lundi, 29 août 2016

Salade de farro jaune

Osons les associations étranges ! Osons les mélanges sucré-salé ! Osons les céréales bizarres ! Soyons pionniers dans les goûts !

Salade de farro jaune, salade, farro, petit épeautre

Pour 6 personnes
Ingrédients : 250 g de farro (petit épeautre), 250 g de lentilles brunes ou vertes, 1 cuillère à café de curry, 1 branche de thym, 1 petite courgette jaune, 10 cl de lait de coco, 1 citron, 1 oignon, sel, poivre.
Préparation : 10 min – cuisson : 30 min – coût : * - difficulté : *
Lavez et rincez plusieurs fois le farro et faites-le cuire 20 à 25 minutes dans 3 fois son volume d’eau. Il faut qu’il soit encore un peu croquant. Egouttez-le et passez-le sous l’eau froide. Dans le même temps, rincez également les lentilles et couvrez-les d’eau. Ajoutez la cuillère de curry, la branche de thym, un peu de sel et faites-les cuire 20 minutes. Egouttez-les quand elles sont encore un peu fermes.
Coupez la courgette jaune en petits dés. Pressez le citron. Mélangez dés de courgette et citron et laissez mariner quelques dizaines de minutes.
Pelez et ciselez finement l’oignon. Mélangez oignon, courgette au citron, lait de coco, sel et poivre.
Versez sur le farro et les lentilles, mélangez et mangez cette salade très fraîche avec des grillades.

mardi, 21 mai 2013

Rouleaux jambon-salade

Tiens, mon chéri, je t’ai fait un petit sandwich. Je le glisse dans ta boîte à outils, tu penseras à moi quand tu seras sur ton chantier. Bonne journée, mon chéri.

Rouleaux jambon-salade, jambon, salade

Pour 6 galettes
Ingrédients : 200 g de farine type 55, 20 g de saindoux, sel, 125 ml d’eau tiède, ½ sachet de levure chimique, jambon blanc, salade (roquette, pissenlit, chêne rouge ou verte…), fromage frais, poivre.
Préparation : 10 mn – cuisson : 2 mn par galette – coût : * - difficulté : * - ustensile : crêpière
Lavez la salade et coupez-la en lamelles. Ecrasez le fromage frais et allongez-le d’un peu de crème si nécessaire pour qu’il soit plus facile à étaler. Mélangez farine, levure, saindoux, une pincée de sel et eau tiède. Formez une belle boule de pâte lisse et sans grumeaux. Séparez-la en 6 portions égales. Aplatissez-les au rouleau à pâtisserie sur un plan fariné et formez des disques d’une 15 cm environ.
Faites cuire sans graisse dans la crêpière chaque galette 1 mn environ de chaque côté. Dès qu’une galette est cuite, étalez du fromage sur une face, ajoutez des lamelles de salade et des morceaux de jambon, salez et poivrez un peu et roulez la galette. Enfermez-la ensuite dans un film-plastique pour la garder bien souple.
Faites de même pour les 5 autres galettes. Puis gardez-les au frais jusqu’au moment de servir.

21.05.2013

lundi, 31 mai 2010

Sandwiches et salade Manet

 

P1180072b.jpg

Allez, deux recettes rien que pour vous en ce début de semaine.

 

Pour les sandwiches Manet

pour 6 personnes

Il vous faut, :

3 faluches

1 cuillère à café de mayonnaise

2 ou 3 gros cornichons

1 reste de blanc de poulet

1 oeuf

du fromage en tranches

 

Faites cuire vos œufs pour qu'ils soient mollets.

Coupez les faluches en deux, tartinez légèrement de mayo. Détaillez en fines tranches les cornichons. Alternez fins morceaux de poulet,lamelles de cornichons et fromage.

Écalez les œufs puis écrasez-les sur le haut du sandwich. Salez et poivrez légèrement.

Refermez le sandwich et coupez-le en deux. Emballez les deux parties dans un film plastique.

 

P1180084b.jpgPour la salade Manet

1 kg de pommes de terre

1 chorizo

des échalotes nouvelles

un ou deux poivrons

1 gousse d'ail

un peu de curcuma (pour la couleur)

quelques olives vertes, dénoyautées de préférence

huile d'olive

vinaigre

sumac

 

Faites cuire vos pommes de terre à la peau. Quand la lame d'un couteau passe à travers avec un peu de résistance, passez-les sous l'eau froide pour les refroidir et enlevez la peau.

Détaillez-les en cubes ou en rondelles. Dans un beau plat en plastique avec un couvercle qui fait un bruit très élégant quand on le ferme, mélangez pommes de terre, chorizo en cubes, poivrons en lamelles, échalotes ciselées grossièrement et les olives.

Versez sur la salade l'huile, le curcuma et le vinaigre puis assaisonnez de sel et de poivre.

Mélangez consciencieusement.

Avant de refermer la boîte et de faire rire les enfants, parsemez de sumac.

Bon pique-nique à vous !

mercredi, 14 avril 2010

Salade Dandelion

P1160945b.jpgQue ceux qui n'aiment pas la cardamine hirsute, le gaillet gratteron et la bourse à pasteur passent leur chemin.

Que ceux qui ne s'attendrissent pas à la seule évocation de la renoncule bulbeuse, derrière laquelle se cache le joli bouton d'or qu'on se mettait sous le menton, quand on était petit, pour voir si on mentait ou pas, ne lisent pas ce message !

Que ceux qui n'ont pas immédiatement le sourire aux lèvres quand on leur dit « Oh la la, mais vous avez plein d'oxalis cornicules ! » aillent sur un autre blog.

Tristes sires et pas poètes ! Bouh, la Cocotte vous plaint.

Sachez qu'on vient de faire de la malherbologie ! On vient tout simplement de parler de mauvaises herbes.

Les mauvais jardiniers passent leur temps à chasser ces mauvaises herbes, à grand renfort d'objets barbares et de désherbants nocifs pour les plantes mais aussi pour les hommes. Alors qu'on sait qu'il suffit le plus souvent de pailler et de biner. N'aimez-vous pas biner ?

Les bons jardiniers disent qu'il n'y a pas de mauvaises herbes. Elles ont toutes une utilité dans le jardin et servent souvent à identifier la nature des sols. Elles sont également utiles aux insectes qui eux, sont utiles à l'élimination de certains parasites.

L'euphorbe éloigne les mulots et autres petits rongeurs. L'ortie rend les plantes voisines plus résistantes et il est toujours bon de lui garder un petit espace, ne serait-ce que pour préparer le purin éponyme. Et dans la cuisine, l'ortie fait des soupes au goût très acidulé.

Puis il y a le pissenlit ! C'est pas beau dans un jardin, un pissenlit ? Ces petites marguerites démultipliées qu'on effeuille pendant des heures et des heures et qu'on nomme « Dandelion » en anglais. Vous aimez ?

En salade, vous allez les adorer ! Si vous n'en avez pas dans votre jardin ou si vous n'avez pas de jardin, pas de problème, les maraîchers en auront pour vous !

Un petit conseil : Une fois achetés, consommez vite vos pissenlits car ils se ramollissent très vite !

 

P1160795b.jpgIl vous faut :

300 gr de pissenlits

500 ou 600 gr de pommes de terre

200 gr de bon lard fumé

1 verre de vinaigre de vin

 

Pour la vinaigrette :

une bonne cuillère de moutarde

2 cuillères à soupe d'huile

2 cuillères à soupe de vinaigre

2 échalotes ciselées

sel et poivre

 

Faites tout d'abord cuire dans de l'eau bouillante vos pommes de terre à la peau.

Quand elles résistent encore un peu à la pointe d'un couteau, égouttez-les et laissez-les refroidir. Puis épluchez-les.

Lavez rapidement vos pissenlits, rincez-les et essorez-les délicatement. Détaillez les feuilles en morceaux de 3 ou 4 cm.

Préparez votre vinaigrette avec tous les ingrédients ci-dessus. Il faut qu'elle soit bien relevée !

Ensuite détaillez votre lard en cubes pas trop petits et faites-les revenir dans une poêle avec un peu de matière grasse.

A la fin de la cuisson du lard, ajoutez dans une poêle un petit verre de vinaigre. Faites bouillir juste un peu et arrêtez le feu.

Dans un grand saladier, coupez en rondelles vos pommes de terre refroidies et épluchées, ajoutez lard, pissenlits et vinaigrette et mélangez consciencieusement.

Le côté amer du pissenlit est bizarrement adouci par le vinaigre bouilli.

mardi, 21 juillet 2009

Sopska, salade serbe

 

LP1090626-1.jpges vacances, c'est fait pour voyager, non ? Après le Canada et ses pancakes, la Cocotte revient en Europe et vous emmène en Serbie. Pourquoi la Serbie ?

Parce qu'elle a gagné, au mois de mai, à Steenwerck, lors de la 6ème biennale de céramique, des places pour le festival des folklores du monde qui vient d'avoir lieu à Bray-Dunes.

La Cocotte y a donc emmené 2 de ses poussins voir une troupe de danseurs serbes et une autre venant de Colombie*.

Enfin...elle les a plutôt traînés. A 11 et 15 ans, jouer à la console et voir des danseurs en costume « de vieux » danser sur de la musique « de vieux », c'est pas vraiment le choix de Sophie !

Or donc, lundi 13 juillet, flanquée de ses deux traîne-savates acnéiques** et râleurs, la Cocotte est entrée sous le chapiteau du festival. Elle-même pensait voir un truc « cucu-gnangnan ». Et bien pas du tout ! Ils en sont ressortis 2 h 30 après, ravis, tout simplement.

Ils ont assisté à une explosion de couleurs et de musique fabuleuse où les danseurs donnaient parfois l'impression d'être sortis tout droit du Ministry of Silly walks des Monty Pythons.

Le groupe serbe, Abrasevic, a plus de 100 ans d'existence. Il est reconnu et primé dans le monde entier. Les tableaux présentés lundi étaient magnifiquement acrobatiques, poétiques et très rythmiques. Et la musique ! Le son plaintif des violons tziganes aurait arracher des larmes au plus vil des dictateurs et les airs festifs à la mode des fanfares balkaniques auraient fait danser n'importe quel cul-de-jatte.

Alors pour fêter ça, la Cocotte vous propose une petite recette contenant autant de couleurs que les costumes des danseurs. On va faire de la salade Sopska. Prononcez chopska.

Ça vous dit ?

Il vous faut

2 poivrons rouges marinés

4 tomates

2 petits concombres

1 oignon nouveau

un peu de piment ou de paprika fort

200 gr de féta

du persil haché finement

3 cuillères à soupe d'huile d'olive

du sel

 

Pour les poivrons, je vous suggère mon truc de fainéant. Vous allez chez Lidl ou Aldi et vous les achetez en pots, ils sont déjà pelés. Franchement, faut pas vous fatiguer à les faire griller, les laisser refroidir dans de l'alu ou un sachet-plastique. Chez Aldi, ça coûte 1 euro 50 et quelques... Alors pas d'hésitation.

Pour les concombres, si comme moi, vous les achetez sur le marché, lavez-les et découpez-les en cubes. Mettez-les dans un plat et faites-les dégorger avec 2 cuillères de gros sel pendant deux bonnes heures. On dit que les concombres vendus en grande surface n'ont plus besoin de dégorger.

Ensuite, vous découpez deux poivrons rouges en lanières, vous coupez les tomates en petits cubes, l'oignon en fines rondelles et la féta, vous l'émiettez délicatement.

Vous égouttez les dés de concombres, vous les ajoutez à la salade puis l'huile, le sel et le persil. Vous mélangez et vous saupoudrez d'un peu de paprika fort selon votre goût.

Enfin mettez un CD d'Emir Kusturica and The No Smoking Orchestra. Et c'est parti, vos pieds bougent tout seuls pendant que vous mangez votre salade.

 

*La Colombie, on en reparlera très bientôt.

**Pourvu qu'ils ne lisent pas ce papier, ils vont m'en vouloir... Ils n'ont même pas de bouton.