lundi, 26 novembre 2012

Civet de sanglier et panais

Un plat d’hiver pour un légume d’hiver : De beaux morceaux de sanglier, une sauce au vin qui réchauffe, des poires confites et des panais. Des panais ? Mais qu’est-ce que c’est ? D’où ça sort ? Ce serait pas plutôt une carotte ? Ça se mange ? Maraîchers à Marcq en Baroeul, Perrine et Georges-Eric vous disent tout sur ce légume sorti des oubliettes. Le panais, sa vie, son œuvre.

Civet de sanglier et panais, panais, sanglier, au maraîcher de Marcq, Perrine Dekeukelaire, Georges-Eric Vermon, Femina, la Cocotte

Civet de sanglier et panais
Facile : 1 Cocotte, prix : 2 Caddies, temps : 2 horloges
Pour 6 personnes
1 càs de graisse d’oie, 1, 5 kg d’épaule de sanglier, 1 oignon, 1 échalote, 1 gousse d’ail, 5 baies de genièvre, thym frais et laurier, 3 carottes, 30 cl de vin rouge type Cahors, 3 panais, 3 poires Saint-Mathieu, 1 citron, sel, poivre
Coupez le sanglier en petits morceaux. Faites fondre la graisse d’oie dans une cocotte en fonte. Dorez 3 ou 4 petits morceaux de sanglier. Puis ajoutez oignon, échalote et ail épluchés et ciselés, les baies de genièvre, thym et laurier, 1 carotte en rondelles, salez, poivrez, mouillez avec le vin, couvrez et faites mijoter à feu doux pendant 45 mn. Filtrez le jus de cuisson. Dans la cocotte, faites dorer le reste du sanglier, versez le jus filtré, ajoutez 30 cl d’eau, couvrez et laissez mijoter doucement 1 h.
Pendant ce temps, lavez et coupez les poires en quartiers, couvrez-les d’eau dans une sauteuse et pochez-les 45 mn à feu doux.
Epluchez les panais et 2 carottes, coupez-les en rondelles, citronnez les panais pour éviter qu’ils ne noircissent. Faites cuire ces 2 légumes à la vapeur 10 mn à peine,  un couteau doit passer assez facilement à travers.
Servez le civet accompagné des panais, carottes et poires nappés de sauce au vin.
Petit conseil pour faire joli : Faites des chips de panais en les passant 45 secondes dans la friture.

Civet de sanglier et panais, panais, sanglier, au maraîcher de Marcq, Perrine Dekeukelaire, Georges-Eric Vermon, Femina, la CocotteProducteurs : Perrine Dekeukelaire et Georges-Eric Vermon
Parce qu’ils recherchent les saveurs d’antan, parce qu’ils veulent produire du goût, parce que les restaurateurs leur demandent, Perrine et Georges-Eric se plaisent à diversifier leur gamme de légumes. Ils sortent de l’oubli les panais, cultivent des carottes blanches ou jaunes, des betteraves chioggia ou ces jolies pommes de terre Vitelotte… Imaginez un panier plein de couleurs. Quand c’est beau à regarder, ça donne envie de goûter, non ?
Au maraîcher de Marcq, 300 bis chemin des peupliers, Marcq en Baroeul, ouvert du mardi au vendredi 16h30/19h30, samedi 9/12h-15/19h et dimanche 9/12h

Trucs et astuces
Semé en juin, récolté dès septembre, stocké avant les premières gelées, le panais est sur l’étal de nos maraîchers jusque mars.
Ne le choisissez pas trop gros pour éviter les fibres. Conservez-le comme la carotte, au bas du réfrigérateur. Consommez-le rapidement, dans les 5 jours après l’achat. Après, il ramollit.
Râpez-le cru et mariez-le à une carotte. Transformez-le en purée avec crème et beurre.
Mettez-le dans le pot-au-feu,  le couscous ou la soupe. Tranché finement, sautez-le à la poêle… Le panais est facile à cuisiner, on se demande pourquoi on l’avait oublié !

Retrouvez cet article dans le cahier central du magazine Femina édition Nord Pas de Calais du samedi 24 novembre 2012 et sur le site La Voix pour les femmes en cliquant ici.

Odile Bazin

lundi, 12 novembre 2012

Cheesecake tout chèvre à l’orange

Voulez-vous une excuse-béton pour reprendre de ce cheesecake au fromage de chèvre tout moelleux ? Répétez après la Cocotte, « Alors oui, j’en reprends parce que je le digère bien mieux qu’un cheesecake au lait de vache. » Si c’est pas une bonne excuse, ça ! C’est même un conseil de Jean-Philippe Bourgois, producteur-chevrier à Vendegies sur Ecaillon. Et lui, en fromage de chèvre, il s’y connaît.

Cheesecake tout chèvre à l'oragne, faisselle de chèvre, formage frais de chèvre, la chèvrerie de l'écaillon, Jean-Philippe Bourgois, Femina, la Voix du Nord, La Cocotte

Pour 6 petits gâteaux
Facile : 1 Cocotte, prix : 1 Caddie, temps : 1 horloge
100 g de palets bretons, 30 g de beurre, 250 g de fromage de chèvre en faisselle, 100 g de fromage de chèvre frais, 50 g de sucre en poudre, 20 g de farine, 2 œufs, 2 oranges, 5 cl de Grand Marnier, 1/2 de cuillère à café d’agar-agar.
Préchauffez le four à 150°c. Faites fondre le beurre et réduisez en miettes les palets bretons. Mélangez ces deux ingrédients et tapissez-en le fond de 6 moules à muffins en silicone.
Séparez les blancs des jaunes d’œufs. Dans un plat creux, mélangez au fouet farine, sucre, fromage frais écrasé, fromage en faisselle égoutté et jaunes d’œufs. Battez les blancs en neige et incorporez-les délicatement à la pâte à l’aide d’une maryse. Versez ce mélange dans les moules à muffins.
Et enfournez pour 30 minutes de cuisson. Le dessus des gâteaux doit être légèrement doré et assez ferme au toucher. Sortez les gâteaux du four et laissez refroidir avant de les démouler délicatement.
Pressez une orange, recueillez le jus dans une casserole. Faites bouillir puis ajoutez l’agar-agar. Mélangez et faites bouillir 20 secondes. Versez le Grand Marnier et laissez refroidir.
Coupez la seconde orange en fines tranches, enlevez la peau et déposez une rondelle ou deux sur chacun des gâteaux. Versez quelques cuillères de jus d’orange à l’agar-agar, mettez au frais et laissez prendre. Servez frais en saupoudrant d’un peu de sucre.

Cheesecake tout chèvre à l'orange, faisselle de chèvre, fromage frais de chèvre, la chèvrerie de l'écaillon, Jean-Philippe Bourgois, Femina, la Voix du Nord, La CocotteProducteur : Jean-Philippe Bourgois
Levé avant les matines, couché après les vêpres, Jean-Philippe Bourgois mène une vie de moine. Bien avant l’aurore, il est dans la chèvrerie pour la traite de ses 150 faiseuses de fromage, il enchaîne avec la fabrication de briquettes dorées, cendrées ou nature, de crottins et autres fromages frais ou affinés, poursuit avec les livraisons et termine sa journée en trayant une nouvelle fois ses chères chèvres. Un travail de fou, 365 jours par an ! « Le plus dur est de faire du bon lait et du bon fromage tous les jours de l’année. » Objectif atteint !
www.chevreriedelecaillon.fr

Trucs et astuces
Retenez bien les conseils de Jean-Philippe : Les fromages de chèvre frais ou affinés se conservent très froids. Mais quand vous les consommez, sortez-les deux heures avant le repas. Le goût est radicalement différent. Ce conseil vaut d’ailleurs pour tous les fromages.
Pour le cheesecake, c’est pareil. Il faut laisser le fromage frais se ramollir un peu avant de le travailler.
Enfin quand vous cuisinez du fromage de chèvre, choisissez-le toujours au lait cru sinon vous obtiendrez une texture proche du plastique ou de l’élastique. Et le plastique, c’est pas fantastique.

cheesecake tout chèvre à l'orange,faisselle de chèvre,fromage frais de chèvre,la chèvrerie de l'écaillon,jean-philippe bourgois,femina,la voix du nord,la cocotte

Retrouvez cet article dans le chaier central du magazine Femina, édition Nord Pas de Calais du samedi 10 novembre 2012 et sur le site La Voix pour les femmes en cliquant ici.

lundi, 29 octobre 2012

Courge Delicata farcie à la Farkhana

Avec plus de 800 variétés de courge et autant de noms ou de surnoms, on pourrait y perdre son latin. Mais pas du tout ! On l’entretient en réalité et on fait même des progrès en anglais.

Voici la courge delicata, surnommée sweet potato. Sœur de la courgette, la citrouille ou la patidou, cette bien-nommée est tout en délicatesse. Non loin de Desvres, à Rimboval, François Wiart la voit pousser mais ne peut y goûter, ses clients mangent tout !

courge delicata farcie à la farkhana,courge delicata,courge sweet potato,françois wiart,rimboval,le chêne dans le courtil,femina,la voix du nord,la cocotte

La recette
Facile : 1 Cocotte, prix : 1 Caddie, temps : 1 horloge
Pour 6 personnes
3 courges Delicata moyennes (400/500 g environ), thym, huile d’olive, 1 oignon, 2 gousses d’ail, 300 g de bœuf haché, 6 merguez, 3 carottes, 20 olives noires dénoyautées, 10 filaments de safran infusé, 1 cuillère à café de gingembre et de coriandre moulus, sel et poivre

Coupez les courges en deux dans la longueur. Enlevez les pépins. Déposez les morceaux dans une sauteuse, couvrez d'eau, ajoutez du thym, un peu de sel et de poivre. Mettez à bouillir et laissez cuire 20 mn. Egouttez et réservez.
Dans la sauteuse, faites chauffer l’huile, ajoutez l’oignon et l’ail ciselés. Faites-les dorer. Continuez avec la viande de bœuf et les merguez en morceaux ou sorties de leur boyau. Epluchez les carottes et coupez en petits dés. Incorporez-les dans la sauteuse. Ajoutez les olives, le safran, le gingembre et la coriandre. Raclez l’intérieur des courges en laissant 7 à 8 mm de chair sur la courge, ajoutez la chair « raclée » dans la sauteuse. Mouillez avec un bon verre d’eau. Salez et poivrez. Couvrez et laissez cuire 30 mn à feu doux.
Préchauffez le four à 180°c. Farcissez les courges de ce mélange. Déposez-les dans un plat à gratin, versez un filet d’huile d’olive sur les courges et mettez à gratiner pendant 25 mn. Vous pouvez saupoudrer vos farcis de parmesan si vous en avez. Mangez-les à la sortie du four.

Courge Delicata farcie à la Farkhana, courge delicata, courge sweet potato, François Wiart, Rimboval, le chêne dans le courtil, Femina, la Voix du Nord, la CocotteLe producteur : François Wiart
A Rimboval, dans le val qui lui sert de champ, François n’est pas près de dormir. Depuis 2 ans, cet ancien informaticien qui vivait en appartement et qui voulait changer de vie cultive un grand jardin. Passionné de botanique, il fait enfin à 50 ans ce qu’il aimait faire étant gamin. Avec ses cultures, il découvre et fait découvrir un vaste de choix de légumes, dont ceux qu’on a oubliés comme le chou-rave ou le panais. Les courges, il les choisit selon leur nom et leur aspect puis laisse faire la météo.
La courge Delicata, il n’a pas le temps de la cuisiner. « Il paraît que cuit, ça a un goût de châtaigne. »
Le chêne dans le courtil, 62990, Rimboval

Courge Delicata farcie à la Farkhana, courge delicata, courge sweet potato, François Wiart, Rimboval, le chêne dans le courtil, Femina, la Voix du Nord, la CocotteTrucs et astuces
Oui, François, vous avez tout à fait raison, une fois cuite, la courge Delicata a un subtil goût de châtaigne avec la texture d’une pomme de terre en robe des champs. La Cocotte vous le jure, cette courge, c’est une merveille !
Pesant de 300 g à 1 kg, elle arrive fin septembre. Si vous la rangez dans un endroit sec et aéré, vous la conserverez de 4 à 6 mois !
Crue, elle ressemble à une pomme. Ajoutez-la râpée dans vos salades et parsemez-les de graines de courge.
Cuite, elle parfume tartes, soufflés, confitures, gratins…
Certains en font même des sorbets. Alors François, qu’est-ce qui vous tente ?

Odile Bazin

Courge Delicata farcie à la Farkhana, courge delicata, courge sweet potato, François Wiart, Rimboval, le chêne dans le courtil, Femina, la Voix du Nord, la Cocotte

Retrouvez cet article dans le cahier central du magazine Version Femina édition Nord Pas de Calais du samedi 27 octobre 2012 ou sur le site de la Voix pour les Femmes en cliquant ici.

lundi, 08 octobre 2012

Tomates-aubergines et supions à la Provençale

Tombez pull, écharpe et bonnet. Optez pour une tenue légère, un chapeau de paille et une paire d’espadrilles, installez-vous dans une chaise longue et fermez les yeux.  Imaginez des champs de lavande, de tournesols, imaginez  des cigales qui chantent, le mistral qui souffle et les oliviers qui bruissent… Bienvenue chez Philippe Delfosse, à Crespin de Provence, à moins de vingt minutes de Valenciennes.

tomates-aubergines et supions à la provençale, Philippe Delfosse, le potager gourmande, Crespin, La Cocotte, Femina, La voix du Nord, aubergines, supions, calmars

Tomates-aubergines et supions à la Provençale
Facile : 1 Cocotte, prix : 1 Caddie, temps : 2 horloges
Pour 6 personnes
3 aubergines, 6 tomates, 250 g de fromage frais, 1 gousse d’ail, 50 g de pignons de pin, 1 kg de calmars*, huile d’olive, sel, poivre, basilic vert ou pourpre.
Préchauffez le four à 180°c. Emballez les aubergines dans une feuille de papier d’aluminium et enfournez-les  45 minutes.
Pendant ce temps, nettoyez les calmars sous l’eau. Enlevez la pellicule extérieure, les entrailles et le morceau de cartilage. Conservez tentacules et corps. Réservez.
Laissez refroidir les aubergines puis sortez-les de leur emballage, coupez-les en deux dans la longueur et raclez l’intérieur. Dans un bol-mixeur, mélangez finement la chair des aubergines avec une gousse d’ail épluché et le fromage frais. Salez et poivrez.
Evidez les tomates et remplissez-les des aubergines mixées. Déposez-les dans un plat à gratin, versez un peu d’huile d’olive et enfournez pendant 20 minutes à 160°c.
Dans le même temps  faites griller les pignons dans une poêle, réservez-les. Versez de l’huile d’olive dans la poêle chaude et faites sauter les calmars. Quelques minutes suffisent. Salez, poivrez puis parsemez-les de basilic ciselé.
Servez calmars et tomates aux aubergines parsemés de pignons de pin.
*Calmar, encornet et seiche, c’est la même chose et en Provence, quand les calmars sont tout petits, on les appelle supions.

tomates-aubergines et supions à la provençale, Philippe Delfosse, le potager gourmande, Crespin, La Cocotte, Femina, La voix du Nord, aubergines, supions, calmarsProducteur : Philippe Delfosse
D’avril en octobre, Philippe démarre sa journée de maraîcher à 6 h et la termine souvent après 22 heures. « C’est vraiment la grosse période ». Pas le temps de prendre des vacances !  Alors chaque année, en attendant de souffler un peu, Philippe fait un tunnel « méditerranée », où pas moins de dix sortes de tomates dont la magnifique Costoluto Genovese côtoient aubergines, poivrons et basilic géant. Si c’est pas la Provence, ça y ressemble bien…
http://le-potager-gourmand.fr ,  40 ter rue O’Reilly, Crespin 0327454121, ouvert vendredi 16 à 18 h et samedi 10 à 12 h et 16 à 18 h. Marchés d’Aulnoy lez Valenciennes et Bruay sur Escaut

tomates-aubergines et supions à la provençale,philippe delfosse,le potager gourmand,crespin,la cocotte,femina,la voix du nord,aubergines,supions,calmarsProduit : L’aubergine
Une fois cueillie, l’aubergine se conserve 5 à 6 jours dans un endroit bien frais de la maison. Notez que la tomate et le poivron se conservent de la même façon.
Une belle aubergine est lisse et brillante. Si elle a le teint mat et la peau fripée, laissez-la.
Passée au four pour la ramollir, préparez-la en caviar ou babaganoush.
Coupée en rondelles, dégorgée 1 heure au gros sel, citronnée pour éviter qu’elle noircisse, puis coupée en dés, faites caponata, escalivada, ratatouille…
L’aubergine, Philippe l’aime en tranches tout simplement poêlées à l’huile et l’adore en tian.
Et vous ?
Odile Bazin

Retrouvez cet article dans le cahier central du magazione Femina du samedi 6 octobre 2012 et sur le site "La Voix pour les Femmes" en cliquant ici.

lundi, 24 septembre 2012

Brochettes aux deux viandes et sauce au safran

Agenda de la Cocotte : Octobre, penser à rendre visite à Jacqueline Mille, à Ennetières en Weppes, pour la récolte du safran. Acheter 1 gramme, pas besoin de beaucoup plus, et faire le plein de recettes savamment dosées par la safranière. Septembre, commencer par tester celle des brochettes aux deux viandes avec la petite sauce jaune d’or qui va bien. Et vous, qu’est-ce que vous faites ?

Brochettes aux deux viandes et sauce au safran, safran de Lille, Jacqueline Mille, Ennetières en Weppes, La Cocotte, Femina, La Voix du Nord

La recette
Facile : 1 Cocotte, prix : 1 Caddie, temps : 1 horloge
Pour 20 brochettes
500 g de porc haché, 500 g d’agneau haché, 2 oignons blancs, 1 gousse d’ail, 1 càc de cumin en poudre, coriandre moulue, paprika, 250 g de fromage blanc à la faisselle, ½ bouquet de persil plat, ½ bouquet de coriandre, ½ citron confit, 3 càs de lait, 15 filaments de safran, sel, poivre, 20 piques à brochettes en bois
Faites infuser le safran dans les 3 cuillères à soupe de lait bien chaud. Si vous pouvez le faire la veille, c’est encore mieux. Egouttez le fromage blanc à la faisselle. Faites tremper les piques en bois dans de l’eau pour ne pas qu’ils brûlent à la cuisson. Mélangez porc et agneau, ajoutez un oignon ciselé et une gousse d’ail pilé. Ajoutez les cuillères à café de cumin, coriandre et paprika. Salez et poivrez. Mélangez à la main. Séparez la viande en 20 portions et formez de belles boulettes un peu  allongées, directement sur des piques en bois.
Hachez très finement ou mixez  le persil plat et la coriandre. Ciselez le second oignon. Découpez le citron confit en très petits dés. Mélangez ces ingrédients au fromage blanc. Ajoutez le safran infusé et le lait. Salez mais pas trop et poivrez. Réservez au frais.
Faites cuire vos brochettes au barbecue ou sur un gril 15 minutes environ et servez-les avec la sauce au safran. Accompagnez de concombres au yaourt, de tomates en rondelles et de naans (pains ronds indiens) parfumés eux aussi au safran.

Brochettes aux deux viandes et sauce au safran, safran de Lille, Jacqueline Mille, Ennetières en Weppes, La Cocotte, Femina, La Voix du NordProductrice : Jacqueline Mille
Jacqueline Mille a toujours aimé les fleurs, les jeux de patience et l’insolite. En zappant, elle découvre un jour qu’il existe un fil rouge à ces trois passions, le safran. Cette fleur récoltée à la main, dont on extrait le pistil à la pince à épiler et qu’on met à sécher à l’abri du moindre courant d’air, demande une habileté d’orfèvre. Cette activité originale fait de Jacqueline la seule safranière au nord de Paris.
En octobre, rendez-lui visite, elle vous dira tout sur le safran, le dos courbé à ramasser ces fleurs bio et magnifiques !
www.safrandelille.jimdo.com, 31 rue de Prémesques, 59320 Ennetières en Weppes, 0320447548

Brochettes aux deux viandes et sauce au safran, safran de Lille, Jacqueline Mille, Ennetières en Weppes, La Cocotte, Femina, La Voix du NordTrucs et astuces
La complexité de sa récolte en fait l’épice la plus chère mais 5 ou 6 filaments de safran suffisent à donner à un plat un parfum incomparable.
Appliquez cette règle simple : 3 filaments par plat sucré et par personne et 6 filaments par plat salé et par personne.
Faites-le toujours infuser dans de l’eau ou du lait, avant de l’incorporer à vos plats.
Ajoutez-le en fin de recette, il ne doit pas bouillir, juste mijoter.  Jacqueline en parfume madeleines, confitures et thé qu’elle fait goûter à ses visiteurs.
Conservez vos précieux grammes de ces « crocus sativus » à l’abri de la lumière et de l’humidité, pas plus de 5 ans.

Odile Bazin

Brochettes aux deux viandes et sauce au safran, safran de Lille, Jacqueline Mille, Ennetières en Weppes, La Cocotte, Femina, La Voix du Nord

Retrouvez cet article dans le cahier central du magazine Version Femina édition la Voix du Nord du samedi 22 septembre 2012.

lundi, 27 août 2012

Piccalilli aux courgettes jaunes

S’il y a bien une couleur qui symbolise la lumière, c’est le jaune. Et de la lumière, on en a toujours besoin, particulièrement en ce moment. En cette fin d’été un tantinet pluvieux, la Cocotte vous offre une cure de luminothérapie. Des courgettes jaunes, des choux-fleurs  qui poussent dans le Ternois, chez Sylvain Cocquempot, du curcuma pour un piccalilli-maison qui éblouira tout le monde et qui donnera la frite !

Piccalilli aux courgettes jaunes, Sylvain Cocquempot, les champs d'Ialou, Bours, Femina, la Cocotte, Odile Bazin, courgettes jaunes, piccalilli, piccalilli-maison

La recette : Piccalilli aux courgettes jaunes
Facile : 1 Cocotte
Prix : 1 Caddie
Temps : 3 horloges

Pour 5 pots moyens
1 courgette jaune, 1 courgette verte, 300 g d’oignons-grelots, 1 chou-fleur, 300 g de gros sel gris de, Guérande, 3 gousses d’ail pilé, 1 càc de curcuma, 2 càc de gingembre moulu ou 50 g de gingembre frais, 1 càc de moutarde en poudre, 20 grains de poivre noir, 100 g de sucre roux, 2 càs de farine, 50 cl de vinaigre blanc
Lavez les courgettes et coupez-les en 4 dans la longueur, enlevez le centre pour éliminer les pépins. Enlevez la tige, la queue touffue et la première pellicule de peau des oignons-grelots et lavez-les. Dans un grand plat, mélangez ces 3 légumes et couvrez-les de gros sel. Lavez et détaillez le chou-fleur en petits bouquets. Dans un autre plat, faites-le aussi dégorger avec du gros sel. Laissez dégorger une journée entière. Rincez et réservez.
Dans une casserole, mélangez ail pilé, curcuma, gingembre, moutarde, poivre, sucre et farine. Allongez au vinaigre. Mettez sur le feu et sans cesser de remuer, faites épaissir la sauce. Puis ajoutez les courgettes jaune et verte et les oignons-grelots. Faites cuire 7 minutes. Au bout de ce temps, ajoutez les bouquets de chou-fleur et laissez cuire 3 minutes. Arrêtez la cuisson, remplissez presqu’à ras bord, vos bocaux lavés à l’eau bouillante. Fermez-les et laissez-les refroidir. Le vide d’air se fait au bout d’1 ou 2 heures. Rangez vos bocaux à la cave et consommez-les dans le mois suivant la préparation.
Vous pouvez aussi ajouter 1 ou 2 petits piments rouges pour relever votre piccalilli.

Piccalilli aux courgettes jaunes, Syvlain Cocquempot, les Champs d'Ialou, Bours, Femina, la Cocotte, courgettes jaunes, piccalilli, piccalilli-maison, Producteur : Sylvain Cocquempot
Sylvain Cocquempot est un homme heureux. Après un bilan de compétence qui révélait un sérieux besoin de nature et d’engagement, il trouve un p’tit coin de paradis près de Saint-Pol-sur-Ternoise, dans le hameau de Bours. Sa ferme porte le nom des Champs d’Ialou, le paradis dans l’ancienne Egypte. Ses légumes bio garnissent les paniers de Marie Groëtte, Amap de Bruay la Buissière et ceux des voyageurs en gare d’Hénin-Beaumont. Bientôt ils garniront les assiettes des collégiens de Saint Pol sur Ternoise et Avesnes le Comte.
www.leschampsdialou.over-blog.com,  marché de Saint-Pol/Ternoise lundi

Piccalilli aux courgettes jaunes, Sylvain Cocquempot, Bours, les champs d'Ialou, Femina, la Cocotte, courgettes jaunes, piccalilliTrucs et astuces
La pleine saison des courgettes jaunes bat son plein. Plus savoureuse que la courgette verte, surtout quand vous la choisissez petite, la « Gold rush » apporte une touche de couleur à tous les plats.
Bio, elle ne s’épluche même pas et conserve un maximum de vitamines les tout premiers jours de sa récolte. Dans un tian, une ratatouille, une omelette, en beignet, en soupe chaude ou froide, sautée à l’huile d’olive, elle est délicieuse. Pour Sylvain, elle sera farcie au riz, fromage et tomate, « moi, ça me suffit. » Maintenant on la trouve même ronde, comme un soleil !

Odile Bazin 

Piccalilli aux courgettes jaunes, Syvlain Cocquempot, les Champs d'Ialou, Bours, Femina, la Cocotte, courgettes jaunes, piccalilli, piccalilli-maisonRetrouvez cet article dans les pages centrales du magazine Femina édition Nord Pas de Calais du samedi 25 août 2012 ou sur le site de la Voix du Nord pour les femmes en cliquant ici.

lundi, 23 juillet 2012

Mini-cupcakes aux fleurs

C’est l’été, votre jardin est en fleur, les capucines ont envahi toutes vos plates-bandes et les fleurs de bourrache pullulent. Vous trouvez ça très beau mais ça commence à faire beaucoup ? La Cocotte vient à votre rescousse. Après avoir arpenté le beau jardin de Loïc Boulier, à Zudausques, à gauche en sortant de Saint-Omer, elle vous offre un bouquet de recettes multicolores.

mini-cupcakes aux fleurs, Loïc Boulier, bourrache, capucines, Femina, La Voix du Nord, la Cocotte, Odile Bazin

Recette
Mini-cupcakes aux fleurs
Facile : 1 Cocotte, Prix : 1 Caddie, Temps : 1 horloge

Pour 50 mini-cupcakes aux fleurs
100 g de beurre, 2 œufs, 200 g de farine, 50 g de parmesan râpé, 15 cl de lait, 1 càc de levure chimique, 10 petites feuilles de capucine, 300 g de fromage frais, sel, poivre, huile d’olive, piment d’Espelette, des fleurs de capucine et de bourrache

Préchauffez le four à 180°. Faites fondre le beurre. Mélangez-le à la farine, les œufs battus, le parmesan et le lait. Ajoutez la levure chimique en dernier et mélangez vigoureusement. Répartissez cette préparation dans 50 petits moules en papier sulfurisé de 3 à 4 cm de diamètre. Enfournez et laissez cuire 12 à 15 minutes. Il faut que vos cupcakes soient juste dorés. Sortez-les et laissez-les refroidir sur une grille sans les enlever des moules en papier.
Lavez les feuilles de capucine, coupez les queues et passez ces feuilles au hachoir électrique. Ajoutez  150 g de fromage frais, salez légèrement, poivrez et mixez pour obtenir une crème. Au besoin, ajoutez un peu de lait.
Mélangez le reste du fromage frais avec un peu d’huile d’olive. Salez, poivrez.
Répartissez le premier mélange sur 25 mini-cupcakes et l’autre sur les 25 restants.
Décorez les cupcakes aux feuilles de capucine de quelques fleurs de capucine.
Saupoudrez les cupcakes au fromage frais d’un peu de piment d’Espelette et décorez-les de fleurs de bourrache. Dégustez-les aussitôt  à l’apéritif.

mini-cupcakes aux fleurs, Loïc Boulier, bourrache, capucines, Femina, La Voix du Nord, la Cocotte, Odile BazinProducteur : Loïc Boulier
Quand Loïc n’avait encore qu’un balcon, il l’ornait déjà de fleurs. Depuis qu’il est maraîcher, il en orne ses champs. Pas seulement parce que c’est beau mais aussi parce que c’est utile. Utile pour attirer bourdons et abeilles, entretenir des insectes sauvages, canaliser les pucerons. Et dans le souci de transmettre son savoir, il sème hysope, bleuet, mauve, oseille ou mélisse, pour offrir à ses clients des expériences olfactives et gustatives. « Le métier de maraîcher est très dur, alors je me garde des petites fenêtres pour m’amuser. »
Marché de Saint-Omer, rue Epeers, le samedi matin, http://loiclemaraicher.unblog.fr/

mini-cupcakes aux fleurs, Loïc Boulier, bourrache, capucines, Femina, La Voix du Nord, la Cocotte, Odile Bazin


Trucs et astuces
Difficile de définir le goût de la bourrache. Loïc dit que tous les gens lui trouvent un goût différent. Mais son parfum iodé fait souvent penser à l’huître. Utilisez les fleurs dans un beurre manié ou pour décorer et les feuilles, coupées en lamelles dans les salades ou entières dans des soupes…
Les capucines ont un goût de radis, consommez les feuilles dans des soupes, égayez des salades avec les fleurs, les boutons de fleurs, mettez-les dans du vinaigre, exactement comme des câpres.
Et si vous allez voir Loïc, il vous dira non seulement comment les cuisiner mais aussi comment les cultiver.

Odile Bazin

 

mini-cupcakes aux fleurs,loïc boulier,bourrache,capucines,femina,la voix du nord,la cocotte,odile bazin

Retrouvez cet article dans le cahier central du magazine Version Femina, supplément de la Voix du Nord, du samedi 22 juillet 2012 ou sur le site La voix pour les Femmes en cliquant ici.


lundi, 09 juillet 2012

Côtes à la Tomme d’Esquerchin

En balade du côté de Douai et Hénin-Beaumont, à Esquerchin, partie pour acheter une tomme de L’Escrebieux, la Cocotte est revenue avec un morceau de tomme…d’Esquerchin. D’après les tout jeunes Denise et David Jonckière, ce fromage se prête plus facilement à la cuisson. La Cocotte leur fait confiance, les fromages, c’est leur rayon. Beurre, yaourts, fromages, ils font tout. Et le pain, c’est pour quand ?

Côtes à la tomme d'Escquerchin, Tomme d'Esquerchin, Denise et David Jonckière, Esquerchin, la ferme du petit village, Femina, la Voix du Nord, la Cocotte

Recette
Côtes à la Tomme d’Esquerchin
Facile : 1 Cocotte, prix : 1 Caddie, temps : 1 horloge

Pour 6 personnes
6 côtes de porc, 250 g de Tomme d’Esquerchin, un peu de matière grasse (beurre, margarine, saindoux), 1 kg d’oignons, 3 càs de vergeoise brune, 15 cl de bière blonde L’escreboise, sel, poivre, thym, 6 pommes de terre moyennes Charlotte, 3 pommes Boskoop

Préchauffez le four à 160°c. Epluchez les oignons et coupez-les en fines rondelles. Faites fondre un peu de matière grasse dans une casserole et dorez les oignons. Ajoutez les 3 cuillères à soupe de vergeoise, un peu de thym, salez, poivrez, couvrez et laissez compoter à feu doux au moins 20 mn. Ajoutez un petit verre de bière en cours de cuisson. Dans une grande poêle, cuisez les côtes de porc dans un peu de matière grasse, 20 mn, en les retournant souvent.  Lavez les pommes de terre et cuisez-les à la peau dans de l’eau bouillante salée, 15 mn. Coupez la tomme d’Esquerchin en tranches.
Dans un grand plat à gratin, déposez les côtes de porc, répartissez les oignons par-dessus puis les tranches de fromage. Lavez les pommes, enlevez le trognon et coupez-les en deux dans la largeur. Dans un autre plat qui va au four, déposez les pommes de terre et les pommes. Enfournez les deux plats et laissez cuire 30 mn. Servez avec une salade.
Vous pouvez aussi envelopper les côtes aux oignons et tomme dans une feuille d’aluminium et les cuire au barbecue, en mettant vos pommes de terre sur la braise.

Côtes à la tomme d'Escquerchin, Tomme d'Esquerchin, Denise et David Jonckière, Esquerchin, la ferme du petit village, Femina, la Voix du Nord, la CocotteProducteurs : Denise et David Jonckière
Au départ, Denise et David voulaient seulement faire « un truc assez simple, du beurre et des yaourts ». Pour leur consommation personnelle ils se lancent dans la fabrication de fromage. « Si je peux en avoir toujours un petit morceau à la cave…. », confie David. De formation en formation, « on n’en sait jamais assez dans le fromage, il y a des secrets, des choses à éviter et il faut de la chance », ils sont maintenant les parents de 5 beaux fromages du Nord, dont une magnifique Mimolette.
La ferme du petit village, Esquerchin, 0327964198, marchés de Douai, mercredi et Hénin Beaumont, vendredi.

Côtes à la tomme d'Escquerchin, Tomme d'Esquerchin, Denise et David Jonckière, Esquerchin, la ferme du petit village, Femina, la Voix du Nord, la CocotteTrucs et astuces
« Le goût, on ne peut jamais le connaître à l’avance, c’est ça qui fait la différence entre un fromage fermier et un fromage industriel. »
Pour obtenir une belle Tomme d’Esquerchin, il faut du travail et de la patience. Moelleux comme un Saint-Paulin et au goût proche du Maroilles, ce fromage au lait cru est affiné pendant près de 3 mois, retourné une fois et croûte lavée deux fois par semaine.
Il est idéal pour les tartiflettes, les raclettes ou les pommes de terre au four. C’est David qui le dit. Denise acquiesce et la famille aussi. On les croit. Après tout, ce sont eux qui goûtent les premiers !

Retrouvez cet article dans le cahier central du magazine Femina Nord-Pas de Calais du samedi 7 juillet 2012 et sur le site La Voix pour les Femmes, rubrique saveurs, en cliquant ici.

côtes à la tomme d'esquerchin,tomme d'esquerchin,denise et david jonckière,esquerchin,la ferme du petit village,femina,la voix du nord,la cocotte

lundi, 25 juin 2012

Pintade à l’Italienne

Si vous passez par Linselles, à côté de Lille, tendez bien l’oreille. Si vous entendez « 3 boîtes, 3 boîtes, 3 boîtes », vous êtes arrivés à la ferme d’Anne et Xavier D’Hondt. « 3 boîtes », dixit Xavier, c’est le cri de la pintade. Cette volaille sauvage, qui crie tout le temps et qui attaquerait un poulet va bientôt se taire quand elle saura à quelle sauce la Cocotte va la préparer. Alors, la pintade, on fait moins la maligne ?

Pintade à l'italienne, pintade, Anne et Xavier D'Hondt, ferme d'Hondt, la Viscourt, Linselles, Femina, La Cocotte

Recette : Pintade à l’italienne et palets au brocoli
Facile : 1 Cocotte, Prix : 1 Caddie, Temps : 2 horloges
Pour 6 personnes
1 belle pintade fermière, 10 rondelles de pancetta piquante, origan frais, 1 oignon, 200 g de fromage à la faisselle, sel, poivre, huile d’olive, 5 cl de Grappa, 10 abricots secs, 25 cl d’eau, 350 g de pommes de terre, 1 brocoli, 1 œuf, 75 g de farine

A plusieurs endroits, faites des petites incisions dans la peau de la pintade et à l’aide d’un pique à brochette, glissez les rondelles de pancetta sous la peau. Epluchez l’oignon et ciselez-le. Ciselez également une belle poignée de feuilles d’origan. Mélangez oignon et origan au fromage à la faisselle égoutté. Salez et poivrez. Farcissez de ce mélange l’intérieur de la pintade.
Faites chauffer 3 cuillères à soupe d’huile d’olive dans une cocotte en fonte. Dorez la pintade sur tous les côtés. Versez la Grappa et flambez la pintade. Ajoutez les 10 abricots secs et le verre d’eau, assaisonnez et laissez cuire à couvert et à feu doux, pendant 1 h 15.
Pendant ce temps, faites cuire les pommes de terre à la peau pendant 20 minutes, épluchez-les. Cuisez le brocoli détaché en fleurs, 6 à 7 minutes dans de l’eau bouillante salée. Ecrasez les deux légumes, ajoutez l’œuf et la farine, salez et poivrez. Faites chauffer un peu d’huile d’olive dans une poêle anti-adhésive et formez 6 palets. Faites-les dorer 10 minutes de chaque côté. Découpez la pintade et servez-la avec les palets nappés de sauce aux abricots.

Pintade à l'italienne, pintade, Anne et Xavier D'Hondt, ferme d'Hondt, la Viscourt, Linselles, Femina, La CocotteProducteurs : Anne et Xavier D’Hondt
Que feriez-vous par amour ? Seriez-vous capable de tout lâcher ? Anne D’Hondt, oui ! Pour Xavier, ses enfants et une meilleure qualité de vie, elle a troqué blush, rouge à lèvres d’esthéticienne contre baratte, marmites, fourneaux. « Quand on reprend une ferme, il est important qu’une femme travaille avec son mari », disent-ils en chœur. Depuis 10 ans, sur l’exploitation familiale, elle transforme le lait des vaches et les volailles de Xavier, en vol-au-vent, quatre-quarts, pâtés et  terrines.  Amour, toujours…
Ferme d’Hondt, La Viscourt, 59126 Linselles, ouvert  de 9 à 13 h (pas le jeudi) et de 15 h à 19 h 30, fermé lundi et dimanche.

Pintade à l'italienne, pintade, Anne et Xavier D'Hondt, ferme d'Hondt, la Viscourt, Linselles, Femina, La CocotteTrucs et astuces
Une pintade fermière pèse entre 1, 2 et 1, 5 kg. Une fois tuée, plumée, vidée, il faut la laisser reposer 3 à 4 jours et la consommer dans les deux jours qui suivent.
Anne ne la cuisine jamais au four, « c’est trop sec ou alors bourrée de petits suisses ».
Anne la coupe en morceaux et la cuisine en cocotte, avec des pommes, poires ou pêches et le jus de ces fruits quand ils sont au sirop.
Anne n’ajoute jamais d’échalote, ni thym, ni laurier.
Anne laisse cuire sa pintade plus d’1 heure. «Quand c’est cuit, ça se décolle quand on pique avec une fourchette.» Et Xavier, il aime !

Pintade à l'italienne, pintade, Anne et Xavier D'Hondt, ferme d'Hondt, la Viscourt, Linselles, Femina, La Cocotte

Retrouvez cet article dans le cahier central du magazine régional Femina du 25 juin au 1 er juillet 2012 et sur le site La Voix pour les Femmes en cliquant ici.

lundi, 11 juin 2012

Roulé-carré à la confiture fraises-rhubarbe

Vous l’aurez remarqué, la Cocotte adore cuisiner. Mais s’il y a bien une chose qu’elle ne fait pas souvent, voire jamais, c’est la confiture ! Elle aurait tort de se fatiguer, ses amies en font d’excellentes et lui en offrent toujours un ou deux pots. A Verlinghem, au pays de la fraise, Nathalie Saingier pourrait devenir l’amie de la Cocotte. Les confitures, elle connaît. « Alors, Nathalie, on est copines ? »

Roulé-carré à la confiture fraises-rhubarbe, Nathalie Saingier, les confitures de Verlinghem, Femina, la Voix du Nord, la Cocotte

Recette
Roulé-carré à la confiture fraises-rhubarbe
Facile : 1 Cocotte, prix : 1 Caddie, temps : 2 horloges
Pour 6 carrés
50 g de farine, 25 g de fécule de pomme de terre, 2 œufs, 8 cl de lait, 1 càc de levure chimique, 1 pot de confiture fraises-rhubarbe de 230 g, 10 cl de crème liquide, 50 g de sucre, 2 feuilles de gélatine, 2 càs de mascarpone, 100 g de fraises

Faites tremper la gélatine dans un bol d’eau. Faites bouillir la crème liquide puis faites dissoudre la gélatine dans la crème. Quand ça a refroidi, ajoutez et mélangez sucre, mascarpone et fraises lavées et mixées. Mettez au réfrigérateur pendant 2 heures.
Au bout de ces 2 heures, préchauffez le four à 180°c. Mélangez farine, fécule, œufs battus, levure et lait. Versez cette préparation sur du papier sulfurisé posé sur une plaque à pâtisserie. Lissez et enfournez pendant 10 minutes. Démoulez sur un torchon humide et roulez le torchon en attendant que le biscuit refroidisse. Posez ensuite le biscuit sur un film-plastique, étalez tout le pot de confiture dessus et roulez le biscuit. Serrez bien le film-plastique pour former le roulé et mettez au frais pendant 1 heure. Puis à l’aide d’un emporte-pièce carré, montez vos roulés-carrés. Déposez dans le fond, des tranches de roulé en les serrant, tapissez les parois du moule. Remplissez le centre de crème aux fraises puis fermez le dessus avec des petites tranches de roulé. Faites-en 5 autres, décorez de quelques fraises et gardez au frais avant de déguster.

roulé-carré à la confiture fraises-rhubarbe, confiture fraises-rhubarbe, Les confitures de Verlinghem, Nathalie Saingier, Femina, La Cocotte, La Voix du NordProductrice : Nathalie Saingier
Nathalie Saingier, vous lui dites bonjour, elle dit le reste. Quelle pipelette ! Mais aussi quelle énergie ! Toute l’année, elle fait pousser les fruits sur ses terres puis quand vient le froid, elle fait confits, confitures, vinaigres, gelées, sorbets… « Moi, je ne travaille que par sentiment.» Pour une amie malade, elle lance même la confiote, une confiture sans sucre ! Ses enfants disent  qu’elle est productrice agricole, dans le village, on l’appelle Miss Confiture, « et moi, j’aime bien confiturière. »
Les confitures de Verlinghem, confituresverlighem@free.fr, en vente au Panier Vert à Frelinghien

roulé-carré à la confiture fraises-rhubarbe, confiture fraises-rhubarbe, Les confitures de Verlinghem, Nathalie Saingier, Femina, La Cocotte, La Voix du NordTrucs et astuces
La Cocotte ne vous apprendra pas à faire de la confiture, elle vous l’a dit, elle a des amies. Mais elle vous donnera des p’tits trucs pour la manger. Facile, direz-vous mais c’est bien d’y penser.
Dans une petite brioche évidée, sur des crêpes, sur des tartes entre fruits frais et pâte, dans des strudels, sur un gâteau de riz, sur des gaufrettes-maison, dans des génoises, sur de la glace, sur des pommes au four, dans du fromage blanc, sur un yaourt, dans un lassi ou un ice-cream soda, mélangée tout simplement à de la crème liquide,  plus simplement encore,  à la p’tite cuillère… Vous en voulez encore ?

Retrouvez cet article dans le cahier régional du magazine Version Femina, édition Nord-Pas de Calais du 11 juin 2012, n°532 ou sur le site La Voix pour les femmes en cliquant ici.

roulé-carré à la confiture fraises-rhubarbe,nathalie saingier,les confitures de verlinghem,femina,la voix du nord,la cocotte

lundi, 04 juin 2012

Gâteau au fromage blanc chez Clotilde et Frédéric Carré

Y’a fromage blanc et fromage blanc ! Le fromage blanc sans goût, industriel, on l’oublie. Celui qui a le goût de prairies, de vaches, on le choisit. Et avec du sucre, de la cassonade, des fraises, des herbes, on le savoure ! A Flines lez Raches, chez Clotilde et Frédéric Carré, la Cocotte a fait une razzia sur le fromage. Hum, elle adore. Aujourd’hui, gâteau, gâteau !  Sucré ou salé, c’est vous qui choisirez.

gâteau au fromage blanc, Clotilde et Frédéric Carré, les gourmandises du Maraichon, Flines lez Raches, Femina, la Voix du Nord, La Cocotte

Recette : Gâteau au fromage blanc
Pour 8 personnes
Facile : *
Prix : *
Temps : *
250 g de farine, 5 cl d’huile végétale, 1 œuf, eau, sel, 200 g de fromage blanc à la faisselle, 2 càs de crème fraîche, 1 oeuf
Mélangez la farine, l’huile, une pincée de sel, l’œuf et 10 à 15 cl d’eau pour obtenir une boule de pâte non-collante. Laissez-la reposer 30 à 40 minutes. Sur un grand linge propre et fariné, étalez la pâte au rouleau puis étirez-la sur les côtés, en glissant les doigts bien plats, sous la pâte. Il faut avoir un rectangle le plus grand possible.
 Préchauffez le four à 160/170°c.
Mélangez fromage égoutté, crème, oeuf et un peu de sel et étalez la préparation sur le bas du rectangle, dans sa largeur. A l’aide du linge, roulez la pâte pour former un long tuyau. Puis découpez des parts, à l’aide du manche d’une cuillère en bois et en appuyant bien pour sceller les bords. Déposez ces beaux morceaux sur une plaque bien graissée. Arrosez d’un peu de fromage et crème, s’il vous en reste et mettez au four 30 minutes.
A la sortie, saupoudrez ces gâteaux gonflés et dorés,  de sucre et de cannelle et servez-les avec une compote chaude de fruits rouges, de prunes, de pommes. Ou servez-le nature, avec des champignons à la crème, une fondue de poireaux… pour accompagner une viande en sauce.

gâteau au fromage blanc, Clotilde et Frédéric Carré, les gourmandises du maraichon, Flines lez Raches, Femina, la Voix du Nord, la CocotteProducteurs : Clotilde et Frédéric Carré
Spectacle étrange dans le magasin de Clotilde et Frédéric Carré ! Des clients entrent, disent bonjour puis plus rien. Alors Clotilde remplit leurs paniers de produits laitiers. L’un prend 6 yaourts au citron et 3 nature, pour un autre, c’est 4 sucrés, 2 aux fraises, du fromage à la faisselle, 1 livre de beurre... Ils paient et disent au revoir en sortant. Pas plus de trois mots mais des mines réjouies. Ces habitués savent qu’ils vont se régaler. Clotilde aussi a le sourire : «Eh, les clients aiment bien nos produits, on fait du bon boulot.»
Les gourmandises du maraîchon, 106 rue du Maraîchon 59148 Flines lez Raches, ouvert vendredi 9 à 12 h et  15 à 19 h  et samedi  9 à 12 h

Trucs et astuces
Le fromage blanc, c’est du lait additionné de ferments qu’on met à égoutter. Chez les Carré, c’est du lait écrémé, c’est plus léger. Pour obtenir 1 kilo de fromage, il faut 3 litres de lait. Mis à maturer entre 15 et 18 h, on l’égoutte ensuite dans de grands sacs en toile. Suivant les saisons, le goût du fromage blanc diffère.
Ne le conservez pas plus de trois semaines au réfrigérateur.
Utilisez-le nature, sucré, salé, aux herbes.
A la place de la crème fraîche, servez-vous du fromage blanc pour lier une sauce, adjoignez-lui un œuf pour garnir des tartes ou dévorez-le comme Clotilde, avec de la « bonne cassonade du Nord. »

Retrouvez ce reportage dans le magazine Version Femina n°531, semaine du 4 au 10 juin 2012.

mardi, 10 avril 2012

Grosse bêtise chez Julien Campion, à la confiserie Despinoy

Quand la Cocotte veut retomber en enfance, elle n’a qu’à  croquer un petit cube, blanc et irrégulier, au vague look de ticket de métro et au goût mentholé. Une bêtise de Cambrai ! Imaginez  son bonheur  d’aller à Fontaine Notre Dame, chez Despinoy, à la rencontre de Julien Campion, qui fait des bêtises et qui ne se fait jamais disputer. La Cocotte l’a imité, elle a même fait une grosse bêtise. Oh la la !

Grosse bêtise, bêtises de Cambrai, Confiserie Despinoy, Julien Campion, Fontaine Notre-Dame, Femina, Version Femina, La Voix du Nord, La Cocotte

Grosse bêtise
Facile : 1 cocotte, Prix : 1 Caddie, Temps : 1 horloge

Pour 6 grosses bêtises
Biscuit :
50 g de farine, 50 g de sucre, 25 g de fécule de pommes de terre, 2 œufs, 10 cl de lait, 1/2 sachet de levure chimique, 5 cl de crème de bêtises de Cambrai
Couverture :
220 g de chocolat blanc, 30 cl de crème liquide, 2 feuilles de gélatine, 4 bêtises de Cambrai

Préchauffez le four à 180°c. Pour le biscuit, fouettez  jaunes d’œuf et  sucre jusqu’à ce qu’ils blanchissent.  Incorporez farine, fécule, lait et levure. Montez les blancs en neige et incorporez-les au mélange. Répartissez cette mousse  en un rectangle de 40 x 30 cm, sur du papier-cuisson posé sur une plaque à pâtisserie. Faites cuire 10 mn. A la sortie découpez 18 rectangles de 6 cm x 12 environ.  Aspergez de crème de bêtise et laissez les biscuits s’imbiber sous un torchon propre.
Faites tremper les feuilles de gélatine dans un bol d’eau 10 mn. Faites fondre le chocolat blanc dans la crème liquide. Egouttez la gélatine et faites-la fondre dans le mélange chocolat blanc et crème. Mélangez la ganache puis mettez-la à prendre 2 heures au réfrigérateur. Ensuite pour chacune des grosses bêtises,  superposez 3 rectangles tartinés de ganache puis terminez par la ganache en couvrant les côtés.  Faites un trait sur le gâteau en faisant un caramel très rapide aromatisé à la crème de bêtise. Mettez au frais avant de servir. Cassez des bêtises de Cambrai en morceaux puis parsemez-en vos gâteaux.

Grosse bêtise, bêtises de Cambrai, Confiserie Despinoy, Julien Campion, Fontaine Notre-Dame, Femina, Version Femina, La Voix du Nord, La CocotteProducteur : Julien Campion
« Ca coulait de source, je suis né dedans », Julien Campion ne s’est pas posé de questions pour savoir ce qu’il ferait après ses études. Julien fait des bêtises, comme René, son grand-père et François, son papa. « Faire des bêtises, ce n’est pas un secret, ce sont des sucres qui cuisent un certain temps, on y ajoute de la menthe,  on les transforme en bonbon avec une ligne de caramel au-dessus. »
Un conseil, allez visiter la fabrique, l’accueil est chaleureux et si vous êtes sage, vous aurez peut-être le droit de faire aussi des bêtises.
Confiserie Despinoy, Fontaine Notre Dame, visite du lundi au vendredi de 9 à 14 h 30, sur réservation au 0327835757. Site internet : http://www.betises-cambrai-despinoy.fr/

Trucs et astuces
Si vous voulez vous amuser à cuisiner les bêtises de Cambrai, sachez qu’elles fondent rapidement à l’humidité. Alors si vous les ajoutez à une mousse au chocolat ou une glace, faites-le au tout dernier moment. Broyez les bêtises, comme dans la recette de la Cocotte et parsemez-en votre mousse ou votre glace.
Mais n’hésitez pas à parfumer votre pâtisserie grâce au sirop de bêtises ou la crème de bêtises. Il suffirait de quelques gouttes dans du thé pour vous soigner d’un rhume, c’est Anne qui fait les visites qui le dit. « Mais dites-moi, Anne, ce ne serait pas une bêtise, ça ? »

grosse bêtise,bêtises de cambrai,confiserie despinoy,julien campion,fontaine notre-dame,femina,version femina,la voix du nord,la cocotte

Retrouvez cet article dans le cahier central du magazine Version Femina, édition Nord Pas de Calais, du 7 avril 2012 ou sur le site La Voix pour les Femmes, rubrique Cuisine en cliquant sur le lien.

Odile Bazin

lundi, 26 mars 2012

Lapin en cage à la noisette chez Florence Martin

Ne dites pas surtout aux enfants de la Cocotte que leur mère a rencontré une productrice de lapins, ils ne le savent pas. C’est vrai, c’est tellement mignon, un lapin. C’est Florence Martin, la productrice elle-même qui le dit. A Landas, entre Saint-Amand et Orchies, elle les élève, elle les bichonne puis avec le cœur gros, elle les prépare à la moutarde. Et à la noisette, vous avez déjà essayé ?

Lapin en cage à la noisette chez Florence Martin, Femina, La Voix du Nord, La Cocotte, lapin, noisettes, Le Panier Nature, 520 rue Miron Zlatin, Landas

Lapin en cage à la noisette
Pour 6 personne

Facile : **, Prix : **, Temps : **
500 g de lapin (cuisses,  épaules et os), 300 g de chair à saucisse, 1 crépine, 3 gousses d’ail, ½ oignon, 20 noisettes, bouquet garni, sel, poivre, un peu de matière grasse

Faites tremper la crépine dans un grand bol d’eau fraîche. Désossez soigneusement les morceaux de lapin. Dans un faitout, faites fondre la matière grasse choisie et faites revenir les os récupérés. Salez, poivrez. Mouillez avec un 1/2 litre d’eau, ajoutez un bouquet garni et faites cuire à petits bouillons pendant une heure.
Pendant ce temps, passez la viande désossée au hachoir à viande. Décortiquez les noisettes, cassez-les en deux. Epluchez et ciselez l’ail et la moitié d’oignon. Mélangez le lapin haché, la chair à la saucisse, les noisettes, l’ail et l’oignon. Salez et poivrez. Partagez la « farce » en six portions égales. Egouttez la crépine, étalez-la sur le plan de travail, coupez-la aussi en six parties égales. Déposez dans le bas des morceaux de crépine, une portion de lapin, rabattez les côtés vers le centre et roulez la crépine jusqu’en haut, en serrant bien, pour former une crépinette.
Faites fondre un peu de matière grasse dans une poêle et faites dorer les six crépinettes. Filtrez le bouillon. Déglacez la poêle avec le bouillon et laissez cuire à découvert 20 à 25 minutes.
Servez chaud avec la sauce et une purée de légumes ou mangez froid, sans sauce, avec une salade d’endives.

Lapin en cage à la noisette chez Florence Martin, Femina, La Voix du Nord, La Cocotte, lapin, noisettes, Le Panier Nature, 520 rue Miron Zlatin, LandasProductrice : Florence Martin
Avant de prendre un congé parental, Florence était préparatrice en pharmacie. Son patron aimait faire des vitrines « vivantes » avec des petits animaux mais il ne les gardait pas. C’est Florence qui les récupérait. En 2004, trois enfants et quelques poules et lapins plus tard, elle décide de se lancer dans la production de volaille et le maraîchage. « Et voilà, c’est parti. » Elle laisse à son mari la tâche difficile de tuer les lapins, « moi, je ne peux pas, ce sont des peluches pour moi » mais c’est elle qui les choisit « toujours dodus » pour ses clients, de plus en plus nombreux.
Au panier nature, 520 rue Miron Zlatin, 59310 Landas, 0320791600, magasin ouvert tous les jours.

Lapin en cage à la noisette chez Florence Martin, Femina, La Voix du Nord, La Cocotte, lapin, noisettes, Le Panier Nature, 520 rue Miron Zlatin, LandasTrucs et astuces
Faites comme Florence, choisissez un lapin rondouillard, l’idéal est un lapin de 4 à 5 mois, dont le poids est de 1, 8 à 2 kg. S’il est tué de la veille, il se garde trois jours au réfrigérateur, pas plus.
Choisissez le râble (du bas des épaules jusqu’à la queue) pour le faire rôtir, sauter ou braiser mais entourez-le d’une crépine pour éviter que la viande ne se dessèche. Arrosez-le cidre, de bière ou vin…
Choisissez les morceaux restants (cuisses et épaules) pour préparer des farces. Pour un pâté, mettez lapin et chair à saucisse en quantités égales.
Florence l’aime à la moutarde et à la crème. Et vous ?

Odile Bazin

Lapin en cage à la noisette chez Florence Martin, Femina, La Voix du Nord, La Cocotte, lapin, noisettes, Le Panier Nature, 520 rue Miron Zlatin, Landas

Retrouvez ce reportage dans le cahier central de Version Femina, édition Nord Pas de Calais du 24 mars 2012.

lundi, 12 mars 2012

Farmcake au beurre salé chez Véronique Painchart

A Rainsars,  petit village non loin d’Avesnes sur Helpe, en plein cœur du bocage, dans sa belle ferme aux briques rouges, chaleureuse et énergique, Véronique fait son beurre. Du bon beurre avec un joli dessin dessus. Ca la détend, dit-elle. Et vous, avez-vous besoin de vous détendre ? Malaxer de la pâte pour faire un gâteau au beurre, moelleux à souhait, ça vous ferait du bien ?  Alors c’est parti !

farmcake au beurre salé, Véronique Painchart, Ferme du pont de l'écluse, Rainsars, beurre salé, beurre, Femina, la Cocotte, Odile Bazin, la Voix du Nord

Recette : Farmcake au beurre salé
Facile : 1 Cocotte, prix : 1 Caddie, temps : 1 horloge
Pour 12 personnes
Fond :
200 g de sucre, 200 ml de crème liquide, 3 œufs, 300 g de farine, 1 sachet de levure chimique, le zeste d’un citron vert bio
Couverture :
100 g de sucre blanc et 100 g de vergeoise brune, 125 g de beurre salé, 8 cl de lait, 100 g d’amandes effilées

Préchauffez le four à 200°C. Avec un fouet, mélangez les œufs, le sucre et la crème liquide. Ajoutez la levure puis la farine petit à petit. Terminez par le zeste du citron.
Dans un moule à bords hauts en silicone, versez cette préparation et faites cuire au four pendant 10 mn.
Pendant ce temps, faites ramollir le beurre puis mélangez-le aux deux sucres. Versez le lait petit à petit pour obtenir une crème épaisse. Au bout des 12 minutes de cuisson, sortez le gâteau du four et étalez la crème au beurre et au sucre sur toute la surface du gâteau. Attention de ne pas transpercer le gâteau. Couvrez le dessus d’amandes effilées puis remettez au four. Laissez cuire pendant 20 minutes en baissant la température à 180°c au bout des dix premières minutes. Les bords vont caraméliser. Hum !
Arrêtez le four et laissez le gâteau refroidir entièrement dans celui-ci.
Conseil : Si vous n’aimez pas le beurre salé, remplacez-le par du beurre non salé mais ajoutez ½ cuillère à café de sel dans le fond du gâteau.

farmcake au beurre salé, Véronique Painchart, Ferme du pont de l'écluse, Rainsars, beurre salé, beurre, Femina, la Cocotte, Odile Bazin, la Voix du NordProductrice : Véronique Painchart
Avant de se marier, à voir sa future belle-mère toujours fatiguée, Véronique disait « Je ne ferai jamais de beurre ! » Quelque 20 ans plus tard, Véronique fait son beurre, toutes les semaines. « Mon beurre, c’est un anti-stress.  Je me retrouve toute seule, au calme. » Il est prêt le vendredi, juste à temps pour recevoir ensuite les groupes venus visiter la ferme dans le cadre de «Bienvenue à la ferme. « Des gens de tous âges, qui ne se connaissent pas se mettent à se parler. Des liens se créent. C’est très fort. »
Ferme du pont de l’écluse, 59177 Rainsars, 03 27 59 13 39. Boutique ouverte toute la semaine

farmcake au beurre salé,véronique painchart,ferme du pont de l'écluse,rainsars,beurre salé,beurre,femina,la cocotte,odile bazin,la voix du nordTrucs et astuces
Le beurre de ferme, y’a pas mieux ! Si une balade vous mène près d’une ferme qui en produit, faites le plein. Véronique le dit, « le beurre, ça se congèle très bien. »
Attention toutefois  de ne pas le mettre à côté d’aliments qui sentent fort, les poireaux ou les oignons par exemple ! Ensuite laissez-le décongeler au réfrigérateur, en respectant le principe ci-dessus et ne le gardez pas plus de trois semaines. 
Et si une balade vous mène chez Véronique, profitez-en pour acheter son fromage à graisser. Elle vous donnera ses recettes, vous allez adorer.

Odile Bazin

farmcake au beurre salé, Véronique Painchart, Ferme du pont de l'écluse, Rainsars, beurre salé, beurre, Femina, la Cocotte, Odile Bazin, la Voix du Nord

Retrouvez ce reportage dans le cahier central du magazine Version Femina, édition Nord Pas de Calais du 10 mars 2012 et sur le site La Voix pour les Femmes en cliquant ici.

lundi, 27 février 2012

Caudrée à la bière de printemps

Dans un mois, le printemps revient. Ça se fête, non ? Et si on fêtait ça avec une petite soupe à la bière? Une bière de printemps ? Au cœur des Weppes, à Marquillies, chez le paysan-brasseur Bertrand Coustenoble, cette année, la bière de printemps aura un parfum de cardamome. Un soupçon de curry, quelques légumes, des poissons de saison, des moules et la marmite de la Cocotte renaît !

Caudrée à la bière de printemps
Facile : 1 Cocotte, Prix : 2 Caddie, Temps : 1 horloge

Pour 6 personnes
1 poireau, 1 oignon, 20 g de beurre ,2 carottes ,2 pommes de terre Bintje, Thym, ½ càc de curry, sel et poivre , 1 litre de moules, 500 g de filet de poisson de saison, 300 g de haddock, 20 cl de lait, 1, grande bouteille de bière ambrée , Facultatif : 6 chinchards

caudrée à la bière de printemps, bière de printemps, ferme des mottes, Marquillies en Weppes, Bertrand Coustenoble, Bertrand et Ingrid Coustenoble, Femina, La Voix du Nord, La Cocotte



Enlevez la peau du haddock et faites-le pocher 5 minutes dans 20 cl de lait. Réservez.
Epluchez le poireau, enlevez la partie touffue et le vert et détaillez le blanc bien lavé en fines rondelles. Epluchez l’oignon et ciselez-le. Faites fondre le beurre dans une marmite et faites revenir doucement poireau et oignon. Épluchez carottes et pommes de terre et râpez-les. Ajoutez-les à la marmite. Salez, poivrez, ajoutez le curry et versez la bouteille de bière. Couvrez et laissez cuire à feu doux pendant 15 minutes.
Pendant ce temps, grattez les moules et faites-les cuire avec un peu de thym dans une grande casserole. En 5 minutes, elles devraient être prêtes.
Dans la marmite, ajoutez le haddock égoutté et effilé et les filets de poisson. Si vous voulez, ajoutez aussi les chinchards. Laissez cuire encore 6 à 7 mn. Vérifiez que les poissons soient bien cuits. Rectifiez l’assaisonnement, ajoutez un peu d’eau si la caudrée vous semble trop épaisse.
Puis servez-la avec les moules non décortiquées, dans de grandes assiettes creuses.

caudrée à la bière de printemps, bière de printemps, ferme des mottes, Marquillies en Weppes, Bertrand Coustenoble, Bertrand et Ingrid Coustenoble, Femina, La Voix du Nord, La CocotteProducteur : Bertrand Coustenoble
«Pour faire de la bière, il faut trois choses, une marmite, un récipient fermé et du gaz. Quand on comprend le système, on peut rarement se tromper», dixit Bertrand Coustenoble. Ça tombe bien, il a tout compris. L’œil qui frise, il se définit comme un paysan-brasseur et maîtrise sa production de bière de A à Z, ou « du champ d’orge à la chope. » Son laboratoire est sa cuisine, il se fait plaisir en créant « un produit authentique, local et de qualité ». Puis, pas avare en conseils, il vend sa bière fermière chez des agriculteurs et dans des circuits courts.
Ferme des Mottes 59274 Marquillies, 03 20 32 56 27 (magasin ouvert le samedi matin)

Trucs et astuces
La Cocotte ne vous apprendra rien ! Les plats à base de bière sont légion, surtout dans notre région.
Mais quelle bière pour quel plat ? Là est la question !
On dit qu’elle attendrit les viandes à la cuisson. Alors Gibier et bœuf avec une brune, viande blanche, porc ou veau avec une blonde. Dans une soupe, une blonde ou une ambrée, c’est plus léger. Dans un dessert, comme un sabayon ou des crêpes, une blonde aussi.
Bertrand l’a définitivement adoptée pour les moules. « C’est beaucoup plus digeste. » Et vous, comment la cuisinez-vous ?
A consommer avec modération.
Odile Bazin

 

caudrée à la bière de printemps, bière de printemps, ferme des mottes, Marquillies en Weppes, Bertrand Coustenoble, Bertrand et Ingrid Coustenoble, Femina, La Voix du Nord, La Cocotte

Retrouvez cet artcile dans le supplément Femina de la Voix du Nord du samedi 25 février 2012 et sur le site la Voix pour les femmes, rubrique Cuisine en cliquant ICI.

lundi, 23 janvier 2012

Mini moka trifle

Pas besoin de carte routière, ni de GPS  pour trouver l’entrepôt de torréfaction de Betty et Franck à Aire sur la Lys. Il suffit d’humer l’air et de se laisser guider par la bonne odeur de café. Une fois arrivée, à la vue de tous les gros sacs de jute, la Cocotte a fait le tour du monde. Pour vous, elle a choisi un 100% Arabica du Costa Rica et a préparé un petit dessert vraiment trop fort… de café !

mini moka trifle, le comptoir du lys, Franck Boitez, Betty Rivière, Aire sur la lys, Femina, laCocotte

Mini moka trifle
Pour 6 personnes, Facile : 1 Cocotte, Prix : 1 Caddie, Temps : 1 horloge
½ litre de lait, 2 cuillères à café de café expresso, 2 œufs, 75 g de sucre en poudre, des biscuits (Casse-croûte, spéculoos, sablés…), 1 bocal de cerises Amarena ou à l’eau de vie, 3 pommes à cuire
20 g de beurre, un peu de cassonade, le jus d’un citron, cannelle en poudre, 6 verrines assez grandes

Faites bouillir le demi-litre de lait. Versez les deux doses de café expresso,  laissez infuser à petits bouillons 3 minutes. Filtrez le lait pour enlever le café.
Battez vigoureusement les deux œufs et le sucre en poudre. Quand le mélange a blanchi, versez-le sur le lait filtré tout en mélangeant et remettez sur le feu. Quand la crème a bien épaissi, arrêtez la cuisson et réservez.
Epluchez les pommes et coupez-les  en morceaux après avoir enlevé le trognon. Dans une poêle, faites fondre le beurre, ajoutez les pommes et le jus de citron, saupoudrez de cassonade et d’une pincée de cannelle et laissez caraméliser 3 minutes.
Récupérez le jus dans lequel les cerises se trouvent. Imbibez de ce jus, les biscuits. Déposez les biscuits dans le fond des verrines. Recouvrez-les de cerises. Versez 3 cuillères de crème au café puis les pommes caramélisées à la cannelle. Terminez avec la crème au café et quelques cerises, s’il vous en reste.
Mettez les verrines au frais et servez-le au minimum 2 heures après.


mini moka trifle, le comptoir du lys, Franck Boitez, Betty Rivière, Aire sur la lys, Femina, la CocotteLes producteurs : Betty Rivière et Franck Boitez
Depuis plus de vingt ans, Betty et Franck voyagent par correspondance. Le frère et la sœur reçoivent des sacs de café vert du monde entier, Kenya, Brésil, Indonésie, Guatemala, Colombie, Ethiopie…. Dans une belle et antique machine, ils torréfient les grains puis les assemblent pour obtenir plus de trente sortes de cafés subtils, légers, fruités ou suaves, forts ou acidulés, qu’ils conseillent de boire à certaines heures de la journée. Franck permet même aux clients de choisir le degré de mouture en fonction de leur moyen d’infusion. Et un café ! Un !
Le Comptoir du Lys, 10 rue des Alliés, Aire sur la Lys, 0321392220, www.lecomptoirdulys.com

mini moka trifle, le comptoir du lys, Franck Boitez, Betty Rivière, Aire sur la lys, Femina, la CocotteTrucs et astuces
-« Franck, vous qui êtes de bon conseil, pour un dessert, je choisis quel café ?  -Hum, un Moka Sidamo d’Ethiopie. Et pour corser le goût, ajoutez quelques gouttes d’extrait de café. »
-« Et mes paquets de café, je les conserve comment ? -Au congélo, la Cocotte et ne prélevez que la quantité nécessaire. »
-« Franck, et le matin, je bois quoi ? –Hum, un café riche en robusta le matin, un Arabica du Brésil, le soir et, à la place d’un « déca », un Santos du Brésil, très léger en caféine. »
-« Eh, la Cocotte, un p’tit café d’Afrique de l’Est, un Kenya, à l’arôme sauvage, ça vous dit ? Et un café, un !»

mini moka trifle, le comptoir du lys, Franck Boitez, Betty Rivière, Aire sur la lys, Femina, la Cocotte

Odile Bazin

Retrouvez ce reportage sur le site La Voix pour les Femmes, dans la rubrique Cuisine et dans le magazine Version Femina, cahier central, n°512 du 21 janvier 2012.

mercredi, 18 janvier 2012

s'bobo alla parmigiana

Des petites bulles d’air, légères, légères, saupoudrées de parmesan… Des poivrons  sautés, comme ça, avec une petite pointe d’ail… Et un filet d’huile d’olive…  C’est pour qui ?

s'bobo alla parmigiana

Pour une vingtaine de petits pains
Ingrédients : 250 g de farine type 55, 10 cl d’eau tiède, 30 g de levure du boulanger, 1 càc de sel fin, huile d’olive, 2 poivrons, 3 gousses d’ail, poivre et origan.
Préparation 30 mn – Cuisson : 1 à 2 mn par fournée – Coût : * - Difficulté : * - Ustensile : tajine et rouleau à pâtisserie.
Versez la farine dans un plat creux et ajoutez le sel. Emiettez la levure de boulanger dans les 10 cl d’eau tiède. Délayez. Versez le liquide sur la farine, ajoutez 2 cl d’huile d’olive et mélangez pour obtenir une boule de pâte non-collante. Couvrez le plat d’un torchon propre et laissez lever 1 heure dans un endroit chaud. Au bout d’1 heure, prélevez des petites boules de pâte et  faites-en des cercles sur un plan fariné. Coupez les cercles de 12 à 15 cm de diamètre en deux. Faites chauffer 5 cl d’huile dans le plat à tajine, mettez vos deux demi-cercles dans l’huile chaude, couvrez et laissez cuire 1 mn, retournez-les et laissez-les encore 1 mn. Sortez-les et déposez-les sur du papier ménage. Faites de même pour toute la pâte en ajoutant un peu d’huile au besoin. Dans une casserole, faites revenir des lamelles de poivrons rouges et de l’ail ciselé dans de l’huile d’olive. Salez et poivrez, ajoutez l’origan et servez avec les s’bobos saupoudrés de parmesan.

18.01.2012

lundi, 09 janvier 2012

Rassacache aux lingots du Nord

Le rassacache, vous connaissez ? C’est un bon plat d’hiver, qui tient au corps.  C’est, comme qui dirait, le cassoulet du Nord… Pour le réussir, il faut deux choses, une recette transmise par une grand-mère et de véritables lingots du Nord. La recette, la Cocotte a la meilleure et les lingots, y’a pas mieux. Ils viennent de la ferme de Joël Houbart, à Busnes, à côté de Béthune. Y’a plus qu’à !

rassacache aux lingots du Nord, Rassacache, lingots du Nord, Joël Houbart, Busnes, Ferme Houbart, 403 rue de la Pierrière

Recette  : Rassacache aux lingots du Nord
Facile : 1 Cocotte, prix : 1 Caddie, temps : 2 horloges

Pour 6 personnes
1 jarret de porc d’1, 5 kg, 500 g de lingots du Nord, ½ chou frisé, 6 pommes de terre, 3 carottes, 1 poireau, bouquet garni, 2 oignons, laurier et 2 clous de girofle, sel, poivre, beurre

Dans une marmite d’eau salée, faites cuire le jarret pendant 2 heures, avec un bouquet garni, un oignon piqué de laurier, les clous de girofle et le 1/2 chou coupé en 2 dont vous aurez enlevé le cœur.
1 heure après le début de la cuisson, mettez les lingots du Nord dans une casserole. Mouillez-les avec 5 louches de bouillon de la marmite et faites-les cuire une heure, en surveillant en permanence la cuisson. Il ne faut pas qu’ils se transforment en purée. Ajoutez du bouillon si nécessaire.
Vous pouvez aussi les enfermer dans une étamine et les mettre dans la marmite. Mais pour les surveiller, c’est plus difficile !
Au bout d’une heure trente, épluchez carottes, pommes de terre et poireau, ajoutez-les dans la marmite avec la viande et faites cuire 30 minutes environ.
Au moment de servir, faites fondre du beurre dans une poêle. Emincez le second oignon et faites-le roussir dans le beurre. Ecrasez les pommes de terre et les carottes et ajoutez-les à la poêle. Remuez et faites dorer quelques instants. Mouillez avec un peu de bouillon pour ne pas que ça attache. Salez et poivrez.
Mélangez le chou frisé et le poireau  aux lingots et servez avec la viande et les légumes rissolés en proposant de la moutarde forte.

rassacache aux lingots du Nord, Rassacache, lingots du Nord, Joël Houbart, Busnes, Ferme Houbart, 403 rue de la PierrièreProducteur : Joël Houbart
Vous n’imaginez pas ce que ça représente de faire pousser des lingots ! C’est la raison pour laquelle, ses lingots, Joël Houbart en prend soin comme si c’était de l’or. Cette activité familiale, encore peu mécanisée, prend un temps fou. Joël les sème, les met « en perche » pour les faire sécher, les récolte, les « bat » pour séparer les graines des gousses et les trie un par un. Oui, un par un ! Puis il les range dans des sacs de jute, prêts pour la distribution. Pas étonnant que  les lingots du Nord aient obtenu un label et une IGP (indication géographique protégée) !
Ferme Houbart, 403 rue de la Pierrière, 62350 Busnes, 0321660448

Trucs et astuces
Quand vous achetez des lingots du Nord, si vous ne les cuisinez pas tout de suite, enfermez-les dans un récipient en plastique ou un sac-plastique et mettez-les au congélateur. Comme ils sont secs, ils ne colleront les uns aux autres. Ensuite prenez la quantité désirée et refermez le récipient.
Contrairement aux autres haricots secs, les lingots du Nord n’ont pas besoin de trempage avant la cuisson.
Pour avoir un lingot tendre, surveillez attentivement la cuisson,  15 minutes en autocuiseur et une petite heure en marmite.
Joël les apprécie froids, le lendemain, en vinaigrette. Et vous ?

Rassacache aux lingots du Nord, lingots du Nord, rassacache, Joël Houbart, Ferme Houbart, Busnes, 403 rue de la Pierrière, La Cocotte, Version Femina

Retrouvez ce reportage dans le magazine Version Femina Nord Pas de Calais du samedi 7 janvier 2012 et sur le site La Voix pour les femmes dans la rubrique Cuisine en cliquant ICI.

Odile Bazin

dimanche, 01 janvier 2012

Voeux 2012

voeux 2012,la cocotte,bonne année

vendredi, 16 décembre 2011

Sarmale

Sur la table de nos amis les Roumains, le jour de Noël, on trouve des « sarmale », feuilles de chou farcies de viande et de riz, avec crème et mamaliga, une sorte de polenta.

sarmale, feuilles de chou farcies, roumanie, cuisine roumaine

Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 chou blanc, 300 g de porc haché, 2 oignons, 300 g de riz rond, ½ boîte de concentré de tomate, sel et poivre, crème fraîche épaisse, jus de citron, 1 càs d’huile.
Préparation : 30 mn – Cuisson : 2 h 30 – Coût : * - Difficulté : *
Faites tremper le riz 30 mn dans de l’eau froide. Détachez une douzaine de feuilles de chou, enlevez la côte centrale. Faites blanchir ces feuilles dans une casserole d’eau bouillante le temps qu’elles se ramollissent. Egouttez-les. Détaillez en fines lamelles le reste du chou en prenant soin d’enlever le cœur. Mélangez porc, oignons ciselés et riz non cuit. Salez et poivrez. Farcissez-en les feuilles et formez des rouleaux. Dans une grande cocotte, faites chauffer la cuillère d’huile, ajoutez la moitié des lamelles de chou et le concentré de tomate. Salez, poivrez et mélangez. Déposez par-dessus les feuilles de chou farcies puis terminez avec l’autre moitié des lamelles de chou. Versez un verre d’eau, couvrez et laissez cuire à feu doux pendant 2 h 30. Ajoutez un verre d’eau et surveillez régulièrement qu’il y a aussi de liquide. Servez les feuilles de chou et le chou accompagnés d’une cuillère de crème fraîche mélangée à quelques gouttes de jus de citron.

16.12.2011