Potiron tandoori, rösti de potiron (jeudi, 17 septembre 2009)

 

potirontandori-la cocotte2.jpgUn problème à démêler ? Une souffrance à exprimer ? Un conseil à demander ? La Cocotte est là pour vous aider. Envoyez-lui vos lettres, toutes seront lues et certaines publiées.

Après avoir lu l'article sur le pâtisson en fricassée, Véronique. P, Lomme écrit :

Ta recette tombe à pic ma cocotte !!! En allant cueillir mes légumes à la Ferme du Paradis comme chaque Samedi, j'ai acheté un superbe pâtisson. Je me demandais bien comment le cuisiner.... et voilà, tu m'apportes la solution. Alors, merci à toi la cocotte !!! As-tu quelque chose avec un petit potiron ?

 

En vous lisant, Véronique, je sens la détresse d'une femme sur le point de se lancer dans une nouvelle aventure. Le doute vous habite, la peur de faire une erreur mais aussi de l'inconnu.

Avant de passer à l'acte, il est bon d'appréhender chaque chose, récolter toutes les informations possibles, peser le pour et le contre. Mais vous êtes assez adulte pour comprendre qu'il ne faut jamais rester avec ses questions.

Gaston Bachelard ne disait-il pas : «Toute connaissance est une réponse à une question » ?

Alors, je peux le dire, « Oui, Véronique, j'ai quelque chose avec un petit potiron.

J'ai même quelque chose avec un gros potiron. »

 

Une belle tranche de ce cucurbitacé généreusement callypige coûte entre 1 et 2 euros sur les marchés. Alors on en achète tout de suite !

Le nom scientifique du potiron est « CUCURBITACEAE Cucurbita maxima », il provient d'Amérique centrale et arrive en Europe au XVIe siècle.

Diètétiquement parlant, ce légume possède de nombreuses vertus : Il est diurétique, laxatif, sédatif et vermifuge, riche en vitamine A, mais pas avare en vitamines B1, B2, B3, C, D, E et F.

Ce légume, au goût plus ou moins fort de noisette se cuisine de toutes les façons. Salé, sucré, gratiné, en velouté, en soupe, en potage, en purée, en tarte, en soufflé, en confiture, en muffin...

Vous voyez, Véronique, que le potiron est un continent à découvrir.

Voici deux petites recettes pour commencer.

L'une explore avec joie la gastronomie indienne, l'autre est là pour montrer à une non-moins fidèle lectrice que, tout comme la pomme de terre, le potiron peut se râper.

Si vous voulez d'autres recettes testées et approuvées, vous savez que la cocotte est là.

 

Poulet tandoori

il vous faut :

une belle tranche de potiron

2 pommes de terre

une cuillère d'huile

2 cuillères de poudre à tandoori

C'est une poudre que vous pouvez préparer seul, poudre à base de gingembre, cumin, cardamome, ail, poivre, curcuma et paprika.

Le tandoori est également un four et un mode de cuisson en Inde. Mais ça, ça fera l'objet d'un autre article.

1 gousse d'ail

de l'eau

1 yaourt

sel, poivre

facultatif : des cacahuètes à éplucher

 

Épluchez le potiron, enlevez les graines et coupez-le en gros dés.

Dans une marmite, faites chauffer l'huile, faites revenir l'ail ciselé, déposez les dés de potiron et les pommes de terre épluchées et en dés, elles aussi. Ajoutez deux cuillères de votre préparation d'épices à tandoori. Salez, poivrez et couvrez d'eau. Laissez cuire pendant 20 minutes. Mixez.

Puis dans une poêle, faites griller quelques cacahuètes à sec.

Dans un bol, déposez dans le fond deux ou trois cacahuètes, deux belles cuillères de yaourt puis la soupe mixée. Et hop, c'est prêt.

Amusez-vous, à l'aide de la pointe d'un couteau ou d'un cure-dent à faire ressortir le yaourt.

Véronique, acceptez qu'il n'y a pas de mal à se faire du bien.

 

pdtpotiron1.jpgRösti de potiron

200 à 300 gr de potiron

3 pommes de terre

1 oeuf

sel et poivre

huile

 

Râpez les deux légumes épluchés. Mélangez-les en ajoutant l'oeuf. Faites chauffer l'huile dans une poêle. Idéalement, faites chauffer un tout petit peu d'huile de courge mais bon... on n'en trouve pas partout. Attention, le goût est très marqué.

Déposez des tas de légumes râpés et aplatissez-les avec le dos de la cuillère. Retournez-les au bout de 3 ou 4 minutes, laissez encore cuire doucement pendant 5 minutes. Et c'est prêt. Accompagnez une viande et une salade de ces pommes-potiron paillasse.

Si vous le désirez, ajoutez un oignon râpé lui aussi ou de l'ail ou des dés de lard fumé, des épices, des aromates...

Laissez aller vos émotions, mettez de côté vos frustrations, faites-le pour vous. Vous avez le droit au bonheur !

| Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : potiron, tandoori, rösti |  Facebook | |  Imprimer