samedi, 05 septembre 2009

Epis de maïs et lingots roses

P1020363-1.jpgEn rose et jaune

La Cocotte vous offre deux recettes pour le prix d'une et un peu de gaieté dans vos assiettes !

On commence par une recette de maïs à croquer.

Sachez qu'il existe trois variétés de maïs, celui en grains pour les poules, pas les Cocottes comme moi, les vraies poules avec des plumes et tout et tout. On l'utilise aussi pour faire de la farine, de la semoule, des flocons ou de l'huile.

Ensuite vous trouvez le maïs doux pour faire la recette d'aujourd'hui qu'on achète aussi en boîte une fois égréné.

Enfin vous avez le maïs à pop-corn qu'on fait péter dans une marmite huilée et qu'on caramélise après.

1, Allez vite traîner du côté de Wazemmes, rue Jules-Guesde et achetez du maïs en épis aux petits marchands qui étalent leur récolte de la semaine, comme ça, sur le trottoir.

3 épis pour 1 euro, vous trouverez pas mieux ! Ça va pas durer !

Vous rentrez chez vous, vous enlevez les premières feuilles, vous n'en laissez qu'une épaisseur tout autour de l'épi puis vous ôtez la touffe de poil au sommet de celui-ci.

Faites cuire à la vapeur pendant une bonne quinzaine de minutes. Vous pouvez aussi les cuire dans de l'eau bouillante directement.

Servez aussitôt avec une belle noix de beurre. Piquez une fourchette à chaque bout de l'épi, pour ne pas vous brûler et faites comme un castor, rongez tout autour de l'épi. Les mômes adorent !

 

 

P1020511-1.jpg2, Faites trempez des haricots lingots roses pendant une nuit. Rincez et faites cuire pendant une trentaine de minutes. Surveillez, il faut qu'ils soient encore un peu croquants.

Égouttez-les puis laissez-les refroidir.

Dans un grand saladier, mélangez-les à un oignon frais coupé en fines rondelles, une gousse d'ail ciselé, un filet d'huile d'olive, 1 ou 2 cuillères de bon vinaigre balsamique, du sel, du poivre, quelques feuilles de basilic et pour finir, des cubes de chorizo fort.

Les mômes adorent.

 

Et si vous n'aimez pas ces petits lingots, remplacez-les par des lentilles, qu'elles soient du Puy ou d'Espagne. C'est une merveille !

Les mômes adorent !

Ah, j'allais oublier : bonne braderie à tous !

dimanche, 30 août 2009

Des empanadas

P1100741.JPGSi, comme la Cocotte, vous avez une fille de 17 ans qui, quand elle reçoit une copine, vous demande de faire des empanadas, pas de panique ! Les empanadas, c'est simple, c'est bon et ça fait voyager.

A la base, les empanadas, ce sont des petits chaussons de pâte qu'on farcit de viande, de poissons, de légumes, etc,,, et que l'on frit ou passe au four.

Le nom change suivant les pays mais le principe est le même partout.

Let's go to Mexico ! Mais on pourrait aussi aller dans tout le continent sud-américain et même ailleurs.

Tout est une question de prononciation, de façon de faire et comme tout le reste dans la cuisine, une question d'imagination.

 

Au Brésil, on les trouve dans les fast-food. Au Chili, on les emplit de fromage.

En Colombie, on utilise du chorizo, du poulet, des pommes de terre bouillies, même de la truite !

Au Mexique, on les sert aussi en dessert farcis de fruits selon les saisons.

En Espagne, on y ajoute du thon, des sardines, des olives,,,

On les fait petits ou grands, avec de la farine de blé ou de maïs.

En Russie, on les appelle Pirojski, burek en Turquie, Samosa en Inde, Knish chez les juifs ashkénazes dans les Delikatessen de New-York, Pierogi chez les slaves, tout simplement calzone en Italie ou encore cornish pasties dans les Cornouailles.

Là-bas, c'était la nourriture des pêcheurs ou encore des mineurs. Les hommes partaient au travail avec une gamelle remplie de pasties, ils prenaient leur chausson de leurs mains sales et en mangeaient la plus grande partie. Puis ils jetaient enfin le petit côté sale qui restait.

Ça vous dit ?

P1100745.JPGIl vous faut

Pour la pâte

pour 20 empanadas

400 gr de farine

1 jaune d'oeuf

une cuillère à café de sel

de l'eau tiède (environ 20 cl)

 

Pour la farce

300 gr de chair de poisson type cabillaud ou 300 gr de viande hachée ou les deux si ça vous dit

1 oignon

2 gousses d'ail

une boîte de tomates concassées

1 petite boîte de concentré de tomates

1 piment

une cuillère à café de cumin en poudre

du persil

sel et poivre

huile d'olive

huile pour friture

 

Dans un saladier, mélangez farine, jaune d'œuf et sel. Ajoutez de l'eau tiède, petit à petit, et malaxez jusqu'à obtenir une belle boule de pâte bien homogène. Laissez votre pâte au réfrigérateur pendant une heure.

Dans une poêle, faites chauffer une cuillère d'huile d'olive, faites-y revenir l'oignon émincé, l'ail ciselé, les tomates concassées, le cumin et le concentré de tomates. Ajoutez le piment, le sel et le poivre, le persil et faites cuire pendant 10 bonnes minutes pas trop fort.

Réservez dans un bol une grande partie de cette sauce, gardez-en un peu dans la poêle et ajoutez-y votre poisson émietté.

Laissez cuire 2 ou 3 minutes.

Si vous choisissez de farcir vos empanadas de viande, il vous suffira de verser trois ou quatre cuillères de cette sauce sur la viande crue puis de farcir vos chaussons avant de les faire frire.

Au bout d'une heure, sortez votre pâte du frigo, séparez-la en 20 petites boules sur un plan fariné et étalez chaque boulette en un disque d'une douzaine de cm de diamètre. Déposez une belle cuillère à soupe de votre préparation poisson/sauce ou viande/sauce au centre d'une moitié de disque.

Repliez l'autre moitié dessus et soudez bien votre chausson en pinçant la pâte sur les bords.

Faites chauffer votre huile et faites frire vos empanadas pendant 3 ou 4 minutes, à chaque fois. Moi, je les fais avant de changer l'huile de ma friteuse, tout comme les nems.

Vous pouvez les servir chauds ou froids, accompagnés du bol de sauce que vous avez réservée, de salade, de crème fraîche citronnée,,,

La recette donnée ci-dessus est une base. Après, c'est à vous de jouer !

Simple mais efficace !

*Ah, j'oubliais ! Vous n'êtes pas obligé d'avoir une fille pour en faire. Avec ou sans enfant, ça marche aussi !

 

dimanche, 19 juillet 2009

Des courgettes à la One-again

 

P1090019-3.jpgParce que des copains sont partis au Canada en famille et que leur premier petit-déjeuner a été des pancakes, la Cocotte vous livre une recette de courgettes et la leur dédicace.

Encore une ! me direz-vous.

Oui, mais c'est la saison des courgettes. Alors on en profite, on en achète plein et on les prépare de plein de façons différentes. La courgette se prête aisément à ce jeu.

Voilà ce que la cocotte vous répondrait !

Cette semaine sur le marché, mon petit producteur de légumes vendait des cagettes remplies de courgettes pour 2 euros 50. Oui, vous avez bien entendu, 2 euros 50 !

A ce prix-là, on achète et on va voir sur le blog de la Cocotte, il y a forcément une recette de courgettes qui traîne. J'en ai encore plein mes tiroirs. Y'a qu'à demander.

Allez voir un peu au supermarché du coin si vous en voyez à ce prix-là !

Well, well ! Des pancakes de courgettes, ça vous dit ?

 

P1090059-1.jpgIl vous faut

2 courgettes (jaune et verte)

100 gr de farine de pois chiche*

Ça, c'est parce que j'aime bien me la péter mais de la farine de blé tout-à-fait ordinaire, ça marche aussi.

Une gousse d'ail ciselé

20 cl d'eau

du sel et du poivre

et un sachet de levure chimique ou une cuillère de baking powder, vous savez, mon p'tit secret !

Avec votre amie la râpe, vous râpez vos courgettes après les avoir lavées et épluchées un rang sur deux. Vous ajoutez la farine, l'ail, le sel et le poivre et la levure chimique, vous mélangez un peu. Puis vous ajoutez l'eau. Très rapidement**, vous faites chauffer une poêle dans laquelle vous aurez mis un peu d'huile et vous déposez 3 ou 4 grosses cuillères de votre préparation en prenant garde de bien séparer chaque cuillerée. Ça va gonfler. Au bout de 2 minutes, vous retournez délicatement vos pancakes et vous laissez cuire encore 1 ou 2 minutes.

Ça va vous faire à chaque fois 4 pancakes d'une dizaine de cm de diamètre. Pour les quantités données, vous obtiendrez une bonne quinzaine de "zucchini pancakes" !

Yeah, c'est ça les courgettes à la One-again !

Vous ne mettez pas de sirop d'érable dessus, ce ne serait pas bon, beurk ! Mais vous pouvez les servir avec une belle viande, style rôti et une salade bien relevée.

 

* La farine de pois chiche donne un goût sec qui se marie bien avec la courgette, légume qui contient pas mal d'eau. 95 % d'eau, elle contient. Alors !!!... Ça  nous fait du 15 kcal aux 100 gr, ma p'tite dame ! Autant dire rien !

** je dis "très rapidement" car la levure chimique agit très rapidement.

vendredi, 17 juillet 2009

Des sandwiches dans des boîtes

 

P1080576-2.jpgRassurez-vous, la cocotte ne vous prend pas pour des pleupleus ! Elle ne vous fera pas l'affront de vous apprendre à faire des sandwiches. Elle va tout simplement vous donner ses trucs pour faire d'une pique-nique party un beau souvenir. Si, si, rien que ça !

Elle va vous donner un p'tit truc pas très répandu en France mais largement développé outre-Rhin ou outre-Atlantique.

Elle va vous dire d'aller acheter une boîte à sandwiches.

Nous, les Français, emballons bêtement nos sandwiches dans de l'alu ou du film-plastique puis nous les déposons dans un sachet ou un panier. Résultat, à l'arrivée, les sandwiches n'ont plus de forme, s'émiettent, sont ramollos et enlèvent une énorme partie du plaisir qu'on a à les manger.

Les Allemands, dans un esprit pratique indéniable, ont inventé « l'ultimate boîte » et le pain qui va avec. J'entends par là qu'ils achètent du pain de la taille de la boîte. Ils sont comme ça, nos voisins.

Tous les jours, le jeune teuton, tout comme le jeune américain, part à l'école avec une lunchbox.

Y'a tout dedans, un sandwich, un fruit et un p'tit légume ! De quoi tenir le coup pour toute la matinée.

Alors voilà mon petit conseil, profitez d'une virée en Allemagne pour vous arrêter dans le rayon « boîtes à sandwiches » du premier magasin que vous verrez et faites votre choix. Le choix peut être motivé par l'âge, le sexe, les goûts de chacun. Vous pouvez aussi profiter d'une virée aux States mais c'est plus loin donc plus cher.

Chez la Cocotte, tout le monde a sa boîte. 5 petites boîtes rangées, prêtes à être remplies et à servir à tout instant. L'une a un singe sur le couvercle, l'autre un Mickey, l'autre encore un panda ou une grenouille. La dernière est en forme de cochon.

Elles ont déjà vu du pays. Oh oui ! L'une est en Norvège au moment où je vous parle.

Résistantes, vous pouvez les remplir de portions de fromage, de bâtonnets de carottes, voire de chips ! Oui, vous ne rêvez pas ! De chips ! Ces boîtes sont facilement lavables, elles sont donc réutilisables !

Vous aussi, vous vous amuserez à préparer vos sandwiches que vous emballerez dans du plastique et que vous déposerez gentiment, amoureusement, dans la boîte que vous aurez choisie, vous ajouterez une carotte épluchée, quelques radis, un petit morceau de Camembert, des crackers même, une pomme, une poire, des cerises...

Puis arrivés sur les lieux du pique-nique, vous ouvrirez votre boîte, vous verrez que tout ce qui est dit ci-dessus est vrai et vous aurez une pensée émue pour la Cocotte.

Ne me dites pas merci ! Surtout pas ! Ça me vexerait !