Mimoboulettes (jeudi, 28 mars 2013)

Notre vie n'est qu'une succession de premières fois. Regarder son premier film d’horreur, dire son premier gros mot, entrer pour la première fois dans un 501, boire son premier café ou son premier schnaps, acheter son premier appareil photo, mettre pour la première fois du vernis à ongles sur ses orteils, réussir ses premières gougères, embrasser son premier Roméo, embrasser sa première Juliette…
Partir du cocon familial fait partie de ces étapes et pas des moindres. Prendre son envol, quitter la chaleur douillette du lit fait et refait par Môman, s’éloigner de Pôpa et de ses doigts magiques qui réparent vélo, patins à roulettes ou casque de baladeur, se séparer des frères et sœurs qui piquent oreiller, chaussettes, eau de toilette, casque de baladeur quand le leur est en panne…
Voici le petit dans son nouveau logis, un appartement bien blanc, vierge encore de toute empreinte, une grande chambre avec un grand lit pour lui tout seul, une salle de bain avec un coin-douche pour l’instant bien blanc, un coin-repas avec 2 ou 3 tabourets, il se dit qu’il pourra donc inviter ses copains et une cuisine. Oh, une cuisine ! Quel étrange endroit !
Jusqu’alors le petiot n’y a jamais mis les pieds. Ca va être sa première fois. Dans son ancien home, sweet home, c’était le territoire de Môman, son pré-carré, son château de Versailles, son palais des mille et une nuits… Souvent, elle a voulu l’y faire entrer, pour lui apprendre l'endroit où elle range le sel et le poivre, pour lui faire voir où sont les bols à céréales, pour lui montrer son beau lave-vaisselle mais le petiot, à l’époque, n’avait pas que ça à faire, il faisait des études, lui, il n’avait pas le temps de s’occuper des contingences. Enfin… Mam’s !
Or donc, le voici dans sa cuisine à lui. Bienvenue en terre inconnue.
Le petiot a un énorme carton dans les bras, carton empli par sa Shéhérazade de mère.
Il est presque midi et le petit commence à avoir l’estomac qui crie famine. Il se dit que Mam’s a dû remplir le carton de victuailles. Il l’ouvre donc. Et là, ô surprise, rien à manger, pas de biscuits, de paquet de chips, de bonbons, ni même de pain, rien de tout cela !
Et le petit découvre ce que Môman a jugé bon de mettre dans ce qui s’avère être un trousseau. Son trousseau ! Et le petit qui a fait des études, lui, doit lire attentivement les étiquettes et apprend qu’il est maintenant le propriétaire de 2 spatules en bois, d’un économe, d’une planche à découper avec rigole pour la sauce, d’un égouttoir, d’un panier à salade qui fait saladier, 2 casseroles de 2 tailles différentes, un faitout. Un quoi ? Un faitout ! Allo, Maman, on fait quoi avec un faitout ?
Bienvenue chez toi, mon bonhomme. Tu peux tout faire avec un faitout, c’est dans le nom ! Mais si tu veux éplucher une pomme, reviens à la maison, ton père t’attend avec son pèle-pomme. Il te montrera comment il s'en sert puis quand tu sauras bien l'utiliser, il t'en achetera un. Et pour le première fois, tu pourras éplucher ta pomme tout seul, comme un grand.

La recette
Comme la mimolette est bien vieille, les petits dés mélangés à la viande ne disparaissent pas à la cuisson. On dirait des spoutniks.

mimoboulettes,boulettes de viande,mimolette


Pour 6 personnes
Ingrédients : 500 g de chair à saucisse ou mélange de porc et de bœuf à parts égales, 100 g de mimolette vieille, 1 oignon, du thym, 1 tranche de pain dur, poivre, matière grasse, farine.
Préparation : 10 mn – cuisson : 30 mn – coût : * - difficulté : * - ustensile : sauteuse
Pelez et ciselez finement l’oignon. Emiettez la tranche de pain dur. Coupez la mimolette en petits dés.  Mélangez la chair à saucisse, l’oignon, quelques feuilles de thym, le pain dur et la mimolette.
Ne salez pas, le fromage l’est déjà. Poivrez selon votre goût. Formez 12 boulettes de taille égale.
Faites fondre un peu de matière grasse dans une sauteuse et déposez les boulettes. Versez 30 cl d’eau et couvrez. Laissez cuire pendant 25 mn à feu doux sans les remuer.
En fin de cuisson, sortez les boulettes de la sauteuse, délayez une cuillère à café de farine dans un peu d’eau, versez dans la sauteuse pour lier votre sauce. Remettez les boulettes pour les garder au chaud.
Servez ces boulettes avec une purée de pommes de terre (ou pommes et pommes de terre) dans laquelle vous pouvez ajouter un peu de mimolette râpée.

| Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : mimoboulettes, boulettes de viande, mimolette |  Facebook | |  Imprimer