jeudi, 16 janvier 2014

Curry de lieu noir et butternut au lait fermenté

Y’a curry et curry, ma brave dame ! Le curry rouge vient de Thaïlande et se dose à la cuillère, petite ou grande. A vous de voir.

Curry de lieu noir et butternut au lait fermenté, curry thaï, lieu noir, butternut, lait fermenté

Pour 6 personnes
Ingrédients : 900 g de filet de lieu noir, un morceau de courge butternut, 1 cuillère à soupe ou à café de pâte de curry rouge, 50 cl de lait fermenté, huile de tournesol.
Préparation : 10 min – cuisson : 20 min – coût : ** - difficulté : *
Enlevez toute trace d’arêtes dans le poisson, coupez-le en 6 morceaux égaux. Faites chauffer une cuillère à soupe d’huile dans une sauteuse et faites-y cuire le poisson. Quand la chair devient blanche, sortez-le de la sauteuse et réservez. Coupez 6 grosses rondelles dans la courge butternut. Pelez et épépinez ces rondelles. Faites-les dorer et cuire à la place du poisson. Quand elles se laissent facilement transpercer par la lame d’un couteau, ajoutez la cuillère de pâte de curry rouge et délayez doucement avec le lait fermenté.
Laissez épaissir quelque peu la sauce puis remettez le poisson dans la sauteuse pour le réchauffer.
Servez avec du riz basmati et un verre de lait fermenté. Ne salez pas, ne poivrez pas. Tout l’assaisonnement est dans le curry.
Attention : La pâte de curry rouge est très relevée. Sachez-la doser. Le lait fermenté vous permettra d’adoucir un peu la sauce.

mardi, 13 août 2013

Goulach de poisson

Il paraît que boire de la soupe en plein été, c’est très bon. Ça met le corps au niveau de la température extérieure et ça rafraîchit.

Goulach de poisson, lieu noir, poivrons, paprika, vin blanc, court-bouillon

Pour 6 personnes
Ingrédients : 600 à 700 g de lieu noir, têtes et arêtes de poisson, 1 oignon, thym, persil, huile, ail, 1 poivron rouge, 1 petite boîte de concentré de tomates, 2 càs de paprika doux, 1 litre de vin blanc, 150 g de riz long, piment fort, sel et poivre.
Préparation : 30 mn – cuisson : 1 h – coût : * - difficulté : *
Dans une marmite, faites un court-bouillon avec 3 litres d’eau, 1 oignon épluché, thym, persil, sel, poivre et têtes et arêtes de poisson. Laissez bouillir pendant 30 mn puis filtrez le bouillon. Dans la marmite faites chauffer l’huile, ajoutez le poivron lavé, épépiné et coupé en lamelles, saupoudrez généreusement de paprika et ajoutez le concentré de tomates et 2 gousses d’ail pilé. Faites revenir 5 mn puis mouillez avec le vin blanc et un bon 150 cl de court-bouillon (le reste, congelez-le). Ajoutez le riz et laissez cuire 15 à 20 mn selon le temps de cuisson di riz indiqué sur le paquet. 3 mn avant la fin de la cuisson, coupez le poisson en gros dés et ajoutez-les au goulach, salez, poivrez et laissez donc encore 3 mn. Puis arrêtez le feu, ajoutez un peu de piment, rectifiez l’assaisonnement, couvrez et laissez le riz gonfler 5 ou 6 mn. Servez très chaud en parsemant de persil ciselé.

13.08.2013

vendredi, 21 septembre 2012

Cassolette riz et lieu noir

Faut bien le dire, le curcuma n’a pas un goût renversant. Mais pour apporter de la couleur à un plat, y’a rien à redire. Dans ma recette, le lieu noir devient tout jaune !

cassolette riz et lieu noir, riz, lieu noir, curcuma

Pour 6 personnes
Ingrédients : 6 beaux morceaux de lieu noir, 3 gros oignons, 1 citron, 1 càc de curcuma, 1 càc de cumin moulu, huile de tournesol, 350 g de riz, sel et poivre.
Préparation : 5 mn – Cuisson : 30 mn – Coût : * - Difficulté : *
Pressez le citron, mélangez le jus au cumin et au curcuma, salez et poivrez et ajoutez 3 cuillères à soupe d’huile de tournesol. Lavez et essuyez les morceaux de poisson, coupez-les en grosses lamelles. Et faites-les tremper dans la marinade au curcuma pendant 2 heures minimum.
Au bout de ce temps, épluchez et ciselez les oignons. Faites chauffer un peu d’huile de tournesol dans un faitout et faites dorer les oignons. Prélevez la moitié des oignons et réservez.
Sur les oignons  dans le faitout, ajoutez un peu de riz puis des morceaux de poisson. Ajoutez les oignons mis de côté. A nouveau ajoutez riz et poisson et terminez par du riz. Ne mélangez pas.
Versez le jus de la marinade sur le riz puis couvrez d’eau.
Mettez le couvercle sur le faitout et laissez cuire à feu doux pendant 20 mn. Puis arrêtez la cuisson, laissez gonfler le riz une bonne dizaine de minutes et servez.

21.09.2012

jeudi, 07 juin 2012

Tchicha au lieu noir

Montre-moi tes cheveux, je te dirai quoi manger. C’est en substance le sujet d’un livre de recettes qui vient de sortir et qui s’intitule « Blondes, brunes et rousses en cuisine ».
La Cocotte ne raconte pas de bêtise, pour une fois... Ce livre existe bel et bien.
tchicha au lieu noir,tchicha,lieu noir,orge concassée,orgeSachez qu’on ne peut pas faire ni manger n’importe quoi dès lors qu’on est blonde, brune ou rousse.
Vous êtes blonde et vous voulez plus que tout au monde que « vos éclats de rire aillent droit au cœur des hommes » ?  Alors il faut nourrir vos cheveux en vitamine C. Oui, c’est le secret de la brillance. Gavez-vous donc de goyave, citron, framboise, épinard, brocoli, carotte, oignon, ail et persil… Vous resterez « spirituelle et légère mais non dénuée d’humour, de finesse et d’intelligence ! »
Si vous êtes « intelligente, stable, équilibrée, fiable et bien dans votre tête »,  alors vous êtes brune. Vous voulez  que les hommes aient « toujours envie de passer leur main dans votre épaisse chevelure noire » ? Vous êtes bonne pour faire la cuisine aux olives, anchois, chocolat, café, fruits rouges !!!???…
Et enfin, vous aurez beau cacher que vous êtes rousse, votre caractère « flamboyant, éclatant, ardent, sensuel » vous trahira sûrement, et votre cuisine à base de rougets barbet, poireau au saumon fumé ou cake à la carotte parlera à votre place. Mais après tout, qu’importe ! Mesdames les rousses, n’êtes-vous pas « de merveilleuses stars de la vie ? »
Et toutes les pages de cet ouvrage sont de cet acabit. Mais on arrête tout, là ! Il y a quand même un truc qui ne va pas, dans ce livre.
Quid des hommes ? Ils ne comptent pas ?
Quid des filles aux cheveux gris ou blancs ? C’est trop tard ? C’est ça ? On ne peut rien pour elles ? On s’en fiche si leurs cheveux ne brillent pas ?
Et les femmes qui se font des teintures ? Doivent-elles manger suivant leur vraie couleur ou mélanger olives et goyaves ?
Et que doivent manger les chauves ? Ont-ils le droit de saler leurs frites ? 
Et les frisés ? Oui, parlons-en des frisés ! Ils doivent suivre un régime spécial ? Peuvent-ils manger du riz ?
La Cocotte a cherché dans tout le livre ! Rien ! Si vous n’êtes ni blonde, ni brune, ni rousse, tout le monde s’en fout !
Non, non ! Ça ne va pas ! Il faut qu’on sache. Les auteurs de ce livre ont-ils prévu une série, « Chauve à 40 ans, comment assaisonner vos vinaigrettes ? », « Cheveux blancs et meringue, l’accord parfait », « Cheveux gris, cuisine polaire » ?
Aujourd’hui en attendant le prochain livre « Cheveux gras, cuisine au beurre ou cuisine à l’huile ?»,  la Cocotte vous livre une recette pour tous types de cheveux, y compris pour les chauves.

Tchicha au lieu noir
Et c’est reparti, elle nous demande encore un truc impossible à trouver ! De la tchicha, c’est quoi ce truc ?  Et si on n’en trouve pas, qu’est-ce qu’on fait, la Cocotte ?*

Tchicha au lieu noir, tchicha, lieu noir, orge concassée, orge

Pour 6 personnes
Ingrédients : 6 morceaux de filet de lieu noir, 400 g de tchicha, huile d’olive, 1 oignon, 3 gousses d’ail, du thym, eau, sel et poivre.
Epluchez et ciselez oignon et gousses d’ail. Faites chauffer un peu d’huile d’olive dans un faitout ou une sauteuse et faites revenir quelques instants l’oignon et l’ail pour qu’ils deviennent transparents.
Ajoutez la tchicha, mélangez et versez de l’eau comme si vous cuisiniez un risotto. 500 ml au début puis ajoutez-en petit à petit. Salez et poivrez, ajoutez une branchette de thym et laissez cuire à feu doux pendant 30. 15 mn avant la fin, préparez le poisson, passez-le sous l’eau puis séchez-le bien avec du papier-ménage. Parfumez les filets de thym, salez et poivrez. Faites cuire les filets à la vapeur pas plus de 10 mn. Il faut qu’ils soient tout juste blancs. Vérifiez si la tchicha est tendre. Servez-la dans les assiettes et ajoutez les filets de lieu noir par-dessus.
*Si vous ne trouvez pas de tchicha, remplacez-la par du boulghour. Autrement dit, si vous ne trouvez pas d’orge concassée, remplacez-la par du blé concassé et ajoutez ces deux nouveaux mots dans votre dictionnaire.
07.06.2012

mercredi, 22 septembre 2010

Matelote Crevette, Lieu noir et Coriandre

P1210236b.jpg

Quand la Cocotte naquit un beau soir de janvier, six fées se penchèrent sur son berceau et la parèrent de dons. Par ce moyen, la Cocotte eut toutes les perfections imaginables.

La première lui dit : « Dans ton logis, Cocotte, toi seule auras le don du rangement : bols, cuillères et assiettes, hop, hop dans le lave-vaisselle.  Toi seule la porte tu ouvriras et la machine tu démarreras.»

La deuxième lui murmura : « Dans ta maison, Cocotte, toi seule auras le don de balayage : minouches, peluches et poussière, hop, hop dans l'aspirateur. Toi seule balai, plumeau et brosse tu manieras. »

La troisième, un peu dure d'oreille, hurla : « Dans tes pénates, Cocotte, toi seule auras le don de triage du linge. Le blanc avec le blanc, le noir avec le noir, les couleurs avec les couleurs, hop, hop dans la machine. Toi seule tous les vêtements de la maison tu répartiras et la machine en marche tu mettras.»

La quatrième lui proclama : « Dans ta demeure, Cocotte, trois enfants tu auras, toi seule auras le don du thermomètre, hop, hop, la main sur le front, toi seule rendez-vous chez le docteur, l'orthodontiste, le podologue, le dermatologue... tu prendras.»

La cinquième assura : « Dans ton gîte, Cocotte, toi seule auras le don de conduite de taxi, chez le docteur, l'orthodontiste, le podologue, le dermatologue, hop, hop, dans la voiture.  Et comme ton mercredi tu passeras à faire ça, au club de gym, à l'école de musique, au cours de théâtre, à l'anniversaire des copains, à l'anniversaire des copines, itou tu les conduiras.»

Enfin la sixième fée sortit de l'ombre en disant : « Diantre, mes douces amies, vous allez effrayer notre Cocotte.  Ce ne sont pas des dons mais des corvées ! Qui donc aurait envie de vivre comme ça ? »

Elle s'inclina alors sur le couffin, sourit à l'enfant et déclama : « Dans ton foyer, Cocotte, quand toi seule auras fait ce pourquoi tu es douée, dans tes marmites, des bons petits plats, hop, hop,  tu concocteras. Et si, lasse, tu ne les fais pas pour eux, fais-les au moins pour toi. »

 

Il vous faut :

300 gr de belles crevettes

300 gr de filet de lieu noir

1 filet d'huile d'olive

1 oignon

1 gousse d'ail

des filaments de safran

1 cuillère à café de cumin moulu

1 cuillère à café de concentré de tomates

1 bouillon-cube

sel , poivre, paprika fort

1 litre ou 1 litre ½ d'eau

1 bouquet de coriandre

quelques olives noires

du jus de citron

 

 

Dans une marmite, versez l'huile et faites chauffer. Ciselez l'ail et l'oignon et ajoutez-les à l'huile chaude. Ajoutez le safran, le cumin, le concentré de tomates, le bouillon-cube, le sel, le poivre et le paprika. Laissez l'oignon fondre puis mouillez d'un bon litre d'eau. Faites bouillir pendant 15 minutes.

Coupez le poisson en languettes, ajoutez-les au bouillon en même temps que les crevettes et les olives. Ciselez la coriandre et versez-la dans la marmite. Laissez cuire encore 3 ou 4 minutes.

Un petit conseil : Il faut que ce soit bien relevé. Vous pouvez rectifier l'assaisonnement avec du paprika ou du piment. Servez cette matelote en proposant du jus de citron.