dimanche, 24 novembre 2019

Beignets

Dans la grande famille des beignets, soyons chauvins et cuisinons ces petites boules de bonheur appelées croustillons chez nous.

Beigents, croustillons, la cocotte, la voix du nord

Bugnes à Lyon, donuts aux Etats-Unis, chichi fregi en Provence, oliebollen aux Pays-Bas, bougnettes à Perpignan, crottes ou pets d’ânes qu’on vive dans le Vexin ou à Amiens, merveilles à Bordeaux ou croustillons dans le Nord et en Belgique, les beignets sont présents dans toutes nos régions et tous les pays. Ronds, chauds, sucrés, on a honte de les dévorer tellement c’est bon. Les recettes varient en fonction de la région ou du pays, on les parfume à la fleur d’oranger, au citron ou à la vanille. Sur les fêtes foraines et les marchés de Noël, serrés dans un cornet et saupoudrés de sucre, les beignets, on les adore.
 
Pour une quarantaine de croustillons
Ingrédients : 250 g de farine type 45, ½ cuillère à café de sel, ½ cuillère à soupe de levure sèche de boulanger, 1 cuillère à soupe de sucre, 1 tasse à café de lait, 1 tasse à café d’eau, 1 œuf, huile de friture et sucre pour la fin
Préparation : 20 min – cuisson : 1 à 2 min par fournée – coût : * - difficulté : *

Beigents, croustillons, la cocotte, la voix du nord

Mélangez la levure et le sucre dans le lait tiédi. Mélangez farine et sel. Séparez le blanc du jaune d’œuf. Faites un puits dans la farine et ajoutez-y le jaune. Versez-y l’eau, ajoutez le mélange lait, sucre et levure. Mélangez bien. Ajoutez le blanc monté en neige. Couvrez la pâte d’un torchon et laissez-la doubler de volume dans un endroit chaud de la cuisine. Faites chauffer l’huile de friture et déposez-y des petites cuillères de pâte. Quand les croustillons sont bien dorés, (en 2 minutes, c’est cuit), sortez-les de l’huile et égouttez-les sur du papier-ménage. Passez-les encore bien chauds dans du sucre en poudre et mangez-les aussitôt.

Écrire un commentaire