Velouté de poivron (jeudi, 17 mai 2012)

La Route du Louvre, c’est le rapprochement de deux territoires et la découverte d’un patrimoine fort divers sous un angle original : le sport et la fête. En créant un lien de cohésion nouveau entre les deux bassins de population, la Route du Louvre fédère les communes du territoire, les habitants de la région, les associations et les sportifs de tous âges autour d’un grand événement.
A partir de ces beaux principes édictés par le maire de Loos en Gohelle, Jean-François Caron et le président de la ligue du Nord-Pas-de-Calais d’athlétisme, Philippe Lamblin, depuis 7 ans, des milliers de personnes, parties de dizaines de points de départ différents, convergent vers un seul  lieu, en courant, en marchant, en actionnant des roues ou en plantant le bâton !
Avec ses amies, récurrentes pour certaines, la Cocotte est une fidèle.
A ce titre, elle se permet aujourd’hui de dresser une petite liste de choses à ne pas oublier pour la huitième édition.
Tout d’abord, bien choisir son itinéraire.
Dimanche, elles sont parties de Mazingarbe et ont longé pendant 2 ou 3 km une route très fréquentée et non protégée. Quand on réussit à sortir les enfants du lit un dimanche pour marcher avec vous, les voir frôler les voitures, c’est pas top !
Ne pas mettre de semelles orthopédiques dans ses baskets.
Ca comprime les pieds, surtout quand on s’en aperçoit au bout de 9 km ! Optez pour des chaussures légères et prévoyez des tongs pour l’arrivée. Oui, oui, des tongs ! Cette année, plein de marcheurs les avaient prévues. Y’a vraiment des gens qui pensent à tout !
Ne pas prendre d’eau dans son sac.
De nombreuses stations de ravitaillement sont disposées sur le parcours, les gens sont souriants et offrent de l’eau plate ou pétillante. Attention, d’ailleurs, souvenez-vous que la Vichy, c’est très salé. Beurk !
Dans votre sac, glissez une lampe de poche frontale.
Oui, pour aller aux toilettes ! Sachez qu’il y a des toilettes non-éclairées et ce dimanche une certaine madame Fonfec n’a pas trouvé le sens des toilettes !!??
La lampe, pourquoi frontale ? Pour garder les mains libres et la lampe propre (elle peut servir aux autres copines).
Enfin après l’effort, le réconfort ! Une fois arrivés après avoir couru, randonné, actionné des roues ou planté le bâton, on arrive sur le lieu des réjouissances et pour que ce moment que vous attendez depuis un an soit aussi fort, aussi beau, aussi magique que dans vos rêves, voici les 5 règles auxquelles vous ne devez déroger sous aucun prétexte !
Prendre un plat isotherme pour transvaser les pâtes qu’on vous offrira gentiment sur une assiette en plastique, très molle donc très facilement renversable ! Isotherme parce qu’il y aura un couvercle et parce que vous garderez les pâtes au chaud bien évidemment.
Prendre des dosettes de sel, parce que les pâtes, c’est pas salé du tout. On a bien essayé de verser de la Vichy dessus mais sachez-le, c’est pas bon !
Prendre des petits sachets de gruyère râpé pour épaissir la sauce tomate.
Prendre un petit litron de vin et une bonne baguette à partager entre amis. Comme il n'y a plus d'eau à prendre, le sac est tout léger.
Et prendre un thermos de café avant de reprendre la route. Dimanche le conducteur du bus  qui ramenait la Cocotte et ses amies, sur le lieu de départ, a fait 3 ou 4 fois le tour de Loos en Gohelle avant de trouver le bon chemin ! C’était long. Elles auraient pu s’endormir si elles n’avaient pas été prises d’un sérieux fou rire. Vraiment, un petit café bien chaud aurait été le bienvenu.
Reste enfin une chose à ne pas oublier :
Prendre cette petite liste l’an prochain avec les copines !
Parce que c’est sûr, on va la refaire, cette Route du Louvre !
Les paysages ne sont certes pas toujours d’une exquise beauté mais ils sont tellement chargés historiquement donc émotionnellement qu’être des milliers à les traverser au même moment, ça fait quelque chose !

Velouté de poivron
La cuisson des poivrons peut aussi se faire sur un grill. Il suffit de les retourner souvent et d’arrêter la cuisson dès qu’ils sont boursouflés.

velouté de poivron, poivrons rouges

Pour 6 petites verrines
Ingrédients : 3 poivrons rouges, 2 petits suisses, 1 gousse d’ail, sel et poivre. Facultatif : des olives noires pour décorer.
Préparation : 10 mn – Cuisson : 30 mn – Coût : * - Difficulté : * - Ustensile : hachoir ou mixeur
Préchauffez le four à 210°c (th. 7). Passez les poivrons sous l’eau et essuyez-les soigneusement.
Déposez les poivrons dans un plat qui va au four. Vous pouvez les huiler si vous voulez. Laissez-les cuire, voire noircir, pendant 30 minutes. Quand ils vous paraissent suffisamment « mous », sortez-les du four. Enfermez-les dans un sac-plastique, attendez qu’ils refroidissent complètement puis pelez-les. La peau s’en va très facilement. Enlevez la queue et les pépins. Epluchez la gousse d’ail et pilez-la. Déposez les poivrons pelés et refroidis dans le hachoir ou le mixeur. Ajoutez l’ail et les petits suisses. Hachez très finement jusqu’à obtenir une crème. Salez et poivrez. Si cela vous semble trop épais, vous pouvez ajouter encore un petit suisse ou un peu d’eau. Versez dans les verrines et servez à l’apéritif en proposant des gressins à tremper dedans. Piquez des olives noires sur des piques en bois et déposez-les sur les verrines.

17.05.2012

Cliquez sur la photo pour l'afficher en grand.

velouté de poivron,poivrons rouges,la route du louvre


| Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : velouté de poivron, poivrons rouges, la route du louvre |  Facebook | |  Imprimer