Spaghetti crescione (lundi, 19 mars 2012)

Dans la série « ton aliment sera ton médicament », Hippocrate et la Cocotte sont très heureux de vous présenter le cresson. Oui, en effet, le cresson est connu depuis l’Antiquité pour ses vertus médicinales. Mais à cette époque, on ne le cultivait pas, on se contentait de le ramasser le long des ruisseaux ou près des fontaines. On le disait bon pour aider à respirer et dégager les poumons, idéal contre le scorbut, excellent pour ouvrir l’appétit et pour l’éliminer aux toilettes. Les Romains en consommaient énormément car on disait qu’il prévenait la calvitie (ou chauveté pour ceux qui ne savent pas parler français). Lors des campagnes napoléoniennes, en Thuringe, un intendant français découvre que les Allemands cultivent cette panacée. Il leur pique l’idée et introduit les premières cressonnières en France, lançant ainsi des vocations de cressiculteur du côté de Senlis. Pour briller dans ce métier, il ne faut pas avoir peur d’avoir mains et pieds fripés. Le ramassage est manuel et les pieds sont au contact de l’eau.
A ce stade de la lecture, une question vous taraude et la Cocotte ose la poser pour vous : Peut-on manger du cresson même si on pète la forme ? Rassurez-vous, la réponse est oui.
Le cresson se trouve toute l’année dans les magasins. Pour changer du sempiternel potage, utilisez les petites feuilles vert tendre du cresson, tout comme vous utilisez le persil, pour parfumer salades, crèmes, sauces…
Ayez la précaution de ne pas conserver la botte trouvée chez votre maraîcher plus de deux ou trois jours. Mettez le cresson dans un vase, le laissant tremper doucement dans l’eau puis lavez-le à grandes eaux.
Et maintenant une dernière recommandation, comme tesson ou besson, prononcez « Crésson » et non « Creusson ».
Allez savoir pourquoi les gens du Nord mangent du « creusson » et parlent d’Edith « Crésson ».

Spaghetti crescione
Demandez-le à votre cressiculteur préféré, la saison du cresson bat son plein. Au moins jusqu’au mois de mai. Consommez-le vite. Dès qu’il jaunit, il n’est plus bon.

spaghetti crescione, cresson, spaghetti

Pour 6 personnes
Ingrédients : 500 g de spaghetti, 1 bouquet de cresson, 2 gousses d’ail, 50 g de parmesan, 30 g de pignons de pin, sel, poivre et huile d’olive.
Préparation : 10 mn – Cuisson : 8 mn – Coût : * - Difficulté : * - Ustensile : Hachoir à herbes
Faites bouillir de l’eau salée pour les pâtes, en versant quelques gouttes d’huile pour éviter qu’elles ne collent. Coupez les queues du cresson, ne les jetez pas, vous pourrez en faire un potage. Lavez très soigneusement les feuilles. Egouttez-les avec l’essoreuse à salade. Epluchez l’ail. Passez le cresson et l’ail au hachoir. Ajoutez les pignons de pin. Puis incorporez au fur et à mesure de l’huile d’olive. 5 cl devraient suffire. Mixez et formez une belle crème bien épaisse. Salez, poivrez. Mélangez à nouveau et terminez en incorporant le parmesan. Si c’est trop sec, n’hésitez pas à ajouter un peu d’huile d’olive.
Faites cuire vos spaghetti al dente.  En général, ils cuisent en 8 ou 9  minutes. Egouttez-les puis remettez-les dans la marmite. Versez votre pesto de cresson et mélangez bien pour tout répartir. Faites réchauffer quelques instants si ça a refroidi puis servez en proposant du parmesan.

19.03.2012

| Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : spaghetti crescione, cresson, spaghetti |  Facebook | |  Imprimer