vendredi, 24 mai 2013

Asperges à l’espagnole

Le plus difficile dans cette recette, c’est l’épluchage des asperges. Ne pelez pas la tête, commencez juste en dessous. Une fois cuites, manipulez-les délicatement.

Asperges à l’espagnole, asperges vertes, chorizo, mayonnaise, safran

Pour 6 personnes
Ingrédients : 2 bottes d’asperges vertes, 1 citron, 10 cl d’huile d’olive, 10 cl d’huile de tournesol, 1 œuf, 2 chorizos forts, 5 filaments de safran, sel, poivre blanc et 1 orange bio ou non-traitée
Préparation : 15 mn – cuisson : 5 à 8 mn – coût : * - difficulté : ** - ustensile : épluche-légumes
Séparez le blanc du jaune d’œuf. Conservez le blanc pour une autre recette et mettez le jaune dans un bol. Déposez les filaments de safran dessus, mélangez un peu et réservez.
Pelez les asperges en commençant en dessous de la tête et en allant vers la queue. Faites chauffer de l’eau salée dans une sauteuse ou une grande cocotte, ajoutez le jus d’un citron et quand l’eau bout, déposez les asperges. Laissez-les cuire 5 à 8 mn. La lame d’un couteau doit passer facilement à travers. Quand elles sont cuites, sortez-les délicatement du récipient et laissez-les refroidir.
Montez une mayonnaise avec le jaune d’œuf au safran, les deux huiles, le sel et le poivre.
Mettez-la au frais. Découpez le chorizo en très fines lamelles et faites-les griller dans une poêle. Epongez-les sur du papier absorbant. Recueillez le zeste de l’orange.
Servez les asperges parsemées de zeste d’orange et de lamelles de chorizo et proposez la mayonnaise à côté. Vous pouvez ajouter de fines tranches de baguette grillées.

24.05.2013

vendredi, 07 décembre 2012

Tourte Gibraltar

Cette tourte, c’est la rencontre du Royaume Uni (le cheddar) et de l’Espagne (le chorizo), une certaine idée du melting-pot, une belle et bonne association.

Tourte Gibraltar, tourte, cheddar, chorizo, bettes

Pour 6 ou 8 personnes
Ingrédients : 1 rouleau de pâte feuilletée, 2 poireaux, les feuilles d’une botte de bettes, 20 g de beurre, 200 g de cheddar, 2 œufs, 1 yaourt nature, sel et poivre, 12 fines rondelles de chorizo.
Préparation : 10 mn – cuisson : 40 mn – Coût : * - difficulté : * - Ustensile : tourtière
Préchauffez le four à 160°/170°. Enlevez le bout touffu des poireaux et une partie du vert. Coupez les poireaux en tronçons, lavez et séchez. Faites fondre le beurre dans une sauteuse et ajoutez les poireaux pour les faire suer 5 minutes. Vous pouvez ajouter un peu d’eau. Lavez les feuilles de bettes, enlevez la côte épaisse et coupez les feuilles en lanières. Quand les poireaux sont tendres, ajoutez les lanières de bettes. Mélangez, salez très légèrement et poivrez. Couvrez et laissez cuire 2 ou 3 minutes à feu doux. Déroulez la pâte feuilletée sur une tourtière. Râpez grossièrement le cheddar. Dans un plat creux mélangez les œufs entiers, le yaourt, le cheddar et les légumes. Répartissez ce mélange sur la pâte feuilletée et déposez les rondelles de chorizo par-dessus. Mettez au four pendant 25 à 30 minutes. Les bords de la tarte doivent être dorés. Sortez la tourte et dégustez-la aussitôt.

07.12.2012

jeudi, 22 novembre 2012

Cabillaud Belém

- « Service après-vente du hors-série "Secrets de cuisine du Nord Pas de Calais", j’écoute.
- Oui, bonjour Madame Cocotte, j’aimerais connaître la marque du gaufrier utilisé dans la recette des gaufres fourrées page 91.
-Vous savez, Monsieur, il est très vieux ce gaufrier. Si je me souviens bien, Thierry, le cuisinier  qui l'utilise m'avait dit qu'il avait au moins 40 ans. Pourquoi voulez-vous la marque ?
- Parce que j’en ai un dont les plaques ne cuisent plus uniformément. J’ai téléphoné au constructeur et il m’a dit qu’il ne fabriquait plus les plaques. Et voyez-vous, Madame, les gaufres du Nord, c’est toute une histoire chez moi. J’ai 85 ans ans, je vis seul, ma femme est décédée l’an dernier. Et avec ma femme, quand on faisait des gaufres, on les faisait toujours ensemble, elle mettait la pâte dans le gaufrier et moi, je tartinais les gaufres de la crème au beurre et je les refermais. Alors, vous pensez, refaire des gaufres, ça me ferait du bien…
-Je comprends bien, Monsieur, je vais me renseigner.
-C’est gentil, Madame. Vous pouvez me téléphoner le soir, après 20 h 30, ça me fera très plaisir. J’aime quand quelqu’un m’appelle. Il n’y a pas souvent de gens qui m’appellent.

-Allo, Monsieur Téfal ? Bonjour, ici la Cocotte, pouvez-vous me dire si le gaufrier modèle XCEDJ7GD89 fait des gaufres du Nord ?
- Bonjour, oui, Madame, il faut que vous achetiez en plus les plaques prévues à cet effet et vous devriez avoir les gaufres que vous recherchez. Régalez-vous. Au revoir Madame.

La Cocotte imprime la photo du gaufrier, la photo des plaques et les références de ces deux ustensiles, écrit un petit mot derrière les photos et envoie le tout au monsieur doux et touchant.

-Allo, Madame Cocotte, j’ai reçu votre lettre, c’est exactement ce que je recherche. Je vais pouvoir enfin refaire des gaufres. Mes plaques, elles étaient usées, elles ne cuisaient plus comme il fallait. Vous savez, j’ai 85 ans, je faisais les gaufres avec ma femme qui est morte l’année dernière. Merci beaucoup. Quand vous passez par chez moi, n’hésitez surtout pas à vous arrêter. Nous discuterons un peu ensemble. J’habite en pleine campagne, sur un chemin de promenade, il y a beaucoup de gens qui s’arrêtent pour discuter avec moi. J’aime bien discuter avec les gens. Quand ils ne me voient pas, la fois suivante, ils me disent toujours, « Tiens, on ne vous a pas vu la dernière fois, vous allez bien ? » J’aime bien quand on demande de mes nouvelles. Vous savez, j’aime bien parler aux gens de passage. Bon, Madame Cocotte, si vous êtes pour venir, téléphonez-moi la veille au soir. Vers 20 h 30, c’est très bien.
-C’est très gentil de votre part. Je ne viens pas souvent dans votre village mais je vous le promets, le jour où je viens, je ne manquerai pas de venir vous saluer. Au revoir, Monsieur.
-Au revoir, Madame Cocotte.

La recette qui n'a rien à voir avec l'histoire...

Souvenirs de vacances, des petits pavés blancs, un vieux tram, un funiculaire, un ascenseur, des noyaux de cerise sur le trottoir, un monastère, un p’tit air de fado…

Cabillaud Belém, cabillaud, chorizo

Pour 6 personnes
Ingrédients : 6 tranches de cabillaud, 2 petits chorizos portugais (doux ou forts suivant vos goûts), 1 oignon, 100 g de chapelure, 1 boule de mozzarella* et de l’huile d’olive.
Préparation : 15 mn – Cuisson : 15 mn – Coût : ** - Difficulté : * - Ustensile : hachoir électrique, film-plastique alimentaire et poêle anti-adhésive.
Pelez l’oignon, détaillez les chorizos et la mozzarella en petits cubes. Passez ces ingrédients au hachoir électrique en ajoutant la chapelure et un peu d’huile d’olive pour faciliter l’opération. Tartinez les deux côtés de vos tranches de cabillaud de ce mélange. Enserrez chaque tranche dans du film-plastique et laissez-les 1 petite heure au frais pour que la préparation colle bien sur le poisson. Ensuite faites chauffer une poêle anti-adhésive et faites dorer les tranches de poisson doucement dans un peu d’huile d’olive. Retournez le poisson en cours de cuisson. En 15 minutes à peine, il devrait être cuit. Vérifiez en passant la lame d’un couteau à travers. Il doit être blanc nacré. Servez ce plat avec des rondelles de pommes de terre frites. On ne sale ni ne poivre. Les chorizos font l’assaisonnement.
*Ça ne fait pas portugais mais ça apporte du moelleux.

22.11.2012

samedi, 03 novembre 2012

Ziti gratinés au chorizo

Les ziti possèdent-ils moins, autant ou plus de points de rupture que les spaghetti  ? Si vous répondez à la question, vous obtiendrez peut-être un Nobel.

ziti gratinés au chorizo, ziti, chorizo

Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 paquet de 500 g de ziti (gros tubes de la taille des spaghetti), 20 cl de crème liquide, 50 g de parmesan, 200 g de chorizo, tomates pelées, origan, sel, poivre, huile d’olive.
Préparation 5 mn – Cuisson : 40 mn – Coût : * - Difficulté : * - Ustensile : plat à gratin
Préchauffez le four à 180°c (th. 6). Découpez le chorizo en rondelles. Dans un bol, mélangez la crème liquide et le parmesan. Coupez les tomates pelées en petits dés.
Faites bouillir une grande quantité d’eau légèrement salée avec quelques gouttes d’huile d’olive dans une marmite. Quand l’eau bout, cassez les ziti* s’ils ne rentrent pas tous dans la marmite. Faites-les cuire suivant le temps indiqué sur le paquet. Egouttez les pâtes, remettez-les dans la marmite, ajoutez chorizo, parmesan et crème et dés de tomates. Poivrez et ajoutez une belle pincée d’origan. Versez les pâtes dans un plat à gratin. Et mettez au four à gratiner pendant 30 bonnes minutes.
Au moment de servir, vous pouvez proposer du parmesan s’il vous en reste un peu.
Il est inutile de saler ce plat. Le chorizo et le parmesan le sont déjà suffisamment.
*Pas cassés, les ziti sont difficiles à manger, on s’en met partout. Vous êtes prévenus.

03.11.2012

samedi, 11 août 2012

Barbue à l'unilatéral poivre jaune-chorizo

Si vous ne trouvez pas de barbue, ne vous privez pas de la recette et adaptez-la avec une limande ou une sole. Ces deux poissons sont aussi de saison.

barbue poivron-chorizo, barbue à l'unilatéral, poivron jaune, chorizo

Pour 6 personnes
Ingrédients : 6 petites barbues, 3 poivrons jaunes, 1 petit chorizo doux ou fort (à vous de choisir), sel, poivre et huile d’olive.
Préparation : 10 mn – cuisson : 1 h environ – Coût : ** - Difficulté : ** - Ustensile : poêle anti-adhésive.
Videz les poissons. Lavez-les et séchez-les bien. Posez le poisson, côté foncé sur une planche à découper. Coupez la tête du poisson en prenant soin de suivre le « triangle » formé par cette tête. Puis délicatement soulevez la peau blanche au niveau de la queue et tirez la peau jusqu’en haut. Retournez le poisson et incisez très légèrement la peau sombre à plusieurs endroits. Lavez les poivrons, épépinez-les et coupez-les en larges lamelles. Détaillez le chorizo en fines lamelles également. Faites chauffer de l’huile d’olive dans une poêle et faites revenir les poivrons et le chorizo pendant 3 minutes. Videz la poêle. Cuisez les poissons côté peau sombre dans l’huile. Dès que la chair devient blanche, arrêtez la cuisson. En moins de 5 mn, c’est cuit. Salez et poivrez légèrement. Sortez les poissons délicatement pour ne pas arracher la peau puis disposez-les dans les assiettes, côté cuit vers le haut. Ajoutez poivrons jaunes et chorizo.

11.08.2012

jeudi, 24 mai 2012

Cornilles au chorizo

cornilles au chorizo,cornilles,chorizo,black-eyed peas,feijao frade, site officiel de l'office du tourisme du Portugal, Amo PortugalLe site officiel de l'Office du tourisme du Portugal a mis en œuvre un jeu-concours à l’intention des animateurs de blogs ayant trait à la gastronomie, la littérature, les loisirs créatifs et artistiques.

Tous ces blogs sont invités à participer à l’initiative  « Amo Portugal ». Le but du jeu-concours est très simple, il faut dire son amour du Portugal en incluant la pastille « Amo Portugal ».

Bah ! Mais c’est vraiment trop simple.

« Amo Portugal », « amo Portugal »…

Si les gens qui lisent le blog de la Cocotte ne savent pas encore que la Cocotte « amo Portugal », c’est qu’ils ne savent pas lire !

Mais non, ce n’est pas possible, la Cocotte les connaît bien. Elle, elle sait qu’ils savent lire et elle sait qu’ils savent que la Cocotte « amo Portugal ».

Depuis l’été dernier, et même avant, la Cocotte ne rate pas une occasion de déclarer son amour pour ce petit pays magnifique !

On fait le compte des recettes provenant de ce petit paradis ?

pain au chorizo

porto fogo

porco rosso a la portugaise

francesinha

morue-oignons-et-pommes-de-terre

morue a la creme

morue au four

couronne aux fruits confits

cornilles au chorizo,cornilles,chorizo,black-eyed peas,feijao fradeEt ce n’est qu’un florilège. En cherchant bien, le site officiel de l'Office du tourisme du Portugal en trouvera encore plein d’autres !

La Cocotte amo Portugal, la Cocotte adoro Portugal, la Cocotte idolâtro Portugal, la Cocotte vénéro Portugal, la Cocotte raffolo du Portugal, la Cocotte kiffo Portugal.

Et la Cocotte ne voit vraiment aucun inconvénient à dire à ses chers lecteurs d’aller visiter ce site.

Si jamais ça leur donnait des envies de découvrir ce pays, la Cocotte aurait déjà gagné ! Elle, elle ne rêve que d'une chose, y retourner, retourner à Guimaraes, Capitale européenne de la culture cette année, Porto, découvrir Lisbonne, Braga, Coimbra, Faro, Evora, Beja, tout voir et tout aimer.

Alors tous sur www.visitportugal.com ! Et dites-leur que vous venez de la part de la Cocotte.

Si vous n’avez pas encore d’idées pour vos vacances, ce site va vous en donner des tas. Et après, vous direz tous « Amo Portugal ».

Recette

Connaissez-vous les cornilles ? Ces petits haricots blancs avec un point noir sont appelés feijao frade en portugais et black-eyed peas en anglais. Branchés, les haricots !

cornilles au chorizo, cornilles, chorizo, black-eyed peas, feijao frade

Pour 6 personnes
Ingrédients : 500 g de cornilles, 6 petits chorizos doux, huile d’olive, 2 gousses d’ail, laurier, pimenton, 2 poivrons rouges, sel et poivre.
Préparation : 10 mn + trempage des haricots – Cuisson : 1 h 10 – Coût : * - Difficulté : *
Faites tremper les cornilles pendant au moins 12 heures. Egouttez-les et mettez-les dans une marmite en fonte. Couvrez d’eau, salez légèrement, ajoutez du laurier et mettez à cuire pendant 40 minutes à couvert. Ecumez et vérifiez que les cornilles sont encore un peu croquantes régulièrement.  Au bout de ce temps, égouttez-les et rincez-les. Dans la marmite, faites fondre un peu d’huile d’olive et dorez les chorizos de tous les côtés, ajoutez l’ail pelé et pilé. Remettez une feuille de laurier. Ajoutez une cuillère à café de pimenton ou de paprika doux. Salez et poivrez selon vos goûts. Couvrez et laissez cuire à petit feu pendant 20 minutes. Lavez et épépinez les poivrons. Coupez-les en grosses lamelles. Ajoutez-les dans la marmite et laissez cuire encore pendant 10 minutes.
Conseil : Vous pouvez ajouter une petite boîte de conserve de grains de maïs et corser ce plat de cornilles avec un piment fort ou du Tabasco.

24.05.2012

jeudi, 18 novembre 2010

Œufs à la turque

 

oeuf à la turque.jpgSans chichi, sans tralala, les œufs à la turque de la Cocotte sont aussi simples qu'une omelette. Quand on n'a pas envie de faire la cuisine mais qu'on veut se régaler, c'est idéal.

pour 4 personnes

Ingrédients :

1 chorizo doux, 500 ml de coulis de tomates, 200 g de fromage de beyaz peynir ou féta , 4 œufs.

Préparation : 5 mn – Cuisson : 15 mn – Coût : * - Difficulté : * - Ustensile : tajine ou poêle avec couvercle

Enlevez la peau du chorizo et coupez-le en rondelles de 3 mm. Faites chauffer votre plat de cuisson.

Quand il est bien chaud, ajoutez les rondelles de chorizo. Le chorizo contenant déjà du « gras », vous n'avez pas besoin d'ajouter de matière grasse. Mais attention, ne faites pas brûler la viande. Quand les rondelles vous semblent bien cuites, un peu croustillantes, versez le coulis de tomates. Mélangez, couvrez et laissez cuire à feu doux pendant 10 minutes.

Puis effritez le fromage avec les doigts, parsemez-en votre mélange chorizo/tomates, mélangez un peu, laissez cuire 2 minutes et cassez les 4 œufs en les séparant bien dans le plat. Couvrez à nouveau votre plat pendant 2 minutes. Surveillez votre plat. Quand le blanc des œufs devient bien blanc, c'est cuit. Pas besoin de sel et de poivre, le chorizo et le fromage suffisent à parfumer le plat.

Servez ces œufs accompagnés d'un beau pain plat et faites trempette à même le tajine.

18.11.2010

jeudi, 06 août 2009

Poêlée Riz-chorizo pour fainéants

 

P1090928-1.jpgVoici une recette pour les paresseux, les fainéants, les cossards, les flemmards, les mous, les indolents. J'continue ? 3 ou 4 ingrédients et votre cuisine aura un air espagnol. Olé !

Il vous faut une grande poêle, style poêle à paella, une cuillère d'huile d'olive, du bon riz, un chorizo fort, une pincée de safran, 1 gousse d'ail, 1 oignon et un poivron.

Ah oui ! J'allais oublier, un peu de beurre et du parmesan râpé.

Oh ! En fait, il faut un peu plus de 4 ingrédients mais vous devez en avoir la quasi-totalité dans vos placards.

C'est un truc que je fais pour mes poussins quand je n'ai pas d'idée. Ils adorent et vident le plat en un rien de temps. So let's go lazy !

 

Dans une grande poêle, faites chauffer 2 cuillères d'huile d'olive et déposez-y des grosses rondelles de chorizo. Versez 300 gr de riz et mélangez. Il faut que votre riz devienne transparent. Ciselez un oignon et de l'ail et mettez cela dans la poêle.

Ajoutez de l'eau petit à petit pour faire comme un risotto. Salez, poivrez, ajoutez votre pincée de safran et mélangez. Laissez cuire le temps indiqué sur le paquet de riz.

2 ou 3 minutes avant la fin, recouvrez votre poêle de rondelles de poivron. Déposez une belle noix de beurre et parsemez de parmesan. Elle n'est pas belle, cette allitération ? Et voilà, c'est tout !