Carottes au miel à la Jacques Brel (mercredi, 09 juin 2010)

P1180459b.jpgD'abord, d'abord y'a l'aînée, qui passe son bac c'te année, qui bosse comme une tarée, qu'a passé l'Norvégien, la physique, le latin, qui lit des trucs de fou, qui trime jusqu'à pas d'heure, pis qui envoie bouler, son père et pis sa mère, quand ils lui disent gentils, d'aller prendre un bol d'air.

Faut vous dire, Monsieur, que chez ces gens-là, on n'chôme pas, Monsieur, on n'chôme pas, on bûche.

Et puis, y'a le second, qui passe son bac d'français, qui lit tout en marchant, Baudelaire et Aragon, Zola pis Maupassant, qui parle métonymie, polyptote et ellipse, qui voudrait du bristol, pour s'faire des jolies fiches, qui débite et récite, ses cours toujours trop vite....

Faut vous dire, Monsieur, que chez ces gens-là, Monsieur, on n'survole pas, Monsieur, on n'survole pas, on compulse.

Et puis y'a la dernière, celle qui fait d'la GR, qui jette ruban, massues, ballon et grand cerceau, et pis qui « va aux France », danser avec cadence, un noeud dans l'bas du ventre et le sourire forcé, pis qu'a bientôt 12 ans, qui n'est plus une enfant, qui l'montre à ses parents.

Faut vous dire, Monsieur, que chez ces gens-là, on n'flemmarde pas, Monsieur, on n'flemmarde pas, on s'exerce !

Et pis y'a la Cocotte et son petit mari, qui sont sous la pression de leurs enfants chéris, qui font du mieux qu'ils peuvent, pour éviter les cris, les pleurs, les p'tits soucis, qui sont plus stressés qu'eux mais qui n'le montrent pas. Ça sert à rien d'le dire, d'façon ils n'entendent pas.

 

Et puis, et puis y'a les carottes ! C'est trop bon, en p'tites bottes.

Ça fait du bien partout et ça a beaucoup d'goût.

Avec un peu de miel, on est dans l'démentiel !

En plus, on dit tout l'temps qu'en mangeant ça souvent,

On peut devenir sociable, charmant, gentil, aimable !

Les autres, ils disent tous ça

Les autres, ils disent tous ça

Que c'est bon pour le stress, la mémoire et le bizness,

Alors nous, on les croit, Monsieur

On les croit...

Parce que chez ces gens-là, Monsieur,

on aime ça, Monsieur, on aime ça !

Mais il est tard, Monsieur, il faut que je rentre chez moi.

 

P1020710-1.jpgIl vous faut :

1 botte de carottes nouvelles

2 cuillères à soupe de miel

sel et poivre fraîchement moulu

facultatif : quelques oignons nouveaux

 

Débarrassez les carottes de leur queue mais laissez un petit bout. Passez-les sous l'eau et grattez-les légèrement pour enlever les petits fils. Mais ne les épluchez pas.

Dans une poêle, faites fondre le miel. Quand il est chaud, ajoutez les carottes bien alignées et les oignons. Salez, poivrez. Au besoin, ajoutez un peu d'eau et couvrez.

Laissez cuire 10 minutes. C'est tout.

| Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : carottes, miel, jacques brel, ces gens-là |  Facebook | |  Imprimer