lundi, 28 novembre 2011

Pannecouckes au lait battu

Connaissez-vous les mots panqueque, panqueca, pancake ? Et pannecoucke, ça vous parle plus ? Evidemment oui ! C’est une grosse crêpe en Flandre. Et babeurre, petit lait, lait battu ou guinse en ch’ti ? Non ? Alors la Cocotte vous emmène chez Virginie Cimetière, à Toufflers, près de Roubaix. Dans sa ferme, elle vend encore ce lait battu que nos aînés achètent au bidon. Un délice à découvrir ou à redécouvrir.

pannecouckes au lait battu, lait battu, pannecouckes, pancakes, Virginie Cimetière, la Ferme Cimetière, Toufflers, Femina, La Voix du Nord, La Cocotte, guinse, babeurre, petit lait, totjespap

Pour 15 pannecouckes

Facile : *, prix : *, temps : *
250 g de farine type 55, 1 pincée de sel, 50 g de sucre en poudre, 2 œufs entiers, ½ litre de lait battu, 50 g de beurre fondu, 2 cuillères à café de levure chimique, 1 cuillère à café de bicarbonate de soude, Un peu de matière grasse pour la poêle
Pour servir : de la vergeoise et le reste du litre de lait battu.

Dans un grand plat creux, mélangez la farine, le sel et le sucre en poudre. Faites fondre le beurre. Dans un autre plat creux, battez les œufs au fouet pour qu’ils soient bien vaporeux, ajoutez le lait battu puis le beurre fondu. Mélangez encore au fouet puis incorporez cette préparation à la farine.
Si vous ne souhaitez pas faire vos pannecouckes aussitôt, vous pouvez mettre ce mélange au réfrigérateur, mais pas plus d’une journée.
Au moment de faire les crêpes, ajoutez les cuillères de levure chimique et le bicarbonate de soude. Le bicarbonate adoucira le côté aigrelet du lait battu. Fouettez la pâte et faites chauffer une ou deux poêles anti-adhésives. Graissez-les légèrement et quand elles sont bien chaudes, déposez une petite louche de pâte. Laissez cuire jusqu’à ce que le dessus soit « sec » puis retournez la crêpe et laissez encore quelques secondes. Servez les pannecouckes toutes chaudes. Saupoudrez-les de vergeoise et offrez un petit verre de lait battu mélangé à un peu de vergeoise. C’est le bonheur !

pannecouckes au lait battu, lait battu, pannecouckes, pancakes, Virginie Cimetière, la Ferme Cimetière, Toufflers, Femina, La Voix du Nord, La Cocotte, guinse, babeurre, petit lait, totjespapLa productrice : Virginie Cimetière
Fille d’agriculteurs, mariée à un agriculteur, la transformation du lait en beurre, en fromage ou en yaourt n’a pas de secret pour Virginie. Poulets, pintades, chapons (au moment des fêtes), légumes à récolter… elle n’arrête pas et n’a pas une seconde à elle. Mais le lundi chez Virginie, c’est sacré. Le lundi, c’est lait battu. Après avoir battu la crème pour faire le beurre, elle récupère le petit lait et en remplit un énorme bidon que des clients de Wasquehal, Wattrelos ou Roubaix vont vider en un rien de temps.
La ferme Cimetière, 35 rue des Champs, 59390 Toufflers, 0320024077, magasin ouvert toute la semaine.

Trucs et astuces : le lait battu
Comme Virginie, les clients de son petit magasin savent bien que « le lait battu, c’est tous les bons côtés du lait, la matière grasse en moins.»
Gardez-le au réfrigérateur, jusqu’à une semaine.
Très désaltérant quand on le boit frais, nature ou sucré, son petit goût acide est inimitable.
Il entre dans des préparations cuites, comme des tartes, des gaufres, des purées.
D’ailleurs, puisqu’on parle de purée, le totjespap, vous connaissez ? Voici encore un mot flamand. C’est une purée faite avec ½ de lait battu, 50 g de beurre et 1 kg de bintjes. Régalez-vous !

pannecouckes au lait battu,lait battu,pannecouckes,pancakes,virginie cimetière,la ferme cimetière,toufflers,femina,la voix du nord,la cocotte,guinse,babeurre,petit lait,totjespap

Odile Bazin, textes et photos

Retrouvez cet article dans le supplément du samedi de la Voix du Nord, Version Femina n° 504 du 26 novembre 2011 et sur le site de La Voix pour les femmes, si vous cliquez sur le nom.

mardi, 25 octobre 2011

Rouleaux de chou chinois au potiron

Aussi faciles à faire que des nems, mes rouleaux sont aux légumes et au fromage. Remplacez le cervelas par du saucisson à l’ail ou zappez-le. Au choix…

rouleaux de chou chinois au potiron, chou chinois, potiron

Pour 6 personnes
Ingrédients : 12 grandes feuilles de chou chinois, 500 g de potiron, 150 g de mimolette jeune ou d’emmental, 1 cervelas, sel, poivre, 2 càs de crème fraîche, un peu de beurre.
Préparation : 15 mn – cuisson : 10 mn + 30 mn – Coût : * - Difficulté : *
Préchauffez le four à 180°c. Faites bouillir une grande casserole d’eau salée et pochez les feuilles de chou pendant 10 mn. Il faut que les côtes se plient facilement. Egouttez les feuilles et laissez-les refroidir. Epluchez et détaillez le potiron en petits morceaux, mettez de côté la moitié dans une casserole. Détaillez le fromage et le cervelas en lamelles. A plat, posez une feuille de chou devant vous puis posez-en une dans l’autre sens en les chevauchant. Au bas des feuilles, déposez un peu de potiron, du fromage et du cervelas. Salez, poivrez. Et roulez le chou pour en faire un gros cigare. Déposez les rouleaux sur un plat à gratin beurré. Quand les 6 rouleaux sont prêts, déposez une noix de beurre et enfournez 30 minutes. Dans la casserole contenant la moitié du potiron, versez deux càs de crème fraîche et faites fondre doucement.
Au moment de servir, déposez une cuillère de sauce sur les rouleaux. Servez avec une viande blanche.

25.10.2011

dimanche, 23 octobre 2011

Gratin au cheddar et rognons au poivre

Si vous voulez faire quelque chose de beau avec les rognons, incisez-les en losange sur le dessus. Quand ils cuiront, les losanges s'ouvriront. Ce sera de toute beauté.

gratin au cheddar, rognons au poivre

Pour 6 personnes

Ingrédients : pour le gratin : 1 kg de pommes de terre, 300 g de cheddar, 1 verre de lait, 1 càs de crème fraîche, sel, facultatif : 1 oignon. Viande : 6 rognons de porc, lait, beurre,  poivre en grains et sel.

Préparation : 10 mn – Cuisson : 35 à 40 mn – Coût : * - Difficulté : *

Ouvrez les rognons en deux et enlevez la partie blanche avec un couteau pointu. Déposez-les dans un plat, couvrez-les de lait et laissez-les au frais pendant 1 à 2 heures.

Au bout de ce temps, préchauffez le four à 180°c. Epluchez les pommes de terre et coupez-les en grosses rondelles. Faites-les cuire 10 minutes à l'eau bouillante salée puis égouttez-les. Râpez le cheddar. Dans un plat à gratin, déposez une couche de cheddar, un peu de lait puis une couche de pommes de terre puis recommencez. Si vous voulez, vous pouvez ajouter de fines rondelles d'oignon. Terminez par une belle cuillère de crème fraîche et du cheddar. Salez et poivrez. Mettez au four pendant 20 à 25 minutes. 10 minutes avant la fin de la cuisson du gratin, sortez les rognons du frigo, égouttez-les et essuyez-les. Faites fondre un peu de beurre dans une poêle et faites-les cuire 7 à 8 mn en les retournant souvent. Salez et poivrez en concassant grossièrement les grains.

23.10.2011

dimanche, 09 octobre 2011

Ravioles au Vieux-Lille

Comment ? Qu'est-ce que j'entends ? Le Vieux-Lille serait menacé de disparition ? Non, non, non ! C'est impossible ! Allez, on se bouche le nez et on dévore mes ravioles.

ravioles au Vieux Lille, ravioles, fromage Vieux Lille, la cocotte, www.lacocotte.nordblogs.com

Pour 6 personnes

Ingrédients : 200 g de farine, 2 oeufs, 1 càc d'huile, sel, 300 g de potimarron, un peu de beurre, 1 gousse d'ail, 75 g de fruits secs (noix, noisettes, amandes) , 200 g de Vieux-Lille, 30 cl de crème liquide.

Préparation : 30 mn – Cuisson : 10 mn – Coût : * - Difficulté : ** - Ustensile : machine à pâtes ou rouleau.

Dans un robot, mélangez farine, oeufs, huile et sel pour obtenir une boule bien compacte. Avec la machine à pâtes, étalez-la finement et découpez des ronds de 8 cm de diamètre. Il vous en faut 18. Epluchez et râpez le potimarron. Faites griller les fruits secs puis mixez-les grossièrement. Dans une casserole, faites fondre une belle noix de beurre et ajoutez le potimarron. Laissez cuire 5 mn en ajoutant un peu d'eau, l'ail ciselé et les fruits mixés. Salez et poivrez. Faites bouillir une marmite d'eau. Sur les disques de pâte, déposez une cuillère de préparation, recouvrez d'un autre disque et soudez les ronds en appuyant bien. Faites-les cuire 3 ou 4 mn dans l'eau bouillante. Coupez le Vieux-Lille en tout petits morceaux, faites-les fondre dans la crème liquide. En entrée, par personne, servez 3 ravioles nappées de sauce au fromage. Poivrez.

09.10.2011

lundi, 04 juillet 2011

Merris pudding

 

Rouge de Merris, Matthieu et Sandrine Crépin, Merris pudding Allez chercher un petit tabouret et installez-vous devant votre four. La Cocotte vous invite au spectacle. Les puddings vont gonfler et le Rouge de Merris va dégouliner. Comment ? Vous ne connaissez pas le Rouge de Merris ? Le Rouge, c'est un fromage produit par Sandrine et Matthieu Crépin et Merris, un petit village entre Steenwerck et Hazebrouck. Vous situez maintenant ?

Merris pudding : Facile : 1 Cocotte, Prix : 1 caddie, Temps : 2 horloges

Pour 6 personnes : 3 oeufs, 125 g de farine, 300 ml de lait, sel, poivre, paprika, 100 g de bacon ou de lard fumé, 150 g de Rouge de Merris ou mimolette jeune, huile de tournesol

Dans un plat creux, cassez 3 œufs, ajoutez le lait et la farine et mélangez vivement, au besoin avec un mixeur. Ajoutez une pincée de sel, de poivre et de paprika. Couvrez d'un linge propre et laissez reposer 1 heure.

Préchauffez le four à 210°c (th. 7). Dans 12 moules à muffins en silicone, versez l'équivalent d'une cuillère à soupe d'huile. Déposez ces moules sur une plaque à pâtisserie et glissez-la dans le four pour faire chauffer l'huile. Quand le four est chaud, sortez la plaque du four et répartissez la pâte à pudding dans les moules. Enfournez pendant 20 minutes.

Pendant ce temps, détaillez le lard fumé en petits dés ou le bacon en lamelles et faites-le dorer à la poêle. Râpez ou coupez des fines lamelles de Rouge de Merris. Sortez les puddings et déposez le fromage et le lard sur chacun d'entre eux. Remettez au four pendant 5 minutes, le temps que le fromage fonde.

Si vous n'avez pas de moules à muffins, remplacez-les par un grand moule à manqué et faites-le en deux fois.

Servez tout de suite ces petits pains tout gonflés avec une salade à la moutarde. Ils n'attendent pas.

Rouge de Merris, Matthieu et Sandrine Crépin, Merris puddingProducteurs : Sandrine et Matthieu Crépin

Tombé dans la marmite quand il était petit, Matthieu adore faire du fromage. Si Sandrine, sa femme, ne le freinait pas, il en aurait déjà créé des dizaines et des dizaines. Il ne veut surtout pas que ses fromages ressemblent aux autres. « Le plus important est que la qualité soit constante. » Le Rouge de Merris est tellement bon qu'il n'a pas le temps de vieillir. Pour espérer en manger du vieux, Matthieu le cache dans un coin, avec un petit mot « Interdiction de toucher ». Avec un clin d'oeil, Matthieu dit «tout ce qui est bon est dur à trouver mais les vrais connaisseurs, ils trouvent ! »

En vente directe à la Ferme Crépin, 405 rue du Moulin, 59270 Merris, 0328427226 et sur les marchés d'Hazebrouck, Wormhout et Dunkerque.

 

Trucs et astuces

Véritable produit du terroir de la Flandre, le Rouge de Merris est un fromage au lait cru, à pâte pressée non cuite. Il est affiné 3 mois à la bière de Saint Sylvestre.

Coupez-le en petits cubes, saupoudrez-le de sel de céleri et servez-le à l'apéritif. Mélangez-le à d'autres fromages.

Râpez-le pour le faire fondre et utilisez-le pour faire des welshs, des tartiflettes à la Flamande, des gratins de choux-fleurs ou d'endives, des soufflés, des cakes... Sa couleur égayera tous ces plats !

Trempez-le dans du lait pour faire des croque-monsieur.

Ou mangez-le tout cru si vous trouvez la cachette de Matthieu.

 

Odile Bazin

Retrouvez cet article dans le cahier central du magazine Version Femina édition Nord Pas de Calais du samedi 2 juillet 2011 ou sur le site internet La Voix au Féminin en cliquant ici.

Rouge de Merris, Matthieu et Sandrine Crépin, Merris pudding


mardi, 21 juin 2011

Tarte briochée au fromage

tarte briochée, fromage à graisserLe fromage à graisser est du fromage sec mais frais, qu'on trouve sur les marchés de l'Avesnois. A Lille, la Cocotte utilise du fromage frais à la faisselle, du marché aussi !

Pour 2 tartes

Ingrédients : 500 g de fromage « à graisser », sel, poivre, 3 oeufs, 500 g de farine, 1/2 cube de levure du boulanger, 20 cl de lait, paprika.

Préparation : 1 semaine + 20 mn – Cuisson : 25 mn – Coût : * - difficulté : * - Ustensiles : moules à tarte en silicone

Mettez le fromage dans un plat en plastique, assaisonnez-le sel et de poivre, mélangez bien, couvrez d'un linge propre et mettez-le à la cave pendant 1 semaine. Attention, ça va sentir...

Si vous ne trouvez pas de fromage à graisser, laissez égoutter quelques heures du fromage à la faisselle dans une étamine puis assaisonnez-le comme ci-dessus.

Au bout d'une semaine, préparez la pâte à brioche. Délayez la levure dans un peu d'eau tiède. Mélangez farine, levure, oeufs, 1 càc de sel et le lait tiédi. Laissez la pâte doubler de volume dans un endroit chaud.

Séparez la pâte en deux et étalez à la main, chaque partie dans les moules à tarte. Laissez gonfler à nouveau 1 heure.

Préchauffez le four à 180°c. Puis répartissez le fromage devenu crémeux sur les tartes. Saupoudrez de paprika et enfournez 25 mn.

Si vraiment vous ne trouvez pas de fromage à graisser, remplacez-le par de la Cancoillotte franc-comtoise.

21.06.2011

samedi, 28 mai 2011

Filet de porc à la scamorza

rôti de proc, scamorza affumicataS'il vous arrive de traîner dans les épiceries italiennes, vous avez dû repérer la scamorza, une petite boule qui pend au dessus du rayon fromage. C'est bon, n'est-ce pas ?

Pour 6 personnes

Ingrédients : 1 filet de porc de 700 à 800 g, 1 boule de scamorza affumicata (fromage fumé italien), 10 tranches fines de lard fumé, 30 g de saindoux ou huile d'olive, des tomates séchées, 10 feuilles de sauge, sel, poivre.

Préparation : 10 mn – Cuisson : 1 h – Coût : * - Difficulté : * - Ustensiles : cocotte en fonte et ficelle de boucher

Tranchez en plusieurs parties, le filet de porc, sans couper jusqu'au bout. Détaillez la scamorza en grosses rondelles et insérez ces rondelles dans les entailles du rôti. Insérez également quelques feuilles de sauge. Entourez la viande des tranches de lard pour éviter au fromage de fondre dans la cocotte. Ficelez votre rôti soigneusement.

Faites chauffer la matière grasse choisie dans la cocotte et faites dorer la viande sur tous les côtés.

Baissez le feu au minimum, ajoutez un peu d'eau puis les tomates séchées. Salez très légèrement, le fromage étant déjà salé, poivrez et ajoutez le reste des feuilles de sauge. Couvrez la cocotte et laissez cuire une petite heure en surveillant de temps en temps. Il ne faut pas que ça attache.

Servez chaud ou froid.

28.05.2011

jeudi, 28 avril 2011

Flamiche au maroilles minute

flamiche, maroilles, flamiche au maroillesDes excuses du genre « je n'ai pas le temps de cuisiner », la Cocotte ne veut plus les entendre. Vous mettrez plus de temps à lire la recette qu'à la faire. Top chrono !

Pour 6 ou 8 personnes

Ingrédients : 1 rouleau de pâte feuilletée pur beurre, 1 quart Maroilles (200 g), 20 cl de crème fraîche, 1 oeuf, sel, poivre, noix de muscade, 20 g de fromage râpé type gruyère ou parmesan.

Préparation : 5 mn – Cuisson : 25 mn – Coût : * - Difficulté : * - Ustensile : tourtière et papier sulfurisé

Préchauffez le four à 180°c, th. 6. Grattez la peau du Maroilles pour en enlever un peu. Déroulez votre rouleau de pâte feuilletée sur une tourtière en utilisant le papier sulfurisé dans le fond.

Coupez le Maroilles en fines tranches. Disposez-les en rosace sur la pâte feuilletée. Dans un petit plat creux, mélangez très vivement un œuf entier avec 20 cl de crème fraîche. Ajoutez du sel et du poivre, râpez un peu de noix de muscade , mélangez à nouveau. Versez cette préparation sur le fromage. Saupoudrez votre flamiche d'un peu de fromage râpé. Et enfournez pendant 25 mn.

Sortez votre tarte, démoulez sur une grille. Servez chaud.

Petit conseil : S'il vous en reste, emballez-la dans du papier-alu et gardez-la au réfrigérateur.

mardi, 26 avril 2011

Aubergines, tomate, fromage et chorizo

 

aubergine, tomate, mozzarella, chorizoOh, il sent le soleil, ton plat, ma Cocotte ! C'est l'Italie et l'Espagne réunies pour le meilleur et le meilleur. Aubergine, tomate, fromage et chorizo.

Pour 6 personnes

Ingrédients : 1 kg d'aubergines, 500 ml de coulis de tomate, du gros sel, 10 cl d'huile d'olive, 1 boule de mozzarella, 100 g de parmesan, quelques rondelles de chorizo et du poivre du moulin.

Préparation : 10 mn + 1 h de repos – Cuisson : 30 à 40 mn – Coût : * - Difficulté : *

Lavez les aubergines, enlevez la partie du haut puis détaillez chaque aubergine en tranches d'1 cm d'épaisseur. Avec la pointe d'un couteau, faites des croisillons sur les tranches, de chaque côté, et saupoudrez-les de gros sel pour les faire dégorger pendant une heure. Retournez-les une fois pendant ce temps en les saupoudrant encore de gros sel.

Préchauffez le four à 180°c, th. 6. Huilez un plat à gratin, étalez les aubergines, huilez les aubergines puis versez le coulis de tomate par dessus. Vous pouvez utiliser deux plats pour que les aubergines ne se chevauchent pas. Parsemez de mozzarella tranchée, saupoudrez de parmesan et enfournez pour une bonne demi-heure.

Vers la fin de la cuisson, détaillez en lamelles les rondelles de chorizo et parsemez-en votre plat. Remettez quelques minutes au four puis servez aussitôt. En antipasti ou en tapas, c'est un délice.

26.04.2011

samedi, 16 avril 2011

Gaufrettes mimolette-paprika

gaufrettes, gaufrettes salées, mimolette, paprikaPourquoi attendre le nouvel an pour se faire plaisir ? Cassons les habitudes et faisons des petites gaufrettes en avril. Et soyons fous, faisons des gaufrettes salées.

Pour 30 à 40 petites gaufres

Ingrédients : 200 g de farine type 55, 100 g de beurre, 2 oeufs, 75 g de mimolette, sel, poivre et paprika

Préparation : 10 mn – cuisson : 3 ou 4 minutes par fournée – Coût : * - Difficulté : * - Ustensile : gaufrier avec plaques à gaufrettes.

Faites fondre le beurre. Mélangez-le à la farine, ajoutez les œufs, le sel et le poivre. Râpez la mimolette et incorporez-la à la préparation. Terminez en ajoutant du paprika. Choisissez-le fort ou doux suivant vos goûts. Préchauffez le gaufrier. Déposez au milieu des plaques, une cuillère à soupe de pâte. Refermez le gaufrier, appuyez bien dessus pour répartir la pâte uniformément et laissez cuire pendant 3 à 4 minutes. Ensuite retirez délicatement les gaufres des plaques, découpez-les suivant le dessin. Il faut qu'elles soient relativement fines. Laissez-les refroidir sur une grille. Si avant de les servir, vous les trouvez un peu molles, mettez-les dans le four pendant 20 à 30 minutes, th. 2 ou 3. Elles vont durcir et seront bien meilleures.

Rangez-les dans une boîte métallique s'il vous en reste. Mais ça, c'est pas sûr...

16.04.2011

jeudi, 14 avril 2011

Gnocchi au bleu de Gex

gnocchi, gnocchi maison, bleu de Gex

Celles des Italiens sont petites, en forme de quenelles. Celles des Allemands sont grosses et sphériques, celles des Polonais sont plus longues que celles des Italiens et ont plutôt une forme de sabot, celles des slovaques sont difformes et riquiquis.

Oh, la Cocotte vous voit d'ici. Vous souriez déjà, vous vous moquez, vous vous dites que la Cocotte fait des généralités.

Pas du tout ! Sans aucun problème, elle peut dresser une carte d'Europe et les distinguer région par région. Celles des Croates ont un goût de prune, les Calabrais les trempent dans le miel et les Alsaciens les ont longues mais fines.

En réalité, tout dépend des ingrédients, des petits plus qu'on peut ajouter afin de changer l'ordinaire et surtout du temps de préparation et du travail à la main. C'est qu'il en faut de la patience pour les façonner ! Mais le résultat final vaut vraiment ce sacrifice de quelques dizaines de minutes.

Une fois que vous les aurez goûtés, vous n'aurez plus qu'une envie : Refaire au plus vite ces petites boulettes multiformes, ces gnocchi, knödels, kopytka, haluzky, knedle, cannariculi ou encore knepfle...

Avec un peu de farine ou de semoule de blé dur, des pommes de terre, des oeufs... on est proche de l'extase.

gnocchi, gnocchi maison, bleu de Gex, kopytka, knodel, knepfle, halusky, cannariculi, knedleLa recette :

Connaissez-vous la différence entre un gnocchi industriel et un gnocchi fait-maison ? Le goût. Il y en a un qui est bon. La Cocotte vous laisse deviner lequel.

Pour 6 personnes

Ingrédients : 1 kg de pommes de terre, 250 à 300 g de farine type 55, 2 œufs, sel, 50 g de beurre, 150 g de Bleu de Gex.

Préparation : 30 mn – Cuisson : 30 mn – Coût : * - Difficulté : *

Faites cuire les pommes de terre non-épluchées 20 mn dans de l'eau bouillante. Laissez-les refroidir. Épluchez-les et déposez-les dans un grand saladier, réduisez-les en purée. Ajoutez la farine, les œufs entiers et le sel. Mélangez la pâte à la main. Elle est prête quand elle ne colle plus. N’hésitez pas à ajouter de la farine au besoin. Séparez votre pâte en portions égales et roulez ces portions pour en faire des boudins gros comme un doigt. Faites des tronçons de 2 cm et roulez-les encore un peu pour leur donner la forme de petites quenelles. Réservez sur un torchon fariné. Préchauffez le four à 180°c. Faites bouillir une marmite d'eau et faites cuire les gnocchi en plusieurs fois. Ils sont cuits quand ils remontent à la surface. Dans un plat, versez du beurre fondu puis les gnocchi. Mélangez rapidement. Découpez des lamelles de Bleu de Gex et couvrez-en la surface du plat. Salez, poivrez et mettez à gratiner 30 mn au four.

14.04.2011

jeudi, 24 mars 2011

Tartelettes froufrou

tartelette, prunes, roquefort, noisettes

Légende : Récit à caractère merveilleux, ayant parfois pour thème des des faits et des événements plus ou moins historiques mais dont la réalité a été déformée et amplifiée par l'imagination populaire ou littéraire.

Trouvé sur le site officiel de Roquefort :

« On raconte qu’un pâtre amoureux… pour suivre une bergère aurait oublié du pain et du fromage de brebis dans une grotte du Combalou. Revenant quelques temps plus tard en ce lieu, il les découvrit couverts de moisissure. Il goûta le fromage et s’en régala. Le Roquefort était né. »

Vous imaginez le mec, revenant dans sa grotte, goûtant son fromage avec des vers dessus et criant Eurêka, j'ai découvert le Roquefort !!!

Il goûte le fromage mais ne goûte pas le pain. Pourquoi donc ? Quitte à goûter un truc pourri, autant goûter deux truc pourris, non ?

La légende ne raconte pas s'il avait tenté d'autres expériences auparavant. Avait-il testé avec un Camembert ou du Maroilles ? Ajoutait-il du sel, du poivre, des herbes... ? Avait-il passé sa tartine au four et sans le faire exprès, l'avait-il renversé façon Tatin ? Avait-il fait le test de placer directement une brebis sur son pain ?

La légende ne le dit pas.

La légende ne dit pas non plus ce qu'il est advenu de la belle. A-t-il conclu ou l'a-t-elle rembarré à cause de son haleine ? Se sont-ils mariés et ont-ils eu beaucoup d'enfants ?

La légende ne dit rien sur la suite qu'il a donnée à sa découverte. Est-ce que la famille faisait tous les marchés de la région ? A-t-il engagé aussitôt les démarches pour obtenir l'AOC ? A-t-il créé une multinationale ?

La légende ne dit pas grand-chose en réalité. Un trousse-jupon négligent, du pain et du fromage pourris et c'est parti pour une histoire qu'on raconte depuis des siècles et des siècles.

Au tour de la Cocotte de tenter une expérience : du roquefort, des prunes et des noisettes, on met un peu de farine, on passe au four, on s'en va boire un thé chez une copine, on revient et on démoule.

Mais la Cocotte, tu as découvert les tartelettes froufrou !? Vous pouvez goûter, c'est même pas pourri.

Et le soir au coin du feu, pendant des siècles et des siècles, on narrera la légende de la Cocotte.

tartelette, prunes, roquefort, noisettesRecette

Les enfants, des copains, des vélos, un panier d'osier, une nappe à carreaux, une salade, des sandwiches et des petites tartelettes. La Cocotte va pique-niquer.

Pour 12 tartelettes

Ingrédients : 200 g de farine, 1 oeuf, 200 ml de lait, 1/2 sachet de levure chimique, 100 g de prunes ou pruneaux, 100 g de Roquefort, 50 g de noisettes, thym, sel, poivre, piment de Cayenne, un peu de beurre.

Préparation : 10 mn – Cuisson : 25 mn – Coût : * - Difficulté : * - Ustensiles : moules à tartelettes

Préchauffez votre four à 200°c (th 6/7). Cassez les noisettes en 2 ou 3. Coupez les prunes et pruneaux en 2 et dénoyautez-les. Mettez de côté 12 moitiés. Émiettez en morceaux grossiers le Roquefort. Dans un plat creux, versez la farine, incorporez l’œuf et le lait, effeuillez une branche de thym et ajoutez-la. Salez, poivrez, mettez une pointe de piment de Cayenne et terminez par la levure. Mélangez vigoureusement pour obtenir une pâte bien aérée. Incorporez les prunes, les noisettes et le fromage. Beurrez vos moules à tartelettes si vous n'utilisez pas de moules en silicone. Répartissez équitablement votre préparation. Disposez sur le milieu une moitié de prune et mettez au four pendant 20 à 25 mn. Vos tartelettes sont cuites si un cure-dent piqué à travers ressort sec.

Laissez refroidir et démoulez sur une grille.

24.03.2011

mardi, 15 mars 2011

Quesadillas

 

quesadillas, mozzarella, tortillasLes quesadillas sont des tortillas tout simplement farcies au fromage. Ces petites crêpes peuvent se préparer avec de la farine de maïs, la masa harina.

Pour 12 crêpes

Ingrédients : 240 gr de farine de blé, 60 gr de beurre ou de saindoux, un peu d'eau tiède, 1 càc de sucre, 1 pincée de sel , 2 boules de mozzarella.

Préparation : 10 mn – Cuisson : 3 mn par crêpe – Coût : * - Difficulté : * - Ustensile : rouleau à pâtisserie et poêle épaisse ou plaque en fonte,.

Dans un plat creux, versez la farine, ajoutez le beurre ou le saindoux coupé en petits morceaux. Versez la cuillère de sucre et le sel. Ajoutez l'eau tiède petit à petit et malaxez jusqu'à obtenir une boule de pâte non-collante. 10 cl d'eau devraient être suffisants. Séparez la pâte en 12 petites boules égales. Sur un plan de travail, étalez-les en un disque de 10 à 12 cm de diamètre. Posez ces disques sur une surface propre (papier sulfurisé ou plaque en silicone) et couvrez-les d'un torchon propre.

Laissez reposer une vingtaine de minutes puis faites chauffer la poêle. Faites dorer les crêpes 1 mn à peine, de chaque côté. Réservez-les dans du papier alu pour les garder molles. Détaillez en tranches fines la mozzarella, déposez-en quelques tranches sur la moitié de chaque crêpe et rabattez l'autre moitié. Repassez 1 mn ces crêpes à la poêle pour que le fromage fonde. Servez-les aussitôt avec du guacamole et un ragoût de bœuf épicé.

15.03.2011

 

lundi, 14 mars 2011

Gaufres à la Tomme Arnékoise

 

Tomme arnékoise, ferme Pierens, Benoît PierensDans les Flandres, non loin de Cassel, Benoît Pierens a une ferme. A Arnèke. Et dans sa ferme, il a des vaches. Et du lait de ses vaches, il en fait tout un fromage, la Tomme d'Arnèke. Un fromage rond, ferme et fondant à la fois, au goût du terroir de l'Houtland. « C'est le troupeau qui fait le fromage » dit Benoît. Ah bon ? Et bien avec ce fromage, c'est la Cocotte qui fait des gaufres !

Recette

Gaufres à la tomme arnékoise

Facile : 1 Cocotte

Prix : 1 Caddie

Temps : 1 horloge

Pour 12 gaufres

3 oeufs (blancs et jaunes)

800 g de pommes de terre

100 g de farine

100 g de crème fraîche

5 à 10 cl d'huile

1 sachet de levure chimique

150 g de Tomme d'Arnèke

sel et poivre

Râpez la Tomme arnékoise et réservez. Lavez soigneusement les pommes de terre puis épluchez-les. Râpez-les et déposez-les dans un plat creux. Cassez les oeufs. Séparez les blancs des jaunes. Ajoutez les jaunes aux pommes de terre. Mélangez vite pour ne pas que les pommes de terre noircissent. Dans le plat creux, incorporez la farine, la crème fraîche, le fromage. Salez mais pas trop et poivrez. Ajoutez le sachet de levure chimique et l'huile et mélangez la préparation vigoureusement. Battez les blancs en neige ferme puis mélangez-les délicatement à la pâte.

Laissez reposer quelques instants pour que la levure fasse son effet.

Dans le gaufrier, choisissez les plaques pour les gaufres épaisses, non les gaufrettes ! Préchauffez-le. Huilez-le légèrement. Déposez au centre des deux plaques une belle louche de pâte. Étalez-la régulièrement à la cuillère. Fermez le gaufrier et faites cuire pendant 5 minutes au moins. Il faut que les gaufres soient sèches et bien dorées.

Servez ces gaufres en plat unique avec une salade. Ou coupez-les en deux ou trois et servez-les en entrée, quand elles sont encore bien chaudes.

 

gaufres, tomme arnékoise, ferme Pierens, Benoît PierensBenoît Pierens, fromager-cowboy

A la montagne, on apprend à skier mais on peut aussi apprendre à faire du fromage. En 2005, Benoît Pierens part en Savoie, se former au métier d'agriculteur et revient dans sa ferme natale, avec une idée en tête. Faire de la tomme, comme là-bas. Il teste son fromage sur la famille, les amis. Suivant les réactions, il modifie la croûte, choisit telle bière plutôt qu'une autre, allonge ou raccourcit le temps d'affinage. Au bout de 6 mois, son fromage est enfin prêt. Il le baptise la Tomme arnékoise. Il adore son fromage mais ne le cuisine pas. « Je fais déjà le fromage, je ne peux pas tout faire ! ».

Fromage en vente à la ferme Pierens, 203, rue de la Seyne, Arnèke, 03208423129

Trucs et astuces

Fabriquée uniquement au lait entier, la Tomme arnékoise a toutes les qualités :

Elle sent bon, elle ne coule pas et la bière dont on la frotte lui donne un bel aspect rose-orangé. Sa pâte est pressée lui permet de fondre facilement.

Gardez-la dans le haut du réfrigérateur, jusqu'à trois semaines, sans problème.

Tout comme un bon vin, chambrez la Tomme arnékoise une petite heure avant de la déguster, tout simplement, avec une belle salade d'endives. Accompagnez-la d'une bonne bière des Flandres.

Laissez fondre la Tomme dans une raclette ou comme le fait la maman de Benoît, cuisinez-la en tarte.

Comme Benoît et toute sa famille, vous allez l'adorer.

Odile Bazin

Retrouvez cet article dans le cahier régional Nord Pas de Calais de Version Femina du 12 mars 2011 en cliquant ici.

mercredi, 12 janvier 2011

Minicakes au Roquefort et coulis de poires

 

Minicakes au roquefort et coulis de poires.jpgAutrefois on mangeait les fruits avant le fromage. Maintenant c'est le contraire. Chez la Cocotte, on les mange en même temps, en cake et en coulis.

Pour 20 minicakes

Ingrédients : 250 g de farine, 1 sachet de levure chimique, 3 œufs, 50 g de beurre, 15 cl de lait, 8 dattes, 150 de Roquefort, 6 poires bien mûres, le jus d'un citron.

Préparation : 15 mn – Cuisson : 35 mn – Coût : * - Difficulté : * - Ustensiles : moules à muffin en silicone

Préchauffez votre four à 180°c (th. 6). Dans un saladier, mélangez farine et levure. Ajoutez les trois œufs entiers rapidement battus. Faites fondre le beurre et incorporez-le au mélange. Petit à petit, ajoutez le lait et pétrissez longuement pour avoir une pâte bien aérée. Un robot-ménager est idéal pour ce genre de tâche. Dénoyautez les dattes et coupez chaque moitié en 2 ou 3 morceaux. Incorporez-les à la pâte. Découpez le Roquefort en dés et parsemez-les de farine. Mettez-les dans la pâte et mélangez rapidement une dernière fois. Versez la préparation dans les moules à muffin puis faites cuire au four pendant 35 mn. Démoulez et laissez refroidir sur une grille. Au moment de déguster les minicakes, épluchez les poires, enlevez les pépins et passez toutes les poires au blender avec le jus de citron, pour obtenir un coulis épais. Servez aussitôt ce coulis dans de jolis verres accompagnés des minicakes.

12.01.2011

lundi, 29 novembre 2010

Velouté de potimarron au Maroilles

 

Velouté de potimarron au maroilles_5.jpgComme toutes les courges utilisées dans notre cuisine, le potimarron vient d'Amérique du sud. Après avoir voyagé avec les Portugais à l'époque post-colombienne, il fait une étape au Cambodge, au Japon et très certainement en Chine aussi, avant d'arriver chez nous. Mais on n'en pas sûr à 100 %.

Les Portugais le nommèrent Cambodia abobora. Et très honnêtement, on se demande bien pourquoi.

Oui, pourquoi ne le nommèrent-ils pas Americo do Sul Abobora ? Bien malin qui peut le dire.

Les Japonais l'appelèrent Kabocha. C'est très vraisemblablement leur façon de prononcer Cambodge. La Cocotte ne vous apprend rien quand elle vous dit qu'au Japon, tout ce qui vient du Cambodge est appelé Kabocha. Aussi faut-il faire attention. Ne dites surtout pas à un Japonais que vous venez du Cambodge au risque de vous retrouver haché menu dans un velouté. Et pour tromper l'ennemi, dans certaines régions du Japon, la kabocha est appelée Bobora. Allez comprendre !

Désireux de brouiller les pistes, les Japonais n'hésitent pas à donner des noms, plus farfelus les uns que les autres à leurs espèces de kabochas. Du nord au sud du pays du soleil levant, vous trouverez des Kuri kabochas, des Seiyo kabochas, des Miyako, Kurokawa, Uchiki, Akaguri ou encore des Akazukin kabochas. Est-ce ici une manière de montrer que leur vocabulaire est riche ? Est-ce llà a face non-cachée d'un protectionnisme d'un autre temps ?

Messieurs les Japonais, n'avez-vous donc rien de mieux à faire ?

Toujours est-il que la kabocha arrive en Europe après un très long périple. Les Français goûtent ce légume qui ressemble à un potiron, trouvent, sans difficulté, qu'il a un goût de châtaigne et après avoir réuni les défenseurs les plus illustres de la langue française, deux noms se dégagent pour sa labellisation : potichâtaigne et potimarron.

S'engage alors une guerre aussi fratricide que la bataille d'Hernani, la bataille des courges. Les « classiques » voulant absolument coller au plus près du goût, les « romantiques », qui voyaient là une figure de style facile certes mais suffisamment évocatrice pour la plèbe.

Comme vous le savez, le potimarron l'emporta finalement, au prix d'âpres bagarres dont beaucoup n'en sortirent pas indemnes.

Aujourd'hui la Cocotte remet deux sous dans le nourrain et propose de baptiser sa recette, velouté de potimaroilles. Qu'en pensez-vous ?

 

P1100894.JPGVelouté de potimarron au Maroilles

-Hum, c'est quoi ce petit goût de châtaigne dans ta soupe, ma Cocotte ?

-C'est du potimarron, mon Bonhomme. Tu aimes ?

Pour 6 personnes

Ingrédients : 1 potimarron, 2 cuillères à soupe d'huile,1 kg de potiron, 3 pommes de terre moyennes, 1 litre d'eau, 1 quart Maroilles, un peu de crème fraîche, sel et poivre

Préparation : 15 mn – Cuisson : 10 mn + 30 mn – Coût : * - Difficulté : *

Coupez le haut du potimarron, mettez-le de côté puis enlevez les pépins à l'aide d'une cuillère à soupe. Faites bouillir une marmite d'eau salée, plongez le potimarron tête en bas dans la marmite et laissez-le ramollir 10 mn. Sortez-le, retournez-le et avec la cuillère à soupe, raclez les bords intérieurs pour récupérer la chair mais attention , ne faites pas de trous dans la peau. Elle va servir de soupière. Épluchez le potiron et les pommes de terre et coupez ces légumes en gros dés. Dans une marmite, faites chauffer l'huile puis faites dorer pommes de terre et potiron, ajoutez la chair du potimarron. Couvrez d'eau, salez et poivrez, mettez un couvercle et laissez cuire pendant 25 mn.

5 mn avant la fin, détaillez le Maroilles en tranches fines et faites-le fondre tout simplement dans une petite casserole avec une cuillère de crème fraîche.

Mixez la soupe, rectifiez l'assaisonnement puis versez-la dans le potimarron évidé.

Servez la soupe et 2 ou 3 cuillères de crème de Maroilles dessus.

29.11.2010

mercredi, 24 novembre 2010

Petits choux à la ricotta

Choux à la ricotta_1.jpgAvertissement : Pour être sûr d'en avoir encore au moment de servir, envoyez la famille au musée, à la piscine... et enfermez-vous dans la cuisine pour préparer vos choux.

Pour 30 choux

Ingrédients : 250 ml d'eau, 50 g de beurre, 150 g de farine, 3 œufs + 1 jaune pour dorer, 150 g de ricotta sèche et salée, sel.

Préparation : 15 mn – Cuisson : 25 mn – Coût : * - Difficulté : * - Ustensile : plaque de pâtisserie en silicone ou papier sulfurisé

Préchauffez le four à 180°c (th. 6). Râpez la ricotta. Versez l'eau dans une casserole, salez un peu et faites-la chauffer. Ajoutez le beurre. Laissez-le fondre. Avant les premiers bouillons, arrêtez le feu et versez la farine en une seule fois.

Mélangez énergiquement à la cuillère en bois. La pâte doit se décoller rapidement des parois de la casserole. Puis un par un, ajoutez les œufs en mélangeant toujours vigoureusement à chaque fois et terminez en additionnant la ricotta râpée à la préparation.

Laissez refroidir quelques instants. Puis formez des petits choux tout ronds, à l'aide de deux cuillères à café. Laissez 3 cm entre chaque chou sur la plaque. Puis enfournez pendant 25 minutes.

A la sortie du four, mettez-les à refroidir sur une grille. Puis servez-les en entrée ou à l'apéritif.

Si cela vous dit, farcissez-les d'une crème de mascarpone aux anchois ou de tapenade verte ou noire.

24.11.2010

jeudi, 18 novembre 2010

Œufs à la turque

 

oeuf à la turque.jpgSans chichi, sans tralala, les œufs à la turque de la Cocotte sont aussi simples qu'une omelette. Quand on n'a pas envie de faire la cuisine mais qu'on veut se régaler, c'est idéal.

pour 4 personnes

Ingrédients :

1 chorizo doux, 500 ml de coulis de tomates, 200 g de fromage de beyaz peynir ou féta , 4 œufs.

Préparation : 5 mn – Cuisson : 15 mn – Coût : * - Difficulté : * - Ustensile : tajine ou poêle avec couvercle

Enlevez la peau du chorizo et coupez-le en rondelles de 3 mm. Faites chauffer votre plat de cuisson.

Quand il est bien chaud, ajoutez les rondelles de chorizo. Le chorizo contenant déjà du « gras », vous n'avez pas besoin d'ajouter de matière grasse. Mais attention, ne faites pas brûler la viande. Quand les rondelles vous semblent bien cuites, un peu croustillantes, versez le coulis de tomates. Mélangez, couvrez et laissez cuire à feu doux pendant 10 minutes.

Puis effritez le fromage avec les doigts, parsemez-en votre mélange chorizo/tomates, mélangez un peu, laissez cuire 2 minutes et cassez les 4 œufs en les séparant bien dans le plat. Couvrez à nouveau votre plat pendant 2 minutes. Surveillez votre plat. Quand le blanc des œufs devient bien blanc, c'est cuit. Pas besoin de sel et de poivre, le chorizo et le fromage suffisent à parfumer le plat.

Servez ces œufs accompagnés d'un beau pain plat et faites trempette à même le tajine.

18.11.2010

mercredi, 10 novembre 2010

Nems poire fromage

 

P1220965b.jpgIl faut toujours avoir dans ses placards des feuilles de riz pour faire des nems. Il faut toujours avoir un peu d'imagination aussi.

Pour 20 nems

Ingrédients :

20 feuilles de riz de 20 cm de diamètre environ, sucre en poudre, 3 poires assez fermes, 300 g de fromage qui fond facilement comme du Morbier ou du Maroilles, feuilles de salade, huile, vinaigre

Préparation : 5 mn – cuisson : 10 mn – Coût : * - Difficulté : **

Préchauffez le four à 180°c. Mélangez huile et vinaigre, sel et poivre dans un petit bol, réservez.

Épluchez les poires et coupez-les en lamelles. Détaillez également le fromage en lamelles.

Versez de l'eau dans une assiette creuse et ajoutez deux cuillères à soupe de sucre en poudre. Passez une feuille de riz dans l'eau pour l'humidifier et posez-la sur une serviette propre. Déposez lamelles de poire et fromage, au milieu de la feuille, vers le bas. Repliez le bas sur les fruits et le Morbier puis rabattez les côtés de la feuille vers le centre, serrez bien et roulez votre nem jusqu'en haut. Faites la même chose pour le reste. Déposez ces nems sur une plaque à pâtisserie et enfournez 10 mn. Servez chaud avec de la laitue et le petit bol de sauce. Vous pouvez remplacer la laitue par des feuilles d'endives si vous choisissez de faire vos nems au Maroilles. Hum, c'est pas bête....

08.11.2010

lundi, 25 octobre 2010

Blinis au fromage

P1180562b.jpgEh, m'camarate, teu veux que ch'te disse quequ'chosse ? Mi, j'aime bin l'fromache sur eun'tartine, j'aime bin l'fromache sur eun'flamiche ou din un gratin d'pâtes. Mais j'aime bin aussi l'fromache din un blini, cha fait chic. Teu prins du T'chiot Biloute eud'la ferme du Pont des Loups eud'Saint-Aubin, din l'Avesnois, teu fais l'recette deul' Cocotte. Mi, j'te dis, teu vas adorer !

 

La recette : Blinis au fromage

Facile : 1 Cocotte

Prix : 1 Caddie

Temps : 2 horloges

 

Pour 12 à 15 mini-blinis

 

200 gr de farine type 65

2 oeufs

20 gr de levure de boulanger

20 cl de lait

2 cuillères à soupe d'huile

sel

1 fromage T'chiot Biloute ou 200 gr de Maroilles pas trop fait

 

Mettez le fromage 20 minutes au congélateur pour qu'il soit facile à découper.

Faites tiédir le lait.

Dans une tasse délayez la levure avec un peu de ce lait tiédi. Séparez les blancs des jaunes d'œuf.

Gardez les blancs au frais, dans un plat creux.

Versez la farine dans un saladier, faites un puits au centre. Ajoutez la levure et mélangez un peu. Laissez reposer 15 minutes. Des bulles se forment.

Ajoutez les jaunes d'œuf, le reste du lait, l'huile et le sel. Mélangez vigoureusement pour éviter les grumeaux.

Couvrez votre pâte d'une serviette et laissez-la monter pendant 2 heures, dans un endroit chaud.

Au bout ce temps, montez les blancs d'œuf en neige ferme et incorporez-les délicatement à votre pâte, en la soulevant avec une spatule en bois. Si vous allez trop vite, elle va retomber !

Ensuite coupez votre fromage en rondelles de 5 mm.

Faites chauffer une poêle avec un peu d'huile puis à l'aide d'une cuillère à soupe, déposez 4 ronds réguliers de pâte.

Sur chacun de ces ronds, déposez une rondelle de fromage. Comptez 1 minute puis retournez chaque blini. Laissez encore cuire 30 secondes et c'est tout.

Recommencez l'opération jusqu'à épuisement du fromage.

Servez ces petites crêpes toutes chaudes en apéritif ou en entrée avec une salade d'endives. S'il vous reste de la pâte, faites des blinis nature.

 

P1180410b.jpgLe producteur : Alexandre Gravez

-« Dis-moi, Nicolas, qu'est-ce que tu veux faire quand tu seras grand ? »

-« Euh, président. J'veux être président.»

-« Et toi, Alexandre, qu'est-ce que tu veux faire comme métier, toi ? »

-« Moi, quand j'serai grand, j'inventerai des fromages. J'reprendrai la ferme de mes parents, je travaillerai en famille, avec ma femme, mon frère et la femme de mon frère. J'ferai du Maroilles, de la Boulette d'Avesnes, du Dauphin, tout au lait cru, avec mes vaches et pis j'inventerai un p'tit fromage rouge comme la brique du Nord et affiné au cidre fait avec les pommes de l'Avesnois et j'l'appelerai T'chiot Biloute.  Ouais, j'veux inventer des fromages.»

La ferme du Pont des Loups, 59440 Saint-Aubin, 0327578409, magasin ouvert du mardi au samedi

 

Le produit :

Ce petit fromage se déguste bien évidemment autrement qu'en blinis.

S'il ne vous semble pas assez affiné, laissez-le quelques jours dans la cave.

Sinon gardez-le au frais. Sortez-le du réfrigérateur deux heures avant de le consommer tout simplement.

Découpez-le en rondelles et faites-le en flamiche ou sur une tartine passée au grill. Ajoutez une petite noix de beurre, un peu de poivre et vous verrez !

Effritez-le s'il est un peu sec et faites-en des gougères. Vous connaissez ? Ces petits choux tout légers qui viennent de Bourgogne...

Ou faites comme Alexandre, emballez-le dans du papier-aluminium et faites-le cuire au four ou au barbecue.

Retrouvez la recette de la Cocotte dans le cahier central de Version Femina du 23 au 29 octobre 2010 et sur le site de La Voix au Féminin en cliquant ici.

Odile Bazin, la Cocotte