin doux et figues au raisin

poires au vin doux et figues, muscat, hors-série cuisine 2, secret de cuisine tome 2, la Voix du Nord, Saint-Mathieu, Plovinne, poires à côte d'orOn nous cache tout, on nous dit rien.

Plus on apprend, plus on ne sait rien.

On nous informe vraiment sur rien.

Christian avait-il du persil ?

On nous cache tout on nous dit rien

Michel a-t-il bu son p’tit jus ?

L’aventure est-elle dans la fondue ?

On nous cache tout on nous dit rien

La vérité sur Stéphanie ?

Son maroilles est-il bien cuit ?

La vérité sur Elisabeth ?

Quand et où met-elle sa crème fleurette ?

On nous cache tout….

STOP !!!

Non, ce n’est pas vrai, on ne nous cache pas tout.

Vous ne lisez pas le journal ? On ne parle plus que de ça dans la Voix du Nord.

Depuis aujourd’hui, la vaquette à z’yeux de Laurence n’est plus un secret, le galat polonais de Daniel sort de la clandestinité, le gâteau berrichon de Françoise arrive sur la place publique, la pintade au porto de Patrick ne se dérobe plus et la jambette de Geneviève se dévoile enfin.

Oui, Michel, Godeleine, Ghislaine, Sabine, Aya, Marie-Maxellende, Régis… ont tout dit. Ils ont tout lâché, balancé, avoué. Ils ont raconté tous leurs petits secrets de cuisine.

Retrouvez-les tous dans « Secrets de cuisine du Nord Pas de  Calais 2, le retour »*, un magnifique, un extraordinaire, un somptueux, un sublime hors-série édité par La Voix du Nord, pour la deuxième saison.

Pour vous, des journalistes ont pris tous les risques et n’ont pas hésité à goûter à tout.

…On ne cache-cache et cache-tampon

Lapin, canard et marmiton

Ce sont les reines de l'information

Et pour le même prix et parce que c'est vous, la Cocotte vous donne sa recette du jour, des poires au vin doux et figues au raisin.

Poires au vin doux et figues au raisin

Il est important de choisir des poires à cuire. La Cocotte vous donne trois variétés régionales que vous pourrez trouver sur vos marchés en ce moment. On dit merci qui ?

poires au vin doux et figues, muscat, hors-série cuisine 2, secret de cuisine tome 2, la Voix du Nord, Saint-Mathieu, Plovinne, poires à côte d'or

Pour 6 personnes

Ingrédients : 3 belles poires à cuire (Saint-Mathieu, Plovinne ou à côte d'or), 1/2 litre de vin doux naturel (Muscat, Rasteau, Banuyls), 100 g de raisins secs, 12 figues, 50 g de sucre en poudre, 30 g de beurre.

Préparation : 10 mn – cuisson : 1 h + 20 mn – Coût : * - Difficulté : * - Ustensile : papier sulfurisé.

Mettez les raisins dans un bol, saupoudrez d'une cuillère à soupe de sucre, versez un petit verre de vin doux et laissez-les gonfler une heure. Epluchez les poires et coupez-les en deux. Déposez-les dans une sauteuse, recouvrez-les de vin doux et faites cuire à petits bouillons pendant 1 heure. Ajoutez les raisins gonflés 15 minutes avant la fin. Laissez refroidir.

Préchauffez le four à 180°c. Lavez les figues, coupez la queue et incisez les figues en croix sur le dessus. Déposez-les sur du papier sulfurisé et glissez une noisette de beurre dans chacune des figues. Saupoudrez de sucre en poudre, ajoutez quelques raisins et enfournez pendant 15 minutes.

Servez les poires bien froides, les raisins et les figues tièdes et nappez les fruits de quelques cuillères de vin doux ayant servi à la cuisson des poires.

19.10.2011

*Au prix de 3, 50 euros dans tous les kiosques ou disponible sur Internet sur la boutique des lecteurs de la Voix du Nord.

dimanche, 09 octobre 2011

Ravioles au Vieux-Lille

Comment ? Qu'est-ce que j'entends ? Le Vieux-Lille serait menacé de disparition ? Non, non, non ! C'est impossible ! Allez, on se bouche le nez et on dévore mes ravioles.

ravioles au Vieux Lille, ravioles, fromage Vieux Lille, la cocotte, www.lacocotte.nordblogs.com

Pour 6 personnes

Ingrédients : 200 g de farine, 2 oeufs, 1 càc d'huile, sel, 300 g de potimarron, un peu de beurre, 1 gousse d'ail, 75 g de fruits secs (noix, noisettes, amandes) , 200 g de Vieux-Lille, 30 cl de crème liquide.

Préparation : 30 mn – Cuisson : 10 mn – Coût : * - Difficulté : ** - Ustensile : machine à pâtes ou rouleau.

Dans un robot, mélangez farine, oeufs, huile et sel pour obtenir une boule bien compacte. Avec la machine à pâtes, étalez-la finement et découpez des ronds de 8 cm de diamètre. Il vous en faut 18. Epluchez et râpez le potimarron. Faites griller les fruits secs puis mixez-les grossièrement. Dans une casserole, faites fondre une belle noix de beurre et ajoutez le potimarron. Laissez cuire 5 mn en ajoutant un peu d'eau, l'ail ciselé et les fruits mixés. Salez et poivrez. Faites bouillir une marmite d'eau. Sur les disques de pâte, déposez une cuillère de préparation, recouvrez d'un autre disque et soudez les ronds en appuyant bien. Faites-les cuire 3 ou 4 mn dans l'eau bouillante. Coupez le Vieux-Lille en tout petits morceaux, faites-les fondre dans la crème liquide. En entrée, par personne, servez 3 ravioles nappées de sauce au fromage. Poivrez.

09.10.2011

samedi, 01 octobre 2011

Tarte aux poires et à la chicorée

 

Choisissez des poires produites dans la région. Plusieurs variétés arrivent à maturité et elles n'ont pas fait des centaines de kilomètres. Chez nous, on a des trésors de poires.

tarte aux poires, chicorée, tarte aux poires à l

Pour 6 personnes

Ingrédients : 3 poires pas trop dures, 1/2 tasse de chicorée liquide (5 cl), 3 grosses cuillères à soupe de crème fraîche, 50 g de poudre d'amande, 150 g de sucre, 2 œufs et un rouleau de pâte feuilletée pur beurre.

Préparation : 10 mn – cuisson : 30 mn – Coût : * - Difficulté : * - Ustensile : tourtière

Préchauffez le four à 180°c, th. 6. Passez les poires sous l'eau. Enlevez la queue et coupez-les en rondelles de 3 à 4 mm. Il n'est pas besoin de les éplucher. Étalez le rouleau de pâte feuilletée dans la tourtière en laissant le papier sulfurisé en dessous. Ça sera plus facile à démouler et on n'a pas besoin de beurrer la tourtière. Saupoudrez le dessus de la pâte avec la poudre d'amandes. Déposez les rondelles de poires sur la poudre. Dans un plat creux, mélangez les cuillères de crème fraîche, les œufs entiers, le sucre et la chicorée liquide. Versez cette préparation sur les rondelles de poires. Enfournez pendant 25 à 30 minutes. Il faut que le mélange crème et œufs soit « pris » et que la tarte soit dorée. Sortez la tourtière du four, laissez-la refroidir puis démoulez sur un joli plat de service. A la place du sucre, mettez de la cassonade, ça fera vraiment couleur locale.

01.10.2011

lundi, 26 septembre 2011

Mijoté de porc à la chicorée chez les Lutun

Les 15 et 16 octobre prochains, en vous baladant du côté d'Oye-plage, Audruicq ou Saint-Omer Cappel, vous verrez peut-être des hommes et femmes dans de drôles de costumes. Portant chapeaux et manteaux feuillus, les membres de la Confrérie de la Cossette de Chicorée vont lui faire la fête. Et à Oye-plage justement, il y a l'entreprise Lutun qui produit cette chicorée. Bizarre, bizarre !
La Cocotte a enquêté...

mijoté de porc à la chicorée, La Chicorée du Nord, Agnès Lutun, famille Lutun, la confrérie de la cossette de chicorée, Oye-Plage, Femina, la Voix pour les femmes, la Voix du Nord, La Cocotte


La recette
Mijoté de porc à la chicorée
Facile : 1 Cocotte
Prix : 1 Caddie
Temps : 1 horloge

Pour 4 personnes
1 kilo de porc dans l'échine, la palette ou le jarret, 8 càc* de chicorée liquide, 20 pruneaux, 20 g de beurre ou de saindoux, 2 beaux oignons, 1 càs** de moutarde à l'ancienne, 2 càs de farine, 3 càs de cassonade ou sucre roux, 10 baies de genièvre, sel et poivre, eau
*càc : cuillère à café
**càs : cuillère à soupe

Délayez la chicorée dans un grand bol d'eau et faites gonfler les pruneaux pendant une heure. Egouttez-les mais gardez le jus.
Désossez le morceau de porc choisi et coupez-le en gros cubes de 2 cm.
Dans une cocotte en fonte, faites fondre la matière grasse et faites dorer les morceaux de porc. Épluchez les oignons et coupez-les en rondelles épaisses. Ajoutez à la viande, continuez avec la moutarde. Mélangez. Saupoudrez de farine, remuez puis mouillez avec le jus dans lequel ont trempé les pruneaux. Salez, poivrez et déposez les baies de genièvre. Sucrez pour casser l'amertume de la chicorée. La sauce doit être épaisse mais pas trop. Ajustez avec un peu d'eau.
Couvrez et laissez cuire une bonne heure, à feu moyen.
En fin de cuisson enlevez les morceaux de porc puis mixez la sauce. Passez-la au chinois et rectifiez l'assaisonnement. Ajoutez les pruneaux et faites cuire encore 10 minutes.
Accompagnez votre plat de légumes-vapeur revenus quelques instants à la poêle, d'une purée de carottes ou de tagliatelle.

mijoté de porc à la chicorée, La Chicorée du Nord, Agnès Lutun, famille Lutun, la confrérie de la cossette de chicorée, Oye-Plage, Femina, la Voix pour les femmes, la Voix du Nord, La CocotteProducteur : Agnès Lutun
Descendante d'une famille qui trempe dans la chicorée depuis 4 générations, il était presque normal qu'Agnès Lutun travaille dans l'entreprise paternelle. Incollable sur le sujet, elle vous raconte la transformation de cette racine, sa torréfaction, ses multiples granulométries... comme personne ! Puis elle vous met l'eau à la bouche quand elle parle des p'tites gouttes de ce « condiment du Nord-Pas de Calais » que sa maman met dans les crêpes, ou qu'Agnès met dans l'eau des pâtes, les smoothies des enfants, sur un saumon mariné à la coriandre... On en mangerait !
Chicorée du Nord 493, L'étoile 62215 Oye-Plage, boutique ouverte de 9 à 12 h et de 14 à 17 h en semaine.

Site internet de la Chicorée du Nord


Trucs et astuces
Pendant la guerre, la chicorée était utilisée pour colorer les cheveux, les rideaux et même la peau ! Maintenant elle irise les savons, la guimauve, certaines charcuteries... et entre dans la composition d'infusions.
Dans la cuisine, quelques gouttes de ce trésor régional donneront un petit goût amer à vos crêpes, gaufres, biscuits ou confitures... Petit goût amer que vous casserez avec de la cassonade.
Quelques gouttes aussi pour renforcer un pâté, un potage...
Sans caféine, la chicorée aromatise les petits déjeuners et les tiramisu revus et corrigés à la mode de chez nous...
Odile Bazin

mijoté de porc à la chicorée, La Chicorée du Nord, Agnès Lutun, famille Lutun, la confrérie de la cossette de chicorée, Oye-Plage, Femina, la Voix pour les femmes, la Voix du Nord, La Cocotte

Retrouvez cet article dans Version Femina du samedi 24 septembre 2011 (cahier central édition Nord Pas de Calais) ou sur le site La Voix pour les femmes en cliquant ici.

lundi, 18 juillet 2011

Tarte aux bettes

- « Allo, Laurence Corrent ? Bonjour, ici la Cocotte. Si je venais vous voir, vous auriez envie de me parler de quel légume ? »
- « Euh, laissez-moi réfléchir deux secondes... On ne parle jamais des bettes, c'est la saison et c'est délicieux ! »
- « Excellente idée, j'adore ça ! Allez, j'arrive. Alette, c'est bien à côté de Montreuil-sur-Mer ? »
- « Oui, c'est ça, je vais couper une belle botte de bettes et je vous attends. »

bettes, tarte aux bettes, Laurence Corrent, La ferme Dourdin, Alette, Femina, La Voix pour les femmes


Recette : Tarte aux bettes

Facile : 1 Cocotte, Prix : 1 Caddie, Temps : 1 horloge

1 rouleau de pâte brisée, 500 g de feuilles de bettes à cardes blanches, 1 oignon, 100 g de petits lardons,, huile d'olive, 30 g de pignons de pin, sel, poivre, 1 oeuf, 15 cl de crème liquide, 200 g de fromage type féta
Facultatif : 5 feuilles de menthe ciselées

Préchauffez le four à 160°c. Étalez la pâte sur une tourtière, couvrez-la de pois chiche ou de haricots secs pour ne pas qu'elle se déforme à la cuisson et précuisez-la 6 mn. Réservez.
Séparez les feuilles de bette des tiges. Réservez les tiges pour en faire un gratin, par exemple. Lavez les feuilles de bettes. Séchez-les à l'essoreuse à salade. Détaillez-les en grosses lanières. Ciselez l'oignon épluché. Faites chauffer un peu d'huile d'olive dans une poêle et faites-y revenir les oignons et les lardons. Ajoutez les lanières de bettes. Salez, poivrez, ajoutez les pignons de pin préalablement grillés. Laissez cuire 10 mn à feu moyen.
Battez un œuf avec la crème liquide. Sur la pâte précuite, étalez la préparation bettes/oignons/lardons puis versez la crème à l’œuf. Enfournez pendant 15 mn.
Émiettez le fromage féta et répartissez-le sur la tarte. Si vous voulez, vous pouvez parsemer votre tarte de menthe ciselée. Remettez votre tarte à cuire 5 mn. Le mélange œuf et crème ne doit plus être « liquide ».
Sortez la tarte et servez-la aussitôt en entrée.

bettes, tarte aux bettes, Laurence Corrent, La ferme Dourdin, Alette, Femina, La Voix pour les femmesLa productrice : Laurence Corrent
C'est sûr, Laurence doit consommer beaucoup de légumes. Elle a une forme et une énergie folles ! A Alette, dans son petit coin de paradis, armée d'une binette et une sarclette, « les armes du producteur bio », elle travaille 7 jours sur 7, à faire sortir de terre les graines qu'elle a choisies avec entrain.
Elle avoue parler à ses légumes et a un penchant pour ceux qu'on dit anciens, qui sortent peu à peu de l'oubli, la carde rouge, les betteraves noires, le panais... « J'ai de la chance, mes clients sont curieux et ils aiment cuisiner. Bientôt ils pourront goûter les choux pak-choï et pé-tsaï.»
La ferme Dourdin, hameau de Toutendal, 62650 Alette, 0321064979
Vente sur place le mercredi et sur le marché de Montreuil le samedi matin



bettes, tarte aux bettes, Laurence Corrent, La ferme Dourdin, Alette, Femina, La Voix pour les femmesTrucs et astuces
De la même famille que la betterave, nos amies les bettes à carde ont plusieurs noms, blette, côte de bette ou de blette ou encore poirée mais aussi plusieurs couleurs, blanche, rouge, jaune.
Vous pourrez conserver les bottes au réfrigérateur 6 jours. Si le vert est un peu flétri, ce n'est pas grave, ça ne se verra plus une fois que vous l'aurez cuit.
Tout se cuisine dans les bettes, feuilles et tiges.
Les tiges avec une sauce béchamel vous donneront des gratins magnifiques et les feuilles, cuites ou crues, se cuisineront comme des épinards.
Laurence adore les bettes cuisinées avec du petit épeautre. Et vous ?

Odile Bazin

Retrouvez ce reportage dans le magazine Version Femina Edition Nord Pas de Calais du samedi 16 juillet 2011 et sur le site La Voix pour les femmes, dans la rubrique Cuisine.

mardi, 21 juin 2011

Tarte briochée au fromage

tarte briochée, fromage à graisserLe fromage à graisser est du fromage sec mais frais, qu'on trouve sur les marchés de l'Avesnois. A Lille, la Cocotte utilise du fromage frais à la faisselle, du marché aussi !

Pour 2 tartes

Ingrédients : 500 g de fromage « à graisser », sel, poivre, 3 oeufs, 500 g de farine, 1/2 cube de levure du boulanger, 20 cl de lait, paprika.

Préparation : 1 semaine + 20 mn – Cuisson : 25 mn – Coût : * - difficulté : * - Ustensiles : moules à tarte en silicone

Mettez le fromage dans un plat en plastique, assaisonnez-le sel et de poivre, mélangez bien, couvrez d'un linge propre et mettez-le à la cave pendant 1 semaine. Attention, ça va sentir...

Si vous ne trouvez pas de fromage à graisser, laissez égoutter quelques heures du fromage à la faisselle dans une étamine puis assaisonnez-le comme ci-dessus.

Au bout d'une semaine, préparez la pâte à brioche. Délayez la levure dans un peu d'eau tiède. Mélangez farine, levure, oeufs, 1 càc de sel et le lait tiédi. Laissez la pâte doubler de volume dans un endroit chaud.

Séparez la pâte en deux et étalez à la main, chaque partie dans les moules à tarte. Laissez gonfler à nouveau 1 heure.

Préchauffez le four à 180°c. Puis répartissez le fromage devenu crémeux sur les tartes. Saupoudrez de paprika et enfournez 25 mn.

Si vraiment vous ne trouvez pas de fromage à graisser, remplacez-le par de la Cancoillotte franc-comtoise.

21.06.2011

lundi, 09 mai 2011

Feuilleté de pigeonneaux aux légumes

feuilleté de pigeonneau aux légumes, Cyril Jourdain, Pigeonord, Femina, la Cocotte,Rourou, rourou... Croyez-le ou pas mais les 5000 couples de pigeons de Cyril Jourdain font bien moins de bruit qu'un seul pigeon coincé sous le toit lillois de la Cocotte ! Celui-ci, elle en ferait bien de la chair à pâté ! Mais ce ne serait pas bon. A Orchies, dans la campagne du pays de Pévèle, Cyril Jourdain produit des petits pigeonneaux dodus à souhait, des petits pigeonneaux tendres, des petits pigeonneaux à croquer. Vengeance !

Recette

Feuilleté de pigeonneaux aux légumes

Facile : 1 Cocotte, Prix : 2 Caddie, Temps : 2 horloges

Pour 4 personnes

4 pigeonneaux de 300 à 400 g, 1 oignon et 1 gousse d'ail, 20 g de beurre, 30 g de gros raisins secs, 1/2 bouquet de coriandre, 1 càc de paprika, 1 càc de cumin en poudre, 1 œuf, 300 g de carottes, 300 g de navets, 8 feuilles de brick, un peu d'huile, 1 càs de crème fraîche

Dans un bol rempli d'eau, faites gonfler les raisins. Faites fondre le beurre dans une sauteuse et faites dorer les pigeonneaux. Ajoutez l'oignon et l'ail épluchés et ciselés. Versez 30 cl d'eau, couvrez et laissez cuire 30 minutes. Arrêtez la cuisson, réservez le jus de cuisson et décortiquez les pigeonneaux pour recueillir toute la viande. Dans un saladier, assaisonnez la viande avec la coriandre ciselée, le paprika, le cumin, le sel et le poivre. Ajoutez l’œuf et les raisins égouttés et mélangez. Réservez.

Préchauffez le four à 160°c.

Épluchez carottes et navets et râpez-les finement. Salez et poivrez. Superposez deux feuilles de brick, déposez 2 belles cuillères de légumes râpés puis la farce de pigeonneaux. Refermez les bricks comme un chausson. Déposez sur un plat légèrement huilé et passez au four 20 minutes.

Filtrez le jus de cuisson réservé et réchauffez-le dans une casserole. Ajoutez une cuillère à soupe de crème fraîche pour l'épaissir.

Sortez les feuilletés de four et servez-les nappés de sauce, sur des légumes râpés ou coupés en lamelles et cuits à la vapeur.

feuilleté de pigeonneau aux légumes, Cyril Jourdain, Pigeonord, Femina, la Cocotte,Cyril Jourdain, Tu seras éleveur de pigeons, mon fils.

« Né dedans », Cyril Jourdain n'a jamais eu de doute sur son orientation professionnelle. Élever des pigeons, il a toujours voulu faire ça. Comme son papa Gérard, il joue l'entremetteur entre les mâles et les femelles pigeons. « Quand ils se choisissent, c'est pour la vie. » Ils partagent le même nid, couvent les œufs à tour de rôle et donnent à manger à leurs petits, incapables de se débrouiller seuls.

Cyril intervient pour que ses protégés et leurs bébés aient la bonne quantité de nourriture et d'eau, assez de paille pour le nid, assez de lumière. Puis quand les pigeonneaux sont prêts à s'envoler... Couic, à la casserole !

Abattoirs Pigeonord, rue Albert Ricquier, Beuvry la forêt, 0320648458

Trucs et astuces

Le saviez-vous ? Un pigeon prêt-à-cuire a entre 2 et 4 ans. Un pigeonneau n'a que 28, 30 ou 35 jours. Il pèse entre 300 et 500 g. Sa peau doit être fine, sa chair est légère et peu calorique.

En même pas 30 minutes, il se cuisine en sauce, à la cocotte.

En 20 minutes, à four chaud, arrosé de son jus de cuisson.

En 15 minutes à peine, à la poêle, avec des fruits, pommes, poires, cerises ou raisins (secs ou pas), avec des légumes, au printemps avec les petits pois frais, des champignons, du chou, pommes de terre, carottes, navets, céleri...

Ou en 10 minutes, au barbecue, comme toute la famille Jourdain l'apprécie.

Rourou, rourou...

Odile Bazin

Retrouvez cet article dans le cahier central de Version Femina du samedi 7 mai 2011 ou en visitant le site de La Voix au Feminin.

feuilleté de pigeonneau aux légumes, Cyril Jourdain, Pigeonord, Femina, la Cocotte,

 


jeudi, 28 avril 2011

Flamiche au maroilles minute

flamiche, maroilles, flamiche au maroillesDes excuses du genre « je n'ai pas le temps de cuisiner », la Cocotte ne veut plus les entendre. Vous mettrez plus de temps à lire la recette qu'à la faire. Top chrono !

Pour 6 ou 8 personnes

Ingrédients : 1 rouleau de pâte feuilletée pur beurre, 1 quart Maroilles (200 g), 20 cl de crème fraîche, 1 oeuf, sel, poivre, noix de muscade, 20 g de fromage râpé type gruyère ou parmesan.

Préparation : 5 mn – Cuisson : 25 mn – Coût : * - Difficulté : * - Ustensile : tourtière et papier sulfurisé

Préchauffez le four à 180°c, th. 6. Grattez la peau du Maroilles pour en enlever un peu. Déroulez votre rouleau de pâte feuilletée sur une tourtière en utilisant le papier sulfurisé dans le fond.

Coupez le Maroilles en fines tranches. Disposez-les en rosace sur la pâte feuilletée. Dans un petit plat creux, mélangez très vivement un œuf entier avec 20 cl de crème fraîche. Ajoutez du sel et du poivre, râpez un peu de noix de muscade , mélangez à nouveau. Versez cette préparation sur le fromage. Saupoudrez votre flamiche d'un peu de fromage râpé. Et enfournez pendant 25 mn.

Sortez votre tarte, démoulez sur une grille. Servez chaud.

Petit conseil : S'il vous en reste, emballez-la dans du papier-alu et gardez-la au réfrigérateur.

dimanche, 24 avril 2011

Pigeonneaux et radis chauds

pigeonneau, radisVous attendiez une recette d'agneau pour Pâques ? Raté. Ce sera du pigeonneau. Vous attendiez des flageolets ? Encore raté. Ce sera des radis. Eh, faut changer parfois !

Pour 6 personnes

Ingrédients : 1 pigeonneau par personne, un peu de saindoux ou d'huile de tournesol, 2 bottes de radis, 20 g de beurre, 1 cuillère à soupe de vergeoise, sel et poivre.

Préparation : 10 mn -Cuisson : 30 mn – coût : ** - Difficulté : *

Préchauffez le four à 200°c, th. 6/7. Tartinez de saindoux ou d'huile les pigeonneaux sur toute la surface. Salez et poivrez et déposez dans un plat qui va au four. Faites-les cuire pendant 30 minutes, arrosez-les du jus de cuisson régulièrement.

Nettoyez les radis en enlevant la petite queue et les feuilles, en coupant bien à ras du légume. Lavez-les puis plongez-les 5 minutes dans une casserole d'eau bouillante. Égouttez-les.

Faites fondre le beurre dans une sauteuse, ajoutez la cuillère à soupe de vergeoise et faites revenir vos petits radis, en prenant soin de ne surtout pas faire brûler le beurre. Salez et poivrez. Ils sont prêts en 3 ou 4 minutes. Servez avec les pigeonneaux bien dorés.

Petit conseil : Une petite mousseline, comme celle d'hier au fenouil, sera parfaite en accompagnement. Joyeuses Pâques !

24.03.2011

 

lundi, 28 mars 2011

Andouille sur blanquette de poireaux

andouille d'Aire sur la Lys, François Jovenin, Femina, feminaMes poussins, courez vite à Aire sur la Lys, entre Saint-Omer et Béthune, pour découvrir la spécialité de la ville : l'andouille. Si vous êtes nombreux, ce fleuron de notre patrimoine régional ne disparaîtra pas. De 30 producteurs en 1900, il n'en reste que 3 ou 4. Le charcutier-traiteur François Jovenin est l'un d'entre eux. Il fait l'andouille. Et il la fait bien ! Foi de Cocotte !

Recette

Facile : 1 Cocotte

Prix : 1 Caddie

Temps : 2 horloges

Pour 4 personnes

1 andouille crue d'Aire sur la Lys, 1 oignon piqué d'un clou de girofle, 1 feuille de laurier, 50 g de beurre, 5 petits poireaux, 2 cuillères à soupe de farine, 50 cl de bouillon d'andouille, sel et poivre, 100 g de panais,, 100 g de carottes, 100 g de topinambours, huile

Faites chauffer de l'eau dans une marmite. Ajoutez un oignon piqué d'un clou de girofle et la feuille de laurier. Quand l'eau bout, ajoutez l'andouille et faites-la cuire 40 mn à feu doux.

Pendant ce temps, enlevez les premières feuilles des poireaux, coupez les extrémités et détaillez les poireaux en tronçons de 3 ou 4 cm. Lavez-les. Faites fondre 50 g de beurre dans une sauteuse. Ajoutez les poireaux égouttés et faites-les revenir pendant 10 mn.

Saupoudrez de farine. Prélevez du bouillon dans la marmite avec l'andouille et versez-le sur les poireaux pour faire un roux. 5 louches devraient suffire. Salez, poivrez et laissez mijoter 10 mn.

Préchauffez le four à 220°c. Lavez soigneusement panais, carottes et topinambours. Essuyez-les et découpez-les en fines rondelles. Huilez très légèrement une feuille de silicone ou du papier sulfurisé. Étalez les rondelles de légumes et faites-les frire au four pendant 10 mn.

Quand l'andouille est cuite, coupez-la en rondelles, versez une louche de blanquette de poireaux dans une assiette creuse, disposez des rondelles d'andouille par dessus et terminez avec les chips de légumes.

andouille d'Aire sur la Lys, François Jovenin, FeminaProducteur : François Jovenin

« Si mon père avait été cordonnier, j'aurais peut-être été cordonnier », déclare François Jovenin. Mais il est né dans une charcuterie, à Aire sur la Lys, comme son père, son grand-père, son arrière grand-père. Alors il est charcutier et faiseur d'andouille. Il aime préparer cette spécialité et voudrait qu'elle soit reconnue et obtienne une appellation d'origine contrôlée, pour perpétuer la tradition. Pour que chaque premier dimanche de septembre, le maire de la ville continue de jeter cette grosse saucisse de la « bretèche du bailliage ». Cette année verra la cinquantième édition de la Fête de l'Andouille. On se retrouve là-bas ?

François Jovenin, 1 rue Notre Dame, Aire sur la Lys, 0321390328

Trucs et astuces

L'andouille d'Aire sur la Lys est faite à base de viande de porc mais sans abats. Cette saucisse parfumée à la sauge se consomme nature ou fumée. Cuisez-la à l'eau frémissante pendant 40 mn. Faites-lui une petite place dans le pot-au-feu, avec le bœuf. « Le bœuf parfume l'andouille et l'andouille parfume le bœuf», conseille François. Faites-lui une grande place dans une potée, avec carottes, céleri, navet, pommes de terre et poireaux, avec un peu de bouillon, de crème et de moutarde à l'ancienne. Dégustez-la coupée en petits morceaux dans un cake ou en fines rondelles à l'apéro. Ou comme François, grillez-la à la plancha.

Retrouvez cet article dans Version Femina Nord du samedi 26 mars 2011 ou sur le site la Voix au féminin en cliquant ici.

Odile Bazin

vendredi, 25 mars 2011

Caudrée moules et céleri

 

moules, céleriUne façon comme une autre d’accommoder le céleri-rave : Une soupe pleine de saveurs et d'odeurs, où les moules prennent une couleur jaune-orange.

Pour 6 personnes

Ingrédients : 2 litres de moules, 1 branche de thym, 1 oignon, 4 poireaux, 1 boule de céleri, 1, 5 l ou 2 l d'eau ou de bouillon, 1 càs de curry, des filaments de safran, crème, sel et poivre.

Préparation : 15 mn – Cuisson : 1 h – Coût : * - Difficulté : *

Dans une marmite, mettez du thym et un oignon découpé en rondelles. Ajoutez les moules, mélangez et mettez-les à cuire. Quand elles sont ouvertes, (en moins de 10 mn, normalement) décortiquez-les et réservez-les.

Préparez les poireaux en enlevant le bout terreux et les premières feuilles. Lavez-les puis coupez-les en tronçons. Épluchez la boule de céleri, détaillez-la en petits morceaux. Faites chauffer l'eau ou le bouillon, ajoutez les poireaux et le céleri, salez, poivrez et faites bouillir pendant 30 mn. Quand la lame d'un couteau passe facilement à travers le céleri, arrêtez la cuisson et passez votre soupe au mixeur ou au blender. Vous pouvez ajouter un peu de liquide si elle vous paraît trop épaisse. Versez le curry et la crème. Terminez en adjoignant les moules. Remettez à chauffer si besoin. Au moment de servir, ajoutez quelques filaments de safran et accompagnez-la de croûtons chauds frottés à l'ail.

25.03.2011

lundi, 21 mars 2011

Salade au lard

 

salade au lardIl y a quelques semaines, la Cocotte vous décrivait ses repas du soir. Aujourd'hui, laissez-lui le plaisir de vous narrer ses petits déjeuners.

Autre moment où toute la famille ou presque est réunie, le petit déjeuner, est une étape importante de la journée. De ce repas matutinal découle la bonne ou la mauvaise humeur familiale. 5 personnes sous le même toit, 5 façons d'agir et de réagir.

D'abord le garçon descend, tôt, très tôt ! Il se lève aux aurores pour être le premier dans la salle de bain, être le premier pour déjeuner, être le premier à ne pas ranger son bol jaune dans le lave-vaisselle. Être le premier pour tout... et finalement être le dernier pour partir. Monsieur Courant d'air part à 7 h 20 et quitte la maison à 7 h 30. « Ah, j'ai oublié mes tickets de métro ! Ah, j'ai oublié mon portable. Ah, j'ai oublié mon cahier. Ah, j'ai oublié mes clés. Ah, j'ai oublié ma blouse pour la chimie. Ah, j'ai oublié ma batterie. Ah j'ai oublié mon porte-monnaie. Ah j'ai oublié de te demander un chèque pour la cantine. Ah, j'ai oublié le chèque pour la cantine... » A chaque fois, il ouvre et ferme la porte, rendant inutile l'aération de la maison. « Ah, j'ai oublié de fermer la porte ! »

Entre temps, le réveil des parents sonne. Le père s'informe des dernières nouvelles, le journal dure 7 minutes, le père se lève au bout de 30. La Cocotte est déjà levée, a rangé le lave-vaisselle donc le bol jaune, a vidé le lave-linge et rempli le sèche-linge, a salué Mr Courant d'air et branché la cafetière.

La troisième arrive, la petite dernière. Elle sent bon, elle est bien coiffée, sa mèche tombe pile-poil au dessus de ses sourcils magnifiquement dessinés. Elle a pris garde de ne pas mettre du bleu avec du noir, a réfléchi toute la nuit pour savoir quelle paire de chaussures irait mieux avec ce petit t-shirt qui met son teint naturel en valeur et a rempli son sac de tout ce qui pourrait préserver sa beauté pendant la journée. Elle pénètre dans la salle à manger, effleure la joue de sa mère, simulant un bisou, ouvre le frigo, les placards, les boîtes de céréales, va à la cave, scrute le congélo, fait les fonds de tiroir et invariablement dit « Y'a rien à manger ! »

En réalité, elle ne cherche qu'une seule chose, un pot de chocolat aux noisettes au sujet duquel ses parents lui disent pis que pendre. Elle quitte finalement la maison, le ventre rempli de choses qu'elle n'aime pas et le dos couvert très légèrement. Toute la semaine, elle ne souffre pas du froid. A 0°, 5°, 6 ou 7°, elle s'en va insouciante. « M'enfin, même pas froid ! » Il n'y a bien que le dimanche qu'elle reste sous les couvertures car 15°c dehors, « non, franchement c'est pas possible, c'est bien trop froid ! »

Vient ensuite l'aînée ! Tous les matins, c'est le Casino. C'est une partie de poker ! On mise tout sur le blanc ou on mise tout sur le noir ! Tous les matins c'est Mary Poppins ou Hannibal Lecter. Casimir ou the Joker, Docteur Jekyll ou Mister Hyde. Gare à nous ! On esquisse un petit , tout petit bonjour et on ferme les yeux. Ça passe ? Oui ça passe aujourd’hui ! Ouf ! On a eu chaud. Elle se fait sa petite gamelle pour la journée, salive à l'idée de manger des pâtes aux citrons confits, un couscous aux citrons confits, de la polenta aux citrons confits, du riz aux citrons confits, des citrons confits aux citrons confits.... et quitte la maison comme si elle déménageait, cartons à dessin sous le bras droit, sachets énormes remplis de maquettes sous le gauche, sac à dos et cœur au ventre !

Reste le père, sorti enfin du lit, qui parcourt son journal-papier du début à la fin, des fois qu'à la radio, ils auraient oublié des trucs ! Il part, pestant et maugréant contre les p... de bouchons qu'il va devoir affronter.

8 h 30, la maison est calme. La table est propre et nette, le bol jaune aussi La cafetière est arrêtée. La Cocotte respire. La Cocotte s'installe à l'ordi et pense à ce qu'elle va bien pouvoir raconter sur son blog et manger ce midi.

une histoire de Cocotte, salade au lardRecette

Salade au lard

Si on demande à un Boulonnais s'il connaît la salade au lard, il répondra certainement non. Mais si on pose la même question à un Fourmisien, la réponse sera oui.

Pour 6 personnes

Ingrédients : 1 kg de pommes de terre Bintje, 300 g de feuilles de jeune salade (laitue, feuilles de chêne, batavia,,,), 300 g de lard, 1 càs d'huile, 10 cl de vinaigre de cidre, 1 bouquet d'échalotes nouvelles, 25 cl de bouillon de volaille ou d'eau, sel et poivre.

Préparation : 15 mn – Cuisson : 30 mn – Coût : * - Difficulté : *

Faites cuire les pommes de terre à l'eau sans les éplucher pendant 25 mn. Laissez-les refroidir puis épluchez-les. Dégraissez le lard et coupez-le grossièrement en cubes. Dans une grande poêle anti-adhésive, faites chauffer la cuillère d'huile. Faites dorer le lard quelques minutes à feu vif. Versez ensuite le vinaigre. Baissez le feu. Épluchez les pommes de terre et coupez-les en gros dés. Ajoutez-les dans la poêle. Salez et poivrez,versez une ou deux louches de bouillon et remuez.

Lavez la salade, enlevez les côtes épaisses et déchirez les feuilles en 2 ou 3. Ajoutez ces feuilles aux pommes de terre et lardons. Mélangez bien. La salade va fondre très rapidement, ça vous laisse le temps d'éplucher les échalotes, les détailler en rondelles et ciseler les branches. Parsemez-en votre salade au lard. Rectifiez l'assaisonnement et servez aussitôt.

21.03.2011

 

lundi, 14 mars 2011

Gaufres à la Tomme Arnékoise

 

Tomme arnékoise, ferme Pierens, Benoît PierensDans les Flandres, non loin de Cassel, Benoît Pierens a une ferme. A Arnèke. Et dans sa ferme, il a des vaches. Et du lait de ses vaches, il en fait tout un fromage, la Tomme d'Arnèke. Un fromage rond, ferme et fondant à la fois, au goût du terroir de l'Houtland. « C'est le troupeau qui fait le fromage » dit Benoît. Ah bon ? Et bien avec ce fromage, c'est la Cocotte qui fait des gaufres !

Recette

Gaufres à la tomme arnékoise

Facile : 1 Cocotte

Prix : 1 Caddie

Temps : 1 horloge

Pour 12 gaufres

3 oeufs (blancs et jaunes)

800 g de pommes de terre

100 g de farine

100 g de crème fraîche

5 à 10 cl d'huile

1 sachet de levure chimique

150 g de Tomme d'Arnèke

sel et poivre

Râpez la Tomme arnékoise et réservez. Lavez soigneusement les pommes de terre puis épluchez-les. Râpez-les et déposez-les dans un plat creux. Cassez les oeufs. Séparez les blancs des jaunes. Ajoutez les jaunes aux pommes de terre. Mélangez vite pour ne pas que les pommes de terre noircissent. Dans le plat creux, incorporez la farine, la crème fraîche, le fromage. Salez mais pas trop et poivrez. Ajoutez le sachet de levure chimique et l'huile et mélangez la préparation vigoureusement. Battez les blancs en neige ferme puis mélangez-les délicatement à la pâte.

Laissez reposer quelques instants pour que la levure fasse son effet.

Dans le gaufrier, choisissez les plaques pour les gaufres épaisses, non les gaufrettes ! Préchauffez-le. Huilez-le légèrement. Déposez au centre des deux plaques une belle louche de pâte. Étalez-la régulièrement à la cuillère. Fermez le gaufrier et faites cuire pendant 5 minutes au moins. Il faut que les gaufres soient sèches et bien dorées.

Servez ces gaufres en plat unique avec une salade. Ou coupez-les en deux ou trois et servez-les en entrée, quand elles sont encore bien chaudes.

 

gaufres, tomme arnékoise, ferme Pierens, Benoît PierensBenoît Pierens, fromager-cowboy

A la montagne, on apprend à skier mais on peut aussi apprendre à faire du fromage. En 2005, Benoît Pierens part en Savoie, se former au métier d'agriculteur et revient dans sa ferme natale, avec une idée en tête. Faire de la tomme, comme là-bas. Il teste son fromage sur la famille, les amis. Suivant les réactions, il modifie la croûte, choisit telle bière plutôt qu'une autre, allonge ou raccourcit le temps d'affinage. Au bout de 6 mois, son fromage est enfin prêt. Il le baptise la Tomme arnékoise. Il adore son fromage mais ne le cuisine pas. « Je fais déjà le fromage, je ne peux pas tout faire ! ».

Fromage en vente à la ferme Pierens, 203, rue de la Seyne, Arnèke, 03208423129

Trucs et astuces

Fabriquée uniquement au lait entier, la Tomme arnékoise a toutes les qualités :

Elle sent bon, elle ne coule pas et la bière dont on la frotte lui donne un bel aspect rose-orangé. Sa pâte est pressée lui permet de fondre facilement.

Gardez-la dans le haut du réfrigérateur, jusqu'à trois semaines, sans problème.

Tout comme un bon vin, chambrez la Tomme arnékoise une petite heure avant de la déguster, tout simplement, avec une belle salade d'endives. Accompagnez-la d'une bonne bière des Flandres.

Laissez fondre la Tomme dans une raclette ou comme le fait la maman de Benoît, cuisinez-la en tarte.

Comme Benoît et toute sa famille, vous allez l'adorer.

Odile Bazin

Retrouvez cet article dans le cahier régional Nord Pas de Calais de Version Femina du 12 mars 2011 en cliquant ici.

dimanche, 13 mars 2011

Choucroute Septentrion

 

choucroute, andouille d'Aire sur la LysEt si aujourd'hui, on se faisait une choucroute du Nord ? On pourrait prendre une andouille d'Aire sur la Lys et une bonne bière blonde de chez nous ? Qu'en pensez-vous ?

Pour 4 personnes

Ingrédients : 1, 5 kg de choucroute à cuire, 1 càs d'huile, 8 baies de genièvre, quelques graines de cumin, 50 cl de bière du Nord, 1 andouille d'Aire sur la Lys, 4 pommes de terre, 2 carottes, sel et poivre.

Préparation : 10 mn – Cuisson : 1 h 30 – Coût : * - Difficulté : * - Ustensile : marmite en fonte

Lavez la choucroute à grandes eaux. Égouttez-la. Dans une marmite en fonte, faites chauffer l'huile et faites revenir la choucroute. Ajoutez les baies de genièvre, quelques grains de cumin et mouillez avec la bière. Salez et poivrez. Laissez mijoter à feu doux pendant 50 mn. Épluchez pommes de terre et carottes, coupez-les en quatre dans la longueur et ajoutez-les à la choucroute. Faites chauffer une marmite d'eau. Quand l'eau bout, plongez l'andouille et faites-la cuire tout doucement pendant 30 mn. Surveillez la choucroute et ajoutez un peu de bière si nécessaire. 10 mn avant la fin de la cuisson, déposez l'andouille sur le chou. Veillez à ce qu'elle n'éclate pas. Au moment de servir, découpez l'andouille en rondelles et répartissez dans les assiettes.

Nul besoin d'alourdir ce plat d'autres saucisses. L'andouille suffira.

13.03.2011

vendredi, 04 mars 2011

Croquettes de morue La Panne

 

croquettes, morueComment ? Vous n'aimez pas la morue ? Vous me faites marcher ? Avez-vous déjà essayé d'en manger dans une croquette épicée, panée, dorée ? Et bien, il va falloir essayer.

Pour 15 croquettes

Ingrédients : 400 g de morue, 700 g de pommes de terre, 3 œufs, 1 gousse d'ail, sel, poivre, piment de Cayenne, persil plat, farine, chapelure, huile pour friture.

Préparation : 20 mn + 2 h repos – Cuisson : 4 mn à la fois – Coût : * - Difficulté : * - Ustensile : récipient pour frire

La veille, faites dessaler la morue dans une grande quantité d'eau à changer souvent. Faites cuire la morue 5 mn à l'eau bouillante. Enlevez les arêtes, émiettez et réservez. Faites cuire les pommes de terre à la peau 20 mn. Épluchez et réduisez en purée. Mêlez morue et pommes de terre, ajoutez 2 cuillères de farine, 2 œufs entiers, l'ail ciselé, une poignée de persil plat ciselé. Salez, poivrez, épicez. Mélangez bien. Façonnez les croquettes pour faire un cylindre de 10 cm de long environ. Laissez au frais 2 h pour les travailler plus facilement.

Faites chauffer votre huile dans une friteuse ou une grande casserole. Roulez les croquettes dans la farine puis passez-les dans un œuf battu, enfin panez-les généreusement. Faites frire 4 ou 5 croquettes 4 mn à la fois. Déposez-les sur du papier-ménage pour absorber l'excédent d'huile. Recommencez l'opération. Puis servez-les avec une belle salade et des quartiers de citron.

04.03.2011

samedi, 26 février 2011

Poires au caramel de vinaigre et mousse au bleu

 

poires saint-mathieu, Chantal et Philippe Thérain, les vergers de l'Alloeu, Erquinghem-Lys, La cocotte dans FeminaSur les terres d'Erquinghem-Lys, à côté d'Armentières, Philippe et Chantal Thérain font pousser une poire qu'ils ont fait resurgir du passé. La Saint-Mathieu, une belle poire, rebondie, callipyge, d'un beau vert profond, avec une face rouge quand elle profite du soleil, une poire qui adore passer à la casserole. La Cocotte l'a essayée, la Cocotte l'a adoptée. Vous savez pourquoi ? Parce que la Saint-Mathieu, à la cuisson, y'a pas mieux !

Recette

Poires au caramel de vinaigre et mousse au bleu

Facile : 1 Cocotte

Prix : 1 Caddie

Temps : 1 horloge

Pour 6 personnes

6 belles poires Saint-Mathieu

100 ml de vinaigre blanc

50 ml d'eau

100 g de sucre

Un peu de beurre

150 g de fromage bleu type Roquefort

1 briquette de 20 cl de crème liquide

des noix décortiquées

Épluchez les poires avec un économe. N'enlevez pas la petite queue, elle tient bien à la cuisson et aide pour le service. Dans une sauteuse, versez un grand verre d'eau, déposez les poires entières et faites-les cuire pendant 30 minutes à couvert. La pointe d'un couteau doit passer facilement à travers.

Dans une casserole à fond épais, versez le vinaigre, l'eau et le sucre. Mélangez jusqu'à ce que le sucre soit dissous. Faites chauffer 20 minutes environ pour obtenir un caramel épais mais pas compact.

En fin de cuisson, ajoutez une belle noix de beurre. Laissez refroidir en mélangeant régulièrement avec une cuillère en bois, pour garder le caramel liquide.

Effritez le Roquefort ou passez-le au mixeur. Montez la crème en chantilly à l'aide d'un fouet électrique et mêlez crème et Roquefort délicatement. Le mélange doit être vaporeux.

Quand les poires et le caramel ont refroidi, arrosez chaque fruit d'un filet de ce caramel. Servez les poires accompagnées d'une verrine de crème de Roquefort agrémentée de cerneaux de noix.

Pour donner une couleur du Nord à cette recette, remplacez le Roquefort par un peu de Vieux-Lille très crayeux.

 

poires saint-mathieu, Chantal et Philippe Thérain, les vergers de l'Alloeu, Erquinghem-Lys, La cocotte dans FeminaProducteurs : Philippe et Chantal Thérain

Fruit disparu au milieu du XXème siècle, il n'y a guère que dans les jardins privés que la Saint-Mathieu pousse encore. En 1990, les Thérain se disent que s'ils n'agissent pas vite, cette poire va disparaître. « Les grands-mères qui savent la cuisiner ne sont pas éternelles ». Ils leur demandent leurs secrets de cuisine et avec l'aide du centre régional de ressources génétiques, plantent des poiriers. « Il faut faire vite aussi pour éviter l'uniformisation des goûts et pour que les générations futures consomment toujours les produits qu'on mangeait avant». Incollables sur le sujet, Chantal et Philippe dispensent leurs savoirs et leurs recettes à tous les clients de leur magasin ou du marché.

Les vergers de l'Alloeu, 596 route de l'Alloeu à Erquinghem Lys ou Au Panier Vert à Frelinghien

Trucs et astuces

La poire Saint-Mathieu est vraiment la poire qui se tient bien à la cuisson. Alors n'ayez pas peur de tenter toutes sortes de recettes.

Tout bêtement, cuite à la vapeur, avec des haricots verts, une petite pointe d'ail, un peu de poivre...

En compote, avec ou sans sucre, la Saint-Mathieu est déjà sucrée.

Au four, tout simplement avec du sucre et un peu d'eau, elle accompagne une boule de glace à la vanille.

Confite pendant des heures dans du vinaigre de vin et du sucre, elle se conserve pendant 2 ans et se sert en condiment.

Ou comme Chantal et Philippe la préfèrent, avec une volaille, une pintade ou une poularde, un peu de cidre, de la crème et des épices. Un délice !

Retrouvez cet article dans Version Femina, édition Nord Pas de Calais n°465, du samedi 26 février ou sur le site La Voix au féminin en cliquant ici.

Odile Bazin

poires saint-mathieu, Chantal et Philippe Thérain, les vergers de l'Alloeu, Erquinghem-Lys, La cocotte dans Femina


samedi, 29 janvier 2011

Paille au bacon

pomme de terre, céleri, baconHum, il est bien agréable, ce petit air d'Angleterre, avec le bacon croustillant ! Et si vous avez envie d'ajouter un œuf au plat, rien ne vous en empêche.

Pour 6 personnes

Ingrédients : 18 tranches de bacon très fines, 400 g de pommes de terre, 400 g de céleri-boule, 2 cuillères à café d'huile de sésame, sel et poivre, un peu de beurre.

Préparation : 10 mn – Cuisson : 15 mn – Coût : * - Difficulté : * - Ustensile : Râpe à légumes

Épluchez les pommes de terre, lavez-les, essuyez-les bien et râpez-les avec une râpe à gros trous. Mettez les pommes de terre ainsi râpées dans un torchon et essorez-les pour enlever un maximum d'amidon. Réservez dans le torchon pour ne pas qu'elles s'oxydent. Épluchez le céleri-boule et râpez-le de la même façon que les pommes de terre. Dans une poêle anti-adhésive, faites chauffer doucement un peu d'huile de sésame, ajoutez pommes de terre et céleri, salez, poivrez et faites cuire pendant 10 mn. Il ne faut pas que les légumes se transforment en purée. Pendant ce temps, faites chauffer une grande poêle avec un peu de beurre et faites cuire vos tranches de bacon. Il faut qu'elles soient croustillantes.

Dressez les légumes sur les assiettes en faisant un joli rond puis posez par dessus les tranches de bacon.

29.01.2011

lundi, 10 janvier 2011

Lapin du Lundi perdu

PC291098.JPGOutre le fait qu'ils soient belges, ceci expliquant peut-être cela, les Tournaisiens sont des gens étranges. Ils ont de drôles de traditions ! Les jours suivant l'Epiphanie, ils pendent à leurs fenêtres des lapins. Rassurez-vous, ces pauvres bêtes sont mortes, mais quand même ! Quand on les interroge sur cette coutume surprenante, ils vous renvoient aux calendes grecques et vous racontent l'histoire du Lundi parjuré ou Lundi perdu.

Au Moyen-âge, le lundi qui suivait l'Epiphanie, notables et propriétaires terriens de la ville jugeaient en public les crimes et délits qui n'avaient pas été jugés, qui avaient échappé à la vigilance de la police ou des tribunaux durant l'année. La délation était vivement conseillée et quiconque avait eu connaissance d'un méfait (vol, viol, incendie, meurtres, calomnies...) livrait voisins, parents ou amis. Le soir, un grand repas était donné où toute la population se retrouvait.

Lundi parjuré car on jurait devant Dieu et perdu car ce jour était chômé.

Lors de ces agapes, on tirait les rois. A l'instar du carnaval où l'on se moque des nantis, un rôle est donné à chacun, qui le roi, qui la reine, qui le fou du roi, l'écuyer, le laquais, le ménestrier...

Chacun a un texte à chanter écrit sur un petit billet. Et tous les autres reprennent en choeur.

Quand le roi boit, on crie « Le roi boit ! » et tout le monde boit avec lui. Si on se trompe ou si on oublie, le fou du roi noircit le visage du fauteur avec un bouchon passé sur le feu.

Imaginez l'ambiance pendant ce repas. Ce jour-là, on mange du lapin. C'est ce lapin qu'on voit pendu aux fenêtres. Et savez-vous pourquoi on exhibe ce cadavre aux longues oreilles et à la queue en pompon ? Tout simplement pour montrer qu'on n'a pas mis un chat dans la cocotte ! Un chat est appelé un lapin de nochère, chez les Tournaisiens. Les ménagères doivent même mettre la tête du lapin dans la marmite, encore une preuve de la non-présence de chats.

Le lapin du Lundi perdu est un plat de pauvres donc pas de bière ou de vin pour la sauce, que de l'eau ! Il est accompagné d'une entrée, la petite saucisse, d'une salade, la salade tournaisienne avec mâche, oignons cuits avec le pelure, pommes, endives, chou rouge et haricots et d'un dessert. Devinez lequel ? La galette, bien sûr !

Cette tradition était vivace en Flandre. On raconte qu'elle perdure à Lille et Douai mais la Cocotte n'en a jamais entendu parlé. Et vous ?

Photo Kit.JPGLapin à la tournaisienne

Le lundi suivant l'Épiphanie, les habitants de Tournai fêtent le Lundi perdu. En famille, ils tirent les billets des rois, chantent et mangent le plat d'aujourd'hui.

Pour 6 personnes

Ingrédients : 1 beau lapin, 30 g de beurre, 3 oignons, sel, poivre, thym, laurier, 15 pruneaux, 1 poignée de raisins secs.

Préparation : 1 nuit + 15 mn – Cuisson : 1 h 30 – Coût : * - Difficulté : * - Ustensile : cocotte en fonte

La veille, faites tremper les pruneaux et raisins secs dans un bol d'eau. Le lendemain, découpez le lapin en 6 ou 8 morceaux égaux. Faites fondre le beurre dans la cocotte, ajoutez les morceaux de lapin, y compris la tête (pour faire voir que c'est bien du lapin !) et faites-les bien dorer. Retirez-les et remplacez-les par les oignons épluchés et détaillés en rondelles. Remettez le lapin dans la cocotte et couvrez d'eau. Salez, poivrez, mettez le thym et le laurier. Mettez le couvercle et laissez cuire 1 h 30, voire plus. La viande doit se détacher facilement des os mais il ne faut pas que tout se « démêle ». A la fin de la cuisson, faites réchauffer le bol de pruneaux et raisins dans l'eau de trempage. Mettez-en quelques-uns dans la cocotte pour décorer et servez équitablement le reste.

N'accompagnez jamais ce plat de frites ou de croquettes mais de pommes vapeur.

Puis chantez en chœur : J'ai du mirliton, des courts cotreons, des longés fesses, j'ai du mirliton, ton, ton... et allez sur le site de la ville de Tournai pour en savoir plus.

 

025b.jpg

 

samedi, 04 décembre 2010

Endives bacon-cheddar

 

endives bacon-cheddar.jpgL'incontournable gratin d'endives de chez nous, revu et visité par nos voisins outre-Manche.

Why not ?*

Pour 6 personnes

Ingrédients : 1 kg d'endivettes, 1 kg de pommes de terre, 12 tranches de bacon, 200 g de cheddar râpé, 25 g de beurre, 3 cuillères à soupe de farine, thym, sel, poivre.

Préparation : 5 mn – Cuisson : 50 mn – Coût : * - Difficulté : *

Épluchez les pommes de terre et coupez-les en grosses rondelles. Enlevez les premières feuilles des endives, coupez la base et évidez le cône intérieur pour enlever l'amertume.

Faites cuire pommes de terre et endives à la vapeur (80 cl d'eau, sel et thym, cube de bouillon) pendant 20 mn. Réservez et gardez le jus de cuisson.

Préchauffez le four à 150°c (th. 5°). Dans une casserole, faites fondre 25 g de beurre, ajoutez la farine, mélangez puis mouillez petit à petit avec le jus de cuisson des légumes. Votre sauce ne doit pas être trop épaisse. Ne salez pas trop (bacon et fromage le sont déjà), poivrez, ajoutez 150 g de fromage râpé, mélangez et arrêtez la cuisson. Dans un plat à gratin, déposez les endives en une seule fois, couvrez-les de bacon, versez la moitié de la sauce. Continuez avec la couche de pommes de terre puis le reste de la sauce. Enfin saupoudrez des 50 g de fromage râpé restant. Passez au four pendant 30 mn.

* Pourquoi pas ?

04.12.2010

lundi, 29 novembre 2010

Velouté de potimarron au Maroilles

 

Velouté de potimarron au maroilles_5.jpgComme toutes les courges utilisées dans notre cuisine, le potimarron vient d'Amérique du sud. Après avoir voyagé avec les Portugais à l'époque post-colombienne, il fait une étape au Cambodge, au Japon et très certainement en Chine aussi, avant d'arriver chez nous. Mais on n'en pas sûr à 100 %.

Les Portugais le nommèrent Cambodia abobora. Et très honnêtement, on se demande bien pourquoi.

Oui, pourquoi ne le nommèrent-ils pas Americo do Sul Abobora ? Bien malin qui peut le dire.

Les Japonais l'appelèrent Kabocha. C'est très vraisemblablement leur façon de prononcer Cambodge. La Cocotte ne vous apprend rien quand elle vous dit qu'au Japon, tout ce qui vient du Cambodge est appelé Kabocha. Aussi faut-il faire attention. Ne dites surtout pas à un Japonais que vous venez du Cambodge au risque de vous retrouver haché menu dans un velouté. Et pour tromper l'ennemi, dans certaines régions du Japon, la kabocha est appelée Bobora. Allez comprendre !

Désireux de brouiller les pistes, les Japonais n'hésitent pas à donner des noms, plus farfelus les uns que les autres à leurs espèces de kabochas. Du nord au sud du pays du soleil levant, vous trouverez des Kuri kabochas, des Seiyo kabochas, des Miyako, Kurokawa, Uchiki, Akaguri ou encore des Akazukin kabochas. Est-ce ici une manière de montrer que leur vocabulaire est riche ? Est-ce llà a face non-cachée d'un protectionnisme d'un autre temps ?

Messieurs les Japonais, n'avez-vous donc rien de mieux à faire ?

Toujours est-il que la kabocha arrive en Europe après un très long périple. Les Français goûtent ce légume qui ressemble à un potiron, trouvent, sans difficulté, qu'il a un goût de châtaigne et après avoir réuni les défenseurs les plus illustres de la langue française, deux noms se dégagent pour sa labellisation : potichâtaigne et potimarron.

S'engage alors une guerre aussi fratricide que la bataille d'Hernani, la bataille des courges. Les « classiques » voulant absolument coller au plus près du goût, les « romantiques », qui voyaient là une figure de style facile certes mais suffisamment évocatrice pour la plèbe.

Comme vous le savez, le potimarron l'emporta finalement, au prix d'âpres bagarres dont beaucoup n'en sortirent pas indemnes.

Aujourd'hui la Cocotte remet deux sous dans le nourrain et propose de baptiser sa recette, velouté de potimaroilles. Qu'en pensez-vous ?

 

P1100894.JPGVelouté de potimarron au Maroilles

-Hum, c'est quoi ce petit goût de châtaigne dans ta soupe, ma Cocotte ?

-C'est du potimarron, mon Bonhomme. Tu aimes ?

Pour 6 personnes

Ingrédients : 1 potimarron, 2 cuillères à soupe d'huile,1 kg de potiron, 3 pommes de terre moyennes, 1 litre d'eau, 1 quart Maroilles, un peu de crème fraîche, sel et poivre

Préparation : 15 mn – Cuisson : 10 mn + 30 mn – Coût : * - Difficulté : *

Coupez le haut du potimarron, mettez-le de côté puis enlevez les pépins à l'aide d'une cuillère à soupe. Faites bouillir une marmite d'eau salée, plongez le potimarron tête en bas dans la marmite et laissez-le ramollir 10 mn. Sortez-le, retournez-le et avec la cuillère à soupe, raclez les bords intérieurs pour récupérer la chair mais attention , ne faites pas de trous dans la peau. Elle va servir de soupière. Épluchez le potiron et les pommes de terre et coupez ces légumes en gros dés. Dans une marmite, faites chauffer l'huile puis faites dorer pommes de terre et potiron, ajoutez la chair du potimarron. Couvrez d'eau, salez et poivrez, mettez un couvercle et laissez cuire pendant 25 mn.

5 mn avant la fin, détaillez le Maroilles en tranches fines et faites-le fondre tout simplement dans une petite casserole avec une cuillère de crème fraîche.

Mixez la soupe, rectifiez l'assaisonnement puis versez-la dans le potimarron évidé.

Servez la soupe et 2 ou 3 cuillères de crème de Maroilles dessus.

29.11.2010