jeudi, 07 juin 2012

Tchicha au lieu noir

Montre-moi tes cheveux, je te dirai quoi manger. C’est en substance le sujet d’un livre de recettes qui vient de sortir et qui s’intitule « Blondes, brunes et rousses en cuisine ».
La Cocotte ne raconte pas de bêtise, pour une fois... Ce livre existe bel et bien.
tchicha au lieu noir,tchicha,lieu noir,orge concassée,orgeSachez qu’on ne peut pas faire ni manger n’importe quoi dès lors qu’on est blonde, brune ou rousse.
Vous êtes blonde et vous voulez plus que tout au monde que « vos éclats de rire aillent droit au cœur des hommes » ?  Alors il faut nourrir vos cheveux en vitamine C. Oui, c’est le secret de la brillance. Gavez-vous donc de goyave, citron, framboise, épinard, brocoli, carotte, oignon, ail et persil… Vous resterez « spirituelle et légère mais non dénuée d’humour, de finesse et d’intelligence ! »
Si vous êtes « intelligente, stable, équilibrée, fiable et bien dans votre tête »,  alors vous êtes brune. Vous voulez  que les hommes aient « toujours envie de passer leur main dans votre épaisse chevelure noire » ? Vous êtes bonne pour faire la cuisine aux olives, anchois, chocolat, café, fruits rouges !!!???…
Et enfin, vous aurez beau cacher que vous êtes rousse, votre caractère « flamboyant, éclatant, ardent, sensuel » vous trahira sûrement, et votre cuisine à base de rougets barbet, poireau au saumon fumé ou cake à la carotte parlera à votre place. Mais après tout, qu’importe ! Mesdames les rousses, n’êtes-vous pas « de merveilleuses stars de la vie ? »
Et toutes les pages de cet ouvrage sont de cet acabit. Mais on arrête tout, là ! Il y a quand même un truc qui ne va pas, dans ce livre.
Quid des hommes ? Ils ne comptent pas ?
Quid des filles aux cheveux gris ou blancs ? C’est trop tard ? C’est ça ? On ne peut rien pour elles ? On s’en fiche si leurs cheveux ne brillent pas ?
Et les femmes qui se font des teintures ? Doivent-elles manger suivant leur vraie couleur ou mélanger olives et goyaves ?
Et que doivent manger les chauves ? Ont-ils le droit de saler leurs frites ? 
Et les frisés ? Oui, parlons-en des frisés ! Ils doivent suivre un régime spécial ? Peuvent-ils manger du riz ?
La Cocotte a cherché dans tout le livre ! Rien ! Si vous n’êtes ni blonde, ni brune, ni rousse, tout le monde s’en fout !
Non, non ! Ça ne va pas ! Il faut qu’on sache. Les auteurs de ce livre ont-ils prévu une série, « Chauve à 40 ans, comment assaisonner vos vinaigrettes ? », « Cheveux blancs et meringue, l’accord parfait », « Cheveux gris, cuisine polaire » ?
Aujourd’hui en attendant le prochain livre « Cheveux gras, cuisine au beurre ou cuisine à l’huile ?»,  la Cocotte vous livre une recette pour tous types de cheveux, y compris pour les chauves.

Tchicha au lieu noir
Et c’est reparti, elle nous demande encore un truc impossible à trouver ! De la tchicha, c’est quoi ce truc ?  Et si on n’en trouve pas, qu’est-ce qu’on fait, la Cocotte ?*

Tchicha au lieu noir, tchicha, lieu noir, orge concassée, orge

Pour 6 personnes
Ingrédients : 6 morceaux de filet de lieu noir, 400 g de tchicha, huile d’olive, 1 oignon, 3 gousses d’ail, du thym, eau, sel et poivre.
Epluchez et ciselez oignon et gousses d’ail. Faites chauffer un peu d’huile d’olive dans un faitout ou une sauteuse et faites revenir quelques instants l’oignon et l’ail pour qu’ils deviennent transparents.
Ajoutez la tchicha, mélangez et versez de l’eau comme si vous cuisiniez un risotto. 500 ml au début puis ajoutez-en petit à petit. Salez et poivrez, ajoutez une branchette de thym et laissez cuire à feu doux pendant 30. 15 mn avant la fin, préparez le poisson, passez-le sous l’eau puis séchez-le bien avec du papier-ménage. Parfumez les filets de thym, salez et poivrez. Faites cuire les filets à la vapeur pas plus de 10 mn. Il faut qu’ils soient tout juste blancs. Vérifiez si la tchicha est tendre. Servez-la dans les assiettes et ajoutez les filets de lieu noir par-dessus.
*Si vous ne trouvez pas de tchicha, remplacez-la par du boulghour. Autrement dit, si vous ne trouvez pas d’orge concassée, remplacez-la par du blé concassé et ajoutez ces deux nouveaux mots dans votre dictionnaire.
07.06.2012

jeudi, 03 mai 2012

Pâtes al Maghrib'

- « Messieurs, vous êtes à égalité de temps de parole. Passons aux pâtes aux merguez, si vous le voulez bien Les Français ont envie de vous entendre sur le sujet.
- Oui, parfaitement, parlons-en ! Et le prix du poivron, vous le connaissez ? Ne nous mentez pas ! Ne mentez pas aux Français ! Soyez honnête. Ah, vous regardez vos fiches ! Vous ne le connaissez même pas ! Et vous dites que vous voulez rassembler les Français !?
- Oui, vous voulez le prix du poivron ? Vous voulez le prix du poivron ? Ne tentez pas de faire desv digressions. Et bien, je vais vous le donner le prix du poivron. Dès demain les journalistes en feront leur litière. Selon le BIT et l’ASN, nous sommes les premiers avec la Suède, vous entendez ? Les premiers avec la Suède avec un prix du poivron par habitant qui dépasse de très loin celui de nos voisins allemands. Oui parfaitement, nos voisins allemands.
- Donc ? Nul besoin de citer le BIT et l’ASN. Il est à combien le poivron ?
- Ah, vous vous posez en Zapatero du poivron maintenant ! Les Français jugeront. Les Français n’ont pas besoin d’approximation, un président doit savoir. C’est une question de responsabilité. Il faut être capable d’assumer.
- Messieurs, nous avons dépassé de beaucoup le temps imparti à cette question. Il nous faut vraiment parler des pâtes maintenant. Ouvrez-vous les frontières pour les pâtes ? Oui ? non ? A vous, Monsieur.
-Oui, parfaitement, parlons-en des frontières ! Et…

Pâtes al Maghrib’
Pour tous les frustrés du barbecue, les impatients de juillet-août, voici une recette à base de merguez. Ces saucisses concentrées en épices s’unissent aux pâtes.

pâtes al maghrib', pâtes, merguez, poivron

Pour 6 personnes
Ingrédients : 6 merguez, 3 carottes moyennes, 1 poivron rouge, 1 poivron jaune, 1 boîte de tomates pelées, 1 paquet de pâtes de votre choix (de préférence, des gros tubes), sel, poivre, huile d’olive.
Préparation : 10 mn – Cuisson : 25 mn – Coût : * - Difficulté : *
Pour les pâtes, faites chauffer de l’eau salée avec un peu d’huile dans une marmite. Epluchez les carottes et coupez-les en fines rondelles. Faites chauffer un peu d‘huile dans une casserole, ajoutez les rondelles de carottes, mélangez puis allongez avec un petit  verre d’eau. Lavez les poivrons, épépinez-les et coupez-les également en rondelles. Ajoutez-les aux carottes. Enlevez la peau des merguez et ajoutez ces merguez en morceaux aux carottes et poivrons. Salez légèrement, poivrez et versez les tomates pelées dans la casserole. Couvrez et laissez cuire à feu doux le temps que les pates cuisent. Au moment de servir, mélangez pâtes et sauce aux légumes et merguez.
Les épices contenues dans les saucisses vont parfumer votre plat tout simplement.
Pour les pâtes, choisissez des tubes, comme des penne, cannaroni, rigatoni, tortiglioni…. Ma !

03.05.2012

mardi, 24 avril 2012

Bricks à la soubressade

Soubressade : Préparation à base de viande de porc et d’épices, en forme de saucisson, spécialité des Baléares. Elle est souvent utilisée dans la cuisine pied-noir.

bricks à la soubressade, bricks, soubressade

Pour 12 bricks
Ingrédients : 3 feuilles de bricks, 200 g de soubressade douce ou piquante (c’est vous qui choisissez), 1 oignon rouge, 5 ou 6 tomates séchées à l’huile, coriandre fraîche.
Préparation : 15 mn – Cuisson : 15 mn – Coût : * - Difficulté : * - Ustensile : plaque à pâtisserie et papier-cuisson
Préchauffez le four à 180°c. Ouvrez la soubressade en deux et récupérez la chair. Jetez la peau. Epluchez et ciselez l’oignon rouge très finement. Egouttez les tomates séchées à l’huile et détaillez-les en fines lamelles. Lavez et ciselez quelques branches de coriandre fraîche.
A la main, mélangez tous les ingrédients ci-dessus dans un plat creux. Coupez les feuilles de brick en 4 quartiers. Prélevez un peu de la préparation à la soubressade et formez un petit boudin compact. Placez-le au bas d’un quartier de feuille de brick, rabattez le bas de la feuille sur le boudin puis les deux côtés de la feuille. Serrez bien et roulez la feuille jusqu’en haut. A l’aide d’un pinceau trempé dans un peu d’eau ou du blanc d’œuf, badigeonnez le haut de la brick et scellez-la. Formez les 11 autres bricks. Déposez tous ces roulés sur du papier-cuisson et enfournez pendant 15 minutes. Au sortir du four, déposez les bricks sur du papier-ménage et dégustez chaud ou froid.

24.04.2012

samedi, 07 avril 2012

Souris d’agneau aux pruneaux

Le fameux agneau pascal prend le large et se dore à l’orientale. Laissez aux souris le temps de cuire doucement et ajoutez l’eau petit à petit. Réussi, ce plat est une merveille.

souris d'agneau aux pruneaux

Pour 6 personnes
Ingrédients : 6 souris d’agneau, 12 pruneaux, 50 g d’amandes, huile d’olive, 3 gousses d’ail, safran, gingembre, sel, poivre et 50 cl d’eau environ.
Préparation : 15 mn + 1 h de trempage – Cuisson : 1 h 30 – Coût : ** - Difficulté : *
Faites gonfler les pruneaux et ramollir les amandes dans un bol d’eau chaude pendant 1 heure. Epluchez et ciselez les gousses d’ail. Dans un tajine, faites chauffer 5 cl d’huile d’olive, ajoutez l’ail, quelques pistils de safran. Faites dorez l’ail puis mettez-le de côté pour l’instant. Remplacez par les souris d’agneau. Saupoudrez d’une cuillère à café de gingembre en poudre. Faites dorer les souris de toutes parts. Remettez l’ail parfumé au safran. Salez, poivrez et versez 20 cl d’eau au début. Couvrez et faites cuire à feu doux pendant 1 h 30 en ajoutant de l’eau très régulièrement. Les souris d’agneau vont confire et devenir moelleuses. 10 minutes avant la fin de la cuisson, égouttez les pruneaux et les amandes et ajoutez-les au tajine. Servez vos souris d’agneau avec du riz basmati, du boulgour ou du couscous fin et nappez de sauce aux pruneaux et aux amandes.
Conseil : Vous pouvez monder les amandes en les faisant tremper 30 secondes dans de l’eau bouillante. La peau partira facilement.

07.04.2012

dimanche, 12 février 2012

Pastilla à la rose

Qui c’est qui a toujours rêvé de faire de la pastilla ? C’est vous ! Qui c’est qui va se régaler ? C’est vous. Et qui c’est qui va dire merci à la Cocotte ? C’est encore vous.

pastilla à la rose, pastilla, eau de rose

Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 paquet de feuilles de brick, 50 g de beurre, 1 l de lait, 200 g de sucre en poudre, 1 gousse de vanille, 1 bâton de cannelle, 2 œufs, 30 g de maïzena, 50 g de noisettes en poudre, 50 g d’amandes concassées, 5 cl d’eau de rose. Facultatif : 10 g d’éclats de rose.
Préparation 15 mn – Cuisson : 20 mn – Coût : * - Difficulté : *
Faites bouillir le lait, délayez-y le sucre, ajoutez la gousse de vanille et la cannelle. Battez les œufs avec la maïzena et ajoutez au lait en fouettant. Laissez la crème s’épaissir puis arrêtez la cuisson. Laissez refroidir. Au moment de servir, mélangez l’eau de rose à la crème à la vanille et enlevez la vanille et la cannelle. Puis faites chauffer une grande poêle anti-adhésive. Faites-y fondre un peu de beurre pour dorer rapidement les feuilles de brick de chaque côté. Vous pouvez en faire 2 à chaque fois en ajoutant du beurre. Ensuite dans un grand plat déposez 2 feuilles de brick, couvrez de crème, saupoudrez d’amandes et de noisettes. Recommencez en posant 2 feuilles, la crème puis les fruits secs. Terminez par deux feuilles et saupoudrez d’un peu de sucre et d’éclats de rose. Servez aussitôt en découpant votre pastilla très délicatement.

12.02.2012

mardi, 10 janvier 2012

Couscous d’hiver

Et si on respectait les saisons même avec le couscous ? Et si on se contentait des légumes du mois de janvier pour faire ce plat à partager avec le plus grand nombre ?

couscous d'hiver, couscous

Pour 6 personnes
Ingrédients : 500 g de couscous fin ou moyen, 500 g de carottes, 500 g de navets, 250 g de pois chiche en boîte, 1 oignon, 3 gousses d’ail, 3 càs d’huile d’olive, 2 càs de ras el hanout, sel et poivre.
Préparation : 10 mn – Cuisson : 45 mn – Coût : * - Difficulté : *
Epluchez l’ail et l’oignon. Pilez l’ail et ciselez l’oignon. Dans une marmite, faites chauffer 2 cuillères d’huile d’olive, ajoutez l’ail et l’oignon et faites dorer quelques instants. Epluchez carottes et navets et détaillez-les en morceaux égaux. Ajoutez-les dans la marmite, saupoudrez de ras el hanout, salez et poivrez. Versez 70 cl d’eau, couvrez et laissez cuire une bonne trentaine de minutes. Ajoutez les pois chiche égouttés au bout de 20 mn.
Faites bouillir 25 à 30 cl d’eau. Versez le couscous dans un grand plat creux, versez la dernière cuillère d’huile d’olive, salez et poivrez et travaillez le couscous à la main. Quand l’eau a bouilli, versez-la sur le couscous, de sorte qu’il y en ait partout. Attendez 3 ou 4 minutes avant d’égrainer à la fourchette.
 Vérifiez si les légumes sont cuits en les piquant. Rectifiez l’assaisonnement et servez vite.
Accompagnez votre plat de keftas au boeuf. Y’a pas mieux !

10.01.2012

vendredi, 21 octobre 2011

Tajine coings-carottes

La saison des coings ne dure pas longtemps. Il faut donc profiter vite de ces fruits gorgés de vitamines en préparant  marmelades, compotes ou pâtes.

tajine coings-carottes, coings, carottes, tajine, la Cocotte

Pour 6 personnes

Ingrédients : 5 carottes, 4 coings, 3 oignons nouveaux, 1 oignon rouge, 1 gousse d'ail, 10 abricots secs, cannelle, coriandre moulue, paprika, sel, poivre et huile d'olive.

Préparation : 15 mn – Cuisson : 30 mn – Coût : * - Difficulté : * - Ustensile : tajine

Epluchez les carottes, coupez-les dans la longueur. Passez les coings sous l'eau mais ne les épluchez pas. C'est dans la peau que se concentre la pectine. Coupez-les en 8 quartiers et enlevez les pépins, comme pour une pomme. Faites chauffer 2 cuillères à soupe d'huile dans le tajine et dorez l'oignon et l'ail ciselés finement. Ajoutez une cuillère à café de cannelle, de coriandre moulue et de paprika. Mélangez bien, ajoutez les abricots secs, répartissez les carottes et les coings en les alternant et en les faisant se chevaucher. Salez et poivrez, versez un verre d'eau pour ne pas que cela attache. Epluchez les oignons nouveaux, coupez-les en deux et déposez-les sur le haut des légumes. Couvrez et laissez cuire à petit feu pendant 25 mn environ. Quand la pointe d'un couteau passe facilement à travers les carottes et surtout les coings, c'est cuit.

21.10.2011

mardi, 18 octobre 2011

Poulet à l'ail aux patates douces

Curcuma, cubèbe, cannelle, poivre noir, belladone, nigelle, quatre-épices, cardamome, clou de girofle, macis, noix de muscade, cantharide... forment le ras el hanout.

poulet à l'ail, ras el hanout, patate douce

Pour 6 personnes

Ingrédients : 1 beau poulet fermier, 1 kg de patates douces, un peu d'huile d'olive, 1 grosse tête d'ail, 1 cuillère à soupe de ras el hanout, 30 g de gingembre frais, sel et poivre du moulin.

Préparation : 10 mn – Cuisson : 45 mn – Coût : ** - Difficulté : *

Epluchez et ciselez finement la tête d'ail. Faites chauffer de l'huile dans une marmite en fonte et faites cuire l'ail, sans le roussir ni le brûler pendant quelques minutes. Sortez de la marmite et réservez. Videz et découpez le poulet en 6 morceaux. Dans l'huile qui a servi pour l'ail, faites doerr les morceaux de poulet sur tous les côtés. Saupoudrez de ras el hanout, ajoutez l'ail. Epluchez le morceau de gingembre et mêlez-le au poulet. Mouillez avec un verre d'eau, salez et poivrez. Mélangez bien. Couvrez et laissez cuire 25 mn. Epluchez les patates douces, coupez-les en grosses rondelles de 2 cm d'épaisseur et ajoutez-les à la marmite. Couvrez à nouveau et laissez cuire 20 mn. Servez quand la pointe d'un couteau passe facilement à travers les patates douces. Mais avant de servir, retirez le morceau de gingembre. Sinon celui qui tombe dessus risque de vous en vouloir.

18.10.2011

jeudi, 06 octobre 2011

Poulet aux olives et citrons confits

10 sur 106, 2 sur 10, c'est la note que les Français se mettent quand ils jugent leur cuisine. Voici l'un des éléments qui ressort d'une enquête menée dans le cadre de Cuisine en fête, fête qui s'est déroulée à la fin du mois de septembre.

Depuis cette enquête et à l'instar d'une célèbre émission de cuisine, la Cocotte a équipé ses toilettes et sa salle de bain d'un système de caméras et de micros, pour recueillir l'avis de sa famille et ses invités sur sa cuisine. Sans avoir peur du jugement des autres et de la réaction de la maîtresse de maison, ils peuvent s'isoler pour donner leur avis.

Depuis cette enquête, c'est l'école des fans chez elle. A chaque repas, elle dispose une petite ardoise et un morceau de craie, à côté de chaque assiette et invite les gens à lui donner une note sur une échelle de 1 à 10.

Elle propose également de remplir un QCM qui reprend les grands points de la Charte de la cuisine maison.

Voulez-vous quelques exemples ?

- La cuisine de la Cocotte est aussi belle que bonne.

- La cuisine de la Cocotte est aussi saine qu'équilibrée.

- La cuisine de la Cocotte est accessible à tous.

- La cuisine de la cocotte préserve le patrimoine culinaire.

- La cuisine de la Cocotte est source de découverte.

- La cuisine de la Cocotte est conviviale...

Répondez 1. OBET*. 2. NADTRE**. 3. NSPPCNSPCQEB*** ou 4. NSPPCNOPDAAOAM****. 

En fin de repas, elle s'isole aussi, comme les autres, fait des tests micro, 1, 2, 1, 2, zoome, dézoome les caméras. Elle répond à ses questions dans les toilettes, rarement dans la salle de bain... il n'y a rien pour s'assoir. Et aujourd'hui elle se met un 10.

"Oui alors j'ai trouvé ce repas absolument délicieux, ce mariage entre le sucré et le salé, le goût un peu amer des olives et les citrons confits.......... ah les citrons confits ! Et le poulet... et le safran et le... Non, vraiment la Cocotte, là, elle mérite un 10."

Bien sûr qu'elle se met un 10. Il ne manquerait plus que quelqu'un critique. Que celui qui n'est pas content fasse la cuisine ! Non mais !

La Recette

Poulet olives et citrons confits

Avec ce plat, il suffit de cinq petites minutes pour embaumer toute la maison. Avec la cannelle, le safran et le gingembre, on part direct au Maroc.

poulet olives et citrons confits, la Cocotte, www.lacocotte.nordblogs.com/

Pour 6 personnes

Ingrédients : 1 beau poulet de ferme, 2 càs d'huile d'olive, 1 oignon, 2 gousses d'ail, un peu de safran, 1 grosse tomate, 2 càc de gingembre en poudre, 1 bâton de cannelle, 200 g d'olives violettes, 2 citrons confits au sel, poivre.

Préparation : 10 mn – cuisson : 45 mn – Coût : ** - Difficulté : * - Ustensile : tajine

Coupez le poulet en 6 ou 8 morceaux. Détaillez l'oignon en rondelles et tranchez finement l'ail. Dans le tajine, faites chauffer l'huile d'olive. Faites dorer les morceaux de poulet, ajoutez l'oignon et l'ail. Épluchez la tomate, coupez-la en morceaux et ajoutez au plat. Continuez avec le bâton de cannelle, le safran et le gingembre. Poivrez selon votre goût. Versez un verre d'eau. Remuez, couvrez et laissez cuire 30 bonnes minutes à feu doux. Quelques minutes avant la fin, coupez les citrons confits en lamelles et ajoutez-les au poulet. Mettez aussi les olives. Remuez légèrement et terminez la cuisson. Ne salez pas, les citrons confits le sont déjà. Veillez à ce qu'il y ait assez de jus pour avoir une belle sauce. Servez tel quel avec un beau pain rond ou accompagnez de semoule.

Conseil : Vous pouvez ajouter du persil ou de la coriandre ciselés en fin de cuisson.

6.10.2011

*OBET : Oui bien évidemment toujours.

**NADTTTRE : Non à de très, très, très rares exceptions.

***NSPPCNSPVCQEB : Ne se prononcent pas car ne savent pas ce qui est bon.

****NSPPCNOPDAAOAM : Ne se prononcent pas car n'ont pas d'autre adresse où aller manger.

 

mercredi, 05 octobre 2011

Serpentin aux amandes

Pour cette recette, il vous faut une grande table pour étaler les feuilles et des gens qui n'ont pas mangé depuis 3 jours ou des gens très gourmands qui vont tout manger.

serpentin aux amandes, la Cocotte, www.lacocotte.nordblogs.com

Pour 6 personnes

Ingrédients : 1 paquet de feuilles de brick, 500 g d'amandes en poudre, 125 g de halva aux pistaches, 50 g de sucre en poudre, 120 g de beurre salé, 5 cl d'eau de fleur d'oranger, 3 càs de miel, 1 blanc d'oeuf.

Préparation : 15 mn – Cuisson : 30 mn – Coût : * - Difficulté : ** - Ustensile : Plat à tarte

Préchauffez le four à 160°c. Faites fondre 100 g de beurre. Dans un plat creux, mélangez à la main, les amandes en poudre, le halva émietté et le sucre. Versez le beurre et la fleur d'oranger et mélangez pour obtenir une grosse boule de pâte. Battez le blanc d’œuf à la fourchette. Sur une grande table, déposez une feuille de brick, badigeonnez à l’œuf le 1/3 droit et posez une autre feuille sur la partie badigeonnée. Faites cela jusqu'à la dernière. Formez des boudins de pâte d'amande, déposez-les en les collant les uns aux autres, au bas de cette superposition de feuilles, sur toute la longueur. Puis en serrant bien, roulez ce ruban jusqu'en haut. Enfin roulez-le sur lui-même pour en faire un serpentin. Déposez-le sur le plat à tarte, ajoutez 3 ou 4 noix de beurre et mettez au four 30 mn. Délayez le miel avec 5 cl d'eau et versez ce mélange sur le serpentin à la sortie du four. Dégustez froid.

6.10.2011

jeudi, 18 août 2011

Flan de pois chiche

Pendant que certains bronzent, gravissent une montagne ou visitent un pays, d'autres passent le temps à préparer de bonnes choses, comme ce flan de pois chiche.

flan de pois chiche, flan, pois chiche, lacocotte.nordblogs.com

Pour 6 personnes

Ingrédients : 250 gr de farine de pois chiche, 500 ml d'eau, 100 ml d'huile d'olive, 2 œufs, sel et poivre. Pour servir : du cumin moulu et de la harissa

Préparation : 10 mn + 1 heure de repos – Cuisson : 30 mn – Coût : * - Difficulté : * - Ustensile : plat à tarte en silicone ou moules à muffin en papier sulfurisé ou en silicone. 

Dans un saladier, délayez la farine de pois chiche avec l'eau et l'huile. Ajoutez les œufs battus.

Salez, poivrez et mélangez bien. Il vous faut une pâte homogène et relativement liquide. Au besoin, passez la pâte au mixeur plongeant. Laissez reposer votre pâte couverte d'une linge, une petite heure.

Préchauffez votre four à 150°c, (th. 5). Mélangez à nouveau, la pâte au bout d'une heure puis versez ce mélange dans un plat en silicone qui va au four. Vous pouvez également verser la pâte dans des petits moules à muffins. Faites chauffer votre flan pendant 30 minutes environ.

Quand il est encore tiède, coupez-le en carrés et servez-le accompagné de cumin moulu et/ou de harissa. Les gens se serviront eux-mêmes en épices.

18.08.2011

 

samedi, 06 août 2011

Tchoutchouka aux 3 poivrons

Recette d'Afrique du Nord, la tchoutchouka se mange chaude ou tiède. On peut y mettre de l'ail, des courgettes, casser des œufs juste à la fin de la cuisson...

tchoutchouka, tchatchouka, poivrons, 3 poivrons, lacocotte.nordblogs.com

Pour 6 personnes

Ingrédients : 2 càs d'huile d'olive, 500 g de tomates un peu dures, 1 poivron vert, 1 rouge et 1 jaune pas trop mûrs, 2 oignon, 1 gousse d'ail, 1 càc de cumin, 1 càc de paprika, sel et poivre.

Préparation : 10 mn – Cuisson : 20 mn – Coût : * - Difficulté : * - Ustensile : Epluche-légumes

A l'aide de l 'épluche-légumes, pelez les tomates et les poivrons. Si les légumes choisis ne sont pas trop mûrs, ça ira tout seul. Sinon, piquez les tomates avec une fourchette et plongez-les dans de l'eau bouillante quelques secondes pour les peler et et faites griller les poivrons, emballez-les dans de l'alu et pelez-les quand ils sont froids. Coupez les tomates en 4 quartiers et les poivrons en morceaux assez gros. Détaillez les oignons en rondelles assez fines. Faites chauffer l'huile dans une casserole, faites dorer les oignons, ajoutez les tomates, l'ail, le cumin et le paprika. Salez et poivrez. Couvrez et laissez cuire 5 minutes puis ajoutez les poivrons. Laissez encore cuire 10 minutes à couvert. Servez chaud ou tiède.

Conseil : On peut aussi y ajouter des rondelles de chorizo, des merguez grillées au préalable, des pommes de terre...

06.08.2011

mardi, 14 juin 2011

Boulettes de bœuf au yaourt

 

boulettes au yaourt, boulettes, boulettes de boeufLe côté sympa de la boulette, c'est qu'on peut la cuire à la poêle, la griller au barbecue, la réchauffer, la faire en sauce, avec une salade, du riz... C'est sympa, une boulette.

Pour 6 personnes

Ingrédients : 800 g de boeuf haché, 2 oignons rouges, 10 capsules de cardamome, 1 cuillère à café de cumin moulu et 1 de coriandre moulue, 1 œuf, sel et poivre, un peu d'huile d'olive, 2 yaourts grecs, 1 cuillère à soupe de fécule.

Préparation : 10 mn – Cuisson : 20 mn - coût : * - Difficulté : *

Epluchez les oignons et hachez-les très finement. Prélevez les graines dans les capsules de cardamome. Mélangez le boeuf aux oignons, ajoutez les graines de cardamome, l'oeuf, le cumin et la coriandre, salez et poivrez. Formez des boulettes de la grosseur d'une belle noix. Faites chauffer l'huile dans une sauteuse et faites-y revenir vos boulettes. Faites dorer de tous les côtés puis laissez cuire pendant 10 mn. Au bout de ce temps, retirez les boulettes de la sauteuse, ajoutez les yaourts et la cuillère de fécule. Mélangez bien, laissez épaissir la sauce puis remettez les boulettes pour terminer la cuisson 5 mn encore.

Servez avec du riz ou des langues d'oiseaux ou tout simplement en mezzé, pour accompagner les carottes au cumin d'hier, par exemple.

14.06.2011

lundi, 13 juin 2011

Carottes au cumin

 

carottes, cumin, carottes au cuminOui, il y a bien une différence entre le cumin et le carvi. Et non, ce n'est pas pareil. Essayez donc de mettre du cumin sur du munster ou de la choucroute et vous constaterez la réaction épidermique de l'aborigène strasbourgeois, mulhousien ou colmarien. Vous pourriez bien être haché menu et entrer, bien malgré vous, dans la composition d'un lot de saucisses.

Si vous n'avez pas compris, retentez le concept à Casablanca, Meknès ou Rabat ou Tunis en mettant quelques graines de carvi dans les merguez ou les salades de légumes. Et si vous ne déclenchez pas immédiatement l'ire de l'autochtone, courez, fuyez, avant qu'il ne vous transforme en boulettes.

Certes le cumin et le carvi sont des cousins, tout deux ombellifères ou apiacées, à l'instar du persil, du panais, du fenouil, du cerfeuil, du céleri ou encore de la carotte. Certes oui mais là, s'arrête la comparaison. Pour différencier le cumin du carvi, prenez un mètre de couturière et mesurez. Si vous déroulez votre mètre d'un tiers, vous êtes en présence de cumin. Si vous le déroulez d'un second tiers, vous mesurez du carvi.

Vous savez désormais que deux différences de taille séparent nos cousins germains, le carvi et le cumin, à savoir la taille et le goût. Un jour, on s'amusera à donner tous les surnoms de ces plantes mais pas aujourd'hui.

Ce qu'on a appris aujourd'hui est bien assez pour un jour férié. La Cocotte peut maintenant aller se recoucher et penser aux belles recettes qu'elle n'a pas encore faites à base de cumin ou de carvi.

La recette

Le soir, au frais, sous la tonnelle, des amis, des rires, des verres qui s'entrechoquent, des olives et un petit ramequin de carottes au cumin. Ah, ce qu'on est bien !

Pour 6 personnes

Ingrédients : 500 g de carottes, 2 cuillères à soupe d'huile d'olive, 1 gousse d'ail, 1 cuillère à café de cumin moulu, une pointe de paprika fort, une pincée de cannelle, sel, poivre, 20 cl d'eau. Facultatif : coriandre fraîche, menthe et olives noires.

Préparation : 10 mn – Cuisson : 20 à 30 mn – Coût : * - Difficulté : *

Épluchez les carottes et coupez-les en rondelles d'1 à 2 cm de large. Pilez l'ail. Faites chauffer l'huile dans une casserole, ajoutez l'ail et les carottes. Mélangez et faites légèrement dorer. Saupoudrez de cumin, ajoutez la pointe de paprika et la pincée de cannelle. Mélangez, salez, poivrez et couvrez avec le verre d'eau. Laissez cuire le temps que l'eau s'évapore. Cela devrait prendre 20 à 30 mn. Piquez les carottes pour voir si elles sont cuites. La lame d'un couteau doit passer sans trop de résistance. Veillez à ce qu'il y ait toujours un peu d'eau. Il ne faut pas que cela brûle. Arrêtez la cuisson et laissez refroidir.

Vous pouvez ajouter quelques olives noires juste avant la fin de la cuisson. Au moment de servir, vous pouvez parsemer les carottes de menthe et de coriandre ciselées.

Servez bien frais.

13.06.2011

 

samedi, 04 juin 2011

Fèves kemoun

fèves, cumin, kemounComme les petits pois, les fèves sont arrivées. Pour obtenir 500 g de fèves à cuisiner, il faut acheter près de 2 kg de fèves à écosser. N'hésitez pas à voir grand.

Pour 6 personnes

Ingrédients : 2 kg de fèves à écosser, 3 gousses d'ail nouveau, 1 cuillère à soupe de cumin moulu, 2 oignons nouveaux ou 2 échalotes nouvelles, sel, poivre et huile d'olive.

Préparation : 15 mn – Cuisson : 5 mn – Coût : * - Difficulté : *

Ecossez les fèves. Avec l'ongle du pouce ou à l'aide d'un petit couteau, craquez la pellicule qui recouvre les fèves et débarrassez-vous en. Sortez ces petits légumes couleur vert tendre et mettez-les dans une casserole. Couvrez-les d'eau salée et faites-les cuire 5 minutes à peine. Ça va vraiment très vite. Egouttez-les et réservez. Dans une autre casserole, faites revenir à l'huile d'olive, l'ail et les oignons ou les échalotes ciselés, ajoutez le cumin moulu, faites cuire 2 minutes. Salez et poivrez. Puis versez cette petite sauce une fois refroidie, sur les fèves. Mélangez délicatement. Servez cette salade tiède ou froide, à l'apéritif ou en entrée, avec d'autres salades marocaines.

Petit conseil : Vous pouvez ajouter une cuillère à café de harissa au moment où vous faites chauffer l'huile.

04.06.2011

lundi, 28 février 2011

Salade de carottes à la tunisienne

 

salade, carottes à la tunisienneEn attendant que le soleil daigne se montrer, voici un peu de couleur et de gaieté avec cette salade de carottes. Vous pouvez zapper les pommes de terre, c'est tout aussi bon.

Pour 6 personnes

Ingrédients : 300 g de carottes, 200 g de pommes de terre, 1 filet d'huile d'olive, 1 échalote, 1 gousse d'ail, le jus d'1/2 citron, 1 cuillère à café de harissa, sel, poivre, 12 olives noires, 3 oeufs.

Préparation : 5 mn – cuisson : 20 mn – Coût : * - Difficulté : *

Faites cuire les œufs pour les avoir durs, soit 8 à 10 mn.

Épluchez les carottes et les pommes de terre. Coupez-les en rondelles. Mettez-les dans une casserole, couvrez d'eau et faites cuire avec un peu de sel pendant 20 mn. Il faut que la lame d'un couteau passe facilement à travers des légumes. Épluchez l'échalote et l'ail, ciselez-les et faites-les revenir dans un peu d'huile.

Égouttez et écrasez finement carottes et pommes de terre à la fourchette ou au presse-légumes. Ajoutez échalote et ail, continuez avec la cuillère de harissa. Pressez le citron et versez la moitié du jus sur la salade. Salez et poivrez. Mélangez bien. Rectifiez l'assaisonnement. Écalez les œufs. Coupez-les en deux ou en quatre. Présentez votre salade dans une petite assiette et décorez tout au tour d''olives et d'œufs. Servez-la très fraîche. Vous pouvez ajouter un peu de cumin moulu, juste un peu...

28.02.2011

mercredi, 02 février 2011

Baghrir

baghrir, ChandeleurAu lieu de faire les crêpes banales de la Chandeleur, la Cocotte vous propose des petites crêpes du Maghreb ou crêpes 1000 trous. Elles ne cuisent que d'un côté et adorent le miel.
Pour 15 crêpes

Ingrédients : 500 ml d'eau tiède, 250 g de semoule fine, 150 g de farine, 1 oeuf, 20 g de levure de boulanger, 1 paquet de levure chimique, 50 g de beurre, 1 cuil. à café de sel, du miel et du sucre.

Préparation : 10 mn + 1 h de repos – Cuisson : 3 à 4 mn par crêpe – Coût : * - Difficulté : * - Ustensile : petite crêpière (15 cm de diamètre)

Dans un bol, délayez la levure de boulanger avec un peu d'eau tiède. Dans un grand plat creux, versez de l'eau et délayez la semoule puis la farine, ajoutez les levures, le sel et l'œuf battu.
Mélangez bien quelques minutes. Couvrez d'un linge et laissez monter pendant 1 heure dans un endroit chaud.
Dans une petite poêle, faites chauffer à feu doux, un peu de beurre et déposez une louche de pâte. Laissez cuire doucement, la pâte va former plein de trous. Nul besoin de retourner la crêpe. Dès que le dessus vous semble cuit, 3 à 4 mn suffisent, déposez la crêpe épaisse sur le plat de service et faites le reste des crêpes. Déposez-les dans le plat de service et veillez à ce qu'elles ne se chevauchent pas.
Au moment de servir, faites fondre du beurre, versez-en un peu sur les crêpes chaudes et présentez-les avec du miel ou du sucre.

mardi, 04 janvier 2011

Cardons de Casa

 

Cardons de Casa, la Cocotte.jpg- « Bonjour Madame Cocotte. Votre mission, si toutefois vous l'acceptez, sera de faire aimer le cardon au plus grand nombre.  Pour cela, vous vous rendrez à Maresches, chez Philippe et Bernadette Lottiaux, vous choisirez le plus beau spécimen de ce légume bizarre et vous nous trouverez une recette simple, savoureuse et parfumée. »

- « Euh, vous n'avez pas une mission vraiment impossible à me donner ? Parce que celle-là, franchement, c'est trop facile ! »

Recette :

Cardons de Casa

Facile : 1 Cocotte, Prix : 1 Caddie, Temps : 1 horloge

Pour 6 personnes :

1 pied de cardons de 2 kg

6 belles pommes de terre

1 filet d'huile d'olive

quelques filaments de safran

1 càs de gingembre en poudre

1 càc de cumin en poudre

du paprika fort

sel et poivre

1 citron confit

12 olives noires

P1210591b.jpgEnlevez les feuilles des cardons et jetez-les. Épluchez les tiges comme si vous épluchiez de la rhubarbe, en enlevant tous les fils.

Coupez les tiges en tronçons de 8 cm environ et mettez-les à tremper aussitôt dans une casserole contenant de l'eau citronnée.

Faites cuire les tronçons dans cette eau pendant 30 minutes. Réservez-les dans l'eau.

Pendant ce temps, dans une sauteuse ou un tajine, faites revenir l'oignon ciselé dans l'huile d'olive, ajoutez le safran, le gingembre, le cumin et une pointe de paprika, remuez et laissez dorer quelques minutes.

Ajoutez les pommes de terre épluchées et coupées en deux dans la longueur. Versez par dessus 30 cl d'eau, salez, poivrez et faites cuire à couvert 30 minutes.

Au bout de ce temps, égouttez les cardons et disposez-les sur les pommes de terre, découpez en 6 un citron confit, ajoutez-le au plat puis terminez par les olives. Rectifiez l'assaisonnement, faites cuire encore quelques minutes.

Servez ces cardons accompagnés d'un poisson au court-bouillon ou d'une viande grillée.

 

Philippe et Bernadette Lottiaux, Cardons de Casa, la Cocotte.jpgPortrait : Philippe et Bernadette Lottiaux

Philippe et Bernadette Lottiaux sont des gens bizarres. Ils sont attirés par tout ce qui n'est pas normal. « Les carottes, les poireaux, c'est bon mais à la longue, c'est ennuyeux. ». Alors ils font pousser tout ce qu'ils ne connaissent pas. « On a de la chance, nos clients sont curieux !  Ils nous apportent des graines de partout. » Dans leurs serres et leurs champs, tous les pays du monde ou presque sont représentés : concombres ou radis du Japon, cresson de Madagascar, aubergines de Sicile, chouchous de la Réunion, basilic de Thaïlande. Cette année, ils testent les cardons. L'an prochain, ce sera....

Le jardin mareschois, 7 rue du moulin, 59990 Maresches, www.ljm.new.fr, magasin ouvert mardi, jeudi et vendredi soir

Présents sur les marchés d'Anzin et Valenciennes

 

Produit :

Un cardon est un légume long, aux tiges et aux feuilles vert tendre. Vendu en botte, il mesure au moins 60 cm de haut.

Choisissez-le ferme. Pour 6 personnes, comptez un pied de 2 kg. Ça fait beaucoup mais une fois le cardon épluché, il ne reste pas grand-chose.

Débarrassez-vous de ses feuilles et enlevez tous ses fils, comme la rhubarbe. Coupez-le en tronçons mais faites attention aux épines.

Faites-le toujours tremper dans de l'eau citronnée ou vinaigrée, sinon il noircit. Faites-le blanchir dans cette eau 15 minutes minimum.

Accommodez-le en sauce blanche, à la crème, en gratin ou en beignet.

Ajoutez-le au couscous, aux soupes. Ou dégustez-le froid avec une vinaigrette.

Avec 22 calories aux 100 gr, on peut y aller !

Vous pouvez également lire cet article paru dans le supplément Femina du 25 décembre 2010, sur le site de la Voix au féminin, en cliquant ici.

 

Collage Maresches.jpg

 

lundi, 03 janvier 2011

Tajine de keftas à l'oeuf

tajine de keftas à l'oeuf.jpgPourquoi change-t-on d'année tous les ans ? C'est pour nous permettre de prendre des résolutions.

Une résolution, c'est quoi ? C'est une décision qu'on prend après mûre réflexion. En général, nos réflexions durent un an, parfois moins, parfois plus. On peut en prendre quand on revient de vacances. Ça arrive. Ça s'appelle les bonnes résolutions de la rentrée.

A chaque début d'année, les résolutions qu'on prend doivent même être bonnes. Pléonasme, non ? Avez-vous déjà pris de mauvaises résolutions ? Du genre, tiens, à partir de cette année, je me mets à fumer. 10 cigarettes par jour, pas moins, pas plus.

Ou encore, allez, on est en 2011, à partir de lundi, je bouffe des frites, des chips, de la mayo à tous les repas. Je me goinfre de hamburgers matin, midi et soir, histoire d'équilibrer les menus.

Non, les résolutions doivent toujours être bonnes.

Encore faut-il commencer par la meilleure, celle dont va découler tout le reste. Le choix est hyper-stratégique.

Imaginez que vous mettez dans cette liste, lire un livre par semaine. Pourquoi pas ? Un livre par semaine, c'est faisable. Sauf que vous devez inscrire avant, dans la liste, se coucher tôt. Pour se coucher tôt, il ne faut pas avoir de chéri qui vous raconte sa journée, pas d'enfants dont vous devez vous occuper, pas d'activités le soir, histoire de décompresser après une journée de m.... au travail et au retour à la maison. Pour se coucher tôt, il faut ne rien avoir à faire. Donc rien à faire, pas de boulot. Pas de boulot, vous avez le temps de lire. Donc si vous voulez lire un livre par semaine, il faut démissionner de votre job. Première résolution avant de lire un livre par semaine.

Un autre exemple, maigrir. Oui maigrir ! C'est en tête de liste tous les ans ! Mais pour maigrir, il faut être gros. Pour être gros, il faut manger. Pour manger, il faut avoir le temps de préparer de bons petits plats. C'est un minimum, hein ? Mais comme vous voulez également lire un livre par semaine, vous n'avez pas le temps de faire la cuisine. Donc pas le temps de faire la cuisine, pas le temps de maigrir. Donc quand on lit beaucoup, on est gros...

La Cocotte pourrait prendre toutes les bonnes résolutions et les démonter en un rien de temps.

Y'a pas de solution.

La Cocotte vous propose une petite résolution simple à prendre et à mettre en œuvre. Prenez cinq minutes par jour pour lire sa prose et consulter ses recettes. Ça vous prendra moins de temps que si vous lisiez un livre et vous n'êtes même pas obligé de faire les recettes donc vous maigrissez.

Elle est pas belle, la vie ? La Cocotte vous souhaite une excellent année.

Tajine de keftas à l'œuf

La Cocotte aime les boulettes en général et les keftas en particulier. Mais elle n'est pas la seule, les Indiens, les Turcs, les Grecs, les Croates, les Marocains... Et vous ?

P1250801brec.jpgPour 6 personnes

Ingrédients : 800 g de bœuf ou d'agneau haché ou un mélange des deux, 1 bouquet de coriandre fraîche, 1 càc de paprika doux, 1 càc de cumin moulu, 2 oignons, sel, poivre, 2 càs d'huile d'olive, 500ml de coulis de tomates, 1 bâton de cannelle, 6 œufs

Préparation : 15 mn – Cuisson : 20 mn – Coût : * - Difficulté : * - Ustensile : tajine ou sauteuse

Nettoyez la coriandre, débarrassez-vous des tiges et ciselez les feuilles. Épluchez et ciselez les oignons. Dans un saladier, mélangez la viande avec la coriandre, les oignons, le cumin et le paprika. Salez et poivrez. Puis formez des boulettes de la taille d'une belle noix. Faites chauffer l'huile dans le tajine puis ajoutez toutes les boulettes. Secouez le plat pour faire tourner les boulettes. Quand elles sont dorées de tous côtés, ajoutez le coulis de tomates et la cannelle. Salez et poivrez. Couvrez et laissez cuire 15 mn. Puis cassez 6 œufs sur les boulettes et remettez le couvercle. Poursuivez la cuisson jusqu'à ce que les œufs soient cuits comme des œufs au plat. Arrêtez le feu et servez aussitôt avec du pain plat au sésame, légèrement toasté. Saupoudrez de coriandre fraîche.

03.01.2011

lundi, 20 septembre 2010

Tajine agneau miel-abricots-amandes

 

La Cocotte a le bourdon. Elle a envie de soleil, de chaleur, de couleurs, de saveurs douces et sucrées. Hum...le Maroc, ce serait bien ! En attendant le départ, elle est allée butiner des idées de recettes avec le miel de Didier Auvray, à Fressain. Fressain, c'est pas le Maroc mais le tajine au miel d'acacia de la Cocotte, il est ad hoc !

 

RecetteP1170650b.jpg

facile : 1 Cocotte

Prix : 2 caddies

temps : 2 horloges

pour 6 personnes

 

6 souris d'agneau

3 grosses cuillères de miel d'acacia

3 cuillères à café de gingembre en poudre

quelques filaments de safran

1 cuillère à café de curcuma

3 cuillères d'huile d'olive

1 bâton de cannelle

100 g d' amandes blanchies

200 g d'abricots secs

sel et poivre

 

1. Dans un grand plat, mélangez le miel, le gingembre, le safran et le curcuma. Ajoutez un peu d'eau, remuez. Badigeonnez vos morceaux de viande de cette marinade et laissez reposer quelques instants.

2. Dans une grande cocotte, faites chauffer l'huile et faites revenir vos morceaux de viande pendant 10 minutes. Ajoutez le bâton de cannelle, allongez la sauce d'un grand verre d'eau, salez, poivrez et faites cuire à couvert pendant 30 minutes.

3. Au bout de ce temps, ajoutez abricots et amandes blanchies et laissez cuire encore 10 minutes. Vous pouvez réserver quelques amandes, les dorer à la poêle et en décorer votre viande au moment de servir.

Accompagnez ce plat de gros lingots blancs parfumés de cumin, coriandre, d'ail haché et de persil plat ciselé. Et pour ne pas perdre une goutte de cette sauce couleur or et safran, procurez-vous ces grands pains ronds à la levure et la semoule qu'on trouve dans les boulangeries orientales.

En fermant les yeux, vous êtes en lune de miel à Marrakech !

 

Trucs et astuces

Le miel d'acacia a une saveur et un goût très doux. Il ne cristallise pas. En d'autres termes, il reste toujours liquide. Alors pour cuisiner du miel, choisissez-le.

Remplacez la matière grasse par du miel pour cuire vos viandes, veaux, vaches, cochons, lapins, canards... Ce sera doré et plus léger.

L'été arrive alors faites mariner vos travers de porc dans du miel agrémenté de cumin, coriandre, piment...

Empapillotez un dos de cabillaud tartiné de miel, de citron, de beurre et de thym ou de sauge.

La cocotte se répète mais mariez le miel au fromage de chèvre.

Et pour Didier Auvray qui n'aime pas le sucré-salé : Un tatin de bananes au miel, cannelle et raisins...

 

Portrait

P1170342b.jpgBon, c'est vrai, le miel bio, c'est pas donné ! Mais quand on voit le travail de fourmi que ça représente pour l'obtenir, on comprend mieux. Les ruches (en matériaux non-traités) doivent être entourées de cultures bio, loin des villes, des autoroutes et des usines. Les abeilles ne doivent pas recevoir d'antibiotique et ne doivent pas manger de sucre. A Fressain, entre Douai et Cambrai, Didier Auvray soigne ses protégées à l'homéopathie et aux huiles essentielles et les nourrit de leur propre miel ! Et bien, malgré ce traitement de rêve, savez-vous ce qu'elles lui font, ces bouches de miel et cœurs de fiel ? Elles le piquent tous les jours !

Didier Auvray, rue du Bois, Fressain

www.auxdelicesdesabeilles.fr

Retrouvez cet article dans les pages régionales de Version Femina, Edition Nord Pas-de-Calais du 18 au 25 septembre 2010 et sur le site de la Voix au féminin.

Odile Bazin, la Cocotte