mercredi, 26 décembre 2012

Pomme-surprise

La délice d’or est une pomme à chair ferme, croquante à souhait et sucrée juste ce qu’il faut. Choisissez-les pas trop petites et évidez-les soigneusement.

Pomme-surprise, pomme, pomme délice d'or, chocolat

Pour 6 personnes
Ingrédients : 6 pommes Délices d’or, 200 g de chocolat au lait ou au caramel, 200 g de noisettes, un peu de lait, un peu de beurre, du sucre en poudre.
Préparation : 10 mn – Cuisson : 25 mn – Coût : * - Difficulté : * - Ustensiles : cuillère à melon et chalumeau de cuisine
Préchauffez le four à 180°c. Broyez grossièrement les noisettes. Faites fondre le chocolat au bain-marie ou au micro-ondes. Au besoin ajoutez un tout petit peu de lait pour bien mélanger. Lavez les pommes et essuyez-les. Coupez le haut sur 1 cm et évidez les pommes avec la cuillère à melon. Laissez 6 à 7 mm d’épaisseur sur les pommes. Prenez garde de ne pas trouer les parois. Mélangez chocolat et noisettes. Farcissez-en les pommes. Couvrez-les avec le « petit chapeau » que vous avez coupé. Rangez les pommes dans un plat qui va au four. Déposez une noisette de beurre sur chacune d’elles et saupoudrez-les d’un peu de sucre.
Enfournez pendant 25 mn. A la sortie du four, saupoudrez à nouveau d’un peu de sucre et passez le dessus des pommes au chalumeau de cuisine pour les caraméliser.
Servez-les aussitôt avec une belle crème anglaise. Simple mais efficace, non ?

26.12.2012

mercredi, 31 octobre 2012

Cœur-choco à la noisette

La Cocotte vous donne les indications pour 20 chocolats. Libre à vous de doubler, tripler, décupler les quantités. Quand on aime, on ne compte pas.

Cœur-choco à la noisette, chocolat, noisettes

Pour 20 cœurs
Ingrédients : 20 noisettes, 3 cuillères à soupe de sucre en poudre, 100 g de chocolat au lait à pâtisser au caramel, 1 cuillère à soupe de lait, 1 noix de beurre
Préparation : 10 mn – Cuisson : 15 mn – Coût : * - Difficulté : * - Ustensiles : poêle anti-adhésive, papier sulfurisé et moule à chocolats en silicone
Faites griller à sec les noisettes dans la poêle anti-adhésive pendant  3 mn en les remuant souvent. Saupoudrez-les de sucre et laissez-le se transformer en caramel doré. Roulez les noisettes dans ce caramel, il faut qu’elles en soient entièrement recouvertes. Etalez-les sur le papier sulfurisé et laissez-les refroidir entièrement. Déposez le chocolat cassé en morceaux dans un bol, ajoutez une cuillère à soupe de lait et faites-le fondre au bain-marie ou au micro-ondes. Ajoutez la noix de beurre et remuez-le vivement à la sortie pour éviter les grumeaux.
Déposez une noisette caramélisée dans chacun des moules en silicone, couvrez-les de chocolat, égalisez proprement le moule et mettez-le au réfrigérateur pendant 12 heures au moins. Démoulez les cœurs très délicatement. Mangez-les avec une tasse de café bien serré.

31.10.2012

samedi, 20 octobre 2012

Muffins au chocolat fondant et cédrats

Quand Oscar Wilde disait qu’il pouvait résister à tout sauf à la tentation, on raconte qu’au même moment, il mangeait des muffins. Etaient-ils au chocolat et cédrats ?

Muffins au chocolat fondant et cédrats, muffins, chocolat, chocolat fondant, cédrat

Pour 12 gros muffins
Ingrédients : 250 g de farine, 1 œuf, 100 g de sucre en poudre, 75 g de beurre, 250 ml de lait battu, ½  sachet de levure chimique, 100 g de chocolat au lait, 30 à 50 g de cédrats confits.
Préparation : 10 mn – Cuisson : 20 mn – Coût : * - Difficulté : * - Ustensiles : moules à muffins en silicone
Préchauffez le four à 180°c. Faites fondre doucement  le beurre. Dans un saladier, mélangez la farine, le sucre, le lait battu, le beurre et l’œuf entier battu. Terminez par la levure chimique. Mélangez vigoureusement.
Remplissez les moules en silicone à moitié avec cette préparation. Cassez le chocolat en morceaux et déposez-en quelques brisures au centre de la pâte dans chacun des moules, enfoncez-les  légèrement avec le doigt. Continuez avec des petits morceaux de cédrats confits. Recouvrez du reste de pâte. Et enfournez aussitôt pendant 20 minutes.
Vérifiez la cuisson en piquant un cure-dents à travers un muffin. S’il ressort sec, c’est cuit. Evitez de la piquer dans le chocolat !
Laissez les muffins refroidir quelques instants puis sucrez-les et saupoudrez-les de quelques pépites au chocolat pour faire joli. Dégustez-les chauds pour que le chocolat soit encore fondant.

20.10.2012

mercredi, 17 novembre 2010

Biscuits zébrés choco-gingembre

 

P1240046b.jpg- Dis, Maman, c'est mercredi, j'ai le droit de faire la cuisine ?

- Bien sûr ma chérie. Tu fais quoi ?

-Ben, des p'tits biscuits pour le goûter. Tu m'aides ?

 

Pour 20 biscuits env.

Ingrédients :

100 g de beurre, 100 g de sucre en poudre, 150 g de farine, 1 oeuf, 1 cuillère à café de cacao en poudre, 1 cuillère à café de gingembre en poudre.

Préparation : 10 mn – Repos : 30 mn – Cuisson : 15 mn – Coût : * - difficulté : * Ustensile : plaque de pâtisserie en silicone ou papier sulfurisé

Faites ramollir le beurre. Dans un saladier, mélangez le beurre, l'œuf, la farine et le sucre. Vous pouvez utiliser un batteur électrique, la pâte sera plus légère. Séparez la pâte dans 2 saladiers. Dans l'un, versez la cuillère de cacao et mélangez bien et dans l'autre, versez la cuillère de gingembre.

Mettez au réfrigérateur pendant 30 mn ou mieux encore au freezer.

Au bout de ce temps, préchauffez le four à 180°c (Th. 6). Sortez les saladiers du réfrigérateur. Formez des tronçons d'1 cm de diamètre et de 8 cm de long, de chacune des 2 pâtes. Assemblez un tronçon blanc et un tronçon au chocolat. Roulez-le rapidement entre les mains et donnez-lui à nouveau la forme d'un tronçon, cette fois-ci de 10 cm de long. Déposez-les sur une plaque en silicone ou du papier sulfurisé et passez-les au four pendant 15 mn. A la sortie du four, mettez-les à refroidir sur une grille.

Rangez vos biscuits dans une belle boîte hermétique. Vous pourrez les conserver une semaine.

17.11.2010

vendredi, 02 avril 2010

des oeufs-truffes

P1020786.JPGOh, la, la ! C'est le weekend de Pâques.

La tradition veut qu'on s'offrait des œufs, au départ décorés puis en chocolat, pour rompre le carême et fêter l'arrivée du printemps, l'œuf étant un symbole de vie et de renaissance.

Après 40 jours d'effort sur soi à ne pas manger, le chrétien antique trouvait un certain réconfort en se goinfrant de sucreries. Et le chocolat, c'est La Sucrerie, non ?

En plus, pour se donner bonne conscience, la science vient au secours du fidèle (et du mécréant) en démontrant que le chocolat, c'est bon pour ce qu'on a.

En effet, le chocolat contient des substances chimiques comme la caféine, la théobromine ou encore la sérotonine. Elles ont un effet bénéfique sur le système nerveux et elles luttent contre le stress et la déprime.

La consommation effrénée de chocolat en cette période devrait provoquer un nirvana national, voire international chez les Catholiques de tous les pays. On devrait voir, dans les rues, des gens sourire béatement au son des cloches !

Et en cette période de crise, plus que jamais !

Mais il y a chocolats de Pâques et chocolats de Pâques. Ceux qui vous trouverez en grande surface, à des prix défiant toute concurrence, laissez-les de côté. Ils n'ont de chocolat que la couleur. Sur les emballages, les industriels nous donnent la teneur en cacao mais ne sont pas obligés de nous dire si c'est du cacao pur ou du beurre de cacao. A partir de là, ils font ce qu'ils veulent et on se retrouve souvent avec un produit lourd et indigeste.

Si vous voulez quelque chose de bon, de très bon, la Cocotte vous conseille de faire vos œufs vous-mêmes. Choisissez le meilleur chocolat et suivez les instructions :

Videz des œufs de cailles en les perçant en haut et en bas et soufflez par ces trous pour que l'intérieur de l'oeuf soit chassé. Une fois vides, remplissez-les d'un mélange chocolat/beurre/sucre. Faites tourner vos oeufs pour répartir le mélange uniformément puis utilisez une seringue pour mettre au centre de l'oeuf du praliné. Puis de vos petites mains expertes, emballez vos œufs dans de jolis papiers brillants. Allez cacher vos œufs dans le jardin et faites les cloches pour prévenir vos enfants.

Mais la Cocotte vous entend déjà hurler que vous n'avez pas le temps.

Peut-être aurez-vous le temps de faire des truffes et de leur donner un aspect plus ou moins ovale ?

Là tout de suite on crie moins, hein ? Vous arriverez à le faire, ça ?


FloMontages15.jpgAprès avoir regardé le joli montage de Cocotte de ma copine Flo, il vous faut :

250 g de chocolat noir de bonne qualité
125 g de beurre non salé
2 jaunes d'œuf
1 gousse de vanille grattée
125 g de sucre glace
50 g de bon cacao en poudre
un jardin
des cloches


Cassez le chocolat en petits morceaux. Faites-le fondre au bain-marie et ajoutez le beurre petit à petit.

Quand le beurre est fondu, ajoutez les jaunes d'œuf, les graines de vanille et le sucre glace.

Mélangez bien, il faut que le sucre-glace soit gomplétement dissous. Puis mettez cette préparation au frigo. Au bout d'une heure, quand la pâte est bien solide, formez des petits œufs à la main et roulez-les dans le cacao. Emballez-les vite dans du papier transparent puis cachez-les dans le jardin.

Si vous n'avez pas de jardin, pas de problème. Cachez vos oeufs dans les plantes vertes de la maison. Et attendez les cloches. Si vous ne les entendez pas, faites comme la Cocotte et son chéri faisaient quand leurs poussins étaient tout petits, mettez Hell's bells d'ACDC à fond. Vos enfants devraient se lever sans problème et partir à la recherche de vos petits œufs-maison.

lundi, 30 novembre 2009

Pera al Martini Bianco

 

Poire Etienne Daho La Cocotte.jpgUn quart de siècle à 2 célébré par le cadeau du DVD de Daho à Pleyel offre à la Cocotte de parler de lui, de Daho. Oh, ça va être chaud.

Une ode à Daho, l'adoré.

Cet homme, en scène depuis autant d'années, constant dans l'excellence, sans aucun rendez-vous raté, à l'élégance savamment déhanchée, son p'tit costard noir ouvert sur un torse glabre, ses sous-entendus que la morale réprouve et que les cours condamnent, fredonnés sur des airs sophistiqués, stroboscopiquement orchestrés.

Étienne en noir et blanc, avec trois musiciennes, chignon haut, jouant violon, violoncelle et alto.

Rien que pour moi, où je veux, quand je veux. Étienne, Étienne ! Ah...

Que faire pour lui sinon un dessert...Du sucre, du chocolat, de l'alcool, un fruit pas défendu mais presque.

Une poire de mon jardin, mon jardin secret et un alcool venu d'Italie, de Turin précisément, du Martini bianco qu'on peut boire le weekend à Rome, tous les deux sans personne.

Ça vous dit, Étienne ?

 

Pera al Martini Bianco

 

Poire E.D.jpgPour la Cocotte, 2 poires, une pour Étienne, une pour elle

Pour vous, autant de poires que d'invités

30 à 40 cl de Martini Bianco ou toute autre sorte de Vermouth blanc

Une grosse poignée de raisins secs

50 gr de sucre roux

du chocolat noir à faire fondre

Attention, le meilleur qui soit, c'est pour Étienne !

Épluchez vos poires en évitant de couper la queue. Déposez-les dans une sauteuse, versez dessus le Martini, ajoutez les raisins secs et démarrez la cuisson. Faites cuire à couvert pendant 10 minutes à feu normal.

Au bout de ce temps, retirez le couvercle et augmentez la cuisson. Saupoudrez de sucre et faites bouillonner jusqu'à ce que cela caramélise légèrement. Arrêtez la cuisson. Dans votre plus belle soucoupe, déposez une poire en la tenant par la queue. Versez généreusement le Martini caramélisé et les raisins secs. A côté, faites fondre votre chocolat. Et ajoutez cela aux poires. Mais vous n'êtes pas obligé. La Cocotte a ajouté cet ingrédient juste parce qu'elle a vu Étienne en noir et blanc.

mercredi, 12 août 2009

Fondants au chocolat

 

P1090695-2.jpgEn deux temps, trois mouvements, voici une recette qui ravira les nul(le)s. Il faut penser à ces gens démunis quand arrive l'heure du dîner, qu'ils ont malencontreusement invité des amis et qu'ils n'ont aucune idée de ce qu'ils vont faire. Et si on faisait un fondant au chocolat ?

Oui, je sais ! Vous allez me dire que c'est une recette éculée, que franchement, c'est pas bien compliqué, que ceci, que cela...

Mais la cuisine, c'est une question d'habitude. Il faut répéter sans cesse les mêmes gestes, travailler les mêmes ingrédients, refaire les mêmes recettes. Au bout d'un certain temps, on arrive à tout.

Donc la Cocotte pense à ceux qui démarrent, ceux qui ne savent rien ou alors pas beaucoup.

Elle en a testé des recettes de fondants... Des trucs qu'il fallait mettre au frigo trois heures, 23 minutes et 12 secondes avant de les cuire, des qu'il fallait cuire au bain-marie, des avec farine, des sans farine, des avec œufs, des sans chocolat...

Et finalement c'est cette recette qu'elle a retenue. Certes elle n'est pas légère, le beurre, ça y va !

Mais le fondant est là et bien là ! Point de cuisson « prout-prout », point d'ingrédients sophistiqués, une recette simple qu'une fille de dix ans ferait les yeux fermés.

Ça vous dit ?

 

Il vous faut pour 6 fondants

150 gr de chocolat

40 gr de sucre en poudre

150 gr de beurre

1 œuf et 2 jaunes d'œuf*

 

Préchauffez votre four à 180°c.

Faites fondre votre chocolat tout doucement. Ajoutez le beurre coupé en petits dés avant d'arrêter le feu. Remuez bien.

Dans un plat, fouettez les jaunes d'œuf, l'œuf entier et le sucre. Puis mêlez-les au chocolat/beurre.

Répartissez équitablement votre préparation dans six moules à muffins en silicone et mettez-les au four pendant 10 minutes. La surface de vos fondants doit être un peu « sèche ». Arrêtez le four et laissez vos fondants dedans la porte entr'ouverte. Démoulez au moment de servir.

Voilà, c'est tout ! Une autre question ?

 

*Il vous reste 2 blancs d'œuf, montez-les donc en neige avec du sucre glace et faites des petites meringues pour accompagner vos fondants.