Doubeurre au gratin (lundi, 18 février 2013)

Samedi une amie entendait sur le marché des petites dames aux cheveux gris discuter devant le stand de leur boucher préféré :
« Oui, les gens disent qu’ils n’ont pas le temps de se préparer de bons petits plats mais ils ont bien le temps d’utiliser leur téléphone. Ils l’ont toujours à la main, leur téléphone. Pour ça ils ont le temps. »
Et oui, mes p’tites dames, ce qui nous fout en l’air, c’est ce rapport temps-cheval.
On n’a pas le temps de faire ses courses, on n’a pas le temps de choisir ses produits, on n’a pas le temps de se préparer un petit plat, on n’a pas le temps d’allumer son four.
Du coup, tout doit se faire avec un chrono dans les mains. On achète vite, sans regarder de près, des produits dont la qualité et la provenance sont parfois, souvent, voire très souvent, très suspectes. Plus de temps pour déambuler dans les allées d’un marché, plus le temps de discuter avec la fromagère qui vous contera l’histoire de son Comté, 18 mois d’affinage.
Plus le temps de soupeser le chou vert ou le chou rouge d’où s’écoule encore la rosée du matin du maraîcher qui est toujours là au rendez-vous, qu’il neige, qu’il vente, qu’il pleuve, par tous les temps. Plus le temps de constater que les fèves, c’est pas encore pour maintenant, il faudra attendre un peu.
Plus le temps d’admirer les poissons péchés de la veille et d’écouter les p’tites recettes du poissonnier.
Plus le temps d’aller boire un p’tit café au troquet du coin avec le boucher au tablier maculé de sang de vrai bœuf.
Plus le temps de rien ! Juste le temps de déballer une brique gelée, lissée mécaniquement, recouverte d’un fromage dont le lait sort d’une vache qui n’a jamais foulé une terre boueuse ni mangé de foin.
Juste le temps de faire cuire cette brique au micro-ondes, ça va plus vite.
Et quand on amène son plat à table, on fait comme on nous l’a bien appris dans la pub, on déclare : « C’est moi qui l’ai fait ».
Et du coup, par manque de temps, on se retrouve à manger du cheval.
Pourquoi ? Tout simplement parce que le temps c’est de l’argent. 
Parce que les industriels de la malbouffe, les chronométreurs  de merde en boîte l’ont bien compris et iront toujours chercher leurs produits au moins cher.
Qu’importe le goût, pourvu qu’on ait les sous.
 En Roumanie on se retrouve avec plein de viande de cheval sur les bras ? Et si on en mettait dans des lasagnes censément au bœuf ? De toute façon, si les consommateurs n’ont pas le temps de se préparer des petits plats, ils ont encore moins le temps de lire les étiquettes…
C’est le rapport cheval-temps. La boucle est bouclée.
Et sur notre téléphone, on s’enverra des images d’une boîte de surgelés qui gagne le tiercé, les photos-montage d’un cheval avec un corps de bœuf, des couvertures de livres aux titres tronqués avec des jeux de mots plus lourds les uns que les autres. Et on cliquera sur « J’aime » parce qu’on a bien le temps de rire un peu… Merde, quoi !

La recette de doubeurre au gratin

Remplacez le cottage cheese par du fromage bleu, ça fait joli dans le plat et ça renforce le goût. Et s’il vous reste de la courge butternut, goûtez-la crue. Croyez-moi, c’est délicieux.

Doubeurre au gratin, doubeurre, courge butternut, butternut, pommes de terre, carottes

Pour 6 personnes
Ingrédients : 3 belles pommes de terre Bintje, le même poids en carottes, le même poids en courge butternut (doubeurre), 100 g de cottage cheese, 200 ml de lait, ail, piment en poudre, poivre blanc et sel.
Préparation : 10 mn – Cuisson : 1 h – Coût : * - Difficulté : * - Ustensile : mandoline, plat à gratin
Préchauffez le four à 180°c. Epluchez pommes de terre, carottes et courge Butternut. Avec la mandoline, coupez très finement les trois légumes en fines rondelles. Si vous n’avez pas de mandoline, faites-le de façon très régulière avec un couteau bien aiguisé. Pelez une gousse d’ail et frottez le fond du plat à gratin avec. Versez un peu de lait dans le fond du plat et déposez vos légumes en couches successives. Salez et poivrez légèrement à chaque couche. Dans un bol mélangez le reste du lait et le cottage cheese. Versez sur toute la préparation puis saupoudrez d’un peu de piment et mettez votre plat au four. Quand le dessus des légumes est bien gratiné et que les légumes se laissent facilement transpercer avec la lame d’un couteau, arrêtez la cuisson. Comptez une bonne heure pour en arriver là.

18.02.2013

| Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : doubeurre au gratin, doubeurre, courge butternut, butternut, pommes de terre, carottes |  Facebook | |  Imprimer