mardi, 22 janvier 2019

Oignons farcis

Tous les goûts sont dans les merguez. Si vous les choisissez parfumées, elles seront parfumées. Epicées, elles seront épicées. Pimentées…

Oignons farcis, la cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 6 oignons jaunes ou rouges, 6 merguez, 200 g de fromage de chèvre frais, huile d’olive, eau. Facultatif : coulis de tomates
Préparation : 30 min – cuisson : 45 min – coût : * - difficulté : **
Préchauffez le four à 180° C. Coupez la base des oignons pour qu’ils ne tombent pas dans le plat. Coupez les chapeaux. Pelez les oignons et videz-les délicatement avec une petite cuillère. Gardez un peu de « chair » d’oignons pour la cuisson. Nettoyez l’intérieur et retournez les oignons dans l’évier pour les égoutter. Enlevez la peau de chaque merguez. Mettez la viande dans un plat creux, ajoutez le fromage de chèvre frais et mélangez la viande à la main. Farcissez-en les oignons.
Huilez légèrement le plat à gratin, ajoutez la chair des oignons dans le fond et posez les oignons farcis dessus. Couvrez les oignons de leur chapeau, versez encore une fois un filet d’huile et enfournez d’abord 30 minutes. Puis baissez la température sur 150° C et laissez encore 15 à 20 minutes. Ajoutez de l’eau au besoin en cours de cuisson et/ou du coulis de tomates. Servez avec de la semoule, du riz ou du quinoa.

dimanche, 20 janvier 2019

Poule au pot

Sur la photo, vous constaterez que le riz et la sauce blanche sont facultatifs. Mais quand on a un bon bouillon, pourquoi s’en priverait-on ?

Poule au pot, La Cocotte, la Voix du Nord

« Si Dieu me donne encore de la vie, je ferai qu'il n'y a pas de laboureur en mon royaume qui n'ait moyen d'avoir une poule dans son pot », ainsi aurait parlé Henri IV. Autrement dit, après des temps de guerre et de disette, avec cette phrase aux accents empathiques, on montrait que le roi souhaitait richesse et prospérité à ses sujets. Belle phrase et beau plat, non ? Plat du Béarn où la poule peut être farcie ou pas, où tous les légumes de l’hiver ont leur place, où le riz peut se glisser sous des cuillères de sauce blanche, où le bouillon offre une multitude de recettes et plat qui réchauffe tous les ventres et les cœurs, ainsi est la poule au pot.

Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 belle poule un peu grasse, 1 morceau de bœuf à pot-au-feu, 4 poireaux, 4 pommes de terre, 4 carottes, 4 navets, oignon, clous de girofle, thym, laurier, 250 g de riz, 30 g de beurre et de farine, sel et poivre.
Préparation : 15 min – cuisson : 2 h – coût : * - difficulté : * - ustensile : marmite

Poule au pot, La Cocotte, la Voix du Nord

Plongez la poule et le bœuf dans une grande marmite d’eau avec 1 oignon piqué de laurier et de clous de girofle, ajoutez sel et thym et mettez à bouillir 1 h 30. Baissez la température dès que l’eau bout.
Préparez les poireaux, épluchez et lavez les autres légumes et plongez-les dans le bouillon au bout de ce temps. Comptez 30 minutes pour la cuisson de ces légumes.
Faites un roux avec le beurre et la farine et versez quelques louches du bouillon pour faire la sauce blanche. Salez et poivrez et laissez épaissir quelques instants. Faites cuire le riz à part, dans du bouillon.
Enlevez la peau de la poule et coupez la volaille en morceaux plus ou moins gros.
Servez la poule avec le morceau de bœuf, les légumes et le riz et couvrez le riz de sauce blanche.

vendredi, 18 janvier 2019

Salade saumon

Un peu de couleurs et saveurs asiatiques dans le gris triste et morne de l’hiver, ça ne fait pas de mal. Et un peu de vitamines aussi...

Salade saumon, la Cocotte, la Voix du Nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 petite poignée de tomates-cerises séchées, 1 citron bio, 300 g de dos de saumon bio, 1 avocat, ½ oignon doux ou rouge, huile de colza, 200 g de riz à sushi, 2 cuillères à soupe de noix de coco râpée, sel, poivre blanc.
Préparation : 20 min – cuisson : 15 min – coût : * - difficulté : *
Rincez abondamment le riz à sushi et faites-le cuire suivant les indications données sur le paquet.
Pressez le citron et versez-le sur les tomates séchées coupées en petits morceaux. Enlevez la peau du saumon, coupez-le en petits dés. Ajoutez au citron et aux tomates et rangez le saladier au réfrigérateur. Dénoyautez l’avocat et coupez-le en petits cubes.
Pelez et coupez en tout petits dés l’oignon. Mélangez avocat et oignon au poisson. Ajoutez une lichette d’huile de colza. Rectifiez l’assaisonnement. Formez 6 galettes de riz épaisses d’1 centimètre et recouvrez-les de la salade au saumon. Parsemez de noix de coco râpée et servez bien frais. Proposez des crevettes.

jeudi, 17 janvier 2019

C'est quoi, ça, Maman ? Alors, ça, c'est le personal blender SA-FP1001WG Active de Sharp

Prenez un jeune ou une jeune, mettez-le ou la en face de fruits et observez sa mine se déconfire à mesure. « Oh non, encore ! Oui, j’ai bien reconnu ces trucs ! Ce sont des fruits que tu veux à tout prix que j’ingurgite, Maman, je ne suis pas ignare ! » semble-t-il ou t-elle vous dire. « Tu me répètes sans cesse que c’est bon pour moi, que ça fait du bien en hiver, que je m’en rendrai compte quand il sera trop tard, que pour les légumes c’est pareil, que ci…, que ça…. », ajoute-t-il ou -t-elle en ponctuant son dialogue de pffff…, de rhooo.. , de marrr...
salade saumon,la cocotte,la voix du nordMaintenant présentez-lui ou elle un petit appareil au pied gris, au corps blanc, à la gourde à capuche blanche et verte avec un p’tit bouchon vert tendre et un p’tit bouton de la même couleur qui traîne depuis quelques jours sur le plan de travail.
Faites preuve d’autorité et obligez-le ou la à se saisir de ce petit appareil. « Tu m’obéis maintenant ? » Perfidement défiez-le ou la en lui disant mièvrement que c’est un objet n’tech’, fruit de la recherche conjointe du MIT et de la Nasa dont son père ne veut pas se servir parce qu’il ne va pas savoir et que son p’tit frère, avec ses airs de petit morveux, veut utiliser coûte que coûte pour faire comme les grands et observez.
Le ou la jeune s’empare prestement de l’objet et le remplit de ces fruits négligemment posés là par vous-même, sa génitrice. Et en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire (6,35 secondes montre en main), il dévisse la gourde de sa base, visse le p’tit bouchon vert tendre, bascule l’opercule, appui sur le petit bouton vert tendre et mixe tous les fruits de la maison…
salade saumon,la cocotte,la voix du nordEt là, ô miracle, sur le principe du « C’est moi qui l’ai fait alors je le goûte », il ou elle engloutit le contenu de la gourde en ne laissant aucune goutte ! Il ou elle va même jusqu’à rincer l’objet parce que sur le papier, il est stipulé nettoyage rapide ! Wouchhhhhh ! 3 secondes !
Dans la foulée et l’ivresse de la nouveauté il ou elle se refait même une deuxième gourde et l’emmène dans son petit sac d’écolier-ère pour se goinfrer de fruits qu’il y a à peine dix minutes, il ou elle trouvait écœurants, repoussants, avilissants.
Et là, au même moment, dites-vous que la technologie a du bon ! Aussitôt après, racontez à toutes vos copines cette histoire avec fierté et apercevez-vous que toutes sans exception, toutes vos copines ont un p’tit engin pareil. Et là, dites-vous… Non, ne dites rien, n’ayez plus de mots, soyez muette, déconfite, de la couleur du p’tit bouton du bazar ! Quoi ? Elles connaissent ce truc ? Non ?!
Elles connaissent le Personal blender SA-FP1001WG Active de Sharp

lundi, 14 janvier 2019

Crème de champignons à la crème de parmesan

Cette crème, c’est une crème ! Douce, chaude, parfumée, subtile, agréable, elle a toutes les qualités. Une crème, vous dis-je !

Crème de champignons à la crème de parmesan, la Cocotte, la Voix du Nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 500 g de champignons de Paris, 20 g de beurre, 1 citron, 1 échalote, 500 ml  d’eau, 30 g de parmesan râpé, 300 ml de crème liquide, sel et poivre.
Préparation : 20 min – cuisson : 20 min – coût : * - ustensiles : cocotte-minute, plaque à pâtisserie, feuille de papier-cuisson, fouet électrique et mixeur.
Coupez finement les champignons bien propres. Faites fondre le beurre dans la cocotte-minute puis ajoutez les champignons. Salez, poivrez, versez le jus d’un citron pressé et une échalote pelée. Mélangez rapidement, fermez et mettez la cocotte sous pression 15 minutes.
Pendant ce temps, préchauffez le four à 200° C, posez le papier-cuisson sur la plaque à pâtisserie et saupoudrez-le de parmesan. Enfournez pendant 10 minutes. Laissez refroidir.
Passez les champignons au blender. Ajoutez 200 ml de crème liquide. Rectifiez l’assaisonnement. Ne salez pas trop, le parmesan va s’en charger.
Montez le reste de crème en chantilly, ajoutez le parmesan refroidi et réduit en poudre. Servez la soupe dans des assiettes creuses et déposez au centre une cuillère de crème au parmesan.

jeudi, 10 janvier 2019

Daïkon tout blanc en condiment

Un petit conseil, dans le réfrigérateur, enfermez votre daïkon. Ce légume tout pâle en couleur ne l’est pas en odeur.

Daïkon tout blanc en condiment, la Cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 morceau de daïkon de 500 g, du gros sel gris de Guérande, 1 yaourt-nature, 1 petit bouquet de ciboulette. Facultatif : poivre blanc.
Préparation : 15 min – cuisson : aucune – coût : * - difficulté : *
Pelez le morceau de radis blanc à l’aide d’un épluche-légumes. Coupez le morceau en 4 dans la longueur puis en très fines tranches. Déposez les tranches dans une passoire et saupoudrez-les de gros sel. Laissez-les dégorger pendant 2 à 3 heures. Ensuite rincez-les.
Lavez et ciselez la ciboulette, mélangez-la au yaourt puis mélangez cette sauce aux petits morceaux de daïkon. Vous pouvez poivrer si vous en avez envie mais le daïkon est déjà bien relevé. Mettez cette petite salade au frais jusqu’au moment de la déguster avec de la charcuterie, une purée de pommes de terre, un rôti de porc froid ou chaud, des crevettes ou du poisson blanc.

mardi, 08 janvier 2019

Ravioles au chou

Dans toute la vallée, on louait le génie de la Cocotte et on disait gaiement « as-tu goûté ses ravioles au chou, boudiou ? »

Ravioles au chou, ravioles, chou, la Cocotte, la Voix du Nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : ¼ de chou blanc, 300 g de chair à saucisse, 200 g de farine type 65, 2 œufs, sel, poivre, ½ cuillère à café de graines de carvi, beurre, quelques champignons de Paris, crème liquide.
Préparation : 30 min – cuisson : 30 min – coût : * - ustensiles : rouleau à pâtisserie et moule à chausson de 12 cm de diamètre
Faites bouillir une casserole d’eau salée. Tranchez le chou très finement et ajoutez-le dans la casserole. Aux premiers bouillons, arrêtez la cuisson et laissez le chou ramollir.
Egouttez le chou et faites-le sauter dans un peu de beurre. Quand il est tendre, ajoutez la chair à saucisse, les champignons en lamelles, le carvi et assaisonnez.
Mélangez farine et œufs, ajoutez une pincée de sel et formez une boule bien dense. Au besoin ajoutez un peu d’eau ou d’huile.
Abaissez la pâte à ravioles en 12 cercles réguliers. Farcissez-les de pâte et refermez-les bien. Faites bouillir de l’eau dans un faitout et plongez-y les ravioles. Laissez-les cuire moins de 10 minutes. Servez-les avec un filet de crème liquide et une salade.

 

Ce samedi, rendez-vous au Furet du Nord de Coquelles, près de Calais à partir de 14 h, la Cocotte y sera pour dédicacer ses livres. Venez nombreux, il y en aura pour tout le monde !

ravioles au chou,ravioles,chou,la cocotte,la voix du nord

dimanche, 06 janvier 2019

Pizza Margherita

Ne mettez le basilic qu’à la sortie du four. Il se flétrit vite mais il garde tout son goût. Et dégustez ces pizzas le plus vite possible.

Pizza Margherita, la Cocotte, la voix du nord


Vous croyiez connaître l’histoire de l’origine de la pizza Margherita ? Vous aviez toujours entendu dire qu’un pizzaiolo l’avait nommée en l’honneur de la reine Marguerite de Savoie, venue visiter Naples à la fin du dix-neuvième siècle ? Qu’elle représentait les 3 couleurs du drapeau italien, vert, blanc et rouge ? Eh bien, sachez que cette assertion est contestée ! Désormais on date son apparition à la toute fin du 18ème siècle et on dit que la dite pizza avec sa mozzarella et son basilic figurait une fleur de marguerite.  Les histoires changent mais les goûts restent. Ecco !

Pour 2 pizzas
Ingrédients : 400 g de farine type 45 ou 55, 5 g de levure sèche de boulanger, 15 à 20 cl d’eau, 5 g de sel fin, huile d’olive, 25 à 30 cl de coulis de tomates, 250 g de mozzarella, 1 poignée de feuilles de basilic frais, sel et poivre.
Préparation : 25 min – cuisson : 5 à 7 min – coût : * - difficulté : *

Pizza Margherita, la Cocotte, la voix du nord

Versez la farine dans un plat creux, faites un puits au centre, ajoutez le sel et la levure et versez l’eau petit à petit. Pétrissez 5 minutes pour former une belle boule non collante. Coupez-la en deux et formez 2 pâtons égaux. Saupoudrez-les de farine, déposez-les sur un plan fariné, couvrez-les d’un linge et laissez-les lever au moins 2 heures. Coupez la mozzarella en tranches et déposez-les dans un égouttoir. Réservez.
Au bout des 2 heures, préchauffez le four à 250°c. Etalez les pâtons à la main en 2 fins cercles de 30 cm de diamètre. Sur les pizzas, versez un filet d’huile d’olive, garnissez-les de coulis de tomates et répartissez la mozzarella. Salez et poivrez. Faites cuire 5 à 7 minutes. A la sortie du four, disposez le basilic sur les pizzas et dégustez-les vite.

vendredi, 04 janvier 2019

Langues d’oiseaux bolo

Pour nous remettre des agapes des réveillons, voici une version grecque des pâtes à la bolognaise qui n’ont de Bologne que le nom.

Langues d’oiseaux bolo, langues d'oiseaux, la Cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 500 g de viande hachée de bœuf, huile d’olive, 2 gousses d’ail, 1 cuillère à soupe de concentré de tomate, eau, 400 g de pâtes langues d’oiseaux, sel, poivre, 150 g de pecorino ou de parmesan
Préparation : 15 min – cuisson : 45 min – coût : * - difficulté : * - ustensile : plat à gratin
Faites chauffer l’huile d’olive dans une sauteuse pour faire dorer la viande hachée. Quand elle a rendu son jus, ajoutez l’ail pelé et finement ciselé. Continuez avec la cuillère à soupe de concentré de tomate. Versez un gros litre d’eau, salez, poivrez et mélangez bien.
Ajoutez les langues d’oiseaux et couvrez la sauteuse. Baissez le feu et laissez cuire une dizaine de minutes. Vérifiez qu’il y a toujours assez d’eau. Au besoin, ajoutez-en. Quand les pâtes sont cuites (les langues d’oiseaux nécessitent 15 à 20 minutes de cuisson), préchauffez le four.
Répartissez les pâtes à la viande dans le plat à gratin. Couvrez le tout du fromage que vous avez choisi et enfournez dans un four préchauffé à 180° C pendant 20 à 25 minutes.

mercredi, 02 janvier 2019

Gâteau de semoule à la carotte

Tout frais, tout bien coupé, voici un gâteau simple pour démarrer cette nouvelle année que la Cocotte vous souhaite bonne et heureuse.

Gâteau de semoule à la carotte, semoule, carotte, noix de coco, la Cocotte, la voix du nord

Pour 10 personnes
Ingrédients : 400 g de carottes, 200 g de semoule extra-fine, 3 œufs, 2 yaourts-nature avec leur pot, ½ pot d’huile de tournesol, 1 pot de lait de coco, 1 pot d’amandes effilées, 1,5 pot de sucre en poudre, 1 sachet de levure chimique, le zeste d’1 citron bio, noix de coco râpée, quelques amandes effilées et un peu de sucre en poudre pour le décor.
Préparation : 20 min – cuisson : 40 min – coût : * - difficulté : * - ustensiles : râpe, plat à gratin et papier sulfurisé.
Pelez er râpez les carottes. Dans un plat, assemblez carottes râpées, semoule, œufs entiers, yaourts, huile, lait de coco, amandes effilées, sucre en poudre, levure et zeste de citron. Mélangez énergiquement pour éviter les grumeaux.
Préchauffez le four à 190° C. Tapissez le moule à gratin avec le papier sulfurisé et versez-y la préparation aux carottes. Egalisez la surface du gâteau et mettez-le au four 40 à 45 minutes.
Laissez-le refroidir complètement avant de le couvrir de noix de coco râpée, amandes effilées et sucre en poudre.

mardi, 01 janvier 2019

Combien ?

La Cocotte

mardi, 25 décembre 2018

Conchiglioni en sauce blanche

Ces pâtes sont faites pour être farcies alors farcissons-les ! Farcissons-les gaiement de viande et couvrons-les joyeusement de sauce.

Conchiglioni en sauce blanche, conchiglioni, la Cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 500 g de conchiglioni, 500 g de chair à saucisse, ail, origan, pain dur, 15 cl de lait, piment en poudre, 40 g de beurre, 40 g de farine, eau, coulis de tomate, parmesan, sel, poivre.
Préparation : 30 min – cuisson : 50 min – coût : * - difficulté : *
Préchauffez le four à 180° C.
Faites fondre le beurre, ajoutez la farine en versant 1 gros litre d’eau petit à petit. Salez, poivrez, ajoutez une bonne pincée d’origan et du piment en poudre. Réservez.
Faites tremper 2 tartines de pain dur dans du lait. Puis ajoutez la viande, 1 gousse d’ail pelé et ciselé, une pincée d’origan, salez et poivrez et mélangez bien. Farcissez de ce mélange les conchiglioni.
Répartissez-les bien serrés dans un plat qui va au four. Il faut que toutes les pâtes touchent le fond du plat. Versez la sauce blanche et un peu de coulis de tomate de-ci, de-là. Parsemez de parmesan et enfournez pour 40 à 45 minutes.

dimanche, 23 décembre 2018

Foie gras aux figues

Allez chez le producteur de foie gras le plus proche de chez vous et choisissez les plus beaux bocaux. Le meilleur exige le meilleur.

Foie gras aux figues, foie gras, la cocotte, la voix du nord

Faire son foie gras soi-même n’est pas si sorcier qu’on veut bien le dire. Après l’avoir sorti du réfrigérateur et de son emballage une heure avant de le cuisiner, il vous suffira d’avoir d’un peu d’habileté et de patience. L’habileté, vous en aurez pour ouvrir le lobe en deux et repérer le nerf qui court à travers le foie. Et du doigté, vous en aurez pour suivre tout doucement ce nerf avec la lame d’un couteau ou avec votre doigt tout simplement. Ainsi vous vous débarrasserez de ce satané nerf dont la présence gâchera à coup sûr votre plaisir et celui de vos invités pour les fêtes. Ce n’est pas plus compliqué.

Foie gras aux figues, foie gras, la cocotte, la voix du nord

Pour 3 petits bocaux
Ingrédients : 1 foie gras frais de canard d’environ 600 g, 10 figues sèches, 10 grains de poivre noir, un peu de fleur de sel de Guérande.
Préparation : 15 min – cuisson : 30 min – coût : ** - difficulté : ** - ustensiles : 3 petits bocaux stérilisés
Faites tremper les figues sèches dans un bol d’eau fraîche pendant 1 heure. Quand elles ont bien gonflé, coupez-leur la petite queue et mixez-les. Réservez.
Sortez le lobe de foie gras du réfrigérateur 1 heure avant de le manipuler, sortez-le de l’emballage et posez-le sur une assiette propre. Concassez grossièrement 10 grains de poivre.
Cassez délicatement le lobe en deux. Les deux parties sont réunies par un nerf. Suivez ce nerf avec la lame d’un couteau ou du bout de l’index pour l’enlever. Si vous vous y prenez doucement, ça va tout seul. Déposez la moitié du foie gras dénervé dans une terrine, tartinez de crème de figues, salez, poivrez et déposez l’autre moitié. Salez et poivrez à nouveau. Placez les bocaux bien fermés dans un faitout d’eau bien chauffée. Couvrez-les d’eau, mettez le couvercle et faites cuire 30 minutes à feu moyen. Laissez refroidir et rangez dans un endroit frais et sombre avant de les consommer dans l’année ou pour les fêtes.

vendredi, 21 décembre 2018

Goulach vinach

Du goulach au vin ?  De Tatabanya à Gyöngifa, de Nagykanizsa à Békéscsaba, dans toute la Hongrie, on adore ce plat.

Goulach vinach, la Cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 900 g de carbonnades de bœuf, huile, 3 gros oignons, 2 càs de concentré de tomates, 2 càs de paprika doux, beurre, farine, 20 cl de vin rouge de Bordeaux, ail, thym, marjolaine, sel, poivre, eau.
Préparation : 15 min – cuisson : 2 h 15 – coût : * - difficulté : * - ustensiles : cocotte en fonte et poêle
Pelez et ciselez les oignons. Faites chauffer un peu d’huile dans la cocotte et faites-les dorer légèrement. Laissez cuire à feu doux et à couvert 10 minutes. Ajoutez le concentré de tomates et le paprika, allongez de 50 cl d’eau et laissez mijoter. Pendant ce temps, découpez le bœuf en petits morceaux. Faites-les dorer dans la poêle dans un peu de beurre et d’huile. Quand ils sont bien dorés, pelez et pilez l’ail et ajoutez-le au bœuf. Saupoudrez d’une bonne cuillère à soupe de farine et ajoutez le vin. Laissez épaissir puis ajoutez le contenu de la poêle dans la cocotte. Ajoutez le thym, salez, poivrez et mélangez bien. Recouvrez la cocotte et laissez mijoter pendant 2 heures à feu tout doux. Au dernier moment, saupoudrez d’un peu de marjolaine séchée et servez avec un gratin de pâtes.

mercredi, 19 décembre 2018

Gâteau aux épices de Noël et amandes

gâteau aux épices de noël et amandes,la cocotte,la voix du nord- Allo, la Cocotte ?  On est deux p’tits jeunes, deux amis d’enfance, Gaétan et Kévin.  Tous les deux, on a créé une société de livraison à domicile de produits locaux et on aimerait que vous fassiez des recettes avec nous. Ça vous dirait ?
- Bonjour messieurs. Euh, comment dire ? C’est quoi vos produits locaux ? Vous allez vraiment chez les maraîchers et les producteurs ?
- Oui, oui ! Ce sont des fruits et légumes en direct des maraîchers d’Arras, Lens, … Et des produits du coin aussi qui viennent des producteurs ! Des vrais produits locaux, quoi ! On va les livrer aux gens qui n’ont pas le temps d’aller faire leurs courses et qui veulent manger de beaux produits, quoi ! On peut même livrer ces beaux produits dans les entreprises des gens qui n’ont pas le temps de faire leurs courses. On est sympas, hein ?
- Ouais, c’est vrai, ça. Et vous êtes malins, en plus !
- Vous ne croyez pas si bien dire, notre petite entreprise se nomme « Mange-malin » ! Si c’est pas malin, ça… On référence déjà plus de 400 produits trouvés chez près de 45 producteurs du coin, ces produits sont commandés sur internet et livrés dans la journée. On suit les saisons et les produits sont d’une fraîcheur exemplaire.
- Vous m’épatez, jeunes hommes !
gâteau aux épices de noël et amandes,la cocotte,la voix du nord- Merci La Cocotte ! Ecoutez ça, on a même créé un partenariat avec la communauté de communes d’Arras pour remplir une belle boîte (la LocaleBox) en carton de plein de beaux produits qui viennent de chez nous à destination des touristes. Toujours malins, non ? Et des idées comme celles-ci, on en a à revendre. Allez voir notre site, cliquez en bas de la première page sur "Pourquoi manger local ?" et vous comprendrez tout. Vous verrez aussi qu'on partage, vous et nous, les mêmes valeurs. Alors cette recette, vous voulez bien nous la faire ?
- Mais carrément ! Oui, ça me dit bien. J’ai déjà repéré sur votre site carottes, pommes, betteraves et saumon. Ça vous dirait un gravlax de saumon aux 2 poivres et un pickles de légumes d’hiver ?
- Euh, un grav quoi ? On connaît pas mais on veut bien goûter.
-Alors c’est parti pour deux p’tits plats tout frais, tout colorés. C’est parti pour le gravlax et son pickles. Bonne route, messieurs les « Mange-Malin », bon appétit et à très bientôt. Une dernière chose, vu que vous êtes vachement sympas, la Cocotte vous offre une recette de Noël en supplément. Maligne, la Cocotte. Non ?

Mange-Malin sur Facebook et sur Internet

La recette

Le voyez-vous ? Le sentez-vous ? L’esprit de Noël est dans votre four, il est dans votre gâteau. L’esprit de Noël est en vous.

Gâteau aux épices de Noël et amandes, la cocotte, la voix du nord

Pour 6 à 10 personnes
Ingrédients : 400 g de farine, 2 cuillères à soupe de cacao en poudre, 100 g de citrons et oranges confits, 1 sachet de levure chimique, 100 g de sucre de canne, 150 g d’amandes en poudre, 100 g de miel liquide, 100 ml d’huile de tournesol, 250 ml de lait, 2 œufs, des amandes émondées, épices à pain d’épices (10 clous de girofle, 2 càc* de cannelle, 1 d'anis étoilé, 1 càc de muscade, 1 càc de gingembre moulu, le tout passé au pilon ou au moulin à poivre).
Préparation : 30 min – cuisson : 30 min – coût : * - difficulté : * - ustensiles : plat qui va au four et papier-cuisson
Préchauffez le four à 180° C.
Mélangez farine, cacao, levure, sucre de canne et le mélange d’épices moulues finement. Ajoutez les 2/3 des fruits confits et les amandes en poudre. Faites chauffer doucement le lait et le miel. Battez les œufs et ajoutez l’huile et versez ce mélange sur le lait et le miel. Incorporez ce liquide à la farine.
Tapissez un plat qui au four de papier-cuisson et répartissez la pâte dessus.
Parsemez le reste de fruits confits et les amandes émondées sur le gâteau et mettez au four pour 20 à 25 minutes. Laissez refroidir et coupez le gâteau en carrés.

*càc : cuillère à café

lundi, 17 décembre 2018

Velours de courge

Si ça n’épate pas la galerie, la Cocotte n’y comprend plus rien. Enfin quoi, c’est beau, c’est chaud, c’est doux, c’est du nanan !

Velours de courge, la cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 6 petites courges style Jack be little, 100 g de lard fumé, 300 g de champignons de Paris un peu secs, 1 petit piment rouge, 3 pommes de terre, eau, 10 à 15 cl de crème liquide, sel, poivre.
Préparation : 20 min – cuisson : 30 min – coût : * - difficulté : * - ustensiles : mixeur plongeant ou blender et chinois
Coupez le haut des courges, débarrassez-vous des pépins et faites cuire les courges à la vapeur pendant 10 à 15 minutes. Enlevez le maximum de chair et réservez le tout. Faites cuire aussi les pommes de terre 20 minutes à la peau.
Taillez le lard en petits dés. Faites-les frire sans ajouter de matière grasse. Ajoutez les champignons coupés grossièrement, la chair des courges et le petit piment rouge. Salez et ajoutez 1 l d’eau. Faites bouillonner pendant 20 minutes puis passez le tout au mixeur ou au blender en enlevant le piment et en ajoutant les pommes de terre et la crème jusqu’à obtenir un beau velouté. Passez cette soupe au chinois si vous en avez un, poivrez et maintenez au chaud jusqu’au moment de la servir dans les courges bien évidées.

samedi, 15 décembre 2018

Crumble de cabillaud aux lentilles vertes et haddock fumé de Julie Prin et David Ublet de la Petite Auberge à Haubourdin

« Dès que les gens goûtent, 80% de notre travail est fait. »
Il était une fois une belle histoire d’amour. Julie et David se rencontrèrent en Auvergne, au travail, dans un restaurant, tombèrent amoureux et décidèrent de passer leur vie ensemble. Mêlant leur amour à leur métier, ils ouvrirent un restaurant charmant à Haubourdin où la cuisine d’Auvergne s’unit à la cuisine du Nord, où Saint-Nectaire ou Cantal au Maroilles ou Carré du Vinage s’allie, où viandes de Salers, saucisses à la perche et viandes du boucher du coin se marient.  Et Monsieur et Madame, comme ils s’appellent, vécurent heureux et firent beaucoup de petits plats.

La Petite Auberge, 109 rue Sadi-Carnot, 59320 Haubourdin 03 28 82 95 27

Crumble de cabillaud aux lentilles vertes et haddock fumé de Julie Prin et David Ublet de la Petite Auberge à Haubourdin, la petite auberge, Haubourdin, Julie Prin, David Ublet, la Cocotte, le Chef et la Cocotte, la voix du Nord

Crumble de cabillaud aux lentilles vertes et haddock fumé
Pour 6 personnes
Ingrédients : 6 filets de cabillaud de 150 g chacun, 300 g de lentilles vertes du Puy, 120 g de haddock fumé, 500 ml de crème et fumet de poisson* (maison ou en poudre), un peu de Cantal râpé et de chapelure et beurre.
Préparation : 15 min – cuisson : 20 min – coût : * - difficulté : * - ustensiles : 6 cassolettes, ramequins à oreilles ou 1 plat à gratin

Crumble de cabillaud aux lentilles vertes et haddock fumé de Julie Prin et David Ublet de la Petite Auberge à Haubourdin, la petite auberge, Haubourdin, Julie Prin, David Ublet, la Cocotte, le Chef et la Cocotte, la voix du Nord

Faites cuire les lentilles vertes 20 minutes dans l’eau bouillante. Coupez les filets de cabillaud en petits tronçons et passez-les à la poêle 2 minutes, dans un peu de beurre, en aller-retour.
Préchauffez le four à 200° C.
Mélangez crème et fumet de poisson. Déposez les lentilles dans les cassolettes, les tronçons de cabillaud et le haddock coupé en petits dés. Recouvrez de crème au fumet de poisson. Mélangez un peu de Cantal râpé et de chapelure pour faire le crumble, parsemez-en les cassolettes, 1 cuillère à soupe rase par cassolette suffit. Et passez-les au four 10 minutes.
*Fumet de poisson-maison fait avec les arêtes du cabillaud, 1 oignon, le vert d’un poireau, 1 branche de thym et 1 verre de vin blanc : On fait suer le tout, on déglace et on laisse réduire pour qu’il soit concentré.

crumble de cabillaud aux lentilles vertes et haddock fumé de julie prin et david ublet de la petite auberge à haubourdin,la petite auberge,haubourdin,julie prin,david ublet,la cocotte,le chef et la cocotte,la voix du nord

jeudi, 13 décembre 2018

Pain de seigle à la cassonade

Post à caractère informatif écrit par le Coco de la Cocotte :
Si les robots impressionnent la Cocotte, on n’est pas dans le pétrin.
Ce n’est pas que la Cocotte ne soit pas partageuse, particulièrement en matière de cuisine. Si elle vous aime bien (ben oui, il y a des limites à tout), elle adorera partager un repas avec vous, voire concocter conjointement quelques gourmandises lors d’un de ses ateliers.
Mais, quand elle n’a rien demandé, elle n’aime pas trop les intrus dans sa cuisine.
(Ndlr, elle est comme ça, la Cocotte. Elle fait ce qu’elle veut et elle pense ce qu’elle veut !) Particulièrement quand ils sont d’essence électronique et tout spécialement quand il s’agit d’une machine à pain.
Son expérience dans ce domaine l’a convaincue que ces appareils ne peuvent produire que des pains tristounets, gris, pas croustillants… Ce n’est pas faux et plein de gens partagent cet avis. A commencer par Panasonic.
Oui, Panasonic, ce géant japonais de l’électronique qui pense la même chose a demandé à ses ingénieurs de trouver une solution qui puisse satisfaire les amateurs de vrai pain.
pain de seigle à la cassonade,pain,farine de seigle,cassonade,la cocotte,la voix du nord, Croustina de Panasonic, Croustina, PanasonicCette solution, votre serviteur (Ndlr, le Coco de la Cocotte) l’a découverte lors du Salon IFA de Berlin en septembre 2018. Elle s’appelait SD-ZP2000, le patronyme donné par les ingénieurs, rapidement rebaptisée Croustina par les gens du marketing. Explicite mais pas très harmonieux… Un test s’imposait.
Bref, quand j’ai installé la bestiole sur le plan de travail de la Cocotte, j’ai surpris un regard qui ne laissait pas présager le meilleur pour Croustina. On s’orientait vers un parcours test-échec-retour à l’envoyeur. Et à la vitesse grand V.
(Ndlr, s’en fout de ce que le Coco pense, la Cocotte !)
Flegmatique et méticuleux (Ndlr, arrête de te vanter, mon Coco !), j’ai déposé dans le ventre de l’appareil les quantités exactes pour un pain complet : levure sèche, farine complète, beurre, sucre, sel, eau. En respectant scrupuleusement l’ordre, comme indiqué dans le mode d’emploi. Choix du menu (4), bouton marche et patience.pain de seigle à la cassonade,pain,farine de seigle,cassonade,la cocotte,la voix du nord, Croustina de Panasonic, Croustina, Panasonic
Dans la maison emplie d’une envoûtante odeur de pain chaud, l’heure de vérité a bipé. La Cocotte s’approche, prête à bondir sur toutes les imperfections de la production robotisée.
(Ndlr, la Cocotte est pleine de certitudes. C’est bien là, une de ses nombreuses qualités.)
A l’oreille, rien à dire. La croûte sonne bien. Même impression sous le couteau… puis sous la dent. Oui, la SD-ZP2000 tient sa promesse d’un pain croustillant. (Ndlr, tiens, tiens !)
Et la saveur est très équilibrée, le pain n’est ni trop sucré ni trop salé, la mie serrée juste ce qu’il faut. La Cocotte est ébranlée dans ses certitudes.
(Ndlr, oui, la Cocotte est ébranlée. Et alors ? Pas de quoi en faire un plat ! Il va se calmer, le Coco!)
Il faut refaire le test : pain blanc, pain de seigle, Croustina s’en sort avec les honneurs.
pain de seigle à la cassonade,pain,farine de seigle,cassonade,la cocotte,la voix du nord, Croustina de Panasonic, Croustina, PanasonicAlors, oui, la Cocotte accepte l’idée que l’on puisse se faire aider par une machine. Ce qui a quelques avantages : il est plus facile d’avoir chez soi quelques kilos de farines (bios !) de qualité plutôt qu’un bon boulanger au coin de sa rue. Et il est plus économe de chauffer un appareil de la taille d’une friteuse plutôt qu'un grand four pour cuire un pain.
(Ndlr, gnagnagnagna ! Toujours à la ramener, toujours à vouloir avoir raison, le Coco !)
Mais, de toute façon, le rêve de la Cocotte, c’est d’avoir un four à bois pour cuire son pain et ses pizzas. Et ça, ce n’est pas dans les cordes de Panasonic. (Ndlr, ni du Coco.)
Machine à pain Panasonic Croustina SD-ZP2000, www.panasonic.com/fr, 299 €
(Ndlr, et si vous n’avez pas de machine à pain, ce n’est pas grave. Si vous suivez les conseils de la Cocotte, le pain d’aujourd’hui vous envoûtera tout autant dans un four normal que dans une machine venue de l’espace et vous pourrez dire, le torse bombé, le menton haut et le regard fier, « C’est moi qui l’ai fait ! »)

La recette
Idéal en cette période de fêtes, ce pain accompagnera foie gras, saumon, fromages en tous genres et autres régals de Noël et de Nouvel an.

Pain de seigle à la cassonade, pain, farine de seigle, cassonade, la Cocotte, la voix du nord

Pour 1 beau pain
Ingrédients : 200 g de farine type 55, 300 g de farine de seigle, 25 g de cassonade, 7,5 g de sel fin, 10 g de levure sèche de boulanger, environ 350 ml d’eau tiède.
Préparation : 15 min + temps de levée de la pâte – cuisson : 30 min – coût : * - difficulté : * - ustensiles : robot ménager, moule rond et papier-cuisson
Mélangez les deux farines dans un grand plat creux ou dans le bol du robot. Ajoutez la levure, la cassonade et le sel et mélangez encore. Versez l’eau petit à petit et mélangez jusqu’à former une belle boule de pâte lisse et sans grumeaux. Le robot fait ça très bien en 7 à 8 minutes.
Farinez la boule, couvrez-la d’un linge propre et laissez-la lever dans un endroit chaud de la maison. Retravaillez la boule quelques instants et déposez-la dans un moule recouvert de papier-cuisson. Couvrez d’un linge et laissez lever 2 heures encore. Dans un four préchauffé à 210° C, faites cuire le pain 20 minutes, retirez-le du moule et prolongez la cuisson encore 10 minutes. Laissez-le refroidir sur une grille et dégustez-le vite.

mardi, 11 décembre 2018

Foie gras frais aux légumes glacés d’hiver

Transcender le navet et sublimer la carotte sera votre mission du jour si vous l’acceptez. Le foie gras vous remerciera.

Foie gras frais aux légumes glacés d’hiver, foie gras, carottes, navets, Noël, la Cocotte, la voix du nord

Pour 6 personnes
Ingrédients : 6 belles tranches de foie gras frais (50 g chacune), 6 carottes moyennes (400 g), 6 navets (400 g), écorces d’oranges, sucre de canne, farine, beurre, huile, piment en poudre, sel et poivre.
Préparation : 15 min – cuisson : 20 min – coût : ** - difficulté : * - ustensile : poêle antiadhésive
Pelez navets et carottes, lavez-les et coupez-les en petits dés de même taille. Faites bouillir une casserole d’eau salée et plongez les dés de légumes dedans 12 minutes. Egouttez-les.
Dans une poêle, faites chauffer un peu de beurre et d’huile et faites sauter rapidement les légumes pendant 5 minutes. Ajoutez 2 écorces d’oranges et une cuillère à soupe de sucre de canne. Salez, poivrez et pimentez. Quand les légumes sont tout juste tendres, arrêtez la cuisson.
Farinez très légèrement les tranches de foie gras frais et, sans ajouter de matière grasse, faites-les dorer quelques secondes à peine dans la poêle. Assaisonnez-les et servez-les tout simplement accompagnés des dés de légumes.

dimanche, 09 décembre 2018

Oranges et citrons confits

Les fruits confits, c’est du soleil et de la douceur en bocal et c’est la porte ouverte à des merveilles sucrées à tout moment de l’année.

oranges et citrons confits,oranges,citrons,la cocotte,la voix du nord

Dans la liste des 13 desserts du Noël provençal, figurent en bonne place les fruits confits. Dans les pains d’épices de Noël outre-Rhin, figurent en bonne place les fruits confits. Dans les Christmas puddings de nos voisins britanniques, figurent en bonne place les fruits confits… Les fruit confits sont en fait des fruits dont le sucre remplace l’eau lors de la cuisson. Pour les confiseurs, c’est un travail long à force d’heures de cuisson sans cesse renouvelée pour arriver à un résultat parfait. En béotiens dociles que nous sommes, contentons-nous de cette recette simple, rapide mais savoureuse.

Oranges et citrons confits, oranges, citrons, la Cocotte, la Voix du Nord




Pour 3 petits bocaux
Ingrédients : 3 oranges bio, 3 citrons bio, 300 g de sucre en poudre (blanc ou de canne), 300 g d’eau.
Préparation : 20 min – cuisson : 1 h 30 - coût : * - difficulté : * - ustensiles : bocaux, casserole
Faites tremper les fruits quelques instants dans de l’eau fraîche en les frottant bien pour les nettoyer. Recueillez le jus pour vous faire une boisson. A l’aide d’une petite cuillère, râclez les peaux pour enlever toutes les traces de pulpe. C’est plus facile quand les peaux sont retournées. Coupez les peaux en lamelles puis en petits morceaux. Faites-les bouillir 3 fois dans de l’eau en les égouttant à chaque fois et en changeant l’eau à chaque fois. Faites un sirop avec les 300 g de sucre et les 300 g d’eau et ajoutez les morceaux de fruits dans ce sirop. Laissez cuire 30 minutes à couvert puis 10 minutes à découvert. Répartissez les fruits dans les bocaux, fermez-les bien et faites-les cuire encore 30 minutes, recouverts entièrement d’eau pour les stériliser. Rangez-les à l’ombre d’une cave ou d’un placard et utilisez-les pour faire des gâteaux de Noël, des cakes parfumés, des puddings...