Waterzooï de maquereaux (vendredi, 13 novembre 2015)

Il ne faut pas vraiment pas grand-chose à la Cocotte pour rigoler. Il lui a suffi de lire qu’un biscuit rescapé du Titanic venait d’être vendu 21000 euros lors d’une vente aux enchères à Londres pour pleurer de rire.
Imaginez-vous, les Fenwick, un couple de jeunes mariés part en lune de miel sur le paquebot Carpathia en avril 1912. Croisant dans les eaux froides de Terre-Neuve, le Carpathia entend les signaux de détresse du Titanic et change de route pour venir en aide au misérable paquebot.
James Fenwick, l’heureux époux, récupère un biscuit provenant d’une ration de survie sur un petit canot de sauvetage du Titanic. Religieusement, il conserve ce petit biscuit dans un emballage de photo Kodak et le dit-biscuit reste dans la famille jusqu’à maintenant. Et là, vous vous demandez bien ce qui peut faire rire la Cocotte.
La Cocotte a simplement imaginé les scènes de transmission du biscuit. Elle a vu le notaire réunir toute la famille du défunt pour une lecture du testament : « Je lègue mon biscuit du Titanic à mon fils bien-aimé, James Junior. Il en prendra soin comme si c’était son enfant ».
La Cocotte a juste imaginé le James Junior refiler le biscuit à ses descendants,  et eux, se battant, s’étripant, s’entretuant pour obtenir le gâteau sec. « Non, c’est à moi qu’il doit revenir, c’était moi le préféré à Papa. » « Non, s’écrie James James junior, le cadet, c’est moi qui dois l’avoir, moi j’ai tondu la pelouse à chaque fois qu’on me le demandait. » Et le dernier de la fratrie qui hurle, « mais moi, je lui grattais toujours le dos à Papa ! »… Et des batailles à n’en plus finir, jusqu’au jour de la vente où un commissaire-priseur doit évaluer le prix d’un biscuit plus que centenaire et qui se doute certainement que ça peut coûter bonbon.
Vous voyez un peu le ridicule, non ?
Là, hilare, la Cocotte veut faire partager son fou rire à son chéri et vient le déranger sous la douche, « non mais écoute ça », entre deux hoquets. Et là, le chéri la calme d’un « ben oui, c’est ça, une collection, ça peut prendre de la valeur ! » Ben oui, le chéri, il avait tout compris.
Après quelques recherches, la Cocotte découvre que le James 1er du nom était un collectionneur averti, et qu’il avait emmagasiné des tas d’objets présents lors du naufrage du Titanic.
Et la Cocotte qui dit, "mais c’est ridicule de collectionner des biscuits…"
Et là son chéri lui rétorque, "c’est une collection comme une autre. "
Alors c’est décidé, la Cocotte rangera soigneusement sa collection d’images de la vache qui rit, sa collection de petits canards en plastique, sa collection de pavés des villes visitées, sa collection de boîtes de concentré de tomates en 140 ml, sa collection de bols jaunes, sa collection de petits camions de bière, sa collection de planches de petit-déjeuner de villes allemandes, sa collection de cuillères en bois, sa collection de…
Imaginez, un jour peut-être, on ne sait jamais, si elle prend le bateau avec toutes ses collections et que le bateau chavire ou autre chose…., ça pourrait avoir de la valeur.

La recette
En flamand, waterzooï signifie eau qui bout. Waterzooï de maquereaux signifie alors eau qui bout avec du maquereau. Ça y est, je parle flamand !

Waterzooï de maquereaux, waterzooï, maquereaux

Pour 6 personnes
Ingrédients : 6 ou 7 maquereaux, eau, 2 oignons, thym, laurier, 20 g de beurre, 3 pommes de terre, 3 poireaux, 3 carottes, 20 cl de crème liquide, persil plat, sel et poivre.
Préparation : 15 min - cuisson : 1h – coût : * - difficulté : *
Videz les maquereaux, coupez les têtes, enlevez les arêtes et levez les filets que vous réservez pour la fin de la recette. Faites 2 litres de bouillon avec les têtes de poisson et les arêtes. Salez et poivrez, ajoutez un oignon grossièrement coupé, du thym et du laurier. Faites cuire le bouillon pendant 30 minutes puis filtrez le jus de cuisson.
Lavez et coupez poireaux, carottes et pommes de terre en petits morceaux. Pelez et ciselez l’oignon restant.
Dorez l’oignon émincé, poireaux et pommes de terre dans un peu de beurre. Ajoutez les carottes, encore un peu de thym et versez le bouillon. Laissez cuire 30 minutes. Puis ajoutez les filets de poisson et la crème liquide et arrêtez la cuisson. Couvrez et laissez 5 minutes. Rectifiez l’assaisonnement et servez le waterzooi en parsemant de persil plat lavé et ciselé.

| Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : waterzooï de maquereaux, waterzooï, maquereaux |  Facebook | |  Imprimer