Salade de chou (vendredi, 30 avril 2010)

P1160185b.jpgC'est indéniable, les Romains nous ont beaucoup apporté : les aqueducs, les amphithéâtres, les thermes, les routes (qui menaient toutes à Rome d'ailleurs), le latin, l'administration, le scalpel pliant... pour ne citer que cela.

Mais on oublie souvent de dire que c'est à ces chers Transalpins en toge et en caliges que l'on doit l'introduction dans nos contrées gauloises, du panais.

Oui, les Romains nous ont refilé ce légume blanc-monochrome, dont le teint blafard sied à merveille aux Anglais, qui le cuisinent beaucoup plus que nous.

Très proche cousin de la carotte, le panais intrigue, perturbe.

Se mange-t-il ? Panais cuit ? Panais cru ? L'épluche-t-on ? Le râpe-t-on ? Se plaît-il dans du beurre ? Préfère-t-il l'huile ? Se marie-t-il à la viande ? Poisson/panais, un savant mélange ?

Se prépare-t-il à la napolitaine ou la milanaise, ou mieux encore à la Romaine ?

Connaissant mal ce légume, elle n'en a mangé qu'une fois, en Angleterre justement, la Cocotte en achète dernièrement sur le marché.

Et hier, dans sa petite cuisine, elle décide de lui faire sa fête, le râpant et le mêlant à la carotte, façon Victor Victoria, agrémenté d'une vinaigrette à la mandarine. Soudain le téléphone sonne et appelée à d'autres occupations, la Cocotte doit laisser en plan panais et carottes râpés. De retour chez elle, deux heures plus tard, elle ouvre la porte et une odeur pestilentielle vient l'assaillir. Il n'est pas diffiiclile de découvrir le coupable.  C'est ce panais qui, une fois enfermé dans un sac poubelle, laisse l'air respirable à nouveau !

Et là on comprend qu'en l'amenant dans leurs valises, les Romains ont, tout simplement, voulu se débarrasser de ce légume qui pue ! Et bien retour à l'envoyeur !

Rendons à César ce qui appartient à César. Qu'il le garde, son panais !

Caesar, tua pastinaca sativa non bona est ! César, ton panais n'est pas bon.

 

Voilà ce qu'elle a donc improvisé en urgence : une salade de chou subtilement parfumée et absolument délicieuse, pour elle et pour vous.

 

Il vous faut :

un petit chou frisé

2 belles carottes

des raisins secs

2 échalotes

de la sauce soja

de l'huile

du vinaigre

sel et poivre

 

P1160184.JPGCoupez le chou vert en très fines lanières. Rincez-le et essorez-le. Epluchez et râpez les carottes.

Préparez la sauce en mélangeant sauce soja, huile, vinaigre, sel et poivre. Ajoutez les raisins et laissez-les gonfler un peu.

Ciselez les échalotes.

Assemblez tous ces ingrédients, assaisonnez de sel et de poivre et mélangez consciencieusement.

 

La Cocotte n'aime pas faire la difficile. Alors si vous avez une bonne recette de panais, envoyez-la lui. Elle essaiera de la faire...

| Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : chou frisé, panais, pastinaca sativa |  Facebook | |  Imprimer