vendredi, 08 août 2014

Chaud-froid petits pois-brocoli à la vignotte

La vignotte, c’est le genre de fromage qu’il suffit de regarder pour prendre 1 kilo. Mais fondant sur le brocoli, c’est irrésistible.

Chaud-froid petits pois-brocoli à la vignotte, brocoli, petits pois, Vignotte, La Cocotte

Pour 6 personnes
Ingrédients : 1, 5 kg de petits pois à écosser, 500 g de brocoli, 50 g de fromage de Vignotte, huile (tournesol ou olive), vinaigre blanc, sel, poivre blanc, cacahuètes (non-salées de préférence), 1 citron, 2 oignons nouveaux.
Préparation : 20 min – cuisson : 13 min – coût : * - difficulté : * - ustensile : panier-vapeur
Ecossez les petits pois puis faites-les cuire à l’eau bouillante salée pendant 5 minutes. Egouttez-les et mettez-les de côté. Pelez et ciselez 2 oignons nouveaux, broyez grossièrement quelques cacahuètes. Tranchez le citron. Préparez une vinaigrette avec le vinaigre, l’huile, le sel et le poivre. Coupez la vignotte en lamelles.
Faites chauffer un fond d’eau salée dans une casserole. Détachez les bouquets du brocoli et faites-les cuire 8 minutes dans un panier-vapeur posé sur l’eau dans la casserole.
Ensuite mélangez les petits pois à la vinaigrette, posez les bouquets de brocoli bien chauds par-dessus puis les lamelles de vignotte. Eparpillez les cacahuètes, les oignons et les tranches de citron et mangez cette petite salade aussitôt.

jeudi, 07 août 2014

Bifanas de porc

L’été, tout comme sa tenue, la maison de la Cocotte s’allège et pèse 21 kg. Elle se range dans un coffre et suit l’humeur vagabonde de ses 2 propriétaires, la Cocotte et son chéri. Après avoir tâté le terrain choisi, et le spectre est très large, il balaye l’Europe d’est en ouest et du nord au sud, la Cocotte et les poussins présents dans l'aventure enfilent des arceaux et dressent un dôme et le chéri sort son maillet et plante sardines ou clous.
En moins de temps qu’il ne faut pour le dire ou presque, de leurs petits bras pas très musclés, ils construisent une maison légère, légère, qui mesure moins de 10 mètres carrés. Ils en font un cocon qui abritera leurs souvenirs de soleil ou pas, dans des contrées lointaines ou pas.
Et si la contrée ne leur plaît pas, ils replient tout et vont voir si l’herbe est plus molle ailleurs.
Ils refont leur petit monde en emplissant cet espace riquiqui de tout ce qui est essentiel dans une vie nomade, une malle qui ferme bien, une cantine pour 3, 4, 5 personnes, des tubes de crème solaire, un réchaud, des bougies à la citronnelle, une tapette à mouches, un bon couteau, des rouleaux de PQ, une paire de tongs et une lampe frontale par habitant, du sel et du poivre. Dans un coin, ils glissent leurs maigres valises, les sacs de bouquins, guides idoines du coin ou romans palpitants, parasol ou K. Ways, ça dépend de l’endroit et sortent le jour et rentrent la nuit, table et chaises en nombre suffisant et le fauteuil à sieste qui prend tout la place dans le coffre de toit et qui fait des jaloux.

bifanas de porc,bifanas,tranches de rôti,rôti de porc,portugal,la cocotte

En deux temps, trois mouvements, ils improvisent un palace où l’aspirateur n’a pas sa place, où le ménage se fait en 30 secondes si on n’a pas oublié le balai, un palace donc propre en permanence, qui laisse passer l’air et le crincrin des cigales.
L’inconfort est de mise mais la Cocotte et son chéri s’en fichent. Mieux, cet inconfort, ils l’attendent pendant un an !
Pourquoi apprécier un lit qui se gonfle et se dégonfle d’une nuit à l’autre, posé sur des cailloux ou de la terre ? Pourquoi ne pas râler quand on fait 3 km par nuit pour aller aux toilettes ? Pourquoi ne rien dire quand on prend sa douche, coincé dans une cabine plus ou moins moderne, qui résonne de murmures anglais, allemands, hollandais, italiens, portugais, croates, polonais... ?
Pourquoi accepter de ne porter que des t.shirts et des shorts pas repassés ? Pourquoi pendant 3 semaines préférer la salade de tomate à un cassoulet qui a mijoté pendant 15 heures ou un dégradé de courgettes sauce béchamel ?
PARCE QUE ! PARCE QUE C’EST LES VACANCES ! Et que pendant les vacances, on fait ce qu’on veut, on voit qui on veut, on mange ce qu’on veut, on vit comme on veut. Pause la rue moche avec son allée de garages, halte le réveil qui sonne toujours quand on vient de se rendormir au bout de trois heures de veille, halte les mômes à réveiller, au diable France info et son cortège de nouvelles pires et encore pires, pause le chef qui vous passe l’envie d’aller au boulot pour y faire ce que vous adorez faire, pouce les quads pétaradants, les crottes de chien devant la porte, les pissenlits qui squattent le jardin, stop le ménage qui dure des plombes, le débarrassage de table 3 fois par jour, les recettes à inventer, les lessives 5 fois par semaine…

bifanas de porc,bifanas,tranches de rôti,rôti de porc,portugal,la cocotte

Dans leurs 8m2 qui peuvent passer pour 100, 200, 300…, pour 3 francs, 6 sous, ces Robinson Crusoé de l'été font ce qu’ils veulent ! Au Portugal, à côté de l’océan et du Minho, en Italie, près d’Assise, en Autriche, chez les Tyroliens, en Allemagne, près d’un lac idéal, partout, partout où ils sont, ils font ce qu’ils veulent. Ils ont choisi le moment, l’endroit et les gens qui les accompagnent. Pas d’obligation, pas de compromis, pas d’horaires ! Rien que ce qu’ils aiment. Cette année, le Portugal, au nord, au Sud. Bientôt, la Cocotte racontera.

Bifanas de porc
Vous avez ramené quoi du Portugal, la Cocotte ? Des poteries, du pili-pili, de l’huile d’olive, du vin et quelques recettes.

Bifanas de porc, bifanas, tranches de rôti, rôti de porc, Portugal, la Cocotte

Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 petit rôti de porc, 30 cl de vin blanc, 2 gousses d’ail, 1 cuillère à soupe de paprika en poudre, sel, poivre blanc, huile, 6 petits pains.
Préparation : 10 min – cuisson : 15 min – coût : * - difficulté : * - ustensile : papier aluminium
Placez votre rôti 1 petite heure au congélateur. Puis coupez le rôti de porc en 24 tranches très fines de 2 à 3 mm. Bien froid, le rôti sera plus facile à couper. Ou demandez à votre boucher préféré de le faire à votre place.
Dans un plat creux, mélangez le vin au paprika, l’ail pelé et pilé, sel et poivre. Puis trempez les tranches de viande dans ce mélange. Laissez mariner 1 bonne heure.
Au bout de ce temps, faites chauffer un peu d’huile dans une grande poêle et faites dorer deux à trois minutes les tranches de rôti. C’est très rapide. Dès qu’elles sont cuites, enfermez-les dans de l’alu pour les maintenir au chaud. Faites cuire toute la viande de cette façon.
Puis versez le jus de marinade dans la poêle et faites réduire. Ouvrez les pains en deux, déposez 4 tranches de rôti par petit pain et déposez une cuillère de sauce. Refermez le pain, écrasez-le légèrement et dégustez aussitôt. Si vous voulez, ajoutez quelques gouttes de pili-pili dans votre petit pain.

mercredi, 06 août 2014

Café au lait

Mon café n’énerve pas et se déguste à la petite cuillère. Vous en reprendrez bien une petite goutte, avec un nuage de lait concentré sucré ?

Café au lait, chicorée liquide, lait concentré sucré, la Cocotte


Pour 6 personnes
Ingrédients : 3 œufs, 250 g de mascarpone, 125 g de lait concentré sucré, 15 g de chicorée liquide. Pour servir : des biscuits secs.
Préparation : 15 min – cuisson : aucune – coût : * - difficulté : * - ustensiles : fouets électrique et manuel et 6 tasses à café
Séparez les blancs des jaunes d’œuf. A l’aide du fouet manuel, fouettez les jaunes d’œuf et ajoutez le mascarpone petit à petit jusqu’à former une belle crème mousseuse. De la même façon, versez le lait concentré sucré. Montez les blancs en neige et incorporez-les petit à petit et mélangez très délicatement pour ne pas faire retomber la mousse.
Séparez la préparation en deux, versez 4/5 dans un grand plat creux et 1/5 dans un bol.
Incorporez la chicorée liquide dans la préparation du grand plat creux, mélangez doucement.
Répartissez ce mélange dans les 6 tasses et mettez au réfrigérateur pendant 2 heures.
Quand c’est bien refroidi, versez un peu du contenu du bol sur chacune des tasses pour faire une petite couche de crème et remettez au réfrigérateur. Laissez à nouveau refroidir au moins 2 heures,
l’idéal étant de laisser le dessert se réfrigérer une journée complète.
Dégustez ces petits cafés au lait en trempant des biscuits secs dedans. C’est régressif à souhait et c’est pour ça que c’est bon.

dimanche, 03 août 2014

Dos de cabillaud et moules de bouchot chez Fabrice Casagrande du restaurant « Un moment chez Bacchus » à Maubeuge

 « Voilà, c’est pas compliqué ! »
La Cocotte aime les choses simples. Ça tombe bien, Fabrice et Nathalie aussi. Dans leur restaurant de Maubeuge, ils ne se compliquent pas la vie, ils appliquent un principe facile à comprendre, 4 entrées, 4 plats. Tout est frais et fait-maison, les petits pains, les terrines, le foie gras ! Belge d’origine, qu’un accent qu’on adore trahit aussitôt, Fabrice Casagrande prend ce qu’il trouve sur le marché. Le menu change en permanence. «Les saisons, ce n’est pas difficile de les suivre.» Et Nathalie d’ajouter «les gens qui s’y connaissent voient bien que nos plats sont faits-maison. »  Depuis un an, ils ont repris les rênes du restaurant « Un moment chez Bacchus » et découvrent avec plaisir les producteurs et produits locaux. Comme pour le plat d’aujourd’hui, Fabrice conclut « Voilà, c’est pas compliqué. »

Un moment chez Bacchus, 19 bis route d'Avesnes, 59600 Maubeuge, 0327604935

 Dos de cabillaud et moules de bouchot, Fabrice Casagrande, restaurant Un moment chez Bacchus, Maubeuge, La Cocotte, La Voix du Nord, le Chef et la Cocotte

Dos de cabillaud et moules de bouchot
Ingrédients : 3 dos de cabillaud (+ ou – 1, 2 kg), 1, 5 kg de moules de bouchot, 1 oignon, 3 branches de céleri, 2 feuilles de laurier, 100 g de beurre, 2 verres de vin blanc sec (20 cl environ), persil haché, sel, poivre, 350 ml de crème fraîche liquide. Pour accompagner : épinards frais, jets de poireaux, jets de petits pois, aneth, citron, tomates séchées.
Préparation : 20 min – cuisson : 20 à 25 min – coût : ** - difficulté : *

 Dos de cabillaud et moules de bouchot, Fabrice Casagrande, restaurant Un moment chez Bacchus, Maubeuge, La Cocotte, La Voix du Nord, le Chef et la Cocotte

Lavez et ébarbez les moules. Dans un faitout, mettez une noix de beurre et ajoutez l’oignon pelé et  le céleri émincés. Faites cuire 5 minutes à feu doux avec les feuilles de laurier. Ajoutez les moules, le vin blanc, salez et poivrez. Faites cuire à feu vif 3 à 4 minutes. Dès que les coquilles de moules s’ouvrent, arrêtez la cuisson. Décortiquez les moules et réservez. Passez le jus de moules au chinois. Versez-le dans une casserole et ajoutez la crème. Laissez réduire puis ajoutez le beurre, il va épaissir le jus. Rectifiez l’assaisonnement.
Coupez les dos de cabillaud en parts égales, salez et poivrez et faites-les cuire à la vapeur pendant 8 minutes.
Au moment de servir, ajoutez les moules à la sauce. Nappez les dos de cabillaud avec la sauce, parsemez de persil haché et accompagnez de légumes de saison, à votre convenance. Là, ce sont des épinards tout frais. Décorez de jets de poireaux, jets de petits pois, quelques brins d’aneth, tomates séchées et rondelles de citron.

Texte et photos : Odile Bazin

dimanche, 06 juillet 2014

Dacquoise aux abricots rôtis au miel des Flandres, restaurant le Petit Bruxelles à Sainte-Marie Cappel

Dacquoise aux abricots rôtis au miel des Flandres chez Bernard et Nicolas Desnave, le Petit Bruxelles à Sainte-Marie Cappel « On n’est pas bien, dans les Flandres ? »

Dacquoise aux abricots rôtis au miel des Flandres, Bernard et Nicolas Desnave, le Petit Bruxelles, Sainte-Marie Cappel, La Cocotte, La Voix du Nord, PIB, Alexis Christiaen

Mais si, qu’on est bien ! Et si en plus, on s’arrête au Petit Bruxelles, sur la route de Sainte-Marie Cappel, on va passer un sacré bon moment. Toute la famille Desnave, père, mère, fils et fille, font tourner ce grand restaurant avec une bonhomie communicative. « Tout est fait-maison, Madame ! »  Les poissons sont fumés sur place, les herbes aromatiques, les fleurs comestibles poussent dans le jardin. « Tout est frais. Oui, Madame ! » Pour le plaisir de cuisiner, ils créent plus d’une centaine de recettes par an ! Et parmi elles, cette recette aux abricots créée tout dernièrement : « Ca, c’est vraiment un beau dessert de restaurant. » Bernard et Nicolas le diront, Michèle et Viviane acquiesceront, la Cocotte vous le confirmera, ce dessert à la fois croustillant et fondant, « c’est une tuerie ! »

Le Petit Bruxelles, route nationale, Sainte-Marie Cappel

Dacquoise aux abricots rôtis au miel des Flandres
Pour 8 personnes
Ingrédients : dacquoise : 45 g de farine, 150 g de poudre d’amande, 135 g de sucre glace, 90 g de vergeoise, 225 g de blanc d’œuf. Mousseline : 25 cl de lait, 70 g de sucre, 25 g de farine, 3 jaunes d’œuf, 200 g de beurre. Abricots rôtis : 10 abricots, 20 cl d’eau, 200 g de miel, 4 bâtons de cannelle, 4 fleurs de badiane.

Préparation : 30 min – cuisson : 1 h – coût : * difficulté : *

Dacquoise aux abricots rôtis au miel des Flandres, Bernard et Nicolas Desnave, le Petit Bruxelles, Sainte-Marie Cappel, La Cocotte, La Voix du Nord, PIB, Alexis Christiaen

Rôtissez les abricots avec le miel, l’eau et les épices 25 min dans un four à 150°c.
Mélangez et tamisez poudre d’amande, farine et sucre glace, montez les blancs en neige et incorporez-y la vergeoise. Assemblez mélange à la poudre d’amande et œufs en neige, étalez-le sur du papier-cuisson, saupoudrez de sucre glace et enfournez 30 min à 170°c.
Pour la mousseline, faites bouillir le lait, mélangez les jaunes avec le sucre et la farine et incorporez-les au lait bouillant, fouettez énergiquement 4 minutes puis incorporez la moitié du beurre et mettez au frais 2 heures. A la sortie du réfrigérateur, mettez la crème dans un batteur et montez celle-ci avec le beurre mou restant.
Pour le dressage : découpez 2 disques identiques dans la dacquoise. A la poche à douille, garnissez un disque de mousseline, étalez 16 moitiés d’abricots rôtis, recouvrez d’un peu de mousseline et déposez le second disque. Mettez au frais.
Mixez le reste des abricots avec le jus, passez au chinois et servez en coulis avec le gâteau.

Texte : Odile Bazin
Photographe : PIB

dimanche, 01 juin 2014

Filet mignon de porc bière et Maroilles chez Jean-Charles Wattez, chef du restaurant La Mère Simone à Capinghem

 « Dès que je fais quelque chose avec du Maroilles, ça part. »
Il est malin, Jean-Charles ! Il sait qu’en proposant une recette avec du Maroilles, vous allez vous jeter dessus. « C’est vraiment le produit que j’aime mettre en avant », déclare tout de go à la Cocotte, ce membre de la confrérie du Maroilles. « Nous sommes chargés de faire découvrir ce fromage à tout le monde mais ici, je n’ai pas besoin. Dès que je fais quelque chose avec du Maroilles, ça part. » Le décor de son restaurant fait aussi beaucoup, de beaux carreaux d’une antique brasserie sur les murs, un beau zinc, souvenirs de l’ancien bistro du village qui faisait office de bureau de poste, d’arrêt de bus, de local pour la belote du samedi… Un petit décor naturellement régional où vous vous sentez bien de suite. Vous savez ? Comme dans les films qui parlent de vous, de nous.

La Mère Simone, rue Poincaré, 59160 Capinghem

filet mignon de porc bière et maroilles chez jean-charles wattez,chef du restaurant la mère simone à capinghem,filet mignon de porc,bière,maroilles,jean-claude wattez,la mère simone,capinghem,la cocotte,la voix du nord

Filet mignon de porc bière et Maroilles
Ingrédients : 1,2 kg de filet mignon de porc, 25 cl de bière, 250 g de Maroilles, 50 cl de crème fraîche, 1 branche de thym, 2 feuilles de laurier, 2 oignons, un peu de beurre, sel, poivre.
Accompagnement : Rattes du Touquet, tomates-cerises, courgettes, champignons, haricots-coco…
Préparation : 5 min – cuisson : 40 à 45 min – coût : * - difficulté : * - ustensile : chinois
Faites saisir les filets mignons afin d’obtenir une coloration sur tous les côtés dans un peu de beurre. Emincez les oignons avant de les ajouter aux filets mignons. Recouvrez avec la bière, le thym, le laurier, le sel et le poivre. Laissez mijoter 40 à 45 minutes. En fin de cuisson, retirez les filets mignons, ajoutez le Maroilles coupé en morceaux et la crème fraîche. Laissez cuire jusqu’à l’obtention d’une sauce homogène.
Passez la sauce au chinois (ou dans un filtre) pour enlever les oignons, le thym et le laurier « sinon ça va faire des petits points noirs ». Mixez la sauce avec un peu de beurre pour avoir une sauce bien luisante. Versez le tout sur les filets mignons coupés en tronçons.
Accompagnez votre viande de pommes de terre Ratte du Touquet cuites à la peau et revenues dans un peu de beurre ou huile, une poêlée de courgettes et de champignons et des tomates-cerises rôties au four avec un peu d’huile d’olive. Vous pouvez également faire une purée de haricots-coco.

Texte : Odile Bazin

Photo : Max Rosereau, La Voix du Nord

dimanche, 25 mai 2014

Courgette burger

Les toutes premières courgettes rondes arrivent de Provence. On les coupe, on les cuit et on glisse de la viande entre chaque rondelle.

Courgette burger, courgettes rondes, steak haché, viande hachée, La Cocotte

Pour 6 personnes
Ingrédients : 3 courgettes rondes, gros sel, 2 gros oignons, 1 boule de mozzarella, beurre, sucre fin, quelques tomates-cerises, 400 g de viande de bœuf haché, câpres en saumure, cornichons, huile d’olive, sel et poivre.
Préparation : 20 min – cuisson : 30 min – coût : * - difficulté : * - ustensiles : poêle et gril
Lavez et coupez les courgettes en rondelles d’1 cm d’épaisseur. Saupoudrez-les de gros sel et laissez-les dégorger 2 h. Puis rincez-les, séchez-les et faites-les dorer 10 min dans un peu d’huile d’olive en les retournant souvent. Pelez et ciselez les oignons, faites fondre un peu de beurre dans une casserole et faites suer les oignons 10 minutes à couvert. Ajoutez 1 cuillère à café de sucre, 10 tomates-cerises, sel et poivre et la boule de mozzarella en morceaux. Arrêtez la cuisson quand le fromage a complétement fondu. Mélangez bien.
Coupez 3 cornichons en tout petits dés. Mélangez-les au bœuf haché et ajoutez 2 cuillères à café de câpres égouttées et coupées grossièrement. Salez et poivrez puis façonnez 12 petits steaks. Faites-les griller.
Dressez les burgers en alternant courgette, steak, sauce aux oignons. Terminez par une tomate-cerise, passez un pique en bois à travers le burger pour le tenir bien droit et servez aussitôt.

vendredi, 23 mai 2014

Navets aux foies de volaille

Avant, je n’aimais pas les navets. Mais ça, c’était avant de goûter ceux de la Cocotte, accompagnés de foies de volaille et flambés à la vodka.

Navets aux foies de volaille, navets, foies de volaille, La Cocotte

Pour 6 personnes
Ingrédients : 12 petits navets nouveaux, 20 g de beurre, 100 g de foies de volaille, 3 cl de vodka, 6 très fines tranches de lard fumé, sel, poivre, eau et crème liquide.
Préparation : 15 min – cuisson : 45 min – coût : * - difficulté : * - ustensiles : cocotte en fonte, cure-dents et mixeur (facultatif)
Pelez les navets s’ils ne sont pas bio. Laissez-leur un peu de leur queue. Rincez-les. Nettoyez les foies de volaille, séchez-les puis coupez-les en très petits morceaux. Faites fondre le beurre dans la cocotte et faites dorer les navets nouveaux. Versez la vodka et faites flamber les navets. Ensuite ajoutez les petits morceaux de foies de volaille. Laissez dorer quelques instants encore puis versez un verre d’eau. Entourez 6 navets d’une fine tranche de lard, piquez-les d’un cure-dent pour ne pas que le lard se détache et remettez les navets dans la cocotte. Salez et poivrez les navets puis couvrez-les et faites-les cuire à feu doux pendant 30 à 35 minutes.
Ensuite si vous voulez, passez la sauce au mixeur puis allongez-la d’un peu de crème. Sinon allongez tout simplement la sauce non mixée à la crème liquide. Laissez épaissir quelques instants et servez vos petits navets avec une volaille.

mercredi, 21 mai 2014

Soufflettes au rhum

Une petite glace-maison au yaourt, des soufflettes, des amis qui papotent une heure et qui repartent au boulot. La vie, quoi !

Soufflettes au rhum, La Cocotte

Pour une trentaine de soufflettes
Ingrédients : 250 g de farine, 2 jaunes d’œuf, 10 cl d’eau, 5 cl de rhum, 1 pincée de sel, 1 l d’huile de tournesol, du sucre glace.
Préparation : 20 min – cuisson : 1 à 2 min par fournée - coût : * - difficulté : * - ustensiles : faitout ou bassine à frites, emporte-pièce cannelé et papier absorbant.
Battez les jaunes d’œuf. Mélangez-les à la farine, ajoutez une petite pincée de sel, l’eau et le rhum. Formez une boule compacte et sans grumeaux. Enfermez-la dans un linge propre et laissez-la dans un endroit frais pendant 2 heures.
Sur un plan fariné, étalez la pâte en une couche très fine de 2 à 3 mm d’épaisseur puis à l’emporte-pièce, découpez des ronds de 6 ou 7 cm de diamètre dans cette pâte.
Faites chauffer l’huile dans un faitout et faites frire vos soufflettes 1 à 2 minutes en les retournant à mi-cuisson. Attention, il ne faut pas qu’elles dorent trop, et pire, qu’elles deviennent marron !
Dès qu’elles sont très légèrement dorées, sortez-les avec une écumoire et égouttez-les sur du papier absorbant. Saupoudrez-les de sucre glace et servez-les pour accompagner un dessert à la crème ou une glace.

mardi, 20 mai 2014

Parmentier tout bettes

- Bonjour Monsieur le maraîcher, pourriez-vous me dire ce qu’est ce bouquet de longues feuilles? -  Ce sont des bettes, madame. - Ça se mange ?

Parmentier tout bettes, parmentier, bettes, La Cocotte

Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 kg de pommes de terre, lait, noix muscade, 1 botte de bettes, 3 tranches de jambon cru, beurre, farine, eau, citron, sel et poivre.
Préparation : 20 min – cuisson : 1 h – coût : * - difficulté : * - ustensiles : presse-purée et plat à gratin
Epluchez les pommes de terre et faites-les cuire à la vapeur pendant 20 min. Ecrasez-les au presse-purée, ajoutez du lait pour avoir une belle purée onctueuse. Salez et ajoutez un peu de noix muscade. Réservez.
Coupez les bettes, tiges et feuilles en grosses lamelles et lavez-les. Faites fondre 30 g de beurre dans une casserole et faites-y tomber les bettes. Couvrez et comptez 10 minutes pour que les bettes soient tendres. Saupoudrez d’une grosse cuillère de farine, mélangez puis ajoutez de l’eau petit à petit. 30 cl devraient suffire pour avoir une belle sauce. Ajoutez un filet de jus de citron, salez et poivrez.
Préchauffez le four à 200°c. Dans un plat à gratin, alternez purée, bettes en sauce et jambon cru. Terminez par de la purée. Ajoutez un peu de fromage si vous voulez et mettez à gratiner pendant 30 minutes.

lundi, 19 mai 2014

Escargots à la semoule

Pétrir pâte, rouler et torsader boudins, parfumer escargots. Pétrir pâte, rouler et torsader boudins, parfumer escargots. Pétrir…

Escargots à la semoule, semoule, La Cocotte


Pour 15 escargots
Ingrédients : 300 g de farine type 55, 400 g de semouline, 10 g de sel, 1 cube de levure de boulanger, eau, graines de cumin et de sésame, zaatar, 1 blanc d’œuf.
Préparation : 30 min – cuisson : 15 min – coût : * - difficulté : **
Délayez la levure dans une petite tasse d’eau tiède. Mélangez farine, semouline et le sel. Faites un puits dans les farines, ajoutez la tasse de levure et versez 40 cl d’eau environ. Pétrissez jusqu’à obtenir une belle boule de pâte non-collante et sans grumeaux. Couvrez d’un linge et laissez lever 2 heures. Ensuite séparez la pâte en 30 parties égales. Formez des petits boudins de 15 à 20 cm de long. Torsadez 2 boudins ensemble et roulez-les en escargots. Faites de même avec le reste. Badigeonnez de blanc d’œuf et saupoudrez de graines comme vous voulez. Couvrez à nouveau et laissez lever 1 heure.
Puis préchauffez le four à 225°c et faites cuire ces petits escargots d’abord pendant 10 minutes. Ensuite baissez la température à 200°c et laissez encore 5 minutes. Sortez les pains et laissez-les refroidir sur une grille avant de les dévorer.

dimanche, 18 mai 2014

Agneau rouge et vert

De la menthe, de la menthe, de la menthe ! T’en veux ? J’en ai. J’en ai plein mon jardin, pour la mettre dans tous mes plats et à toutes les sauces.

Agneau rouge et vert, gigot d'agneau, tomates, menthe, La Cocotte

Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 beau gigot d’agneau, huile d’olive, 6 oignons moyens, 6 gousses d’ail, 50 cl de coulis de tomates, 3 branches de menthe fraîche, sel, poivre, eau et en accompagnement, 300 g de quinoa.
Préparation : 15 min – cuisson : 1 h 30 – coût : ** - difficulté : * - ustensile : cocotte en fonte
Préchauffez le four à 200°c. Faites chauffer 2 cuillères à soupe d’huile d’olive dans la cocotte en fonte et faites dorer le gigot d’agneau sur tous ses côtés. Pelez gousses d’ail et oignons et ajoutez-les au gigot. Ajoutez également le coulis de tomates, 2 branches de menthe et un petit verre d’eau. Salez, poivrez, montez à ébullition puis couvrez la cocotte et mettez-la au four. Comptez 30 minutes à 200°c puis baissez la température à 130/150°c et laissez cuire 1 petite heure.
Pendant ce temps, faites cuire le quinoa. Pour cela, déposez-le dans une casserole, couvrez-le de deux fois son volume d’eau, faites cuire à petits bouillons jusqu’à ce que les germes sortent de leur enveloppe. 15 à 20 minutes devraient suffire. Salez et poivrez.
Au moment de servir, ciselez quelques feuilles de menthe et parsemez-en le quinoa. Servez le gigot en tranches avec la sauce et le quinoa.

samedi, 17 mai 2014

Gratin aux 2 saucisses

La Cocotte à son fils : « Tu as une envie particulière, mon chéri ? » Son fils : « Des saucisses avec des pâtes. » La Cocotte : « Tout de suite, mon chéri. »

Gratin aux 2 saucisses, saucisses de Francfort, saucisses fumées, La Cocotte

Pour 6 personnes
Ingrédients : 4 saucisses de Strasbourg ou de Francfort, 2 saucisses fumées pimentées, 500 g de penne (pâtes en forme de tubes) ou macaroni, 50 g de parmesan, 20 cl de lait, 1 œuf, crème liquide, sel et poivre.
Préparation : 15 min – cuisson : 40 min – coût : * - difficulté : * - ustensile : plat à gratin
Faites bouillir une marmite d’eau pour les pâtes. Faites bouillir également une casserole d’eau. Dès que celle-ci bout, arrêtez le feu et plongez-y toutes les saucisses.
Préchauffez le four à 180°c.
Faites cuire les pâtes comme indiqué sur le paquet. Pendant qu’elles cuisent, coupez les saucisses en rondelles d’1 cm. Râpez finement le parmesan. Battez l’œuf entier, ajoutez 10 cl de crème liquide, 15 cl de lait et le parmesan. Poivrez l’ensemble.
Egouttez les pâtes. Mélangez-les aux saucisses et versez la sauce œuf-parmesan et crème fraîche dessus. Mélangez bien. Versez le reste du lait dans le fond du plat à gratin, ajoutez les pâtes, enfournez, parsemez de parmesan et mettez à gratiner pendant 25 à 30 minutes.

vendredi, 16 mai 2014

Sauce à l’avocat

Si on faisait pousser des avocats dans nos contrées, on pourrait faire comme les Mexicains. On mangerait aussi les feuilles de ce fruit.

Sauce à l’avocat, avocat, La Cocotte

Pour un petit bol de sauce
Ingrédients : 1 avocat, 10 cl de coulis de tomate, 1 citron,  10 cm de crème liquide,  feuilles de basilic frais ou menthe fraîche ou coriandre, 1 petit oignon doux, sel et poivre.
Préparation : 15 min – cuisson : aucune – coût : * - difficulté : * - ustensile : mixeur et fouet électriques.
Pressez le citron pour en recueillir le jus. Ouvrez l’avocat en deux et dénoyautez-le. Citronnez-le vite pour éviter qu’il ne noircisse. Mixez-le finement puis mélangez-le au coulis de tomate.
Lavez et ciselez l’herbe que vous avez choisie puis ajoutez-la à la sauce.
Pelez et ciselez l’oignon très finement et ajoutez-le aussi à la sauce.
Montez la crème liquide en chantilly et ajoutez-la au mélange avocat-tomate, salez, poivrez. Mélangez et mettez au frais avant de servir en accompagnement de feuilles de salade et/ou de légumes crus (carottes, concombres, courgettes, céleri,…) découpés en bâtonnets.
Et si ça vous amuse, faites trois sauces légèrement différentes, une à la menthe, une à la coriandre et une au basilic et amusez-vous à les tester toutes les trois.

jeudi, 15 mai 2014

Pommes de terre et carottes périgourdines

Cette recette sera excellente avec la pintade* en croûte de samedi dernier. A la graisse d’oie, pour la petite touche périgourdine.

Pommes de terre et carottes périgourdines, pommes de terre, carottes, graisse d'oie, gravy, La Cocotte

Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 kg de pommes de terre type Charlotte, 3 grosses carottes, sel, poivre blanc, graisse d’oie, thym frais.
Préparation : 10 min – cuisson : 40 min – coût : * - difficulté : * - ustensile : plat à gratin
Pelez et coupez les pommes de terre en quatre. Lavez-les. Pelez et coupez les carottes en gros tronçons. Lavez-les puis faites cuire pommes de terre et carottes dans de l’eau salée. Comptez 15 minutes de cuisson à partir de l’ébullition. Pendant ce temps, préchauffez le four à 200°c.
Déposez les légumes dans un plat à gratin, ajoutez 3 cuillères à soupe de graisse d’oie. Mélangez rapidement, salez et poivrez puis ajoutez quelques branches de thym frais. Mettez au four pour 20 à 25 minutes.
Servez avec un rôti ou une volaille au four et une gravy, sauce anglaise faite avec le jus de rôti ou le jus de la pintade* allongé d’un peu de farine et de bouillon de bœuf. Mélangez pour éviter les grumeaux et pour obtenir une sauce brune et crémeuse.

mercredi, 14 mai 2014

Pizza aux fruits de printemps

En 2 semaines, 2 recettes de fraises. Ça fait beaucoup pour certains mais je n’en ai pas mangé depuis août dernier. Alors je me rattrape.

Pizza aux fruits de printemps, fraises, rhubarbe, La Cocotte

Pour 6 personnes
Ingrédients : 300 à 350 g de farine type 55, 15 g de levure de boulanger, 15 à 20 cl d’eau, 2 g de sel fin, 200 g de rhubarbe, 250 g de belles fraises, crème fraîche, 25 g de sucre en poudre, quelques feuilles de menthe fraîche.
Préparation : 15 min – cuisson : 10 à 12 min – coût : * - difficulté : *
Délayez la levure dans une petite tasse d’eau. Faites un puits dans la farine et ajoutez la levure délayée, le sel et l’eau. Formez une belle boule de pâte lisse et non-collante. Couvrez et laissez lever 1 h 30 à 2 h. Puis abaissez-la en un grand rond sur un plan fariné.
Préchauffez le four à 225°c. Pelez la rhubarbe et coupez-la en morceaux de 2 à 3 mm d’épaisseur. Lavez et équeutez les fraises et coupez-les comme la rhubarbe.
Couvrez la pâte avec 2 cuillères à soupe de crème fraîche. Recouvrez de rhubarbe puis de fraises. Sucrez l’ensemble et passez au four pendant 10 à 12 minutes. Quand la tarte est cuite, sortez–la, laissez-la refroidir quelques instants sur une grille et servez-la tiède en la parsemant de feuilles de menthe ciselées.

mardi, 13 mai 2014

Oignons au miel

L’eau et le feu, le ciel et la terre, la belle et la bête, l’oignon et le miel. L’amour se plaît dans les unions contraires.

Oignons au miel, oignons nouveaux, miel, raisins secs, La Cocotte


Pour 6 personnes
Ingrédients : 2 bottes d’oignons nouveaux, 50 g de raisins secs dorés, 1 cuillère à soupe de miel, 1 citron, sel, poivre, menthe, piment en poudre (facultatif).
Préparation : 10 min – cuisson : 15 à 20 min – coût : * - difficulté : *
Faites gonfler les raisins dans un grand bol d’eau très chaude. Coupez les tiges des oignons nouveaux et gardez-les pour une autre recette. Enlevez la première pellicule des oignons. Faites fondre une cuillère à soupe de miel dans une casserole et ajoutez les oignons. Mélangez-les pour qu’ils soient tous recouverts de miel puis laissez-les confire à feu doux, 15 à 20 minutes.
Au bout de ce temps, égouttez les raisins et ajoutez-les aux oignons. Pressez le citron pour en recueillir le jus et versez-le sur les oignons. Salez et poivrez.
Lavez et ciselez 3 ou 4 feuilles de menthe et parsemez-en les oignons.
Si vous aimez ça, ajoutez une petite pincée de piment fort en poudre. Consommez ces oignons froids en accompagnement d’une salade, d’une volaille froide ou piqués sur des piques en bois à l’apéritif.

lundi, 12 mai 2014

Ananas givré

Voici une glace à l’ananas pour laquelle les trois saints de glace, Estelle, Achille et Rolande auraient pu se damner.

Ananas givré, ananas, La Cocotte

Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 ananas mûr, ½ gousse de vanille, 75 g de sucre en poudre, 1 œuf, 250 g de mascarpone, 1 yaourt-nature, 25 g de sucre de canne.
Préparation : 30 min + temps de réfrigération – cuisson : 30 min – coût : * - difficulté : * - ustensiles : fouet électrique et turbine à glace ou sorbetière
Pelez l’ananas, coupez-le en 4, enlevez la grosse côte centrale puis coupez l’ananas en petits dés d’1 cm de côté. Déposez-les dans une poêle antiadhésive, couvrez-le de 75 g de sucre en poudre. Grattez l’intérieur de la ½ gousse de vanille et incorporez à l’ananas. Mettez la poêle à chauffer et laissez le sucre caraméliser tout doucement et le jus du fruit s’évaporer. Comptez 30 minutes environ pour cela. Mélangez régulièrement. Ensuite laissez le mélange entièrement refroidir.
Battez le blanc d’œuf en neige. Dans la turbine, mêlez dés d’ananas refroidis, les 25 g de sucre de canne battu avec le jaune d’œuf, blanc en neige, mascarpone et yaourt nature. Mettez en marche et faites prendre la glace. Ensuite mettez au congélateur et servez au bout de 3 heures.

dimanche, 11 mai 2014

Tartines du dimanche soir

Rien dans le frigo à part un peu de fromage et un poivron ? Ne reste plus que 4 ou 5 tartines un peu molles ? Vous avez tout ce qu’il vous faut !

Tartines du dimanche soir, pain rassis, fromage de chèvre frais, poivron jaune, La Cocotte

Pour 6 personnes
Ingrédients : 12 petites tartines de pain ou une ciabatta, 200 g de fromage de chèvre frais, 100 g de lard fumé, un peu de lait, huile d’olive, sel, poivre, 3 oignons nouveaux et un poivron jaune.
Préparation : 5 min – cuisson : 8 à 10 min – coût : *- difficulté : *
Préchauffez le four à 200°c en position gril quelques minutes.
Ecrasez le fromage de chèvre frais et ajoutez du lait petit à petit pour obtenir une crème assez épaisse. Salez et poivrez.
Détaillez le lard en petits dés et ajoutez-les au mélange fromage et lait.
Enlevez la première couche de peau des oignons nouveaux puis coupez-les en fines rondelles.
Lavez, épépinez et coupez le poivron en fines lamelles.
Badigeonnez légèrement d’huile d’olive les tartines puis étalez la crème aux lardons. Parsemez de rondelles d’oignons et de poivrons. Puis enfournez vos tartines pendant 8 à 10 minutes, le temps que le dessus des tartines soit joliment gratiné.

samedi, 10 mai 2014

Pintade en croûte façon Dordogne

Les mots manquent à la Cocotte pour décrire le goût unique de cette pintade cuite en croûte. La Cocotte se tait, la Cocotte ne dit plus rien.

Pintade en croûte façon Dordogne, pintade, pintade en croûte, La Cocotte

Pour 6 personnes
Ingrédients : 1 belle pintade fermière, 500 g de farine, 20 g de levure de boulanger, thym séché, eau, ail, thym frais, sel et poivre, 1 cuillère à soupe de graisse d’oie.
Préparation : 20 min – cuisson : 1 h 15 – coût : ** - difficulté : *
Faites une pâte à pain avec la farine, 7 g de sel, la levure délayée dans une petite tasse d’eau, une belle pincée de thym séché et de l’eau. Formez une boule et laissez-la lever 1 h. Ensuite étalez-la sur le plan de travail, badigeonnez le dessus de la pâte d’une cuillère de graisse d’oie.
Préchauffez le four à 220°c. Farcissez la pintade avec deux gousses d’ail, du thym frais, sel et poivre.
Enveloppez la pintade dans la pâte à pain, côté badigeonné à la graisse d’oie collé à la pintade.
Scellez bien la pintade dans la pâte, déposez un bol d’eau dans le four puis enfournez la pintade en croûte d’abord pendant 15 minutes. Puis baissez la température à 200°c et laissez encore cuire 1 heure. Au bout de ce temps, arrêtez le four, entrouvrez la porte du four et laissez la pintade à l’intérieur encore 15 minutes. Servez pintade et pain avec une belle sauce brune. Une gravy anglaise, c’est parfait.