Potage curry-carotte (lundi, 07 novembre 2011)

Les goûts et les couleurs, ça ne se discute pas, ça se déguste. Quand la Cocotte était petite et à table, un de ses jeux préférés était de faire des concours de harissa avec son papa.

Dotés tous deux d’un système digestif hors-normes, ils dégustaient le couscous en l’arrosant copieusement de bouillon dans lequel ils avaient délayé une quantité impressionnante de la sauce sus-citée.

La règle du jeu était ultra-simple : Le premier à avoir le front qui perlait avait perdu. La Cocotte gagnait toujours, même si la mauvaise foi paternelle lui faisait dire que la harissa ne lui faisait aucun effet mais seulement qu’il avait très chaud. Ah, le gredin ! Elle n’était pas dupe, elle savait quand il craquait.  

Les épices, la cocotte a toujours aimé ça. Non seulement ça relève n’importe quel plat, mais un soupçon, une pincée finissent de l’égayer.

potage carottes-curry, curry, échelle de Scoville, Sharwoods

D’Angleterre, son chéri et elle ont ramené des boîtes et des boîtes de curry, tous différents. Du temps où Marks and Spencer étaient encore lillois, les petites boîtes à épices Sharwoods, achetées chez eux, ornaient les étagères de la cuisine de la Cocotte. Pas pour avoir plein de boîtes mais pour avoir plein de goûts car vous le savez, il y a curry et curry. Tout est question de dosage.

En Allemagne, quand on trouvait plus de restaurants indiens qu’en France, la Cocotte et ses copains en ont fait l’expérience. Dans un restaurant de Saarbrücken, la carte proposait tous ses curries dans trois versions, mittel-scharf, scharf, extra-scharf.

Sagement, le chéri de la Cocotte prend mittel-scharf (moyennement fort) et les 7 ou 8 autres prennent scharf (fort). La Cocotte connaissait déjà ses limites mais les autres visiblement pas. Deux personnes ont fini leur assiette, le chéri sus-nommé, avec un peu de mal et la Cocotte sus-itou nommée. On a eu peine à imaginer ce que pouvait être extra-scharf.

Sur l’échelle de Scoville, les plats extra-scharf devaient se trouver dans les derniers échelons…

Et vous, connaissez-vous vos limites ?

La recette : Potage curry-carotte

Les goûts et les couleurs, ça ne se discute pas mais ça se déguste. Les goûts de curry et de coco et les couleurs gaies pour un potage qui fait du bien au moral.

potage carottes-curry, curry, échelle de Scoville, Sharwoods

Pour 6 personnes

Ingrédients : 800 g de carottes, 1 cuillère à soupe d’huile d’olive,  1 cuillère à soupe de curry en poudre ou en pâte, sel, poivre, environ 500 ml d’eau et 500 ml de lait de coco, 3 tranches de pain de campagne rassis, une branche de thym*.

Préparation : 10 mn – Cuisson : 15 mn – Coût : * - Difficulté : * -  Ustensiles : Râpe à légumes, cocotte-minute et mixeur plongeant.

Epluchez les carottes, lavez-les puis râpez-les à la grosse râpe.  Dans la cocotte-minute, faites chauffer l’huile d’olive, ajoutez les carottes. Laissez quelques instants. Saupoudrez de curry.

Suivant le curry que vous choisirez, votre soupe sera plus ou moins épicée. Mélangez, mouillez avec l’eau, ajoutez la branche de thym, salez puis fermez la cocotte. Mettez-la sous pression pour 8 à 10 minutes. A la fin de la cuisson, enlevez la branche de thym, versez le contenu de la boîte de lait de coco et mixez au mixeur plongeant. Il faut que votre potage soit relativement épais mais pas trop. Au besoin, ajoutez de l’eau. Poivrez puis rectifiez l’assaisonnement.

Coupez le pain en cubes  et faites revenir les croûtons frits dans l’huile d’olive.

Mon p’tit truc : A la place du pain, proposez des morceaux d’abricots secs. C’est à tomber.

07.11.2011

*Merci Natty ! Il y en a au moins une qui a lu...

| Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : potage curry-carotte, curry, échelle de scoville, sharwoods, marks and spencer |  Facebook | |  Imprimer